AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -57%
Batterie externe Samsung à Induction 10.000mah ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

 Réparations diplomatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Réparations diplomatiques   Réparations diplomatiques EmptyDim 18 Nov - 14:43


Livre III, Chapitre 6 • Puisse le sort vous être favorable
Hjalden d'Evalkyr & Hiémain de Sylvamir

Réparations diplomatiques

Montrer patte blanche



• Date : 01 Octobre 1003
• Météo (optionnel) : Temps clair
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Ayant appris qu'Astrid ne le trompait pas, Hjalden culpabilise (un peu) d'avoir si mal traité Hiémain. Il le convoque donc à Svaljärd afin de réparer ses erreurs comme il peut...
• Recensement :
Code:
• [b]01 Octobre 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4305-reparations-diplomatiques#159311]Réparations diplomatiques[/url] - [i]Hjalden d'Evalkyr & Hiémain de Sylvamir[/i]
Ayant appris qu'Astrid ne le trompait pas, Hjalden culpabilise (un peu) d'avoir si mal traité Hiémain. Il le convoque donc à Svaljärd afin de réparer ses erreurs comme il peut...



Dernière édition par Hjalden d'Evalkyr le Dim 18 Nov - 16:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Réparations diplomatiques   Réparations diplomatiques EmptyDim 18 Nov - 14:50


Seul dans l'immense salle-à-manger de son palais, Hjalden marchait de long en large, nerveux.

Avec la guerre contre Faërie, la Chasse Sauvage qui rôdait en Arven et le couronnement prochain de Guillaume de Brumecor, les occasions de se tracasser se bousculaient à la porte de son esprit. Pourtant, les pensées de Hjalden l'emmenaient dans une toute autre direction.

Depuis plusieurs années maintenant, son mariage avec la belle Astrid s'effritait peu à peu. Autrefois pleine de joie et d'amour envers son mari, la jeune femme était à présent distante et secrète. D'abord peu inquiété — le duc s'était tout d'abord dit que c'était là le lot de tout mariage que de passer par ces étapes —, Hjalden avait fini par voir ses soupçons grandir. Les questions qu'il finit par lui poser ne diminuèrent en rien son inquiétude et le duc finit par arriver à la sombre conclusion que sa douce et tendre femme avait un amant.

Ne désirant pas la confronter sans preuve, le duc demanda l'aide de Hjalmar, son jeune frère, afin d'enquêter. Homme de confiance — et de famille —, il savait pouvoir compter sur les liens du sang pour l'avertir en cas de tromperie. Mais malgré  ses précautions, son cœur ne pouvait s'empêcher de se serrer dès qu'il recevait un compte-rendu de son Capitaine, craignant d'apprendre enfin la triste confirmation de ses peurs.

Alors, Hjalden tomba dans une colère froide aussi sourde qu'aveugle. Il se mit à soupçonner tous les hommes qu'il voyait graviter autour de sa femme, cherchant en eux son rival hypothétique. Et parmi le cercle de proches de son épouse, peu attirèrent l'attention du duc autant que Hiémain de Sylvamir, l'un de ses Sénéchaux.

Le baron de Sylvamir avait d'ailleurs bien mal commencé son ascension politique auprès de son duc. Sans même tenir compte de ses ascendances douteuses, Hiémain était parti pour Lorgol peu après ses quinze ans, il avait laissé son domaine et ses responsabilités à l'abandon et n'en était revenu que de très nombreuses années plus tard… à la demande d'Astrid. Depuis lors, bien que Sénéchal de la couronne kyréenne, c'est auprès de la duchesse que le baron prenait ses ordres et conseils. Une situation qui rendait fou Hjalden.

Le duc avait récemment poussé plus loin son aversion pour le baron. Ne parvenant pas à trouver de preuves venant étayer ses soupçons, il finit par perdre patience. Un matin où son humeur était des plus massacrante, il se saisit d'une plume et rédigea un ordre ducal nommant ledit baron émissaire de Valkyrion à la cour d'Erebor. Envoyer Hiémain au loin lui avait semblé une idée lumineuse sur le moment même.

C'est d'ailleurs cette décision qui faisait faire les cent pas à Hjalden. Il avait reçu la visite de Hjalmar le matin même et les nouvelles que son Capitaine de frère lui avait rapportées le perturbaient au plus haut point. Ce matin-là, le duc avait perdu patience et exigé un rapport sur la situation d'Astrid. S'il devait la répudier pour infidélité — aussi durement que celui lui briserait le cœur —, il voulait pouvoir le faire alors qu'il se sentait assez de courage pour passer à l'acte. Il fit peser le poids de toute l'autorité que lui conférait sa couronne sur son frère pour lui délier la langue. Et le capitaine était formel : la duchesse n'avait pas le moindre amant, dut-il le jurer sur sa griffonne.

Et la parole de Hjalmar, le duc ne la remettait pas en question. Le Capitaine avait su prouver son efficacité tout au long de ces années, et s'il affirmait être certain du résultat de son enquête, c'est que Hjalden pouvait s'y fier.

Le soulagement à l'écoute de ces paroles inespérées avait cependant rapidement fait place à une intense mortification quand le duc se rendit compte du traitement qu'il avait infligé à certaines personnes, si pas innocentes, du moins non concernées par cette affaire. Et son malaise devint particulièrement dérangeant quand ses pensées le ramenèrent vers Hiémain, loin de Valkyrion sur ordre de Hjalden lui-même.

Le seigneur de Svaljärd avait alors fait la seule chose qui s'imposait. Ravalant sa fierté, il fit rédiger une convocation ducale à l'attention du Sénéchal, le priant de le rejoindre au palais sans plus attendre. Bien qu'il était naturellement hors de question de présenter des excuses au baron — chacun devait bien évidemment respecter son statut —, une discussion semblait incontournable. Et, même s'il s'en serait passé avec joie, Hjalden allait devoir montrer patte blanche.

C'est donc nerveux qu'il faisait les cent pas dans la salle-à-manger du palais peu après qu'un de ses gardes soit venu lui annoncer l'arrivée du baron de Sylvamir, quelques semaines plus tard. Désirant se montrer hospitalier, il avait fait amener un (très) copieux repas ainsi que de nombreuses boissons des cuisines ducales et s'apprêtait à faire entrer le noble. Il espérait montrer ainsi son radoucissement sans trop de mots et réfléchissait à présent à la façon dont la conversation allait bien pouvoir tourner.

La voix d'un des domestiques le sorti de ses pensées quand il annonça l'entrée de Hiémain dans l'imposante salle. Le temps était venu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Réparations diplomatiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: