AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
Vélo d’appartement FYTTER – ...
Voir le deal
150 €

Partagez
 

 De la neige, du sang et des sentiments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptyLun 1 Avr - 16:24




Livre IV, Chapitre 2 • L'Éternel Lendemain
Aaron de Sombreval & Ewen Treflet

De la neige, du sang et des sentiments

Ou comment voir en un camarade les yeux d’un ami



• Date : 19 janvier 999
• Météo (optionnel) : Il neige et il fait froid
• Statut du RP : Privé
• Résumé : En venant à Lorgol, Ewen pensait laisser ses démons de Souffleciel derrière lui pour se construire une nouvelle vie. La rencontre avec un de ses anciens bourreaux l’a laissé en sang, affaibli physiquement et moralement. Aaron étant dans les parages, il vient en aide à son camarade pour lui faire affronter la dure réalité pour apprendre à la surmonter, ressoudant le lien déjà présent entre les deux Chevaucheurs.
• Recensement :
Code:
• [b]19 janvier 999 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4633-de-la-neige-du-sang-et-des-sentiments#178816]De la neige, du sang et des sentiments[/url] - [i]Aaron de Sombreval & Ewen Treflet[/i]
En venant à Lorgol, Ewen pensait laisser ses démons de Souffleciel derrière lui pour se construire une nouvelle vie. La rencontre avec un de ses anciens bourreaux l’a laissé en sang, affaibli physiquement et moralement. Aaron étant dans les parages, il vient en aide à son camarade pour lui faire affronter la dure réalité pour apprendre à la surmonter, ressoudant le lien déjà présent entre les deux Chevaucheurs.



Ewen : #0000CC Patience : #FF005B











Dernière édition par Ewen Treflet le Lun 1 Avr - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptyLun 1 Avr - 16:24

Les rues paraissaient désertes malgré l’heure avancée de la journée, la cause au froid très certainement. C’est que la neige recouvrait les pavés de la Ville en cette journée de janvier. Les flocons avaient commencé à dégringoler dans la nuit, le tirant du lit du fait de la blancheur soudaine. Ewen s’était assis à sa fenêtre et avait regardé le lent ballet en silence pour ne pas réveiller ses camarades de chambrée. Dès que les premiers rayons de soleil avaient teinté la caserne, il s’était habillé pour rejoindre Lorgol. L’Outreventois aimait le son délicat du crissement de ses pas, de son souffle qui résonnait dans son écharpe, les picotements du froid sur les parcelles de peau qu’il n’avait pas couvertes.

Pourtant, il n’était pas seul. Un sourire moqueur avait résonné dans son dos et fait crisper ses poings. Il pensait avoir laissé ses démons à Souffleciel, les avoir enfouie dans les steppes qu’il aimait pour fonder de nouvelles bases ici, se construire un nouveau lui. Une personne, deux personnes, trois personnes dont il distingue les pas qui s’avancent. Il reconnait là celui lourd et irrégulier de ce gaillard boiteux qui lui avait fait voir les pavés souffeliens plus que de raison. Son cœur tambourinant il s’était arrêté, les dents serrées. Bientôt l’homme s’était posté devant lui, ses deux acolytes en retrait. Toujours incapable de se débrouiller seul celui-là.

Un échange acerbe débuta, sans pour autant hausser le ton. Ewen tenta de s’esquiver, de continuer sa route, d’éviter toute violence. Il sentait Mennedig contre sa cuisse qu’il rêvait de saisir et de planter dans le ventre de ce gros tas qui lui rappelait tous ses échecs. Il ne releva pas les mots durs, les plaisanteries malsaines. A chaque fois qu’il tentait un pas en avant une main le repoussait brutalement, lui en faisant faire deux en arrière. L’insulte partit – celle de trop – et heurta douloureusement son égo. Deux secondes plus tard le cadet se jetait sur le jeune homme en face pour le cogner de toutes ses forces. L’action était confuse, mélange de coups désarticulés, de mots crachés, de corps entremêlés. Il savait ne pas avoir l’avantage mais pour rien au monde n’aurait abandonné. Pas maintenant, pas cette fois-ci. Il avait une revanche à quérir pour toutes ces années.

Le poing qui heurtait sa tempe, l’élancement dans son ventre qui lui coupait le souffle. Puis l’arrête de son nez qui craqua et sa tête qui heurta violemment le pavé, légèrement amortie par le duvet blanc désormais teinté de rouge. Il ne se relèvera pas et attendra qu’ils partent. Le sang battait dans ses tempes, le long de son nez et de sa lèvre, dans sa main qu’il porta à son front et passa le long de son visage comme pour chasser les étoiles qui dansait devant ses yeux. Difficilement il parvint à se trainer et à s’asseoir le long d’une maison, remontant ses genoux pour y poser ses coudes et offrir un support à sa tête dodelinant au creux de ses paumes.

Il avait perdu, encore une fois.


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B









Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptySam 6 Avr - 15:41

Un petit nuage de buée s'échappa de la bouche d'Aaron tandis qu'il ressortait de l'échoppe dans laquelle il venait de faire quelques achats. Le froid était mordant en cette période de l'année, et la neige recouvrait les pavés et les trottoirs, rendant certains déplacements plus périlleux. Pour autant, le chevaucheur appréciait l'atmosphère différente qui se dégageait des paysages recouverts de neige quand il quittait la ville. Évidemment, ça ne simplifiait pas les tâches quotidiennes, mais la neige et le froid donnait un aspect figé tout particulier à la nature, et le jeune homme appréciait cela. En Outrevent, la neige se faisait plus rare sur les côtés grâce au climat plus doux venu de la mer, même s'ils en avaient tout de même presque tous les hivers.

Tandis que l'aîné des Sombreval marchait d'un pas rapide dans les rues presque désertes, des éclats de voix attirèrent son attention. S'il continua tout d'abord son chemin sans s'en préoccuper, les insultes et les piques qui fusaient le firent s'arrêter. S'il y avait une chose qu'Aaron ne supportait pas, c'était la méchanceté gratuite, les moqueries et autre intimidation. Il répugnait les gens qui se plaisaient à jouer les bourreaux de leurs pairs sans aucun raison autre que celle d'avoir le sentiment qu'ils étaient supérieurs. Fronçant les sourcils, il dévia donc de sa trajectoire et s'engagea dans la ruelle d'où provenait les voix. Pas question de laisser un gamin ou une jeune femme seule aux prises avec des voyous.

Tandis qu'Aaron continuait d'avancer dans la ruelle, l'atmosphère se fit soudain plus calme, les éclats de voix ayant cessés. Hâtant le pas, l'Outreventois resta interdit lorsqu'il parvînt enfin jusqu'à la scène de l’attroupement. Il n'y avait plus personne, hormis une silhouette appuyé contre un mu. La neige teintée de rouge non loin de là laissait entrevoir ce qui s'était passé. Scrutant la rue rapidement, le chevaucheur ne vit nulle trace des malfrats, qui s'étaient sans doute empressés de détaler. Rejoignant rapidement la silhouette recroquevillée au sol, Aaron s'agenouilla à ses côtés. Alors qu'il posait une main sur l'épaule de la victime pour lui relever la tête, il s’aperçut avec angoisse que ses vêtements lui étaient bien trop familiers. Et lorsque les mèches de cheveux du blessé glissèrent, elles dévoilèrent un visage qu'Aaron reconnu immédiatement : « Ewen ! » Sa voix était teintée d'inquiétude tandis qu'il réfléchissait à toute allure.

Qu'avait-il donc bien pu se passer pour que son compagnon se retrouve dans un tel état ? Son visage n'était plus que coupures et contusions tandis que le sang commençait déjà à sécher, et son regard hagard en disait long sur les coups qu'il avait reçu. Quelqu'un s'en était pris à lui, et bien qu'Aaron n'en connaisse pas la raison, une colère sourde monta en lui. Qui pouvait bien être assez lâche pour attaquer un jeune homme et le laisser dans un état aussi piteux ? Voir un de ses plus proches amis aussi amoché laissait Aaron démuni, partagé entre le chagrin de savoir son ami aussi mal et le désir de rendre la pareille à ses agresseurs. Attrapant doucement le menton d'Ewen dans sa main, il lui releva la tête avec douceur pour croiser son regard, cherchant à paraître aussi calme qu'il le pouvait. « Que s'est-il passé ? » La priorité, désormais, était de faire le point sur l'état de son ami pour décider de la conduite à tenir. Il aurait tout loisir de s'occuper des autres plus tard.


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
De la neige, du sang et des sentiments V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
De la neige, du sang et des sentiments 175691TitreAaron2
De la neige, du sang et des sentiments 183231Quintal6
De la neige, du sang et des sentiments 512835TitreAaron1
De la neige, du sang et des sentiments LabyrintheOcean
De la neige, du sang et des sentiments LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptyMar 16 Avr - 13:01

Ewen nageait dans un brouillard épais, martelé par les coups frénétiques de son sang qu’il sentait passer dans chacune de ses veines. Ce lâche avait gagné, encore une fois. A croire qu’il n’avait toujours pas réussi à devenir un homme malgré toutes ces années et tous ces entraînements. Dans les vapes, il n’entendit pas les pas de son ami – déjà bien amortis par la neige – s’approcher de lui. Instinctivement, lorsque la main se posa sur son épaule le cadet sursauta, contractant ses muscles endoloris pour se préparer à recevoir de nouveaux coups. Même mort il était certain qu’ils continueraient à le poursuivre. Il ressentait chaque muscle, chacun de ses membres qui n’avaient pas été épargnés par les assauts. Il n’était que douleur et appréhension. Une bête blessée qui espérait une échappatoire, un seul instant de répit quitte à ce que Sithis le prenne avec lui. Lâche, faible. Ce sont les seuls mots qui arrivaient clairement à se dépêtrer des limbes de ses pensées. Il était faible de ne pas avoir su résister.

Pourtant la main sur son épaule était douce, presque rassurante. Ses paupières closes ne lui permettaient pas de saisir grand-chose de son environnement. Et puis son nom, prononcé comme à des kilomètres de lui et lui parvenant dans un écho étrange. Un homme sans aucun doute. Un homme tinté d’inquiétude qui le connaissait. Peu de Lorgois le connaissaient, à moins de l’avoir côtoyé à l’Académie ou à la Caserne. Douloureusement son visage fut redressé, lançant des crépitements dans sa nuque et agressant ses paupières par la blancheur environnante. Ewen se força à ouvrir ses yeux, découvrant un visage flou en face de lui. Ses traits étaient déformés par les étoiles dansantes devant lui, rendant compliqué sa reconnaissance. « Aaron ? » murmura-t-il, incertain. Au fond de lui il espérait se tromper, que son ami ne le voit pas dans cet état. Bon sang, ils en avaient traversé des choses, mais son égo était encore loin d’accepter de faire face maintenant.

S’il ne se trompait pas, que penserait donc le Chevaucheur de son ami, trop faible pour avoir réussi à se défendre ? Penserait-il que c’était lui le fautif, dans cette histoire ? Il aurait raison en une certaine mesure, si ces souffeliens s’en prenaient à lui c’est qu’ils devaient avoir une bonne raison. On n’attaque pas quelqu’un par simple plaisir. Enfin si, mais pas avec un tel acharnement. « Que s’est-il passé ? » Devait-il lui avouer qu’il avait lancé le premier coup ? Qu’il était blessé uniquement parce qu’il n’était si … outreventois que ça ? Sa lèvre se mit à trembler, ses yeux à s’embuer. Aucun mot ne réussit à sortir, seulement un sanglot qui secoua douloureusement son corps. Douleur physique et morale, douleur venue du tréfond de ses entrailles et qu’il n’arrivait plus à contrôler.

Ewen laissa retomber sa tête sur l’épaule de son ami et guide, s’accrochant de ses maigres forces à ses épaules. S’il te plait, ne pars pas, ne fuit pas. Il n’arrivait pas à retenir ses larmes, à étouffer cette peine qui le prenait d’assaut si brusquement. « Pardon, pardon … » Pardon d’être aussi faible, pardon de pleurer ainsi comme un enfant apeuré, pardon de ne pas savoir être un homme. Pardon d’être moi.


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B











Dernière édition par Ewen Treflet le Ven 3 Mai - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptySam 27 Avr - 17:42

Le blessé mit du temps à ouvrir les yeux, comme plongé dans une sorte de demi-coma. Ses traits crispés et son visage boursouflé laissait entrevoir l'état d'hébétude dans lequel il pouvait se trouver. Malgré tout, son regard parvînt jusqu'à celui qui lui tenait l'épaule, et il souffla : « Aaron ? » Ce dernier acquiesça doucement de la tête. Il ne souhaitait pas brusquer son ami ; il lui faudrait du temps. Tandis qu'il attendait une bribe d'explication, les lèvres d'Ewen se mirent à trembler tandis que ses yeux se remplissait de larmes, et il finit par éclater en sanglot. Ses mains abîmées vinrent saisirent les épaules de son compagnon, et les larmes se mirent à couler, le secouant de violents sanglots. « Pardon, pardon … » L'aîné des Sombreval ne comprenait pas à quoi son cadet faisait allusion, mais cela importait peu. Seule comptait la situation actuelle, et la détresse flagrante dans laquelle Ewen se trouvait.

Sentant son ami cramponné à lui, Aaron compris que ce dernier redoutait seulement qu'il s'en aille. C'était loin d'être son intention, mais le jeune chevaucheur avait sans doute besoin d'être rassuré. Alors, tandis que les larmes roulaient toujours sur les joues de son compagnon, l'Outreventois posa ses mains sur celles de son compagnon, comme pour lui signifier qu'il était bien là, et resta silencieux quelques instants. Parfois, il valait mieux vider son sac une bonne fois pour toute, les choses semblaient plus claires ensuite. En d'autres circonstances, Aaron n'aurait sans doute pas été très à l'aise, mais Ewen était son meilleur ami et le voir aussi mal était difficile pour lui. Enfin, quand les larmes du jeune homme se firent plus rares ; le chevaucheur lui demanda d'une voix calme : « Es-tu blessé ailleurs qu'au visage ? » Les coupures et autres hématomes que portaient le cadet auraient besoin d'être nettoyées et pansées, mais elles n'étaient pas urgentes. Pour autant, Aaron ne savait pas ce qu'il s'était passé ; son ami pouvait avoir été touché ailleurs. « Et si tu me racontais ce qu'il s'est passé ? » Il n'y avait aucune obligation dans la voix du chevaucheur d'Héritage, seulement un calme bienveillant.


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
De la neige, du sang et des sentiments V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
De la neige, du sang et des sentiments 175691TitreAaron2
De la neige, du sang et des sentiments 183231Quintal6
De la neige, du sang et des sentiments 512835TitreAaron1
De la neige, du sang et des sentiments LabyrintheOcean
De la neige, du sang et des sentiments LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptyVen 3 Mai - 16:46

Son corps secoué finit par se calmer au bout de longues minutes. Les paumes de son ami sur les siennes, sa présence rassurante avait réussir à venir à bout des larmes du souffelien. Épuisé par tant de douleur à évacuer Ewen relâcha lentement son étreinte pour se repositionner contre le mur. En d'autres circonstances il n'aurait très probablement tenté un geste comme celui là envers son mentor, c'était déplacé. Mais la simple idée d'être à nouveau abandonné dans cette ruelle l'avait poussé à se cramponner à ce sauveur inespéré. Il entendait toujours fortement son coeur dans ses tympans mais le brouillard se dissipait petit à petit. Le cadet essuya son nez d'où coulait encore un léger filet de sang avant de replonger son regard dans celui de son camarade, un peu gêné. Sa bouche était pâteuse et ses mots à peu près correctement articulés. « Pardon je ... j'aurai pas du, enfin ... me jeter comme ça ... Enfin, désolé. » L'honneur avant la douleur. Toujours

Lentement il tenta de faire tourner sa tête pour dégourdir sa nuque mais le mouvement le fit tanguer. Mauvaise idée. Un petit checkup mental rapide - tout autant qu'il pouvait être - lui permi de vérifier les principales sources de problème. Son oeil gauche était gonflé, il sentait sa chemise légèrement poisseuse sur son côté et sa cheville pouvait partir dans un angle relativement peu habituel. A part ça il ne devrait hériter que de bonnes grosses contusions et de sacrés hématomes. La chevauche risquait d'être difficile à reprendre dans l'immédiat. Se redressant contre le mur, il s'installa plus confortablement pour son postérieur et s'éclaircit la gorge. « Ne t'inquiète pas, ça devrait aller. » Le jeune homme se sentait faible et prêt à replonger dans les limbes de l'inconscience. Ils l'avaient bien amoché, ces enflures.  « J'ai mal aux côtés et à la cheville, le reste devrait passer. » Tenter de minimiser autant que possible, aussi peu crédible que cela puisse être.

Sa gorge se noua un instant à l'idée de se confier. Il ne le faisait jamais d'ordinaire, mais la situation était différente. Et puis c'était son meilleur ami en face de lui, non un inconnu curieux. Un grand frisson le prit comme si la température venait de chuter de dix degrés d'un coup et il se mit à grelotter. « Est-ce qu'on pourrait trouver ... un endroit pour se réchauffer avant ? » Difficilement l'Outreventois entreprit de se relever. Un élancement dans sa cheville et son genou le firent trébucher lorsqu'il essaya de se mettre debout, le faisant gémir de douleur lorsqu'il rencontra à nouveau le sol. Peut-être un peu plus blessé que je ne le pensais. C'est son égo surtout qui était blessé, lorsqu'il demanda de l'aide à son ami dans un murmure. Lorsqu'ils seraient au chaud et à l'aise, peut-être sera-t-il plus simple de parler.


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B









Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptyMer 22 Mai - 19:23

Après de longues minutes durant lesquelles Ewen laissa toute la tension s'échapper, il repris doucement contenance. Lentement, il relâcha sa prise pour venir s'adosser au mur à nouveau. D'un geste machinal, il essuya le filet de sang qui coulait encore de son nez avant d'ajouter d'une voix gênée : « Pardon je ... j'aurai pas du, enfin ... me jeter comme ça ... Enfin, désolé. » Aaron ne releva pas, nullement décidé à donner de l'importance à ce qui semblait mettre Ewen mal à l'aise. Ce dernier tenta ensuite de bouger légèrement, les grimaces sur son visage laissant entrevoir que cela ne se faisait pas sans douleur. Il tenta de rassurer son colocataire d'une voix plus assurée, mais l'aîné des Sombreval n'était pas dupe ; son compagnon était mal en point. Il lui indiqua avoir mal aux côtés et à la cheville, ce qui pouvait tout à fait s'entendre au vu de l'aspect que l'articulation avait prise.

Ewen se mit soudain à trembler, sans doute à cause du froid, et Aaron fronça les sourcils. Il n'avait pas pensé que le choc ferait baisser la température de son ami, et que ce dernier risquait de tomber malade, affaibli comme il était. « Est-ce qu'on pourrait trouver ... un endroit pour se réchauffer avant ? ». Le chevaucheur de Sombreval acquiesça rapidement ; ils trouveraient sans doute une taverne correcte dans les environs, sans personne pour venir les déranger. Les règlements de compte n'étaient malheureusement pas si rares. Avant qu'Aaron ait pu esquisser le moindre mouvement, son cadet tenta de se remettre debout, mais il ne parvînt pas à prendre appui sur sa jambe et chuta de nouveau. Le cavalier d'Héritage parvînt à le rattraper juste à temps tandis que ce dernier murmurait quelque chose qu'il ne saisit pas. Passant doucement un bras sous celui d'Ewen, Aaron l'aide à se redresser lentement en lui servant de béquille du côté où il ne pouvait guère s'appuyer.

Clopin-clopant, les deux compagnons avancèrent lentement dans la rue, les yeux du plus vieux cherchant furtivement une taverne ou une auberge où ils pourraient se réchauffer. Bientôt, son regard rencontra une vieille bâtisse dont l'enseigne indiquait qu'ils pourraient y trouver le couvert et le gîte. Soutenant Ewen jusqu'à la porte, l'aîné des Sombreval entra doucement dans l'auberge. Croisant le regard du maître des lieux, il lui fit un signe de tête indiquant qu'il revenait, et aida son ami à s'installer à l'une des table située près de la cheminée où crépitait un petit feu. « Ne bouge pas, je reviens. » Ce faisant, il retourna au comptoir voir l'aubergiste. Il demanda à ce qu'on leur serve deux repas chaud et de la bière, puis sortit de sa tunique quelques pièces que le vieil homme de l'autre côté du comptoir s'empressa de ramasser en souriant. Aaron retourna donc s'asseoir en face de son compagnon, espérant que ce dernier ne tarderait pas à se réchauffer, mais surtout qu'il lui expliquerait. « Vas-tu me raconter maintenant ? » Ce n'était pas de la curiosité ; le chevaucheur souhaitait simplement comment son ami - si calme et réservé - avait pu se retrouver dans un tel état.


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
De la neige, du sang et des sentiments V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
De la neige, du sang et des sentiments 175691TitreAaron2
De la neige, du sang et des sentiments 183231Quintal6
De la neige, du sang et des sentiments 512835TitreAaron1
De la neige, du sang et des sentiments LabyrintheOcean
De la neige, du sang et des sentiments LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptyJeu 11 Juil - 15:17

Les pavés sous ses chaussures constituaient une véritable torture. Aaron le soutenait du mieux qu'il pouvait et le cadet n'hésitait pas un seul instant à profiter de toute la force de son camarade pour parvenir à leur but. Le claquement de ses dents créait un bourdonnement désagréable dans sa tête, l'irrégularité du sol une douleur difficilement supportable sur sa cheville. Ainsi l'auberge lui parut à la fois horriblement éloignée et miraculeusement proche. La faute à sa tête qui dodelinait au rythme de leurs pas et lui faisait perdre la notion du temps, des choses et des distances. Lorsqu'enfin la porte s'ouvrit sur un gîte confortable il accueillit la chaleur de la bâtisse avec un soupir de soulagement. Plus rien à voir avec le froid glacial que la neige avait laissé s'immiscer dans ses vêtements désormais trempés. S'asseoir près du feu lui fit le plus grand bien tout en utilisant des forces qu'il ne pensait pas avoir encore pour ne pas se laisser tomber trop violemment sur son siège de bois. Il laissa Aaron s'occuper de tout sans même y réfléchir. Les yeux clos, Ewen gardait les paumes tendues vers les flammes, réchauffant délicieusement les extrémités de son corps transi. Il était si bien installé dans le cotonneux confort de chaleur qu'il sursauta lorsque son ami s'installa à ses côtés. Était venu le temps des explications, aussi difficiles soient elles à lui donner. Le Souffelien appréhendait déjà la réaction de son ami. Comment pouvait-il réagir autrement que par un élan de pitié et de jugement face à tant de faiblesses de sa part ? Aaron était différent des Souffeliens de son enfance, peut-être le soutiendrait-il plus aisément que les autres.

Passant une main sur son visage - geste devenu régulier en ce jour, comme s'il l'aidait à chasser la brume de son esprit - Ewen soupira. Ses mains tremblaient légèrement et il ne savait pas encore comment commencer. Son courage il le trouva dans ses doigts qu'il croisa et la présence réconfortante de son camarade de vol. « J'ai grandi avec les gosses des rues, avec les gosses des artisans. Ma mère est couturière et mon père tisserand, ils étaient fait pour se trouver ces deux là. » Un fin sourire égaya légèrement son visage. Il y avait toujours une certaine tendresse lorsque le cadet mentionnait ses géniteurs. Il avait toujours au fond de lui un peu de rancœur envers son père, mais l'amour qu'il avait pour lui dépassait ses sombres pensées. « Lui est lagran, elle est outreventoise. Le problème, c'est que de base ils n'ont pas vraiment les mêmes... valeurs. Enfin, celles de mon père ne convenait pas toujours... »

Un petit brun courait le long des rues, un tapis enroulé sur son épaule. Il connaissait le chemin par cœur, l'ayant emprunté de très nombreuses fois. La tenture oscillait sur sa tête au rythme de sa course, suffisamment pour que lors de son virage elle heurte violemment un autre enfant et le renverse. Aussitôt il s'excusa alors que l'enfant se relevait. Aucune blessure à déclarer, si ce n'était peut-être une bosse qui viendrait poindre sur le front du Souffelien dans quelques heures. Il était temps alors de reprendre sa route afin d'apporter la commande en temps et en heure à la famille qui l'avait demandé. Mais non, ce n'était pas le moment qu'avait décidé le plus grand qui venait de tourner à l'angle de la rue. « Alors Treflet, 'n'est pas capable de bien s'comporter ? C'ton lagran d'père qui sait pas t'apprendre les bases ? » Ce n'était pas la première fois que cet idiot critiquait son "lagran d'père". Ewen n'avait jamais compris ce qu'il pouvait avoir de si spécial son père. Il était comme tout Outreventois de base, il avait des valeurs. Les siennes, certes, mais des valeurs tout de même. Comme d'habitude il avait alors baissé la tête, marmonnant des excuses. Il n'y avait pas eu mort d'hommes, pourquoi devait-il forcément passer des heures à s'excuser auprès de la victime de la tapisserait volante ? « J'vais t'apprendre moi, c'qu'c'est l'honneur. » Pour avoir compris il avait compris. Les coups avaient plu sur son corps, le faisant pleurer de douleur. Une fois l'averse passée il s'était relevé et avait apporté la commande au bon endroit. Mais en retard. Tant pis, il était rentré et n'avait plus dit un mot de la journée.

« Ce n'était qu'une fois parmi tant d'autres durant trop d'années. Il trouvait toujours des excuses débiles pour en profiter. Et moi j'avais pas les armes pour me défendre, il a toujours été plus grand et plus fort que moi. Encore aujourd'hui. » Parler lui avait laissé la gorge sèche et son regard n'avait pas quitté ses chaussures. La bière et les deux repas chauds avaient été apportés sans qu'il ne s'en rende compte, perdu dans ses pensées. Tremblant il saisit une choppe et en but quelques gorgées. Jamais il n'avait réussi à croiser le regard de son collègue depuis qu'il avait commencé ses explications. De toute manière il n'aurait pu le faire que de l’œil droit, le gauche était fermé par l'hématome qui s'était formé entre temps. « Je pensais qu'en venant ici je serai tranquille, que je pourrai me reconstruire loin de ceux qui me jugeaient à l'époque. » Un petit rire nerveux et triste à la fois le prit. Qu'est-ce qu'il s'était noyé dans ses espoirs.

Douloureusement Ewen s'était retourné pour faire face à la table. Saisir le couvert pour tenter de manger lui était impossible tant sa main refusait de lui obéir. Défait il le lâcha, laissant retomber sa tête lourdement. « J'ai encore pas su me défendre. J'fais pitié Aaron... Comment j'peux devenir un bon Chevaucheur si je suis même pas capable de me défendre moi-même ? » Par le retour de ses démons d'enfance c'était toutes ses capacités qu'il remettait en doute. Comment pouvait-il protéger tout une population s'il ne savait garder sa propre personne dans un état convenable ?


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B











Dernière édition par Ewen Treflet le Lun 28 Oct - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments EmptyLun 14 Oct - 21:30

Assis en face d'Ewen, Aaron fixait le visage meurtri de son compagnon, les flammes éclairant les hématomes qui mettraient du temps à disparaître. S'il avait toujours connu son cadet comme étant quelqu'un de réservé, il ne l'avait jamais vu aussi renfermé et mal en point, et cela le peinait. Pourtant, il ne voulait rien laisser paraître, ne désirant pas mettre Ewen encore plus mal à l'aise. Alors il se contenta d'écouter en silence tandis que son camarade lui racontait.
« J'ai grandi avec les gosses des rues, avec les gosses des artisans. [...] Enfin, celles de mon père ne convenait pas toujours... » Et il continua sa tirade, rendant l'aîné des Sombreval plus silencieux qu'il ne l'était déjà. Lui était né dans une famille de nobles et n'avait jamais eu à se confronter aux difficultés auxquelles les familles plus modestes devaient parfois faire face. Il n'avait jamais connu l'enfance qu'Ewen avait eu, pas même quelques mois. S'il avait parfois eu les défauts de l'exacte inverse, il n'avait cependant jamais été physiquement pris à parti. « Ce n'était qu'une fois parmi tant d'autres durant trop d'années. Il trouvait toujours des excuses débiles pour en profiter. Et moi j'avais pas les armes pour me défendre, il a toujours été plus grand et plus fort que moi. Encore aujourd'hui. Je pensais qu'en venant ici je serai tranquille, que je pourrai me reconstruire loin de ceux qui me jugeaient à l'époque. »

Pas une fois, Ewen n'avait relevé les yeux pour croiser le regard de son ami. Il se sentait sans doute trop honteux pour le faire. Pour un peu, Aaron aurait souhaité lui faire redresser la tête pour lui montrer qu'il n'y avait nul jugement dans son regard, mais il savait que ce n'était pas la chose à faire. Son cadet avait autant besoin de le raconter que d'exprimer son ressenti, et il fallait lui laisser le champ libre. « J'ai encore pas su me défendre. J'fais pitié Aaron... Comment j'peux devenir un bon Chevaucheur si je suis même pas capable de me défendre moi-même ? » Sa main tremblante n'avait pas su porter la cuillère jusqu'à sa bouche, et l'avait laissé retomber dans l'assiette avec lassitude.

Durant quelques instants, le chevaucheur d'Héritage n'ajouta rien, laissant le temps à son compagnon de laisser libre cours à ses émotions. Comme il aurait voulu retrouver ces brutes et leur faire payer ce qu'ils avaient fait à Ewen ! Pourtant, il savait que ce n'était ni digne d'un chevaucheur, ni digne de lui. Ils valaient tous les deux mieux que ça. Ramassant la cuillère qui traînait sur la table, il la remis dans l'assiette de son colocataire et repoussa doucement l'assiette vers ce dernier. Il fallait qu'il mange, il ne devait pas se laisser abattre. « Aucune excuse, aussi valable soit-elle, ne justifie une agression délibérée. Quel honneur y a t-il à s'en prendre à un plus petit que soi ? Qui plus est à plusieurs ? » Tout en réfléchissant, Aaron bu une gorgée de bière. Il aurait tant voulu être en mesure de trouver les mots exacts pour réconforter son camarade. Pourtant, il savait qu'Ewen aurait besoin de temps pour intégrer les choses. Il devait seulement apprendre à les voir différemment. « Je te mentirai en disant que je sais ce que ça fait, mais je peux te dire une chose que j'ai appris. Celui qui attaque ne le fait que parce qu'il est envieux. »

Ses doigts enserrèrent doucement la choppe tandis qu'il regardait les flammes qui léchaient l'âtre de la cheminée. Lui n'avait eu droit qu'à une éducation dans les règles de l'art, loin de l'agitation de la vie réelle. Jusqu'à son adolescence, il n'avait connu que les enseignements qu'un noble se doit de recevoir sans jamais se confronter réellement à la réalité en dehors de Sombreval. Et quels apprentissages il avait manqué. Avec le recul, Aaron s'était fait à l'idée que l'éducation qu'il avait reçu n'avait pour but que de faire lui un gestionnaire aguerri et un adroit diplomate. Il n'avait jamais été prévu qu'il fasse autre chose. Or, en rentrant à l'Académie puis à la Caserne, il avait découvert que la réalité était tout autre. « On ne blâme pas un homme pour ce qu'il subit. On le blâme pour ce qu'il fait. C'est la seule chose qui compte, Ewen. Qui tu décides que tu veux être, et pas qui les autres font que tu es. » Aaron avait de nouveau posé son regard sur son compagnon, désireux de lui faire prendre conscience de ce qu'il avait lui même mis des années à accepter. Rien n'était jamais acquis, mais être en accord avec sa conscience facilitait grandement les choses.


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
De la neige, du sang et des sentiments V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
De la neige, du sang et des sentiments 175691TitreAaron2
De la neige, du sang et des sentiments 183231Quintal6
De la neige, du sang et des sentiments 512835TitreAaron1
De la neige, du sang et des sentiments LabyrintheOcean
De la neige, du sang et des sentiments LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: De la neige, du sang et des sentiments   De la neige, du sang et des sentiments Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
De la neige, du sang et des sentiments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» [UPTOBOX] La Neige et le feu [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: Territoires Libres :: Lorgol aux Mille Tours :: Ville Basse-
Sauter vers: