AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

Partagez
 

 Grégoire de Brumecor [Complète]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 9 Sep - 10:52



Mistigri présente

Grégoire
de Brumecor

Rufus Sewell

« Les liens que l'on n'arrive pas à discerner sont les plus puissants »

Grégoire ci, Grégoire ça, Grégoire par là, ou Grégoire par ici. Soyons clairs, ce type, il est vantard, coquet et légèrement égocentrique. Je suis sincère, il est réellement comme cela. Il a d'autres qualités et défauts hein, mais déjà, si vous savez ça, c'est bien. Il n'est pas encore aux extrêmes si ça peut rassurer, mais bon, monsieur se trouve beau, monsieur s'aime beaucoup et, surtout, monsieur n'hésite pas à parler de … lui. Il en serait même presque énervant en vérité. Cela dit, s'il était seulement vantard, cela irait, mais même pas, c'est ça le pire : il est baratineur. Il n'a pas de remords à exagérer un peu, histoire de se faire mousser, de se rendre plus prestigieux.

Comme si son charisme ne lui suffisait pas. Il a toujours voulu plus, se contenter de ce qu'il a, ne lui suffit pas. Alors, cet homme, charismatique, est un opportuniste en supplément. En soit, s'il se décide, il est capable de grandes choses, sauf que, voilà, il est fainéant comme pas deux, partisan du “moins j'en fais, mieux je me porte”. Cependant, au vue de sa position, le bélliférien a appris le sens des responsabilités et, on ne peut pas lui reprocher sa détermination, sa loyauté et son engagement auprès de l'empire et des Voltigeurs. C'est tout à son honneur. Honneur, parlons en d'ailleurs, il en a un, enfin, quand il ne se fait pas corrompre. Juste, ne rêvez pas trop, il y a des sujets sur lesquels il n'est clairement pas corruptible, évidemment, pas la peine d'espérer le corrompre sur les points cités précédemment : L'Empire, les Voltigeurs, son duché et ses principes. Maintenant, s'il y a une proposition qui ne touche pas ceci, c'est toujours intéressant à écouter. Non ? Enfin, à condition que celui qui propose ait une bonne tête aux yeux du Maréchal. Il a ce petit talent qui fait qu'il est assez doué pour juger les gens à leurs physiques, à leurs attitudes, c'est toujours pratique, puis, c'est un petit malin, il vous roulera avant d'être roulé. Un sacré roublard, sincèrement..

Cependant, voilà, il traîne un lourd passé derrière lui. C'est un homme rancunier et pouvant être capable de violence impulsive, en soit, il n'est pas méchant, mais il existe certains sujets qu'il est préférable d'éviter en sa présence, tel que son fils. Il n'a jamais réussi à pardonner rapidement une faute, il est du genre à traîner sa rancoeur sûr de longues années et serait presque capable de le faire payer au responsable. Que dire de plus ? Il est curieux, assez sympa en général, bien que, le Brumecor reste un homme de Bellifère, alors, avec les femmes .. pas besoin d'un dessin, n'est-ce pas ?



©️️ Love
L'amour, c'est compliqué, les femmes encore plus. Ce, peu importe l'espèce. De ce fait, il arrive, parfois, voir assez souvent, que Grégoire donne un petit coup de pouce à Ouate pour les problèmes de cœur que ce dernier peut rencontrer avec sa moitié, Vitriole, une griffonne qui sait s'affirmer et n'a pas de talent pour le tact !



©️️ Love
ge : 47 ans
Date et lieu de naissance : 16 Janvier 956, à Brumecor (Bellifère)
Statut/profession : Maréchal de Serre - Voltigeur du griffon harfang Ouate âgé de 39 ans
Allégeance : Guillaume de Brumecor, duc de Bellifère.
dieux tutélaires : Son parrain le placa sous Igni, Il prie également Callia, Levor
Groupe principal : Les Gardiens de la Tradition
Groupes secondaires : Noblesse/ Voltigeurs



Prélude - A l'aube d'un nouveau soleil

Qui est tenté par un petit voyage de quatre décennies en arrière ? Enfin, quatre ... presque cinq, mais pas encore. Autour de nous, se dresse une ville, pas bien unique en son genre en soit. Disons que c'est une ville belliférienne. Ses murs de terre rouge, cela paraît assez spécial au début, mais c'est tout à fait normal, on s'y fera. Cela dit, nous ne sommes pas ici dans le but d'admirer l'architecture de ce duché. Nous sommes à Brumecor, plus précisément dans une demeure de la noblesse bélliférienne. Les Brumecor en fait. Compliqué comme nom ? Pas vraiment, mais ce n'est pas là le sujet. Trois ans après la naissance de leur premier fils : Guillaume, les nobles Brumecor remirent ça. La femme de maison mettant alors au monde un second fils : Grégoire. Un beau bébé, à l'allure costaude et en bonne santé. Il est inutile de préciser la joie de leur père quand il vit que c'était un deuxième garçon, c'est tout naturellement, que cet enfant fut placé sous la protection de Igni, par son parrain. Igni, dieu de l'acharnement et de la lutte, indirectement, ce dieu semblait le plus à même de veiller sur le nouveau né. Son père, quel père ... Un vrai bélliférien, un pur et dur. Traitant sa femme comme il se doit dans un duché d'hommes. Cela dit, le paternel avait bien frappé un bon nombre de fois son épouse, mais ... elle encaissait plutôt bien, il le reconnaissait volontiers.

Enfin, passons. C'est dans cette famille noble que le jeune Grégoire naquit. Bien que cette famille s'appauvrisse au fil des années, les deux aînés Brumecor eurent deux petits frères, Gamelin, de quatre années plus jeune que Grégoire, puis Gilles, de trois années plus jeune que Gamelin. Avant de finalement clôturer la fratrie par une fille, Grâce, de deux ans plus jeune que Gilles. Cela dit, nous devrions guère oublier où nous sommes. Bellifère n'est pas un duché reconnu pour son égalité des sexes. Loin de là. Il n'y a pas plus misogyne que ce dernier. On ne va pas se mentir, durant son enfance, Grégoire ne vit que rarement sa soeur cadette et, entre nous, il s'en moquait pas mal. Son père l'avait bien formaté là-dessus, comme ses frères. Néanmoins, il avait un petit côté curieux, alors il lui arrivait de provoquer certaines rencontres "par hasard", dans la maison, la croiser par pure coïncidence par exemple. On ne peut pas dire qu'il la considérait comme il le faisait avec ses frères mais ... par principe, il la respectait, parce que, bien, c'était sa soeur. Après, elle reste une femme. Inférieure aux hommes, il ne le cachait pas et agissait comme les autres, bien que ... plus doux sans doute.

Il n'eut pas non plus énormément d'occasions pour discuter avec sa soeur, soyons réalistes, son paternel accaparait bien souvent ses quatre fils pour faire d'eux des hommes forts, de véritables béllifériens ! Pour cela, il n'y allait pas par quatre chemins, un entraînement militaire, une éducation stricte, du coup, je vous laisse imaginer l'état des quatre garçons à la fin de la journée. Ils demandaient rarement leur reste. Cependant, outre cela, se sont tout de même quatre frères surtout. Il arrivait à Grégoire de taquiner les deux plus jeunes garçons, surtout Gilles, qui était le plus petit des quatre. De plus, Grégoire était assez proche de Guillaume, bien plus qu'avec les deux cadets, ils avaient autant d'ambitions, tout deux avaient cette volonté de redorer le nom de "Brumecor". Ils se comprenaient bien. Le second fils avait une certaine admiration envers l'aîné, depuis tout jeune d'ailleurs, alors, lorsque Guillaume réclama que ses trois frères suivent les mêmes enseignements que lui, un enseignement que son père avait jusque là, réservé à l'aîné Brumecor, Grégoire était aux anges. Il savait que son aîné désirait depuis longtemps rejoindre les rangs de l'armée bélliférienne, et il ne comptait pas lui laisser tout les honneurs. Pour lui, ce serait les Voltigeurs, désirant fendre les cieux, le dominer à toute vitesse, cela semblait pour lui, un désir déjà tout prévu, mais bon, il était encore tout jeune, pour le moment, ce n'était qu'un rêve d'enfant ... enfin, un rêve qui se concrétiserait plutôt efficacement !


Chapitre Premier - Apprend à battre des ailes avant de vouloir voler

Oh oui. Un rêve qui se concrétisera sans nul doute, bien plus vite qu'il n'aurait pu l'imaginer, mais ce ne fut pas le premier à s'élancer et à faire la fierté de son père. Non, le premier, ce fut encore une fois Guillaume, qui, à l'âge de 21 ans, vint gonfler les rangs de l'armée belliférienne. L'aîné en avait tant rêvé, Grégoire ne comptait plus le nombre de fois où tout deux avaient imaginés moult scénarios de prouesses militaires que Guillaume serait capable de réaliser. Néanmoins, Grégoire, refusant de rester dans l'ombre du nouveau soldat, ne perdit pas de temps pour quitter le domaine familial dans un seul but : rejoindre Lorgol. Par principe, par fierté, mais avant tout par honneur, il partit seul, c'est ce qu'il dirait en tout cas, parce que, baratineur, il n'hésitait généralement pas beaucoup pour se glorifier un peu, maintenant était-ce la vérité ? Par contre, une chose était sûr, il partit à dos d'un cheval compétent qu'il promit de rendre à son père avant le départ. Ce voyage fut assez long aux yeux du jeune impétueux et lorsqu'il arriva à destination, au bout d'une vingtaine de jours, sa joie fut incommensurable.

Oh, évidemment, il savait qu'il y avait de possibles chances qu'aucun griffons ne le souhaitent, mais ... il avait voulu tenter le risque ! C'est donc avec une posture digne, un caractère bien trempé et ... une détermination exemplaire, qu'il se présenta à la Caserne de Serre. Grégoire, qui n'a pas pour habitude d'être un jeune homme très pieu, se contentant bien généralement du minimum, avait ce jour-là prié un maximum de dieux pour avoir toutes ses chances. Ceci sembla lui avoir réussi puisque ce fut un jeune griffon harfang, prénommé Ouate, semblant assez ... nonchalant, qui décida de choisir notre jeune aventurier ! Grégoire ne s'en plaignit pas, loin de là, le plumage clair de son nouveau compagnon lui plaisait beaucoup d'ailleurs et, bien qu'il ne semblait pas être un griffon des plus volontaire, il était bien persuadé qu'à tous les deux, ils formeraient une équipe surprenante. Enfin, il en était sûr, dans la théorie, maintenant ... restait-il encore à voir dans la pratique.

Chapitre Second - Le temps d'un début

La pratique ... tout était alors une autre question. Grégoire, un jeune homme plus que volontaire, appréciait certes, déjà beaucoup son compagnon de vol mais ... il lui reprochait quelquefois sa nonchalance. Le griffon était en effet assez ... comment dire ... pas fainéant, juste, assez râleur sur les efforts qu'il devrait faire tout de même. Bon, après, s'il avait choisi Grégoire, il ne devait pas le détester ou autre, simplement être ainsi de nature. Un peu traînard. En même temps, notre bon ami de Bellifère était très motivé là, mais en temps normal, il a bel et bien un beau niveau de fainéantise lui aussi. Cependant, on ne va pas traîner sur cet aspect là de la chose.

Pourquoi ne pas passer la suite sur la formation du jeune homme ? Vous le voulez n'est-ce pas ? Ne mentez pas. J'ai le chic pour dépister les mensonges. Enfin bon, écoutez bien ... cette formation, il y donnait tout ce qu'il avait, son but ultime ? Se faire un nom, redorer le blason de sa famille, mais vous le savez déjà. Il ne comptait pas arriver jusque la fin pour qu'on lui dise "Tu n'y arriveras pas", non, ça, pour lui, c'est juste inacceptable. Néanmoins, malgré toute sa volonté, il ne lui tardait qu'une chose, son premier vol. Il l'attendait avec tant d'impatience, tant de désir, que les deux semaines qui suivirent son arrivée à la Caserne de Serre lui parurent une éternité. Elles furent malgré son impatience, des plus utiles. Il y apprit déjà le minimum qu'il fallait savoir pour ne pas chuter du ciel. Ce serait en effet, bien regrettable que l'instructeur doivent ramasser des Voltigeurs trop téméraires et peu attentif, sur le sol. Disons que, ce n'es sans doute pas l'un des plus joyeux comme programme de la journée. Après, je dis ça mais ... de ce que je sais, ce n'est jamais arrivé, pourquoi cela arriverait maintenant ? Parce-que Grégoire a mal attaché son harnais ? Non voyons ... quoique .... si. Si si en fait, c'est bien le cas ... deux semaines d'enseignements et cet idiot avait été bien trop peu attentif. Si l'instructeur n'avait pas pris la peine de vérifier les harnais de nos chers cadets des airs, notre bon bélliférien serait parti avec un harnais mal attaché et ... on l'aurait sans doute retrouvé 30 mètres plus bas. Il pris une légère remontrance avant de finalement quitter le sol.

Quitter le sol, ce fut pour lui une extase. Cette sensation de liberté, la plus grande des libertés qu'il soit possible d'atteindre pour quelqu'un, celle de glisser sur les vents. Celle de voir les infrastructures d'au-dessus. Celle de "dominer" les cieux, simplement, enfin, dominer, c'est vite dit. Grégoire faisait bien le malin d'en-haut, mais Ouate prenait plaisir à lui faire comprendre que le Voltigeur n'est pas seul maître à bord. Le Brumecor, encore tout débutant, donnait ses ordres, quant à l'Harfang, il y voyait une certaine jouissance à faire le contraire. On pouvait voir qu'il n'avait pas l'intention d'être juste la monture de monsieur et que le jeune homme allait devoir apprendre à le connaître. Alors, oui, aux yeux de Grégoire, Ouate était un griffon capricieux, égoïste et tout ce qui va avec. On ne va pas le nier, ce moment qui devait être un instant magique, fut pour lui, médiocre. Enfin, il avait aimé la sensation mais ... il n'aimait pas devoir suivre sans rien contrôler. Le jeune cadet avait besoin de ce sentiment de contrôle ... je ne vous cache pas que les semaines qui suivirent furent tendues entre les deux. Le cadet refusait de comprendre qu'Ouate n'était pas un "animal", il ne comprenait qu'à peine ce que le griffon essayait de lui faire voir. Quant au griffon, bien, rancunier et ayant du répondant, refusait de faire des efforts tant que Grégoire n'en ferait pas.

Une belle scène de ménage, mais l'instructeur se doutait bien qu'il y en aurait bien un dans la promotion qui serait dans cette situation. Le beau brun n'avait pas tout à fait tort cela dit, Ouate était un griffon assez capricieux en plus d'être nonchalant. Alors, forcément, quand on cherche à le restreindre il n'apprécie pas forcément. Malgré tout, la formation continua, c'était à Grégoire seul de régler ses différents avec son griffon. Ce fut chaotique, presque comique, mais ... il compris au bout de quelques mois, en voyant ses camarades en vol, que l'harfang n'était pas sa monture, c'était encore une fois, son compagnon, celui avec qui il devrait faire équipe. Il allait devoir faire de sérieux changements dans sa vision des choses et ... à commencer par son mode de communication avec lui. Le blanc n'était pas débile et il le comprenait bien maintenant, pas la peine de lui parler comme on parle à un chien. Le temps qu'il lui fallut pour s'adapter fut assez lent, mais Ouate y mit du sien finalement et ... au bout de quelques semaines le problème fut résolu, formant à eux deux une belle équipe. Il restait des petites prises de becs de temps à autres entre eux deux mais rien de grave. Ouate avait eu du mal à laisser le cadet faire des acrobaties sur son dos mais ... il compris rapidement que cela était requis, après tout, un Voltigeur sans acrobatie, ce n'est pas un Voltigeur. Cependant, au final, tout se déroula plutôt bien ... Durant trois ans, il appris le nécessaire, tout ce qu'il fallait savoir : l'entretien du matériel, les acrobaties, l'utilisation du matériel, l'entretien du griffon, la communication avec le griffon, le travail en équipe avec les autres Voltigeurs, bref, tout ce qu'il fallait savoir pour être un Voltigeur convenable et non pas un poids mort que les autres devront traîner. Je ne dirais pas que Grégoire était LE meilleur, mais ... depuis la résolution de ses différents avec Ouate, il a toujours su être exemplaire dans la pratique. Il se pouvait qu'il y ait des erreurs, mais il apprenait vite et savait se corriger. Au bout de trois ans, il quitta la Caserne de Serre, affilié comme cadet au Vol en Bellifère, sous la protection d'un autre Voltigeur, plus expérimenté que lui. Alors, là aussi, il se débrouilla comme un chef. Les deux années qui suivirent furent juste une question de protocole pour lui. Son capitaine appris vite à le considérer comme un atout qu'il serait bon de faire évoluer. Il vit alors ses souhaits exaucés. En l'an 979, Grégoire termina officiellement sa formation et fut donc intégré à la division de la capitale bélliférienne, comme Voltigeur à part entière. Le capitaine y vit alors un atout non négligeable de par son ambition, son potentiel et sa détermination.

Ah il fut ravi. Quant à son père, il l'était tout autant, mais ce n'était là qu'un début, qu'une introduction à la suite. Il y avait donc la fin de cette formation pour Grégoire, mais ... l'année qui suivit, en l'an 980, on fêtait bien autre chose. Son père avait organisé l'enlèvement de sa soeur cadette. L'heureux élu ? Alban Martel. Oh, comme dit, c'était un mariage arrangé, alors il fallait qu'Alban s'en sorte. Cependant, ça n'empêcha pas Grégoire de ne pas être capable d'apprécier cet homme. Il lui inspirait rien de bon, puis, ça se commande pas. Enfin bon, gardant ses remarques pour lui, le moment venu, tout comme les autres hommes de la maison, il offrit une résistance purement symbolique par respect des traditions, ni plus, ni moins. Il vit cependant l'autre aspect de la chose, sa soeur était donc désormais promise à un mariage et ... son capitaine, comprenant que le jour de l'enlèvement était important, avait accordé deux jours de congés à Grégoire, le temps de l'enlèvement et de la petite beuverie qui suivrait pour fêter tout ça. Chose qui se produisit en effet, il se serait bien passé de la beuverie, jugeant que cet Alban ne méritait pas sa soeur, elle restait une Brumecor tout de même ... enfin, son père insista pour qu'il restât fêter ça et il avait accédé à sa requête avant de finalement retourner à la caserne de Hacheclair avec une légère migraine le lendemain ... et une certaine intuition.

Chapitre Troisième - Effort sur effort en perdant le réconfort

Cette intuition que cela n'arrivait pas qu'aux autres, cette intuition que, il serait bientôt lui aussi concerné de près par quelque chose. Seulement deux ans après le mariage de sa soeur, Grégoire tomba éperdument amoureux d’une dénommée Opale, une jeune femme du peuple, lavandière en fait, il comptait l'enlever, l'épouser, fonder une famille, le train-train classique en fait. Au final, ce n'était pas si simple. Cette femme, elle n'avait pas de nom, pas de titre et ... le géniteur du Voltigeur voyait un gros problème à ce que son second fils épouse qu'une simple roturière. La raison ? Certainement que cela ne rapporterait rien de glorieux aux Brumecor. Le père voulait que leur nom sonne à nouveau dans l'Empire Ibéen et, qu'une simple femme du peuple porte ce nom ... c'était à ses yeux, une insulte, une souillure.

Néanmoins, Grégoire, n'écoutant que son coeur, que ses désirs de l'avoir auprès de lui et, au passage, ayant déjà eu l'occasion d'en venir aux poings avec son paternel, que risquait-il de plus ? Ayant raconté tout cela à Ouate. Bien, disons qu'il prit sa décision, envers et contre l'avis de son père, il pénétra la maison de la jeune fille et ... n'eut aucun mal à mettre en déroute les hommes de cette demeure, enlevant la belle Opale et la ramenant chez lui. Après quoi se déroula la tradition. La nuit de noces, le drap à la fenêtre puis le mariage, le classique quoi, simplement. Son père, lui, il en était fou de rage et, les disputes entre les deux hommes furent régulières.

Le jeune marié, heureux et comblé, se mit à vouloir des fils, logique pour un bélliférien. Il s'affaira alors plutôt rapidement à la tâche. On ne va pas détailler, tout le monde sait comment ça se passe. Sachez alors qu'il aurait préféré s'abstenir s'il avait su. Neuf mois, c'est le temps nécessaire à une femme avant d'accoucher. Ce temps-là, son épouse l'a eu. Elle arriva à terme, pourtant bien fatiguée, bien chancelante. Grégoire craignait le pire. A l'accouchement, tout se déroulait bien, enfin, le bébé parvenait à se frayer un chemin, malgré tout, la mère de l'enfant était bien trop fragile, elle ne tenait plus et ... elle quitta ce monde ici. Le Brumecor en devint fou, il tint la main de son épouse durant quelques longues minutes, retenant sa colère, empêchant des larmes de couler, par pure virilité ... Il quitta alors la pièce, laissant l'enfant aux mains de la sage femme, le parrain, présent, mais silencieux, s'était alors approché de l'enfant et avait décidé de le mettre sous la protection de Bramir, le muet. La raison de ce choix était simple. Jamais, ô grand jamais Grégoire n'avouerait la tristesse ressentit ce jour-là, jamais il ne reconnaîtra avoir eu le coeur déchiré, pourtant, la haine qu'il ressentit pour son fils, son propre sang, fut visible dès les premiers instants. Il eut cependant l'enfant entre ses mains, placé dans un drap blanc, le jour où il le confia à son frère cadet, incapable de s'occuper de lui.

Dans ce malheur, évidemment, le père de Grégoire en fut très satisfait, sans le dire tout haut, cela se voyait, il répétait de nombreuses fois à son fils que cette femme n'était pas une bonne femme, que seule les femmes "de la haute" valait le coup. À partir de là ... Grégoire changea du tout au tout ... Il devint plus acharné, il se concentra désormais uniquement sur sa carrière au sein du vol. Il se dévouait corps et âme à sa nation, à son capitaine ainsi qu'à son duc. Son duc ... Parlons-en. Un an après la fuite de sa sœur cadette, Grâce, qui avait abandonnée ses enfants et son époux, avant de finalement rejoindre la Caserne de Serre - une première d'ailleurs, une femme voltigeuse, Grégoire en fut ébahi- où elle fut choisie par sa griffonne, Corail, malgré le fait que toute sa famille ait tentée de la rattraper, sans succès visiblement ... d'ailleurs, ce fut le premier point de discorde entre le Voltigeur et son aîné, Guillaume, ce dernier ne supportant pas que sa soeur puisse ainsi rester parmi les Voltigeurs et acquiert une protection non-négligeable au vu de l'erreur qu'elle a commise et de l'humiliation qu'elle a imposé aux Brumecor. Enfin bon, là n'est pas le sujet, un an après donc, en 985, à la mort des fils héritiers de Juste, puis de Juste dans la foulée, ce fut Martial, petit fils de Juste et Ermengarde, qui devint l'héritier, quant à l'épouse veuve du duc, Ermengarde, elle devint duchesse douairière. Que dire de cela ? Grégoire, toujours fidèle à son duc, bien que mort et enterré, ne rechigna pas de trop au fait que Bellifère soit gouverné par une femme, puis, quelle femme. On pouvait pas le nier, elle avait du caractère et ne se laissait pas marcher sur les pieds, néanmoins, elle restait une femme, et ... justement, bien qu'il ne fasse pas la tête brûlée, il ne pouvait se résoudre à réellement soutenir la duchesse veuve, on va pas se mentir, il supportait tout de même mal l'idée d'être inférieur ... à une femme, simplement. Elle fut alors la deuxième femme à être indépendante. Enfin, pour en revenir au duché, il se posait surtout des questions vis-à-vis du jeune héritier, couvé par sa grand-mère, certes, il apprenait, mais ... ce n'était qu'un enfant encore. Comment pouvait-il comprendre les enjeux politiques qui lui incomberait à la mort de la matriarche s'il restait caché dans l'ombre de celle-ci ?

Enfin, il savait qu'Ermengarde saurait faire le nécessaire afin d'assurer une gestion convenable du duché après sa mort. Hormis cet événement triste durant l'année 985, rien d'autre de marquant dans la vie du Brumecor, jusqu'en 991, année à laquelle, suite à ses efforts, son acharnements, sa détermination et tout ce qui faisait de lui, ce qu'il était, bien que ... il a su se montrer infernal ... Enfin bref, en cette année, il fut promu Major de la division de Hacheclair. Ce fut pour lui une petite fierté, une grande fierté même en fait. Certes, Major, ce n'est qu'un rang au-dessus de Voltigeur, mais ... ce n'était là qu'un début, et même de un rang, cela restait un très bon grade. Il fut également visible que le nouveau Major se rapprochait un peu plus de son capitaine, Richard le Harnois. Ils avaient toujours été en bons termes tout deux et Richard semblait d'autant plus ravi de voir son "favori" grimpait les échelons à sa suite.

Néanmoins, Grégoire prit un peu de recul, profitant d'une longue période de calme, enfin, il profitait des permissions obtenues en soit, pour rallonger le nombre de ses contacts, mais pas que. Grand amateur d'arts, musique, peinture, sculpture et autres, le bélliférien soutenait ardemment tout artistes, côtoyant certains, désirant en rencontrer d'autres. Il ne se faisait pas prier pour parler de tous types d'arts dès que l'occasion se présentait. Oui, Grégoire n'es pas juste une brute, c'est un délicat également, d'ailleurs, outre le fait de les soutenir, Monsieur c'était déjà octroyé le plaisir de se faire représenter sur un tableau. Oh, pas un peintre très célèbre, disons simplement qu'il n'a pas non plus beaucoup de ressources financières, alors, n'abusons rien.

Puis, il y a autre chose à noter durant cette longue phase de calme : Ouate rencontra une griffonne, oh, il l'a bien taquiné avec cela, étant en hilarité complète lorsqu'il voyait le fier Ouate se faire ainsi mener à la baguette par sa moitié. Cela avait un arrière-goût de ... jubilation. Grégoire ne comptait plus le nombre de fois où il avait dû se mêler à leurs histoires pour apaiser un peu la compagne de son compère masculin et les dieux savaient à quel point cette femelle là était bornée. D'un côté, il se disait que Ouate devrait peut-être bien s'affirmer un peu plus auprès de sa compagne, mais ... cela lui fit également repenser à sa jeune épouse décédée il y avait bien longtemps maintenant. Oh, son père aurait aimé qu'il se marie à nouveau, mais ... il n'en avait clairement pas l'envie, le prochain serait sans doute une alliance d'intérêts, le grand amour étant parti en même temps qu'Opale ... Il ne croyait pas être capable d'en avoir un second.

Enfin, le Brumecor eu aussi droit aux "j'ai des petits, regarde comme ils sont beaux", le comportement normal d'un père en soit, enfin, Grégoire ne voyait pas les choses ainsi avec son propre fils, il le reniait toujours autant, enfin bref. Il eu l'occasion de voir un Ouate heureux et terriblement fier de sa progéniture, ainsi que de son nid d'ailleurs. Enfin bon, que de grandes choses pour des souvenirs qui resteraient gravés dans sa mémoire. Oh, dans la foulée, il eu bien évidemment quelques nouvelles de sa soeur cadette. Il se souciait un peu de celle-ci tout de même, après tout, bien que déshonoré, c'était une fierté à ses yeux. Bon, il n'avait pas encore daigné bon de se rapprocher de trop de sa sœur, après tout, pour quoi faire ? Il la savait vivante, il la savait en évolution, qu'elle continue, il ne s'en souciait que par curiosité.

Cependant, ce ne fut rien comparé à l'an 1001, année où ... à la grande joie de Grégoire, Richard, le capitaine, devint alors Maréchal de Serre. Tout deux en était ravi, d'autant plus que le Brumecor aérien n'était pas en reste puisque devant la place vide laissée par le nouveau Maréchal, il fut promu Capitaine de Vol. De quoi être fier en effet, mais il était bien loin de s'imaginer que la suite du chemin serait plus chaotique, il ne se doutait pas de tout les événements qui chamboulerait bientôt le monde en bien ... Et en mall.

Chapitre Quatrième - Le changement débute

Capitaine, c'était là, un titre à la hauteur de son travail fourni durant ses dix-huit années de service au sein même des Voltigeurs. Un honneur, un prestige, pourtant ... Il découvrit bien vite les grandes responsabilités qui pesèrent rapidement sur ses épaules. Pour commencer, il fit rapidement parti du conseil ducal en Bellifère. Les réunions de ce dernier rassemblaient bien souvent de hautes têtes du duché, dont ... La duchesse douairière mais aussi l'héritier du duché : Martial. Comme déjà dit, lors de l'enfance de ce dernier, Grégoire s'inquiétait sincèrement de ce qu'il deviendrait, de son expérience ... Mais, il semblerait que le jeune homme ait, en quelques années, appris bien plus que ce à quoi s'attendait le capitaine. Le respect, l'écoute, la politique. Les doutes du capitaine s'estompèrent avec le temps, au fil des rencontres. Oh, il le croisa bien de temps en temps, mais, la relation entre l'ancien et le jeune homme étaient simplement cordiale, peut-être amicale, ou agréable, mais ... ils n'étaient pas de grands amis. Grégoire se comportait avec lui comme il se serait comportait avec Juste ou Néron, voire Marcus, rien de plus. Il était le prochain duc sur la liste après tout, il valait mieux pour lui qu'il s'en fasse un allié et non une embûche. Les Brumecor n'avaient pas besoin de se retrouver dans les listes noires de la haute instance du duché.

Cependant, l'année ne fut pas que simple discussion autour d'une table ou rencontre dans les couloirs du palais ducal. Non, Ermengarde avait vu grand, très grand, peut-être même trop. Elle aurait dû se préparer plus ... fortement. L'idée était pourtant grandiose. Qui n'aurait pas tenté ? Organiser le tournoi des 3 Opales, c'est une tradition au duché de la guerre, maintenant, le petit bonus, c'était le fait de convier les concurrents de tout le continent. Était-ce là un enjeu politique ? Un divertissement ? Un concours de puissance ? Qui sait, mais ... les dieux savaient ce qui se passait lors de ce tournoi et ... les mortels auraient bien fait de s'abstenir d'organiser un tel événement. Tout commençait bien, on va pas dire le contraire. Grégoire, consciencieux, avait eu l'obligation de prendre part à la sécurité du rassemblement. Pourtant, il ne put pas faire en sorte d'empêcher les tragédies. Comment pouvait-il ? Comme si cela se serait passé au grand jour. Enfin, il eu tout de même la bonne surprise que le champion de Bellifère soit ... une championne. Vraiment. Ermengarde avait laissé se produire cette ... Erreur. Il l'avait vraiment en travers de la gorge. Bellifère, le duché de la guerre, le duché des Hommes, représenté par une femme lors d'un tournoi rassemblant chaque duché ... Oh, l'estime qu'il avait pour la duchesse baissa grandement, que comptait-elle faire ? Créer une égalité entre hommes et femmes du duché ? Elle y croyait vraiment ?

Cela dit, une autre femme attira bien plus son attention : Sa sœur représenterait Erebor en tant que Championne. Il avait en travers de la gorge, c'était bien là une chose qu'il lui reprochait : avoir quitté le vol bélliférien pour Erebor, néanmoins ... Il devait bien reconnaître que ... s'il avait été une femme, il en aurait fait de même. Elle n'avait pas quitté l'empire après tout, juste changée de duché. Cela dit, il se passa des choses à la fin de ce tournoi et ... il ne put rien faire, pas sur place lorsque Alban et ses fils tentèrent de capturer les deux filles et ... peut-être leur mère au passage, eux seuls savent, mais leur oncle en a pourtant bien eu vent, surtout lorsqu'il apprit la mort d'Alban à la fin du tournoi. Coïncidence ? Il faudrait être sacrément stupide pour voir là un coup du hasard. Non, pour Grégoire, c'était là un coup organisé, un assassinat ? Non, disons ... Une contre-attaque de Grâce contre son époux qui avait tenté de la contraindre elle et ses deux demoiselles.

Puis, disons simplement que ce n'était pas la priorité du quarantenaire. Loin de là. Le matin du 27 septembre, scénario catastrophique. Chimène, impératrice de Faerie, avait été enlevé, comme seule indication, les forces de sécurité retrouvèrent un poignard ensanglanté ainsi qu'un cadavre. Grégoire dépêcha alors les Voltigeurs sous son commandement afin de clarifier cette affaire et ... le 28 au soir, l'impératrice fut retrouvé. Un assaut eu lieu dans les sous-sols et il n'y eu point de survivants.

Au final, un tel événement, qui se voulait unificateur, devint une source de discorde, des problèmes s'entassèrent. Moult assassinats, dont quatre duchesses réchappèrent de peu. Le dévoilement de l'Ordre du Jugement, que dire mis à part que le monde entrait désormais dans une période bien sombre de son existence ? Comme prévu, ce ne fut là que le début du désastre. S'enchaînèrent alors de nombreux événements, dont Grégoire n'eu pas forcément vents, où il n'était pas, mais ... qui agirait sans doute sur le monde d'une façon ou bien d'une autre. Finalement, le plus gros événement, le plus meurtrier, fut finalement ... La rencontre entre Richard, Maréchal de Serre d'Ibelène et ... Diane, Maréchale de Flamme de Faerie. Les empereurs respectifs ne s'attendaient peut-être pas à cela, personne d'ailleurs, cependant ... La bourde ne vint pas d'eux, loin de là, pour une fois. Sur cette histoire, les soucis furent l'impulsivité de Diane, mais également la fierté de Richard. Misogyne comme pas deux, Richard avait, semble t'il, pris un malin plaisir à provoquer son homologue. La demoiselle de Flamme, femme au sang chaud apparemment, n'apprécia pas vraiment et ... en toute réponse à ce petit jeu, elle envoya son poing contre l'ibéen. Tout deux, repartirent alors dans leurs empires respectifs et ... très bientôt, les Faes attaquèrent Erebor afin de se frayer un chemin jusqu'à la capitale de l'empire tandis que l'empire Ibéen recevait la déclaration de guerre ...

Comme on peut s'en douter, la guerre faisait rage, les forces militaires furent bien vite mise en avant et les ordres fusèrent. Grégoire conduisit de ce fait, ses hommes sur le front bélliférien où il rencontra les chevaucheurs d'Outrevent. Que dire si ce n'es que les combats furent bien vite sanglants ? D'un côté, la force magique, montée sur des dragons impressionnants à la force et la résistance colossale, tandis que de l'autre, les acrobates aériens, sur des griffons plus rapides que puissants, l'agilité primant sur la force brute. Rien à dire, chacun avait cet avantage d'expérience et de talents propres aux factions. Cependant, les ibéens ne parvinrent pas à retenir l'avancée faë au sein même des terres de l'empire Ibéen. Les alliances politiques furent alors mises en avant, les nobles consolidant l'entente entre les duchés. Alors malgré la guerre, une alliance fut bien vite confirmée. Le 5 février de cette même année, Ermengarde consentit à céder sa petite fille, Madeleine de Bellifère, au duc Cielsombrois. En soit, cela ne touche pas directement Grégoire, mais, il se sentit concerné, après tout, c'était la cousine du Prince bélliférien, s'il mourrait, c'est elle qui serait la suivante ... Sans doute par principe, ou par respect pour la duchesse veuve, le lendemain, le duc de Sombreciel honora les traditions bellifériennes et vint enlever Madeleine, l'épousant alors par la suite et faisant d'elle sa femme. Quelques jours après seulement, en fin du mois de février, ce fut au tour de Martial de Bellifère, d'enlever une femme et l'heureuse élue, ou pas ... Fut Séverine de Sombreflamme..

Chapitre Cinquième - Dans un autre temps, garde ta vérité


Vous savez, il ne disait jamais rien, il était bien souvent très secret au sujet de son coeur. Peu de gens connaissait la relation qu'il avait eu, il s'en satisfaisait. La raison, peu de gens la connaisse également. Pourtant, c'est bien cet enfant qui le hante aujourd'hui encore. Il savait où il était, il savait qu'il grandissait, il savait que son frère prenait soin de ce garçon ... il s'est alors toujours refusé de prendre des nouvelles de lui, de s'en occuper, le nom qu'il porte, il n'en est pas à l'origine et, même en cet instant il voit cet homme comme l'assassin de son épouse, celle qui lui a donné la vie. Oh, évidemment que ce n'est pas ce qu'elle aurait voulu, mais, Grégoire est un homme borné et très rancunier. Il avait pourtant bien appris que, lorsque l'on perd ce qu'on a, on se rend compte que ces choses étaient justement précieuses.

Puis voilà, on ne prévoit jamais ce qui peut se passer, le temps changea, la trame fut alternée sans qu'il le sache par l'Ordre du Jugement. Un matin le premier jour du mois de Mai, en l'an 1002, il sentit une douce chaleur sous les draps, il sentait bien qu'il enlaçait une femme, soyons franc, il en avait l'habitude. De doux cheveux éparpillés sur le lit, s'étaient glissés sous sa joue, le chatouillant légèrement et manquant de le faire éternuer. Ouvrant alors les yeux, encore dans les brumes du sommeil alors qu'il voyait cette personne dos à lui. Pourtant ... cette odeur, elle ne lui était pas inconnue, ces cheveux d'un roux foncés, se rapprochant du brun, tout cela lui rappelait bien une personne mais ... ce n'était juste pas possible. Il ne pouvait pas espérer cela. Pourtant ... les dieux semblaient d'humeurs à lui accorder un miracle ou au contraire, une punition. Il ne se posait pas trop la question à vrai dire. Quand elle se tourna, encore endormie, grommelant légèrement, le Capitaine cru bien qu'il était mort lui aussi. C'était la seule explication logique qu'il avait su se trouver. Pourtant ... Il ne pouvait pas être mort, clairement pas et il le savait bien.

Perdu ? En effet, dans sa tête, il ne comprenait plus rien. Il voyait bien devant lui cette femme, celle qui avait su lui donner un fils au péril de sa vie, celle qu'il avait perdu ce jour-là. À quoi jouaient les dieux ? Pourquoi lui affliger un tel choc ? Qu'allait-il se passer désormais ? Pourquoi ça ? Il ne trouvait évidemment aucune réponse à toutes ces interrogations. Son épouse s'était alors redressée devant lui, lui offrant un doux baiser, quelque chose dont il avait perdu le souvenir, ce quelque chose qui ... aussi fier soit-il, parvint à lui faire verser quelques larmes. Opale en fut assez surprise, elle avait osée lui demander la raison de tout cela et ... quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il raconta qu'il avait apparemment fait un mauvais rêve où elle ne serait, hélas, plus parmi les vivants depuis qu'elle avait mis un enfant au monde. Comprenant alors bien mieux les larmes de son époux, elle lui avait simplement rappelé qu'elle était stérile, donc pas de problème à ce faire pour cela.

Pour lui, tout était clair, hormis cette impression qu'il devait se rendre à Lorgol, tout se passait bien. Évidemment, la guerre entre les deux Empires le préoccupait, mais ... il avait apparemment obtenu une permission afin de retrouver sa famille après une longue période passée au front contre Faerie. Cela lui semblait assez étrange, n'ayant aucun souvenir de tout cela, mais ... Sans doute, était-ce dû au choc de ce mauvais rêve, une nuit si troublée, forcément, ça fait oublier certaines choses. Il n'allait pas s'en plaindre. Pourtant ... Cette histoire de fils le taraudait et ... par curiosité ... Il en parla avec son épouse, qui, elle, avait toujours eu envie d'avoir une famille nombreuse, de voir ses fils devenir des hommes forts et ses filles épouser des hommes bons. Alors oui, elle lui avait expliqué ce qu'elle aurait aimé, évidemment, tout cela n'était que pure "au cas où", ce genre de chose que l'on dit, mais ... où l'on sait pertinemment que c'était impossible.

Pourtant, la stérilité de cette femme lui valut bien des remarques de ses frères. Quant à son père, il semblerait que de son vivant, il l'ai très mal pris, au point de considérer son fils comme une disgrâce au même titre que Grâce qui ne donnait plus aucune nouvelle, Grégoire se demandant d'ailleurs plus d'une fois les raisons d'un tel silence, lui,
qui avait pourtant souvent vent des rumeurs de celle-ci. Enfin bref, concernant l'avis de son père, en soit, il ne s'en préoccupait guère. Au final, il passa auprès de son épouse des temps magnifiques, pourtant ... Chaque bonne chose possède une fin et ... il aurait aimé que celle-ci ne finisse guère. Comment aurait-il pu prédire que ... un beau matin, il se réveillerait seul ? Il refusait d'y croire cette fois. Ce fut pour lui une deuxième tragédie. Il ne savait pas ce qui c'était passé, il n'avait pas encore appris ce qui était la cause de tout cela, mais pour lui, en premier coupable, ce n'était autre que les dieux. A ce moment là, il eu cette envie de les maudire, de vriller totalement. Se reposant ces questions. Pourquoi lui faire vivre cela ? Pourquoi tout arrêter aussi simplement ? Le Voltigeur encore affaibli, il resta renfermé sur lui-même, froid, mauvais, pendant quelque temps, apprenant alors que tout cela était dû aux actes de l'Ordre. Cependant, il vit un côté différent de la chose : son fils.

Il n'avait rien oublié de ce qu'il avait vécu dans cette trame, dans cette histoire. Non, il se souvenait de chaque mots. Il se souvenait qu'Opale avait avoué vouloir un fils plus que tout, qu'il devienne fort. Alors oui, ce fut dur, ce fut long, mais ... Grégoire commençait à songer à rencontrer son fils lorsque la guerre cesserait. Quelles rencontres ... Ils étaient des inconnus, clairement. Le capitaine n'a jamais été là pour sa progéniture, il l'a toujours hais et ... le voilà à vouloir des nouvelles. A quoi devrait-il s'attendre au juste ? A être accueillis avec les honneurs ? Loin de là. Son fils avait bien hérité du caractère de son père, pas de doute là-dessus. Franc et rancunier, un vrai Brumecor, ce qui ne facilitera sans doute pas les choses. Espérons juste qu'il avait la sagesse de sa mère ... C'est ainsi que le temps reprit sa véritable course malgré les événements, les histoires de chacun ... Que se passera-t-il désormais ?

Chapitre Sixième - Soit maître de ton destin, sans le dénigrer

Mille ans de Trêve, le dernier millénaire avait vu la paix utopique s'éterniser, mais voilà, la guerre avait été de retour, elle se rallonger avec les jours et Grégoire, menant toujours ses hommes au front célestes commençait à croire qu'il mourrait ici. Après tout, le capitaine n'était plus tout jeune. Agé de 45, voir 46 ans, on pourrait déjà presque considérer cet homme comme un vieillard quand on sait que la longévité de vie sur le continent s'arrête à la cinquantaine. Alors oui, le Brumecor commençait à être nostalgique. Chacun de ses combats, il le vivait comme si c'était le dernier, il se donnait toujours plus pour sa patrie, pour son duché, pour faire honneur aux Voltigeurs, pour être ... La fierté des Brumecor. Cet homme savait que le danger était partout lors d'une guerre. Aussi stupéfiant que fantastique, il sortit toujours vivant, blessé, peut-être, il doit sans aucun doute avec quelques cicatrices sur le corps, mais ... il ne se prive jamais de la joie de vivre. Des beuveries, des femmes, oh, avec l'âge, il a bien évolué le Grégoire. Il n'est plus réellement cet homme impatient qu'il était lorsqu'il s'est présenté à la Caserne de Serre.

Il prenait bien souvent du recul pour ses réflexions, l'une d'elles fut d'ailleurs assez ... Spécial. Il ne pouvait pas le nier, cette trêve était caduque désormais. Le monde était en guerre, puis, malgré les Magies et Savoirs bannis, des savants avaient su s'en servir pour changer le temps. Alors ... La trêve fut rompue, les utilisateurs de ces magies et savoirs furent autorisés à vivre librement en Arven. C'est avec scepticisme que l'acrobate avait pris la nouvelle. Il avait conscience de l'état des Empires, mais ... Il ne voyait pas d'un bon œil ces êtres possédants de si grandes capacités. Cela dit ... Il n'avait pas mieux à proposer ... Alors, oui, méfiant, il suivit tout de même le mouvement des hautes instances, puis, sur un champs de bataille, on ne songe pas spécialement à ce qu'il se passe ailleurs. En général, on a pas le temps de s'éterniser sur ces types de réflexions.

Un mois plus tard, il regretta fortement de ne pas avoir été en Valkyrion, de ne pas avoir été auprès de l'empereur et son épouse. Personne ne s'attendait à ça apparemment. L'Ordre, plus rusé que jamais, avait su trouver le moment pour sévir une fois de plus, causant des morts, des dommages, mais surtout ... La panique de tout l'empire Ibéen. Durant les festivités de Lughnasadh, ils prirent pour cible le rassemblement dans la Capital du duché. L'impératrice y perdit alors la vie et l'empereur fut mis dans un coma. La nouvelle ne mit pas bien longtemps pour arriver jusqu'au front, les gradés furent très sollicités et l'inquiétude était partout. Le coma de l'empereur Ibéen dura bien quelques mois, qui ne virent en aucun cas les choses s'arranger ...

Bien que, durant le coma de l'empereur, il y eu bien quelques moments de bon pour les Ibéens. À commencer par cette épidémie magique. Soyons honnête, le jour où les soldats Ibéens l'apprirent, Grégoire y compris, ils ne pensèrent qu'à une chose : donner l'assaut, profiter de cet instant pour dominer la guerre. Ce furent alors deux mois intenses pour Grégoire qui suivit. Les Voltigeurs affrontaient des chevaucheurs privés de leurs magies. C'était lâche, fourbe et bien bas, mais la guerre justifie bien les opportunités, et ce n'est plus à démontrer, Grégoire est un opportuniste et Ouate le connaissait, le soutenant, la décision fut bien vite prise. Ils parvinrent à entre jusqu'en Faerie, à s'y accaparer quelques terres et le Capitaine ne s'en cachait pas, quant à son comparse griffon, il avait une certaine fierté à avoir pu "vaincre" ces dragons qui s'estiment sans doute les maîtres des cieux. Concernant Grégoire, cette avancée était à ses yeux, un juste retour des choses. Les dieux se réveillaient enfin. Son avis à propos des mages est assez clair en soit : ce ne sont que des erreurs des Divinités. La magie n'aurait jamais dû arriver entre les mains d'êtres humains, on a bien vu où cela mène le continent. Alors oui, il est, sera, et restera toujours méfiant avec les mages alliés, et les mages ennemis ne méritent qu'une chose : la perte de leurs magies. Il ne peut pas faire cela, alors ... En temps de guerre, tous mages morts sont une bénédiction pour le continent. Oui, c'est une belle pourriture sur le sujet, mais il ne les aime pas ...

Oh, nous avons bien oublié, dans le premier mois de l'avancée Ibéene, le capitaine appris que la duchesse douairière renoncer à la couronne ducale, ce fut là encore, une nouvelle qui fut très bien prise. Martial de Bellifère, un homme, pourrait désormais reprendre le flambeau. Sa grand-mère allait devoir retourner dans l'ombre, il avait conscience qu'elle avait été une dirigeante correcte, mais ... elle avait profité d'une place qui, en temps normal n'aurait jamais dû lui revenir, alors, Grégoire était pas mécontent que le duché ait été dirigé convenablement, mais il est temps de refaire honneur à ses moeurs. Cependant, que voulez-vous qu'il fasse ? Je ne peux rien raconter de plus à ce sujet, il se devait de continuer les combats sur le front, se disant que, s'il mourait ici, il mourrait sans doute heureux. Cela dit, sa joie fut de courte durée. Les soldats d'Ibélène durent faire preuve d'une plus grande résistance. Grégoire dut faire plus d'effort également. Les mages reprirent du poil de la bête en début du mois d'octobre et les prochains mois promettaient d'être encore une lutte intensive. Cela dit, faisons un petit détour sur le mois de novembre. Un événement majeur allait changer les positions de chacun. Le retour de la Chasse Sauvage. Oh, les détails, Grégoire ne les connaît pas. Les morts ? Il ne connaît pas leurs noms, ce qu'il sait, c'est qu'on ne pouvait pas rêver de plus grand désastre que le retour de cette bande de meurtriers nocturnes. Par la suite, respectant le pacte, la Rose Écarlate fut dissoute, c'est bien dommage aux yeux du Brumecor, certes, c'était un vestige du passé encore sur pieds, mais ... La Rose Écarlate avait su sauver la mise à plusieurs reprises ... Malgré tout, chacun de ses membres remplirent leurs devoirs, afin de stopper la Chasse. Malheureusement, un d'entre eux ne le fit pas, laissant alors un certain avantage aux impitoyables. Ce que savait Grégoire était assez simple à résumer : la Chasse Sauvage s'est réveillée. Il en avait des fourmillements dans tout le corps lorsqu'il apprit cela. Ils étaient en pleine guerre, voici maintenant que les pires se réveillaient ... Comment allait agir les empereurs ?

Concernant l'empire Ibéen, la question ne se posa que très peu de temps, puisque le début du mois de décembre accueillit le décès de l'empereur Augustus, qui ne s'est jamais réveillé de son coma. Les gouvernants déclarèrent donc quatre mois de deuil qui seront suivis du couronnement du prochain empereur : Octave. Malheureusement, la malchance semblait planer sur l'empire puisque, quelque temps avant la mort d'Auguste, entre octobre et décembre Faerie parvint à récupérer chacune de ses terres, Grégoire se retrouvant dans l'obligation de reculer, quittant les terres ennemies, l'empereur Gustave fit preuve de stratégie déguisée en compassion. Proposant aux Ibéen une trêve hivernale, qui fut alors la bienvenue. Ainsi, le 10 décembre 1002, Grégoire eut une possibilité de quitter le front, rejoignant les siens en Bellifère. Au final, dans l'Empire, les choses avaient bien changé depuis qu'il était parti au front et il s'estimait bien chanceux de pouvoir revenir en un seul morceaux. Oh, évidemment, il fit bien quelques tours aux soins, le capitaine ayant quelques plaies, Ouate étant également blessé, le dernier dragon croisé lui avait rôti quelques plumes, ce sagouin ... Ouate comptait bien lui arracher quelques écailles la prochaine fois qu'ils se croiseront. Cependant, tout deux n'avaient rien de grave, quelques cicatrices, voir des brûlures pour Ouate, mais pas spécialement éternelles. Alors oui, ils retrouvèrent leurs familles et ... Grégoire put en profiter pour tenter une rencontre avec son fils unique. Celle-ci se déroulant assez mal ... Rancunier, comme prévu, son fils avait su le recevoir comme on reçoit un inconnu et ... l'orgueil du Brumecor en avait pris un sacré coup ... Comprenant cependant la réaction, enfin, pensant la comprendre, il n'insista pas et prit des nouvelles de loin pour commencer. Il eu même des nouvelles de sa sœur, sur le coup, là, pour une énième fois, cette dernière le blessa, ce n'est pas elle qui donna les nouvelles, c'était justement cela le pire. Il apprit que celle-ci s'était remariée. Avec qui ? Il s'en moque, mais ... il pensait vraiment que celle-ci avait un peu plus d'estime envers lui, au moins l'annoncer elle-même au lieu de laisser les rumeurs courir jusqu'à lui ... Enfin bon, il saura en tenir compte lorsqu'il la reverra ... Un jour.

Cela dit, pour l'empire, les ennuis continuèrent. La sœur du prochain empereur disparut le 31 janvier, en même temps que le couple ducal de Bellifère. Que penser de ces disparitions ... Ils ne pouvaient pas se permettre de faire n'importe quoi. Grégoire ne soupçonnait pas spécialement la Chasse, pas encore ... Mais ... peu importe les raisons, un mois se déroula et ... Malgré les recherches, aucune trace des disparus ne fut découvertes, alors Grégoire soutint son frère qui fit le nécessaire : Guillaume prit le pouvoir dans le duché de Bellifère. Avec brio pour dire vrai. Les habitants l'acclamèrent, ce fut alors sans doute le meilleur choix, la meilleure chose à faire. Martial ne pouvait pas se permettre de laisser un trône vacant, il en était peut-être bien pas responsable, mais ... il était possible que ce dernier soit mort à l'heure qu'il est. Grégoire se refusait à attendre le retour d'un fantôme, puis, ce n'est pas comme si on pouvait ressusciter un mort, si ?

Pourtant, quelque temps après le couronnement d'Octave comme empereur, des récits insensés furent racontés partout dans l'empire. Un empereur mort, ressuscité par sa sœur, Innocente de la Chasse Sauvage, puis ... le sacrifice de son supérieur ... Richard, qui prit la place de Sixtine, celle-ci rendue à son frère ... Que dire mis à part le scepticisme de Grégoire s'apercevant du genre de personne à la tête de l'empire. Un empereur vulnérable, faible, un empereur qui n'a pas su retenir Erebor de faire sécession, d'ailleurs, il comprit bien vite que sa soeur avait pris la décision de rester en Erebor, qu'il en soit ainsi, il se sentait malgré tout, trahi par celle-ci en qui il avait commencé à avoir de l'estime ... Cependant, il n'eu que peu de temps pour en discuter puisque, très peu de temps après, la consécration lui serra la main : Grégoire fut nommé Maréchal de Serre après le départ de Richard. Oh, il appréhendait sa prise de position, commençant déjà par rejoindre Ibelin pour s'y établir, prendre ses marques, prévenir ceux qui devaient être prévenus. Envoyant des courriers, prenant des nouvelles des promotions, des états de chaque vols, bref, il comprit bien vite qu'il n'était pas pour demain le jour où il remonterait sur le dos de son fidèle Ouate.  Agé de 47 ans, il avait tout de même une bonne souplesse. Cela dit, les papiers l'ennuyaient, mais il avait bien compris l'importance de ceux-ci ... Et, tandis que la duchesse douairière, Ermengarde, décédait à l'âge de 72 ans, Grégoire avait réussi à poser ses repères et à poser son autorité sur les Voltigeurs de l'empire alors que l'empereur Octave avait finalement disparu, laissant le trône vide et ... le frère aîné de Grégoire entama des négociations avec Sixtine en vue d'un mariage politique, sans doute dans l'espoir de devenir empereur lui-même, mais ne voulant pas devenir l'ennemi de la sœur impériale, ces négociations furent alors un succès et … Grégoire sait déjà que tout se déroulera comme le prévoyait Guillaume ... La suite de l'histoire, serait tracée au fil de ses prochaines aventures sur le continent !




CHRONOLOGIE


16 Janvier 956 ♦️ Naissance de Grégoire de Brumecor, second fils des Brumecor
An 974 ♦️ Grégoire, âgé de 18 ans, se présente à la Caserne de Serre, il est choisi par le griffon harfang, Ouate.
An 979 ♦️ Grégoire, âgé de 23 ans, termine officiellement sa formation à la caserne de Serre avant d'être placé dans le vol de Bellifère
An 980 ♦️ Grâce se fait enlever par Alban Martel. Agé de 24 ans, lui et ses frères n'opposent une résistance symbolique
An 982 ♦️ Deux ans plus tard, âgé de 26 ans, il tombe éperdument amoureux d'une femme. Grégoire l'enlève et l'épouse contre la volonté de son paternel.
An 983 ♦️ Ce désaccord fut bref puisque l'épouse de Grégoire décède en donnant naissance à leur fils. Grégoire abandonne son fils au main de son frère cadet : Gamelin.
An 991 ♦️ Suite à une période d'efforts acharnés, Grégoire, âgé de 35 ans, est promu Major de vol à Hacheclair.
12 Janvier 1001 ♦️ Alors âgé de 45 ans, suite à de longues permissions lui laissant du temps pour faire ses affaires, Grégoire est promu capitaine de vol. Ouate et sa moitié font leur nid, ils eurent de nombreuses couvées dont Ouate était fier.
An 1002 ♦️ Grégoire mène son vol au front contre l'Empire de Faerie suite à la déclaration de guerre entre les deux empires.
1er Mai 1002 ♦️ Grégoire se réveil dans la trame alternée, un mois après que l'Ordre du Jugement touche au sablier. Il y revoit son épouse décédée … Il décide de garder ses souvenirs de la trame alternée.
5 Avril 1003 ♦️ Richard, précédent Maréchal de Serre devenant le nouvel innocent, Quelques jours suivant, Grégoire fut promu Maréchal de Serre à l'âge de 47 ans.



La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Il est évident que tout ce que cela inspire, c'est de la crainte, de l'inquiétude et une certaine pression. On ne peut plus dormir paisiblement de peur d'y rester, mais ... ils restent avantagés ... La Chasse ne doit pas continuer de sévir. Grégoire ressent surtout une certaine impuissance face à cet ennemi qui semble et est, très certainement beaucoup plus puissant qu'il ne peut le penser. Alors oui, il sait évidemment qu'il ne ferait pas le poids et que tenter de combattre un tel ennemi serait vain et totalement inutile, hormis pour mettre fin à ses jours de façon honorifique, et encore ...

Les tragiques événements qui ont bouleversé le mariage du duc Bartholomé en Ansemer ont apparemment été causés par des mages Accordés. Que penses-tu de la magie de l’Accord et de ses effets ?
• L’avis de Grégoire à ce sujet était clair dès le début. Il n’aime pas les mages, les savoirs et magies interdits sont, à ses yeux, la pire des choses. Il est persuadé qu’aucune paix ne peut être créée avec de tels compétences en libertés et … lors de la rupture de la Trêve, redonnant leurs libertés à tout les utlisateurs de ces savoirs et magies, il n’a fait que suivre les indications, mais il ne serait pas gêné de les bannir à nouveau, quitte à réaliser un nouveau génocide sur ces gens.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Il y a passé du temps durant sa formation, ce n'est pas un endroit d'un grand calme, mais quand on connaît, pourquoi s'inquiéter ? Le concernant, il s'y sent plutôt bien, il est juste bon de rester attentif, non ? Puis, il y ressent un certain aspect de liberté, il voit Lorgol comme un lieu possédant plusieurs visages. C'est pour lui, assez amusant en soit, puis, il s'y ai fait de bons amis, pourquoi devrait-il avoir une inquiétude en s'y baladant ? En y déambulant ?







Dans la vie, je m'appelle Benjamin, ou Mistigri et j'ai 22 ans. J'ai découvert le forum via Ewen, ma petite soeur de coeur et voici ce que j'en pense : super bien fait, développé, complexe cela dit, mais le système de parrain/marraine remédie à cette complexité, puis le staff est à l'écoute.
Pour les inventés : Je vous autorise/ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Récapitulatif

Grégoire de Brumecor

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Rufus Sewell
♦️ Compte principal : Oui

Ne conserver que les lignes remplies
♦️ Griffon : Ouate/ Harfang / Mâle / 39 ans
♦️ Hiérarchie : Voltigeurs / Maréchal de Serre



Dernière édition par Grégoire de Brumecor le Sam 13 Oct - 0:07, édité 63 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 9 Sep - 10:53


Grégoire & Hjalden

Invitation et jeu de nobles.

Novembre 1003



Rappelle toi. Tu te souviens, le jour de ton départ, t'attendais tu seulement à arriver jusqu'ici ? Tu avais des ambitions, ça, c'est une certitude, mais ... tu n'avais pas osé voir si loin. Tu en rêvais, secrètement. Tu faisais ton possible pour mériter tout ce qui t'arrive. Tu ne le sais que trop bien après tout, la chance ne sourit pas aux gens, la chance, il faut la provoquer. Il faut être soi-même maître de sa roue du destin. Ou bien le destin t'asservit comme un noble asservit ses domestiques.

Sept mois, tu t'en souvenais comme si c'était hier, le 5 Avril 1003, date de ta nomination au poste de Maréchal de Serre. Ce n'est pas rien et tu en as conscience. Après tout, tu es désormais à la tête des Voltigeurs. Tu es désormais le grand commandant de cette armée des cieux. Ton nom résonne désormais avec honneur, avec prestige, les Brumecor retrouvent finalement une réputation des plus glorieuse finalement et ... tout cela n'allait pas s'arrêter là. Tu le savais désormais, tout était confirmé, officiel, ton frère épouserait bientôt Sixtine d'Ibélène, la fierté qui t'emplit à cette idée n'a d'égal que ta loyauté envers l'Empire, ton frère, empereur, n'est-ce pas là l'ultime consécration pour ta famille ?

Debout, devant la fenêtre, regardant la capitale impériale vivre, grouiller de gens de tout type. Un sourire au coin des lèvres, tu jubilait. Avant de finalement entendre la porte s'ouvrir doucement, puis une voix grave.

Maréchal Brumecor, j'ai un message pour vous, provenant du Duc kyréen.
Donnez moi ça.

Le jeune homme, sans doute messager du Duc lui même, glissa le message entre tes mains, l'ouvrant alors toi même, tu ne put que sourire de plus belle, bien que, d'un air assez sceptique. Le duc t'invitait donc dans son palais, évidemment, il ne divulguait pas la raison de cette invitation. Courtoisie ? Politique ? Au fond, le seul moyen de le savoir serait de t'y rendre, c'était là tes nouvelles responsabilités en soit ...

Je vois. Je partirais donc dès demain pour Valkyrion, merci jeune homme. Je serais en Valkyrion dans 6 jours, informez le, quoique... j'arriverai avant vous je présume.

Haussant alors les épaules en déposant l'invitation dans une petite boîte remplie de tant d'autres courriers. Tu savais comment t'y rendre, mais ... tu n'avais plus l'âge et ton cher compagnon non plus d'ailleurs. Ouate avait bientôt la quarantaine lui aussi. Tant d'années, tant de récits, te voilà, maintenant sans doute perçu comme un vieux, aux portes de la mort. Tu leur montrerais bien, à tout ces jeunes, ce que tu vaux encore. Tu sais très bien que tu n'es pas encore un incapable, parfaitement en mesure de reprendre les vols. Tu allais d'ailleurs faire honneur à ce désir. Tu ne tarda pas bien lontemps à aller rejoindre Ouate avec une idée bien précise.

Content de te voir vieux frère. Tu sais déjà ce que je vais dire n'est-ce pas ?

Et ça ne ratait pas, il avait bien deviné, te faisant bien comprendre qu'il était tout autant motivé que toi. Cela faisait bien longtemps que tu n'était pas remonté sur son dos et, malgré votre volonté à tout les deux, vous étiez plus tout jeune non plus, alors, sage et raisonnable, tu posait la main sur son bec en ricanant un peu.

Trois jours, on partira dans trois jours l'ami. Le temps que tu te prépare et que j'en fasse de même. On est des vestiges du passé désormais. Ca me fait rire tient.

Riant en effet, toi, ce fougueux jeune homme du passé, tu reconnaissait être un ancien, c'était assez ironique n'est-ce pas ? Enfin, trois jours, c'est le délai qui s'écoula bien vite finalement. Que dire sur cette durée ? Ce n'est qu'un détail et, qui s'en soucie ? Tu as fait en sorte que, durant ton absence tout se déroule bien ici. Evidemment, tu fais confiance aux capitaines des différents vols pour gérer ceux-ci correctement. Vint alors le jour J. Tout deux, aussi excités l'un que l'autre. Harnais mis, tout deux en formes, tu partais donc à dos de griffon. Ouate fit une démonstration de rapidité, d'agilité, tu devais bien le reconnaître, il avait encore de la ressource.

Cependant, tu n'es pas idiot, faisant preuve de retenu, tu pris la décision d'étaler le voyage sur deux jours. Ainsi, il ne fut pas réellement fatiguant, bien au contraire. Faisant quelques pauses régulières, t'arrêtant la nuit pour dormir un peu, comme au bon vieux temps, et repartant au petit matin. Sans trop forcer, vous y parveniez donc deux jours plus tard, aux alentours de dix heures de la matinée, un petit vent frais soufflant dans les plumes de Ouate alors que vous atterrissiez devant le palais ducal, avec prestance, avec charisme. C'est avec ces mêmes qualités que tu descendit de l'harfang, ce dernier faisant évidemment le beau, gonflant le poitrail alors qu'il était observé, venant alors te poster devant lui pour le gratifier de quelques délicates caresses histoire de le charrier un peu avant qu'il ne te pousse gentiment pour te faire comprendre qu'il n'est pas le gentil toutou domestique, te faisant bien volontiers rire alors que le duc ne tarderait sans doute pas à vous rejoindre devant le palais, à moins qu'un domestique ne vienne pour te conduire à lui ? Une chose est sûre, tu en étais persuadé, cette rencontre serait sans doute bénéfique à tout deux.


Dernière édition par Grégoire de Brumecor le Sam 13 Oct - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 9 Sep - 11:03

Tonton :haww:
Bienvenue par ici, et amuse toi bien parmi nous :siwi:


Grégoire de Brumecor [Complète] YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 9 Sep - 11:11

Bienvenue officiellement !
Courage pour la fiche, tu peux le faire ! :pompom:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 9 Sep - 11:16

Bienvenue Grégoire :vv: Quel merveilleux choix de PV. :siwi:
Tu as un mois pour terminer ta fiche, pense à nous tenir régulièrement au courant de ton avancée. :oui:
Tu peux également demander un parrain ou passer en demandes et questions si tu as le moindre souci. :keur:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Tyr Parle-d'Or
Tyr Parle-d'Or

Messages : 813
J'ai : 42 ans
Je suis : Second des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Cour des Miracles
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Liam d'Outrevent
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 9 Sep - 11:23

Très bon choix ! :**: Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! :hey:


Grégoire de Brumecor [Complète] TitreTyr1
Grégoire de Brumecor [Complète] QTGsqxW0_o
Grégoire de Brumecor [Complète] CoffreChef
Grégoire de Brumecor [Complète] LabyrintheCuriosite
Grégoire de Brumecor [Complète] LendemainFeu
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 9 Sep - 12:56

Coucou toi ! Bienvenue par là, tu verras on est bien bien bien ici :siwi: Si tu as besoin n'hésite pas, les boîtes de mp sont ouvertes pour tes questions :keur:


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B









Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Bartholomé d'Ansemer
Bartholomé d'Ansemer

Messages : 644
J'ai : 42 ans.
Je suis : Duc d'Ansemer.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ansemer avant tout, Gustave de Faërie.
Mes autres visages: Césaire Chesnenoir
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 9 Sep - 14:51

Bienvenue Grégoire et bon courage pour la rédaction !! :keur:


dialogues en #006666
Grégoire de Brumecor [Complète] TitreBartholome1
Grégoire de Brumecor [Complète] RandomDrama
Grégoire de Brumecor [Complète] RandomFamillefonctionnelle
Grégoire de Brumecor [Complète] RandomRespect
Revenir en haut Aller en bas
Peuple
Peuple
Astarté des Sables
Astarté des Sables

Messages : 2640
J'ai : 27 ans
Je suis : gitane et joaillière

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine, marquise de Sinsarelle, et Anthim, Roi des Gitans et duc d’Erebor
Mes autres visages: Agathe de Vigdir • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyLun 10 Sep - 1:07

:siwi:

Je suis tellement heureuse de voir un Grégoire tenté! J'ai déjà bien hâte de voir s'il y aura évolution avec la famille, tout ça. :**: :fan:

Rédige! :laa:





Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMar 11 Sep - 21:48

Bienvenu ! Et bon courage pour la fiche ! :**:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMar 11 Sep - 22:50

Mon maréchal :haww:

Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche :sisi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyVen 14 Sep - 8:29

Han vous êtes adorables ! Merci à tous ! :*_*: :youpi:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 16 Sep - 22:59

Coucou Grégoire!

Je viens de réaliser que je ne t'avais même pas souhaité la bienvenue :han: Je le fais donc officiellement maintenant, bienvenue parmi nous!

Sinon, je viens aux nouvelles, tout se déroule bien pour la rédaction de ta fiche? Tout va comme tu veux? N'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit! :cute:








Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 16 Sep - 23:22

Merchi :pompom:

Oui, je m'en sors pour le moment ^-^ Je te cache pas que j'ai parfois quelques petites questions mais rien de bien méchant, j'en parle à Ama et pouf c'est réglé ^-^
J'avance doucement histoire de tout faire bien, là je viens de terminer la première partie de l'histoire qui relate l'enfance de Grégoire jusque l'enlèvement de Grace, donc également son entrée a la caserne de serre, puis celle au vol de bellifère et la fin de sa formation ^^
Ne t'en fais pas, je devrais pas en avoir pour trop longtemps logiquement, je veux RP et vous me donnez trop envie avec toutes ces intrigues ici et là.
Si j'ai des grosses questions nécessitant l'avis du staff je viendrais te voir toi et Mélusine au passage ^-^

Merci de votre aide, c'est adorable et bien nécessaire, le forum est génial mais je cache pas qu'il est complexe au début, bien que, ça va, je commence à l'apprivoiser le bestiot !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMer 19 Sep - 16:35

Bienvenue parmi nous ! Bon courage pour ta fiche :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMer 19 Sep - 19:59

Bienvenue Maréchal de Brumecor  :miguel:  (pouic le coeur, pouic :geu:  ) J'aime ton frère, je peux l'épouser ?

Oufti on a échappé à la femme maréchal. Enfin... côté Ibélène au moins. :gnah:

Courage pour ta fiche et j'ai hâte de te lire irp ! :oui:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMer 19 Sep - 21:41

Merci pour les Bienvenues ^-^

Ensuite, mon cher Richard, je me demandais quand j'aurais l'honneur de te croiser sur ma fiche en fait haha.
Du coup, au vu du lien qui unit nos deux personnages, j'espère bien qu'on fera bien plus que juste se lire, j'aurais aimé un RP avec toi si le contexte s'y prête un de ces quatre.
Pour mon frère euh ... je suis pas sûr qu'il soit de ce bord là tu vois et ... j'en espère autant de toi ? Du moins, si tu tient à l'estime que l'on a envers toi.
De plus ... une femme maréchale ... y'en qu'en Erebor qu'on peut voir ça ... là-bas, c'est limite la femme qui commande, juste des faibles brindilles tout juste bons à courtiser les donzelles du sultanat quand elles sont pas réservé par leurs dirigeants. Ah Erebor ... *fuit*
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyDim 23 Sep - 15:40

Bienvenue sur Arven & bon courage pour ta fiche :patpat


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Grégoire de Brumecor [Complète] 620681ChienDeBerger
Grégoire de Brumecor [Complète] Z6jWz9PB_o
Grégoire de Brumecor [Complète] 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Grégoire de Brumecor [Complète] LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyLun 24 Sep - 11:44

je suis pas passée par là non plus ? :hm: bienvenue à toi et bon courage pour la fifiche :roc:












Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyJeu 27 Sep - 10:15

J'étais persuadée d'avoir posté dans ton sujet :god:

Bienvenue, cher frère. :red: *planque Grâce au loin*










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyJeu 27 Sep - 15:48

Ah ben comme Tristan je pensais être passée par ici aussi :mdr:

Bienvenue officiellement Grégoire ! :**: Bon courage pour le reste de ta fiche et amuse toi bien parmi nous :mimi:


Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMer 3 Oct - 20:08

Bonjour Grégoire !
Il ne te reste plus que quelques jours pour terminer ta fiche, est-ce que tout va bien ? :siwi:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMer 3 Oct - 23:52

Coucou !

Tout va bien oui. J'attends Guillaume pour le test rp et possiblement le prochain duc de Valkyrion qui m'a MP à ce sujet. Donc moi tout est clean, j'attends juste ^^ désolé
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMer 10 Oct - 13:38

Bonjour Grégoire,
Ton délai est écoulé. :argh: Si ta fiche n'est pas terminée d'ici demain soir, ton compte sera supprimé. On s'active, allez allez ! :superman:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] EmptyMer 10 Oct - 15:06

Euh ... Moi je veux bien la finir hein ! Mais j'attends la réponse au mp de la part de Guillaume. Je lui ai envoyé le contexte du RP.

Hjalden qui en esr aussi, a accepté le contexte, mais j'attends donc la réponse de Guillaume... Excusez moi pour le délai.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Grégoire de Brumecor [Complète]   Grégoire de Brumecor [Complète] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Grégoire de Brumecor [Complète]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: