AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
– 100€ sur les Samsung Galaxy S20, S20+ (et encore -100€ pour ...
Voir le deal

Partagez
 

 Un jour, mon prince viendra... [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Un jour, mon prince viendra... [SOLO]   Un jour, mon prince viendra... [SOLO] EmptyVen 12 Fév - 11:49


Livre I, Chapitre 2 • Le Carnaval des Miracles
Bartholomé d'Ansemer

Un jour mon prince viendra...

Un jour, il me dira...




• Date : 02 janvier 1001
• Statut du RP : Solo
• Résumé : Conseil ducal à Port-Liberté. Quelques réflexions, quelques divergences...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Un jour, mon prince viendra... [SOLO]   Un jour, mon prince viendra... [SOLO] EmptyVen 12 Fév - 11:51

J'entre dans cette cathédrale qu'est la Salle du Conseil. Tout est impassible, froid, immobile. L'immense table de chêne du conseil étire la longueur de la pièce. C'est ce que je n'aime pas à Port-Liberté. L'immensité silencieuse, la rigide froideur des pièces en enfilade, la salle du trône ducal cloisonnée, les souvenirs glacés de cette absence d'amour en ces lieux. Je tourne mon regard vers une fenêtre, la seule encore ouverte à cette heure de la journée. Elle s'est ouverte sur un autre monde, celui du port en contrebas, celui du vent qui fait danser les ris sur les voiles, celui des mouettes et des goélands qui de concert piallent leur chanson mélodieuse au vent. L'immensité merveilleuse de l'océan, toujours en mouvement, jamais immobile. Derrière moi, j'entends des pas feutrés qui tentent de se faire passer inaperçus. Mais cela fait des années que je les entends, des années qu'ils arrivent après moi alors que la bienséance voudrait qu'ils arrivent avant. Mais je mets un point d'honneur à être le premier dans la Salle du Conseil. Je suis le Duc et je veux être le premier informé de ce qu'il se passe en Ansemer. Je me dois donc, en toute logique, être le premier au Conseil. Les propriétaires de ces pas feutrés savent également qu'ils ont quelques instants pour tous arriver, tous se mettre en place et faire comme si de rien était quand mon esprit reviendra à Port-Liberté. Car pour le moment, il erre encore par delà l'horizon et les souvenirs affluent, toujours plus vivaces que jamais.

- Monseigneur?

L'appel à la réalité est douloureux, mais je tourne la tête, puis tout le corps vers l'immense table, désormais peuplée de mes conseillers. Puis, lentement, mais très surement, je me rends à mon siège, en bout de table pour m'y asseoir. Tout le monde prend alors place étalant leurs parchemins, ouvrant leur livre de compte ou étudiant une carte des côtes et des terres. Je lève la main, paume vers les cieux. Que la séance commence. Se lève alors un capitaine de navire.

- Monseigneur, voilà plusieurs semaines que plusieurs embarcations battant pavillon pirate longent nos frontières septentrionales sans jamais les traverser. Cinq navires de notre flotte a bien entendu été dépéchés sur place, néanmoins les pirates n'ont pas encore navigué sur nos eaux. Le mage à bord de nos vaisseaux nous demande s'ils doivent intervenir.

Ah les pirates. La lie du peuple humain. J'exècre plus que tout leur condition. Voler, mentir, trahir, ils insultent les marins de par leur présence et leur vagabondage. Combien de pirate ai-je déjà soumis au fil de mon sabre? Combien des miens les pirates ont-il arraché à la vie? Il n'y a plus de compte désormais. C'est un jeu, bien peu amusant, qui sévit sur nos mers. Qui parviendra à faire ployer l'ennemi? Les pirates sont comme du chiendent, ou des rats. Vous en exterminez un, il en poussent ou arrivent des dizaines d'autres. Mais il est hors de question que je laisse ces renégats nous menacer.

- Qu'ils interviennent. Qu'ils ne laissent aucun survivant.

Le capitaine se rassoit, annotant sur un petit bout de papier ce que je viens de dire. Et c'est son voisin qui se redresse, levant avec lui une carte et indiquant au fur et à mesure de ses paroles ce qu'il en est. Ce vieil homme est un ancêtre du Conseil, sa longue barbe blanche, son dos courbé, le creux de ses joues, sa démarche douloureuse alors qu'il se tourne pour me faire face. Ce n'est pas moi qui l'ai nommé ici, il date de l'époque où ma mère était seule à régenter le duché. Le vieil homme va parler, mais la porte s'ouvre et alors que je vois la silhouette sévère de l'intéressée, je me lève à mon tour de mon siège, suivis immédiatement par tout le reste des conseillers. La duchesse douairière s'avance vers nous, toujours aussi froide, aussi rigide. Silencieuse, elle indique d'une main pourtant délicate un siège inoccupé et tout aussi muet, je tends mon bras dans la même direction. Ma mère siège au Conseil, quand elle le souhaite. Elle reste la Régente quand je ne suis pas là et elle a toujours été fiable et dévouée quand elle a été seule maître à bord du Duché. Aussi, vient-elle, de temps à autre participer à cette réunion. Ce n'est que lorsqu'elle est parfaitement installée sur son siège, à l'autre bout de la table que je reprends position dans mon propre fauteuil, accompagné dans le geste de tous les autres conseillers, sauf du bien vieux monsieur. Tenant toujours la carte à la main, il se lance pour de bon.

- Le commerce avec Cibella est fleurissant, comme toujours, néanmoins, je tiens à préciser à votre seigneurie que l'état des routes...

Je retiens difficilement un soupire d'agacement. Je sais parfaitement ce qu'il va dire. Les routes d'Ansemer sont entretenues, certes, mais pas suffisamment au vu du nombres de chariot, de caravanes, de colporteurs qui parcourent l'immense étendue du Duché. La route la plus courte traverse d'ouest en est Ansemer, directement depuis Port-Liberté, jusqu'au bord du lac frontalier avec Lagrance et Outrevent. Mon regard quitte le vieil homme pour se noyer dans celui de ma mère. C'est une outreventoise, et pendant bien longtemps elle a... préféré les échanges terrestres plutôt que maritime. Aujourd'hui, alors que le commerce par bateau bat son plein, je dénigre un tant soit peu l'intérieur des terres. Le vieil homme se tait et je reporte mon attention sur lui.

- Le nécessaire sera fait sur la route principale, mais je n'accélèrerais pas l'entretien de la voirie pour le moment. Ma priorité reste le transport maritime.

Le vieil homme hoche la tête, salue également ma mère avant de reprendre sa place dans un soupire de contentement. Cet ancêtre a surement du sang outreventois en lui, car il est vrai que les terres d'Ansemer ne sont pas des terres très peuplées, donc peu de passage, hormis la voie principale qui relie Lagrance et Outrevent. Moi-même, afin de ne rien oublié, je gribouille quelques lignes sur le parchemin devant moi. Ce n'est pas un sujet qui me passionne, alors me connaissant, je vais vite l'oublier. Le noter me permettra de prendre les mesures nécessaires. Très bien, qui est le suivant. Je redresse la tête et vois un homme jeune d'âge, mais mûr de tête, se lever. Il s'agit d'un mage discret et très observateur qui a bien souvent été invité à la Cour de l'Impératrice Chrysolde de Faërie. Aujourd'hui, c'est... Chimène de Faërie qu'il sert. Je devine déjà ces paroles. "Quant à l'installation de la Nouvelle Impératrice sur le trône de Faërie... blablabla...". D'ailleurs, cela ne tarde pas. Je serre la machoire de toutes mes forces. Ceci est LE sujet épineux du moment. Bien plus que l'état des routes dans la campagne ansemarienne, bien plus que les pirates pourtant horriblement haïs. LA nouvelle impératrice. De toutes manières, jamais elle ne passera sa période de probation. Cela s'est bien vu lors du banquet qu'elle avait préparé pour son jeune anniversaire. Cela avait dégénéré. J'étais resté en retrait, mais en tant que convié, je n'avais pas pu refuser. Non, décidément, Chimène n'a pas les épaules pour une telle couronne, mais comme mon allégeance va à Faërie, je ne dois rien dire et garde donc mes pensées en mon fort intérieur.

- Cela sera fait.

Je coupe court à son discours qu'il continuait de prononcer alors que mes pensées s'égaraient. Cela également, je le note, car je l'oublierais vite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Un jour, mon prince viendra... [SOLO]   Un jour, mon prince viendra... [SOLO] EmptyDim 27 Mar - 20:12

Sujet non recensé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Un jour, mon prince viendra... [SOLO]   Un jour, mon prince viendra... [SOLO] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour, mon prince viendra... [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: