AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -57%
Batterie externe à induction Samsung avec ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

 Les secrets des protections de l'Académie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Les secrets des protections de l'Académie   Les secrets des protections de l'Académie EmptySam 9 Fév - 2:42


Livre IV, Chapitre 1 • Les Labyrinthes de Sithis
Pénélope de Bellancre & Éloi la Litote

Les secrets des protections de l'Académie

ou comment déclencher tintamarre et bazar dans toute l'Académie



• Date : 15 janvier 1004
• Météo (optionnel) : On est dans les sous-sol, c'est donc plutôt froid.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Éloi et Pénélope se rendent dans les sous-sol de l'Académie pour réactiver les protections de cette dernière.
• Recensement :
Code:
• [b]15 janvier 1004 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4546-les-secrets-des-protections-de-l-academie#175462]Les secrets des protections de l'Académie[/url] - [i]Pénélope de Bellancre & Éloi la Litote[/i]
Éloi et Pénélope se rendent dans les sous-sol de l'Académie pour réactiver les protections de cette dernière.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets des protections de l'Académie   Les secrets des protections de l'Académie EmptySam 9 Fév - 2:43

Sursaut.
Éloi ouvre les yeux, cherchant un instant où il est. Des papiers éparpillés, des dossiers empilés sans ordre apparent, des parchemins griffonnés et d’autres chiffonnés. Soupir. Son bureau, oui. C’était ce qu’il faisait, il y a quelques minutes, heures? Il tentait tant bien que mal de mettre de l’ordre dans le fouilli constant qu'était ses affaires. Ce n’était pas pour rien qu’il ne recevait presque personne ici ; tout ranger était bien trop long et compliqué, sans dire inutile puisqu’il se connaissait très bien et qu’il savait qu’un bureau propre ne perdurait pas. De plus, il se complaisait dans ce désordre, il s’y retrouvait et ce dernier l’appaisait presque. Mais parfois, il cherchait quelque chose et il ne le trouvait pas, et alors il se disait qu’il lui faudrait peut-être songer à quelque système de rangement un peu plus pratique. Et l’ennui le prenait en pleine tâche, et il s’affalait sur son bureau, comme à cet instant, pour succomber à une sieste beaucoup plus agréable que quelconque tentative de mise à l’ordre. La main qui glisse dans sa chevelure désordonné, dans une tentative vaine de leur donner un peu de forme, avant qu’il ne se redresse pour s’étirer, se cambrant et tirant les bras tel un contorsionniste. L’image serait amusante pour quiconque, mais il est seul pour l’instant.

Pour l’instant, parce qu’il doit rejoindre la nouvelle Archimage, Pénélope de Bellancre, dans les sous-sol de l’Académie. Les dernières semaines ont été chargées, pour tout deux, alors qu’ils prenaient aise dans leur nouveau poste tout en devant gérer la suite des événements tragiques qui avaient éprouvés non pas seulement l’Académie ou Lorgol, mais Arven tout entier. Si la bâtisse même n’avait pas subit de dommages trop conséquents - en oubliant les cadavres éparpillés, le sang et autres résidus humains, les armes et vivres laissés là, et le bordel engendré par vingt-huit jeunes passant des jours à s’entretuer dans un espace clos - il convenait aussi de rétablir pour l’école une image de sécurité et de haut lieu de connaissance et d’apprentissage. Par deux fois l’Académie avait été le théâtre de terribles événements ; ce serait suffisant pour beaucoup à penser que les jours de cette dernière était venus. Éloi n’y croyait pas, et il ne fallait pas qu’il y croit ! C’était aussi sa mission, qu’il endossait comme nouveau Recteur, de redorer le blason de cette institution. Et le retour des élèves viendrait - en espérant que ces derniers ne décident pas d’abandonner les classes. Et le retour à la normal reviendrait, forcément, un normal différent mais qui deviendrait leur quotidien. Pour l’heure, il leur fallait réactiver les protections magiques de l’Académie.

Éloi ne savait pas exactement comment procéder. Il avait farfouillé pour trouver l’emplacement des mécanismes - au sous-sol - et lu en diagonale quelques explications avant de chercher les feuillets qui expliqueraient exactement comment faire. Il ne les avait pas trouvé, et espérait simplement que Pénélope en saurait davantage que lui. Après tout, c’était de protections magiques que l’on parlait, et une mage serait sûrement à mieux qu’un savant pour s’en charger. Il avait emprunté couloirs, passage et escaliers pour descendre, attendant l’Archimage directement dans lieux creux de l’établissement. « Oh, Pénélope ! Il est pas peu tôt. J’ai presque cru que vous me feriez faux bond et que je devrais me charger de tout cela seul. » qu’il s’exclame alors que cette dernière arrive alors, tournant le couloir où il l’attend, juste à droite de la descente d’escalier, et devant le genre de carrefour giratoire qui devrait les mener là où ils ont affaires. « Ce qui ne m’aurait pas dérangé, soit, mais qui aurait peut-être été une très mauvaise idée puisque j’ai grands espoirs que vous ayez trouvé plus d’informations que moi-même sur la démarche de ce que nous devons faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les secrets des protections de l'Académie   Les secrets des protections de l'Académie EmptyDim 3 Mar - 15:09

« Oh, ça va, puisque c’est comme ça, restez donc là ! Ivrognes ! »

La contrariété te fait claquer vigoureusement la porte de ton bureau sur le navrant spectacle d’Elsir et Éole, le Familier de Gaëtane venue te rendre visite plus tôt dans la journée, affalés ivres morts dans un coin de la pièce près d’un cruchon de rhum vidé de son contenu. Mais quelle idée les pris ? D’Elsir cela ne te surprend pas, il partage ton goût pour les boissons ambrées des îles de l’Archipel… mais Éole ? Le si digne compagnon de la charismatique duchesse de Cibella ? Peut-être est-ce là le signe de la grande confiance que te porte ton amie, mais tu n’en es pas moins fort irritée de constater les bêtises de vos deux chenapans ailés. Allons bon, qu’à cela ne tienne : tu seras quitte pour renvoyer le visiteur à sa mage par le premier portail, lorsqu’il aura dessaoulé. En attendant, ces gamineries t’ont mise en retard : Éloi la Litote t’attend, vous avez rendez-vous pour vous penchez sur les mécanismes de défense de l’Académie, et tu ne seras pas à l’heure. Satané perroquet mal éduqué !

Tu ne sais pas vraiment quoi penser de ce nouveau Recteur, et tu t’interroges une fois de plus sur ses motivations tandis que tu te hâtes à petits pas pressés dans les couloirs de l’école. Il semble toujours avoir mille arrière-pensées cachées derrière son sourire affable, et quand tous tes instincts te hurlent de te méfier de lui, tu ne peux t’empêcher d’apprécier son humour incisif et son éloquence passionnée lorsque les sujets sérieux sont abordés. Tu as déjà vu le désordre tapageur qui règne dans son bureau, et cela aussi t’a plu : à de si hautes fonctions, la prétention est un défaut, et tu aimes le voir si… spontané, dans son environnement de travail. En face du couloir, ton propre bureau – celui de l’Archimage, par tous les dieux – est nettement plus rangé, à l’image de la très distinguée marquise de Bellancre… mais tes appartements privés, eux, reflètent pleinement les instincts bohêmes de la petite Pennia de l’Archipel, avec leur plage et leur mer chaude dans laquelle tu aimes à te baigner. Merveilleuse magie de l’Académie qui recrée ainsi pour toi un bout de l’Île Fauve…

L’exclamation presque guillerette du Recteur te tire de tes pensées, et tu tournes prestement le regard vers lui, le saluant d’un signe de tête poli et d’un sourire quelque peu embarrassé. « Je vous prie d’excuser mon retard, Éloi, j’ai eu quelques soucis d’ordre éthylique avec mon Familier. Vous savez à quel point il peut n’en faire qu’à sa tête, parfois… » Les facéties d’Elsir sont connues de la plupart des étudiants, et de l’intégralité du corps professoral ; nombreux sont ceux qui s’étonnent de voir une dame aussi bien éduquée appariée à un perroquet ébouriffé terriblement insolent. « J’ai trouvé quelques informations fort imprécises, effectivement ; je sais que nous devons descendre et activer ‘la clé de voûte’, quoi que cela puisse être… » Saisissant dans le sachet accroché à la ceinture de ta robe un cristal si gros qu’il fait la taille de ta paume, tu le tapotes délicatement de l’index pour qu’il s’illumine et éclaire l’escalier, dans lequel tu t’engages d’un pas prudent. « Bien, allons-y… L’Académie ne peut rester sans protection, avez-vous trouvé quoi que ce soit d’utile dans les archives de votre prédécesseur ? » Concernant les protections, bien sûr, mais aussi tout le reste…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Les secrets des protections de l'Académie   Les secrets des protections de l'Académie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les secrets des protections de l'Académie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: