AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

Partagez
 

 À travers les brumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyJeu 16 Aoû - 14:54


Livre III, Chapitre 5 • La Joueuse de Flûte
Tancélie le Sustain & Meldred de Séverac

À travers les brumes



• Date : 10 août 1003
• Météo (optionnel) : Une matinée plutôt fraîche. Souffleciel est recouverte de brouillard.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Tancélie et Meldred profitent du dernier jour à Souffleciel de ce dernier pour visiter une dernière fois la ville.
• Recensement :
Code:
• [b]10 août 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4075-a-travers-les-brumes#151473]À travers les brumes[/url] - [i]Tancélie le Sustain & Meldred de Séverac[/i]
Tancélie et Meldred profitent du dernier jour à Souffleciel de ce dernier pour visiter une dernière fois la ville.

Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyJeu 16 Aoû - 15:02

Ça se sentait, qu’il avait plu toute la nuit. Dans l’air, qui était encore plus chargé d'humidité qu’à l’ordinaire. Dans l’odeur de la pierre et de la terre humides, plus prenante ce matin. Dans les cheveux cuivrés de son filleul, désormais bouclés d’une manière bien trop adorable. Tancélie le regardait justement s’enfoncer un peu plus loin dans le brouillard du matin, tout amusé qu’il était à courir de flaque d’eau en flaque d’eau avec une joie purement enfantine. Il était fort, Morgan. Il était vaillant et résilient, et la marraine qu’elle était sentait une bouffée de fierté à le voir ainsi demeurer un enfant malgré ce qu’il avait vécu. Il se questionnait bien souvent sur ce qu’il advenait de sa maman, alors que Tancélie le bordait, le soir venu, ou encore si elle songeait à lui lorsqu’il avait été gentil pour le dîner, lorsqu’il avait partagé ses jouets avec Madenn. La rouquine rassurait le garçon tout en se questionnant sur la possibilité de partager ses précieuses confidences à Teagan. Le départ de Gwendoline devait encore le blesser, alors qu’à peine une année le séparait de la tragédie… Inutile de le faire souffrir plus encore.

Tancélie chassa ses pensées d’un sourire léger et sincère, détournant son attention sur l’homme à ses côtés. Lui aussi, semblait perdu dans ses pensées, comme si le brouillard qui recouvrait la ville de Souffleciel ce matin appelait à lui les rêveries des passants. Autour d’eux, la capitale commençait à s’activer bien doucement, en prévision des fêtes de Mabon et, ultimement, le mariage ducal de sa Grâce Liam et de la délicate Chimène, dans un petit mois à peine. Tout n’était pas sombre, et cette idée réjouissait Tancélie.

- Votre séjour vous a-t-il plu, Meldred?

Au loin, devant eux, les éclats de rire du petit Morgan résonnait entre les étals. Tancélie s'assura d'un regard qu’il crapahutait toujours dans une marre d’eau et n’embêtait pas les commerçants, puis revint sur le précieux ami de son aîné. Qu'elle étrange affaire que cette amitié! Un homme aussi timide et sensible que lui, développant une amitié virile avec Teagan, aussi impatient qu’impétueux. Elle eut un sourire pour l’homme d’ailleurs, l’un de ceux empreint de bonté mais également de chaleur. Sans doute n’avait-il pas la moindre conscience du le bien qu’il pouvait lui-même apporter à une famille aussi meurtrie que celle de Teagan, et c’était sans doute là toute la beauté de sa présence.

- Il me désole que vous n’ayez pas pu voir la beauté de Rivepierre, terre de notre enfance.

Elle évita soigneusement de souligner qu’elle ne pourrait en aucun cas les lui faire visiter de sa propre initiative. Les rumeurs partiraient beaucoup trop aisément, depuis la bourgade où vivaient toujours ses parents. La pression de trouver époux ne s’en verrait que renforcée. Ce serait à Teagan de lui faire traverser les routes brumeuses pour rejoindre l’endroit et lui faire écouter le fracas des vagues contre les falaises, lui faire admirer le paysage qui s’étend à perte de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyJeu 16 Aoû - 22:09

Meldred a du mal à dormir, ici. Ce n’est pas la même chose qu’en mer. Il a passé trente ans de sa vie à dormir au rythme imposé par l’océan, toujours bercé un peu : alors les lits, sur la terre ferme, c’est déstabilisant. Même à Lorgol, il retrouve quelque peu le roulis, moindre dans les eaux du port. Mais quand il est à terre, le sommeil le fuit.
Pas hier soir, cependant. Ils ont bien profité, hier soir, de la compagnie des autres comme toujours, si bien que ce n’est qu’une fois couché, dans le silence de la demeure, qu’il les a entendues, les gouttes de pluie. Comme un battement de coeur, comme un tambour. Un son régulier, qui toujours est là ; son esprit Accordé a su y trouver l’écho réconfortant de son propre talent.
Ca a été la première nuit où il s’est endormi paisiblement.

Lorsqu’il s’est réveillé, et une fois préparé convenablement, de manière à affronter les températures et le brouillard, il a accepté sans souci d’accompagner Tancélie et Morgan pour une visite de la ville. Petite habitude, entre eux : l’Accordé trouve en elle une compagnie des plus agréables, et en elle il place sa confiance.
Il marche à ses côtés, doucement, et à la vue des ruelles environnantes, où dansent les chapes de brouillard matinal, il se perd dans ses rêveries. C’est que demain, il faudra repartir à Lorgol, quitter Outrevent et ses paysages qu’il se sait certain d’aimer. Demain, il faudra promettre à Morgan de revenir pour lui apprendre le bodhran un peu. Sa peur des enfants diminue bien plus aisément, maintenant qu’il les côtoie au quotidien. D’ailleurs, Théobald le rassure : enfant sur la Symphonie, il était une sorte de boule d’énergie prête à tout.

Il tourne la tête, sortant de ses réflexions ; il sent une de ses mèches de cheveux coller à sa joue à cause de l’humidité. Le brun hoche la tête. « Ce fut un séjour parfait. Comme toujours. Je resterais bien, si je n’avais pas déjà suffisamment abusé de l’hospitalité de Teagan. Il m’a fait extrêmement plaisir de me retrouver en votre compagnie, avec votre frère… Et le mien. » Car Théobald n’est rien de plus qu’un grand frère.

Il se concentre, pour ne pas laisser ses idées dériver, remettant ses propres cheveux en place. Il sent les regards de certains sur eux : il est encore tôt, mais il suppose que personne ne jugera la distance tout à fait correcte qu’ils ont entre eux. Ou le fait qu’ils surveillent un enfant qui rentrera en bien piteux état chez son père.

« Je suppose qu’il me faudra revenir, alors, pour voir cela. » Il a déjà prévu son retour. Septembre, probablement. « Votre duché est juste… Magnifique. » Il a un petit temps, un sourire gêné, le regard perdu. « Je sais que mon avis est quelque peu biaisé. Ca ne fait que six mois que j’ai regagné le continent. Mais… Je ne sais pas. »



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMar 21 Aoû - 21:27

Elle eut un regard amusé pour cette mèche qui s’était réfugiée contre sa joue, alors que la bruine faisait des siennes. Il avait tressailli en sentant, Tancélie ne était presque certaine, mais avait malgré tout fait mine de ne pas la voir pour mieux lui répondre. Et cette petite attention pétrie de timidité était bien symbolique de son étourdie qui la fascinait toujours autant, malgré ces quelques semaines en sa compagnie. La satisfaction de Meldred quant à son séjour ravissait la rouquine et son sourire se fit plus franc encore, plus volontaire, touchée dans sa fierté d’avoir contribué, ne serait-ce qu’un peu, à ce séjour parfait. Puis il lui avoua désirer revenir en Outrevent, et son sourire se fit timide alors qu’il tentait de décrire avec justesse la beauté d’Outrevent.

- L’homme qui viendra à bout de l’hospitalité d’un Sustain n’est pas encore de ce monde, Meldred.

Elle lui avait offert un rire fin en déclamant combien chaleureuse était leur famille, et combien ils en étaient fiers, très certainement. Le garçonnet cessa de frapper la flaque d’eau de sa branche fine en entendant l’éclat de rire et se redressa, son attention posé sur sa marraine et l’invité qui se rapprochaient peu à peu. Quelle blague avait-il donc manqué, en favorisant la marre à sirènes? Il fronça les sourcils en la voyant redevenir sérieuse puis, après un moment d’hésitation, s’enfonça un peu plus loin dans la rue, toujours à portée de regard, comme elle le lui avait fait promettre.

- Outrevent nous laisse comprendre combien humbles nous devons être, devant ses paysages. Le bruit des vagues furibondes contre les falaises. Les hurlements du vent… Ce sont des terres d’une beauté brute qui ont vu nos pères s’ouvrir au monde tout comme elles verront notre descendance s’épanouir à son tour. Outrevent offrira les mêmes paysages sauvages et violents, avec les mêmes vents perpétuels, les mêmes eaux déchaînés, les mêmes falaises qui nous font nous sentir bien petits. Peut-être l’avez-vous compris, Meldred, et que la beauté souveraine du duché de l’Honneur vous a ainsi déjà conquis.

Un sourire de renard, sur ses traits graciles. Il disait ne pas savoir, il disait ne pas comprendre, mais Tancélie savait combien ensorcelante pouvait-être la beauté d’Outrevent. Peut-être était-ce parce qu’elle était vraie, immuables, à l’instar de l’honneur de ses enfants? Elle ne s’altérerait pas, ne se modifierait pas selon les modes et les temps, traversant les ans et les siècles en demeurant intactes. La rouquine pinça les lèvres pour ne pas s’emballer davantage dans ses descriptions sans fin de son Outrevent. Elle laissa le silence retomber, autant pour le laisser réfléchir à ce qu’il laissait derrière lui que pour préparer sa pensée, un peu moins réjouissante.

- L’année dernière fut éreintante pour nous. Pour Teagan et les enfants, surtout. Il est fier, il ne l’avouera pas, du moins, pas ainsi, mais votre présence, ainsi que celle de Théobald, lui fait un réel bien.

Et cette magie nouvelle mais ancienne, interdite mais désirée, chargeait ses journées d’un but nouveau. Elle se contenta de le penser très fort sans oser le dire, alors que les regards pesaient sur eux, de temps à autre, tout au long de cette allée marchande. Ce n’était pas un sujet à aborder en pleine rue, à Souffleciel encore moins. Parler directement de Gwendoline lui semblait grotesque, et la musicienne empruntait bien des métaphores, des détours de pudeur et de discrétion, lorsque le sujet aussi lourd que sensible s’imposait. Elle lui offrit un regard, du bout des yeux, afin de s’assurer qu’il comprenne combien il était apprécié, dans cette famille brisée.

- Reviendrez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMar 21 Aoû - 23:13

Il se sent presque en sécurité, en Outrevent. Il n’y a pas de peur qui le prenne à la gorge, pas de réelle peur qui le taraude et cherche à le faire s’effondrer. Même quand la pluie a frappé, sans orage et malgré le fort vent, il n’a pas eu de cauchemars. Il n’a pas été réveillé par des souvenirs du naufrage. Le naufrage… De cette chose, il n’a encore pas parlé. Il n’en a pas touché mot à Tancélie, pas plus qu’il n’en a discuté avec Teagan. C’est la partie la plus profonde de lui, celle qui l’a fait, aussi sûrement que l’Accord qui s’est éveillé en ses veines et son esprit. Il ne se sent pas prêt. Parce que la scène, il la connaît par coeur, et il la revit. Le coût est terrible, pour garder en soi les souvenirs d’une famille qui a sûrement fait son deuil.
Ne pas y penser.

Avec ce même air un peu rêveur, un peu perdu aussi, il l’écoute lui narrer la beauté d’Outrevent, cette magnificence qu’il n’a pu, qu’à peine effleurer du regard. Il sait que les terres environnantes, les autres duchés dont les tracés ont du évoluer depuis les cartes qu’il a étudiées, enfant et adolescent, dans la cabine de Taliésin, ont sans doute aussi leurs beautés propres, leurs secrets et leurs particularités.
Il veut les voir. Mais Outrevent, définitivement, résonne en lui. Il s’y sent bien. Peut-on l’en blâmer ? Son regard suit Morgan alors qu’il s’éloigne, avant de se reporter sur Tancélie. Un simple haussement d’épaules, un sourire innocent en réponse au sien. « Certaines choses ne peuvent être comprises, dans leur nature même. Je ne suis pas sûr de vouloir comprendre ce qui m’attire sur ces terres. Les aimer me suffit, pour l’instant. »

Il l’écoute, la tête légèrement penchée sur le côté, la compréhension se peignant sur ses traits. Enfin, compréhension… On lui a glissé, à mi-mot, la tragédie. Lui-même ne peut que trop bien imaginer ce que pouvait représenter la perte d’êtres chers.
Sauf que les siens sont encore en vie. Quelque part.
« Votre frère est un homme admirable. Je suis heureux, vraiment, d’avoir pu le rencontrer et de le compter parmi mes connaissances. » et amis. Il ne le dit pas à haute voix, mais c’était fortement sous-entendu.

Ses yeux se perdent, vraiment, dans le dédale de rues devant lui. Un air moins rêveur, plus sérieux. Triste de quitter un endroit qu’il aimait. « Je reviendrai. Je vous le promets. Mais il y a Lorgol des choses que je dois faire, des gens que je dois retrouver... » Il n’a aucun mal à en parler. Il lui fait confiance. « Les Sév -- » non, prononcer un nom tel que le sien en plein territoire faë manque de prudence. « Ma famille. Je sais qu’ils sont en vie. Si je peux les contacter... » Il y a de l’espoir qui pointe dans sa voix. Un espoir fou, qui sera probablement bien déçu.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMar 28 Aoû - 0:23

Et de tous ses jolis mots, et de toutes ces années à vouloir comprendre l’attraction qu’Outrevent avait sur elle, et de toutes ses comparaisons et ses élans poétiques, Meldred se cantonnait à une bien timide réponse. Aimer lui suffisait. Aimer sans comprendre. La rouquine leva le museau vers le ciel - puissent les dieux la comprendre - et secoua la tête avec délicatesse, toute amusée qu’elle était. Elle, si curieuse, qui cherchait à dépeindre les beautés de son duché afin que son regard puisse y retrouver des teintes similaires en contrées étrangères, lors de ses errances.

La conversation emprunta un chemin bien plus sérieux, à sa propre initiative. Elle désirait qu’il se sache apprécié de la famille, des enfants autant que de Teagan. Après les épreuves qu’ils avaient vécu, suite au départ précipité de Gwendoline, ils méritaient d’être entourés d’amis loyaux. Théobald était un divertissement à lui seul, égayant les gamins avec un plaisir évident. Meldred attirait la paix par sa présence discrète. Teagan méritait de ne pas souffrir de la solitude, et elle, petite soeur bien indigne, continuait à enchaîner les contrats d’un bout à l’autre de Faërie.

- Ils sont habitués aux errances, Meldred. Ils sont également habitués aux retrouvailles.

Elle détacha un bref moment son regard de Morgan pour offrir un sourire entendu à son compagnon de promenade. C’était bien de ses propres errances, dont elle parlait, la musicienne. Des baisers volés le matin sur chacune des paupières de son filleul, et à monter sur scène le soir venu.

- Lorsque j’étais petite, ma mère me disait toujours qu’il fallait aider les étrangers à être honorable. Ainsi, si vous promettez, ne le faites pas à la légère, car vos serments sont comme les feuilles de l’érable. Sous le souffle de Levor, les plus légères s’envolent.

D’un geste de la main, Tancélie invita Morgan à cesser son petit jeu et de la rejoindre. Malgré la rue embrumée et les commerçants, l’enfant intercepta trop bien le geste pour feindre de ne pas l’avoir vu. Il délaissa son épée - une brindille glanée on ne sait où -, son bouclier imaginaire et trotta vers sa marraine et l’homme à la drôle de moustache. Environ satisfaite de le savoir tout proche, la rouquine revint poser son attention sur lui, le gentil Meldred, avec un sourire aimable. Si elle avait pu sembler juger sa promesse et son sérieux, son sourire laissait entrevoir qu’elle ne pensait aucunement à mal.

- La famille est importante. Je vous souhaite des retrouvailles à la hauteur de vos attentes… Ils vous apprécieront, j’en suis certaine, Meldred. Ils sont donc Lorgois? Est-ce ainsi que vous les avez retracé?

Curieuse demoiselle qui affichait toute sa bonne humeur pour mieux braver les commentaires quant à sa possible indiscrétion. Le petit Morgan se pressait contre elle, le museau dans ses jupons, en patientant que les grandes personnes se remettent en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMar 28 Aoû - 15:26

Il promet, le brun. Il promet un retour qu'il envisage certainement, parce que dans son esprit, il ne lui est déjà pas possible de se passer d'Outrevent. Oui, il n'a assurément pas le lyrisme doux et pourtant si vibrant de Tancélie, il n'a pas les mêmes mots qu'elle pour dire toute l'admiration presqu'enfantine qu'il voue au duché de l'Honneur, mais il l'aime. Avec des mots à lui, des mots qui ne sont pas dits. Des choses qui se taisent.
Alors oui, il promet.
Et il la tiendra, sa promesse. Parce qu'il y croit.
"Je ne suis pas de ceux qui trahiraient leur parole, je vous l'assure. Je ne saurai, de plus, vous décevoir. " La décevoir elle, décevoir Teagan, décevoir Morgan.

Il sourit au petit bonhomme qui revient et lui offre le même. Le genre de sourire qui veut faire comprendre la confiance qui commence à naître. Les mains jointes, ses ongles tapent un peu sur sa peau. Il est un peu hésitant, à donner le nom. A expliquer. Expliquer sa famille, les Séverac, dont il ne sait pas grand-chose, si ce n'est que, bien sûr, ils n'appartiennent pas à cet empire. D'où sa prudence... et sa nervosité.
"Pas exactement. Ils ont une tour, dans la Ville Haute. "
Le brun a l'air perdu, en y repensant.
Lorgol le perturbe, grandement. "C'est fascinant, vous ne trouvez pas ? Qu'une aussi grande cité ait pu se construire et perdurer. "

A bien des égards, Meldred est un enfant. Il ne connaît rien du monde, sinon le pont rassurant de la Symphonie. Il ne connait pas Lorgol, Faërie ou Ibélène. Alors, imaginez, se réveiller un matin dans un port embrumé entouré de milliers de tours...
Il secoue la tête. "Lorgol est encore un mystère, à mes yeux. Elle est changeante, et si... différente. Mais Harmonie a l'air d'apprécier. "

Il a changé de sujet, oui. Ce n'est pas la première fois. Son esprit saute, impatient, d'un sujet à l'autre, au rythme de ses doigts qui tapotent sa peau. Il finit toujours par revenir à celui qui l'intéresse le plus, cependant. "J'ai peur, vous savez. Ils ont sans doute refait leur vie sans moi. Eu d'autres enfants. Nul ne peut deviner comment ils réagiront, quand je me présenterai. Et s'ils ne me croyaient pas..."
Une peur. "La" peur.
Même l'optimiste fondamental qu'il est ne peut la combattre. "Ils peuvent tout à fait choisir de ne pas me croire leur fils, leur frère. Penser que je mens. Que je me joue d'eux..."


Un frisson le parcourt, et il repousse l'idée. Marcher. Ils devraient se remettre à marcher. " Pardonnez. C'est un sujet un peu compliqué. "
Il pense surtout à Morgan, à qui il n'a jamais raconté un bout de son histoire, et qui lui jette manifestement des yeux ronds en imaginant sûrement tout un tas de choses... Et peut-être même le pire, qu'il soit un enfant illégitime !



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMer 19 Sep - 20:55

Il répétait sa promesse qui empruntait désormais des élans de serment, et la rouquine inclina la tête sous l’importance de sa parole. Le sujet semblait clos, et déjà Tancélie avait hâte de le retrouver, de lui raconter, à cet homme ayant vécu loin du reste du monde, combien les terres d’Outrevent étaient incomparables. Il y aurait Rivepierre. Il y aurait Sombreval. Les légendes peuplaient les landes et la musicienne n’était que ravissement d’avoir un public pour les entendre. L’arrivée de Morgan brisa ses songes ; la conversation dévia vers la famille, celle de Meldred, plus précisément. Elle l’écoutait errer d’un sujet à un autre, à l’instar d’un enfant inattentif, s’aventurer sur la survie des villes puis revenir, enfin, à cette famille qu’il espérait retrouver.

- Je crois qu’ils auront refait leur vie, oui, après votre perte, Meldred. Perdre un enfant, perdre un frère… Je leur souhaite de tout coeur d’avoir su se reconstruire malgré ce drame. Tout comme vous avez refait votre vie auprès de Symphonie… Cela n'empêche pas qu’ils ont toujours une place dans vos pensées. Et vous occupez toujours les leurs.

Sa main se faisait protectrice, sur l’épaule du petit garçon. Il avait perdu, lui aussi, très jeune, tout comme Meldred. Gwendoline, et ses yeux de soleil. Elle ignorait si Meldred gardait quelques souvenirs de sa mère, de son père, mais elle espérait que Morgan, lui, préserve le plus d’images possibles de sa mère emportée trop tôt. Ils l’aideraient, Trevor, Teagan et elle, à se remémorer son odeur, ses expressions, son image.

- Tu lui demandes, dis..?

Elle pianota sur le dessus de la tête de son filleul. L’air de l’hymne aux hirondelles, plus précisément. Il la détaillait avec un intérêt vif, sans accorder plus d’importance à Meldred pour le moment. Visiblement, le charme résidait dans la demande, et non pas dans la réponse ou le destinataire. Tancelie croqua un sourire amusé puis acquiesça son accord. Le petit bonhomme n’en attendait pas plus que déjà il se dégageait de ses jupons pour se dresser devant l’étranger en visite, sourire fripon au visage. La conversation sur les disparus ne l’avait pas ému, ou alors il n’avait pas prêté attention à l’échange des grandes personnes.

- À votre retour, la fête de Mabon sera à nos portes. Nous aimerions vous inviter à honorer les fées, Morgan et moi. Elles récompensent ceux et celles déposant les offrandes les plus merveilleuses. C’est une tradition dont les racines sont bien ancrées sur les terres de l’Honneur.

Tancélie levait le nez avec légèreté, comme si l’invitation n’était pas si formelle, alors qu’elle épiait soigneusement sa réaction. Lui faire visiter Rivepierre en compagnie de Teagan était une chose, mais s’accroupir devant ce peuple féerique intimement lié à son enfance lui semblait plus intime encore. Elle le laissait répondre, désormais silencieuse, et le petit groupe s’aventurait vers une allée, bien doucement, pour laisser les commerçants charrier leurs caisses.


Dernière édition par Tancélie le Sustain le Mar 23 Oct - 2:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyVen 21 Sep - 22:39

Mleldred veut revenir, et il y reviendra, en Outrevent. Pour la beauté des choses qu’il n’a pas encore pu voir, pour le réconfort de retrouver des amis en lesquels il peut avoir confiance, autre que les membres d’un équipage qu’il considère comme sa famille. Il reviendra pour le petit Morgan – au prénom si proche de celui d’une personne qu’il ignore plus qu’il ne hait désormais – mais aussi pour Tancélie. Il reviendra pour tant de raisons qu’il ne peut pas toutes les citer encore… Mais pour revenir, il lui faut partir. Il lui faut partir, pour Lorgol où Harmonie l’attend. Partir pour Lorgol, où sa véritable famille, peut-être, se trouve. Sa famille sur laquelle Tancélie le rassure un peu.

« Je ne les ai jamais oubliés. » répond-t-il. C’est vague, mais on sent dans sa voix combien c’est vrai. Et pour cause… Jamais les Séverac n’ont totalement quitté sa mémoire. Jamais n’ont-ils été effacés totalement de son esprit d’enfant. Taliésin, Maël, même Théobald y ont veillé. Leur magie, sa magie, celle qui court dans ses veines et son esprit, ont permis le formidable tour de force qui le pousse à rentrer dans la cité des peuples libres pour retrouver ceux qu’il a perdu dans un naufrage malencontreux, il y a trente ans de cela.

La voix de Morgan, à moitié caché – comme s’il avait peur, alors que, soyons honnêtes, Meldred aurait plus peur de lui que l’inverse – fait doucement sourire le moustachu trentenaire. « Me demander quoi ? » Sa tête se penche légèrement sur le côté. Disparu, le sujet lourd qui encombre son esprit : ses peurs attendront qu’il soit seul pour l’assaillir de nouveau.

La proposition de la rousse sœur de son amie a de quoi le surprendre. Son visage se pare de son étonnement : ses sourcils s’arrondissent au dessus de son regard clair – presque brumeux dans ce jour outreventois, la lumière y joue des tours – où brille une lueur de stupéfaction, sa bouche s’entrouvre un peu sous l’effet de la surprise. Il ne s’y attendait pas, et il est mauvais à cacher quand on le prend ainsi au dépourvu. Rapidement, c’est l’amusement et la joie, sincères, qui viennent sur ses traits. Meldred leur sourit, inclinant la tête avant de repousser d’une main les cheveux qui entravent sa vision à cause de ce geste.

« J’en serai ravi… Je reviendrai en Outrevent à temps pour cela, n’ayez crainte. Je suis extrêmement curieux d’y participer. Sur la Symphonie, nous ne célébrions que peu de choses… » Il se met à penser, une moue sur les lèvres. « Mais celles-ci n’en étaient que plus belles. » Et anciennes. Il a célébré des jours, Meldred, qui aux yeux de Tancélie ne sont que des jours ordinaires. Il la regarde, la tête penchée sur le côté. Et il ne regarde pas où ils vont.
Ils ne vont pas se perdre après tout, voyons.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMar 23 Oct - 3:51

Qu’il était songeur, l’homme venu des mers! La gravité dans sa voix, lorsqu’il avoua n’avoir jamais oublié ses proches, n’avait pas échappé à la ménestrelle. Pudique qu’elle était, la rouquine détourna les yeux vers son filleul, laissant un peu d’intimité à Meldred afin qu’il se remette de ce sujet lourd d’émotions. Ce fut le petit Morgan qui poursuivit la conversation sur un tout autre sujet, après un bref moment de silence qu’il interpréta comme la fin de la conversation d’adulte. Silence de compréhension, plutôt, entre les Accordés, alors que les pertes se faisaient douloureuses.

Après avoir expliqué ce qu’entendait sa fripouille de filleul, après avoir guetté sa réponse, l’oeil brillant, la rouquine laissa fleurir un sourire de ravissement. Il semblait surpris, et si sa première réaction fit sourciller Tancélie, l’amusement et la reconnaissance de son invité eurent bientôt l’effet de la rassurer. Son étrange révérence d’acceptation le décoiffa et l’Outreventoise porta une main à ses lèvres pour dissimuler son gloussement. Son regard se posa un instant au loin, le temps de calmer son enjouement sans se faire trop insistante sur le maladroit et ses mèches frivoles bien peu aises de ce climat humide et venteux.

- Nous célébrons peu en Outrevent aussi, Meldred. Les fêtes de Mabon sont le grand événement que tous attendent. À trop festoyer, à trop se perdre dans les frivolités, nous en oublions combien ces jours de fêtes sont précieux, et combien chanceux nous sommes d’en profiter.

Alors elle acquiescait pour approuver la sagesse de l’équipage de la Symphonie, satisfaite de le savoir si étranger, mais également si près d’elle, dans son éducation. Son sourire perdurait : Meldred les accompagnerait lors de la fête des Fées. Elle lui dirait peut-être combien elles étaient précieuses, ces créatures mythiques, tout au long de son enfance. Tancélie l’Oiselet. Elle lui ferait peut-être même tresser une couronne de fleurs afin qu’il leur offre, sur l’un ou l’autre des rochers oubliés d’Outrevent. Il ne fallait pas courroucer les Fées...

- Que fêtez-vous, sur la Symphonie, dites-moi? Est-ce la fête musicale de Litha, pour souligner la beauté de notre Muse, Aïda? Ou remerciez-vous les océans d’être doux lors de vos voyages?

La ménestrelle frictionna ses mains ensemble avant de les dissimuler dans sa mante, le regard tantôt posé sur Meldred, tantôt sur Morgan qui avait repris son trottinement sur le sol pavé. Et s’ils croisaient si souvent leur regard, et s’ils se laissaient aller à leurs confidences et leurs souvenirs, il fallait bien avouer qu’ils suivaient un garçonnet dans les dédales de la ville. Se perdre…? Eux? Jamais.


À travers les brumes JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMer 24 Oct - 12:17

Meldred sourit. Il sourit, quand le sujet change. Il sourit, parce que Morgan est adorable. Il fait un peu peur, bien sûr, à l’homme à la moustache. Mais il n’en reste pas moins adorable. Il sourit parce que tout est parfait, pour l’heure, malgré la douleur réveillée et assourdie dans son coeur. Tout est parfait. Il sourit parce que Tancélie est une personne à la fois douce et vive, dans une réserve qui laisse juste apercevoir combien elle est pleine de vie. Pleine de musique, de cette musicalité intemporelle qui a sans doute appelé l’Accord à elle. Il sourit, enfin, parce que Souffleciel est magnifique, sur les traces d’un enfant. Il sourit parce qu’il n’est pas conscient, pas vraiment, de combien son attitude peut paraître désuette et déplacée. Trop aristocratique sur les bords. Il souriait, peut-être, parce qu’elle aussi souriait. La joie appelle la joie.

“Mais en soi, si la vie se remplit de fêtes, les jours sans ne deviennent-ils pas des occasions uniques à leur tour ? “ interroge-t-il, rêveur. “Bien sûr, la chose perd de sa symbolique, et les dieux sauraient s’en offenser.” Sur ces mots, il rajuste sa coiffure folle. Dans l’air humide, elle commence à onduler plus que de manière souhaitable. C’est regrettable.

“Chacun d’entre nous vient de contrées différentes. Chacun a apporté ses célébrations avec lui, ses croyances, répond-il en réfléchissant. Il se mord un peu la lèvre. Aura, Aïda et Messaïon nous ont guidés, et nous les avons remerciés. Mais il est difficile de célébrer lorsque la notion du temps est vague.” Il hausse les épaules, manquant de trébucher sur le sol, alors que Morgan trottine joyeusement devant eux et leur fait signe de les suivre. La suite, il hésite à la dire. Ils sont dehors. Tancélie sait, sait qu’ils ont vécu mille ans sur ce navire - pas les autres. Alors il se contente d’un énigmatique : “Nous célébrons la chance d’être encore vivants, de porter en nous notre magie. ” Plus tard. Plus tard, il lui dira, les jours de célébration que tous ont oublié - déplacés. Plus tard.

Il ne parlera pas de ceux qui, au fond de leur coeur quelquefois tournent leurs mots vers la Sombre Mère. Il a entendu certains Accordés. Les plus ammochés, les plus rancuniers. Ses frères et soeurs qui lui font des fois peur, de toute cette rage en eux - mais comment leur en vouloir ? Maël lui-même lui a avoué le ressentir.
“Et je doute que les moyens mis en oeuvre sur une vivenef ou dans l’Archipel soient à la hauteur de ce qu’Arven peut offrir en terme de célébrations. Ou Outrevent.” L’Accordé a les yeux qui brillent de curiosité. “Je suis vraiment… désireux ? Il cherche le mot, teste. Impatient. Impatient de participer avec vous.”



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyDim 25 Nov - 16:54

Festoyer à en rendre les jours de calme uniques, en voilà une drôle d’idée! Elle inclinait la tête, la ménestrelle, pour lui cacher son amusement doux. Se moquer de l’invité de son frère serait bien peu charitable, elle en était bien consciente. Se moquer, oui, mais gentiment. Comment pouvait-il en être autrement avec cet étrange Meldred provenu directement d’une époque résolue? Son silence l’invitait à poursuivre, et l’Accordé ne s’en fit pas prier, s’adonnant à quelques descriptions des célébrations à bord de la Symphonie. Une vivenef… Une vivenef protectrice des mélomanes. L’idée la faisait rêver, comme les dragons légendaires faisaient rêver son neveu, le soir venu. Alors elle l’écoutait avec une curiosité évidente, le regard brillant d’intérêt.

- J’ai eu la chance de jouer pour la noblesse cibellane, lors de la fête traditionnelle de Litha… C’était une époque douce, sans l’ombre de la Chasse Sauvage pour rendre la nuit inquiétante. Vous aimeriez. Ils célèbrent la magie, la musique, mais également la supériorité de la lumière sur l’obscur.

Elle inspira une grande bouffée de cet air frais et chargé d’humidité. Comme elle était vivante, ce matin, plus que d’ordinaire! Cette impression d’être au bon endroit, au bon moment, accompagnée du garçon et de l’homme… La rouquine laissa entendre un nouveau rire, toujours en retenu, lorsqu’elle l’entendit choisir son mot avec grand soin, sans doute conscient des termes vieillots empruntés à un autre siècle.

- Désireux… Ce mot est parfait, Meldred. Vous aurez la bénédiction des fées, nous y veillerons, Teagan et moi. Je vous expliquerai comment leur parler, à votre retour, et vous me raconterez cette rencontre, n’est-ce pas?

Le petit garçon s’arrêta soudainement devant une vitrine étroite où la lumière peinait sans l’ombre d’un doute à filtrer. Un commerce typique de Souffleciel, trapu derrière des murs de pierres massives et sans doute lumineux de cristaux magiques, sitôt la porte franchie. La musicienne s’en approcha, une main sur l’épaule de son filleul, et son regard suivit le sien jusqu’à une plume d’écriture valsant dans les airs, sans doute soufflée par la brise d’un petit élémentaire. Il apprendrait à lire et à écrire, elle s’en faisait un devoir, même si elle savait bien que Teagan enseignerait tout ce qu’il savait à ce petit bout d’homme en devenir.

- J’aimerais vous offrir cette plume, précisément, Meldred. Seriez-vous ...aise? de nous écrire, à Teagan, Morgan, Madenn et moi, avec un outil pareil?

Elle patienta qu’il s’approche pour mieux voir, la prunelle de ses yeux toujours sous sa main, le museau presque appuyé contre la vitre épaisse pour bien admirer le petit effet. Tancélie baissa la voix alors qu’elle annonçait, un peu honteusement, un peu amusée également, une évidence que tous deux savaient.

- Nous devrions en profiter pour questionner le commerçant… Je ne sais plus comment retrouver la maison et je n’ai plus de miettes de pain.

D’un coup d’oeil, elle s’assura qu’il comprenne la référence de ce conte aussi vieux que Taliésin. Ils devaient bien parler d’enfants perdus dans les bois qui devaient s’en remettre uniquement à quelques miettes de pain pour leur salut, sur la Symphonie, n’est-ce pas…?


À travers les brumes JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyLun 3 Déc - 15:40

Il y a une différence, entre eux, inutile de le nier. Une différence d’un millénaire, une différence qu’ils ne sauront sans doute jamais combler entièrement, malgré tous leurs efforts. Malgré l’ardeur que mettra Meldred à s’adapter : en trente ans, il s’est habitué à penser comme eux, là-bas, sur la Symphonie. En trente ans, il a pris leurs idiomes, leurs peurs, leurs espoirs. En trente ans, il a pris leurs coutumes, leurs célébrations : Tancélie, sans doute, peut le deviner. Peut-être cependant imaginer que lui ne considère pas ces fêtes comme des instants de recréation du passé, mais bien comme des célébrations présentes ? Ce n’est pas se sacrifier à une forme de nostalgie, comme d’anciens quinquagénaires au crépuscule de leur vie se rejoignent pour parler du temps jadis et célébrer des instants qui n’ont plus lieu d’être ; c’est remercier les dieux de la manière qu’ils jugent appropriée. C’est leur présent, ce que le continent appelle passé. La différence est étrange : on s’attendrait à ce que Meldred se considère comme un enfant du relatif présent qui s’est conformé au passé… Mais non.

Il hoche la tête, presque subjugué par ce qu’elle lui raconte des célébrations de Litha. Oui, Maël lui en a parlé. L’Accordé cibellan, noble de naissance, aime à lui raconter comment les fêtes chez eux sont… Eh bien, dans son cas, les plus réussies. Un peu d’orgueil pour une terre nourricière dont il n’a jamais vraiment fait le deuil est toujours bon. Un détail le fait tiquer, cependant, et il fronce les sourcils.
« Sans la Chasse ? » La Chasse, le monstre de son enfance lorsqu’il refusait de s’endormir. La Chasse, contre laquelle son art et sa magie - indistinctement mêlés - sont élevés au rang d’arme. La menace latente, au fond de son crâne. Taliésin l’a toujours mentionnée, l’a toujours mis en garde contre eux.
Mais l’a-t-il fait car elle était une réelle menace, ou pour le préparer ?
« Bien entendu. » sourit-il. Le mot désireux lui semble parfait, également. Plus vecteur de son excitation qu’impatient - bien qu’il ne le soit pas, patient. « Je vous raconterai. »

Morgan s’arrête, devant eux, et Meldred manque de lui rentrer dedans. Il se stoppe soudainement, sur les pavés de Souffleciel, penche un peu en avant en agitant un peu les bras pour éviter de tomber et d’écraser et l’enfant et leurs faces sur le sol légèrement mouillé. Avec un temps de retard, il tourne la tête vers la vitrine où danse la plume - c’est joli. Est-ce qu’il pourrait faire ça, lui aussi ? D’une certaine manière ? Il sait qu’il y a peu de chance, sa magie ne tolère pas les élémentaires, mais en soufflant bien fort…

« Hm ? »
Son regard clair glisse sur elle et il cligne des yeux, désorienté. Une fois, deux fois. Avec un petit sourire, il hausse les épaules. « Elle est magnifique, il est vrai. Et je serai ravi de vous écrire. Mais… » Gêné. Il a l’air gêné, une légère rougeur sur sa peau pâle. Il n’est pas spécialement habitué aux cadeaux, Meldred, et même : il préfère les faire. Il se mord la lèvre, et sourit. « Si cela vous fait plaisir, je ne peux refuser. » finit-il en rencontrant le regard de la rousse, à peine un instant.

La nouvelle le fait rire, alors que Morgan croise les bras en boudant faussement. « Je le savais ! » Tous ensemble, ils pénètrent dans la boutique, et le petit a les yeux qui coulent et courent sur tous les produits, menant la marche de son pas guilleret d’enfant, pointant ça et là d’autres objets avec un sourire.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyDim 9 Déc - 16:25

De toutes ses explications quant à la fête de Litha, Meldred semblait ravi de ce qu’il entendait, sans toutefois donner l’impression d’apprendre réellement. Sans doute savait-il déjà, par l’un ou l’autre de ses amis partageant son quotidien, à bord de la Symphonie. Il releva toutefois l’absence de la Chasse Sauvage par un questionnement un peu surpris, et Tancélie, le plus discrètement possible, lui intima la patience en désignant le petit homme aux oreilles un peu trop longues. Elle eut un sourire navrée de couper ainsi sa curiosité, bien consciente de l’indélicatesse qu’elle lui faisait. La conversation continua brièvement sur ce présent, la plume bientôt offerte, et Tancélie accueillit la réponse marquée de pudeur de son invité d’un hochement de tête gracieux. Elle n’insista pas, ménageant les sentiments de Meldred et respectant la pudicité de cet étrange échange. Il n’y avait aucune raison de souligner sa timidité ou son embarras, alors qu’elle garderait un lien avec lui, cet étrange ami, malgré la distance.

- Tu ne touches à rien, Morgan. Avec tes yeux seulement.

Elle recoiffa brièvement ses cheveux désormais bouclés par l’humidité avant de le laisser détaler dans les rangées étroites de la boutique. Ici, l’odeur de tissu mouillé se mélangeait à celle particulière du cuir des reliures. Une odeur qu’elle appréciait particulièrement, depuis toute petite, alors qu’elle enfouissait son museau dans les rares livres que détenait sa mère.

- Pour vous répondre, quant à la Chasse… La rouquine s’assura que le petit Morgan n’escalade aucune étagère et soit bien hypnotisé par la plume en vitrine. Nous célébrions toute la nuit sans peur. La Chasse a changé toute cette insouciance, dans notre esprit, depuis sa libération. Vous le saviez, n’est-ce pas, qu’en automne dernier, l’Ordre du Jugement l’a libérée sur Arven?

Sa voix était un murmure ; sa mine était d’un sérieux, alors. Le peuple entier d’Arven tremblait désormais sous la même menace. Plus jamais le continent ne serait le même, elle le savait bien, Tancélie. La magie de l’Accord lui semblait d’autant plus une bénédiction, mêlant magie et musique, défendant les siens de la plus grande terreur d’Arven.

- J’étais fascinée de savoir que cette magie pouvait nous en protéger. Il me tarde qu’arrive l’automne pour rejoindre Lorgol. Théobald m’a affirmée que j’en apprendrais plus encore auprès de Taliésin.

Elle l’avait entraîné dans l’une ou l’autre des rangées, tout en parlant, s’assurant d’éviter que Morgan ne soit trop près d’eux pour parler un peu plus librement. Désormais qu’ils faisaient face aux diverses plumes luxueuses en présentoir, Tancélie en souleva quelques unes pour mieux les observer. Elle sentait planer sur eux le regard acéré de l’artisan, et pressa enfin son choix sur celle si joliment exposée. Des reflets orangés et verdoyants, dans ce qu’elle soupçonnait être une plume de canard.


À travers les brumes JoueuseFluteCouler


Dernière édition par Tancélie le Sustain le Dim 6 Jan - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMer 19 Déc - 18:43

Meldred le sait, pourtant. Vaguement, vaguement. Il le sait vaguement, que la Chasse a été libérée peu avant eux - mais l’idée lui reste tout de même grandement incongrue. On l’a élevé pour la craindre et s’en défendre, pour la combattre et se sauver, si jamais le cri des banshees venait à résonner. On l’a élevé comme si elle avait toujours été ; à tel point qu’il ne s’est pas forcément demandé si le continent en souffrait toujours.
À l’intérieur, sur les pas de la rousse - et ceux de Morgan, indirectement, enfant vivace et plein de surprises qui continue de laisser l’Accordé légèrement inquiet, trop d’énergie ça peut vous consumer tellement vite - il écoute autant qu’il apprend. Il hoche la tête, laisse échapper un hmhm pour appuyer ses mots.
« Je l’ai appris en débarquant. » Enfin, quand il a eu le courage de poser pied à terre, presque un mois après leur arrivée à Lorgol, quand même Harmonie en a eu assez qu’il n’arrive pas à se convaincre de descendre. « En grandissant… J’ai été élevé dans la connaissance de celle-ci. J’ai été instruit de sa menace, de sa meute,de ses cavaliers. » On lui a enseigné beaucoup. Ceux qui cavalent les nuées, chasse à courre dangereuse - inconnue, inarrêtable, qui assoit sur l’esprit une domination irrépressible.

On lui a enseigné beaucoup, dans l’espoir qu’il sache aider si jamais les cavaliers venaient à s’approcher d’eux, un jour - traverser un océan pour rattraper des fuyards, des parias, proies faciles que personne n’accepterait de sauver et dont personne ne se souvenait.
Son regard s’éclaire, à la vue de la plume. Il l’observe, de cette manière intense et quelque peu étrange qu’il a de fixer les objets de temps à autre. Ses yeux courent, caressent, devinent, dansent comme ses mains le feraient sur le bodhran alors qu’il se perd dans les idées et les mots. Cette plume est magnifique - pour celui qui aime écrire. Il y a toujours un confort certain à tracer quelque chose avec un objet qui nous convient et nous plaît.

« Assurément, oui. Taliésin est un maître d’exception, et un mage des plus talentueux. De plus, vous partagez le même instrument. Son expérience vous sera d’autant plus utile. Théobald vous a inculqué les fondements de notre art, mais il n’a pas choisi les cordes. Il ne peut vous apprendre complètement comment user efficacement de vos talents. » Tout comme Meldred non plus ne saurait le faire. Plus d’une fois, il a demandé à Maël de comparer les vents et les percussions. La manière dont leurs magies s’exprime, même la portée qu’il y a ! La différence est grande. Trop grande ?
Il sourit, Meldred. « Tout comme je ne pourrais vous être d’une grande aide, passé un certain point. » À faire partie des rares Accordés des percussions, avec la poignée sur la Symphonie, il ne pourrait pas la guider efficacement. De manière générale, guider n’est pas son fort - il se perd quand il doit expliquer.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Tancélie le Sustain
Tancélie le Sustain

Messages : 278
J'ai : 28 ans
Je suis : mage accordée et ménestrelle

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent et Lionel de Rivepierre
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyDim 6 Jan - 22:34

Quelle triste nouvelle, en touchant enfin le sol après des années à traverser les eaux. Quelle triste nouvelle que celle de la libération de la Chasse Sauvage! Tancélie lui offrit un regard un peu triste, en l’entendant, mais son silence l’invitait à poursuivre. Pauvre Meldred, qui a dû grandir dans la peur constante que les chiens aboient pour lui, pour le réclamer. La rouquine abaissa la plume magnifique, comme si le poids des confidences de l’Accordé l’empêchait alors de soulever la charge la plus légère. Ses pensées peinaient à s’arrêter et ne pas s’enflammer, alors qu’elle l’écoutait. La Chasse existait donc depuis si longtemps… La rumeur voulait que la Rose Écarlate l’ait enfermée, mais jamais Tancélie n’avait réellement imaginé que ses ancêtres aient pu la craindre et y survivre à leur tour. Malgré la peur que cette révélation lui inspirait, la rouquine parvenait à y percevoir une étincelle d’espoir.

- J’aurais aimé que votre enfance soit sans tourment et sans chagrin.

Mais elle savait bien que les temps étaient difficiles, que les enfants qu’elle bordait, le soir venu, avaient eux aussi leurs propres tourments, leurs propres chagrins, et craignaient la même Chasse Sauvage qu’avait redoutée Meldred. Triste époque. Tancélie sentait son coeur s’alourdir, alors que la conversation persistait. Il y avait tant de personnes qu’elle aimait, qu’elle admirait, qui étaient en danger, et sa magie encore fragile ne lui permettait pas de les protéger convenablement. Comme s’il entendait les échos de tristesse se répandre en elle, le musicien accepta volontiers de parler de Taliésin, plutôt. On le disait charismatique et théâtrale, cet homme étrange venu d’une autre époque, et Tancélie ne pouvait que faire confiance à Théobald et son expertise. Et désormais aux paroles porteuses de lumière de Meldred : un maître d’exception, un mage talentueux.

C’est en l’entendant douter de l’aide qu’il pouvait apporter que la musicienne souleva la plume vers son ami étrange mais déjà bien important, presque menaçante si son sourire ne se faisait pas autant bienveillant.

- Ne doutez jamais de vous, Meldred. Vous êtes déjà d’une aide précieuse pour notre famille, sans même que vos mains ne frappent le moindre rythme.

Morgan et Madenn l’avaient déjà adopté, bien trop satisfait de percevoir quelques éclats de joie dans la maisonnée. Teagan voyait en cet homme intemporel un ami, c’était évident. Et Tancélie… Elle l’appréciait grandement, elle aussi, et voir cette étrange moustache se trémousser, et voir ses yeux clairs si expressifs, et le voir lui, errer à travers les brumes en sa compagnie, la rendait heureuse.

Sur cette pensée, celle d’un dernier trajet en sa compagnie, de quelques détours hasardeux et de rires discrets, la rouquine traversa la petite boutique jusqu’au comptoir. Elle offrit de quoi payer la plume rousse tachetée d’émeraude et empoigna le coffret protégeant son précieux achat. Morgan réapparut au détour d’un étalage, jamais très éloigné de sa marraine, et le trio put enfin se remettre en route. Bientôt, le temps des adieux sonnerait. Mais pour le moment, il n’y avait que deux amis avec bien des projets dans le coeur et dans la tête.


À travers les brumes JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes EmptyMar 15 Jan - 13:06

Tancélie le perturbe légèrement, mais elle est loin d’être la seule. D’un point de vue général, Meldred a bien du mal à se reconnaître dans les femmes et les hommes du continent, pour le moment. Dans ceux qui ont vécu notamment mille ans sans craindre la menace que le moustachu pense et pensait intemporelle - vouée à être pour l’éternité. Il a du mal à comprendre les réactions, les expressions, l’existence. Il suppose que ça viendra : il apprivoise doucement ce que l’espèce humaine est devenue. Autrefois, quand ils descendaient de la Symphonie sur l’Archipel, les rares fois où on le laissait se mêler aux pirates et Îliens, le peu de contact qu’il avait lui laissait la même sensation : qu’il y avait quelque chose sur lequel il n’arrivait pas à mettre le doigt, quelque chose qui le tenait éloigné d’eux. Quelque chose qu’il ne comprenait pas.
La remarque de la rousse, cependant, amène un mouvement de tête négatif. Il ne peut pas la laisser dire cela, aussi vrai et affecté cela peut-il sonner.

« Aucune enfance n’est réellement protégée des chagrins, mais ça ne l’empêche guère d’être heureuse dans son ensemble. N’allez pas imaginer que j’ai souffert mille tourments.  Chacun a ses propres ombres en grandissant, qu’il s’agisse de la Chasse ou d’autres êtres. » Sa voix est douce, son regard sans équivoque. « J’ai eu la chance de grandir entouré de ceux que j’aime encore aujourd’hui… Et de grandir, tout simplement. » Dans ses yeux il y a l’affection pour Harmonie, l’amour pour sa famille d’adoption, pour ceux qui ont su guider ses pas et qui l’ont sauvé des eaux. Reconnaissance éternelle, amour fraternel. « Et un gardien craindra toujours pour ses protégés, même si la menace n’est plus ou n’est quasiment rien. »

Chasse Sauvage ou autres monstres tapis dans le noir, contes et légendes de menaces planant sur ceux que l’on aime. Toujours l’homme craint pour les gens chers à son coeur.
Et la conversation se déroule.  Lentement. Pleine de doutes et d’espoir, et Meldred voudrait tellement qu’elle comprenne qu’au niveau de l’Accord il ne saura rien lui apporter ! Certes, son talent n’est pas à remettre en cause - même s’il n’est rien comparé à Taliésin, Théobald ou même Sébastien ( pour rester dans sa famille d’instruments)

La conversation se déroule, et il rougirait presque du plaisir de se savoir capable de s’intégrer. Presque. « Vous me flattez, Tancélie. Je suis honoré de me savoir d’une quelconque aide à votre famille. » Et ce sourire, gêné, presque tendre, innocent, sous la moustache qu’il n’envisagera jamais de quitter. La conversation se déroule et meurt, alors qu’il la suit et que Morgan revient avec eux - un Morgan qui aime bien observer Meldred, et Meldred le lui rend bien. Observation innocente, amusée, une découverte un peu craintive du côté de l’Accordé - les enfants font peur.

Et puis les brumes, à nouveau. Le vent qui joue dans leurs cheveux. Meldred remercie profusément son amie, toujours avec cette gêne qui accompagne les cadeaux et qui visiblement rend les gens d’autant plus heureux. Et puis la chaleur diffuse dans le coeur, l’impression de ne pas être vraiment seul, de profiter du moment, d’être vivant maintenant. Vivant à un instant précis. D’appartenir au présent avec une amie.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: À travers les brumes   À travers les brumes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
À travers les brumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: