AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -31%
Ordinateur portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
899 €

Partagez
 

 Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptyMer 29 Aoû - 7:03


Livre III, Chapitre 5 • La Joueuse de Flûte
Bartholomé d’Ansemer & Édouard de Mascaret

Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?

Une missive qui tombe à point



• Date : 12 août 1003
• Météo (optionnel) :
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Édouard de Mascaret compte bien profiter de la situation actuelle pour tenter de se rapprocher du duc de qui il espère – secrètement – obtenir les faveurs. Les derniers événements lui permettront-ils de parvenir à son but?
• Recensement :
Code:
• [b]12 août 1003[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4104-le-malheur-des-uns-peut-il-faire-le-bonheur-des-autres#152518] Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? [/url] - [i]Bartholomé d’Ansemer & Édouard de Mascaret[/i]
Édouard de Mascaret compte bien profiter de la situation actuelle pour tenter de se rapprocher du duc de qui il espère – secrètement – obtenir les faveurs. Les derniers événements lui permettront-ils de parvenir à son but?










Dernière édition par Bertin d'Ansemer le Mer 29 Aoû - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptyMer 29 Aoû - 7:06

Faërie • Noblesse



Édouard

de Mascaret



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Cela fait quelques semaines qu’il a appris la nouvelle à travers les rumeurs qui n’ont pas tardé à circuler à travers le duché. Il a beau moins sortir ces derniers temps à cause de son âge et laisser à Éléonore le soin – et le plaisir peut-être – de s’occuper du plus gros des relations de la famille avec le monde extérieur, il n’a pas pu ignorer ces paroles qui parcourent la terre dans un flot de murmures incrédules. Cela pouvait-il réellement s’être produit tel que les nouvelles étaient parvenues jusqu’à Mascaret ? Il aurait été prêt à en douter. Il aurait été prêt à croire les nouvelles exagérées, les premiers jours. Mais force était de constater qu’elles étaient vraies…

L’incrédulité a bien fait place à la certitude lorsque, il y a quelques jours, son aînée Éléonore a reçu un courrier pour le moins particulier de la part de celui qui, fut un temps pas si lointain, était prince d’Ansemer : Bertin. La missive, bien que brouillonne, était une preuve indéniable des aveux de l’homme défait quant à sa relation passée avec Jehanne de l’Ancre-Fleurie – il refusait de la considérer d’Ansemer à présent.

Il n’avait guère fallut de temps pour qu’Édouard se mette lui-même à écrire. Sa missive composée à la hâte était destinée au duc Bartholomé d’Ansemer lui-même. Il y demandait un entretien afin de discuter des derniers événements. « J’ai en ma possession une missive qui vous intéressera dans le cadre de cette affaire. J’aimerais l’occasion de vous la remettre en mains propres. »

Aujourd’hui arrive enfin. L’entretien n’est pas prévu pour quelques heures encore et Édouard relit la lettre qu’il a pris soin d’amener avec lui. Un sourire satisfait étire ses lèvres. Bientôt, il se dirigera vers le palais où il se présentera pour voir Bartholomé d’Ansemer. Bientôt, cette missive sera entre les mains du duc. À défaut de pouvoir avoir une influence quelconque sur l’avenir de Bertin, il s’assurera de soutenir Bartholomé face à son infâme femme. Il faut se consoler comme on le peut.








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptySam 1 Sep - 23:52

Il est revenu depuis peu au palais ducal en compagnie de Bertille, et si le retour n'est pas des plus facile avec la petite qui demande de plus en plus de questions, il est soulagé de la savoir auprès de lui. Les événements vécus lors de la fête en l'honneur de Gabin l'ont laissé craintif de savoir sa fille loin de lui. Il a toujours confiance en Denys et Marjolaine, mais si les morts ont pu se lever, qui sait ce qui peut arriver encore?

Et il n'y a pas que ça. Avec le procès de de Jehanne qui approche, les changements à l'interne avec le bannissement de son frère et la répudiation de sa femme, les jours passent vite et les heures semblent manquer. Tant à faire, alors qu'il se sent si seul à présent. Il apprend à faire confiance un peu plus à son conseil, il le faut, il n'a plus qu'eux à présent. Il doit aussi gérer Vivécume à présent, qui se remet encore  de l'attaque des pirates que le comté a essuyé deux mois plus tôt.
Et puis il avait reçu cette courte missive, de la part du baron de Mascaret. Il n'avait jamais été vraiment proche de l'homme, qui avait été plutôt un ami de son père, de ce qu'il pu comprendre des quelques discussions qu'ils eurent dans le passé. Mais la missive cette fois était intrigante pour autre chose. Édouard de Mascaret était le père d'Eléonore. Eléonore, qu'il avait sincèrement cru Bertin épris d'elle, avant qu'il n'apprenne qu'il en était tout autre et qu'elle n'avait sûrement était pour le prince déchu qu'un stratagème pour camoufler la relation qu'il entretenait avec la duchesse.

Il avait d'abord cru que le baron souhaitait quelconque réparation pour l'affront porté à sa fille. Mais la lecture de la missive lui fit hausser un sourcil. Qu'avait-il donc en sa possession qui puisse lui être intéressant? Alors il avait fait venir l'homme au palais, lui offrant un entretien dans les jours suivants.

Bartholomé était assis à son bureau, plongé dans quelques parchemins, quand un domestique frappa quelques coups avant de lui annoncer que l'arrivée du baron de Mascaret. « Faites-le entrer. » Le domestique était reparti, laissant tout juste le temps au duc de terminer la lecture du document devant lui pour le déposer sur un pile à sa droite quand la porte s'ouvrit à nouveau. « Votre Grâce, le baron de Mascaret. » Et le domestique qui s'écarte pour laisser l'homme entrer. Le duc ne se lève pas, mais il offre au vieil homme un grand sourire aimable, l'oeil brillant de cette curiosité non feinte. « Édouard. Quel plaisir. Prenez-place, je vous prie. » qu'il propose en désignant le fauteuil installé devant son bureau d'un geste de la main.


dialogues en #006666
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? TitreBartholome1
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomDrama
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomFamillefonctionnelle
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptyLun 3 Sep - 22:29


Faërie • Noblesse



Édouard

de Mascaret



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation


C’est en affichant un air aimable qu’il s’avance dans le bureau de son duc, qu’il sourit. Il s’arrête enfin, s’incline pour le saluer avec déférence. « Votre Grâce. » Il s’avance de nouveau, vient prendre place sur le fauteuil indiqué par son duc. Il y a longtemps qu’il ne s’est pas présenté ainsi pour un entretien privé avec le duc. Il ne peut pas se vanter de bien connaître le fils aussi bien qu’il avait connu le père. Pourtant il ne peut s’empêcher de songer que, au fond, Bartholomé leur faisait sans doute plaisir. « Je vous remercie. »

Le parchemin plié s’agite un peu entre ses doigts, sur ses cuisses. Il observe son duc avant de soupirer légèrement. « Quel remue-ménage que celui que l’on vient de vous imposer, votre Grâce ! J’ai été sous le choc en apprenant la nouvelle, mais je m’émerveille de la force et de la résolution avec laquelle vous gérez l’affaire. Votre père serait fier de vous. » Il laisse le silence s’installer un instant entre eux avant d’enfin tendre la main pour poser sur le bureau la fameuse missive.

« Je ne vous ferai pas patienter davantage. Vous savez sans doute que votre frère courtisait ma fille. Nous avons été fort choqués d’apprendre les dernières nouvelles, vous l’imaginerez. Mais je crois que cette situation, bien que fort fâcheuse pour Éléonore, s’avèrera bénéfique pour vous, votre Grâce. »

D’un geste, il invite Bartholomé à lire la missive. Il reconnaîtra aisément l’écriture de son frère, Bertin.



Au milieu des mers, quelques par le long des côtes ansemarienne
15 juillet 1003

Ma chère Éléonore,

J’espère que ces mots vous parviendront avant que les rumeurs à mon sujet ne vous assaillent avec trop de hargne. J’aurais aimé pouvoir vous prévenir immédiatement afin de vous éviter de découvrir l’horrible vérité à travers les discours d’un autre. Je me fais l’impression d’être un lâche en vous écrivant ainsi, mais je tenais à ce que vous ayez au moins quelques mots de ma part.

Sachez, avant tout, que votre présence m’a été chère au cours de la dernière année. J’ai appris à vous connaître et j’ai apprécié la femme que j’ai pu découvrir à vos côtés. Vous m’intriguiez pour celle que vous êtes… Tous les bons mots que j’ai pu vous écrire, tous les compliments que j’ai pu vous offrir… sachez que je les pensais tous, quoi qu’en laissent penser les circonstances actuelles.

Je regrette, Éléonore, si vous saviez. Je vous apprécie plus que je ne pourrais l’exprimer... Je vous apprécie, et je vous respecte. Vous êtes devenue ces derniers mois celle que j’espérais sincèrement avoir à mes côtés pour le reste de mes jours. Je chérissais l’idée de notre futur ensemble autant que les moments que nous partagions. Vous m’êtes très chère et, quoi qu’en disent les rumeurs à présent, ma cour ne vous destinait pas à être une façade. Vous auriez été mon épouse, et cela m’aurait rendu heureux…

Je reconnais que ma cour n’ait pas été des plus honnêtes. La profonde amitié que j’éprouve à votre égard n’égale probablement en rien les sentiments que vous attendiez de ma part. Je regrette amèrement de ne pas avoir su vous aimez comme vous le méritez. Lorsqu’un cœur trouve l’Amour, il est difficile de l’ignorer, de passer outre… J’avoue non sans douleur que mon cœur appartient depuis de nombreuses années à une autre que vous. Je n’ai jamais réussi ni à l’oublier, ni à chasser les sentiments qui, pourtant, n’auraient pas dû être. Les rumeurs vous murmureront bientôt son nom… Jehanne d’Ansemer…

Je puis d’ores et déjà vous dire que le duc est au courant de mes sentiments et de la relation que nous avons entretenue, Jehanne et moi. Sa réaction a été immédiate : j’ai été exilé sur le champ. Exilé et destitué. Celui qui vous faisait autrefois la cour n’est à présent plus rien.

Il m’est impossible de trouver les mots qui dépeignent le regret que j’éprouve en vous écrivant. La culpabilité m’assaille d’autant lorsque j’imagine les sentiments qui vous habitent à la lecture de cette missive. Ma dame, je suis sincèrement et profondément désolé de l’affront que je vous ai fait. Je sais que cela n’atténuera en rien votre douleur, et je n’oserai pas demander votre pardon. Permettez-moi simplement d’humblement vous faire une dernière révérence au nom de l’amitié qui nous liait, qui nous liera peut-être de nouveau un jour, j’espère, avant que je ne me retire de votre vie.

Je prie les dieux qu’un jour vous connaissiez une cour sincère menée par un homme qui vous offrira le même amour que celui que je peux ressentir à l’égard de Jehanne. Un homme que vous puissiez aimer et avec qui vous saurez être heureuse. Voilà mes plus sincères souhaits pour vous.

Prenez soin de vous et des vôtres.
Sincèrement,

Bertin


« J’ai cru que cela pourrait vous servir de preuve contre votre… épouse… » Il accroche un peu sur le mot. Il n’a pas beaucoup de respect pour Jehanne à présent, mais il hésite à l’appeler par son prénom devant son duc, tout de même.








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptyLun 10 Sep - 2:39

Il observe doucement l'homme grisonnant entrer. Il se fait vieux, et Bartholomé ne peut s'empêcher d'avoir une pensée pour son propre père qu'il n'aura jamais vu vieillir au final. Les rides et les années commencent à faire leur place dans le visage du vieil homme, mais il porte encore cette fierté en lui.
Il hoche simplement la tête aux banalités formulées en entrée de jeu par le baron, sans y répondre. Un sourire à la mention de son père, mais en vérité Bartholomé ne l'a que si peu connu qu'il se fiche bien de ce que son père aurait pu penser.

Il est soulagé qu'Édouard ne tourne pas autour du pot et en vienne directement au fait. Soulagé aussi que sa présence se révèle conforme à ce qu'il lui avait annoncé au départ ; il y avait une part de lui qui avait craint encore qu'il souhaite recevoir quelconque réparation de la part du duc pour les comportements de Bertin face à sa fille.
« Bien entendu que j'étais au courant pour la cour que menait mon frère à votre fille. » Après tout il avait offert à Bertin un superbe navire expressément pour le mariage qu'il anticipait entre ces deux derniers. Bateau qu'il récupérait à présent, et qu'il lui faudrait renommer au plus vite. Hors de question qu'un navire de sa flotte porte le nom d'un traitre. « Je suis désolé des désagréments que cela puisse causer pour vous ou la concernée. Mais si je ne m'abuse, n'était-elle pas aussi poursuivie par le marquis de Brunante? » Un bien meilleur parti, d'ailleurs. Oh Bertin était prince et quand il portait encore le nom d'Ansemer il y avait cette renommée et cette proximité avec la famille ducale qui n'était pas négligeable, mais sinon il n'était bien que comte et Chevaucheur...

Le duc prend la missive qu'on lui tend, et un silence s'installe alors qu'il prend le temps de lire cette dernière. La calligraphie est bien celle de Bertin, il la reconnaitrait entre mille. Un sourire amusé étire ses lèvres à certains passages ; devant l'absurdité de la chose, des mots écrits, des confessions et des regrets. Il voudrait rire, il voudrait déchirer la lettre, mais il sait qu'elle peut lui être utile.

Il repose la missive sur son bureau, reporte son regard dans celui du baron. « Ce n'est plus mon épouse. » Et il ne souhaite plus qu'on la désigne ainsi. Elle n'est plus rien déjà, on presque, alors qu'elle attend son procès dans l'obscurité du petit appartement qui lui sert de cellule. « Mais je vous remercie de m'avoir apporté cette missive. Cela pourrait effectivement m'être utile si jamais Jehanne en venait à être assez idiote pour plaider non-coupable. » À quoi cela pourrait-il lui servir? La Lagrane sait très bien qu'il ne lui faudrait qu'un simple mage pour prouver les mensonges si elle tentait de nier sa relation avec Bertin. Et il avait à présent cet aveu écrit de la part de son frère. « Je pourrai compter sur votre présence au procès, j'espère, Édouard? »


dialogues en #006666
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? TitreBartholome1
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomDrama
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomFamillefonctionnelle
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptySam 15 Sep - 18:53

Faërie • Noblesse



Édouard

de Mascaret



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



Il a un petit sourire, un petit hochement de tête. Effectivement. Éléonore est également courtisée par Laurent de Brumante. La cour des deux hommes pouvait difficilement rester secrète considérant leur statut. « En effet, votre grâce. Je doute cependant qu’elle ait le cœur à accepter de lui offrir sa main dans l’immédiat. Les derniers événements ont été fort troublants pour elle. » Personne ne pourrait reprocher à Éléonore de prendre quelques semaines pour se remettre du choc, après tout. Surtout pas de marquis, n’est-ce pas ?

Il observe son duc alors que la missive est lue. Cette panoplie d’expressions qui défilent, ce presque amusement qui fait écho à celui qu’il avait lui-même ressenti en lisant, peut-être, même si celui de Bartholomé est forcément plus profond, plus puissant que le sien…

« Je vous demande pardon. J’aurais dû m’en douter, dans les présentes circonstances. » Il incline légèrement la tête pour montrer la sincérité de son regret face à cette erreur.  La suite pourtant fait naître un sourire sur ses lèvres, chassant presque entièrement le remord de son regard. « Il me fera plaisir de vous épauler dans cette affaire. Puis-je vous offrir mes services pour ce procès ? » Oh, qu’il a envie de servir pour la faire payer, Jehanne. Qu’il a envie de faire payer Bertin à travers elle ! Bartholomé pourrait trouver, en Édouard, un homme fidèle qui l’aidera à faire en sorte que le procès se déroule sans problème aucun...

« Je comptais m’installer à Port-Liberté pour quelques semaines. Je serai donc à votre entière disposition jusqu’au procès. Je serai accompagné d’Éléonore. Le changement lui ferait du bien. Peut-être accepteriez-vous de faire plus ample connaissance avec elle ? Elle pourrait mieux exprimer ses sentiments et son support si elle avait l’occasion de vous rencontrer en personne… »








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptyDim 16 Sep - 23:59

« Oui, c'est tout à fait compréhensible et je crois bien que si le marquis de Brunante est sérieux dans sa démarche il saura laisser à votre fille le nécessaire dont elle a besoin. » Quoi qu'elle se presse d'accepter aurait aussi été une réponse bien acceptable, un pied de nez même à Bertin qui ne méritait pas qu'on prenne du temps pour se remettre des ses actions. Il était désolé pour la jeune femme, sincèrement, parce qu'il avait vraiment cru que la cour que menait le prince était sincère envers l'Ansemarienne. Elle aurait fait un bon parti pour le prince, aurait pu l'aider à gérer son domaine qu'il délaissait trop souvent pour la chevauche. S'il n'avait pas été idiot et ne s'était pas engagé dans cette relation qui avait tout détruit de leur vie et de leur relation fraternel.

La lettre qu'il lit ensuite qui vient se retrouver sur le bureau est une pièce qu'il gardera bien précieusement pour le procès, dans l'éventualité que d'autres preuves soient nécessaires. Il ne croit pas que cela soit le cas, mais si jamais. Il ne relève pas les excuses du baron ; l'annonce de la répudiation de sa femme a été fait en même temps que celle de son procès, et il est tout à fait compréhensible que dans la cohue de tout ce qui s'enchaîne cet oublie glisse encore sur ls lèvres et qu'on la nomme ainsi. Ses conseillers et les gens proches qu'ils côtoient au quotidien font gaffe de ne pas faire telle erreur. Mais Édouard n'est pas du quotidien du palais ni du duc.

« Votre présence seule et votre soutien sont ce dont j'ai besoin. J'ai déjà formé un juré. Le marquis de Brunante en fait d'ailleurs parti. » Et il est bon pour lui de condamner l'ancienne duchesse, puisque sa relation avec le l'ancien prince lui laisse donc libre accès à Éléonore. Le duc hausse d'ailleurs un sourcils aux propos suivants de l'homme qui a été un temps ami de son père. Il lit très clairement l'ambition et l'opportunisme tout juste voilé du baron. Et bien qu'Éléonore soit très jolie - il a pu le constater les quelques fois qu'elle est venu au palais, au banquet en l'honneur de Bertin dernièrement - le duc n'est pas d'humeur à songer à se marier à nouveau. Geneviève le sait fort bien, elle qui doit prendre son mal en patiente alors qu'elle a enfin l'opportunité idéale de devenir duchesse.

Mais malgré tout, il ne peut s'empêcher de penser que Bertin détesterait cela. Que Bertin détesterait - si les mots qu'il a couché sur papiers et les sentiments qu'il dit porter pour la jeune femme sont vrais - que le duc passe quelques temps avec la jeune femme, se joue d'elle même un peu, la fasse rejoindre ses draps même. « Les jours avant le procès sont bien peu nombreux et je crains manquer de temps. Mais si vous restez encore un peu par après, bien entendu. Il me fera plaisir la rencontrer. Votre fille est une très jolie jeune femme si je me fie à l'image d'elle que j'ai en souvenir, et je me doute qu'elle a pu recevoir la meilleure éducation tout autant. »


dialogues en #006666
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? TitreBartholome1
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomDrama
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomFamillefonctionnelle
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptyVen 21 Sep - 15:02

Faërie • Noblesse



Édouard

de Mascaret



3.5 La Joueuse de Flûte

Présentation



« C’est ce que je crois également. En espérant qu’il parvienne à gagner sa confiance. Un chat échaudé craint l’eau chaude, dit-on. Et une femme n’oublie pas si facilement, n’est-ce pas ? » Il a un petit rire qui n’a de léger que le son, car au fond il s’inquiète pour Éléonore. Il espère simplement qu’elle se remettra, et vite. Elle n’est déjà plus très jeune, il est plus que temps qu’elle se marie ! Ça, il n’en parlera pas au duc, cependant. À quoi bon ? Il partageait sans doute des sentiments similaires envers le prince Bertin, et pire encore peut-être considérant que Bertin avait 10 ans de plus. Mais à quoi bon lui rappeler de tels souvenirs ?

Il hoche légèrement la tête, cachant la petite pointe de déception qu’il éprouve en voyant qu’il est trop tard. « Vous pouvez compter sur les deux, votre grâce, comme toujours. Et si je puis faire quoi que ce soit pour vous aider, n’hésitez pas. » La fidélité sincère d’un noble envers son duc. Oui, certes, Édouard cherchait à profiter un peu de la situation. Il ne serait guère ansemarien s’il ne tentait pas la chose, après tout. Ça ne l’empêche pas d’être honnêtement fidèle à Bartholomé et au duché.

« Nous resterons certainement quelques jours après le procès, votre grâce. Rien ne presse. » L’afflux de nobles vers Port-Liberté pour le dit procès à venir sera une occasion de renouer des liens avec ceux qu’il voit rarement. Rentrer n’est pas une urgence et quelques jours de plus à Port-Liberté ne pourra que permettre à Éléonore de voir Laurent. Et Bartholomé. Mais ça, il n’en parlera à sa fille que lorsque l’invitation viendra. On ne peut, après tout, refuser une demande du duc. On ne peut que s’en honorer. Même l’entêtement de sa fille ne pourra pas l’empêcher de réaliser cela.

« Vous l’avez mentionné vous-même, vous êtes fort occupé et je ne voudrais pas m’imposer plus longtemps que nécessaire. Si vous n’avez rien à me demander, permettriez-vous que je me retire, votre Grâce ? »








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? EmptyJeu 27 Sep - 17:36

Un léger rire vient poindre sur ses lèvres, sans qu’il ne réplique. Non, une femme n’oublie pas si facilement. Il le sait, entre toute chose, du mutisme obstiné et de l’attitude bornée de Jehanne. Mais on ne parle pas de son ex-femme ici. Et être à la place d’Édouard, il insisterait pour que sa fille accepte les avances du marquis. Ce serait une avancée non négligeable pour leur famille. Mais il l’était pas le vieil homme, et il n’avait pas quelconque attachement particulier à Eléonore pour s’impliquer davantage dans son avenir. Qu’elle fasse ce que bon lui semble, alors.

« Je vous en remercie. Votre appui m’est précieux Édouard, comme il l’a certainement été pour mon père. Ansemer peut être bien de compter parmi sa noblesse des hommes comme vous. » Et il croit sincèrement ces mots ; Ansemer n’est ce qu’il est que de l’appui des hommes face à son pouvoir, à sa couronne, et à sa famille. Il n’a pas connu l’homme alors que son père gouvernait, lui-même trop jeune pour se souvenir réellement de cette époque, et ensuite bien plus préoccupé à souhaiter ardemment voguer qu’à vouloir sérieusement gouverner. Mais il avait toujours pu compter sur son soutien quand il avait repris le trône, et il leur en doit beaucoup, à son peuple fidèle ; les Ansemariens ne sont-ils pas après tout un peuple changeant, que l’on peut facilement acheter?

« Bien alors, je vous ferez parvenir une invitation une fois ce, désagrément, terminé. » Ce procès. Il a hâte de le voir derrière lui, vraiment, de pouvoir passer ses journées à faire autre chose que de régler multiple choses concernant ce derniers, sans oublier toutes ces nouvelles tâches, et la gestion de Vivécume qu’il devait s’assurer d’ici à ce qu’il sache quoi faire de ce domaine. Aussi, la demande de se retirer d’Édouard est bienvenue. Un large sourire poli étire les lèvres du duc, qui se lève pour répondre, preuve de l’égard à laquelle il tient le baron et sorte de remerciement en soit de la missive apportée.  « Oui, allez. Vous avez certainement mieux à faire aussi, et Port-Liberté a tant à offrir. Profitez-en un peu avant que l’automne ne nous ramènes ses pluies et ses tempêtes. »

Et quand l’homme quitte, laissant le duc seul, ce dernier reporte un moment un regard vers la missive, sur la calligraphie de son frère. Juste quelques moments, avant de plier cette dernière et de la ranger dans l’un des tiroirs de son bureau. Son frère qu’il lui manque autant qu’il déteste encore violemment à cet instant.


dialogues en #006666
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? TitreBartholome1
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomDrama
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomFamillefonctionnelle
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?   Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le malheur des uns peut-il faire le bonheur des autres ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: