AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -69%
Abonnement annuel à Cdiscount à ...
Voir le deal
9 €

Partagez
 

 La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre   La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre EmptySam 6 Oct - 16:13


Livre III, Chapitre 6 • Puisse le sort vous être favorable
Sifaï Sinhaj & Liry Mac Lir

La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre

Le perroquet le plus poétique d'Arven



• Date : 17 août 1003
• Météo (optionnel) : Il fait beau et soleil, mais un peu humide
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Comment oublier ces étranges yeux? Bien des mois après une première rencontre, Liry se souvient parfaitement de l'Erebienne et croit vraiment en une chance inestimable du destin de la retrouver.  Surtout quand elle découvre le magnifique plumage du perroquet qui trône sur son épaule.
• Recensement :
Code:
• [b]17 août 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4219-la-plume-de-l-oiseau-s-envole-en-l-air-mais-elle-termine-a-terre#155621]La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre[/url] - [i]Sifaï Sinhaj & Liry Mac Lir[/i]
Comment oublier ces étranges yeux? Bien des mois après une première rencontre, Liry se souvient parfaitement de l'Erebienne et croit vraiment en une chance inestimable du destin de la retrouver.  Surtout quand elle découvre le magnifique plumage du perroquet qui trône sur son épaule.






Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre   La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre EmptySam 6 Oct - 16:16

Tu as promis à Penny de faire une petite course pour elle dans la Ville Basse où tu évolues beaucoup mieux qu'elle dans ses grandes robes d'Enchanteresse de l'Académie.  Parfois, sous les habits luxueux, tu cherches sans trouver cette sœur qui est revenue sur ton île, fraîchement diplômée, sans la retrouver.  Ses manières en retournant sur le continent avaient perdu tout leur charme de l'Archipel.  Parfois, tu la regrettes un peu, cette Pennia échevelée sur les plages qui t'apprenait à lire en traçant les lettres dans le sable faute de mieux et que tu réussissais à entraîner malgré elle dans tes escapades les plus folles.  D'autre fois, tu te demandes ce qu'il serait arrivé si elle était restée pour poursuivre ses rêves d'enfance, mais tu ne regrettes pas votre départ de la maison à toutes les deux, car si tu ne t'étais pas arrachée de ton île, jamais tu n'aurais rencontré Vagabonde et ça, c'est la meilleure chose qui ne te soit arrivée.  Tu pousses un léger soupir en regardant les devantures des boutiques toutes plus miteuses les unes que les autres et tu regrettes le vent marin et l'odeur saline de l'eau.  Tu as passé trop de temps à terre, il faut que tu retournes naviguer.  Bientôt, on te remplacera sûrement sur le Borée si tu mets trop de temps à reprendre ton poste.  Il faudra que tu en parles à ta sœur dès que vous vous reverrez.  Tu as pris trop part aux histoires des continentaux, il est temps pour toi de reprendre ta liberté et de poursuivre tes rêves.  Si tu avais su que ramener ce Sablier t'imposerait si longtemps de rester loin de la mer, tu n'en aurais jamais rien dit.  Un coup sur la tête de Tom et il aurait tout oublié, il était si niais.  Il te manque un peu ce grand dadais.  Un vrai poltron celui-là, mais si mou que tu pouvais le traîner partout où tu en avais envie.  Il avait probablement plus peur de toi que de n'importe quoi.  Il doit être bien content de ne pas te voir revenir.  S'il n'est pas mort en tombant dans la gueule du kraken.

Il est temps que tu t'en ailles.

Ton paquet fourré dans les grosses poches de ta jupe, tu déambules lentement quand tu aperçois alors une silhouette mince et élancée couronnée de deux yeux.  Bon sang!  Tu l'as retrouvée!  Ça fait déjà un an que tu l'as perdue dans la foule!  Est-ce qu'elle erre, égarée, au hasard depuis si longtemps?  Tu trottines pour la rattraper.  C'est quoi déjà son nom?  Tu n'arrives pas à t'en souvenir. Sif… Sif-quelque chose.  Pourtant, c'était un nom facile à se souvenir, pas comme les autres continentaux…

« Sif!  Sif!  C'est moi!  C'Liry!  Youhouuuuu! »

Tu poses une main sur son épaule, en t'étirant un peu et tes prunelles se posent alors sur la seconde où trône le plus bel oiseau au plumage billant et coloré.  Où a-t-elle eu ce piaf?





Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Sifaï Sinhaj
Sifaï Sinhaj

Messages : 630
J'ai : 20 ans
Je suis : Voltigeuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor ; Clan Sinhaj ; Soltana Kamar
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Gabrielle de la Volte • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre   La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre EmptyJeu 8 Nov - 0:37

C'est au marché que l'oiseau coloré l'avait revendiquée d'une manière similaire à ce qu'avait pu faire Simoun, lors de la cérémonie où Sifaï avait été piégée. Le perroquet au plumage chatoyant avait croisé son regard et, là où les images avaient déferlé à son esprit, soufflées par son griffon, des mots menaçants sifflaient dans les airs, sitôt sorti du bec crochu de l'oiseau. Un croassement étrange mais néanmoins hypnotique. C’était l’impression qu’en avait eu l’Erebienne, en entendant la puissance du cri du perroquet.

- Crrrrétine!

Elle ne se doutait pas encore qu’il s’agissait d’une insulte. Le roulement aigu de son piaillement aurait pu être n’importe quel mot, aux oreilles de l’étrangère qu’elle était. Alors elle s’était inclinée vers lui, la petite Sifaï, tendant sa main avec un respect étrange, celui qu’on devait aux merveilles de ce monde qui survivait malgré l’aigreur des pavés. Sans doute flatté par l’étrange sérénité de son public, lui si habitué aux hurlements des enfants et aux brusqueries des hommes des mers, le perroquet chancela d’une patte à l’autre jusqu’à venir se poser sur les doigts fins qui lui faisaient offices de perchoir.

- Quel bel oiseau…
- Bougrrrresse !

Il était hilare, le marchand, en lui vendant le piaf pour presque rien. Sifaï avait navigué vers la Ville Basse, l’oiseau sur l’épaule, comme s’il était déjà attaché à elle. Depuis les cieux, Simoun guettait de son mieux sa petite humaine qui avait l’audace ou l’insouciance de traverser les rues les moins fréquentables. Il se doutait bien de sa destination… Il y avait l’ombre d’un marin sous cette aventure un peu trop téméraire. Danger! Prudence. Du calme, Simoun. Je le retrouverai rapidement. Évidemment, qu’elle ne le retrouva pas. Elle avait erré ici et là, non loin d’une taverne mal famée, dans l’espoir de le voir surgir comme il l’avait fait, auparavant. Après une brève conversation avec la tenancière et un étrange sourire taquin offert gratuitement, la vérité s’imposa d’elle-même. Le marin était en mer, loin de la saison d’hivernage. Un petit soupir chez l’Erebienne, bien désapointée de ne pas retrouver l’homme des eaux qui lui avait appris à jurer, à son arrivée à Lorgol. Elle était repartie vers la Ville Haute sans regarder derrière elle, au grand soulagement de son fidèle Simoun.

C’est en approchant les allées les moins pénibles de la Ville Basse que le visage souriant et dérangeant de Liry s’imposait à elle. Sa patte se posait sur elle, déjà, sans demander son avis. Elle n’avait rien dit, l’Erebienne, ses sourcils froncés de perplexité, mais de la main, elle chassa la sienne de son épaule, comme si l’éloigner d’elle était l’affaire la plus naturelle à faire.

- J’entends. Je vois.
- Crrrrétine!

La culpabilité de l’avoir abandonné environ à ce même endroit, une année plus tôt, lui revenait par vague. Ce n’était pas agréable, loin de là, et sans doute pour cette raison, la Voltigeuse se fit violence pour dissimuler son agacement et entretenir un semblant de conversation avec la blonde Céleri.

- - Tu... Tu... Perdue?


La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre TitreSifai1
La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre RandomDescartes
La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre   La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre EmptyDim 6 Jan - 23:46

Tes yeux ne se détachent point de l'oiseau aux couleurs chatoyantes, son plumage brille de mille feu.  Songeant qu'il ne peut y avoir de plus bel oiseau, celui-ci poussa alors un cri, un cri que te reconnais bien et tes prunelles s'éclairent d'une lueur admirative : il parle!  Avec un peu d'envie, tu continues de fixer le magnifique volatile tout en tendant une oreille à l'Erebienne.  Son parler n'est toujours pas parfaitement fluide, mais c'est à peine si tu le remarques réellement.  En vérité, la façon de parler de Sifaï te convient parfaitement bien, elle est claire et concise, elle ne s'enveloppe pas d'une panoplie de mots compliqués et difficiles comprendre.  Elle va tout droit à l'essentiel et c'est une qualité que tu apprécies particulièrement chez elle.  Si tous les continentaux pouvaient s'exprimer à moitié aussi bien qu'elle, tu  te sentirais extrêmement comblée.  Ce serait une chance inouïe, un bonheur sans limite.  Parce que tu aimes bien converser, mais faire causette avec les continentaux, c'est tâche plutôt épuisante et tu as horreur de devoir te concentrer pour parler de la pluie, du beau temps, de la boisson – surtout le rhum – et du jeu.

Tu secoues toutefois la tête pour toute réponse.  Toi? Perdue?  Ne sait-elle pas que tu es la meilleure cartographe qu'ait porté le continent après Pascaline Mapemonde?  Du moins, la meilleure cartographe à en devenir, cela ne fait aucun doute.  Un jour, elle découvrirait ce qu'il y a par-delà le bout du monde.  Un exploit encore à réaliser.  Forcément, il est impossible que tu sois perdue.  C'est complètement ridicule, mais bon.  Tu lui pardonnes cette idée saugrenue avec bon cœur.

« Moi?  Beh non!  J'ai l'sens d'l'orientation f'midable! »

Tu hoches la tête avec vigueur, un large sourire aux lèvres.  Tes yeux se détachent un instant de l'oiseau tapageur pour regarder les environs.  Tu connais désormais quand même bien ce coin de la Ville Basse.  Un rappel que tu y es depuis trop longtemps.  Il est temps que tu retournes sur ta vivenef à tes occupations.  Pourtant, le moment ne semble pas encore venu.  Tu pousses un long soupir avant de secouer la tête.

« T'fais quoi ici?  C't'on piaf? »

Tu désignes le perroquet du menton avec convoitise.  Peut-être qu'elle pourrait te le donner?  Qu'est-ce qu'elle peut bien faire avec une pareille créature de toute façon?  Certainement il serait mieux sur ton épaule, à voguer sur les mers avec toi.  Tu te retiens toutefois de tendre la main pour le toucher, pour t'en emparer : ce n'est pas très poli.  Tu connais pas trop ça la politesse, mais par moment il faut bien que l'éducation que Pénélope t'a donnée serve à quelque chose.

« C'quoi son nom? »





Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Sifaï Sinhaj
Sifaï Sinhaj

Messages : 630
J'ai : 20 ans
Je suis : Voltigeuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim d'Erebor ; Clan Sinhaj ; Soltana Kamar
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Gabrielle de la Volte • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre   La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre EmptySam 9 Fév - 4:59

Elle s’attendait à ce que la miséreuse tende ses doigts crottés vers son nouvel ami à plumes, mais elle n’en fit rien, Céleri. Sifaï fronça un peu les sourcils, évaluant cette étrangère déroutante, avant de seulement considérer ce qu’elle tentait de lui dire, sous ses mots mâchés et incompréhensibles. L’effort fut payant : un sens de l’orientation minable, piaf, nom. Alors l’Erebienne inspira profondément pour retrouver un semblant de quiétude, car il lui en faudrait beaucoup, de la patience, pour mener à bien cette conversation compliquée. Entre ses mots approximatifs et visqueux à elle, la mendiante, et ses hésitations et son accent difficile à elle, la fille des dunes, il ne pouvait y avoir qu’un noeud d’incompréhension. Elle hésita un moment, le temps de choisir les mots qui lui semblaient les meilleurs, puis les prononça en trébuchant sur quelques syllabes.

- Tu es pas… orientée minable. Juste… Hum. Tu sais… Juste un peu de sable.

Elle tapotait sa tempe pour lui expliquer que sa tête à elle, toute blonde qu’elle pouvait être, était très certainement remplie de sable, pour être à ce point dérangée. Une insulte qui pouvait froisser, et grandement, il était vrai, mais exprimé avec tant de difficulté et une réelle impression de pitié, dans la voix.

- Pas de nom, oiseau. Il est payé… Retour en Erebor, avec Simoun et moi.

Ses grands yeux clairs fouillèrent un moment le ciel, jusqu’à le percevoir, ce roi d’ébène, perché sur l’une ou l’autre des tourelles parsemant le paysage de la Ville Basse. Elle le pointait enfin de l’index, sitôt qu’il fut repéré, en répétant le nom du majestueux griffon. Simoun. Son allié le plus loyal, son ami le plus cher, qui les scrutait, toutes les deux, de ses yeux semblables à l’Oasis du Couchant. Qu’elle était fière, Sifaï, que Simoun l’ait choisie, elle, la petite Erebienne maigrelette. Ensemble, ils avaient prouvé leur valeur et repoussaient leurs limites autant que deux grands observateurs, légèrement timorés, pouvaient le faire. Elle était revenue à cette rue odorante, délaissant Simoun du regard pour la fille à ses côtés. Sifaï ne s’intéressait pas beaucoup aux affaires des étrangers, moins encore ceux de Céleri, mais la nigaude semblait l’apprécier plus qu’elle-même ne pouvait l’affectionner, alors elle se fit violence pour lui témoigner un peu d’attention.

- Comment va ton… rat? Ton radeau! Ton bateau…

Un soupir, tout petit, de devoir jongler avec un vocabulaire si loin de sa mer de dunes. L’Erebienne roula les épaules en continuant son avancée, très peu regardante sur les émotions de l’étrangère. Elle n’était pas de celle à abandonner, et elle ne renoncerait très certainement pas à cette conversation, même si son interlocutrice devait être Céleri. L’oiseau, à son épaule, croassait quelques insultes particulièrement vulgaires sans que Sifaï ne s’en offusque, loin de là. Elle ne comprenait pas le moindre mot sorti d’entre son bec puissant.


La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre TitreSifai1
La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre RandomDescartes
La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Liry Mac Lir
Liry Mac Lir

Messages : 703
J'ai : 24 ans
Je suis : cartographe sur le Borée

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Pénélope de Bellancre
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre   La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre EmptyMer 20 Fév - 19:27

Ce qu'elle est drôle.  Chaque fois qu'elle parle, elle te fait drôlement marrer cette Erebienne!  Voilà un autre modèle exemplaire que tous les continentaux devraient suivre!  S'ils lui ressemblaient un peu tous, ou alors à Rhapsodie, le monde serait bien meilleur et tes séjours à terre seraient bien plus agréable.  C'est vrai qu'il y a peu de sable dans les rues de Lorgol, elle non plus ne doit pas être habituée.  Enfin, tu n'es jamais allée en Erebor, mais il paraît que c'est très sablonneux.  Mais ce n'est pas bon pour les poissons, parce qu'il n'y a pas d'eau.  Drôle d'endroit vraiment.  Tu te sentirais extrêmement misérable de devoir y habiter.  Pas d'eau.  C'est peut-être pour ça qu'ils ont la peau aussi foncée, elle est séchée au soleil.  Tu pourrais peut-être en parler à Sifaï un de ces quatre.  Elle saurait sûrement t'expliquer ce qu'il en est, mais pour le moment tu es plus intéressée par l'oiseau sur son épaule.  Ses plumes sont magnifiques et colorées, d'une telle splendeur!  Si tu avais un pareil volatile comme animal de compagnie sur le pont du Borée, ce serait fantastique.  Et en plus, tu ressemblerais à Penny un peu plus.  Elle aussi elle a un oiseau de compagnie.  Tu as déjà essayé de lui caresser quelques plumes, mais apparemment ça ne se fait pas.  Est-ce que c'est le même genre d'oiseau?  L'envie de tendre le doigt vers ce rouge vif est si tentante!  Pourtant tu te retiens.  Tu ne veux pas commettre de nouveau la même gaffe.  Quel moyen alors faudra-t-il employer pour accéder à ton désir?

Tu ne comprends pas trop ce qu'elle dit.  Tu pourrais peut-être l'aider à trouver un nom pour cet oiseau si elle n'en a pas et en échange tu pourras le toucher?  Sûrement qu'il te préférera à elle.  Qu'est-ce qu'un beau perroquet pourrait bien faire au beau milieu du désert? Certainement, il s'y laisserait dépérir et serait mieux en mer.  Reste à le faire comprendre à ton amie.  Ça ne devrait pas être si difficile, si tu t'y prends habilement.

« C'est pas un radeau! » te scandalises-tu.

Traiter le Borée de radeau.  C'est une abbe… tu ne sais pas le mot, tu as entendu quelqu'un le dire, mais en tout cas ça veut dire que c'est vraiment très très très très mal.  On ne dit pas ça d'une vivenef qui a aussi fière allure.  Tu regardes Sifaï, un air offusqué collé partout sur le visage.

« Chais qu'chez vous, n'a pas de b'teau, mais qu'même!  On peut pas comparativer une vivenef et un radeau!  L'soleil, y vous brûle trop! »

Tu trottines à côté de l'Erebienne qui perchée sur ses longues jambes avance nettement plus rapidement que toi.  Tu ne veux tout de même pas te laisser distancer, malgré toute l'indignation que tu ressens en ce moment.  C'est que tu lui pardonnes un peu, elle ne peut pas savoir, mais tu vas bien lui expliquer.

« L'Borée, c'est une vivenef.  C'pas un b'teau comme que les autres.  C'est vivant, t'sais.  Ya Vagabonde.  Elle c'la figure d'proue.  Elle parle.  C'mon amie.  S'tu veux, j'te ferai les présentations un jour.  J'retourne bientôt à bord.  J'dois faire les cartes.  Sans moi, ya pas les cartes.  Sans les cartes, ya plus d'exploration.  Tu m'vois? »

Tu la fixes du regard pour t'assurer qu'elle a bien tout compris.  Parce que visiblement, elle ne savait pas ce qu'était une vivenef avant que tu ne lui expliques.  Erebor, c'est drôlement triste comme endroit, vraiment.  Pas d'eau et ils ignorent la différence entre un radeau et une vivenef.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre   La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La plume de l'oiseau s'envole en l'air mais elle termine à terre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: