AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -31%
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie ...
Voir le deal
45.55 €

Partagez
 

 Ce soir, le ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyLun 18 Fév - 9:04


Livre IV, Chapitre 2 • L'Éternel Lendemain
Aubrée de Sombregemme & Meldred de Séverac

Ce soir, le ciel

Où l'on discute amicalement sous les étoiles
(mais pas uniquement des étoiles)



• Date : 25 janvier 1004
• Météo (optionnel) : Nuit avec plein d'étoiles. :**:
• Statut du RP : Privé - express
• Résumé : Sur le chemin du retour, encore excité comme un enfant, Meldred n'arrive pas à dormir. Pour se calmer, il se met à jouer.... Quitte à réveiller et attirer certains de ses partenaires de voyage, dont la jeune Aubrée. Une occasion pour eux deux de mettre des mots sur les événements de ce voyage et de se découvrir un peu plus.  
• Recensement :
Code:
• [b]25 janvier 1004 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4576-ce-soir-le-ciel]Ce soir, le ciel[/url] - [i]Aubrée de Sombregemme & Meldred de Séverac[/i]
Sur le chemin du retour, encore excité comme un enfant, Meldred n'arrive pas à dormir. Pour se calmer, il se met à jouer.... Quitte à réveiller et attirer certains de ses partenaires de voyage, dont la jeune Aubrée. Une occasion pour eux deux de mettre des mots sur les événements de ce voyage et de se découvrir un peu plus.  




Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 


Dernière édition par Meldred de Séverac le Lun 18 Fév - 9:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyLun 18 Fév - 9:07

Il leur a bien fallu laisser l’Outrephare, une fois leur tâche accomplie. Le globe vidé a semblé à Meldred être un réservoir d’infini néant, éteint et attendant que Sild vienne les cueillir pour les mettre au lit - les ravir à sa soeur en apportant le lendemain. C’est en paix et ébahi par l’aventure qu’il a vécu que l’Accordé a redescendu les escaliers et est grimpé sur le Skadi. Il n’a rien dit : ses compagnons n’ont pas cherché forcément à lui dire quoi que ce soit, également. Et puis… Il n’y a rien eu à dire.

Les mots ne sauront jamais suffire à Meldred pour décrire ce qu’il a ressenti et ce qui agite son coeur, son esprit, son sang. Le majestueux navire de brumes et d’argent - fantôme en ces eaux - quitte l’Outrephare sous la lumière de milliers de regards reconnaissants. À son bord, le Séverac finit par aller se poser pour se reposer - peine perdue. Les souvenirs explosent dans sa tête, il revit inlassablement les évènements. Il a besoin d’en parler, besoin de s’assurer qu’ils sont vrais. Mais il n’a pas les mots.
Meldred ne dormira pas cette nuit-là.
Le jour vient et succède à la nuit. Le trajet est calme, l’enfant de la Symphonie prend plaisir à naviguer à nouveau. Il se mêle à ses compagnons, mais ne glisse pas un mot sur leur aventure, reste évasif lorsqu’ils en parlent.
Il n’a pas les mots.

Cette nuit-là, la seconde nuit du voyage retour, Meldred finit par s’installer sur le pont, oublié par le sommeil. Orphée Bienvenu calé sur la cuisse, il joue : le bodhràn ne brille pas par sa présence, mais il est un instrument profond et puissant. Le rythme de son coeur. L’enchaînement de ses pensées, les étoiles qui filent autour d’eux, la chaleur de celles-ci entre ses doigts. Le devoir. La fierté.
La nuit avance et le musicien laisse sa musique fleurir sur les flots inconnus, broder une ode qui résonne dans les coeurs… et dérange, au rythme des vagues, le sommeil de certains.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyMar 19 Fév - 13:53

Quitter l’Outrephare avait été compliqué pour Aubrée. Telle une enfant, elle a refusé un moment de quitter le sommet du phare, le nez levé vers le ciel, à regarder les étoiles qu’ils venaient de raccrocher. Elle s’est dépêchée de descendre les marches pour vite retrouver l’extérieur et pouvoir admirer à loisir le ciel de nouveau éclairé, ressentant encore au bout de ses doigts le toucher étrange des astres brillants.

La première nuit du retour, elle n’a pas dormi. Et elle est bien partie pour reproduire la même chose la nuit suivante. Elle ne parvient pas à se plonger dans un sommeil plus profond qu’un léger somme, la tête chargée de souvenirs dont elle ne veut absolument pas se défaire. Aussi, quand de la musique parvient jusqu'à ses oreilles, elle n’attend pas longtemps avant de se redresser silencieusement. A en croire le son de percussion, Meldred ne dort pas non plus. Très bien. Au moins aura-t-elle quelqu’un avec qui discuter.

Elle s’approche de lui doucement, écoutant d’abord sa musique sans se faire remarquer. Peut-on parler de mélodie pour des percussions ? Sans doute pas. Elle n’y connaît rien en musique – du moins, rien de plus que les quelques informations qu’elle tient de Taliésin et des Accordés. Elle ne comprend toujours pas pourquoi, d’ailleurs, elle a autant accroché l’oeil de Taliésin, ni pourquoi c’est elle qui a eu le privilège de conserver la poupée qui gardait l’Accord scellé. Elle n’a aucun sens de la musique, elle. Pourquoi, alors ? Elle a déjà demandé, plusieurs fois ; mais elle croit qu’elle n’aura jamais de réponse précise à sa question.

Elle vient tranquillement s’asseoir à ses côtés, sans l’interrompre, fermant même les yeux pour mieux apprécier la musique de l’Accordé. Elle ne les rouvre à demi que lorsque l’instrument se tait, et adresse un sourire sincère au musicien, avant de les lever vers l'horizon. « J’avais oublié à quel point c’est beau, un ciel étoilé. » Il saura ce qu’elle veut dire. Elle a bien vu qu’il était au moins aussi émerveillé qu'elle par l'instant magique qu'ils ont partagés.


Ce soir, le ciel YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyMar 19 Fév - 15:24

La musique retranscrit tout ce que Meldred ne saura jamais réellement dire. La beauté de ce voyage, l’émerveillement des étoiles entre leurs mains. La joie de voyager à nouveau sur les flots, de se sentir appartenir, d’avancer, d’exister au rythme des vagues. La fierté d'aider les dieux, absents ou présents.
Elle résonne au rythme de son coeur alors que la baguette caresse la peau tendue et le cadre de bois. C’est un mouvement presque effréné, ininterrompu, qui tord son poignet rendu souple par l’habitude alors qu’il arrange les notes naturellement. Et la magie est là, juste sous la surface, juste derrière tout ça. Elle est là, prête à jaillir et à glisser dans l’esprit des hommes pour le modeler et y porter innocemment ces souvenirs et sensations. Elle est là, retenue et contrôlée par le mage, une restriction qu’il s’impose de plus depuis novembre. Même chez les Accordés, mages comme les autres, la disparition d’Aura a ses effets dévastateurs. Et ils peuvent faire tellement de mal, s’ils laissent leur magie leur échapper…
Un mal qu’on ne voit pas toujours.

Le Séverac finit par se rendre compte de la présence d’une personne à ses côtés quand sa musique en vient naturellement à mourir. Il sursaute, Bob manquant de s’échapper dans la dernière note. Au moins s’agit-il d’une des personnes à l’origine de sa montée sur le Skadi : parce qu’avant de suivre Eric et Géralt, il a bien fallu se rendre à la Taverne avec Taliésin… Pour voir Aubrée. Justement.
Il l’aime bien, la jeune blonde. Il était là quand avec d’autres elle les a libérés – même s’il a coulé, dans ce rêve horrible – et pour ça il lui en est reconnaissant. Il l’aime bien parce que des quelques conversations qu’ils ont eu, il n’a retiré que de la joie et de la gentillesse. Il l’aime bien, parce que Taliésin est heureux quand il parle d’elle et qu’il est avec, ou tout du moins c’est ce que Meldred en a retenu.  

Il pose Orphée Bienvenu doucement à son côté. « Elles sont si belles. » murmure-t-il en hochant la tête. « Je crois qu’à chaque fois que je les regarderais, désormais, je ne pourrais que me rappeler de ces moments. » Un sourire encore un peu émerveillé reste sur ses lèvres. « Il est presque impossible de croire que nous les avons tenues dans nos mains. Elles semblent si loin... »



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptySam 2 Mar - 22:53

Il est surpris de la voir, elle s’en rend bien compte. Elle esquisse un petit sourire gêné, ne voulant pas produire cet effet, à l’origine, avant de ramener ses genoux vers sa poitrine en prenant grand soin de faire retomber les pans de sa jupe sur ses chevilles. La blonde lève les yeux vers le ciel. La vision de ces centaines d’étoiles qu’ils ont raccrochées, quelques poignées d’heures plus tôt a quelque chose d’apaisant et de fascinant. « Oui. » Elles sont belles, oui. Surtout quand on sait à quoi elles ressemblent de près… Rien que le fait de penser à en avoir tenu au creux de ses mains lui donne des frissons.

Elle hoche la tête. Elle sent Meldred aussi émerveillé qu’elle face à ce qu’ils ont vécu… Qui ne le serait pas, après tout ? Elle glousse en se souvenant, elle aussi. « Quand on reviendra… Ils ne nous croiront jamais, là-bas. » Il faudra expliquer, déjà, pourquoi ils ont disparu aussi longtemps. Il faudra dire à Lia pourquoi, et avec qui, elle a embarqué sur cette vivenef fantôme. Lui dire, peut-être, aussi, que ce voyage improvisé a contribué à l’enterrement de son célibat. Ou non, elle évitera cette partie ; car il faudrait tout lui dire, depuis le début, ce qu’elle lui cache plus ou moins depuis un an. Elle doit certainement se douter de quelque chose, mais sans doute pas que celui qui conte fleurette depuis des mois à son apprentie est un Accordé lagran vieux de mille ans.

Elle soupire légèrement et pose le menton sur ses genoux. « Ma famille... » Elle pense à celle à laquelle elle est liée par le serment, avant celle du sang. Lia. Sigrid, et Victorine, et les autres. « Ils doivent s’inquiéter, je pense. Ça fait bientôt dix jours qu’on est partis sans donner de nouvelles. » Elle ne regrette pas. Pas du tout. Par Valda, elle a touché des étoiles ! « Et vous ? On attend votre retour, à Lorgol ? » Elle n’ose pas parler de famille sans savoir. Taliésin lui a un peu raconté l’histoire du brun, vaguement, et elle sait que son parcours est particulier. Cela dit, l’équipage de la Symphonie est peut-être la sienne, de la même manière que la Confrérie Noire l’est pour l’Affranchie, désormais.


Ce soir, le ciel YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptySam 2 Mar - 23:32

Meldred garde une main sur Bob. Sentir le bois usé, lustré, presque poli par des années et des décennies d’utilisation sous ses doigts ne peut que le rassurer. Il a usé de beaucoup de courage en haut de phare et depuis le début de leur aventure. Maintenant est venu le temps d’arrêter d’oser trop, au moins pour un temps. Meldred, comme le bodhran, n’est pas fait pour le devant de la scène : il est le battement de coeur qui s’intègre dans la trame musicale, l’essentiel invisible.

La remarque d’Aubrée lui fait hausser les épaules.
« Au moins, nous saurons ce que nous avons vécu. Ce sont nos souvenirs. Même si nous les gardons un secret, nous savons qu’ils sont réels. » Les souvenirs sont un bien précieux pour l’Accordé, encore plus à certains égards que toutes ses possessions matérielles. Il en a bien peu, il est vrai, hormis ses affaires entassées sur la Symphonie, mais son esprit regorge de milliers de souvenirs qui doucement se fanent : ils sont ce qui le font, ce qui lui prouve qu’il est encore en vie et qu’il n’a pas perdu pied, qu’il n’est pas un fantôme tourmenté à la recherche pour toujours de ses parents.
Il reste silencieux, un peu, justement, quand la blonde part sur un sujet qui justement s’en rapproche. Il ne sait pas ce que Taliésin a pu lui raconter. Si son frère a parlé à sa bien-aimée du gamin qu’il a adopté avec Harmonie il y a de cela trente ans et qui ne veut plus le lâcher. Avec un sourire et les yeux rivés sur les étoiles, il répond sans la regarder.

« Vous leur expliquerez. Si jamais vous avez besoin, je ne doute pas que Taliésin se chargera de vous fournir quelque aide… Ou moi-même. » L’offre est spontanée, assurément sincère. Il a l’air toujours fasciné, ses doigts traçant des motifs distraits sur le bois de son instrument. « Je ne sais… Harmonie, Maël, d’autres membres de l’équipage sans doute....Tancélie, si chère à son coeur... Mais elle ne sait son départ. Il lui faudra la prévenir. Tout lui dire. (Lui dire combien elle lui a manqué. ) Ils sont ma famille, depuis trente ans, lorsque j’ai perdu ma véritable fratrie. »

L’Accordé tourne la tête vers elle, au final. Elle est un peu de sa famille, pour un temps, indirectement. Mais elle le connaîtra,lui,le Séverac mort autrefois, un peu plus. Sa voix est rassurante et posée, égale dans cette joie tranquille qu’il met dans son existence et ses paroles. « Tant que vous rentrez saine et sauve, votre famille ne pourra que se réjouir de votre retour. »



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptySam 23 Mar - 0:30

Aubrée acquiesce. Ces souvenirs leurs appartiennent, à eux sept. Si on ne la croit pas à la Tour Noire, elle pourra toujours revenir en parler avec ses compagnons de route. Ils sauront, eux, qu’elle ne raconte pas n’importe quoi.
Elle sent que c’est important, pour lui, les souvenirs. Taliésin lui a dit que l’Accord lui avait permis de conserver ceux de son enfance intacts. Elle aurait aimé, un temps, pouvoir en faire de même, et se remémorer le visage de sa mère partie loin d’elle et de Brumecor. Avant qu’elle ne décide de la détester, alors qu’elle ne devait avoir que cinq ou six ans, la blonde voulait se souvenir de Grâce pour être sûre de la reconnaître quand elle rentrerait, et lui sauter dans les bras de la plus jolie des manières.

Elle hoche la tête, encore, avant de grimacer légèrement en entendant la suite. « Je… C’est gentil de proposer, mais… J’ignore quel accueil ils pourraient vous réserver. » Lia, et Sigrid, surtout. Victorine connaît déjà un peu plus les mages de l’Accord ; mais avec les kyréennes, Aubrée a toujours soigneusement évité le sujet, connaissant leur positionnement tranché vis-à-vis de la magie.  « Et puis, disons qu’ils ne sont pas réellement au courant des liens que j’ai pu tisser avec des Accordés – mages, faës, et millénaires pour la plupart. Alors apprendre que c’est avec certains d’entre eux que je suis partie… Ça fait beaucoup de choses à annoncer d’un coup. » Sans compter qu’elle les retrouvera probablement à la Tour Noire, interdite d’accès à tout étranger à la Confrérie… Et que Meldred n’est bien heureusement pas au courant. Non, elle se débrouillera seule. « Mais oui, ils se réjouiront. Je suppose. » A leur manière. Elle imagine déjà la froide expression qui glacera le visage de Lia lorsqu’elle la retrouvera.

La blonde ramène davantage ses jambes vers elle. « Vous devez leur manquer, alors. Aux Accordés, je veux dire. » Elle marque un temps de pause. «Et.. Votre vraie fratrie ? Vous vous rappelez d’eux ? » Si ce que lui a dit Taliésin est vrai, alors elle a visé juste. Elle est curieuse, Aubrée, de savoir quels souvenirs le brun a pu garder de sa famille de sang.

A aucun moment elle ne fait le lien avec ce qu’on aurait pu lui raconter sur le petit Séverac perdu en mer une trentaine d’année plus tôt. Comment pourrait-elle imaginer une seconde que le discret mage soit lié par le sang à l’exubérante fratrie cielsombroise ?


Ce soir, le ciel YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyMar 2 Avr - 20:08

Bob est sans doute le plus fidèle compagnon de Meldred. Celui qui l’accompagnera jusqu’à la fin des temps, qui a déjà tant vécu plus que lui. Récupéré d’un autre Accordé, après tout, l’objet est millénaire et poli légèrement par l’usage – mais le son en reste toujours aussi parfait qu’au premier jour.
Il aura même vu les étoiles avec lui. Il les aura vu revenir et s’absenter, il aura été touché par les mêmes doigts que ceux qui les ont replacées au creux du ciel.
Le regard clair de l’Accordé, regard de ciel, regard pur, s’assombrit un peu. « Ne vous en faites pas. Je comprends vos réticences. Nous avons encore du chemin à parcourir avant de nous intégrer en ce monde… » Si nous y parvenons.
Ca, l’enfant de la Symphonie ne le dit pas. Il y aura toujours des opposants, toujours des hommes et des femmes là pour les refuser et les forcer à partir.

Un sourire allume le visage du trentenaire alors qu’il adopte, inconsciemment, une posture un peu plus détendue : ses épaules se relâchent, sa main libre s’ouvre, ses doigts se délient. Il est en confiance. Assez pour lui parler d’eux, de lui. Une mèche poussée par un souffle de vent vient danser devant lui, le faisant loucher. « Harmonie va sans doute avoir eu quelque peu peur, il est vrai. Le reste de l’équipage… Aussi. Je suppose. Certains me voient encore bien jeune. » Il en rit et en plaisante, mais au fond il trouve ces attentions terriblement touchantes.

Un petit silence s’installe, le temps que le rire du fond de ses paroles meurt. « Ma véritable famille est gravée dans mon esprit à jamais. L’Accord a ce pouvoir. » et le sacrifice d’autres souvenirs est bien moindre, pour conserver ceux-ci ! « Je me souviens de mon frère et de mes sœurs comme lorsque je les ai quittés, de mes parents également. Même si j’ai pu retrouver… Mélusine… Je n’ai pas encore eu le courage... »
L’hésitation se glisse et le perd. Il commence à s’agiter un peu, sa jambe, ses doigts contre la peau du bodhran. Nulle musique, juste un léger battement. « La situation serait plutôt compliquée à présenter, ne pensez-vous pas ? J’ai été absent bien longtemps… Mort, même. À leurs yeux, je suis encore mort. »
Et les morts ne reviennent pas à la vie.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyMar 2 Avr - 23:35

Le plat de sa main vient lisser les plis de sa jupe. Elle est embarrassée, un peu, de refuser son aide, mais elle ne peut vraiment pas faire autrement. Il semble comprendre, toutefois, et elle hoche la tête à ses mots. « Je suis certaine que ce jour arrivera. » Elle appuie son vœu d’un sourire encourageant, persuadée d’avoir raison. Les gens finiront bien par s’habituer à cette forme de magie si particulière. On accepte bien celle du Sang après tout, bien qu’elle soit bien plus visible et qu’elle ne s’exprime pas de manière aussi jolie qu’au travers de la musique.

Elle rit avec lui « Ce ne doit pas être bien compliqué, comparé à eux. » Mille ans les séparent, tout de même. D’ailleurs, s’imaginer les Accordés prendre soin de Meldred a quelque chose d’attendrissant. L’homme a beau être plus vieux qu’Aubrée d’une dizaine d’années, une part de lui est réellement touchante. Est-ce parce qu’elle connaît un peu l’histoire de son enfance ? Peut-être.

Elle l’interroge tout naturellement dessus d’ailleurs. Il a parlé de sa vraie fratrie plus tôt, et elle est curieuse de savoir ce qu’il lui reste des souvenirs de l’enfant qu’il était, grâce à l’Accord. « C’est... fascinant, comme magie. » Elle aimerait presque pouvoir l’apprendre, elle aussi ; mais elle n’est pas musicienne, et elle garde en tête l’aversion de son entourage pour la magie.
D’un regard, elle l’invite à en dire davantage sur eux, l’expression attentive ; mais elle se fige soudainement en entendant le prénom de Mélusine. Interdite, elle le dévisage en silence pendant de longues secondes alors que ses pensées s’affolent. Il ne veut quand même pas parler de la flamboyante tutrice d’Agathe ? Non, il n’a parlé que de son frère, et les frères Séverac sont encore deux, aux dernières nouvelles. Mais… Melbren est bien plus jeune que les autres, il ne devait pas être né… Et s’il parle de Melsant, de son beau-père
Par tous les dieux du Panthéon. Cela n’a aucun sens. Et pourtant, tout les détails concordent.

Elle ne l’écoute plus. Et au lieu de répondre à sa question, elle ouvre la bouche pour s’assurer de ce qu’elle croit avoir compris. « Mélusine, comme… Comme Mélusine de Séverac ? » Sa voix s’étrangle sur la dernière syllabe. Si elle se trompe… Non, elle est persuadée de viser juste.


Ce soir, le ciel YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyJeu 4 Avr - 21:53

Il ne réagit pas de suite. Il est encore perdu un peu dans ses pensées, ses souvenirs des retrouvailles plus que teintées d’amertume, de joie mais également de peur et de tristesse avec sa sœur. Comment les définir autrement ? Il est arrivé ainsi, il l’a forcée à se souvenir de l’enfant qu’elle n’a pu sauver – lui. Il l’a forcée à voir en face la vérité – lui. Chaque jour, depuis ce jour d’août, il se demande s’il ne doit pas changer. Si ce Meldred, celui qu’il est devenu, n’est pas à l’opposé même de ce qu’elle aurait pu imaginer toute sa vie. S’il mérite seulement ce nom qui sort alors de la bouche d’Aubrée.

L’Accordé hoche la tête sans vraiment y croire : il sait la réputation de sa lignée désormais, grâce à Teagan, grâce à Lorgol, grâce à Mélusine même ! Et il sait que de connaître le nom de la famille cielsombroise n’est pas en soi miraculeux. Pourtant quelque chose d’autre retient le souffle de la jeune, semble le retenir. C’est cette différence dans son ton qui fait s’alarmer Meldred, tourné vers elle.

« Oui, enfin… je n’ai pas grandi à leurs côtés, comme vous pouvez le savoir. Mais oui. Il s’agit de ma famille. Celle à laquelle j’ai été ravi par le sort il y a des années. » Inquiet, il se penche un peu vers elle. Hors de question que la blonde aimée de son grand frère de coeur s’étouffe juste parce qu’il lui a donné son patronyme ! « Je… Essayez de prendre de lentes respirations, si jamais ... Je ne voulais en aucun cas vous mettre dans l'embarras, je... » Il agite la main, à court de mots. Son inquiétude est réelle, se lit dans ses yeux. Ses tressautements de doigts continuent, preuve de sa nervosité. « Le nom de Séverac est-il donc si terrible ? » murmure l’Accordé – plus pour lui-même que pour elle, même si dans l’immensité de leur voyage l’interrogation semble résonner.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyDim 7 Avr - 3:04

Il hoche la tête. Il hoche la tête, bon sang ! Bouche bée, Aubrée encaisse ses précisions en silence, alors qu’il lui explique calmement que c’est lui, le frère disparu que tout le monde croyait mort, et qu’elle côtoie sans rien savoir depuis plusieurs mois maintenant. Par tous les dieux. Elle aurait pu s’en douter, cela dit. Recouper les histoires qu’on lui a raconté. Faire le lien entre le nom du jeune homme et celui du premier fils de Mélusine, dont Agathe lui avait parlé tant de fois.

Il a l’air inquiet, Meldred, et l’encourage à respirer. A-t-elle l’air si choquée que ça ? Enfin, elle l’est, assurément ; mais ce n’est pas tant à cause du scandaleux nom des Séverac que de tous les liens qu’elle a tissé avec cette famille incroyable. Mais ça, Meldred l’ignore encore. Face à l’absurdité de la situation, un gloussement lui échappe, puis un autre. Et c’est un fou rire qui la saisit, qu’elle peine à étouffer dans le creux de ses paumes. Elle se force à reprendre contenance, pourtant, parce que c’est sans doute à la fois très impoli et incompréhensible pour l’Accordé assis près d’elle. Reprenant son souffle pendant de longues secondes, elle finit par lui répondre, encore hilare. « Pardon. C’est juste que… Ce n’est pas terrible, non. Seulement… » Par où commencer ? Elle hésite, Aubrée. C’est qu’apparemment, l’Accordé et elle sont bien plus liés que ce qu’il croit, et elle ne veut pas le brusquer. Lentement, elle s’applique à prononcer chaque mot afin de lui répondre, claire et précise. « Ma famille, et la vôtre, sont… Liées. Littéralement. » Elle prend une inspiration. « Agathe, ma soeur cadette, est sous la tutelle de Mélusine depuis quelques années ; et j’ai moi-même côtoyé Mélisende quelques temps. » Une autre inspiration. « Surtout… Ma mère porte également le nom de Séverac, depuis qu’elle s’est mariée avec Melsant, en juillet dernier. » Elle relève les yeux vers lui. « Visiblement, on est… De la même famille, en réalité. » Meldred est même… son oncle par alliance. Par tous les dieux du Panthéon. Cela n’a aucun sens.


Ce soir, le ciel YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyDim 7 Avr - 3:34

Il ne peut s’empêcher de se souvenir de la réaction de Teagan, quand il lui a donné sa médaille : l’incrédulité, la nervosité, le désespoir presque. L’incompréhension certaine qui a pointé dans son regard, la surprise qui l’a ravi. Tu es sûr ? Comme s’il pouvait y avoir erreur sur son identité. Comme si on lui avait menti toutes ces années. Il a bien vu également en recoupant les histoires, ce que Mélusine lui a raconté, ce que le monde peut lui dire des Séverac, qu’il est aux antipodes de ce qu’on pourrait simplement attendre. Peut-être est-ce un peu le but : personne ne cherchera le frère disparu sous les traits d’un joueur de bodhran à l’éducation délibérément lagrane, et à l’attirance certaine pour les landes d’Outrevent. Peut-être est-ce là une forme de possessivité de la part d’Harmonie et de l’équipage. Ils l’ont adopté, et ont tout fait pour le garder avec eux.
La réaction de la jeune femme n’est pas celle de son ami aux boucles rousses, mais elle n’en est pas des plus rassurantes pour un angoissé comme l’Accordé. Un rire s’échappe, suivi d’un autre, et sous le regard effaré et incrédule de Meldred Aubrée est prise d’un fou rire !

Il commence à paniquer. Loin de s’offusquer, ses doigts se resserrent sur Orphée Bienvenu et il jette des regards paniqués alentour. « Calmez-vous... » tente-t-il de dire, la gorge nouée. Est-elle folle, victime d’un maléfique quelconque ? A-t-il dit quelque chose de drôle ? Il ne comprend pas. Il est perdu.
Et les étoiles sont belles, au-dessus d’eux, mais elles ne lui seront d’aucune aide pour l’heure. Elles scintillent sur la scène quand l’Accordé se relève, prêt à aller chercher de l’aide – des fois qu’elle soit entrain de s’étouffer. Leur lumière bienveillante caresse la scène quand les mots s’envolent, lents et rebondis – ils roulent et semblent pleins, éclaboussés par le rire, porteurs de relents de celui-ci. Ils mettent en confiance et retiennent l’attention du brun.

Puis, il se met à paniquer.
Meldred cligne des yeux une fois. Deux fois. Il ne comprend pas. Si l’idée que Mélusine ait sous sa tutelle la sœur d’Aubrée lui semble relativement logique – car elle a dans son esprit un visage et un air adulte – il lui est impossible d’imaginer Mélisende avec la blonde… Et encore plus impossible de penser que son frère aîné soit marié. Ca ne fonctionne juste pas. Son cerveau refuse l’image.
Il la fixe, campé sur ses deux pieds non loin d’elle, Bob à la main. « … Ah. »
Il n’était pas prêt à ça.

Il est perdu. Son souffle s’accélère un peu, ses doigts s’agitent, il en tremble presque. Il commence à jouer avec ses mains, sa moustache, ses cheveux. « Assurément, je… C’est là une nouvelle apportée en d’estra-- d’une manière étrange. » Il se reprend, il modifie. L’accent roule ses r, change les consonnes, le dialecte, le ton – plus de vagues dans ses phrases, la tonalité y est différente. Et s’il parle lentement, de son côté, c’est bien pour se faire comprendre. « Vous me prenez au dépourvu. » Un rire, nerveux. Il n’ose plus la regarder. « Je n’aurais guère imaginé que cela puisse… Enfin. La situation est quelque peu cocasse. Vous et moi, nous sommes... » Et sa gorge se noue. D’une certaine manière, elle fait déjà partie de sa famille.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyLun 3 Juin - 22:03

Elle lui a fait peur, en riant, elle le voit bien. Mais quelle autre réaction aurait-elle pu avoir, en apprenant que le petit frère, presque le fils adoptif de son désormais compagnon est en réalité son oncle ? Et elle sait que les détails qu’elle lui apporte ne diminuent pas le trouble de Meldred. Forcément. D’autant qu’il n’a ni le parler, ni les manières d’un Séverac. Elle ajouterait même qu’il ne leur ressemble pas physiquement, mais elle se rend compte que c’est faux. Ou bien est-ce son esprit qui s’amuse à tracer des liens entre l’Accordé et la fratrie cielsombroise ?

« Je suis désolée de vous l’apprendre comme ça. Je... » Non, désolée n’est pas le bon mot. Seulement… C’est vrai que si elle en avait eu la possibilité, elle aurait peut-être préféré l’apprendre et le transmettre de manière plus… cérémonieuse. Quoique. « Nous… Je suis donc quelque chose comme votre nièce. C’est… cocasse, oui. » Elle se tait quelques secondes, le temps d’enregistrer comme il faut la nouvelle. Et de se convaincre que cela ne change rien, qu’ils n’ont aucun lien de sang, et qu’elle n’est pas amoureuse du véritable frère de son véritable oncle. Grands dieux. Elle qui avait pitié d’Eponine et de son arbre généalogique tordu…

Elle relève le menton. « Mais alors, ils ne sont pas au courant ? Je veux dire, vos parents, Melsant, Mélisende, Melbren ? Il n’y a que Mélusine… Et moi ? » Elle se sent privilégiée, tout à coup. Et pourtant, elle se sent un peu idiote, quelque part, de ne pas avoir compris ça avant, alors qu’elle avait tout à disposition pour saisir le lien entre deux histoires qu’on avait pu lui raconter. D’autant plus que le premier enfant de la tutrice d’Agathe se nomme Meldred, lui aussi. Mais comment a-t-elle fait pour côtoyer pendant des mois le moustachu sans s’en rendre compte ? Idiote.


Ce soir, le ciel YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyMar 18 Juin - 13:35

Panique qui bat à ses tempes. Inquiétude qui fait s'emballer son coeur. Meldred a le monde et le coeur qui tanguent, alors que le Skadi les emporte jusqu'à Lorgol. Le roulis des vagues n'y est pour rien : la révélation seule est à l'origine de ce chamboulement. Face à l'emmêlement fantastiquement compliqué de leur trame familiale désormais, il a le vertige et tente de comprendre.
C'est compliqué quand on a du mal à se poser soi-même et que les mots même font défaut.
«Une situation improbable. » Un rire lui échappe, incontrôlable sous la voûte étoilée qui semble les prendre en pitié.
Il se demande si Taliésin sait. Peut-être a-t-il fait le rapprochement : ce que son frère - son mentor. Son tuteur. - sait dépasse souvent l'entendement. En tout cas, Aubrée face à lui soulève clairement ce qui le gêne depuis bientôt un an. Se mordant la lèvre l'Accordé hausse les épaules.

«Juste vous. Pour l'heure, il ne m'est pas possible de les rencontrer. Il faut.. Je ne peux me présenter à eux sous ce jour. Je n'appartiens guère encore à ce monde. Je n'en ai pas les coutumes et les habitudes, la langue. » L"accent, la gestuelle, la démarche  Il agite vaguement la main, gêné.  « Taliésin a du vous en parler. J'ai été élevé par la Symphonie, l'équipage comme Harmonie. Mon éducation, ma connaissance du continent… Je ne suis pas... »

Meldred n'a pas les mots. Ses doigts se remettent à frapper sur le bodhran nerveusement. «La rencontre avec Mélusine tenait plus de l'accident que de la véritable volonté. Une mésaventure qui fut édifiante, surprenante. »
Il ébauche un pauvre sourire, embarrassé mais vrai. «Donc oui. Vous êtes en quelque sorte la seconde personne de la famille à le savoir. »
Et il en est heureux, malgré la nervosité qui suinte de ses mots et fait fuir son courage. Sa nièce - quelle étrange situation ! - lui inspire confiance. Il n'aurait pas voulu qu'un autre le sache, en premier… Sauf peut-être ses parents. Ou Melsant. Éventuellement son autre frère, celui qu'il ne connaît pas.

« Si cela ne vous dérange pas… Ne leur dites pas. Pas encore.»
Je ne veux pas les décevoir.
Il y a de la douceur dans le regard bleuté qu’il pose sur elle, une supplique silencieuse au fond de ses prunelles, un espoir si pur et si vrai. Meldred espère, comme toujours, de cet optimisme qui lui va si bien. En elle, il a toute confiance. « Je suis heureux de nous savoir liés. Avec un peu d’inquiétude, il se reprend. Peut-être que ça ne se dit pas. Je veux dire… Que vous soyiez de ma famille ? Par les liens du mariage ? »
Il bafouille un peu, il ne sait guère comment dire - que dire.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyLun 16 Sep - 0:05

Juste elle, et personne d’autre. Une bouffée de fierté la prend. Ainsi, même si elle n’a compris que très tard, elle est l’une des premières à savoir. Elle fronce les sourcils, cependant, lorsqu’il poursuit. Pas possible de les rencontrer ? Elle se mord la lèvre pour s’empêcher de lui couper la parole. Ce n’est pas poli, et il a le droit de douter, comme tout le monde. Il faut qu’elle apprenne à écouter.

Elle opine. Taliésin lui a raconté son histoire, oui, à cet Accordé particulier qui continue de vieillir, alors que tous les autres sont figés dans le temps depuis un millénaire. Et il a raison sur ce point : il est loin d’être un Cielsombrois tel qu’on se les représente dans l’imaginaire collectif, et diffère de beaucoup de la fratrie Séverac.

Et pourtant… Elle se redresse légèrement. « Vous savez… Votre famille est extraordinaire. Je ne les connais pas bien, mais… Quand nous sommes arrivées, Agathe et moi, tout droit de Bellifère jusqu’à Euphoria, on ne connaissait rien, ni personne qui soit extérieur à notre campagne. Et… Melsant nous a confiés à Castiel de Sombreflamme le temps d’envisager la suite, et vos sœurs se sont occupées de nous par la suite, nous permettant de devenir qui nous sommes aujourd’hui. » Elle marque un temps de pause, et ouvre les yeux. « S’ils ont su faire une place à deux inconnues craintives élevées loin des manières cielsombroises… Ils sauront faire de même avec vous. J’en suis certaine. »

Elle hausse une épaule. « Enfin, si vous ne le voulez pas… Je ne dirai rien, c’est promis. » Elle ne veut pas le mettre mal à l’aise. Le jour où il voudra les voir, il le fera seul. Il est grand, après tout.

Elle rit légèrement. « Je crois que liés est le terme qui convient. Et moi aussi. Je vous apprécie beaucoup, vous savez. » Elle lève le menton vers le ciel. Les étoiles scintillent toujours.
Petit à petit, sa famille change. Elle qui pensait ne jamais pouvoir s’attacher à aucun homme… Mais doucement, les choses changent, et c'est tant mieux.


Ce soir, le ciel YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel EmptyJeu 3 Oct - 21:44

Seulement elle, et personne d’autre. La stupidité de la situation ne manquera pas d’échapper à un grand nombre de gens : n’est-il pas celui qui depuis des décennies cherche à les retrouver ? Ne devrait-il pas murmurer son nom, se renseigner, se faire connaître de tous, faire savoir son existence aux yeux du monde ? Peut-être. Mais serait-il Meldred, l’effacé, le discret, le timide, l’apeuré, l’optimiste aux yeux rêveurs, serait-il l’Accordé en lequel Aubrée semble placer sa confiance s’il agissait de la sorte ?
Non.
Ce Meldred agit plus doucement, par erreurs et titubements ; il se perd et hésite, il se confie à ceux qui au premier abord ne sont pas forcément les plus aptes à l’orienter : il porte tous ses espoirs dans cet optimisme foireux et illusoire que, d’une manière ou d’une autre, les vents et la destinée le porteront jusqu’à eux. Il espère. C’est tout ce qu’il a eu, après tout. L’espoir.

Il semble boire ses paroles alors, détailler chaque mot, le graver dans sa mémoire. Là. L’espoir qui étincelle et lui prouve que, peut-être, sa famille voudra de lui. (Il en doute, quand viennent les heures les plus sombres de la nuit où s’égare l’âme. ) D’un geste de tête l’Accordé la remercie, les lèvres sèches – le vent marin, léger, y laisse sa froideur. « Merci, Aubrée. » Une légère mélodie répétitive s’élève sans même qu’il n’y pense. Quelques étincelles de sa magie pétillent au fond de son esprit mais le brun sait les retenir à temps. Il ne joue pas : ce n’est rien de réel, c’est le report de son coeur qui s’emmêle et de ses pensées qui s’embrouillent. « Je vous apprécie aussi. » Plus que comme une sauveuse, plus que comme une sœur ou une nièce. Une sorte d’amie, une espèce de protégée. Quelque chose d’indescriptible, teinté en fond du regret de savoir que c’est elle qui lui ravit son frère aîné – son mentor. « Vous serez toujours la bienvenue à bord de la Symphonie si jamais vous aviez besoin de moi. Que vous soyiez ma nièce ou non. » Une petite grimace, un rire gêné qu’il ravale à moitié. « Juste le dire est étrange. »
Son regard file sur la voûte céleste à son tour alors que meurt sa musique lentement. L’Accordé, en silence, en revient à la contemplation de leurs étoiles, vouées à briller ainsi jusqu’à la fin des temps.
Et le temps passe. Confortable. Sans complicité réelle, juste avec une fausse assurance de se connaître et de s’apprécier, une chaleur au creux du coeur – celle de l’amitié qui lentement berce. « Vous devriez aller vous reposer. » finit-il par annoncer, brisant le silence entre eux avec douceur.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ce soir, le ciel   Ce soir, le ciel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce soir, le ciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: Territoires Libres :: Au large-
Sauter vers: