AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
Nike Air Max Tailwind IV pour Femme en promotion
Voir le deal
85 €

Partagez
 

 Malgré la rigueur de l'hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Gabrielle de Faërie
Gabrielle de Faërie

Messages : 1665
J'ai : 29 ans
Je suis : Princesse impériale, mage du Printemps ; baronne du Ru-d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et son peuple
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Malgré la rigueur de l'hiver   Malgré la rigueur de l'hiver EmptyMar 12 Mar - 0:30


Livre IV, Chapitre 2 • L'Éternel Lendemain
Gabrielle de Faërie & Antonin de Faërie & Gustave de Faërie & Gabin de la Volte

Malgré la rigueur de l'hiver


• Date : 3 mars 1004
• Météo (optionnel) : -
• Statut du RP : Privé | Express
• Résumé : Lors d'un passage de Gabin au palais impérial d'Alfaë, Gabrielle profite de la soirée fort agréable pour annoncer une jolie nouvelle à ses proches.
• Recensement :
Code:
• [b]3 mars :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4616-profitons-bien-du-printemps-de-la-vie#178035]Malgré la rigueur de l'hiver[/url] - [i]Gabrielle de Faërie & Antonin de Faërie & Gustave de Faërie & Gabin de la Volte[/i]
Lors d'un passage de Gabin au palais impérial d'Alfaë, Gabrielle profite de la soirée fort agréable pour annoncer une jolie nouvelle à ses proches.







Dernière édition par Gabrielle de Faërie le Mar 12 Mar - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Gabrielle de Faërie
Gabrielle de Faërie

Messages : 1665
J'ai : 29 ans
Je suis : Princesse impériale, mage du Printemps ; baronne du Ru-d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et son peuple
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Malgré la rigueur de l'hiver   Malgré la rigueur de l'hiver EmptyMar 12 Mar - 0:58

Le retour du Vestibule des Sirènes avait été difficile, pour Gabrielle. Dès son arrivée à Alfaë, la fatigue l’avait gagnée et les moindres odeurs iodées suffisaient à la rendre inconfortable. Elle avait rejeté la faute de ses maux sur les épreuves qu’elle avait dû traverser, en janvier : le Ru-d’Argent en flammes, la noyade en Ansemer et cette rencontre incroyable avec des sirènes. Elle s’en amusait presque, la Cibellane, sans doute pour cacher son trouble, du maléfice qu’avaient dû lui jeter les créatures marines. Mais Gustave se portait bien, lui. Ce n’est que lorsque les nausées matinales devinrent quotidiennes qu’une guérisseuse fut dépêchée pour annoncer la nouvelle de la grossesse, au petit matin de l’anniversaire d’Antonin. Le secret fut gardé jalousement par le couple princier, ne serait-ce que par souci de discrétion, alors que les invités en grand nombre viendraient festoyer avec eux.

L’émerveillement des premiers bouleversement fut au coeur de leur quotidien, et c’est tout à fait ravie que la princesse se découvrit un époux dévoué et fort charmant. Il lui semblait bien que cette cachotterie provisoire accentuait leur complicité et peut-être même l’affection qu’elle lui portait déjà. Puis la réalité, de les ratrapper. La soirée organisée pour recevoir Gabin en toute simplicité arrivait déjà. Lapin aux olives. Tapenades. Vins doux. Aucun foie gras sur la tablée, sans doute par délicatesse envers leurs Familiers respectifs. Ce fut une soirée intime et agréable, où la Cibellane se sentait suffisamment à l’aise pour lever son verre, sitôt le repas terminé.

- Gustave, Lauriane. Mon cher Gabin. Je vous remercie de partager cette soirée qui nous rapelle, je l’espère, combien précieux sont ces instants de calme. Je n’aurais pu espérer meilleur moment pour vous partager cette nouvelle qui me…

Il y avait un éclat d’émotion, dans sa voix, alors qu’elle rivait sur son époux un regard brillant, autant pour s’assurer de son bonheur que pour y puiser un peu de courage. Elle alla cueillir sa main, de la sienne, avant de reprendre son discours.

- ...Qui nous comble, Antonin et moi. Nous pouvons nous réjouir, car bientôt la famille s'agrandira. Je suis… Nous allons avoir un enfant. Oh..! Armandine et Gaëtane pourront partager notre bonheur ; une lettre leur sera envoyée dès demain.

Elle reposa son verre, bien sagement, alors que le bonheur marquait chaque parcelle de son visage : son regard étincelant, sa fossette creusée, son sourire épanoui.




Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Antonin de Faërie
Antonin de Faërie

Messages : 190
J'ai : 23 ans
Je suis : Prince héritier de Faërie ; mage de l'Automne (diseur de vérité)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Gustave de Faërie
Mes autres visages: Séverine Belastre, Marjolaine du Lierre-Réal, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir et Anwar Sinhaj
Message Sujet: Re: Malgré la rigueur de l'hiver   Malgré la rigueur de l'hiver EmptyDim 17 Mar - 21:56

La disparition de Gabrielle et de mon père lors de leur séjour en Ansemer m’avait fort alerté et l’état de santé de mon épouse à son retour m’avait fort inquiété.  Loin de nous revenir fraîche et resplendissante, elle se trouvait souvent indisposée.  Sa discrétion l’empêchait de se plaindre ouvertement, mais il lui arrivait de se confier à moi puisque nous nous étions fait serment d’être un soutien l’un pour l’autre.  Elle savait qu’elle pouvait compter sur moi en cas de besoin et j’étais tout disposé à prendre soin d’elle autant qu’il le faudrait.

Néanmoins, les jours passaient sans que les nausées ne se fassent plus rares.  Au contraire, elles semblaient plus fréquentes.  Trop de temps avait passé pour que ce ne soit les résidus de ce périple en mer.  D’un commun accord, nous fîmes appel aux services d’une guérisseuse le jour de mon anniversaire.  Je ne pouvais espérer de meilleur présent en ce jour.  Et un mois plus tard, il était temps que nous annonçâmes la nouvelle au reste de la famille.

Assis auprès de Gabrielle, je l’avais observé manger les plats délicats préparés pour la visite de son frère.  J’avais fait en sorte qu’aux cuisines, rien qui ne puisse nuire à la santé de ma femme et l’enfant ne soit préparé pour l’occasion et tout au long du repas je m’étais assuré qu’on lui offre des plus beaux mets.  Au moment d’annoncer notre heureuse nouvelle, ma main se posa sur celle de Gabrielle pour la serrer avec chaleur.  Il me tardait de voir nos proches réjouis à leur tour.

« Nous étions impatients de vous l’apprendre et espérons que cette nouvelle vous comble tout autant de joie que nous.  Selon les guérisseuses, l’enfant devrait naître en septembre. »

Le temps passerait à une vitesse incroyable jusqu’à la naissance du bébé.  J’arrivais encore difficilement à me convaincre qu’à mon tour je deviendrais père.  J’espérais devenir pour l’enfant un modèle à suivre, tout comme l’avait été le mien pour moi.

« Mère, j’espère que lorsque vos devoirs d’impératrice n’accapareront pas votre précieux temps vous aiderez Gabrielle.  Père, j’aurai tout autant besoin de tous les conseils que vous pourrez me prodiguer, je ne saurais me tourner vers de meilleur exemple que vous. »

Il m’importait que mes parents soient impliqués dans la vie de l’enfant dès maintenant.  Leurs conseils m’étaient précieux et je les accueillerais avec plaisir.  J’espérais toutefois que leur soutien n’irait pas trop loin.  Cet enfant était notre première réalisation commune à Gabrielle et moi et je désirais que nous en soyons les pleins auteurs.  « Gabin, nous espérons que votre neveu ou votre nièce rendrons vos visites plus fréquente.  Nous tenions à votre présence ici ce soir lorsque nous partagerions la bonne nouvelle. »

Mon sourire et mon expression de bonheur n’avait rien à envier à celle de Gabrielle.
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Gabin de la Volte
Gabin de la Volte

Messages : 187
J'ai : 27 ans
Je suis : Major de la Division de la Volte ; Chevaucheur du dragon Obédience (Vol de Jade) ; mage du Printemps (séisme) ; prince de Cibella ; baron de Val-Serein

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la duchesse de Cibella ; Gaëtane. À Gustave de la Rive et sa famille. À la Chevauche (mon capitaine, mon maréchal, mes confrères...)
Mes autres visages: Tim l'Escampette
Message Sujet: Re: Malgré la rigueur de l'hiver   Malgré la rigueur de l'hiver EmptyLun 18 Mar - 19:32

Non, Gabin, pas maintenant, lui conseilla une énième fois Obédience quand, à plusieurs reprises, l'envie de parler de la paix en Arven s'était immiscée à ses lèvres. La soirée était si parfaite, et les invités tout autant, qu'il se disait que c'était une occasion à ne pas manquer – comme celle qui lui avait permis de retrouver Bertin. Peut-être même était-ce une gentillesse de sa sœur, la confidente à ses histoires depuis tout jeune, pour l'inviter à parler ouvertement avec son cœur. Non, ce n'est pas ça, et tu le sais. Tu ne feras donc rien qui pourrait gâcher ce repas. Tu n'es pas égoïste. Et il avait raison, Gabin ne l'était nullement, aussi mordit-il une nouvelle fois sur sa langue avant de repiquer sa fourchette dans la chair de ce si bon lapin dont les arômes lui chatouillaient les papilles. Les discussions à table ne manquaient nullement et étaient intéressantes. Il en avait d'ailleurs profité pour renouveler ses mots quant à l'inquiétude qui lui avait noué l'estomac au début de l'année en apprenant le naufrage du navire ducal en Ansemer. En apprenant que Gabrielle y était, mais également Gustave de Faërie. Il avait pris soin d'éviter au mieux de parler des dragons, son autre sujet fétiche, par respect pour Antonin qu'il appréciait et qui faisait, avec sa sœur, un couple magnifique. Ils avaient ces petites attentions discrètes l'un pour l'autre, ces regards, aussi, qui ne regardaient qu'eux, cette complicité qui était primordiale aux yeux de Gabin et qui le rendait presque jaloux. Ce problème-là serait facile à résoudre pourtant... Non. Sujet qu'il évitait soigneusement.

Puis approcha la fin du repas, qu'il aurait repoussé volontiers. Sauf que le départ ne vint pas, ce fut une nouvelle qui arriva. Une grandiose, qui épanouissait complètement Gabrielle. Une magique, qui sublimait la soirée. Une majestueuse, qui rendait le couple encore plus parfait. Et si puissante, que Gabin en resta muet un instant. Instant dont profita Antonin pour rajouter à sa joie.

Gabrielle était enceinte. Gabrielle serait bientôt mère. Antonin serait bientôt père. Et lui serait :

« Oncle, » réalisa t-il enfin, ému, ses émotions explosant derrière son torse bombé, tel un fier coq. Tout tremblant et dans une soudaine hâte contrastant avec son mutisme précèdent et ses bonnes manières, l'homme se leva, manquant de renverser sa chaise de peu, pour aller féliciter les futurs parents. Il ne fallait en aucun cas que Gabrielle s'épuise en se levant. Tu exagères un peu... Pas du tout, va Gabin. Va, va, va, le Magnifique.


« Ma Chère Sœur, je suis si heureux pour vous, vous serez une mère parfaite, » à Gabrielle, pour l'embrasser sur la joue. Gabin aimait souligner la perfection quand il y en avait et quand il en était certain. « Vous allez être père, mes félicitations, » à Antonin ensuite, d'une poignée de main et d'une maîtrise dans cet échange. Enfin à son empereur et à son impératrice, qui seraient bientôt grands-parents, après une quinte de toux pour se reprendre et contenir ses éclats de joie : « Félicitation à vous aussi, vos Majestés. »

Vraiment, quelle bonne nouvelle ! Lui qui n'aimait pas boire, désirait à présent lever son verre dont il avait à peine touché.


Malgré la rigueur de l'hiver LendemainDejaVu
Malgré la rigueur de l'hiver LendemainGuerrePaix

Gabin ¤ #B40A1E
Sumaelle ¤ #9900cc
Obédience ¤ #006666
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Malgré la rigueur de l'hiver   Malgré la rigueur de l'hiver Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Malgré la rigueur de l'hiver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: