AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Sosh : forfait mobile 80 Go sans engagement à 14,99€ (même après ...
14.99 € 24.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptySam 9 Mar - 22:27

Aaron s'agitait intérieurement tandis que le voltigeur qui fanfaronnait répondit sans gêne au capitaine d'Ansemer, et cela ne fit qu'empirer lorsque le dénommé Mayeul lui envoya une nouvelle pique. L'Outreventois était parfaitement conscient que plusieurs voltigeurs posaient sur lui un regard mauvais, mais il n'en avait que faire. Il en avait assez de voir certains d'entre eux les dédaigner, quand bien même ils étaient censés coopérer. Néanmoins, alors qu'il s'apprêtait à répliquer une nouvelle fois, une main se posa sur son épaule. A contrecoeur, Aaron accepta de suivre son compagnon pour s'éloigner et laisser le voltigeur à bavardages futiles. « Sinon, t’es venu pour changer de Vol ? Tu veux partir de Souffleciel ? » Ewen avait beau la cacher, l'aîné des Sombreval pouvait sentir la tension et l'inquiétude que la situation provoquaient chez son cadet. Il devait lui-même reconnaître qu'il était fatigué de ces journées qui recommençaient sans cesse.

Aaron s'apprêtait à lui répondre quand une main lui saisit fermement par le col de sa tunique et le fit brusquement pivoter sur lui-même, le faisant se retrouver nez à nez avec le capitaine Rackham - qu'il ne connaissait qu'un peu, mais suffisamment pour s'en méfier et préférer se tenir éloigné : « Quand un cap’taine te dis que’qu’chose, t’obéis, point. » Ce faisant, il le relâcha et s'éloigna tandis que quelques débris de glace terminaient de disparaître. Grommelant quelque chose d’incompréhensible, Aaron réajusta sa tunique et se tourna de nouveau vers Ewen, la voix plus agacée qu'il ne l'aurait voulu : « Je ne sais pas si je vais changer de vol, mais je devais toucher deux mots à Lionel. Semblerait que ça soit mal parti. » Il garda pour lui-même ce qu'il pensait du voltigeur qui se pavanait au milieu du groupe, et tenta de se calmer comme il put

***

Encore le soleil. Encore les tremblements. Encore cette animosité envers Mayeul. D'un geste de colère, Aaron envoya valser la fiole vide qui se trouvait sur sa table de nuit qui se brisa en plusieurs morceaux sur le sol :
« J'en ai assez de tout ça ! Je ne veux pas y retourner !. » Sa colère étant plus que perceptible, il pouvait ressentir à la fois l'inquiétude et la réassurance qui émanait d'Héritage : « Calme-toi petit homme, les choses finiront par s'arranger. Mais pour le moment, il nous faut y retourner. » Sachant au fond de lui que son dragon avait raison, Aaron se prépara de nouveau et s'envola avec Héritage vers le terrain en question. Une fois arrivé là bas, l'aîné des Sombreval eut la désagréable surprise d'apprendre qu'il devrait faire équipe avec un voltigeur pour mener l'enquête. Peu désireux de se retrouver avec un fanfaron, il jeta son dévolu sur un jeune homme qui semblait plutôt réservé, sans pour autant afficher un dégoût palpable pour ses homologues chevaucheurs. Après les présentations de base, l'Outreventois proposa à son compagnon de commencer par les celliers, au cas où d'autres fioles du même genre se trouveraient en cachette dans les réserves.

HRP:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 175691TitreAaron2
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 183231Quintal6
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 512835TitreAaron1
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LabyrintheOcean
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Bastien Aigrépine
Bastien Aigrépine

Messages : 437
J'ai : 32 ans
Je suis : Major de division d'Euphoria

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel ; Octave, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tara Mille-Visages, Gustave de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyDim 10 Mar - 17:54

Il y eu un soir.
Il y eu un matin.

… toujours le même.

Je me réveille en sursaut, le souffle court, alors qu’il fait encore nuit. La première chose que je capte, c’est un désespoir mêlé de joie de ma griffonne. Vivant, vivant!
Je soupire longuement, essayant de ne pas prêter aux tremblements de mes mains. Et, sans réfléchir, je prends Melbren dans mes bras, murmurant contre sa clavicule, resserrant mon étreinte quand je vois qu’il me serre contre lui aussi. « Je crois que j’ai jamais été aussi heureux de voir la journée se répéter. » Je réalise qu’il y a beaucoup de choses que j’aimerais lui dire mais que ce n’est pas le moment, qu’il faut trouver le moyen pour que cette journée ne se répète pas. Et là, je pourrais lui parler. « Je ne sais pas ce qui t’arrive pendant cette journée et je ne suis pas sûr d’être en mesure de l’entendre. Mais fais attention. Et je sais que tu peux trouver comment on pourra être enfin demain. Tous les deux. » Je finis par me détacher de lui, à regrets. Si je m’écoutais, je resterais là, sans affronter le monde extérieur. Mais il semblerait que cela ne fonctionne pas toujours comme on le souhaite.

***

Et me voilà sur au centre d’entraînement, la mine maussade des mauvais jours. Les gens me regardent comme un revenant, ce qui n’est pas totalement faux mais je les ignore tant bien que mal, me focalisant sur l’afflux d’émotion d’Ortie qui n’a de cesse de m’envoyer toutes les images affectueuses qu’elle a en stock me concernant. J’ai envie de la retrouver et de voler avec elle en oubliant tout ce qui se passe autour de nous et c’est sans surprise que je la vois atterrir non loin des autres griffons. Je cherche Melsant des yeux et je m’approche de lui, serrant brièvement son épaule en silence. Je sursaute, un peu surpris quand il me rend une étreinte digne d'un ours qui agrippe une proie et je lui rends, avec un murmure amusé. « Pour un peu, je croirais que tu as eu peur pour moi... » Et, sans me soucier des autres, je vais rejoindre ma griffonne, effleurant son bec avec affection avant d’enfouir mon visage dans ses plumes. « Ca va aller ma belle, on va s’en tirer. Mais je dois aider à comprendre ce qui se passe. » Elle fait claquer ses griffes sur le sol, la mine contrariée mais replie ses ailes alors qu’elle me suit, bien décidée à ne pas me quitter des yeux. Et j’ai un sourire alors que je secoue la tête. « Une vraie tête de mule. » Mais au moins, elle garde une certaine distance, probablement pour s’éviter des inimitiés supplémentaires avec les chevaucheurs.

Je finis par rejoindre les autres, suivant vaguement ce qui se passe et esquissant un sourire soulagé en voyant qu'Hector est également en vie. Et quand… Rackham des Deux-Ancres je crois qu’il s’appelle ainsi, m’apostrophe, je hoche la tête. « Ca ne me dérange pas. Tout plutôt que de rester immobile. Allons-y. » En espérant que tout cela serve à quelque chose. « Vous avez déjà trouvé un truc dans les cuisines ou je ne sais où ? » J’ai du mal à savoir ce qui a pu être fait ou décidé et j’espère vaguement que mon nouveau coéquipier du jour sera plus alerte que moi.

Spoiler:
 


Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 TitreBastien2
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 OdBXI5EV_o
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 PlumeSerreServir
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 ArtGuerrePrismeLunaire
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RandomJupons
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 1525464646-bastien
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyDim 10 Mar - 19:54

C'est la voix puissante du Maréchal de Serre qui empêchent que les choses ne dégénèrent tout à fait. Peut-être est-ce la meilleure décision à prendre, celle de tous leur demander de rentrer chez eux, au moins pour éviter les tensions jusqu'à ce que la journée recommence. Encore. Mayeul a beau être particulièrement remonté, il ne tergiverse pas beaucoup avant d'obéir. Provoquer est une chose, le faire devant son supérieur en est clairement une autre. Voltige ? Aussi forte que puisse être l'envie d'être ailleurs Reja ? Chuuut toi ! Mayeul suppose que partir loin n'est pas réellement une solution. Autant passer la soirée près d'ici, et évacuer la tension d'une façon moins cielsombroise.

**

L'avantage de ce retour dans le temps, c'est qu'il efface au moins toute trace de dommages ! Et que ceux qui sont censés être morts ne le sont plus. Mayeul est plus que mitigé à son réveil mais au moins, c'est un soulagement d'apprendre que les deux Voltigeurs de la veille sont bien en vie. Jolie griffonne. Lissage de plumes, tas de couvertures. Mayeul fait semblant d'en être agacé mais au final, la familiarité de l'échange s'avère rassurante. La journée recommence, à nouveau, même s'il remarque sans peine les quelques changements qui émaillent le début de matinée. Les autres s'adaptent également au recommencement, visiblement. Peut-être qu'aujourd'hui, ça ira mieux ? Mais quand Mayeul revient au terrain d'entraînement ce matin-là, il n'y a plus de doutes possibles : la journée sera pourrie.

Collaborer ? Sérieusement ? L'ordre est sans appel pourtant, et ce ne sont pas ses jérémiades qui changeront quoi que ce soit, il le sait. Il ne râle pas à voix haute pourtant, bien conscient du grade qui décore son harnais de Vol et de sa signification, mais il n'en pense pas moins. Et si provoquer les Chevaucheurs était une idée limite, défier ouvertement son maréchal est, pour faire court, un suicide.

Les groupes se forment, déjà, et Mayeul avise Tristan un peu à l'écart. Les accusations de la Voltigeuse de la veille – Jeune humaine aux cheveux longs. Griffonne. Amusement. Interrogation. -  reviennent à l'esprit du Voltigeur et il hèle le capitaine de Lagrance. "Ca te dit de faire équipe ? Comme au bon vieux temps." Le ton est léger, l'amusement palpable, mais Mayeul reste tendu. Les yeux cerclés de rouge de Tristan invitent à la méfiance mais Mayeul se dit qu'ainsi, il sera plus à même de le surveiller. Et de le tenir éloigné de ses Voltigeurs, au cas où il aurait quelque chose à se reprocher. Même si Mayeul se l'avoue, il ne croit pas Tristan capable d'empoisonner des gens : ce n'est tellement pas son genre ! Reprenant la parole, le major de Svaljärd propose au lagran de le suivre. "J'imagine que le personnel va être interrogé. Qu'est-ce que tu dirais d'aller fouiller dans les dossiers de ces gens, chercher qui pourrait avoir une raison de déclencher à nouveau un conflit ?" Il existe forcément un détail qui expliquerait pourquoi quelqu'un serait prêt à une telle extrémité ! Et réduire le champ des coupables ne serait pas un luxe, vu le temps limité dont ils disposent.

Spoiler:
 


Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyDim 10 Mar - 21:35

Tu as perdu le compte du nombre de jours. Tu ne sais plus où tu en es dans la boucle sans fin du 31 mars – tu sais juste que, la veille au soir, tu as pu rejoindre Nicolas ; et que vous avez glorieusement brûlé vifs, dans les bras l’un de l’autre, dans le meilleur style tragique cielsombrois. Et quand tu te réveilles à nouveau à la dernière étape du voyage vers Lorgol, tu te promets que, ce soir, tu iras retrouver Nicolas, et que vous sauterez directement dans le premier portail vers Sombreciel, pour retrouver Robin et les enfants.

Pour l’instant, en tout cas, tu te fais aborder par le Chevaucheur que tu avais salué lors du tout premier jour – « ma dame », te dit-il, et tu hausses un sourcil sceptique. « Je n’ai rien d’une dame, mais soit, faisons équipe. Je suis la Voltigeuse de la Veilleuse, et je vole pour Sombreciel, à la caserne d’Euphoria. Vous pouvez m’appeler Ombeline. » réponds-tu avec froideur, polie mais distante. Avec tous les meurtres des jours passés, autant être prudente ; même si cet homme-là, précédemment assassiné, devrait en être plus ou moins innocenté.  Cela doit être étrange, d’avoir vécu sa propre mort et de s’être éveillé le lendemain comme si de rien n’était ! Un instant, tu envisages de lui demander de te raconter – c’est là ta curiosité toute féminine à l’œuvre, et l’attirance des Cielsombrois pour le domaine de la mort. Mais un brin de bonnes manières te retient : tu viens peut-être d’une famille réputée pour ses bordels, mais des bordels de luxe. Tu as été bien éduquée, et c’est donc fort civilement que tu t’abstiens de questionner ton partenaire du jour. À la place, tu te contentes d’opiner du chef à sa proposition. Il faut bien commencer quelque part, non ? « Les appartements des employés, très bien. Je vous suis. Avez-vous… aperçu quelque chose, entendu quoi que ce soit, qui porte vos soupçons dans cette direction ? »

À Fumerolle, très occupée avec un de ses congénères et les idées claires, tu adresses une consigne silencieuse. Garde un œil sur Hector et Ambre. Et fais attention à toi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyLun 11 Mar - 12:45

Il n’est pas bien bavard, le major Aigrépine, mais peut-il lui en vouloir après avoir connu la mort l’espace de quelques heures ? Pas du genre à s’en offusquer, l’îlien lui emboita le pas lorsque celui-ci commença à prendre la marche, avant de répondre à sa question d’un habituel haussement d’épaule :

“Pas grand chos’ malh’reus’ment, just’ une fiole, cachée dans un m’teau qu’puait l’ail. C’pas énorme, mais c’le seul indice qu’on ait.”

Et c’est pour cette raison que Calico se trouvait là aussi, alerte quoique toujours un peu mécontente à l’idée de servir seulement pour repérer des odeurs. Il fallut à Rackham un certains nombres d’arguments - comme le fait de lui laisser conserver ses dernières trouvailles volées - pour qu’elle accepte enfin de quitter son épaule pour s’en aller humer les senteurs des différents employés des lieux. Il fit aussi, au passage, une description de la veste qu’il avait vu dans le garde-manger à Bastien, qu’il puisse l’identifier comme lui dans leur enquête. Mais finalement, cela fut plus rapide qu’il le croyait, car la petite loris revint bien rapidement aux côtés de son mage, indiquant de son petit bras une direction :

Là bas ! Là bas ! Il y a un homme qui sent exactement l’ail ! Il empeste à plein museau !

“J’crois qu’on a trouvé notr’ homme, Aigrépine.”

Sans tarder, le capitaine d’Ansemer s’avança dans la direction indiquée par son Familier, ayant pleinement confiance en lui.Et il ne fut pas déçu de voir qu’effectivement, l’employé désigné portait exactement le manteau qu’il avait aperçu la veille. Un homme qu’il n’était pas certain de correspondre à la silhouette qui s’en était pris à Bertin, mais en tout cas, c’était à lui qu’appartenait la frusque défraîchie aperçue la veille et cette misérable odeur d’ail. A peine arrivé à proximité de celui-ci que la fragrance lui agressa le nez. Et avec la finesse qui caractérisait Rackham, il attrapa l’homme pas bien balaise qu’il souleva un peu lorsqu’il le plaqua au mur. Bien vite, le serviteur s’agita, ne semblant pas comprendre ce qui lui arrivait, mais pas prêt de se calmer, l’îlien commença à gueuler de sa grosse voix, si bien que beaucoup devaient l’entendre :

“C’toi là ! C’t’à toi qu’appartient l’veste qu’j’ai trouvé hier et qu’avait la fiole dans s’poches ! Parle ! C’toi qu’assasine l’Chevaucheurs et l’Voltigeurs ?”

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Gabin de la Volte
Gabin de la Volte

Messages : 187
J'ai : 27 ans
Je suis : Major de la Division de la Volte ; Chevaucheur du dragon Obédience (Vol de Jade) ; mage du Printemps (séisme) ; prince de Cibella ; baron de Val-Serein

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la duchesse de Cibella ; Gaëtane. À Gustave de la Rive et sa famille. À la Chevauche (mon capitaine, mon maréchal, mes confrères...)
Mes autres visages: Tim l'Escampette
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyLun 11 Mar - 19:38

Bertin, semblait se porter bien. Ludivine, semblait se porter bien aussi. Quant à Gabin, il scrutait d'un œil méfiant les alentours tout en se tenant à quelques distances de la foule qui commençait derechef à s'enflammer. Encore et encore la même rengaine. Encore et encore les mêmes accusations. Et une question nouvelle et horrible dans tout ça : qui serait le prochain ?

Chevaucheurs et Voltigeurs n'eurent guère à attendre longtemps pour le découvrir. Deux Voltigeurs attirèrent l'attention sur leurs sorts. Cela faisait deux morts partout et cela en était presque grotesque de penser qu'ils étaient à présent sur un pied d'égalité. Naïf aussi, sans doute de sa part, que de penser que cela atténuerait quoique ce soit. Mais le pire, c'était sans doute la colère qu'il éprouvait soudain envers lui-même. Je suis le pire, pensa t-il un instant. Non, tu es humain, lui répondit Obédience.

Car il était honteux, Gabin. Honteux et outragé de son comportement qui, en un instant, avait relâché un soupir de soulagement devant l'identité des victimes. Les deux hommes n'étaient que des inconnus pour lui et il s'en voulait de penser que certaines vies valaient mieux que d'autres. Lui, qui prônait la paix et l'équilibre, lui, adorateur de Javaï, se trouvait tout simplement écœurant en cet instant.

« - Ça leur apprendra, marmonna sombrement la première victime de ce cycle infernal.
- Apprendre quoi, apprendre à qui, au juste ? Il sentait doucement ses veines palpiter à ses tempes. Il se doutait de ce qu'elle allait dire. Du poison que désirait cracher sa langue. Du dégoût qui intoxiquait sa respiration. Et elle n'était pas la seule à le penser. Il aurait pu penser pareil si on lui avait indiqué que c'était bel et bien ces deux Voltigeurs qui avaient causés la mort des deux autres. Sauf que ce n'était pas le cas. Il détestait cette situation lourde et oppressante, elle le rendait fiévreux à mesure que le soleil continuait sa course et que le même jour se répétait.
- Ce qui l'en coûte de tuer des Chevaucheurs, répondit-elle, fièrement, supérieure. Si fière qu'il se sentit exploser intérieurement. Si vipère, qu'il lui colla une main sur la bouche et plaqua son corps contre le mur du bâtiment à l'instar de la Voltigeuse 'un jour plus tôt'.
- Ne redis jamais ça, Ludivine, tu m'entends ?! On pourrait croire que tu ...
- Je n'ai rien fait !
Protesta t-elle, soudain consciente de la situation. Elle ne voyait que les conseils et la bienveillance de son major. Lui, voyait davantage le fait qu'une vie était précieuse, même s'il en avait ôté dans sa fonction. »

Et la journée se poursuivit.

***

Et la journée recommença.
Nouvelles consignes.
Nouveau partenaire.
Nouveau mort ?
Pourquoi tout recommencer encore ?

L'homme dû prendre sur lui pour ne pas faire un rare caprice en indiquant vouloir rester auprès de Ludivine, auprès de Bertin, auprès d'Ewen ou d'Aaron, auprès des siens. L'idée de faire duo avec un Voltigeur ne le dérangeait pas, mais l'idée de garder un œil sur les siens prédominait néanmoins.

Prends sur toi. Javaï aide moi.

Parce qu'il allait en avoir besoin, de l'aide pour se contenir. Sa 'partenaire' de la journée se trouvait être tout simplement pénible. Elle grinçait, elle jurait entre ses dents, elle accusait à tort et à travers, elle crachait même par terre, mais surtout, pire que ça, loin d'être une fleur délicate, elle commentait ses fesses, à lui, et le regardait parfois d'un air lubrique. Comme si c'était tout à fait normal dans cette situation ! Alors certes, ca avait le mérite de le faire penser à autre chose, mais il se sentait complètement déshabillé du regard, chose qu'il n'appréciait pas particulièrement. Surtout, quand ils étaient censés enquêter sur une série de meurtres et se protéger, en gros, les fesses, oui !

Heureusement, une voix forte se fit entendre, arrêtant net la tactique d'approche de la Voltigeuse. Le coupable, aurait-il été retrouvé ? Un autre meurtre, avait-il été perpétré ? Pourvu que tout s'achève une bonne fois pour toute.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyMar 12 Mar - 5:52

Un autre jour, le même matin.

Pas un regard pour ses papiers, pas une pensée pour son dragon, qui est probablement bien à la veille de s’incruster dans la chambre ducale, pour ne pas que le couple régnant d’Outrevent n’échappe à sa vigilance inquiète. Il regrette le rhum des deux premières fois, certainement, mais pas l’arête de poisson ; et avec un peu de chance, cette fois, ils n’auront pas de meurtre à déplorer. En espérant que la nuit a porté conseil aux maréchaux.
Il a été suffisamment humiliant d’être renvoyé chez lui comme un malpropre la veille (le même jour), comme s’il n’était pas capitaine de son vol ! Lionel s’en voudrait d’être encore inutile, pas même apte de contrôler les ardeurs des imbéciles patentés sous sa coupe.

Les ordres sont clairs. Chercher. Coopérer. Coûte que coûte. Son visage à l’expression sombre se tourne vers les Voltigeurs, sans savoir lequel aborder d’abord, avant que la chose soit évidente. Ça fait trois… quatre ?, jours que tu y penses. Vu comme ça. C’est donc bien naturellement que Lionel fait un signe de la main à Melsant de Séverac, avant de le rejoindre, montrant le bon exemple aux Chevaucheurs les plus réticents à collaborer avec leurs vis-à-vis Ibéens et Erebiens. « Major », salue-t-il sans même dissimuler son sourire. Il aurait préféré des circonstances plus heureuses, pour ces retrouvailles avec le Voltigeur cielsombrois, mais à bien y penser, quelles meilleures circonstances que l’entraide ? Qu’une preuve de leur capacité à agir en adultes, sans se laisser dépasser par leurs sentiments, afin de régler une cause commune ? S’il y a bien un exemple à donner, c’est celui-ci. « J’ai de la difficulté à imaginer notre coupable agissant sans complice, dans cette affaire, même extérieur. Il faudrait vérifier les allées et retours du personnel, ainsi que leur correspondance, afin de circonscrire leur horaire et leur entourage. » Il suffit qu’une cuisinière trop souvent absente, ou d’un domestique amer, pour que tout tourne mal. Quelque chose de consigné dans des registres, dans des colis réceptionnés, dans une correspondance étoffée. Même si une nouvelle chose tracasse le Chevaucheur, qui a toujours en tête ce que peut vraiment cacher ce jour sans fin, ce perpétuel recommencement. « Pourquoi débuter en tranchant la gorge d’une seule Chevaucheuse, et pas directement avec l’empoisonnement général planifié ? Pourquoi changer de méthode aussi radicalement ? » Du plus barbare au plus fin, c’est une progression peu commune, surtout pour un objectif qui semble avoir été si global, au final, car ils auraient tous bu de cette eau, si ça n’avait été des deux Voltigeurs morts. Puis, il y a le feu de Lorgol, ce grand feu qui a apparemment rasé toute la cité à chaque jour, sans que quiconque puisse empêcher ce brasier. « Qui veut raser la ville libre et ceux qui la défendent ? » Une question à voix haute, à réfléchir tous les deux.

Spoiler:
 



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 TitreLionel1
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RandomLionelDeni
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RandomWikiFredia
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Melsant de Séverac
Melsant de Séverac

Messages : 1154
J'ai : 37 ans
Je suis : Marquis d'Automnal
Voltigeur de la Griffonne Soie
Major de Division à Sombreciel (palais), membre du Conseil des Majors

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme & l'Empereur d'Ibélène
Mes autres visages: Thomas Sombrepas
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyMar 12 Mar - 11:32

L'incident portant atteinte à l'intégrité physique de Bastien aurait du rester sans incidence, mais Aigrépine avait du vraiment se faire sonner. Moqueur, Melsant lui avait fait remarquer que c'était vraiment une petite nature. Et ce fut toujours sous le regard goguenard du Major que Bastien alla se rafraîchir. Regard qui se mua en inquiétude quand il le vit saigner, puis s'écrouler. Il se précipita sur lui, mais c'était déjà trop tard, alors qu'il rendait son dernier souffle, face aux spectateurs médusés et impuissants. "La journée de demain a intérêt à recommencer, Bastien... Je ne serai pas celui qui annoncera ton trépas à mon frère..." Des murmures rageurs, alors qu'il sentait une terrible perte l'assaillir. Et si demain ne revenait pas ? Si Bastien était perdu ? Cette pensée le hanta jusqu'au soir alors qu'il écoutait bien plus distraitement ce qu'il se disait. Les mentalités autour de lui lui faisaient comprendre que si le motif de l'assassin était de les pousser à se déchirer et bien, c'était gagné. Mayeul le premier, accusait les autres. Les Voltigeurs étaient de plus en plus vindicatifs. Il ne fut même pas soulagé d'entendre Lionel supporter son idée. Il voulait que minuit arrive, simplement.

Et ce fut encore le même matin. Cette fois, Melsant se dépêcha, arrivant à la Caserne afin d'y trouver Bastien. Il savait par Soie qu'il était vivant. Et ce fut avec un très perceptible soulagement qu'il sentit sa main sur son épaule et l'attira à lui pour l'étreindre, sans un mot. Il n'y avait pas besoin de mots. "Pas du tout, je m’ennuierai sans toi. Et j'ai pas non plus envie de devoir consoler Melbren de ta disparition." Évidemment qu'il avait été inquiet pour lui. Les morts étaient encore revenus à la vie. Les recherches s'affinaient alors que des découvertes avaient été faites. Et les Maréchaux avaient retenu son idée de binôme. Il espérait que les soupçons portés sur les domestiques allaient calmer les esprits.

Et il accueillit d'un sourire Lionel qui le salua bien cérémonieusement, même si la malice était perceptible, malgré les circonstances. "Capitaine." Réponse sur le même ton. Il hocha la tête aux paroles du Chevaucheur. "Il faudrait nous procurer la liste du personnel travaillant ici également. Peut-être qu'un intrus s'est glissé parmi eux. Plusieurs possibilités s'offrent à nous." Complicité, duperie. "Vérifier l'identité de chacun, les interroger... Un long travail. Les réunir également. Si nous les avons tous sous les yeux et que cela recommence..." Et pourtant, cela n'exclue pas que le coupable soit parmi eux alors qu'un empoisonnement peut se planifier la veille ou dans la nuit. Il réfléchit à la question pertinente de Lionel. "Il semble clair qu'il n'y a aucune cible précise parmi nous. Qu'importe qui est tué, c'est l'impact que cela a qui compte. Trancher une gorge demande d'être présent au même instant. Plus la journée recommence, plus nous sommes sur nos gardes et suspicieux. A nous surveiller. Les armes ont été proscrites ? Qu'importe, on empoisonne. Et cela peut se faire aisément avant même que nous arrivions tous sur place... impossible de voir qui a fait ça." Il observa alors Lionel un moment tandis qu'il s'interrogeait à voix haute. "Quelqu'un qui n'a aucun intérêt à ce qu'Ibéens et Faes se côtoient sans guerre ? Qui est contre l'idéologie de Lorgol ? Ou bien cela cache d'autres motivations... Une diversion pour rechercher quelque chose en Lorgol sans être dérangé ?" trop hypothèses et aucune piste. "Commençons par le registre du personnel, leurs allées et venues et leurs correspondances."

Spoiler:
 


Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 1528994800-melsant2
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 438519UserbarMirtaMelsant
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 668088FamilleFous
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LegionOubliesMomies
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyMar 12 Mar - 17:52

Le même bruit sourd de volets qui claquaient, la même insulte venant de la chambre voisine, à l’encontre de quiconque n’avait pas fermé correctement les volets. Il soupira, espérant que tout aurait changé… à tort, vraisemblablement. Et les accusations subies la veille étaient encore ancrées dans son esprit, preuve que tout n’était pas tout à fait pareil. Il saurait se souvenir. Il saurait se méfier de ceux qui étaient si prompts à accuser – et les Faës n’étaient pas en reste des Ibéens. Soupirant, il acheva de s’habiller après un brin de toilette, et intima Kumquat de rester caché quelque part, avant que rien n’y arrive. Outre les accusations qui avaient hanté ses songes, il avait aussi vu quelqu’un s’en prendre à son Familier, et l’assassiner. La douleur avait été atroce, presque autant que lorsqu’il avait cru perdre Ferveur. Il trembla malgré lui,, titubant et se rattrapant de justesse au chambranle de la porte, en revoyant Kumquat sans vie, au sol, et en ressentant comme s’ils étaient réels cette douleur et ce vide.

Prenant plusieurs grandes inspirations, il demanda à Ferveur s’il acceptait de le conduire dans la Ville Haute, pour qu’il achète des contrepoisons. Il se ruinerait, et ça n’aurait sûrement aucun effet, pensait-il, alors qu’il demandait au marchand face à lui toutes les fioles de chaque antidote au poison qu’il possédait, mais il pensa sarcastiquement que de toute façon, le lendemain, tout ça n’aurait pas eu lieu. Secouant la tête, et remerciant le marchand en prenant congé, il se rendit cette fois sur le terrain d’entrainement, après les autres. Quelle importance ? Il avait été là parmi les premiers chaque jour, et n’avait pourtant pas été en mesure d’arrêter quoi que ce soit. Et surtout, ces rumeurs de Lorgol brûlée et dévastée ne l’aidait pas à y voir plus clair. Que se passait-il, et qui en voulait tant à la cité libre et à ces lieux neutres où se retrouvaient les Chevaucheurs et les Voltigeurs ?

Soupirant, pour la millième fois au moins, de dépit, il descendit de Ferveur, se rapprochant des ennemis rassemblés, constatant que certains groupes se formaient. C’était une bonne idée, mais… Il n’eut guère le temps de dire quoi que ce soit, que Mayeul déjà lui proposait de faire équipe avec lui. Le capitaine arqua un sourcil, méfiant et surpris à la fois. Il était bien prompt à l’accuser, la veille, celui qui fut son ami, au bon vieux temps, et il voulait s’associer à lui. Pourquoi donc ? Haussant les épaules, il leva les yeux vers le voltigeur. « Bonne idée. Au moins, tu pourras être témoin que je n’ai rien fait à qui que ce soit, plutôt que de m’en accuser. Mon accusateur, qui deviendra mon défenseur ! » Il parle sur un ton léger, lui aussi, mais il est bien sombre en réalité. Et c’est en hochant la tête, qu’il le suit, pour inspecter ces dossiers. Et, peut-être, fouiller les affaires personnelles des personnes en charge des lieux. Sait-on jamais… « Vois-tu quoi que ce soit de suspect ? » Ils fouillent la paperasse, et si le capitaine y est habitué, cela l’agace en cet instant, tant il a l’impression de perdre son temps. Combien de minutes, d’heures passent, avant qu’ils ne se décident à sortir ? Il ne saurait le dire.

Mais sitôt qu’il a rejoint les Maréchales et le Maréchal, il prend la parole, d’une voix forte. « Quoi que nous puissions trouver, ça ne fera que retarder l’inévitable ! Notre suspect a un temps d’avance sur nous. Nous devons arrêter de jouer à son jeu ! Mettons fin à ces rencontres. Ne revenons pas, demain. Enfin, ce matin, exactement. Évacuons les lieux, faisons en sorte que personne n’y soit, que personne n'y vienne, quand nous revivrons encore cette journée. Éloignons nous, pour ne pas déplorer de nouvelle perte. Cherchons à comprendre ce qu’il se passe, d’ailleurs. Être sur place ne nous a rien apporté, jusqu’à présent. » Il est convaincu de ce qu’il avance. Sera-t-il convaincant ?

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyMar 12 Mar - 22:55




Chroniques d'Arven

Intrigue 4.2

L'Éternel Lendemain

31 mars 1004



Intrigue animée par Lemon Tart


D'Ailes et de Conflits

Malgré les réticences et quelques regards peu amènes, Voltigeurs et Chevaucheurs font équipe pour découvrir le fin mot de cette histoire. Ils se séparent, fouillent les lieux, questionnent les membres du personnel. Dans les appartements des employés, Ombeline et Bertin trouvent une bourse bien garnie dans les affaires d'un commis de cuisine. Au coeur des registres, Melsant et Lionel ne trouvent rien d'anormal. Dans les dossiers des personnes engagées sur les lieux, Tristan et Mayeul n'obtiennent que des informations sur leurs familles. Et quelque part, dans l'une des ailes des bâtiments, Bastien et Rackham mettent la main sur un jeune homme fort suspect. Plaqué contre le mur, il blêmit et se met à trembler comme une feuille. Il n'a certes pas la carrure décrite par Bertin le lendemain de sa mort, et il ne semble pas avoir la poigne pour égorger qui que ce soit. Pourtant, il ne tarde pas à fondre en larmes et à craquer devant l'air menaçant du Capitaine d'Ansemer.

« Pitié, c'pas moi, j'vous jure. Il m'a obligé, j'voulais pas, j'voulais pas le faire. » Et l'homme de fondre en larmes une nouvelle fois. Il a soudain l'air bien pathétique, bien loin de l'attitude d'un meurtrier de sang froid. « Qu'ça, il ? D'qui t'parles ? » questionne le Capitaine. Il semble hésiter, il semble terrorisé. Un peu secoué par le Chevaucheur, il finit pourtant par geindre quelques mots. « Si j'vous l'dis, il s'en prendra à ma famille. » Chevaucheur et Voltigeur échangent un regard et entraînent le pauvre homme jusque devant les Maréchaux. D'autres reviennent, font part de leurs maigres découvertes. Apparemment, l'homme n'a pas menti, il a bel et bien une famille. Mais la bourse de fleurons trouvée dans ses affaires est irrémédiablement suspecte. Aurait-il accepté de se salir les mains contre cette petite fortune ? N'a-t-il fait cela que par appât du gain ?

Face aux questions insistantes qui l'assaillent, il finit par craquer. « J'm'en fiche de l'or. C'est pour mon fils, il est malade, j'veux juste lui payer un guérisseur. » La détresse est réelle dans son regard. « Il m'a dit qu'il m'aiderait si je vidais sa fiole dans l'tonneau. C'est tout, j'vous jure. » Le Maréchal de Serre s'avance d'un air sévère et sa voix est basse quand il demande à nouveau. « Qui t'a dit ça ? » L'homme secoue la tête. « J'sais pas son nom. Il avait un insigne comme ça, sur lui. » Et du doigt, il pointe l'insigne de Chevaucheur d'un major ansemarien. Des regards s'échangent, des murmures également.

La Maréchal de Flamme se tourne vers les Chevaucheurs d'Ansemer, en particulier les officiers supérieurs. « Mesdames, messieurs, votre effectif est-il au complet en ce moment-même ? » Et la réalisation se fait, alors qu'ils se regardent les uns les autres, que l'un d'eux ne répond pas à l'appel. Installé à l'écart durant l'interrogatoire du pauvre employé, il s'est éclipsé quand il s'est rendu compte que ça chauffait pour lui. Et il a fait en sorte que ça chauffe pour tout le monde.

Une odeur de brûlé s'élève et une fumée noire monte vers le ciel. Venu d'un aile du bâtiment, un incendie se déclare et se développe. Sans tarder, Chevaucheurs et Voltigeurs quittent les bâtiments et entraînent avec eux les membres du personnel afin de les mettre à l'abri. Puis, plusieurs d'entre s'efforcent d'aller éteindre les flammes avant qu'elles ne dévorent tout. D'autres se mettent à la recherche du major absent, mais aucune trace de lui. Il a profité que tout le monde ait le dos tourné pour s'enfuir.

Diane de la Fère s'adresse alors à ses troupes. « Tâchez de le retrouver et de me le ramener pour qu'il réponde de ses actes. Si ce n'est pas aujourd'hui, nous recommencerons demain. Est-ce clair ? » Et tous se déploient pour partir à la recherche du coupable. Il n'est pourtant ni chez lui, ni à sa caserne, et nul ne sait où il a pu s'enfuir. Parmi les Voltigeurs, quelques bonnes volontés patrouillent les terres du nord à dos de leur griffon pour aider dans les recherches, mais tous font chou blanc et retournent chez eux, bredouilles.

***

Et tout recommence.
Mais cette fois-ci, ils savent ce qu'ils doivent faire.
Il y a peu de chance que le coupable revienne sur les lieux de ses crimes après avoir été découvert et pourtant, les Maréchaux ne veulent guère laisser passer leur chance. Ils se rendent tout de même sur place et ils ne sont pas les seuls.

Et ce qu'ils y découvrent, ce sont à nouveau des flammes.
Les bâtiments ne sont bientôt plus qu'une fournaise, mais des cris à l'intérieur alertent Chevaucheurs et Voltigeurs présents. Quelques griffons partagent ce qu'ils voient avec la collectivité et les combattants se précipitent pour venir en aide aux personnes coincées à l'intérieur, priant probablement pour que toutes s'en sortent saines et sauves et que le responsable paie enfin pour ses crimes.




Cinquième Tour

Consignes



IRL : du mardi 12 au mardi 19 mars (18h).
IRP : le 31 mars 1004, toute la journée, jusqu'à minuit (4ème retour)

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable (Aaron, Bastien, Bertin, Ewen, Gabin, Hector, Lionel, Ombeline, Mayeul, Melsant, Rackham, & Tristan). Si ce n’est pas votre cas, un petit MP au Destin et nous verrons si vous pouvez intégrer le groupe en cours de route !

• On dirait bien que la menace de guerre soit quelque peu suspendue. :stare: Courage. :haww: La journée a encore redémarré à zéro (de minuit à minuit) ! Pour l'expliquer plus simplement, vous êtes tous allés vous coucher et, à minuit, le temps s'est inversé et vous a tous ramenés 24h en arrière et vous vivez un jour sans fin (Vous voyez le film "Le Jour de la Marmotte" ou l'épisode du jour sans fin dans Supernatural ou dans Stargate ? Ben pareil. :geu: ).

• Le retour dans le temps concerne tout le continent. Vous en êtes tous conscients. Vous remarquerez donc très vite que des petites choses ne seront pas tout à fait les mêmes. Mais il y aura des événements qui auront tout de même lieu de la même manière, car c'est ainsi que se déroulent les choses. Pour pimenter un peu vos RP, vous pouvez mentionner un petit déboire qui arrive à votre personnage et qui, quoi qu'il fasse, surviendra à chaque fois. Par exemple, se cogner le petit orteil contre un meuble ou se prendre une porte dans la tronche. :poele:

• Le tour couvre la journée du 31 mars (encore, encore, encore, encore :arrow:), du moment où vous vous réveillez au moment où le jour va à nouveau redémarrer à zéro, en passant par votre retour au lieu d'entraînement commun. :geu: Libre à vous d'agir comme bon vous semble, tant que le tout reste cohérent et que votre personnage finit par retourner sur place. Et pour toute question, je suis évidemment disponible. :eheh:

• La veille, le possesseur de la fiole de poison a été découvert. Il s'agissait d'un commis de cuisine. L'homme a, semble-t-il, été forcé à empoisonner les réserves d'eau. :help:

• Le pauvre complice forcé a désigné un Chevaucheur ansemarien comme coupable. Celui-ci s'est fait la malle quand tout le monde avait le dos tourné, après avoir judicieusement mis le feu aux bâtiments à l'aide de sa magie élémentaire. :castiel:

• Chevaucheurs et Voltigeurs sont déployés pour le retrouver. Quand la boucle recommence, ceux qui reviennent sur les lieux découvrent à nouveau les bâtiments en feu avec, cette fois, des gens coincés à l'intérieur ! :argh:

• Votre mission, pour ce tour, est de sauver les personnes qui se trouvent prisonnières des flammes. Coordonnez-vous dans le QG pour être plus efficaces ! Voici les lieux dans lesquels se trouvent ces personnes :

  • Les cuisines
  • L'un des dortoirs
  • Une salle de réunion


• Oui, le coupable court toujours, mais une mission sera envoyée en ce sens. :red:

• Les dragons et griffons ne sont pas tous nécessairement dans le coin, certains sont partis vivre leur vie pendant les discussions, d'autres sont restés pour profiter du terrain afin de se dégourdir les ailes avec leur Chevaucheur ou Voltigeur.

• On est en mars dans les montagnes des terres du nord, il reste de la neige et il fait froid. :laa:

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Consultez régulièrement le QG de l'intrigue, au cas où. :oui:

Bonne chance, dragonnets ! :angel:






♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyVen 15 Mar - 22:32

Ils n'ont pas trouvé grand chose, mais l'enquête finit par avancer et bientôt, ils tiennent leur coupable. Un Chevaucheur, tiens donc ! Griffon aux plumes toutes gonflées. Amusement. Mayeul soupire : si même Nuage ne le laisse plus fanfaronner en paix ! "J'l'avais dit." Souffle-t-il, mais sa victoire puérile est bien éphémère : l'homme a disparu, en laissant un souvenir derrière lui.

Panique. Réassurance. Mayeul serre les dents mais il le sait, la panique qu'il contient tant bien que mal ne tardera pas à s'échapper. Le souvenir de lla destruction de la caserne est encore bien trop vivace dans son esprit pour qu'il puisse être serein face à un incendie. Ce jour là, c'est Sigvald qui a contenu sa panique, le major de Svaljärd ne se fait aucune illusion. Mais désormais, le Cavalier noir n'est plus et Mayeul sent son calme se désagréger devant les flammes qui lèchent les bâtiments. Il n'a jamais pris le temps d'y penser et d'éliminer le traumatisme, il y avait bien trop à faire avec la mort de Catarine, et les catastrophes qui se sont ensuite enchaînés. C'est avec un véritable soulagement qu'il se joint au groupe de ceux qui cherche le fuyard, bien heureux de s'éloigner de l'incendie. C'est... plus sécurisant, disons. Mais ils ne trouvent rien, et la journée recommence, de nouveau.

**

Le jour recommence et cette fois, il n'y a pas de temps à perdre. Même Nuage calme ses facéties, se contentant de rester aux aguets. Mais quand Mayeul retourne au terrain d'entraînement, il ne peut empêcher ses pas de ralentir, inconsciemment. Le feu. Un incendie s'est déjà déclaré, et Nuage lui explique avec toute la délicatesse possible qu'il y a des gens enfermés dans les bâtiments en flammes. Le souvenir de Svaljärd semble soudain bien réel, et le Voltigeur prend une inspiration tremblante. Il peut le faire, non ? Il a survécu à bien pire ! Détermination. Encouragement. Tendresse. Le petit cendré encourage son Voltigeur du mieux qu'il le peut, et Mayeul avance à nouveau. Il ne connaît pas parfaitement la disposition des lieux mais la conscience collective des griffons lui en fournit un plan partiel. Les cuisines sont les plus proches et déjà, Mayeul lance des ordres à ceux qui sont près de lui, Chevaucheurs comme Voltigeurs. Les Chevaucheurs seront utiles au moins, cette fois. Même si c'est l'un d'entre eux qui a mis le feu. "Formez une chaîne à partir du puits le plus proche ! Ceux qui possèdent une quelconque magie de l'eau ou de terre, mettez-vous en première ligne !"

Ce sont les cuisines, le puits ne doit pas en être très éloigné ! Joignant le geste à la parole,il s'approche des bâtiments aussi près qu'il l'ose, contenant à grand peine le sentiment de panique et de déjà-vu qui menace de déborder. Le feu fait rage, il va leur falloir calmer l'incendie avant de pénétrer dans les cuisines. "Ca va aller, d'accord ! Mettez-vous près du sol ou couvrez-vous le nez pour ne pas respirer la fumée !" Il ignore même si les occupants du bâtiment en feu peuvent l'entendre, mais au moins, cela vaut le coup d'essayer.

Spoiler:
 


Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Gabin de la Volte
Gabin de la Volte

Messages : 187
J'ai : 27 ans
Je suis : Major de la Division de la Volte ; Chevaucheur du dragon Obédience (Vol de Jade) ; mage du Printemps (séisme) ; prince de Cibella ; baron de Val-Serein

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la duchesse de Cibella ; Gaëtane. À Gustave de la Rive et sa famille. À la Chevauche (mon capitaine, mon maréchal, mes confrères...)
Mes autres visages: Tim l'Escampette
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptySam 16 Mar - 14:50

Pourvu qu'ils aient mis la main sur le coupable, cette fois. Pourvu que cela s'arrête là avant qu'il n'y ai une autre victime. Pourvu que son horrible partenaire de choc s'en aille mater les fesses d'un autre ! Mais tu es si mignon, c'est compréhensible. Pourvu que Sumaelle arrête de prendre la défense de ceux et celles, le trouvant mignon ! Même pas beau, hein, non, MIGNON. Gabin, concentre toi. Pourvu qu'Obédience reste à jamais le même.

Gabin soupira, décidément, revivre la même journée sans en voir le bout – ou toujours le même – commençait à avoir raison de ses émotions à vif, de son attitude contrôlée. De sa patience. De son calme. Lui, qui pensait ne pas avoir beaucoup de choses à détester, voilà qu'il en découvrait une nouvelle : la répétition. Que c'était fatiguant, vraiment. La Voltigeuse quitta son attention et il en fit de même en allant retrouver ses plus proches, dont Ludivine, triste première victime.

Le coupable annonçait ne pas l'être réellement. C'était un autre, c'était un Chevaucheur. Gabin grinça des dents. Il aurait largement préféré que ce ne soit ni un Chevaucheur, ni un Voltigeur. Mais peut-être qu'avec de la chance, son identité avait été usurpée. C'était beau d'y croire. En tout cas, ils avaient trouvé l'auteur de tout ça et allait pouvoir mettre les choses au clair ! Ou pas, car lors qu'on voulu lui mettre la main dessus, horreur et colère fut de constater qu'il s'était soustrait au groupe et avait pris la fuite, tout en provoquant un incendie. Incendie auquel Gabin participa dans le but d'éteindre les flammes tandis que d'autres partaient à la recherche du déserteur.

***

Nouvelle boucle, nouvelle journée.
Nouveau peigne qui se casse, peigne qu'il jeta par terre.
Nouveau bouton qui tombe, bouton qu'il envoya loin d'un coup de pied.
De nouveau une fiente, alors qu'il y avait échappé la dernière fois.
Et une bousculade en plus.
Nouvelle inspiration. Ça va bien se passer. Non, jamais il ne sortira de sa coquille... jamais, je suis un échec en tant que poule pondeuse, entendit-il Sumaelle se plaindre. Couver le même œuf sans voir l'éclosion devait doucement la rendre malade. Ne dis pas ça, tu es parfaite. Quant à Obédience, le dragon ne disait plus rien. Ou presque. Du feu. Les bâtiments sont en feu, Gabin.

Et il avait vu juste, comme son nez qui lui avait picoté pendant qu'il inspirait. Des flammes léchaient les pourtours des bâtiments, rejetant des crépitements et des flammèches, mais aussi des cris de prisonniers qu'elles avaient surpris de trop bon matin. Voyant les secours se porter de part et d'autre, ainsi que des chaînes se former pour éteindre le tout, Gabin en fit de même en imitant les instructions d'un Voltigeur, mais pour un autre endroit, la salle de réunion.

« Comme cet homme l'a dit, on fait de même par ici, en chaîne, ne traînons pas ! Puis, il ajouta alors que des seaux se versaient pour calmer le feu. Quelques-uns, avec moi. » Chevaucheurs, Voltigeurs, il se fichait bien des titres, comme depuis le début. Ils n'étaient que des hommes devant un courroux de la nature provoqué. Que des hommes devant s'unir pour en sauver d'autres. Que de la chair sur pattes. Et, parce qu'éteindre un incendie, c'était bien joli, mais qu'il doutait que ceux de l’intérieur se mette à attendre gentiment, pendant que certains dansaient la chaîne du feu qu'on éteint, d'autres trouvaient comment pénétrer les lieux pour y extirper les victimes coincées. Il faisait partie de ces derniers.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptySam 16 Mar - 19:11

Il aura passé la première partie de la journée à fouiller les appartements des employés, donc, tout en discutant un peu avec Ombéline. Il ne peut s’empêcher d’être curieux d’en apprendre plus sur elle, non pas par intérêt romantique, mais par intérêt de camaraderie, pour la rendre à l’aise avec l’idée de travailler avec un Chevaucheur, tout ça.

Il avait espéré trouver, dans les quartiers des employés, des indices supplémentaires et ils ont été servis. Une bourse qui lui a fait serrer les dents. Étaient-ils donc morts, tous ces gens, rien que pour l’appât du gain? Et surtout qui en voudrait assez aux deux groupes pour s’en prendre ainsi à eux, sans pitié, et depuis les ombres ? C’est la tête pleine de cette dernière question qu’il s’envole sur le dos d’Ambroisie à la recherche du coupable.

***

Cette fois-ci, c’est dès l’aube qu’il annonce que la leçon du jour serait annulée. Il s’envole sans plus attendre pour rejoindre le terrain commun avec la firme intention de rejoindre ses camarades et retrouver le coupable. On ne s’en prend pas aux siens sans payer ! Sauf que voilà, à peine approche-t-il de l’endroit qu’il sent la fumée des incendies déclarés. Non… Si. Va les aider, je vais survoler la zone pour voir si je le trouve. Sois prudente, cet homme est prêt à tout. C’est toi qui risque le pire. Certes. Bertin soupire et se dirige rapidement vers les gens assemblés près des dortoirs là où Ambroisie l’a posé.

Les effectifs s’organisent, et il offre d’accompagner le petit groupe qui se dirigera vers les dortoirs d’où des cris ont été entendus. « Mieux vaut être prudents. » Ses élémentaires d’eau ne seraient que d’une aide limitée s’il devait se mettre aux premières lignes de défense contre les incendies. Protéger les secours qui s’enfoncent dans les immeubles incendiées lui semble largement plus dans ses cordes, et ils ne seront pas trop de quelques hommes pour ramener les potentiels blessés hors des flammes et débris.

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptySam 16 Mar - 19:59

Aaron fouilla les celliers et les alentours, sans rien trouver d'intéressant. Néanmoins, ce ne fut pas le cas d'un autre groupe, qui mis la main sur un commis. Le pauvre homme semblait terrorisé. Lorsqu'il parla, il expliqua qu'on l'avait forcé, et lorsqu'on lui demanda qui l'avait forcé, il désigna une broche bien particulière. Evidemment, lorsque les officiers Ansemariens vérifièrent leurs troupes, il fut évident que l'un d'eux manquait. Et bientôt, une forte odeur de brûlé se mit à emplir l'air tandis que de la fumée s'élevait des bâtiments. Fort heureusement, les chevaucheurs et les voltigeurs parvinrent à éteindre les flammes avant qu'elles ne détruisent tout. Ordre fut alors donné de retrouver le coupable.

***

Le soleil filtra de nouveau par la fenêtre tandis qu'Aaron se redressait, encore une fois. Pourtant, ce jour-là, il se laissa retomber dans son lit, las de voir la même journée se répéter encore. Malgré tout, les encouragements d'Héritage finirent par avoir raison du chevaucheur Outrenvetois, qui se leva et se prépara de nouveau.

Aaron s'attendait à vivre de nouveau une longue journée qui jouerait avec ses nerfs, mais il compris bientôt que ça ne serait pas le cas. Un incendie s'était de nouveau déclaré dans les bâtiments, et de lourds nuages de fumée s'élevaient dans le ciel, obscurcissant les environs. Suivant rapidement la masse de guerriers qui s'organisait pour évacuer les victimes, l'aîné des Sombreval décida de s'engager en direction des dortoirs accompagnés de quelques autres hommes parmi lesquels se trouvaient Bertin. Avançant aussi rapidement qu'il le pouvait sans toutefois y voir grand chose, Aaron suivi les cris qui lui semblèrent les plus proches, ses mains tâtonnant autour de lui pour suivre le couloir.

Bientôt, il sentit sous sa main une ouverture qui semblait être l'encadrement d'une porte. En entrant dans la pièce, il distingua des silhouettes malgré l'épaisse fumée lui piquait les poumons. Observant les occupants de la pièce, Aaron fut surprise de trouver un enfant au milieu du groupe. Sans doute s'agissait-il du fils d'un des domestiques. Le petit garçon était recroquevillé par terre, serrant un maigre sac contre lui. « Bertin, il y a du monde ici ! » Sa voix s'éleva au milieu de la pièce tandis qu'il s'approchait du petit garçon, le prenant dans ses bras. Ce dernier s'agrippa alors de toutes ses forces à la veste du chevaucheur : « Ne t'inquiète pas, ça va aller. ». Se tournant de l'autre côté, il ajouta pour le reste du groupe de domestiques : « Suivez-moi, et surtout ne traînez pas. » Et ce faisant, il entraîna les rescapés vers la sortie, tâchant de retrouver la porte qu'il avait emprunté à l'aller. Une fois sortie de la pièce, il put y voir un peu plus clair. Se tournant vers l'un des domestiques, il lui indiqua la direction de la sortie et voulut lui confier l'enfant, mais ce dernier se débattit pour rester dans ses bras. Comprenant que l'enfant était terrorisé, Aaron se retourna vers ses camarades : « Continuez sans moi, je vous rejoins ! Faites attention. » Et ce disant, il se dirigea d'un pas rapide vers la sortie. Quand ils purent enfin respirer de l'air frais, Aaron sentit l'enfant se détendre légèrement dans ses bras. Il en profita pour confier l'enfant à la plus âgée des femmes qui le suivaient. Appelant intérieurement Arietty - qui l'avait attendu à l'extérieur - il s'agenouilla et posa une main sur l'épaule du garçon : « Tu as été très courageux. Ne bouges pas d'ici, et reste avec Arietty, elle te protègera. » Bien sur, son familier ne pourrait rien faire si les flammes avançaient, mais il s'agissait plutôt de rassurer le petit garçon pour qu'il se tienne tranquille. Comprenant qu'elle avait un rôle à jouer, la petite belette arriva en galopant, fixa l'enfant puis vient se pelotonner contre sa cuisse. La remerciant d'un regard qui en disait long, le chevaucheur se redressa, et reparti en courant vers les portes qui crachaient de la fumée.

HRP:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 175691TitreAaron2
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 183231Quintal6
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 512835TitreAaron1
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LabyrintheOcean
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyDim 17 Mar - 22:05

Tu as officiellement perdu le compte du nombre de 31 mars que tu as enchaînés. Fumerolle est tout aussi perdue que toi, et tu es aussi fatiguée que contrariée ; car chaque journée s’en vient avec une cohorte de tragédies et de catastrophes devant lesquelles tu te sens terriblement impuissante. Une fois de plus, la journée recommence – mais cette fois, peut-être, le déroulement sera différent. Tu veux y croire, en tout cas : lors du précédent 31 mars, le… tu ne sais plus exactement le quantième, mais celui d’avant, il a été découvert que le responsable de tous ces morts est un Chevaucheur. Un de ceux d’Ansemer, vous a-t-on dit ; un mage de l’Été, avec un dragon de Rubis. Un major.

Le nez plissé, emplie de méfiance et de suspicion quant à d’éventuels complices – on ne peut jamais se fier aux Faës – tu participes aux recherches pour trouver l’individu. Bien sûr, c’était compter sans les flammes qui menacent de ravager l’endroit : tu gardes déjà un très mauvais souvenir de ton tragique trépas dans les bras de Nicolas, grillant ensemble dans un brasier grandiose. Tu rejoins ton escadron, prête à participer aux secours pour tenter de contrôler la situation, et tu t’y affaires quelques minutes, lorsqu’un éclair de jubilation te provient… de Fumerolle. Fumerolle, ta griffonne évaporée, ta griffonne instable, ta griffonne affreusement peu fiable – qui s’est apparemment judicieusement très bien cachée dans les falaises au sommet desquelles la zone d’entraînement est perchée, et qui te signale un dragon écarlate en train de prendre la clé des champs pendant que vous êtes tous occupés. Pas le temps de réfléchir, tu es formée à réagir sur l’instant. Préviens Ambre ! La confirmation que tu reçois en retour est claire, bien plus nette que de coutume, et en une fraction de seconde tu décides de prendre un risque. Calculé, et peut-être désastreux ; mais un gain de temps tout de même. Maintenant, par Valda, Fumerolle, rattrape-moi !

Ce n’est pas vers le chemin qui descend le long des falaises que tu cours, non ; c’est vers le rebord du gouffre que tu t’élances, parce que tu as besoin de retrouver ta griffonne rapidement pour te lancer à la poursuite du Chevaucheur, et que le chemin le plus court vers le bas… c’est la chute. Tu n’hésites qu’une fraction de seconde avant de sauter hardiment, l’air sifflant à tes oreilles. Le sol se rapproche rapidement, le cœur te monte au bord des lèvres, et tu perçois la panique de Fumerolle – quand un tourbillon de plumes se matérialise soudain sous tes mains, et que tu t’y agrippes avec l’énergie du désespoir. Ta réception est scandaleusement peu assurée, ton assise est déplorable et ta prise laisse clairement à désirer – le manque d’entraînement est flagrant – mais le résultat est là : Fumerolle t’a bel et bien rattrapée, de justesse certes mais elle l’a fait, et tu ajustes méthodiquement ta posture tandis qu’elle file à tire d’aile vers le fuyard. Il faut rattraper ce mécréant, et lui casser la gueule sans le tuer : tu veux le ramener en état de parler, mais il y a cette grosse bête rouge qui ne te dit rien qui vaille.

Une image te parvient – toi-même sur Fumerolle, à quelque distance, du point de vue de quelqu’un qui se rapproche. L’image suivante te montre Ambre, et tu comprends que ton ailier et sa griffonne ne vont guère tarder à vous rejoindre. Préviens aussi Ortie, et Soie également ! Une pensée vaguement moqueuse te vient en retour, associée d’une vision d’un essaim de griffons en plein vol. Bien. Hector a sûrement prévenu le reste des Voltigeurs présents avant de voler à ta rencontre.

Vous serez les premiers  à intercepter l’assassin – à vous de jouer maintenant !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Hector Tranchaile
Hector Tranchaile

Messages : 162
J'ai : 26
Je suis : Voltigeur dans le Vol de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Bellifère et Ibélène
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Meldred
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyLun 18 Mar - 18:56

Ils ne sont pas assez rapides. Hector entraîne le Chevaucheur qui lui semblerait presque un peu neuneu vers des cuisines. À la décharge du Voltigeur, tous les Faës lui semblent neuneus quand ils n’ont pas l’air entièrement stupides ou terriblement pathétiques. Et ça veut coopérer…
Mais ils ne sont pas assez rapides. Hector n’est presque pas déçu.
Et tout recommence.
Mais cette fois ils ont un coupable, le tout est de réussir à l’attraper avant qu’il ne puisse encore tuer ou ne s’enfuie.

~O~

Ou ne foute le feu.
Le réveil est le même, le caillou qu’il glisse dans sa poche est toujours aussi doux, Ambre toujours aussi heureuse de lui offrir le même. La même ailière qu’il ne salue pas, le même vol jusqu’au terrain d’entraînement. La même séparation sans un mot… Puis les flammes. Le Voltigeur est à l’extérieur et s’organise du mieux qu’il le peut pour aider, en compagnie des autres. Il la perd de vue lorsqu’il tourne la tête, qu’il s’active pour éviter un désastre en plein mouvement.

Dragon. Fumerolle. Fierté. Danger. Fuite. Vite.
Hector ne s’arrête pas, mais son esprit se tend vers les images et les sensations que la dorée lui envoie. Heureusement pour lui, il n’est pas au centre du brasier ni même à l’intérieur du bâtiment. Autour de lui restent quelques Voltigeurs qui ne sont pas à l’intérieur, qui comme lui laisseront les choses si la situation l’exige.
Il se tourne vers un groupe de Voltigeurs. Que les Chevaucheurs entendent ou non, il n’en a rien à carrer. L’information doit remonter vers sa propre hiérarchie et plus haut encore. Il s’adresse à eux d’une voix où perce l’urgence et la détermination. « Le responsable prend la fuite ! Mon ailière et sa griffonne l’ont repéré et sont parties à sa poursuite. Je les rejoins. » Ce n’est pas une question. On ne laisse pas l’autre voltiger seul -- surtout dans cette situation.
Il ne doit pas perdre plus de temps. Les autres Voltigeurs qui ne sont pas dans les flammes relaieront l’information, le départ, la direction. Le belliférien ne s’attarde pas, dès que sa griffonne se pose près d’eux une poignée de secondes plus tard il est prêt et s’envole avec elle.

Fierté. Fumerolle et Ombeline. Concentration.
Le vent glacé semble le réveiller alors qu’Ambre accélère encore et tente de combler la distance entre eux et leur partenaire de vol, qu’il la voit sur sa griffonne peut-être pour une des premières fois. Dans l’urgence, tout du moins.
Détermination.
Devant eux, la silhouette du dragon se profile. Le suivre. Il échange un regard avec son ailière, serre les dents alors qu’ils se rapprochent. Il ne peut pas la faire sauter.
Plongeon. Voltigeur qui file.
Sois prête à me récupérer si je dois y aller.
Ce n’est même pas être stratège que savoir qu’elle risque plus que lui si jamais elle s’élance pour tomber sur l’homme qui tente de fuir.
Il prie juste que son ailière soit prête. Sa voix se perd, mais Ambre transmettra l’idée. Sauvegarde.

Le contact est bref, le dragon fait une embardée violente.  Mais il ne s’agit pas là de le tuer.
Il s’agit de le retenir, sans tomber.
De le retenir…
Certains diraient à la belliférienne.
À ça au moins, à eux deux, ils sont forts. Et lorsque les renforts arriveront, si certains ont suivi, sans doute, ils ne passeront pas pour des incapables complets.
Spoiler:
 



La seule différence entre le héros et le fou, entre la détermination et la bêtise,
c’est le succès.




Hector: #FFB16D ; Ambre : white
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Bastien Aigrépine
Bastien Aigrépine

Messages : 437
J'ai : 32 ans
Je suis : Major de division d'Euphoria

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel ; Octave, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tara Mille-Visages, Gustave de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyLun 18 Mar - 19:51

Une nouvelle journée. Tellement semblable et différente. A la longue, je commence à perdre le compte et, surtout, à perdre patience. Même si nous avons avancé, trouvé des pistes et que nous en savons de plus en plus sur le coupable, cela ne change rien au problème initial. Le temps ne continue pas sa course une fois de plus. Autant dire que, lorsque j’ouvre les yeux, je n’ai pas la moindre envie de relâcher un Melbren que je serre contre moi avec force, soupirant longuement contre sa peau. Je vois bien à sa mine que les choses doivent être pires de son côté, mais l’idée qu’il puisse lui arriver quelque chose m’est inconcevable et je suis trop lâche pour lui demander. Alors, à défaut, j’en profite pour voler quelques instants à cette journée interminable, manquant de me mettre en retard alors que mon regard accroche une dernière fois le sien, plein de promesses que je suis incapable de formuler.

***

Je regarde autour de moi, sourcils froncés, alors que j’ai envoyé Ortie surveiller les cieux pour moi. Elle n’apprécie pas de ne pas m’avoir sous les yeux, ce que je peux comprendre, mais il nous faut nous diviser pour parcourir plus de terrain. Sauf que je ne m’attendais pas vraiment à tomber sur cet incendie. Un seul regard suffit en direction de Melsant pour que nous nous dirigions de concert en direction des bâtiments en flamme. Il n’est pas question de jouer aux héros mais de veiller les uns sur les autres, quand bien même la journée reviendra forcément, tant que nous ne saurons pas ce qui se passe, il est inconcevable de laisser qui que ce soit périr dans ce brasier sans rien faire.

Je tousse alors que la fumée commence déjà à envahir les couloirs, les flammes se faisant de plus en plus proches. Melsant n’hésite pas, il ouvre chacune des portes d’un coup de pied pour en faire sortir tout le monde et je fais de même de mon côté. J’entends des Chevaucheurs ou Voltigeurs faire de même et je me sens comme pousser des ailes à voir que nous travaillons tous de concert, sans réfléchir.

Et nous finissons par nous retrouver tous les deux devant une porte bloquée par une poutre effondrée. J’hésite un instant, me demandant si nous n’allons pas nous échiner pour rien, mais Melsant est déjà à l’ouvrage. Secouant la tête alors qu’Ortie m’envoie des images étonnantes de deux ailiers travaillant enfin de concert. Je tire sur la poutre avec Melsant alors que je lâche, non sans un rire. « Je vais me dire que je rêve cette fois, de la Veilleuse et Tranchaile qui coopèrent… c’est la fin du monde ou peu s’en faut ! » Mais je suis fier en vérité, de les voir agir de la sorte, en parfaite harmonie.

Dans un dernier effort nous repoussons la poutre et Melsant ouvre la porte. Pour voir un homme effondré au sol, dont la mine me dit vaguement quelque chose. « Grands dieux, nous allons sauver un Chevaucheur… ou ramener son cadavre, je ne saurais le dire. » J’ai un bref regard autour de moi, songeant que les dieux doivent bien rire à nous regarder, s’ils le font en tout cas, avant d’attraper une carafe pleine d’eau sur le bureau. Pour en lancer son contenu sur le faë. Il remue, visiblement vivant donc et grogne un peu avant d’ouvrir les yeux.

Et je souffle, le plus sérieusement du monde, ma carafe à la main. « Debout Capitaine, je ne sais pas vous, mais je n’ai pas spécialement envie de rôtir aujourd’hui. Surtout si demain finit par arriver, ce serait fâcheux. » Je lui tends la main pour l’aider à se relever avant de l’entraîner au dehors, sans chercher mon reste, Melsant sur mes talons alors que le toit s’effondre derrière nous.

Spoiler:
 


Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 TitreBastien2
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 OdBXI5EV_o
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 PlumeSerreServir
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 ArtGuerrePrismeLunaire
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RandomJupons
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 1525464646-bastien
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Lionel de Rivepierre
Lionel de Rivepierre

Messages : 894
J'ai : 35 ans
Je suis : Capitaine du Vol d'Outrevent, mage de l'Été (destruction) et comte de Rivepierre.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyLun 18 Mar - 22:57

Si Melsant et lui n’ont rien trouvé la veille, d’autres ont été plus chanceux dans leurs recherches, jusqu’à mettre la main sur celui qui a empoisonné le tonneau. Pas seul, pas de sa propre initiative, comme l’interrogatoire le révèle, mais sous la demande d’un gradé d’Ansemer. Un major qui a déjà disparu, alors qu’ils étaient tous occupés à chercher le responsable de ces morts… et qui leur a laissé à tous un souvenir brûlant. Sans doute inspiré par les troubles qui rasent Lorgol matin après matin, sans montrer de répit. Sans dragon pour patrouiller aux côtés de ses troupes (Je t’avais dit que j’aurais dû venir), Lionel s’occupe d’établir le quadrillage du terrain avec les autres capitaines et officiers. Pour ce jour, à tout le moins, et possiblement le lendemain, s’ils ne trouvent rien.

***

Lorgol finira le jour en brasier.
Le leur, de jour, commence ainsi.

Ils sont tous arrivés dès potron-minet, les combattants des cieux, prêts à intercepter le major d’Ansemer responsable de tous ces actes affreux. Que pour trouver les bâtiments déjà en proie aux flammes, des cris terrifiés émanant de l’intérieur. Sa voix forte et grave tonne, à l’intention de ses Chevaucheurs présents : « Mages du Printemps ! Envoyez des élémentaires de sable et de terre, afin d’étouffer les flammes ! Mages de l’Été ! Des élémentaires de métal, pour briser portes et fenêtres ! Mages de l’Automne ! De l’air, pour chasser la fumée, afin que personne ne soit asphyxié à l’intérieur ! Mages de l’Hiver ! De l’eau, pour empêcher le brasier de se rallumer ! » Lionel lui-même matérialise un élémentaire de métal, qui s’en prend aussitôt à l’une des portes du côté des cuisines, accompagné rapidement par d’autres élémentaires qui terminent d’en rompre le bois solide, rongé de l’intérieur par les flammes. Les magies instables ne peuvent pas tout accomplir, mais la force du nombre permet aux combattants d’unir leurs forces et de permettre aux secours d’entrer à l’intérieur du bâtiment en proie aux flammes. Des cris parviennent à ses oreilles du côté des Voltigeurs, où un homme aux couleurs de Bellifère braille - d’une façon très peu belliférienne - que des Voltigeurs de Sombreciel sont au prise avec le fugitif. L’élan de fierté qui étreint le mage ne lui appartient pas, se dirige vers Melsant de Séverac et sa capitaine, dont les ouailles valeureuses volent à la poursuite furieuse du malfrat.

« Que quelqu’un fasse le décompte des domestiques et de ceux qui logeaient dans ce bâtiment ! » Il ne veut perdre personne. Il y a eu bien assez de morts, depuis les quatre dernières années, bien assez de personnes inutilement sacrifiées.

Spoiler:
 



One side stone, one side fire.

Dialogues de Lionel en whitesmoke ◊ Dialogues de Braise en firebrick ◊ Dialogues de Harald en maroon

Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 TitreLionel1
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RandomLionelDeni
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RandomWikiFredia
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RoueBriseeKilt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyMar 19 Mar - 15:19

Un Ansemarien. Par toutes les catins des ports, le coupable est un Ansemarien, et un membre de son vol ! Ah comme il ne tarde pas à faire le tour de ses effectifs, Rackham, lorsque l’aveu du serviteur tombe et qu’il désigne le symbole sur la poitrine d’un de ses majors. Et effectivement, il en manque bien un. Un fuyard. Un lâche dont il ne comprend pas les motifs et qu’il ne manquera pas de recadrer avec les poings ! Mais pas le temps de partir à sa poursuite qu’un feu s’est déclaré dans les bâtiments adjacents, sollicitant l’attention totale des Chevaucheurs et Voltigeurs sur place. Mais une fois le feu contenu, c’est d’un commun accord que les officiers œuvres pour quadriller la zone et retrouver cette nuit ou au lendemain le fuyard. En espérant qu’il n’ait pas entièrement disparu et qu’il revienne, comme eux, sur les lieux du crime si la journée doit se reboucler.

***
Et elle reboucle bien, une fois encore. Sans plus de surprises même. Il en a perdu le compte des jours, l’îlien, mais qu’importe, tout est toujours semblable et il retourne aux Casernes de Flammes et Serres pour faire face aux flammes qui comme la veille dévorent les bâtiments. Bien plus ardemment cette fois, le feu est certainement lancé depuis déjà quelques longues minutes. Les ordres de ses collègues tonnent déjà pour évacuer les malheureux prisonniers à l’intérieur, et que d’autres œuvres à l’extinction du foyer de flammes :

« Aller ! Zavez entendu, faite tout c’que p’vez pour évacuer l’lieux et éteindre l’flammes ! Vite ! »

Lui même, d’un geste assuré, il convoque autour de lui deux immenses élémentaires d’eau, gonflés d’énergie prêt à balancer des trombes sur les braises qui s’enflamment. Il sent, autour de lui, que la magie est certes plus instable que d’ordinaire, comme c’est le cas depuis plusieurs mois, mais il maintient néanmoins sans trop de mal le contrôle sur ses élémentaires. L’agitation est totale, et il ne remarque pas, Rackham, ces Voltigeurs qui s’éclipsent,  prêts à appréhender le Chevaucheur traitre qui, de toute évidence, est encore une fois coupable de ce crime. Heureusement, la cohésion se fait entre les deux corps d’armée, et bien vite, les prisonniers des flammes sont évacués, éloignés de la zone sinistrés et comptés pour s’assurer que personne ne manque à l’appelle.

« Qu’les guérisseurs s’assurent qu’tout l’monde va bien ! »

Quelques uns parmi ses soldats s’éloignent des bâtiments en flamme pour obéir aux ordres de leur capitaine, tandis qu’il continuait à maintenir son pouvoir sur ses deux gros élémentaires, dont l’eau parvenait peu à peu à étouffer la chaleur des braises.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyMer 20 Mar - 17:26

C'était une perte de temps, que ces fouilles. Ou presque. Effectivement, Mayeul et lui pouvaient corroborer les dires du suspect. Est-ce que cela les avancerait à quelque chose ? Il n'aurait su le dire. Pas avant que le commis de cuisine n’explique qu’il avait besoin d’argent pour s’occuper de sa famille, et ne pointe du doigt un major d'Ansemer, tout du moins, qui lui avait remis une coquette somme d’argent en échange de son aide. Il ne peut s'empêcher de ressentir du soulagement, à constater que ce n’était pas un de ses Chevaucheurs. Son Vol n'a pas besoin d'accueillir des meurtriers, en plus d'un mage du Sang et de sympathisants des magies prohibées. Ce n'était pourtant pas prioritaire, alors que la chaleur se faisait sentir et que les flammes s'élevaient. Comme une partie des personnes présentes, il s'attela à éteindre l'incendie déclenché par le coupable, avant de décider de rentrer en Lagrance grâce à un mage des portails. Ferveur restait sur place, pour surveiller, lui dit-il.

-------------------

Il était soulagé de se savoir à Amar. Jusqu'à, du moins, qu'il se réveille en sursaut, et réalise qu’il était dans sa chambre dans la Caserne de Flammes – comme la veille. À ceci près que la fumée envahissait la pièce, et qu’il suffoquait. Il lui fallut un temps pour recouvrer ses esprits, cependant. Toussant malgré lui, il crut un instant qu'Amar était en flammes, avec Tara, Cassiopée, Maelys et Thomas enfermés à l'intérieur. Qui de Kumquat ou de Bastien le sortit de cette transe ? Il n'aurait su le dire, mais l'eau qu’il reçut en plein visage, lancée par le major cielsombrois, acheva de le réveiller. Prenant quelques secondes pour recouvrir ses esprits, il finit par sortir de la chambre en compagnie de Melsant et Bastien, après avoir acquiescé à ses paroles, entre deux quintes de toux.

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyJeu 21 Mar - 21:39




Chroniques d'Arven

Intrigue 4.2

L'Éternel Lendemain

31 mars 1004



Intrigue animée par Lemon Tart


D'Ailes et de Conflits

N'est-ce pas là une vision des plus inattendues, que de voir Voltigeurs et Chevaucheurs oeuvrer ensemble à éteindre les flammes et à appréhender le coupable de tous ces méfaits ? Ce n'est certainement pas ce que celui-ci avait en tête lorsqu'il a fait tout cela, à n'en pas douter.

Mages et combattants accourent et font leur possible pour venir en aide aux personnes prises au piège des flammes. Des élémentaires étouffent le feu, brisent les portes, évacuent la fumée. Hommes et femmes sont extirpés de la fournaise, secoués de quintes de toux, encore sous le choc de s'être ainsi faits surprendre. Des pans de murs s'effondrent, les structures de bois ne sont plus que cendre, la pierre ne maintient plus grand chose. Mais le compte des employés est bon, tous sont sortis sains et saufs, si l'on omet les gorges en feu et les marques de brûlure sur la peau de quelques uns d'entre eux. Un maigre prix à payer pour leur vie.

Et dans les airs, oh, dans les airs, une poursuite effrénée a lieu. L'on aurait pu croire qu'après avoir été démasqué, le coupable n'aurait pas pris le risque de se rendre sur le lieu de ses crimes, et pourtant, il est là. Il s'enfuit au-dessus des montagnes du nord, au dos de son dragon de rubis, épuisé mais fier, le regard dément, halluciné.

La bataille est rude, les flammes sont menaçantes, mais la magie est vacillante et les Voltigeurs bien trop déterminés. L'homme est capturé, ramené à ses supérieurs pour être jugé. Pour toute réponse, ces derniers ne récoltent qu'un rire de dément et les paroles confuses d'un homme prêt à tout pour une cause désormais perdue. L'Ordre du Jugement n'est pas mort, qu'il affirme. La guerre frappera à nouveau le continent et personne ne pourra l'empêcher, répète-t-il encore et encore, sans s'essouffler. Ils ne peuvent rien tirer de plus de la part de cet homme, visiblement à bout de nerfs après avoir assisté, impuissant, au retour de celles et ceux qu'il a tués, dans une tentative désespérée de perpétrer l'oeuvre de ses dirigeants disparus. Il sera attaché et enfermé, jusqu'à ce qu'une sentence soit prononcée.

***

Le continent se réveille au petit matin, confus et éberlué.
Hommes et femmes se lèvent, les dernières heures de la veille totalement oubliées, effacées. Mais il n'y a pas de doute, c'est un nouveau jour qui s'éveille sur Arven. Un jour sans assassinat, un jour sans coupable à retrouver, un jour sans mort.
Le coupable a été appréhendé, la guerre a été évitée.




Sixième Tour

Consignes



IRL : du jeudi 21 au jeudi 28 mars (18h).
IRP : le 1 avril 1004 (nouveau jour)

• Ce topic concerne les personnages inscrits à l’intrigue au préalable (Aaron, Bastien, Bertin, Ewen, Gabin, Hector, Lionel, Ombeline, Mayeul, Melsant, Rackham, & Tristan). Si ce n’est pas votre cas, un petit MP au Destin et nous verrons si vous pouvez intégrer le groupe en cours de route !

• Vous avez réussi ! Vous avez attrapé le véritable assassin et empêché une nouvelle guerre ! Félicitations. :eheh:

• Le Chevaucheur coupable était un membre extrémiste de l'Ordre du Jugement. Désespéré par la perte de leurs leaders et par la désorganisation de ses camarades, il a tenté de prendre les choses en main afin de provoquer une nouvelle guerre. Ca ne s'est pas tout à fait déroulé comme il l'avait prévu. :geu:

• Vos personnages se réveillent le lendemain de la boucle. Ils ne se rappellent pas ce qu'il s'est passé du début de soirée à leur réveil (le début de soirée étant le moment où Tyr bidouille le sablier dans l'autre groupe).

• Le tour couvre donc votre réveil et la réalisation qu'il s'agit d'un nouveau jour. Il se peut que les retours perpétuels dans le temps aient altéré quelque peu la réalité telle que vous la connaissez, sans que votre personnage en ait conscience, aussi évitez d'entrer dans les détails. (vous en saurez plus dans la prochaine intrigue)

• C'est le dernier tour, ceci est donc la conclusion. Le Destin repassera à la fin pour distribuer des récompenses.

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Pour votre dernier tour, il n'y a plus de limite de mots. :cute:

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Consultez régulièrement le QG de l'intrigue, au cas où. :oui:

Merci pour votre participation, dragonnets ! :angel:






♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyDim 24 Mar - 20:02

Après avoir confié le petit garçon à Arietty et à la vieille femme, Aaron s'engouffra à nouveau dans les couloirs enfumés pour continuer d'aider ses camarades à sortir les dernières victimes. Fort heureusement, tous purent être sauvés et on ne déplora ce jour nulle victime, ni parmi les domestiques, ni même parmi les chevaucheurs et les voltigeurs. C'était une nouvelle fort heureuse. Au loin néanmoins, chacun pu distinguer la bataille qui faisait rage dans les cieux, jusqu'à ce que l'un des partis soit enfin capturé et ramené au terrain. Un chevaucheur certes, mais aux idées délirantes et aux propos confus faisant rapport à l'Ordre du jugement. Ne pouvant donner aucune information semblant avoir du sens, l'homme fut emmené pour être enfermé et jugé par la suite.

***

Aaron se réveilla avec l'impression d'avoir la tête lourde. Revenant peu à peu à lui, il se rappela l'étrange situation qu'il vivait depuis quelques temps et s'attendit de nouveau à ressentir l'inconfortable douleur qui lui vrillait le bras depuis ce matin si particulier. Pourtant, elle ne vînt pas, et ce fut en fronçant les sourcils que le chevaucheur déplia et replia plusieurs fois sa main, surpris de n'y déceler ni contractures ni tremblements. Se levant, il décida d'aller voir par la fenêtre, et fur surpris d'y apercevoir un ciel nuageux, loin du temps agréable qu'ils avaient connu ces derniers ... jours ? « Héritage ! Est-ce que tu penses que ... » « Oui Petit Homme ; c'est un jour nouveau qui se lève. » Ce fut plus qu'un soupir de soulagement qui s'échappa des lèvres du chevaucheur tandis qu'il réalisait qu'ils en avaient enfin terminé avec ces difficiles journées, entre tensions et inquiétudes. Ils allaient enfin pouvoir reprendre le cour normal de leur quotidien. Se préparant comme à son habitude, Aaron quitta donc sa chambre le cœur léger.

HRP:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 175691TitreAaron2
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 183231Quintal6
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 512835TitreAaron1
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LabyrintheOcean
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Gabin de la Volte
Gabin de la Volte

Messages : 187
J'ai : 27 ans
Je suis : Major de la Division de la Volte ; Chevaucheur du dragon Obédience (Vol de Jade) ; mage du Printemps (séisme) ; prince de Cibella ; baron de Val-Serein

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la duchesse de Cibella ; Gaëtane. À Gustave de la Rive et sa famille. À la Chevauche (mon capitaine, mon maréchal, mes confrères...)
Mes autres visages: Tim l'Escampette
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyLun 25 Mar - 18:23

Il était à bout de souffle, Gabin. Il sentait sa gorge lui brûler et ses poumons se gonfler douloureusement à chaque respiration qu'il faisait. Progressant en groupe au sein du bâtiment en proie aux flammes ; servant probablement de salle de réunion ; il portait secours aux piégés. Le groupe de l'intérieur avançait, alerte et espérant qu'il ne soit nullement trop tard. Il y avait déjà eu assez de morts comme ça et, vrai, cela ferait du bien à tout le monde qu'au moins UNE fois dans cet infini jour, ils s'en tirent tous indemnes. Doucement, mais sûrement, à base d'élémentaires, de volonté féroce et d'huile de coude, intérieur et extérieur, grâce au travail commun des Chevaucheurs et des Voltigeurs, les malheureux prisonniers regagnèrent leurs libertés. Et il n'y eu aucun mort à déplorer cette fois.

Mieux, le coupable fut arrêté, entendu et jugé. L'Ordre du jugement, marmonna t-il en fronçant les sourcils. Gabin n'étant nullement impliqué dans un camp ou dans l'autre, il avait toujours eu tendance à voir le meilleur en chacun. L'Ordre libérait les savoirs et les magies. La Rose Écarlate, impressionnante, lui, impressionnable, protégeait le peuple. Mais il ne pouvait naïvement fermer les yeux non plus : l'Ordre avait apporté le chaos, ce qu'il détestait par-dessus tout. Et la Rose avait sacrifié des innocents pour obtenir la Trêve, ce qu'il trouvait abjecte et impardonnable. Quoiqu'il en soit, à ses yeux, le criminel était avant tout un agent aux abois avant d'être Chevaucheur.

Gabin finit par soupirer, nauséeux à l'idée de renouveler l'ensemble de ces horreurs. Que tout n'ai servi à rien. Que serait demain ? L'auteur, serait-il en liberté de nouveau ? Qui seraient les victimes ? Il eut du mal à s'endormir en tout cas, il ne le désirait pas à vrai dire, mais la fatigue accumulée par les efforts de la journée eurent raison de lui.

***

Il a éclot ! Il a éclot ! Le réveilla Sumaelle. Son cœur tambourinait dans sa poitrine alors qu'il se levait, pantois, chancelant, en rogne un peu d'avoir cédé aux bras de Niobé, le cœur au bord des lèvres pour se presser de sortir. S'il ne fit pas attention au peigne ou au bouton qui saute, ni même à la bousculade des autres fois, qu'il préférait oublier d'ailleurs, il fut en joie de constater que son épaule était intacte quand il quitta la tour qui l'accueillait. Pas de fiente. PAS DE MAUDITE FIENTE. On peut arranger ça si tu veux, Gabin. Même Obédience se montrait d'humeur légère. Oh, il était joie, mais pas au point de ne pas craindre que tout ne soit qu'une autre boucle un peu différente. Pourtant, soulagement fut de constater que le criminel n'était pas en liberté et que rien ne brûlait, hormis sa gorge et ses poumons, encore, à cause de la précédente journée. À cause d'hier. Plus de doute, cette fois, c'était belle et bien un nouveau jour. Pourvu qu'il ne s'éternise pas, celui-là, pensa t-il en se hâtant de retrouver Ludivine, puis Ewen, puis Aaron, puis Bertin et tant d'autres pour partager son soulagement, son ressenti, ses craintes un peu aussi, mais également ses interrogations et sa bonne humeur. Pourvu que ce sentiment ne soit pas de courte durée ! Pourvu que la roue reprenne sans s'arrêter ni bloquer sur un de ses rayons.


Spoiler:
 


Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LendemainDejaVu
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 LendemainGuerrePaix

Gabin ¤ #B40A1E
Sumaelle ¤ #9900cc
Obédience ¤ #006666
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyLun 25 Mar - 22:35

Déception. Interrogation. Mayeul ne comprend pas trop la réaction de son griffon. Ceux qui étaient prisonniers des flammes ont été libérés, le Chevaucheur responsable a été appréhendé. Saut dans le vide. Griffonne cendrée. Humaine aux cheveux longs. Déception. Oh ! Certes, la réception n'était pas très académique mais tout s'est bien terminé, et le Voltigeur s'amuse de la réaction de Nuage. Il semble que le petit griffon ait trouvé une nouvelle compagne de jeu en la personne de la cendrée, et Mayeul est bien placé pour savoir combien le petit griffon peut s'avérer protecteur, parfois. Aide. Mayeul est sceptique, il ne voit pas bien comment les aider.  Mayeul qui surveille ses Voltigeurs. Mayeul qui donne des conseils à son ailière. Malgré la tension de ses derniers jours, le major de Svaljärd éclate de rire. Sérieusement, lui, donner des conseils de Voltige à une Voltigeuse qu'il ne connaît pas, qui se trouve sous les ordres de Bastien – il a reconnu l'écusson sur son harnais de vol – sous le prétexte plutôt simple que leur saut ne correspond pas à ce que Nuage estime être sûr ? Refus. Déception. Vexation. Aide. Nuage.

Mayeul laisse le petit griffon bouder après cet ultime conseil. L'échange a été plus que bienvenu pour apaiser son esprit, mais il reste perturbé par les nouvelles le major de Svaljärd. L'Ordre du Jugement ? Il sait que l'Ordre s'est divisé en diverses fractions et que l'une d'elle prône la violence, mais il pensait que les choses étaient sous contrôle. Un individu isolé est difficilement remarquable, il le sait également, mais les choses sont préoccupantes. Il a hâte de rentrer, retrouver Reja et lui expliquer ce qui s'est passé mais il a encore du travail ici, alors cela devra attendre le lendemain. Priant Valda, et Joseï même s'il ne l'avouerait pas sous la torture, que la Voltigeuse aille bien, Mayeul retourne au travail. Constater les dégâts de l'incendie fait partie de son champ de compétences, après tout, il était sur les lieux lors du dernier.

**

Encore un réveil mais cette fois, quelque chose semble avoir changé. Il faut quelques minutes à Mayeul pour déterminer quoi, mais il finit par comprendre. Il n'est plus dans le même lit, il n'y a plus tous ces bruits auxquels il tendait l'oreille lors de ces ombreux nouveaux mais pas vraiment jours. Nous sommes demain. La pensée est étrange, mais pas moins pleine de soulagement. La seule chose qui perturbe un peu le Voltigeur est qu'il est bien incapable de se rappeler la soirée de la veille, et que cela semble être également le cas pour Nuage. Un effet secondaire de ce qu'ils ont vécu ? Il a beau fouiller sa mémoire, c'est le vide complet. Mais Mayeul le sait, il n'a d'autres choix que de faire avec, alors c'est le cœur un peu plus léger que le Voltigeur se prépare. Pas d'incendie aujourd'hui, pas de Chevaucheur qui cherche à faire revenir la branche la plus extrême de l'Ordre du Jugement. Seulement une nouvelle journée. Et peut-être une discussion avec Bastien sur le manque de pratique de ses troupes. Avec tact, évidemment : Mayeul est extrêmement doué dans l'art délicat de dire les choses.

Spoiler:
 


Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Bastien Aigrépine
Bastien Aigrépine

Messages : 437
J'ai : 32 ans
Je suis : Major de division d'Euphoria

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel ; Octave, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tara Mille-Visages, Gustave de Faërie
Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 EmptyMar 26 Mar - 20:23

Si tout semble s’effondrer autour de nous, si les flammes semblent, l’espace d’un instant, nous prendre de court, le travail de chacun, Chevaucheurs comme Voltigeurs, permet de nous en sortir tous plus ou moins indemnes. Un peu roussis pour certains mais c’est un moindre mal au vu de ce qui a pu arriver ces derniers… jours ? Ces dernières boucles ? Hum, passons.

D’autant que mon esprit est tout entier focalisé sur la course poursuite.

Fierté.

J’ai un sourire et je hoche la tête, le regard rivé vers le ciel. Evidemment que je suis fier de mes Voltigeurs et de ce qu’ils sont en train de faire. Quand bien même ils ne sont pas des plus académiques, je lève fièrement le menton à les voir ramener le coupable. Même si je ne peux pas m’empêcher de froncer les sourcils en comprenant de quoi il en retourne, je prends le temps d’aller féliciter Hector et Ombeline, leur tapotant l’épaule alors qu’Ortie continue de voler joyeusement par-dessus nous, toute heureuse de ce qu’ont pu faire ses pairs.

J’ai un soupir de soulagement, sans pour autant oublier l’inquiétude sur le rôle de l’Ordre du Jugement dans tout cela. Je ne me suis jamais vraiment intéressé à tout cela mais il va peut-être falloir changer la donne. Et, à mesure que les heures passent, je regarde le soleil se coucher avant de me diriger chez Melbren alors que la nuit est déjà bien avancée, me demandant si demain, nous aurons à vivre la même chose de nouveau ou si, enfin, les choses se sont arrangées.

***

J’ouvre un œil alors que le jour n’est pas encore levé. Melbren dort à côté de moi et je fronce les sourcils, attendant un signe qui me permettrait de savoir si oui ou non, nous sommes bien demain. Je me redresse dans le lit, alors que j’entends alors un bruit de verre qui se brise dans la rue et j’ai un soupir de soulagement, avant de laisser filer un rire nerveux tandis que je retombe en arrière dans le lit. Pour embrasser l’épaule de Melbren en soufflant, d’un ton joyeux. « Réveille-toi. On est demain. Enfin. » Je lui décoche mon plus beau sourire alors qu’il ouvre enfin les yeux, avisant Lichen qui grimpe sur le lit à son tour. « T’as vu boule de poils, on a réussi. » Je ne sais pas qui, ni quoi, ni comment mais, dans le fond peu importe. Et je tends le poing vers le Familier, sans même y réfléchir, arquant tout de même un sourcil surpris quand je sens sa petite patte taper dedans. Il a le droit à un clin d’oeil alors que je ne réalise pas vraiment ce qui vient de se passer en vérité, avant que je ne reporte mon attention sur Melbren.

Et plus tard, j’irais de nouveau au centre d’entraînement. Pour m’assurer que tout va bien. Pour expliquer à Mayeul que mes troupes vont très bien et que nous pouvons faire une petite course ensemble juste comme ça, pour le plaisir. Pour féliciter de nouveau mes voltigeurs. Et boire une bière avec Melsant.

Mais tout cela, ce sera pour plus tard.

Spoiler:
 


Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 TitreBastien2
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 OdBXI5EV_o
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 PlumeSerreServir
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 ArtGuerrePrismeLunaire
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 RandomJupons
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 1525464646-bastien
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits   Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 4.2 • D'Ailes et de Conflits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: