AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -25%
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur ...
Voir le deal
133.90 €

Partagez
 

 Morgane de toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyDim 26 Aoû - 17:41


Livre III, Chapitre 5 • La Joueuse de Flûte
Morgane la Chifonie & Meldred de Séverac

Morgane de toi

Où l'on comprend que les sentiments pour ses soeurs, ça doit rester familial, même soeur de coeur.
Ce qui implique les relations cheloues.


• Date : 17 juillet 992
• Météo (optionnel) : ... Yfébo
• Statut du RP : Privé, on est plein milieu de la flotte, à part Polochon...
• Résumé : C'est bien la vingtaine, la fin de l'adolescence, tout ça... Les premières amours... Ou ce qui y ressemble. Meldred a un peu de mal à se l'avouer, mais il y a quelque chose de différent chez Morgane. De différent en bien. Ca fait quelques mois qu'il l'a remarqué. Avec son petit courage, il se lance à l'assaut. Il va lui dire, cette fois !
• Recensement :
Code:
• [b]17 juillet 992 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4099-morgane-de-toi]Morgane de toi[/url] - [i]Morgane la Chifonie & Meldred de Séverac[/i]
C'est bien la vingtaine, la fin de l'adolescence, tout ça... Les premières amours... Ou ce qui y ressemble. Meldred a un peu de mal à se l'avouer, mais il y a quelque chose de différent chez Morgane. De différent en bien. Ca fait quelques mois qu'il l'a remarqué. Avec son petit courage, il se lance à l'assaut. Il va lui dire, cette fois !
       

     



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyDim 26 Aoû - 17:45

Les jours passent et se ressemblent, quand on vit sur la Symphonie. Le cycle des jours ressemble au cycle des heures, les semaines peuvent être des jours, des mois. La vie à bord est rythmée avec la même minutie, mais même cette exactitude ne peut vraiment aider à faire le point.
Meldred n’a pas la moindre idée du jour, de l’heure ou de l’année. Il n’en a pas grand besoin. Le cycle de vie sur la vivenef lui suffit. Entre ses tâches plus maritimes, et ses leçons qui se poursuivent dans la cabine de Taliésin, il a toujours quelque chose pour lui faire perdre la notion du temps, qu’il n’a jamais bien comprise.
Il y a aussi ces moments, quand vient le soir, où la musique résonne, chante la vie perdue, le temps sur les flots. Des histoires, aussi, dans les notes et les mélodies, d’un temps qui semble normal à Meldred, d’un temps qui pourtant est loin. Si loin que s’il racontait la moitié des contes, des légendes locales de ceux qui les lui confient, il ne serait pas cru.
Mais à qui pourrait-il raconter tout ça ?
Il y a une vie, en somme.

Il y a une vie, et il y a tout ceux qui vivent autour de lui. Les Accordés, comme une famille. Famille de coeur, rien de plus, mais famille. Ils en ont passé, des heures, à lui courir après, à lui enseigner ce qu’il fallait, à simplement le rassurer dans ses nuits agitées ! Une famille, des gens qu’il connaît depuis qu’il est jeune, qu’il apprécie.
Probablement le dernier endroit où une personne normale et sensée pourrait développer des sentiments plus profonds que familiaux. Parce qu’ils ont tous, à un moment ou à un autre, vu le petit gamin pleurer, courir d’un bout à l’autre. Qu’ils l’ont tous vu grandir, devenir.
Mais bon.

On ne peut pas forcément blâmer Meldred pour trouver qu’assurément, la plus belle des Accordées sur le navire est aussi la plus gentille, la plus drôle, et possiblement la plus adorable – il n’a pas de bonne définition d’adorable. Par contre, on peut assurément le blâmer pour un peu idéaliser ladite personne.
Depuis trois mois.
Car oui, ça doit bien faire trois mois qu’il la regarde de biais, qu’il n’ose plus lui parler en face mais qu’il rabâche sans cesse à Maël le moindre de ses faits et gestes. Aucun problème.
Enfin. Poussé par l’inspiration, le courage (et surtout par ledit Maël qui en a marre de savoir ce que Morgane mange), l’enfant de la Symphonie est actuellement investi de la lourde tâche d’aller trouver la brune. Il ne sait pas exactement quoi dire, quoi faire.

Mais bon. Son optimisme naturel lui souffle que ça ne peut pas mal se passer.
Il croit l’apercevoir, de loin, et avec ce magnifique courage pas du tout motivé par les menaces de son ami, il parvient à s’approcher… Et même à parler. C’est un miracle.
Je vous l’ai dit, tout va bien se passer.
« Morgane ? Je peux te parler ? … seuls ? »
Vous voyez ? Une phrase complète, presque en la regardant dans les yeux !



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyMer 29 Aoû - 19:03

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Comme à son habitude sur la Symphonie, Morgane s’ennuie. Combien d’années que les jours passent et se ressemblent tous ? Au début elle les comptait, elle les gravait dans un coin de sa chifonie, mais il est si aisé de perdre le fil. Les traits qui rythmaient le cycle des heures sombres et des heures claires se sont changés en pétales et de nouvelles fleurs apparaissent régulièrement dans le bois, sans règle précise, juste celle d’une monotonie trop lourde à supporter. Elle n’a jamais eu la patience de se lancer dans de longs ouvrages mais la longueur s’impose à elle dans cette vie dont elle ne voit jamais le bout. Alors oui, parfois discuter et écouter, jouer, chanter, rire avec les autres ou mieux, rire des autres soulage la platitude qui l’enferme. Parfois un événement imprévu vient casser la routine, comme l’arrivée d’un bébé sur la vivenef par exemple.

Voir un petit être grandir, voilà qui aide à se situer dans le temps. Comme tous les autres, elle s’en est amusée, elle a été parfois chargée de l’occuper même si les premières années on évitait de laisser cette irresponsable près du tout-petit. Enfin à présent il est adulte ou presque, elle peut tout à fait rester seule avec lui. Elle l’a remarqué, le bébé Meldred qui a bien grandi, l’observer de loin à tout moment de la journée. Il est plutôt mignon et assez amusée, elle se sent revivre par l’embarras timide du petit dernier de l’équipage. Une poignée de mois qu’il fait ça, ce qui n’est rien du tout lorsqu’on a vécu neuf siècles, pourtant chaque instant elle se demande quand est-ce qu’il va se décider.

Elle n’en a pas parlé à Vanessa, lors de ses dernières visites, sans trop savoir pourquoi. Peut-être qu’elle veut garder jalousement l’excitation de l'ignorance et ne pas se heurter à l’intelligence de son amie un peu trop clairvoyante. A quoi bon se lancer dans quelque chose si on sait exactement comment ça va se passer ? Il y a trop peu de mystères dans cet enclos loin de tout et dans ces cas-là, autant profiter de ne pas trop réfléchir. Oh elle lui racontera bien un jour, mais encore faut-il qu’il se passe quelque chose pour avoir matière à glousser.

Et justement, il semblerait que ce soit le jour. Alors qu’elle est au milieu d’un petit groupe qui écoute une histoire radotée par une Accordée, Morgane se fait aborder par un Meldred tout gêné. Oui, oui, merci de me tirer de là ! pense-t-elle, pas surprise mais heureuse du moment qu’il a choisi. En même temps, lorsqu’on s’ennuie à ce point, n’importe quel moment pourrait faire l’affaire. Elle répond avec un sourire attendri :  « Oui, bien sûr. » avant de le rejoindre un peu à l’écart, faisant mine de ne pas savoir de quoi il s’agit.

 « Tu voulais me dire quelque chose ? »

Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyJeu 30 Aoû - 9:52

En y repensant bien, c'est presque normal, pas tellement étrange que ça, que Morgane intéresse le plus jeune membre de l'équipage. Meldred est un joueur de bodhran, depuis maintenant... Trois ans ? Il a essayé toutes les formes de percussions à bord, cherchant celle qui lui conviendrait le plus, et ça lui a bien pris deux ou trois ans pour se décider à employer cet instrument. En tant que joueur de bodhran, donc, il a bien fallu que quelqu'un le lui apprenne.
Et c'est totalement par pur hasard que son instructeur se trouve être l'ancienme relation de la brune. Sébastien ne lui a pas forcément caché, lui en a parlé quelquefois ; de là à se dire que, dans l'immense respect et adoration qu'il voue à son professeur, inconsciemment il a copié son intérêt pour l'Accordée...
Eh bien, les suppositions, ça se fait.

Il essaye de ne pas paraître trop nerveux, quand elle accepte, qu'elle lui parle, qu'elle veut bien le suivre et l'écouter. Il sent le besoin de bouger, remuer ses doigts, ses pieds, de se mettre à sautiller même : la nervosité l'empêche d'être figé et calme. C'est bienvenu, alors, qu'ils marchent pour s'éloigner quelque peu du petit groupe qui cancane à propos d'histoires qu'il connaît déjà. Ce n'est que lorsqu'il se retrouve face à elle, isolés, vraiment seuls cette fois, qu'il se dit qu'en fait, non, c'est bon, c'est stupide, c'était mieux de rester dans son coin à la regarder et à rêver de lui parler vraiment, que même si elle est douce et parfaite et encore tellement joyeuse quand il la voit, elle ne va pas s'embarasser d'un gamin qui ne sait même pas quoi dire.
Maël va le tuer s'il ne fait rien, par contre.  Ou, tout du moins, le forcer à retourner la voir.

Il se tord les mains, un peu, ses yeux glissant sur son visage, ses cheveux, le contour de sa tête, oh, tiens, le sol, il est beau le sol. "Oui, c'est que ... tu vois, y a que des fois, enfin ça fait tout de même plus que des fois... et il arrive des trucs des fois, mais c'est pas tout le temps, mais... " Que quelqu'un le sauve, il va se noyer dans ses pensées. Il bafouille, un peu, les yeux rivés sur le sol, et il a presque l'impression de sentir ses joues s'échauffer. "Puis il y a toi, et en fait, après, je ne sais pas trop mais quand t'es là... Et que des fois il y a du soleil... "

Oui. Ca ne veut rien dire.
Il prend une inspiration.
"Morgane ? Je crois que... Enfin..." Allez, quoi ! De tout manière, t'es déjà ridicule à rougir comme ça. "Je crois que je t'aime bien. Beaucoup, aussi. "



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyVen 31 Aoû - 22:02

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



C’est une fois seuls que Meldred se lance dans sa déclaration. Et quelle déclaration ! Morgane plisse les yeux, essayant de savoir si elle est vraiment idiote ou si les mots ne fonctionnent pas les uns avec les autres. Ses gestes aussi, d’ailleurs, sont très confus. Le pauvre petit est définitivement tout chamboulé par ce qu’il a à dire. Et elle, il lui prend une envie de rire qu’elle arrive miraculeusement à intérioriser, n’affichant que son sourire poli. En fin de compte, il n’y a que la dernière phrase qui compte vraiment. Je crois que je t’aime bien. Beaucoup, aussi.

Il croit ? Il n’y a donc bien que lui pour ne pas en être sûr ! Pour elle c’est plutôt évident mais lui, il est tout jeune, tout novice – à sa connaissance, il n’a jamais abordé de la sorte une autre personne sur la Symphonie – il y a tant de choses qu’il ne connaît pas. Pourrait-elle réellement tenir ce rôle ? Elle ne s’embarrasse pas de savoir si elle serait à la hauteur, elle se demande plutôt à quel point ce pourrait être intéressant ou amusant et pas juste… lourd. Oh elle verra bien ! Pour l’instant c’est vrai qu’il est craquant et elle approche doucement sa main de son menton pour lui faire relever la tête et le regarder dans les yeux. Même si elle n’a aucune idée d’où elle va en disant cela, elle lui répond doucement :  « J’en suis vraiment heureuse… car tu sais, tu me plais aussi. »

Il n’a pas besoin de savoir à combien de personnes elle a dit la même chose. Il n’a pas besoin de savoir que la seule raison pour laquelle il lui plaît c’est qu’actuellement, il ressemble à la seule façon d’échapper à la routine. Certes, c’est un peu étrange de se rappeler parfaitement de ses phrases d’enfant – à peine moins bien construites que le discours qu’il vient de lui servir – ou de ses dents de lait, ses jeux, ses lettres bancales, ses cauchemars… Mais il n’est plus un bébé à présent, il a même un peu de moustache. Littéralement toutes les personnes du continent sont plus jeunes qu’elle, se priverait-elle de relations si un jour béni, elle revenait à poser le pied à terre ? Et qu’on ne lui parle pas de se contenter des corps qu’elle a vus et revus des siècles durant !

Peignant les longueurs de ses cheveux avec ses doigts, elle sourit tendrement à Meldred. Le numéro habituel comporte plus de regards appuyés et d’ajustements de décolletés, mais elle n’en fait rien avec lui, elle n’a pas besoin de le conquérir et il ne faut pas brusquer les timides. Oh elle n’est pas une femme patiente, mais le temps a pris une autre définition après toutes ces années, pour lui elle peut étirer cet instant. D’un autre côté, elle sent que si elle ne parle pas, il va s’ensuivre un silence qui pourrait bien durer mille ans.  « Que veux-tu faire, Meldred ? » A lui tourner autour des mois durant, il a bien dû réfléchir à la suite, n'est-ce pas ?


Dernière édition par Moira Guingois le Ven 7 Sep - 9:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptySam 1 Sep - 22:57

Meldred ne sait pas exactement ce qu’il a voulu dire. Enfin si, dans sa tête, c’était absolument clair, ce qu’il a voulu dire. Par contre, les mots n’ont jamais voulu sortir correctement. Le regard rivé sur les planches sous leurs pieds, il repasse dans sa tête, encore et encore, les mots qu’il a préparé dans ses rêveries avant de s’endormir. Il a tout prévu, tout, absolument. Alors pourquoi, là, bafouille-t-il comme s’il n’était même pas fichu de lui parler correctement ? Il n’a plus trois ans, enfin ! Même gamin, il faisait des choses plus cohérentes que l’immonde ramassis de mots qu’il a pu lui imposer, juste là.
Elle n’a rien du comprendre. Dans quelques secondes, elle va rire et partir, le laisser en plan, et il ne mérite que ça.
C’est avec surprise, étonnement, stupéfaction même, qu’elle lui répond par l’affirmative, qu’elle appuie ce qu’il vient de lui confier. Tellement sonné, le jeune homme en a les doigts, qui jusqu’alors pianotaient quelque peu d’anxiété – il a le tressautement facile, quand il est inquiet –, qui se stoppent totalement.
Ca doit se lire dans ses yeux, qu’il ne s’y attendait pas. Tout comme il ne s’attendait pas à son toucher, presqu’irréel, sur sa joue.
Elle lui semble brûlante, contre sa peau. Probablement la rougeur qui y est monté auparavant.
« C’est vrai ? »
Il pose la question, sa voix tremblant un peu. Il n’est pas très assuré, l’Accordé, sur ce point – et pourtant son coeur doucement se remplit d’une joie indicible. Il a confiance en elle, sûrement, qu’elle ne peut se jouer de lui. Pas sur ce point. Pas vrai ?

Il reste un peu désorienté par la question. Ce n’est pas, exactement, qu’il ne sait pas à proprement parler : il connaît la Symphonie. Il sait les couples qui se font et se défont, les choses qui se murmurent, les serments relatifs ; il sait globalement les choses qu’ils font, quand l’intimité relative le permet. Mais à ses yeux… A ses yeux, jusqu’à récemment, ça n’avait pas d’immense intérêt. C’était incongru, quelque peu malsain, d’avoir pour eux des envies, comme pour des membres de sa famille. Eux, bien sûr, entre eux, n’avaient pas ce souci ; mais l’équipage l’avait élevé. La relation était différente.
Alors jusque là, les quelques idées qui avaient pu passer dans son esprit, il avait réussi à les balancer au loin. Ou à ne pas y penser en face des concernés.

« Erm… Je... » Il est embarrassé, le timide – parce que la suite, elle est tout aussi diffuse dans son esprit. Mais il est si heureux, là ! Il pourrait rester à la regarder des heures. De toute manière, ils n’ont pas énormément à faire. Les heures, ça n’est rien.
Il réussit à la regarder sans faillir. Il prend doucement sa main, mais un rire, nerveux, lui échappe. « C’est… Je ne suis pas… Enfin, tu le sais. Je n’ai pas encore tout appris, à ce sujet. » L’aveu lui semble drôle, mais son sourire meurt un peu quand ses yeux, qui la découvrent avec passion, atterrissent sur ses lèvres. Un peu trop longtemps. Il a le droit de tenter de l’embrasser, maintenant, pas vrai ?



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyDim 2 Sep - 15:40

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



« Mais oui ! » s’exclame Morgane en riant à la suite du doute formulé par son jeune prétendant. Et ce oui-là sonne réellement sincère, aidé par de lointaines racines lagranes qui lui ont donné la capacité de mentir avec une habileté certaine. Si elle veut profiter le plus possible de la situation, il faut aller dans son sens et il ne faut pas qu’il perçoive une once de malhonnêteté. Qu’elle reste à ses yeux la douce Morgane dont il est tombé amoureux, aussi longtemps qu’elle sera capable de le supporter. C’est elle, pas eux, qui met une fin aux histoires.

Et pourtant, une part d’elle espère vraiment qu’il soit celui qui en finisse avec sa lassitude, mais il y a très peu de chance. A commencer par le fait que ce soit lui qui l’ait choisie et non pas l’inverse. Jamais elle n’aurait songé à le séduire, lui. Même si elle le trouve adorable et qu’elle s’amuse de le voir tout empoté à lui faire la cour, il ne l’attire pas de cette façon. Peut-être cela viendra, peut-être l’aidera-t-elle à grandir à sa façon et peut-être le modèlera-t-elle comme le parfait partenaire, celui qu’elle n’a jamais su trouver.

A-t-elle réellement la patience de se lancer dans un projet de cette envergure ? Elle qui a désespérément et immédiatement soif de distraction.

Comme elle s’en doutait, il n’a aucune idée de comment s’y prendre ou même de ce dont il s’agit. Il évoque vaguement « ce sujet » et elle ne peut pas s’empêcher de sourire à nouveau. Non, décidément, il est trop drôle ! « Ce n’est pas grave, lui murmure-t-elle, attendrie, tu vas trouver. » Elle n’a pas envie de lui donner d’indice, elle voudrait voir ce qu’il va entreprendre de lui-même. Mais en voyant ses yeux s’arrêter sur ses lèvres, elle les fait bouger légèrement, attrapant sa lèvre inférieure avec la supérieure, essayant de l’inviter à l’embrasser ou tout du moins, d’en faire monter le besoin. Sa main elle, passe de ses cheveux à son cou, glisse le long de son corps et finit par aller chercher le contact avec le bras de Meldred, sur lequel elle passe lentement du bout de ses doigts.


Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyLun 3 Sep - 22:15

Elle rit. Elle ne rit pas de lui, évidemment, c’est sûr qu’elle ne rit pas de lui ! Meldred, arrête un peu, tu veux ? Elle ne rit pas de lui, elle rit devant son embarassement, devant la question un peu niaise, un peu stupide. L’esprit empressé, impatient de Meldred, n’a pas pris le temps de se demander si, vraiment vraiment, elle ne dit pas ça pour lui faire plaisir, si elle l’aime vraiment. Il y croit, il est heureux. Il se dit qu’elle dit la vérité – et le sentiment qui gonfle son coeur et le fait brûler de joie, c’est tellement mieux que l’attente et tellement mieux que dans ses rêves !
Il se souvient, vaguement, de ce que son meilleur ami lui a confié. Des histoires sur Morgane, au début, pour le dissuader. Maël ne l’a pas portée spécialement dans son coeur, sans savoir pourquoi – Meldred ne demande pas ces choses-là. Il se souvient, aussi, plus important, l’éclat particulier du regard de son maître quand il lui en parlait. Il se souvient de plein de choses, de mots, alors que ses yeux dansent et se perdent sur elle, gênés.
Il se fera par lui-même son idée. Il ne juge pas les autres sans les connaître.

Ses yeux accrochent son sourire, ses mots, qui mettent un peu de temps à glisser jusqu’à son esprit et faire sens. Et si son premier instinct, c’est de penser qu’elle aurait sans doute eu les mêmes mots en se ratant lors d’une harmonie à deux, en répétant un soir, il chasse bien vite l’impression.« …. Tu ne m’en veux pas si ce n'est pas parfait… ? »
Il ne veut pas la décevoir, même s’il se doute qu’il le fera.

Il se rapproche d’elle, et s’il y a encore de l’hésitation dans la manière donc il retrouve ses yeux, dont il se penche sur elle un peu, il peut définitivement dire qu’au moins, il ose.
Le baiser qu’il dépose sur ses lèvres est tendre, hésitant aussi, il ne sait pas s’il est supposé faire quelque chose d’autre, on ne lui a jamais vraiment dit, il a juste vu du coin de l’oeil les couples, des fois.
C’est bizarre, d’embrasser. Mais bizarre dans le bon sens. Sa main trouve la sienne, libre, s’y mêle un peu. Il n'a pas la moindre idée de combien de temps il est supposé rester, et, malgré la douce sensation très agréable, c'est rapidement qu'il y  met fin.
Il recule la tête, perplexe, papillonnant un peu des yeux qu’il avait fermés.
Et il sourit.

Un sourire en coin, un peu gamin, un peu innocent, comme s’il venait juste de se rendre compte de ce qu’il vient d’arriver.
Au moins, ça, il voudra bien recommencer. Et plus d’une fois.
« Je crois que j’ai trouvé. »
S’il savait.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyJeu 6 Sep - 12:54

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



A sa nouvelle question timide, Morgane secoue la tête. Non elle ne lui en voudra pas, mais elle ne s’attend pas à grand-chose en fait. Et pourtant il se lance, le petit Meldred, et elle peut sentir tout le courage que cet acte lui demande. Il aura bien l’occasion de se perfectionner plus tard mais pour le moment sa tendresse prudente est touchante. Des premiers baisers, elle en a reçus quelques-uns, mais elle a oublié combien c’était charmant. Le garçon passe ses doigts dans les siens et lorsqu’il se recule tout impressionné, elle les serre pour le garder avec elle. Mais elle le sait, il n’y a pas que par la main qu’elle le tient. Son cœur lui appartient, il lui a offert. Il l’a choisie pour être la première femme qu’il a embrassée et elle le restera pour toujours, même lorsqu’elle ne sera plus la seule. Elle ne sera pas oubliée.

De son côté, son amoureux est rayonnant. Une innocence heureuse émane de lui, alors qu’il lui répond qu’il a trouvé. Morgane pouffe joyeusement, profitant d’être encore surprise, amusée et touchée par les petits pas en avant de Meldred. « Je crois aussi… » lui répond-elle, pour aller dans son sens. Elle pourrait lui dire qu’il se serait difficilement trompé, que le geste en lui-même n’est pas si compliqué, que pour une première fois il n’a rien fait de mal. Elle pourrait lui assurer, tel un professeur encourageant, que si la technique est à parfaire, l’intention y était. Continuez ainsi, vous êtes sur la bonne voie. Mais elle préfère ne pas commenter, simplement montrer à son tour ce qu’elle a à proposer.

Tirant légèrement sur sa main elle l’attire contre elle et commence à effleurer ses lèvres avec les siennes et intensifie progressivement ses mouvements. Sa bouche attrape celle de son partenaire avec fougue, dirigée par une passion pour l’acte en lui-même plus que pour la personne. Elle aime embrasser, Morgane, sentir le souffle chaud de l’autre, qui s’accélère. Sa main libre maintient le jeune homme tout contre elle et elle peut percevoir les battements de son cœur s’emballer. Quand enfin elle le libère, elle pose sur lui son regard ardent, qui réclame toujours plus d’action. Mais alors elle ne peut pas s’empêcher de voir devant elle l’enfant de la Symphonie et avec lui elle ne peut pas brûler les étapes.

« Comment c’était ? » lui demande-t-elle, curieuse. Elle sait qu’il est déjà amoureux d’elle et qu’il n’a pas de point de comparaison, mais elle veut l’entendre dire de jolies choses à son sujet.

Elle veut l’entendre parler d’elle.

Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyJeu 6 Sep - 23:37

Son esprit part dans tous les sens, vraiment, alors que le baiser se termine. Meldred pense pouvoir déclarer qu’il se couchera moins stupide ce soir. Qu’il se couchera grandi, aussi. Ce n’est pas qu’une question de se sentir mature, ou de se sentir mieux dans sa peau, de faire des choses ‘que les grandes personnes normales font pour se prouver leur affection’, comme son esprit semble vouloir le mettre en forme. Non, c’est aussi une question de se dire qu’il a eu le courage de faire ce que l’on a voulu faire. Même si, dans le cas d’aller parler à Morgane – et plus… Enfin, vous voyez – eh bien, il y a eu du courage, mais également la peur de se faire botter les fesses par Maël.
Il se couchera moins stupide, ce soir. Moins seul, peut-être, aussi, car il aura avec lui les milliers de mini-moments analysés, rejoués déjà plusieurs fois. Les sensations en mémoire. La tendresse, l’amusement, l’ébahissement entre eux un peu.
Il a plusieurs manières de rendre la situation étrange, un peu inconfortable peut-être. Elle est, en tout cas, bien plus différente de celle qu’ils ont pu vivre avant. Meldred… Meldred n’a rien vécu. Les personnes de l’Archipel qu’ils ont pu croiser n’ont pas réellement attiré son regard plus que ça. Et Morgane…
Morgane n’a sans doute pas l’impression qu’il est son petit frère. Avec un peu de chance, elle voit le jeune quelque peu moustachu comme un autre membre de l’équipage – ce qui rend la situation autrement plus simple.

Son esprit part dans tous les sens, mais tourne majoritairement autour de Morgane. Sa présence, encore si près de lui. Son baiser, qui l’attire encore, qui provoque en lui l’impression diffuse et véridique qu’il a beaucoup, énormément à apprendre… Et qu’il apprendra avec joie. C’est un baiser qui le bouleverse : son coeur s’emballe, sa main se serre un peu sur la sienne, et s’il osait, sil elle n’était pas si près déjà…
Le brun finit par se retrouver contraint de la lâcher – respirer, c’est superflu, dans ce cas-là, très désagréable –, et dans le regard un peu embrumé qu’il pose sur elle, on peut lire tout ce qu’il ressent pour la femme en face de lui. Qu’elle est douce, qu’elle n’est pas que sa sœur, qu’elle n’a jamais été sa sœur en un sens, que leur affection et leur tendresse, leur lien n’a pas vraiment de nom. Qu’il l’aime, d’un premier amour tâtonnant mais plus vrai que certains qu’elle a pu connaître.

Il hésite un peu sur les mots. L’esprit léger, le coeur en fête, les lèvres encore légèrement appuyées de sa présence – comme un fantôme de baiser. « C’était… Définitivement mieux que ce que je t’ai offert. » Il rit nerveusement, jouant avec ses doigts. « C’était… Comme un air, et que tu m’invitais à te suivre. C’était une invitation. C’était parfait. Juste… Parfait. » Il fait comme il peut, pour décrire. Mais l’adoration dans ses yeux, parsemée d’envie – envie e la découvrir, de découvrir, de connaître, de savoir – parle aisément pour lui. « … Il faut qu’on le dise aux autres ? »
Pas forcément qu’ils ont passé quelques temps à se bécoter dans un coin du navire, mais qu’ils sont ensemble. Enfin, elle comprendra bien.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyVen 7 Sep - 10:21

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Son ego se satisfait alors que Meldred essaie de mettre des mots sur ce qu’il vient de vivre. L’Accordée le voit agiter ses doigts, gêné, et l’écoute émettre quelques notes de son rire timide entre des phrases qui ont du mal à s’enchaîner. A aucun moment elle ne le lâche du regard, allant parfois sur ses mains et leurs mouvements nerveux et sur ses lèvres d’où sort une poésie chancelante. Mais c’est dans ses yeux qu’elle peut lire toute la place qu’elle occupe. Son regard s’exprime mieux que sa parole et alors tout le reste n’existe pas, tout ce que Morgane cherche se trouve dans la lueur bleue qui la fixe avec envie. Elle s’y perd l’espace d’un instant avant que la voix du jeune homme ne se fasse entendre à nouveau. Tout ce qu’elle trouve à y répondre est :

« Euh… »

Subitement, elle réalise. Ah oui… les autres. Ce n’est pas qu’elle les a oubliés, comment oublier qu’on est coincée sur cette vivenef et forcée à côtoyer ces mêmes personnes encore et encore ? Comme si elle faisait partie d’une communauté, d’une… grande famille. Non, la seule qu’elle pourrait considérer comme de sa famille, c’est celle qu’ils ont exclue. S’il y a une personne à qui elle devrait dire quoi que ce soit, c’est à elle, sa Vanessa, mais quand elle y pense, il n’y a pas grand-chose à dire. Son espèce de début de relation avec Meldred est plus une grande nouvelle pour lui que pour elle. S’ils l’annoncent ensemble, ça aura l’air de quelque chose d’important alors ça ne l’est pas. Mais s’il l’annonce tout seul… Morgane manque peut-être parfois de lucidité, mais en ce qui concerne les bruits qui courent sur elle, elle est tout à fait informée, peut-être parce qu’ils ne sont pas vraiment infondés, ces bruits. S’il l’annonce tout seul, elle ne pourra plus parler à qui que ce soit sans se prendre un flot de reproches. Car ce n’est pas n’importe quel homme de l’équipage, c’est le petit qu’ils ont recueilli. Tout le monde est attaché à lui, tout le monde l’a vu grandir. Tout le monde l’aime, tout le monde prendra son côté, tout le monde s’opposera à elle. Elle sera isolée. Et elle ne veut pas être isolée. Ils sont peut-être barbants, mais ils sont là.

« Pas tout de suite… » finit-elle par lâcher en souriant de nouveau « Ne veux-tu pas essayer de garder ça pour nous ? Ca ne les regarde pas après tout… » Mais ça finira par se savoir, car tout se sait ici. Morgane ne veut rien laisser paraître, mais elle est en train de se demander si elle ne vient pas de se piéger toute seule, à vouloir s’amuser avec le petit chouchou de Taliésin. Tout à coup, être avec lui semble difficile et ce n’est pas du tout ce qu’elle cherche. Elle ne l’aime pas au point de se battre constamment. Elle ne l’aime pas. Pas comme ça. Mais elle ne peut pas lui dire, si elle lui brise le cœur maintenant, ce sera la même chose. Et si elle lui brise le cœur après, ce sera pire. Alors que faire, passer des années dans une autre prison ? Après tout, elle n’en a que pour quelques décennies car le petit vieillit, lui. Bon, elle verra bien. Elle a toujours fonctionné ainsi, n’est-ce pas ? Elle n’a pas besoin d’y réfléchir maintenant, ça lui prend la tête. Maintenant elle profite et elle essaie de convaincre l’enfant de ne pas aller tout raconter à ses parents. Elle regarde autour d’elle, s’assurant qu’ils soient bien isolés, puis pose de nouveau les yeux sur Meldred et se rapproche de lui. Ses doigts écartent délicatement quelques mèches que le vent a poussées devant son oreille et elle lui murmure, tout en lui caressant les cheveux : « Il y a si peu de choses qui nous appartiennent ici, si nous leur dévoilons notre relation, elle ne sera plus vraiment à nous, tu comprends ? »

Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyVen 7 Sep - 22:24

Il comprend, en un sens, Meldred, qu’elle hésite quand il lui parle. C’est une lourde décision, après tout. Enfin peut-être. Ce n’est pas comme si Taliésin lui avait donné des cours sur les relations amoureuses, ils avaient, quand même, d’autres choses à discuter que ‘comment on fait pour avouer ses sentiments’, entre autres. Et puis ce n’était pas exactement un sujet qui venait à être le plus utile au monde sur ce bateau, enfin ! Là où les relations se font et se défont au fil de décennies, emportant des sentiments recyclables. Là où, du coin de l’oeil toujours, l’enfant de la Symphonie devenu grand peut voir des baisers volés, des sourires qui veulent tout dire, des gens qui s’offusquent et des gens qui s’aiment. Ce n’est pas parce qu’on ne lui a pas forcément appris qu’il ne peut pas le deviner.
Même s’il est jeune.
Et puis elle a raison, songe-t-il, alors qu’elle lui conseille de le garder pour lui un peu plus longtemps. Elle a raison. Il croit ses paroles, et il a confiance en elle ; elle a raison, non seulement parce que ça lui semble faire sens, tout ce qu’elle dit, mais également parce qu’il l’aime. Et qu’elle s’y connaît un peu mieux que lui.

« Je comprends. » répond-il en laissant ses yeux glisser sur elle. Les traits de son visage, dans son regard, semblent s’adoucir encore et appeler aux caresses et aux baisers – plus tard. Il lui parlera plus tard de ce qu’il pense, en ce moment – peut-être que ses yeux l’ont déjà trahi plus d’une fois. Il retient un peu sa main, dans ses cheveux, presque comme un enfant. Mauvaise idée. Mauvaise pensée. « C’est toujours mieux d’avoir quelque chose juste à nous. » Il en sourit, mais il pense à ses propres affaires.
Qu’a-t-il à lui, vraiment à lui, Meldred ? Il a son carnet, il a sa médaille. Il a les vêtements d’enfants, trop grands maintenant, au fond d’un sac récupéré chez un autre Accordé. Il n’a que ça, et les autres non plus n’ont pas vraiment plus.

Et maintenant, il a cette relation. Tout doucement, il glisse ses bras autour de la taille de Morgane, pour l’attirer contre lui. « Juste à nous. » répète-t-il doucement, avant de soupirer un peu, alors que l’idée passe dans son crâne.
« C'est Maël qui m’a poussé à venir… Enfin, qui m’a dit de venir. Il m’a pas poussé. » A peine. Les menaces étaient tout de même peu voilées. « Il vaut mieux que je lui mente, pour le moment, je pense. Il... Il n’était pas totalement favorable à ce que je me lance… Avec toi. »



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi EmptyDim 9 Sep - 15:15

Faërie • Mages



Morgane

La Chifonie



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Il comprend.
Il comprend et il répète ce qu’elle vient de dire, avec une insistance assez satisfaisante pour Morgane. Elle aime ne pas rencontrer de résistance, elle aime avoir ce pouvoir sur lui, savoir que même s’il n’est pas sûr d’être d’accord avec elle, elle n’a qu’à le regarder un peu plus longtemps pour qu’il le soit. Il est amoureux et donc elle le possède. Et pourtant, elle sent comme une déception passer dans sa voix lorsqu’il avoue devoir mentir à Maël. Qu’importe, il l’a elle, c’était ce qu’il voulait non ? Il n’a pas besoin d’autre ami. Surtout s’il n’approuve pas leur relation. De quoi se mêle-t-il ? Et pourquoi l’a-t-il incité à lui parler s’il n’était pas d’accord ? Espérait-il qu’elle le rejette ? « Quel ami il fait ! » s’exclame-t-elle, sans le vouloir.

Oups… J’ai pensé tout haut.

En se radoucissant et jouant à nouveau de ses sourires et de ses regards tendres, elle se reprend : « Je veux dire… Ce ne sont pas les affaires de Maël, mais si c’est grâce à lui que tu es venu, je lui dois au moins ça… » S’interrompant pour déposer un baiser dans le cou du jeune homme, Morgane s’assure de le garder avec elle, malgré la première remarque sur son ami. Ce ne serait pas très judicieux d’attaquer ouvertement une personne chère à son cœur, non il vaut mieux faire preuve de subtilité si elle veut l’en détourner. « Lui mentir est la seule solution… » lui souffle-t-elle alors. Ses mains caressent la nuque de Meldred une dernière fois avant de se poser sur les siennes pour les attraper et lui permettre de se décoller de lui. Elle affiche un air désolé, même si elle ne l’est pas vraiment. « Crois-moi, j’aimerais aussi en parler à mes amis… » Et elle ne sait pas encore si elle informera Vanessa ou même Sébastien de cette nouvelle conquête, mais Meldred lui n’a pas besoin de le savoir. « … mais les bruits se répandraient bien trop vite et ceux qui n’approuvent pas… » Maël, par exemple. « …auraient tôt fait de salir cette chose qui n’est rien qu’à nous. »

Le tenant toujours par les mains, elle l’embrasse rapidement sur la joue avant de le lâcher en souriant de nouveau. « Soyons discrets ! » Ca fait un petit moment qu’il se sont écartés du groupe d’Accordés et même si Morgane ne les voit pas suspecter la moindre évolution de son côté, elle préfèrerait ne pas laisser le temps aux rumeurs de s’installer. Elle lui dit alors doucement : « Je dois te laisser… Je reviendrai te voir dans la soirée et d’ici là… » Elle marque une pause pour mordiller sa lèvre inférieure et lui faire un dernier c’lin d’œil. « C’est notre secret, n’oublie pas ! »

Quand on n’y réfléchit pas trop, tout ceci est follement excitant. Un peu comme un jeu. Le jeu un peu risqué d’essayer de garder un secret sur cette vivenef.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Morgane de toi   Morgane de toi Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Morgane de toi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: