AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -26%
25% d’économie sur la Maxi Plancha ...
Voir le deal
53.99 €

Partagez
 

 Clarence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
PNJ
L'Éphémère
L'Éphémère

Messages : 446
J'ai : /
Message Sujet: Clarence   Clarence EmptySam 6 Oct - 21:31




Clarence

Robbie Kay

Défauts : violent - susceptible - rancunier - emporté - cruel - méfiant
Qualités : résilient - persévérant - loyal - ingénieux - opportuniste - ponctuel



©️️️ Lemon Tart



Âge : 18 ans
Date et lieu de naissance : Lorgol, Ville Haute
Domaine d'études : Rêve, Magie de l'Automne
Année d'études : 3ème année



En septembre 985, Clarence naît dans une famille bourgeoise versée dans la parfumerie. Le commerce, prospère, est exclusivement familial: oncles, tantes, cousins sont également impliqués. Il est le sixième enfant d'une fratrie qui en comptera neuf au total. Ses parents prennent soin d'eux dans la mesure de leurs possibilités. Pourtant, les pavés de la Ville Haute les voient souvent gambader par petits groupes. Jusqu'à ce qu'ils soient en âge d'aider à la boutique d'une quelconque manière. Clarence, qui se sépare rarement de sa sœur d'un an son aînée, n'est pas à plaindre. Il apprend la vie à Lorgol, dans le commerce, auprès de ses proches. Il n'a pas réellement l'attention de ses parents. Mais il se construit auprès de sa fratrie à la place.

Tous ses aînés sont dotés de magie. Ils le découvrent entre 10 et 12 ans. Clarence ne doute pas qu'il va suivre leur chemin. Il patiente. Sa sœur se révèle mage du Printemps à 11 ans. Il en a 10: bientôt, ce sera son tour. Il patiente. Sa sœur cadette devient mage de l'Hiver à 10 ans. Il en a 12: il se dit que c'est pour cette année. Il patiente encore. Son frère cadet se révèle mage de du Printemps à 10 ans. Il en a 14. Il en a 14 et les moqueries ont commencé depuis l'année dernière. D'abord au sein de sa famille. Pas méchantes, taquines même. Son père lui assure constamment que son tour viendra ou qu'il n'est pas mage, comme lui. Que ce n'est pas grave, qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Mais le mot se répand et les moqueries se font plus nombreuses. Parfois moins taquines, mais surtout elles s'étendent en dehors de la boutique. Clarence les prend mal, vraiment mal. Il ne comprend pas ce qui ne va pas chez lui. Pourquoi lui est différent.

Il oublie un temps tout ça. Sa sœur aînée, celle qu'il quitte rarement quand elle n'est pas à l'Académie, celle qu'il envie secrètement, mais qu'il aime davantage. Elle tombe malade durant l'hiver et son état ne fait qu'empirer. Les parents paient le médecin puis le soigneur. Rien ne semble complètement efficace. Elle s'éteint une nuit, alors que Clarence n'est même pas là, à ses côtés. Les moqueries reviennent au centre de sa vie. Il les entend à nouveau. Elles blessent toujours autant. Plus, même. En plus de la colère constante, du sentiment d'injustice, le deuil impossible à faire se joint au mélange. Clarence en veut à tous ces gens insensibles. Il en veut à Mirta de ne pas l'avoir accueilli, à Idril de ne pas le laisser partir. Il en veut à sa sœur de l'avoir laissé là. Il en veut à tous et à toutes. Mais il encaisse, parce qu'il refuse de ployer. Puis vient le jour. Le jour où ses pouvoirs se manifestent. Le vent froid de février se lève et se plie à sa colère. Il l'incarne et fait tomber dans le canal adjacent le voisin qui vient de se moquer de lui, encore. L'enfant ne sait pas nager, Clarence le constate. Il ne fait rien pourtant, il regarde les bras battre dans l'eau, des gens aller l'aider. Il ne pense qu'une chose: bien fait. Et il réalise. Il réalise que le vent est déjà retombé. Il réalise qu'il est responsable, puis il sourit. Il a 15 ans et il va devenir mage de l'Automne dès septembre. Il a 15 ans et il va enfin prendre du poil. Enfin.

Là-bas, il s'entend peu avec ses pairs. Il ne fait pas confiance. Il regarde avec méfiance. Il analyse les paroles et il guette les moqueries. Elles viennent. Mais il est prêt à les recevoir. Elles sont moins nombreuses qu'avant. Et elles se calment au fil de l'année. Clarence ne se laisse pas faire. Il s'emporte vite et ses camarades réalisent qu'il ne pardonne pas. Qu'il garde une rancune tenace. Qu'il rend ce qu'on lui envoie au visage et même plus. Avec les mots ou les poings quand la situation dérape. Sa réputation se fait vite. Il n'est pas mauvais élève, ses rapports avec les professeurs sont corrects. Les autres élèves, eux, se passent le mot et sa violence en impressionne une partie. Bien, tant mieux. Et lorsque certains se frottent à lui, même s'il ne sort pas toujours vainqueur des affrontements, il réplique sans faille avec fureur et satisfaction. Il fait toujours des dégâts. Qu'ils souffrent eux aussi.

Il apprend de plus en plus, Clarence. Il apprend et fait des expérimentations sur ses camarades. Vulnérables durant leur sommeil, parfois somnambules; Marcus en fait partie. Quelle satisfaction de voir le Belliférien se débattre durant la nuit et parcourir les couloirs le lendemain avec des cernes immenses sous les yeux. Il reste prudent pourtant, Clarence. Il ne partage ses aventures qu'avec Éloïse, qu'il rencontre au début de sa deuxième année. Il l'apprécie dès le début. Elle est différente. Il a l'impression de se reconnaître parfois en elle. Leurs motivations sont différentes, mais leur but est le même: voir les autres se tortiller sous la peur et sous la souffrance, quand l'occasion se présente. Clarence n'est plus le même qu'avant, mais il sait Éloïse digne de sa confiance. En grande partie, en tout cas. Autant profiter de leur complicité et affinité pour laisser leur marque sur le monde.


Revenir en haut Aller en bas
 
Clarence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales :: Les éphémères :: Prédéphémères ♦ Intrigues 3.6 et 4.1-
Sauter vers: