AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nike : jusqu’à 50% de remise sur le ...
Voir le deal

Partagez
 

 La Montre-Chemin [RP SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: La Montre-Chemin [RP SOLO]   La Montre-Chemin [RP SOLO] EmptyJeu 11 Fév - 13:12




Livre I, Chapitre 2 • Le Carnaval des Miracles
Bartholomé d'Ansemer

La Montre-Chemin

Racontez-moi une histoire




• Date : 2 janvier 1001
• Statut du RP : Solo
• Résumé : Il était une fois... Toutes les histoires commencent par il était une fois. Et cette histoire-là, c'est l'histoire de la Montre-Chemin. C'est une histoire à raconter aux enfants, le soir, avant d'aller se coucher... Simplement une histoire? Et si ce n'était pas qu'un histoire? Car les histoires, n'ont-elles pas un fond de vérité?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La Montre-Chemin [RP SOLO]   La Montre-Chemin [RP SOLO] EmptyJeu 11 Fév - 13:18

- Père, père, racontez-moi une histoire!
- Laquelle veux-tu?
- Celle de la Montre-Chemin!
- Encore?
- Allez, s'il vous plaiiiiit?
- Très bien... Il était une fois...
Je me cale dans mon immense siège, bien confortable grâce aux coussins, Bertille sur mes genoux. Et pendant tout le récit, je me laisse emporter par les flots de parole, mimant les gestes et faisant rire ma fille.

Toutes les histoires commencent par il était une fois. Pourtant, celle-ci ne commence il n'y a pas si longtemps que cela. Je n'étais qu'un fringant jeune homme de 18 ans, avare d'embruns, avide de découvertes, grand voyageur et rêveur, encore innocent, terriblement désireux de grandes aventures. Et Port-Liberté était devenue Cage-Avanie. J'avais donc embarqué, l'an passé, sur la Montre-Chemin, la plus belle de toutes les vivenefs qui existent en Arven.

Imagine le plus beau, le plus grand, le plus rapide des bateaux. Huit ponts, trois de canons, une épaisseur de coque de deux pieds et le tout en chêne! 850 personnes pour 110 canons! 3 mats, un beaupré, 6000 arbres! Tu te rends compte? 6000 arbres pour la construire. Et je ne te raconte pas sa figure de proue! Valda, l'Etoile. Oui, oui, c'est bien elle qui tend son bras au dessus des flots, une lanterne entre ses doigts. Elle ne parle pas, elle indique le chemin et sur son voile se dessine le voyage de la Montre-Chemin. Et il faut toujours la suivre, car la Dame des Tempêtes nous montre toujours la direction afin de naviguer sur les mers calmes et les espaces infinis paisibles. Ah, pour ça oui, la Montre-Chemin est une unique en son genre.

Il y a tellement d'histoires que je puisse te raconter. Mais laquelle choisir... As-tu déjà entendu, l'histoire des Trois Frères qui par leurs prières avait provoqué la colère des dieux? Non? Très bien... Alors que je n'étais qu'un jeune mousse sur la Montre-Chemin, trois frères vinrent s'embarquer, au port où nous nous trouvions à ce moment-là. Bénaec, Brévaec et Balvaec. Le plus vieux, le plus fort et le plus rapide, priait Messaïon tous les jours : "Oh Dieu des Abysses, protège la Montre-Chemin, afin que notre voyage sur tes flots soit rapide". Le deuxième, le plus intelligent, le plus sage et le plus doué, rendait grâce à Atal de toute son âme : "Puisses-tu nous apporter le calme d'un voyage tranquille, apaise tes vagues et guide-nous à bon port". Quant au dernier, il n'était pas le meilleur, en quoi que ce soit. Il aimait la mer, il aimait le vent, il aimait vivre tranquillement, mais il restait le plus jeune et devait suivre ses frères. Lui, ses prières, il les destinait à Levor : "Honorable dieu, que tes vents gonflent les voiles de la Montre-Chemin et que par ta parole, nous accosterons bientôt". Tous les trois mettaient tellement de cœur dans leur espérance, dans leur prières que les trois dieux voulurent les aider, les guider, les mener à bon port. L'un mena la Montre-Chemin vers l'ouest, où le soleil se couche et flamboie le soir. L'autre dirigea le bâtiment vers le sud, où il y fait plus chaud, où nombre de terres reste à découvrir. Mais le troisième décida que le meilleur des ports était celui de Port-Liberté et voulut alors rebrousser chemin, rentrer à la maison. La majorité d'entre-nous venaient de Port-Liberté. Les dieux se bataillaient pour gagner la vivenef qui tournoyait sans pouvoir avancer! Cela dura des jours et des jours et des jours! Moi, ton pauvre père, les trois frères, ainsi que tout l'équipage nous ne comprenions pas ce qu'il se passait! Cela tanguait, cela ballotait, cela roulait, la mer nous crachait ses embruns, le sel nous picorait la peau, le soleil nous cuisait. L'eau vint à manquer, la nourriture à diminuer. Nous ne pouvions pas pécher le poisson, pas chasser le goéland. Tous, même le capitaine, étions malades. Ca gigotait dans tous les sens, nous ne pouvions plus dormir. Combien d'hommes sont passés par dessus le bastingage? Combien d'hommes avons-nous dû perdre? Je ne pourrais pas compter et pendant tout ce temps, les trois frères imploraient chacun leur dieu, oubliant ce qu'il se passait, dehors, sur le pont. Ton vieux père devait alors grimper aux mats, ferler les voiles, tirer sur les élingues, briquer le pont... Ça a continué pendant des jours et des jours et des jours... Nous avons même cru être arrivés au bout du monde. Nous ne savions plus où nous étions. Près d'Ibélène? Non loin de Faërie? Nous n'avions plus de nord, plus d'étoiles pour nous repérer.

Et puis... un jour, alors que les trois frères n'étaient pas encore réveillés et n'avaient donc pas encore priés, Valda, tellement agacée par l'attitude des dieux qui se disputaient la Montre-Chemin décida de laisser, elle aussi, exploser sa colère! La Dame des Tempêtes alors s'extirpa de la vivenef, bondit sur le pont et hurla aux 4 Vents qu'ici, le Maître à bord, c'était ELLE! Et que personne! OH GRAND JAMAIS PERSONNE ne pourra la détrôner. Le bois se mit à trembler et nous vîmes notre dernière heure arriver. La tempête rageuse bouillonnait tout autour de nous. Nous étions dans un immense chaudron. Le bateau trembla plus encore, nous ne pouvions pas tenir debout. Les dieux, honteux de leur comportement se turent. Bénaec se cogna la tête contre une ancre et mourut. Brévaec glissa par une coupée malencontreusement ouverte et disparut dans les flots. Mais Levor ne pouvait revenir sur son serment aussi, malgré la colère de Valda, il souffla doucement sur les voiles de la Montre-Chemin et la vivenef rentra à Port-Liberté. Et voilà pourquoi Balvaec est toujours vivant et que ton vieux père est revenu chez lui.


- Balvaec le Vieux? Le Capitaine du Sans-Peur?
- Oui. Tu pourras lui demander de te raconter l'histoire. Il te dira la même chose que moi!
Je regarde Bertille, ma fierté, mon soleil, réfléchir quelques instants.
- Pff, vous dites des bêtises, ce n'est pas Valda la figure de proue!
- Non?
Je souris à ma très chère fille, laissant le silence s'installer.
- Et puis... il n'y a pas de canon sur la Montre-Chemin! Et ce n'est pas une vivenef!... Ca veut dire que l'histoire de la Montre-Chemin, c'est une légende?
- Mieux que cela, c'est une épopée!
Revenir en haut Aller en bas
 
La Montre-Chemin [RP SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: