AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €

Partagez
 

 Sigmar Chanteclair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 5:17


Sigmar Chanteclair
ft. Armie Hammer

« La musique est une illusion qui rachète toutes les autres »




Âge : 30 ans
Date et lieu de naissance : Le 16 juillet 970, dans la Ville-Basse de Lorgol
Statut/profession : Mage du vent, spécialiste des illusions, il utilise ses dons en tant que conteur d'histoire itinérant.
Allégeance : Les affaires des grands de ce monde ne le touchent que trop peu. En réalité, il n'a jamais réellement étudié la question, se focalisant sur l'art, que ce soit de ses illusions ou de ses récits, ainsi que sur ses voyages et sa propre personne. Le reste ... Cela lui passe bien au dessus de la tête. Cependant, s'il lui faudrait réellement ce ranger du côté de quelqu'un ou d'un quelconque groupe, il se rangerait sûrement du côté de l'académie à qui il doit beaucoup.
Groupes : Lorgol, Peuple, Mages


Anecdote :
Bien qu'étant conteur et étant capable de se représenter devant un public attentif, Sigmar a toujours été très maladroit et timide avec la gent féminine, chose qui explique sans aucun doutes pourquoi il n'a jamais été marié. C'est ainsi  qu'un jour, alors qu'il avait pensé trouvé son âme-sœur, après avoir pris son courage à deux mains il opta pour une approche musicale, espérant conquérir son cœur grâce à une douce sérénade. Malheureusement, rien ne se passa comme prévu. Sa voix fut enrouée, ses notes fausses et son texte peu audible, ce qui lui valut un sceau d'eau sur la tête ainsi que des moqueries, tant de sa dulcinée que des passants.



Dans la vie, je suis...


Comprendre Sigmar n'a jamais été une tâche insurmontable, loin de là. L'homme a toujours été quelqu'un de franc, d'entier et de peu secret. Rares sont les fois où ses actions cachaient une quelconque arrière-pensée. Rares aussi ont été les fois où il ne s'est pas révélé sous son véritable jour, ce qui est un comble pour un illusionniste. Ses dons d'ailleurs, il ne s'en sert que rarement en dehors de ses activités de conteur, conscient que jouer avec l'esprit des gens peut-être mauvais pour leur santé mentale. Ses capacités lui auraient sans aucun doute permis de truander quelques manants, mais le mage ne se l'est jamais permis. Même dans des situations dangereuses, voire critique, notre ami ne se le permet qu'en dernier recours. En effet, les routes ne sont jamais réellement sûres, brigands et autres détrousseurs sont des rencontres qui peuvent vite devenir communes pour un voyageur malchanceux. Préférant user de diplomatie en premier lieu si cela est possible, il ne recourt à la magie que si aucune solution n'est envisageable.

L'on notera aussi que, même s'il a de profondes idéologies pacifiques, certain que de nombreux conflits peuvent être résolus par les mots ou un simple échange de bon procédé, il reste tout de même conscient que le pacifisme envers certaines personnes ne mènera jamais à rien. Nombreux sont les Hommes à être mauvais d'essence, à ne connaître ni pitié ni compassion. Ceux-là ne peuvent comprendre la beauté de la paix, ni même de celles des mots. Ainsi, à l'encontre de ces fameuses personnes, il arriva quelques fois à notre cher mage de devoir défendre sa vie de sa rapière. Loin d'être un grand guerrier, très loin même, il sait se montrer rusé et agile, suffisamment pour rester en vie. Tout du moins, contre de simples brigands, jamais réellement formés d'une quelconque façon aux arts militaires. Sigmar sait pertinemment que le jour où son chemin croisera celui d'un guerrier entraîné et que les mots n'arriveront pas à calmer les ardeurs, jamais il n'irait dégainer son arme pour le combattre loyalement. N'allez pas penser que notre homme n'a rien de courageux en lui, bien au contraire, il serait sans doute de ceux à plonger dans des flammes pour secourir un enfant ou une demoiselle en détresse. Sans doute serait-il aussi de ceux à essayer de protéger une charmante dame en une situation délicate. Sans doute aussi qu'il raconta trop d'histoires de blancs chevaliers et de princesses prisonnières, mais, nous y reviendrons plus tard. Courageux, il l'a en effet toujours été, mais il n'a jamais consciemment couru vers la Mort pour le plaisir. L'honneur n'a pour lui aucune importance. Aussi franc et intègre qu'il puisse être, lorsque la vie de qui que se soit est en jeu, les règles de bienséance ne s'appliquent plus. Ce concept n'existe que pour les entraînements selon lui, afin d'éviter toute blessure grave, voir même des morts inutiles. Ainsi, s'il en vient à être obligé un de ses fameux guerriers surentraîné, il s'enfuira sans aucun doute grâce à ses illusions.

Pour en revenir aux dames, l'on pourrait penser qu'un conteur se montrant doué avec les mots ne puisse avoir le moindre mal avec la gent féminine, d'autant plus qu'il a toujours été relativement charmant et pourtant… Étant sans aucun doute le vilain petit mouton noir de sa profession, Sigmar a, en effet, toujours été des plus maladroit avec les femmes. Non pas que cela soit une tare quotidienne non, adresser la parole à une dame n'est en soi pas compliqué, comme tenir une conversation avec elle. La chose devient bien plus compliquée lorsqu'il s'agit de tenter une quelconque approche. Dans ce cas-là, une grande timidité vient prendre possession de lui, le faisant tantôt balbutier, tantôt perdre ses mots, mais en général, il en vient à rougir. Ne trouvant nul remède à ses maux, il se contente, en grand rêveur qu'il est, d'espérer une rencontre digne des histoires de cape et d'épée qu'il adore tant, ou une demoiselle en détresse aurait besoin de son aide et ainsi naîtrait un amour si fort qu'il ne serait brisé que par la mort. Fait étrange aussi, à peine est-il imbibé d'alcool que cette tare en vient à disparaître pour en laisser une toute nouvelle, notre ami devient incontrôlable, disant tout ce qu'il lui passe par la tête sans la moindre gêne, ce qui peut poser, en de nombreuses situations, bien des problèmes. Il est aussi à noter que, lorsqu'il en vient à jouer à un rôle, de quelque façon que ce soit, cette gêne disparaît, se rassurant par le fait qu'il puisse donner l'excuse que ce n'était pas lui qui parlait si, d'une quelconque façon, la situation venait à dégénérer.

Pour finir, Sigmar a toujours eu un trait de caractère bien particulier. Quelque chose qu'il a toujours essayé de cacher tant bien que mal, pour ne pas s'attirer les foudres de ses proches. D'un naturel calme et paisible, de l’extérieur rien ne semble le perturber et pourtant… La vérité est que notre ami est une personne relativement colérique, il a appris relativement tôt à se contrôler, mais, lorsqu'il explose, il devient comme un ouragan dévastant tout sur son passage. Rien ne l'arrête et sa colère si violente semble ne plus vouloir s'arrêter. Il lui faut parfois de nombreuses heures pour se calmer complètement et regretter amèrement ce qu'il a pu faire et dire durant cette crise.

Et voilà comment j'en suis arrivé là.


C'est dans la majestueuse ville de Lorgol que Sigmar vit le jour, au sein de la Ville Basse. D'aucuns auraient pu penser que naître dans pareil lieu pourrait être une malédiction et pourtant, notre homme ne l'a jamais vu comme cela. Ce lieu était empli de diversité et de richesses. Je ne parle pas là de celles dérobées aux riches gens habitant de l'autre côté de la cité, mais bien de celles culturelles et de celles présentes dans l'âme et le cœur de chacun. Son père, un ménestrel, lui conta régulièrement les histoires de ces ancêtres, dont la plupart arpentèrent les couloirs de la Cour des Miracles. Tantôt assassin, tantôt mendiant, tantôt ménestrel tout comme lui, ou encore mendiant, rares furent ceux à ne pas trouver leur place au sein de cette guilde. Rares aussi furent ceux à obtenir un poste important dans ses rangs, au grand désarroi du paternel conteur d'histoires. Quant à la mère de Sigmar, ce dernier ne la vit jamais. À vrai dire, jamais il ne sut qui elle était réellement, son cher père éludant la chose à chaque fois que l'enfant lui posait des questions. Tout ce qu'on lui raconta, c'est qu'elle partit peu avant sa naissance. L'avait-elle abandonné ? Était-elle morte ? Était-il une simple erreur ? Jamais il ne le sut et, à vrai dire, au plus le temps avançait et de moins en moins, la chose l'intéressait. Son père fut toujours là pour lui et l'éleva d'une bien belle manière. Si ce dernier ne voulait pas en parler, il n'avait pas à le forcer. Cependant, cette absence de femme dans sa vie compliqua grandement ses rapports avec elles. Né timide, cela ne fit qu'empirer avec le temps.

Le ménestrel, espérant que son fils suive la vocation familiale, mais ne voulant en rien lui imposer quoi que ce soit ne fit que le préparer, au cas où, pour lui laisser le choix plus tard. L'enfant lui, ne souhaitait qu'une chose, apprendre à jouer de la musique comme son père et à raconter des histoires comme il le faisait, ce qui le remplit de joie. C'est ainsi que, dès qu'il fut en âge, l'homme mûr apprit à son seul fils à jouer du Luth et à chanter dessus. Même si l'enfant ne semblait avoir aucun don pour la musique, la chose semblait le passionner et, ce dernier redoublait d'efforts pour s'améliorer. Dans un même temps, l'homme lui apprit aussi à se défendre. Il savait qu'il ne risquait rien dans la Ville Basse, mais, savoir manier une arme, ne serait-ce qu'un peu, pouvait toujours être utile. Malheureusement, le musicien n'avait rien d'un maître d'armes, ayant plus ou moins appris la chose seule et n'ayant jamais vraiment eu l'occasion de se faire la main en combat réel, il ne connaissait que les bases, bancales, dans le maniement des épées courtes et autres armes du même acabit.

Les années passèrent et, petit à petit, l'enfant réussit à jouer correctement de cet instrument. Loin d'égaler son père qui, selon lui, était le meilleur musicien du monde – comme chaque enfant qui regarde son père – il réussissait à reproduire des mélodies simples et à poser doucement sa voix dessus pour conter de nombreuses histoires. Il eut toujours une certaine préférence pour les histoires de blancs chevaliers et de princesses à secourir, emplies de poésie et d'espoir pour quelqu'un comme lui, de si peu douer pour courir après les filles. Cependant, lorsque l'adolescence frappa enfin, son père eut un choc, son enfant était un mage. Un mage de l'air. La chose fut découverte alors que le printemps pointait le bout de son nez et que, Sigmar attrapa un vilain rhume. Alors qu'il éternuait sans cesse, l'un d'entre eux fut particulièrement violent. En effet, alors qu'il espérait attraper son mouchoir pour ne pas en mettre de partout, ce dernier finit par voler dans toute la pièce. Ça et les projections, tout comme les parchemins et feuilles dispersées dans la salle, tout en soulevant les manteaux accrochés contre la porte. Sigmar ne comprit guère ce qui lui arriva, mais son père lui, n'y vit aucune erreur possible. Son fils était destiné à faire de grandes choses selon lui. Malgré tout, affolé et ne sachant quoi faire, il déboula vers l'académie dans l'espoir de rencontrer un mage pour que son fils puisse apprendre à manier ce don, ou cette malédiction, sans en souffrir. Malheureusement pour lui, on lui expliqua qu'il devrait attendre quelques mois pour passer un entretien. Ces quelques fois furent sans doute les plus longs de sa vie, apeuré qu'un incident ne puisse se produire à cause de cela. Il est a précisé que, même si le ménestrel avait certaine connaissances sur la magie et son académie, il avait une certaine propension à s'inquiéter de tout et de rien lorsque cela touchait son fils.

Durant ce laps de temps, Sigmar put choisir la spécialisation qu'il étudierait en tant que mage de l'air. S'étant renseigné sur la chose, le choix s'imposant de lui-même. Voulant suivre les traces de son père et se servir de tout ce qu'il lui avait appris, l'adolescent prit l'illusion. Il s'imaginait déjà chantant des récits épiques tandis que les personnages prendraient forme devant lui en une petite scénette. À cette nouvelle, son père était le plus heureux. Il ne rejoindrait peut-être pas la Cour des Miracles comme ses aïeux, mais, il avait réussi à lui transmettre sa passion, ce qui ne pouvait que le transporter de joie. C'est aussi durant cette courte période que son familier fit son apparition, comme par ... Par magie, oui. C'était un petit écureuil brun, assez peureux, mais qui semblait grandement apprécier tant la musique que les récits de son maître. Le fait de pouvoir communiquer si facilement avec un animal perturba un long moment Sigmar qui ne savait pas vraiment s'il devenait fou ou non. Malgré tout, avec ce lien étrange qui unissait ces deux êtres, il ne put que l'apprécier, et ce, très rapidement. Malheureusement, n'étant que trop peu doué pour imaginer des noms d'animaux si peu banals, il opta pour quelque chose de simple : Noisette.

L'entretien se passa étonnement bien, l'enfant semblait, à l'aise, et détendu, répondant sans la moindre gêne aux questions, car heureusement pour lui, le professeur qu'il avait en face de lui était un homme, il fut intégré à la rentrée aux cours. Contrairement à la musique pour laquelle il dut travailler d'arrache-pied pour arriver à quelque chose, l'utilisation de cette magie lui semblait si naturelle qu'il n'eut jamais grand mal à maîtriser les sorts qu'on lui apprenait. Cela déclencha d'ailleurs quelques élans de jalousie envers lui, créant quelques rancunes et quelques railleries et, quelques fois de vilaines farces, plus haineuses qu'autre choses. Cela permit à l'académie de découvrir une des faces cachées de Sigmar. Lui qui était si calme et si doux à son habitude relâcha une bête haineuse qui sommeillait en lui. La colère ne semblait plus vouloir le quitter après tant méchancetés. Il fallut deux professeurs pour complètement le maîtriser et, fort heureusement pour lui, après une enquête sur ce qu'il s'était passé, le colérique ne fut guère inquiété, contrairement aux méprisables jaloux. Même s'il fut réprimandé pour s'être battu, la punition fut moins sévère que celle des enquiquineurs.

Durant ses années, l'adolescent qui devint peu à peu un homme, ne mit jamais de côté les enseignements de son père, jouant régulièrement de son luth, chantant ballades et récits grandioses, ce qui attirait régulièrement un petit public, en allant même jusqu'à toucher le cœur de quelques jeunes demoiselles. Malheureusement, bien trop maladroit dans la chose, le musicien ne remarqua jamais rien, ne voyant nul signe de leur part et se disant tout simplement que ce genre de choses ne lui arriverait pas, après tout, il n'était pas l'un de ses fameux contes. Lorsqu'il pouvait aussi, l'illusionniste tentait de répéter les mouvements appris par son père, avec une vieille rapière usagée qu'il s'était acheté avec les quelques pièces récupérées lors de ses premières représentations dans la rue. Loin d'être équilibrée et jolie, elle suffisait largement pour apprendre à se défendre. En réalité, les savoirs transmis par son paternel étaient des trésors qu'il ne voulait jamais perdre alors, il les répétait encore et encore. Certes, cela n'avait rien d'académique, mais si cela pouvait lui sauver la vie un jour, cela lui allait.

Après cinq années d'études, il fut question de pouvoir continuer ses études en se spécialisant auprès d'un professeur, en devenant son assistant et en ayant des cours particuliers. Son choix fut bien évidemment les illusions visuelles, afin de les rendre toujours plus belles, toujours plus réalistes, mais aussi de leur procurer des mouvements fluides et corrects afin que ses histoires soient les plus impressionnantes possibles. Ces deux années semblèrent passer en un coup de vent tant Sigmar y prit du plaisir et apprit des choses. Cependant, une fois diplômé, notre ami ne savait guère quoi faire, ou du moins, comment commencer réellement sa carrière. C'est là que son professeur lui proposa une idée enrichissante, voyager, se représenter dans les villages sur son chemin et dans les grandes cités, pour se faire une renommée, ne serait-ce que petite. Là peut-être, que des familles nobles ou bourgeoises pourraient s'intéresser à lui pour enjoliver leurs repas, fêtes et divers banquets. Peut-être même que l'académie pourrait l'aider à se lancer.

C'est donc ainsi que, plein d'espoir et après avoir étreint son père que notre ami partit à l'aventure. Lors de son premier trajet, il fit la rencontre de brigands de grands chemins, à son grand désarroi. Il tenta de les raisonner en leur expliquant bien qu'il n'eût aucun trésor, mais ces derniers ne voulaient rien savoir. S'il n'avait pas d'argent, il n'avait qu'à leur donner ce luth, ou tout simplement mourir. Dans les deux cas, selon eux, ils auraient leur luth. Cet instrument étant un cadeau de son père, notre ami ne laissa pas faire et, pour la première fois de sa vie, il eut à se battre réellement. C'est là qu'il remarqua que les mouvements de son père ne seraient peut-être pas vraiment utiles dans des combats contre des combattants plus expérimentés, mais… Réussissant malgré tout à blesser deux des trois forbans, il réussit à les mettre en déroute pour tranquillement continuer son chemin. Oh, des bandits, notre ami en rencontra un grand nombre, certains réceptifs à de belles paroles, d'autres à de simples petites illusions pour éviter un bain de sang, un certain nombre ne semblait être fait que pour être violent, obligeant notre ami à dégainer son arme, le rendant à chaque fois de plus en plus habile et rusé dans cet art. Pourquoi ne pas se servir de ses illusions ? Pour une bonne raison, il avait peur de se servir de celles-ci dans de telles situations. Peur que sa haine ou sa colère ne prenne le dessus et ne rende ses pouvoirs incontrôlables, détruisant l'esprit de ses adversaires. Ils avaient beau n'être que de stupides brigands, ils avaient peut-être une famille qui les pleurerait. Alors, il se contentait de les blesser légèrement, ou simplement les mettre en déroute.

Depuis, Sigmar continue sa route, revenant le plus régulièrement possible à Lorgol pour prendre des nouvelles de son vieux père, mais aussi pour retrouver cette cité qui lui manquait tant à chaque départ. Peu à peu, il se fit un nom, jouant de temps à autre pour de grands noms de ce monde, ce qui rendait à chaque fois son père un peu plus fier.



Dans ma tête, ça se bouscule

Que penses-tu des compétences de la toute nouvelle impératrice de Faërie, la jeune Chimène ? La trouves-tu légitime, penses-tu qu'elle va réussir sa période de probation ?
• Pour être tout à fait honnête, je ne pense pas être le mieux placé pour cela. Je n'ai fait qu'entendre des histoires à droite et à gauche. Mais, souvent, de bonnes rumeurs font de belles histoires, alors, je ne sais à qui me fier. Malgré tout, quelques petites choses tendent à revenir régulièrement. L'on raconte que c'est une très belle femme, jeune, mais très belle. On la dit peu sûre d'elle et assez fragile, voire même facilement influençable. Ces points ne sont en aucun cas de bons points pour une impératrice. Cependant, l'on parle aussi de sa dévotion, de sa gentillesse et de sa volonté à faire de son mieux. Cela peut sembler idiot, mais si je devais choisir une reine, j'en viendrais à choisir quelqu'un avec ces qualités-là. Tout le reste… Cela ne viendra qu'avec le temps, si tant est que la jeune fille survit jusque-là. On raconte aussi que dans l'ombre, quelques personnes veulent sa place, notamment sa sœur qui se retrouverait dans une bonne situation s'il lui arrivait malheur. Pour ce qui est de la légitimité et tout le reste, je vous avouerai ne pas attacher un grand intérêt à ce genre de choses. C'est elle qui est sur le trône ? Qu'on la laisse, ou du moins qu'on lui laisse la chance. Ces sujets et conseillers n'auront qu'à aviser par la suite.

Envisages-tu de prendre part au conflit si une guerre entre Ibélène et Faërie devait se déclarer ? Quel parti prendrais-tu, et pourquoi ? Comment participerais-tu à la lutte ?
• Je ne suis pas un guerrier et encore moins un soldat au service d'un quelconque royaume. Certes, mes compétences d’illusionniste pourraient sans aucun doute faire de moi un allié raisonnable sur un champ de bataille, mais… Je n'attache aucune importance à ce genre de choses. À vrai dire, j'exècre les guerres, encore plus lorsqu'elles sont inutiles comme celle-ci qui est terminée depuis bien trop longtemps. Je n'ai d'attaches pour aucun de ses deux royaumes, je n'ai donc aucune raison de me battre pour qui que se soit, je préfère me tenir loin de tout ça et rester en vie. Peut-être que de cela naîtra quelques héros dont je conterai les histoires, mais mon intérêt s'arrêtera là.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Lorgol est l'endroit que je considère comme ma maison. J'y suis né, j'y ai grandi, j'ai eu mes premiers amours, mes premières déceptions. J'y ai appris l'art de la musique, mais aussi des récits, c'est aussi là que je suis devenu mage et que mon destin fut tracé. Mon père, son père avant lui, et même son grand-père y ont grandi, sans nul doute que la tradition des Chanteclair remonte à bien plus loin, mais les miens ont toujours vécu en cette cité. Jamais l'un de nous n'a été riche, vivant tous dans la Ville-Basse. Tantôt voleur, tantôt ménestrel, tantôt assassin, mon père m'a raconté de nombreuses histoires au sujet de mes oncles, grands-oncles et grandes-tantes. Certains auraient sans aucun doutes peur de cette partie de la ville et, à vrai dire, ils auraient probablement raison, mais… Je suis un des enfants des tours délabrés, je n'ai jamais rien risqué. Mieux, j'ai toujours préféré l'ambiance de ces quartiers que ceux de la Ville-Haute ou tout semble n'être que superficialité, masques, faux-semblants et condescendance, ce que je hais le plus chez l'être humain. Malgré cela, l'académie m'a toujours accueilli comme n'importe qui, ce que j'ai toujours respecté. Lorgol restera à jamais une part importance de moi, de mon cœur et de mon âme, quels que soient les voyages que je peux faire, il n'y aura jamais rien de mieux que d'y retourner.


Le Carnaval des Miracles


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Zendel et j'ai 26 ans. J'ai découvert le forum via Ambroise et voici ce que j'en pense : il est très joli et très complet, peut-être un peu trop même. Ça fait beaucoup de choses à intégrer d'un coup, mais je pense qu'en jouant ça rentrera tout petit à petit..
Pour les inventés : Je vous autorise à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.



Dernière édition par Sigmar Chanteclair le Mar 9 Fév - 22:20, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 5:24

Bonjour Zendel, bienvenue en Arven !
J'espère que tu te plairas parmi nous. :siwi:

Je suis la référente pour les mages et la Cour des Miracles, et Lorgol en général, tu peux me contacter pour toute question, dans la section Demandes et Questions. Je me ferai un plaisir de venir t'y répondre :cute:

Avant que tu n'ailles plus loin, je te recommande la lecture de ces sujets :
Le petit guide de l'inventé (attention, il y a des onglets, il faut cliquer sur les liens :sisi:)
la FAQ (notamment en ce qui concerne le cumul des professions, et les âges des avatars ♥️).

J'espère que tout cela va t'aider à construire ton personnage avec sérénité, j'ai hâte d'en savoir plus :cute:
A bientôt, bon courage pour les formalités ! :siwi:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 9:10



Bienvenue, gentil troubadour ! Que les routes d'Arven se montrent accortes et clémentes envers toi !
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 9:23

Bienvenue parmi nous Sigmar !

Courage pour ta fiche et assimiler ce qu'il y a à savoir :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 10:03

Sois le bienvenu Sigmar ! :ballon:

Bon courage pour rédiger ta fiche ! :pc: :love:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 10:31

Bienvenue ! J'espère que tu te plairas parmi nous :blowkiss:
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 10:37

Bienvenue parmi nous, ménestrel :amour:

Surtout, si tu as la moindre question, n'hésite pas à faire appel à nous :coeur: Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 11:39

Bienvenue sur le forum :bounce:

Bon courage pour la suite de ta fiche :3:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 16:01

Merci beaucoup à tous et à toutes :cute:

Je n'hésiterai pas si j'ai des questions, ne vous en faites pas :D
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 17:19

Le nom de famille me fait tellement penser au vieux film Annie :mdr:


Bienvenue mister :cute: J'espère que tu te plairas du le fo' :coeur:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptySam 6 Fév - 23:10

Oh, bienvenue à toi, Sigmar :cute:
Quel nom incroyablement classe. Je te souhaite bon courage pour la rédaction de ta fiche :eheh: Réserve-moi un petit lien dans un coin de ta caboche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyDim 7 Fév - 3:40

Merci beaucoup ^^

Je n'ai jamais vu ce film, j'me suis juste dit que ça sonnait bien comme nom :cute:

Merci pour le nom m'sieur Neve et, pour le lien, ce sera avec grand plaisir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyDim 7 Fév - 13:18

Bienvenue :papillon:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyDim 7 Fév - 16:13

Merci bien :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyDim 7 Fév - 17:33

Bienvenuue :coeur: ♥️
Bon courage pour la fin de ta fiche :saute: :lama:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyDim 7 Fév - 17:38

Merci beaucoup mon brave :fou:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyDim 7 Fév - 18:27

Bienvenue officiellement ! Sigmar Chanteclair  1041755645
Et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyDim 7 Fév - 20:45

J'aime ce genre de regard, étrangement :keu:

Merci bien en tout cas, mais ... Officiellement? Se serait-on déjà croisé avec un autre de tes visages? :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyMar 9 Fév - 21:53


Lorgol • Les Mages

Bienvenue !

Sigmar Chanteclair




A nous deux !
(C’est Mélusine, j’ai la flemme de changer de compte :keu: )

J’aime beaucoup ta fiche ! Il y a juste deux touuus petits détails à rectifier, qui ne freinent pas ta validation, mais je te demande d’en tenir compte :sisi:

► Nous sommes en février/mars 1001. Etant de juillet 971, ton personnage n’a donc pas encore 30 ans, il les aura dans quelques mois.

► J’ai un petit bémol sur la bagarre à l’Académie : les professeurs sont très vigilants sur les conflits, ça peut facilement dégénérer. Je pense qu’ils l’auraient même réprimandé, pour qu’il comprenne bien que CEY MAL. :argh:

A part ça, j'ai beaucoup apprécié ma lecture, de la fiche comme du test RP. Ton personnage est vraiment intéressant !

L'équipe des Chroniques d'Arven est charmée de voir arriver un si talentueux ménestrel, nous te souhaitons de tout cœur une chaleureuse bienvenue, Zendel !  :siwi:

Tu peux dès à présent aller gambader gaiement parmi les dragonnets :

• C'est le moment d'aller faire les yeux doux aux autres dragonnets ! Ouvre vite ta fiche de liens et fais-toi plein de copains. Ou de pas-copains. Comme tu préfères.  :gnut:

• Nous te conseillons également vivement de tenir ta chronologie bien à jour : l'ubiquité reste encore à inventer, côté magie et côté science.  :geu:

• N'hésite pas à nous faire part de la moindre demande ou question !  :coin:

• Tu peux dès à présent poster un ou plusieurs scenarii - n'hésite pas à les construire avec d'autres membres pour cumuler ses liens et décupler son attractivité.  :bro:

• Les dragonnets sont bavards. Viens flooder et passer tes soirées à refaire le monde sur la CB !  :augustus:

• Et enfin, n'oublie pas que le forum a besoin de toi pour être connu : tu peux voter pour Chroniques d'Arven toutes les deux heures et nous attirer encore plus de dragonnets !

Bon jeu à toi en Arven, tisseur d'histoires.
Puisse le Destin te guider par la main sur ses tortueux chemins...  :mimi:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  EmptyMar 9 Fév - 22:28

Oh Mélusine ou Quitterie, je t'aime bien sous les deux visages, promis :cute:

Donc moi et les maths ça le fait toujours pas, je suis mauvais :face:
J'ai édité pour changer l'année et j'ai rajouté une petite ligne pour dire que même si sa punition a été moins sévère en rapport aux faits, il a quand même été réprimandé :cute:

Dans tous les cas, ces petits compliments font très plaisir merci beaucoup :fox2:
Moi qui avait peur de faire tout plein de bêtises :hinhin:

Je vais donc m'occuper de toutes ses petites choses rapidement, merci beaucoup :coucou:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Sigmar Chanteclair    Sigmar Chanteclair  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sigmar Chanteclair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: