AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Codes promo Asos Les French Days : ...
Voir le deal

Partagez
 

 Que la magie t'ouvre les yeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Que la magie t'ouvre les yeux   Que la magie t'ouvre les yeux EmptyMer 29 Aoû - 22:25


Livre III, Chapitre 5 • La Joueuse de Flûte
Lidjä de Sylvamir & Lancelot l'Adroit

Que la magie t'ouvre les yeux

Là où la magie est bien réelle et point illusion



• Date : 15 mai 1003
• Météo (optionnel) : Il fait beau
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Cette nouvelle visiteuse en la personne de Lidjä ne semble pas convaincue par l'art de Lancelot bien qu'elle soit entrée dans la boutique en quête d'un cadeau.  L'artisan saura-t-il la convaincre ou la jugera-t-il au final inéligible à devenir la propriétaire de l'une de ses oeuvres?
• Recensement :
Code:
• [b]15 mai 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4105-que-la-magie-t-ouvre-les-yeux#152574]Que la magie t'ouvre les yeux[/url] - [i]Lidjä de Sylvamir & Lancelot l'Adroit[/i]
Cette nouvelle visiteuse en la personne de Lidjä ne semble pas convaincue par l'art de Lancelot bien qu'elle soit entrée dans la boutique en quête d'un cadeau.  L'artisan saura-t-il la convaincre ou la jugera-t-il au final inéligible à devenir la propriétaire de l'une de ses oeuvres?







Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Que la magie t'ouvre les yeux   Que la magie t'ouvre les yeux EmptyMer 29 Aoû - 22:27

C'était une journée plus ou moins occupée.  Les nuages passaient au-dessus de Lorgol emmenant avec eux la pluie qui se déversait sporadiquement sur la ville.  Le temps était frais et quelques marcheurs surpris par les averses entraient parfois dans ma boutique, y cherchant un abri contre les pleurs des cieux.  La plupart se trouvaient rapidement émerveillés par les automates qui trônaient sur les étagères, incitant même certains d'entre eux à y toucher de leurs mains balourdes et viles, ce qui me mettait hors de moi : mes œuvres étaient fragiles, il ne s'agissait pas d'une exposition de curiosités, mais bien d'art et y toucher inutilement comportait un énorme danger et je refusais qu'on les abîme, par respect pour les entités, ainsi que pour tout le travail que j'avais accompli pour leur donner la vie, la perfection.  Aidé d'Ygraine, je renseignais, je servais et je chassais les indigents aux doigts poisseux qui ne causaient que des dégâts.  Vigilance constante.  Plus que les enfants, j'abhorrais ces adultes présomptueux qui agitant leur bourse remplie de fleurons s'octroyaient le droit de se procurer n'importe quoi sans que leur cœur ne soit touché.  Engoncés dans leurs prétentions d'aveugles, ils se croyaient tout permis, s'offusquaient lorsque je leur refusais de repartir propriétaire de l'une de mes créations.

L'après-midi ramena le soleil, surpomblant timidement les hautes tours de la ville, la réchauffant doucement de ses rayons caressants.  Le retour du beau temps évita les groupes de trois ou quatre marcheurs qui ne cessaient d'aller et de venir, laissant la boutique plus ou moins déserte, outre quelques visiteurs espacés, venus par réel intérêt.  Je libérai donc Ygraine de ses charges pour la laisser vaquer à ses propres occupations, peindre certainement ou poursuivre quelque malheureuse victime pour en tracer le portrait.  Elle m'avait parlé d'une jeune femme entrevue dans les rues de Lorgol avec de magnifiques yeux, qu'elle n'avait pas su réussir à convaincre de poser pour elle.  J'aimais laisser ma sœur quitter aussi souvent qu'elle le désirait son poste, ce qui me permettait de reprendre des travaux que je gardais secrets et que je ne désirais pas partager avec elle.  Il m'arrivait de regretter de l'avoir prise avec moi, mais c'était désormais chose faite et j'en tirais tout de même quelques avantages.

J'étais installé à l'atelier quand la clochette accrochée au-dessus de la porte tinta de son carillon léger.  Je pris le temps de repousser les plans de l'abeille que j'avais réalisée avec Melbren par le passé.  Je ne voulais pas qui quiconque tombe dessus inutilement.  Je m'approchai donc du comptoir, passant le pas de la porte de l'arrière boutique que je n'avais pas fermé pour mieux surveiller les entrées et sorties de la boutique.  Mes yeux se posèrent alors sur une blonde dame.  Je lui adressai un sourire circonspect, avant de l'accueillir.

« Bonsoir gente dame, puis-je vous être utile? » demandai-je avec politesse, accompagnant mon offre d'une élégante courbette.






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Que la magie t'ouvre les yeux   Que la magie t'ouvre les yeux EmptyLun 17 Sep - 19:22

Depuis trop longtemps la jeune femme n'était pas revenue dans les terres gelées kyréennes, aussi, lorsque le projet de s'y rendre fut établi, Lidjä s'était fait toute une liste de personnes à qui rendre visite. Son cousin tout d'abord qui avait eu l'amabilité de lui offrir le logis pour le temps de son séjour, sa famille bien sûr, sa soeur aussi évidemment, Ljöta de toute évidence puisqu'elle faisait le voyage principalement pour son mariage, et d'autres amis d'enfance qui étaient restés là bas. En somme, les quelques jours qu'elle passerait là bas seraient fort chargés, et elle n'avait pas envie de débarquer les mains vides. Pour certains, cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait eu le plaisir de les voir que leur offrir un petit quelque chose semblait la moindre des politesses.

La jeune femme avait donc pris sa bourse, délaissant son encombrant bouclier dans sa chambre à la Tour Valkyrion, pour ne garder que son épée "au cas où". Si elle comptait entrer dans les boutiques, elle ne voulait pas qu'on la mette à la porte à cause de sa précieuse arme qui pourrait risquer de se cogner dans les étalages. Comme à chaque fois qu'elle sortait sans, elle se trouvait un peu "nue", telle une tortue sans sa carapace. Cheveux attachés en une queue-de-cheval haute, la Skjaldmö arpentait les rues de Lorgol, empruntait ses canaux et visitait les boutiques qui attiraient le plus ses yeux d'olivine.

La pointe de ses mèches d'un blond très pale balayaient l'encolure de sa tunique en cuir tandis qu'elle marchait, profitant de la douce chaleur de l'astre solaire. De temps en temps, elle s'arrêtait devant la fenêtre d'une boutique pour s'enquérir de leur contenu, parfois entrait, parfois passait son chemin. Celle-ci, la dernière qui avait attiré son attention, l'intriguait. Elle n'était pas certaine de trouver son bonheur dans ces figurines animées, mais c'était plus fort qu'elle, il fallait qu'elle aille voir cela de plus près. Qui savait ? Peut-être que finalement c'était tout à fait ce qu'il lui fallait ? Si ce n'était pas le cas, elle pourrait toujours aller voir ailleurs si elle ne trouve pas plus à son goût, ou au goût de ses proches plus précisément.

A peine a-t-elle passé le pas de la porte qu'un petit carillon tinta et annonça sa présence. Si elle avait prévu de juste observer dans un premier temps, c'était raté ! Mais finalement ce n'était pas plus mal. Le vendeur saurait très certainement la renseigner sur ces créations toute particulières. Le jeune homme est très aimable de prime abord et elle eut une bonne première impression, se sentant en confiance. Son côté "bien élevé sans trop en faire" lui indiquait qu'il n'essaierait pas de l'embobiner en l'incitant à acheter à tout prix. Un doux sourire vint alors éclore sur ses lèvres rose pâle.

    - Bonsoir. Excusez moi de vous déranger, je cherche quelque chose à offrir pour mes proches et votre boutique a attiré mon attention.

Avant d'ajouter quoi que ce fut d'autre, elle laissa vagabonder son regard autour d'elle un instant, intriguée.
    - Je n'ai jamais vu de telles choses, elles sont ravissante, mais... Qu'est ce que c'est ? Elles bougent ? C'est... de la magie ?

Fut un temps où elle n'aimait pas du tout la magie, mais depuis un an maintenant qu'elle se rendait à l'Académie, elle avait peu à peu appris à ne pas la détester. Ne pas tout mettre dans le même panier. Un peu comme les gens, il y en avait des bon, des moins bons et des mauvais. Certaines magies étaient très belles et sans risque, celles-là, elle les tolérait, voir même les appréciait. Néanmoins elle restait toujours vigilante et méfiante, trop de ses soeurs avaient péri sous les sorts des mages de bataille pour qu'elle ne fasse complètement la paix avec.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Lancelot l'Adroit
Lancelot l'Adroit

Messages : 979
J'ai : 29 ans
Je suis : fabricant d'automate et mage de l'invocation au service de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Que la magie t'ouvre les yeux   Que la magie t'ouvre les yeux EmptyMar 11 Déc - 18:57

Je jetai un regard perplexe à la jeune femme avant de retrouver mon sourire.  Naturellement, elle ne me gênait point, n'était-ce pas là une part de mon art que de savoir guider le cœur des curieux vers ce qui leur conviendrait le mieux, ou de leur signaler le chemin de la porte quand ils étaient indignes de même fouler le plancher de ma boutique?  Je lui assurai d'un geste chaleureux et accueillant qu'elle ne me gênait nullement, même qu'elle était la bienvenue aux Merveilles adroites et qu'il me ferait un plaisir de répondre à la moindre de ses attentes et questions.  Je la laissai entrer plus avant chez moi, lui offrant quelque temps supplémentaire pour observer autour d'elle l'étalage de mes talents.  À droite des poupées dansaient sur leur socle, de l'autre des horloges faisaient aller leurs aiguilles au son des tic-tac et à gauche des mobiles exécutaient silencieusement leur circonvolution.  Même lorsque Ygraine n'était pas là, que nul n'entrait en quête d'un automate, je n'étais jamais complètement seul, entouré de chacun d'entre eux, tous animés par ma magie.

Sa question toutefois me surprit.  N'avait-elle jamais entendu parler de moi pour ne pas savoir que mon art reposait sur la magie qui m'habitait?  Naturellement, je ne révélais mes secrets à personne, ce que je créais n'était que propre à moi-même et à des années d'études et de perfectionnement.  Par quel autre moyen que la magie aurais-je pu réaliser de pareilles merveilles?  Seules les entités permettaient à ces figurines de se mouvoir, inlassablement, répétant toujours les mêmes mouvements, recommençant le même cycle dès qu'il se terminait.  Je ne laissai toutefois pas paraître ma surprise.  Peut-être était-elle une ibéenne de passage, après tout les mages étaient rares dans l'empire où j'avais vu le jour, rares et peu appréciés même dans certains duchés.  Mère et moi avions eu le privilège d'avoir vécu en Sombreciel et de n'avoir jamais subi la persécution de qui que ce soit pour nos talents de mages.  C'était même bien utile en fait, surtout la magie de ma mère, mais c'est une autre histoire.

« Ce sont des automates, dame.  Je les fabrique moi-même, » répondis-je d'abord à sa première question.

Il était vrai que pour certaines personnes venant d'endroit plus reculés et de milieu plus démunis, ces poupées métalliques ne portaient point de nom, car là d'où ils venaient, elles n'existaient pas.  À quel point pouvaient-elles susciter l'émerveillement de cette visiteuse de contrés éloignées?

« Chacun d'entre eux sont animés par la magie de l'invocation.  Elle leur permet de répéter à l'infini la même série de mouvement peu complexes.  Parfois ceux-ci sont purement décoratifs, d'autres plus utiles. »

Je désignai de la main d'abord quelques bibelots avant de passer aux horloges et boîtes à musique.

« Cherchiez-vous quelque chose en particulier pour vos présents? »






Lancelot parle en royalblue
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Modo
PNJ • Modo
La Fatalité
La Fatalité

Messages : 858
J'ai : /
Message Sujet: Re: Que la magie t'ouvre les yeux   Que la magie t'ouvre les yeux EmptySam 6 Avr - 21:34

Sans réponse depuis plus d'un mois, RP corbeillé.
Envoyez un MP sous Géralt pour le sortir des archives. :oui:


♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Que la magie t'ouvre les yeux   Que la magie t'ouvre les yeux Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Que la magie t'ouvre les yeux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Avec Yoru [Hentaï] !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: