AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptySam 6 Avr - 21:46




Chroniques d'Arven

Intrigue 4.3

Au Fer Rouge



Intrigue animée par Aura·





Le Prix à Payer

C’est à l’aune du prix à payer que l’on mesure la vraie valeur des choses




Savait-il, le rusé Voleur, que perturber le fonctionnement de son Sablier ferait exploser le Temps ? Savait-il, Tyr Parle-d’Or, que ses expérimentations hasardeuses anéantiraient le cycle perpétuel de la roue qui jamais n’est censée s’arrêter ? Peut-être. Peut-être l’ignorait-il complètement, peut-être s’en fichait-il tout à fait. Seules les conséquences importent : la Tapisserie emmêlée à jamais, les fils entortillés là où naguère la trame filait droit. Le Temps a cessé d’exister : tout arrive en même temps, sans jamais s’arrêter, perpétuellement, et le passé percute le présent dans un chaos terrifiant. En conséquence, nombreux sont ceux qui disparaissent purement et simplement de la Tapisserie ; tandis que d’autres se trouvent projetés dans des bulles temporelles fragiles. Consciences et corps se trouvent brutalement dissociés, certains s’incarnant dans une enveloppe charnelle qui n’est pas la leur, forcés de cohabiter avec un autre esprit… et d’affronter des événements inattendus.

C’est à une époque terriblement reculée que vous vous trouvez projetés, alors que les empires n’existaient pas encore, qu’il n’était pas question de royaumes ; dans cette période sombre et trouble où la loi était édictée par les forts, appuyés par le pouvoir des dieux qu’ils vénèrent. Vous êtes dans des corps qui ne sont pas les vôtres, influencés par une personnalité qui n’est pas la vôtre ; mais vous connaissez cet univers, instinctivement, et vous savez qui vous êtes - et qui est la personne dont vous habitez le corps, ainsi que ce qu’elle est supposée faire. Ces actes pourraient vous rebuter d’ordinaire ; mais voilà, la personnalité résiduelle de ces individus vient influencer les vôtres.  

Ce qui se joue à présent pourrait bien influencer profondément la nature de la réalité que vous retrouverez, une fois le Temps réparé…

Vous voilà sur la place centrale d’une ville de petite taille, devant le temple où l’on vénère les divinités primitives. Un autel teinté d’écarlate se tient au centre de la place, et une petite foule est assemblée là. Il est traditionnel de venir acheter les faveurs divines au prix du sang - parfois le sien, parfois celui d’autrui ; tout le monde sait que la vraie valeur des choses dépend avant tout de la quantité et de la pureté du sang qui a coulé pour les obtenir… !




Tour 1

Consignes


IRL : du lundi 8 au dimanche 13 avril.
IRP : le 1er avril 1004, mais à une époque très reculée.

• Ce topic concerne les personnages suivants exclusivement :

  • Bastien, tu es l’officiant : le prêtre qui accepte ou refuse un sacrifice présenté aux dieux, et qui le dédie à une divinité précise avant la mise à mort.
  • Géralt, tu es le grand exécuteur : c’est toi le bourreau chargé des mises à mort sur l’ordre de l’officiant, nettement et proprement.
  • Tim, tu es l’apprenti exécuteur : tu es chargé d’apprendre les ficelles du métier auprès du bourreau en poste.
  • Marianne, tu es la vendeuse : épouse du grand exécuteur qui a insisté, tu es venue vendre ta fille à une requérante pour qu’elle soit sacrifiée.
  • Sonjä, tu es l’offrande : tes parents te vendent à une requérante pour qu’elle te sacrifie.
  • Gaëtane, tu es la requérante : noble de la ville, tu es venue acheter une vierge pour la sacrifier de tes mains en échange de la faveur divine.
  • Gauthier, tu es l’aspirant : désireux de devenir prêtre également, tu es venu offrir ton fils en sacrifice pour obtenir ce privilège.
  • Hermine, tu es l’aspirante : épouse de l’aspirant, désireuse de devenir prêtresse également, tu effectues la même démarche.
  • Adonis, tu es le sacrifice : fils des deux aspirants, tu as été conçu et élevé dans cet unique but, c’est donc le grand jour pour toi.

• Ce sujet va déterminer l’existence ou non d’un culte organisé autour du Panthéon, avec des prêtres et prêtresses. Si vous suivez le fil des événements, le culte existera dans notre présent ; si vous vous révoltez, le culte sera anéanti comme c’est le cas actuellement. La nature du culte sera déterminée par vos petits camarades dans l’autre sujet !

• Pour ce premier tour, vous avez quitté vos domiciles respectifs et vous rassemblez pour la cérémonie du jour. Il n’y a pas de sacrifices pour le moment, vous rejoignez simplement la foule venue assister au spectacle !
Le Destin est à votre disposition dans votre QG pour toute question.
Vous pouvez inventer un nom et une personnalité au malheureux dont vous avez volé le corps, si vous le souhaitez, ce n’est pas obligatoire.
ATTENTION : Le corps que vous occupez n’étant pas le vôtre, vos petits camarades ne peuvent pas vous reconnaître. Pas d’exception à cette règle !

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, n'a pas de limite de mots.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Consultez régulièrement le QG de l'intrigue, au cas où. :oui:

Bonne chance, dragonnets ! :angel:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Gauthier Coeurbois
Gauthier Coeurbois

Messages : 1185
J'ai : 45 ans
Je suis : Adepte du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire
Mes autres visages: Martial ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyLun 8 Avr - 15:05

C’est un grand jour.
Ton but est si proche.
Ton coeur s’emballe et tu as envie de sourire, il se serre au rythme de ton pas – tu sais où tu vas, mais quand as-tu commencé à marcher ?
Tu comprends l’attente qui est installée confortablement dans ta poitrine : elle grignote autour de ton cœur et fait se resserrer ta gorge. Le soleil est timide sur ta peau. Tu as hâte, alors que tes pas résonnent sur les pavés. Des années d’attente, un plan lentement mûri et poussé par la dévotion même qui enflamme toutes les fibres de ton être depuis si longtemps. Elle t’est familière, cette sensation qui coule en toi alors que les minutes passent dans le brouhaha de la journée qui démarre : la sensation que quelque chose doit arriver aujourd’hui, que l’action, même si elle n’est pas portée par ta main, amènera sur toi le regard de ceux en qui tu crois. C’est normal, c’est ainsi que tes jours se définissent, c’est ton existence même. Tu existes pour servir les dieux. La foi aveugle qui illumine ta voie et ta vie et guide ton bras régit jusqu’à la plus petite de tes pensées.
C’est un grand jour. Tu n’as juste pas vraiment conscience que ce n’est pas le tien, pas entièrement. Plus maintenant.
C’est une impression diffuse qui court alors que tu passes une main dans tes cheveux. Tes doigts s’actionnent, agissent comme ils sont supposés le faire – mais la peau qu’ils touchent te semble être celle d’un autre.

L’attente se fait plus lourde au creux de ton être – c’est aujourd’hui la consécration de tous les efforts que tu as pu faire au cours de la décennie écoulée. Et tu réalises, bien sûr, en sentant la présence à tes côtés, la manière dont ton corps te semble plus léger, que quelque chose ne va pas. Tu n’es pas toi, pas entièrement. Même ce tu t’est incongru.

Et tu le vis bien. Tu l'acceptes, quand vos âmes se rencontrent. Ce qui vous est le plus important, ce qui vous lie au plus profond, malgré la situation qui te semble à première vue sans explication est cette foi flamboyante qui illumine votre existence. Ce qui est le plus important, qui te permet de relativiser dans ce monde où tu t'éveilles sans être toi, c’est bien de savoir que cet homme que tu es et qui t’apparaît de plus en plus clairement est mené par une vibrante et prégnante croyance. Tu as conscience d’être toi.
D'être Gauthier.
Deux consciences qui s’appréhendent, se mêlent et se confondent. L’un commence là où l’autre finit : leurs choix sont identiques. Ton souffle est le sien.
Votre but est si proche.

Tes pensées se tournent vers celle qui l’accompagne depuis si longtemps, celle qui partage sa vie, celle dont le sang va être versé comme le tien pour que vous puissiez ensemble vous dévouer à votre foi. Tes yeux glissent sur le sol de terre, sur le ciel qui bleuit – ce n’est pas la chambre de la tour où tu sais que tu devrais te trouver, ce n’est pas le sol consacré que tu devrais fouler. L’attente au coeur se fait plus poignante, l’excitation s’y mêle – c’est la tienne, c’est celle de Gauthier.
Vous êtes deux dans cette situation inexplicable, mais votre avis sur la situation que vous comprenez (toi parce que tu l’as précipitée, toi parce que tu sais, simplement) est unanime. Le sacrifice est profond, le geste est magnifique dans sa dévotion – cette offrande dont tu prends la main et que tu guideras vers sa mort.
C’est un beau jour, alors que vous prenez le chemin de la place où vous vous mêlerez à la foule, un beau jour pour choisir d’embrasser la voie des dieux.
Spoiler:
 



#5E0021
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyMar 9 Avr - 18:41

Tu as toujours voulu être là. Tu désires être là.
Je le désire, même si j'ai conscience que ce n'est pas moi.


J'avais l'impression de m'éveiller, ou plutôt j'avais l'impression d'avoir l'esprit embrumé, d'être sous l'effet d'une drogue ou d'une boisson trop puissante pour moi. Cielsombroiserie que voilà. Je me sentais lourd et prisonnier à la fois de mon propre corps. Mes mains me semblaient aussi familières qu'inconnues. Les lieux tout autant, alors que je dévisageais ce qui s'apparentait à une chambre sans décors. Je me levais et mes pieds me menèrent à un simple bassin puis, devant une glace brisée. Je savais les dieux indifférents à la beauté extérieure de l'homme. Mon visage pâle se reflétant dans le miroir me fatiguait et je m'en fichais bien. Je n'étais pas séduisant et je n'avais aucune raison de vouloir l'être. Je savais ce que je faisais ici. Je savais ce que je désirais y construire, y devenir. Et en même temps, je savais que ce n'était pas totalement moi. Les sensations étaient bien nettes pourtant. Tout me paraissait à la fois confus, impossible et évident.

Je m'étais levé tôt. J'avais enfilé une espèce de robe, en tout cas un vêtement très simple et ample. Un vêtement que personne ne jalouserait. Les dieux savaient qui nous étions, il n'y avait nullement besoin d'apparat devant leurs regards, devant leurs jugements. Je me sentais fier d'accomplir des tâches en leurs noms. Pour eux. Je me sentais heureux de faire mon ascension sur le chemin du grand exécuteur. J'avais tant de choses à apprendre, moi Maël au nom dépourvu d'importance. Pourtant je savais être Tim également, quoi de plus troublant.

Je fis craquer mes doigts puis je quittais la pièce. Je savais où aller, qui retrouver et le pourquoi du comment je ne pouvais traîner. Le jour était important. Ils l'étaient tous. Et je trépignais de rendre grâce aux dieux, d'accomplir leurs volontés, de servir également le peuple, d'être dans l'entre-deux, la main de la voix, d'apprendre et être utile au plus grand nombre. Mes lèvres se mirent à fredonner une mélodie plutôt jolie, loin de ce que je faisais sur l'Audacia, mais aux mots assez sombres. Je me savais jolie voix, mais je savais aussi que je ne l'étais pas normalement. Bref, belle voix constatée par mes oreilles, il était donc naturel de la transporter aux oreilles des plus hauts. Ma voix se tut à l'approche du grand exécuteur et sans un mot, je me glissais d'abord auprès de lui. Après, proche de la place, je me mis à le suivre derrière. À côté de lui, je pouvais toujours apprendre de ses gestes, ce qui était plus délicat depuis derrière. Tout du moins jusqu'à arriver à l'autel.

L'homme était plutôt grand. Enfin, par rapport à moi, il était grand. Je me trouvais affreusement petit. Médiocre. Affreusement blanc. Et surtout calme face à l'autel écarlate que je regardais se dessiner devant moi. Mais pas pour moi. Très important de souligner ce fait.

« Combien vont être sacrifiés aujourd'hui, Grand Exécuteur ? »

Les mots étaient murmurés dans le brouhaha de la foule qui s'amoncelait sur la place et, à la fois, j'en étais abruti de l'indifférence du message qu'ils transportaient. Je devais apprendre de ce qui suivrait, du Grand Exécuteur. Je devais le copier pour un jour si pas le remplacer, le seconder. Les mots que je sortais à l'attention de mon exemple à suivre, me semblaient provenir d'ailleurs. C'était pourtant normal de parler de sacrifice, qu'est-ce qui me chicanait là-dedans, je ne savais encore le dire. Les gestes, les mots, les pensées, étaient encrés en moi comme des prières sacrées.


Spoiler:
 


[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Hermine Chantelune
Hermine Chantelune

Messages : 394
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyMer 10 Avr - 23:22

Une chose étrange que le temps.
Que le monde.
La veille, le jour ne faisait que se répéter, tu crois bien. Tu te souviens de flammes, de pleurs, de baisers et de rires, tourbillon flou au coeur d’un sombre cylindre noir où ton coeur a appris à battre à nouveau, diamant né des cendres du passé. Tu te souviens de tes frères et soeurs, de tes fils et filles, tu te souviens du poison dans tes veines et au bout de tes doigts.
Aujourd’hui, il est nouveau, il est autre. Il y a le vent sur ta peau, le parfum humide et terreux du printemps, le soleil qui pique tes yeux. Tu entends des pas sur les pavés. Tu sais qu’ils sont tiens, que ce sont tes pieds, tes jambes, ton corps, et pourtant, pourtant, tu es double, en cet être que tu ne connais pas.
Et pourtant, pourtant, quelle chose étrange que le temps, car ton esprit si bien se mêle à ce corps qui t’accueille, se marie si parfaitement à cette fervente dont la dévotion te touche. Sa foi fait écho à la tienne et tu t’apaises, Hermine, d’une simple pensée, d’une simple caresse.

Tu ne te rebelles pas, contre votre foi.

Tu croises le regard de (Gabriel ?) ton époux, et un sourire étire tes (Loyse ?) lèvres. La foule se presse peu à peu jusqu’au temple où vos pas vous mènent. Tu n’es pas celle qui a débuté cette marche, mais tu la termineras sans t’opposer. Vous êtes ici pour quelque chose de si important. « Un jour si grand est arrivé pour nous », souffle ta voix étrangère avec une affection évidente pour cet homme à tes côtés, pour cet enfant entre vous. Une de tes mains vient rejoindre l’épaule de ton fils, l’autre la main de ton époux, discrète et brève marque d’amour. Vous avez attendu si longtemps !

Spoiler:
 


Dialogues en darkslateblue

[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  RandomWikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Sonjä de Sylvamir
Sonjä de Sylvamir

Messages : 470
J'ai : 28 ans
Je suis : Enseignante en Mécanique à l'Académie de Magie et du Savoir, à Lorgol

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Duché de Valkyrion ; Empire d'Ibélène
Mes autres visages: Olivier la Poutre
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 11 Avr - 18:17

Elle avance dans la rue sans jamais quitter les pavés des yeux, jeune femme au bras de sa mère qui l’entraîne vers l’avant. Elle ne saurait dire si sans ce mouvement qui la guide, elle se serait égarée ou arrêtée. Ses pieds sont propres comme jamais et tout ce qui la préoccupe est la crasse du dehors qui s’accumule sous ses souliers, un peu plus à chaque nouvelle enjambée. Elle porte une robe légère qui laisse les brises de printemps remonter en frissons dans son dos ; son plus beau vêtement, au détriment de son inconvenance à la saison encore fraîche.
Elle n’est pas seule. Quelqu’un s’est glissé sous sa peau, une autre conscience confondue dans la sienne, mêlant leurs identités et unissant leurs passés. Leurs idées se sont assemblées, cousues en un ouvrage unique, homogène. Elle ne la connaît pas, et pourtant aucun détail de son existence ne lui est inconnu, ses pensées les plus intimes lui sont partagées comme si elles émanaient de sa propre conscience. Sonjä. Elle est elles ; elles sont elle.

Bientôt apparaît le temple et la foule venue s’y divertir. La curiosité et le plaisir des badauds sont des mots à la définition creuse, concepts distants incapables d’égaler le sens profond du devoir qui lui incombe. Ce lieu intimidant, l’autel, le temple, la place où tous convergent, ne fait pour autant pas vaciller sa détermination. Il sera le théâtre de sa fin, mais le berceau du renouveau, de quelque chose d’infiniment plus beau ; de quelque chose de divin. Elle, qu’on dit exempte de toute impureté, est prête à offrir tout ce qu’elle est, pour prouver aux dieux que la foi de sa famille n’est pas émoussée. Si tant est qu’elle a un jour été accessible, la possibilité de se dérober à son destin s’est éclipsée. Aujourd’hui, fille exemplaire, elle fera honneur au prestige du grand exécuteur, son père, en laissant une requérante déverser son sang sur les pavés sales. Jamais elle n’oserait imaginer quelles pensées se cachent derrière le visage insondable de sa mère. La fille redouterait trop de n’y trouver aucune tristesse, mais c’est avec davantage d’effroi qu’elle imagine les regrets qui pourraient la ronger.

Sonjä n’a pas bronché, ni terni ses pensées de doutes ou d’envies de renoncement. Leurs esprits en osmose n’ont pas considéré la situation autrement que par l’acceptation du destin qui l’attend… Ou qui les attend ? Elle n’ose pas formuler clairement cette idée, mais Sonjä a dû la saisir alors même qu’elle glissait vers sa conscience. Mieux vaut ne pas y songer, pensent-elles de concert. Quelle que soit la raison pour laquelle cette conscience l’accompagne, d’aussi loin qu’elle vienne, cette présence la rassure. Comme si c’était un signe présageant la bonne disposition des dieux, elle renforce sa conviction d’avoir pris le bon chemin. Celle qui partage ses traits est assez pieuse pour respecter sa dévotion, et d’une certaine façon, comprend son choix de s’abandonner aux volontés de sa famille.

Car c’est bien son choix, n’est-ce pas ?

Spoiler :
 


→ Sonjä : Stand by jusqu'au reboot









Sonjä bavarde en #1a6f49
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Adonis le Lys
Adonis le Lys

Messages : 253
J'ai : 16
Je suis : Etudiant en 4ème année à l'Académie - Mage de l'Automne - Illusion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Envers sa famille, ses amis et l'Académie
Mes autres visages: Anaïs Belécu
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 11 Avr - 19:34

Il ouvre les yeux, il se lève, il sait que c’est son jour. Un instant il marque un temps de pause car il ne se sent pas chez lui. Il se demande s’il rêve ou s’il cauchemarde alors que la scène se déroule, une scène où il est semble-t-il l’attraction. Il se rend compte qu’il ne peut lutter alors il cède la place à cet autre moi, cette autre personne qu’il est devenu. Il regarde à sa gauche à sa droite et voit deux personnes qui le regardent amoureusement. La conscience de l’autre lui souffle que son père et sa mère l’accompagnent.

Les pieds avancent et il s’efface complètement pour comprendre. C’est une évidence, il a été élevé par cet homme et cette femme pour être le sacrifice parfait. Tous les jours où il s’est levé où il a prié n’avaient qu’un seul but : aujourd’hui.

Il se doit d’accomplir ce pourquoi ils l’ont éduqué alors que maintenant ils avancent ensemble. L’enfant regarde là bas l’exécuteur qui sera la dernière personne qu’il verra probablement avant de rendre honneur aux dieux. L’autel est rouge  de la couleur de son sang qui honorera ses dieux si chers à tous. Il ne peut y avoir d’autre alternative que celle qui va se passer dans quelques minutes.

Un instant la famille s’arrête et il sourit quand il sent la main de la femme sur son épaule. Il tend la sienne à son père pour un dernier contact, un dernier honneur avant de les rendre fier de lui. Oh oui il sait combien de sacrifices ils ont eux même faits pour lui offrir cette fin en apothéose. Il se doit de ne pas les décevoir alors que son regard se pose sur les hommes qui entourent l’autel.

Ce n’est pas le moment pas encore alors que subitement il se met à trembler l’émotion l’étreint.

« Papa et Maman merci je suis fier de ce que je vais accomplir ».

Un murmure à leur intention alors qu’il attend patiemment la suite ; qu’on en finisse, qu’il offre son sang aux dieux pour le bien des siens, de ses parents. Il est né pour ça et rien ne saura entacher le but ultime de son existence.

Spoiler:
 













Adonis s'exprime en : #0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Bastien Aigrépine
Bastien Aigrépine

Messages : 437
J'ai : 32 ans
Je suis : Major de division d'Euphoria

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel ; Octave, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tara Mille-Visages, Gustave de Faërie
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 11 Avr - 21:53

Cette sensation est étrange. Je me demande si je suis en train de rêver ou si je suis possédé. Ou quelque chose d’autre qui me dépasse et que mon esprit n’est pas du tout prêt à concevoir. Mais en tout cas, tout cela me semble… normal. Naturel. Comme si j’assistais à un épisode de ma propre existence. C’est quelque peu déroutant mais, alors que j’observe la foule qui commence à se faire plus dense autour de moi, je réalise que je me sens à ma place, que je suis exactement là où je devrais être.

Parce que la journée est importante. Plus qu’importante même. Elle est essentielle pour la bonne marche du monde. Pour que notre univers continue de tourner de la même façon. Et mon propre rôle dans ce qui se prépare… notre rôle peut-être… si tant que est que nous sommes vraiment deux et que je ne suis pas sujet à une hallucination quelconque… ce rôle est capital.

C’est moi qui vais décider de qui aura le droit de mourir, de qui aura le privilège d’être sacrifié et, surtout à qui. C’est un privilège, un honneur qui me permettra peut-être de combler cette sensation de creux, de vide, qui n’a de cesse de me hanter des mois. Ou alors, c’est peut-être pour ça que nos deux personnalités cohabitent si bien sans même se connaître. Parce que je sais, je sens que l’officiant sera celui qui me permettra d’être un peu apaisé. Et mener ma mission à bien est le plus important à l’heure actuelle.

Mon regard passe des uns aux autres, avec une curiosité que je masque sous une neutralité apparente. Il ne faut pas que je montre de signes qu’un des potentiels sacrifiés semble plus intéressant que les autres. Et j’écoute les échanges, alors que l’impatience tout autour de moi se fait de plus en plus palpable. Il va bientôt être temps. J’avance de quelques pas, me rapprochant de l’autel, presque impatient de savoir si nos dieux écouteront les demandes qui leur parviendront aujourd’hui. Si les sacrifices seront assez purs.

Mais je suppose que nous serons bien vite fixés. Alors je souffle, d’une voix forte et claire, habituée à ce genre d’exercice depuis nombre d’années.

« Mes dames et mes sieurs. Voilà une grande journée qui s’annonce. Le regard des Dieux est prêt à se poser sur nous ! J’espère que vous, ici présents, en serez tous dignes. »

Et j’ai un bref regard en direction de l’exécuteur ainsi que son apprenti. Si les choses se passent comme prévu, ils risquent d’être passablement occupés aujourd’hui.

Spoiler:
 


[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  TitreBastien2
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  OdBXI5EV_o
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  PlumeSerreServir
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  ArtGuerrePrismeLunaire
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  RandomJupons
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  1525464646-bastien
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptySam 13 Avr - 17:27

Tu es la requérante. Dans tes beaux habits, tu cherches de ton air hautain la vendeuse de vierges ! Ce fut ta première pensée une fois que tu as investi ce corps qui n’est pas le tien. Tu hausses les épaules, tu acceptes totalement l’idée de sacrifier une personne en échange de la faveur divine. En fait, l’idée ne te déplaît pas. Tu t’es bien servie de la mort de l’accordé pour avoir un enfant. Alors tu estimes être la personne qu’il fallait pour reprendre le rôle de requérante. Tu ne comprends pas tout de suite que l’époque n’est plus la tienne, sinon tu te serais empressée d’aller chercher Gabrielle pour la proposer en sacrifice. Tu te prends au jeu sans te poser de question, cherchant du regard cette fameuse vierge que tu sais, tu dois acheter.  

  « Vous ! » Tu appelles d’un signe de la main celle qui te semble être la vendeuse avec l’offrande à ses côtés. Tu les rejoins d’un pas assuré, elles qui viennent tout juste de rejoindre la place où s’amasse de plus en plus de monde venu voir le spectacle. Tu fais une halte pour écouter les paroles de l’officiant.

Tu surplombes les deux femmes et tu scrutes la plus jeune, tout en haussant un sourcil. Tu n’es pas dupe et ton hôte le sait : elle doit être pure ou cela pourrait avoir des conséquences néfastes sur ton sacrifice.   « Qu’est-ce qu’il me prouve que cette petite est bien vierge… ? » lances-tu d’un ton méfiant. On te l’avait toujours appris : mieux vaux prévenir que guérir ; tu préférais poser la question pour voir la réaction de la vendeuse et de l’offrande. Tu ne voulais pas te faire avoir et voulais être certaine d’investir dans une jeune fille encore pure. L’acceptation de ta faveur divine en dépendait ! Nul ne pouvait bafouer ton honneur !

Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  620681ChienDeBerger
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  Z6jWz9PB_o
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  1529168664-jesuisducoteobscurdarven
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptySam 13 Avr - 19:26

La journée promet d’être splendide, la lumière du printemps illumine ton enfant chérie.
Ta fille est prête, parée de sa plus belle robe – un peu légère pour la saison, mais qu’importe. Le soleil brille et tu es fière de la voir si magnifique. Tu as pris soin de sa coiffure et tes propres boucles blondes tombent en cascade élégante sur tes épaules. Oh, ta belle Abigaïl que tu aimes de tout ton cœur, tu es triste de devoir te séparer d’elle et que sa vie soit écourtée. Mais cela rend ton offrande encore plus grande. Ce n’est pas vous qui l’offrez au dieux, vous ne faites que la vendre, mais pour toi c’est tout comme. Et c’est la grandeur de votre don qui apaise ta peine. Alors tu restes souriante autant que possible.

Il aura fallu tous les arguments de ton époux pour te convaincre de votre choix de vendre Abigaïl : votre fille est encore pure, son sang d’une grande valeur. Vous l’aimez. Et l’argent, l’honneur, le prestige, les dieux, les dieux Maria ! C’est leur regard sur toi qui t’as fait plier, obtenir leurs faveurs et leur bienveillance. C’est ainsi que vous avez annoncé votre décision à Abigaïl, puis que vous vous êtes préparés jusqu’à aujourd’hui. Aubin est déjà sur la place de la ville, il est temps que vous alliez le rejoindre.

Tu sens Abigaïl frissonner, tu te sens toi-même différente, mais ce doit être parce que ce jour est particulier pour vous. Tandis que vous marchez vers le temple, tu la serres un peu contre toi dans un geste d’affection. Ta stature et tes formes généreuses l’abritent un peu du vent frais. Tu es fière d’elle, elle vous fait honneur. Aujourd’hui, tu la vends et c’est une requérante qui lui ôtera la vie, pour offrir son sang aux dieux. Pourtant, pour la première fois, cette réflexion te paraît étrange. « Tu es décidée ma chérie ? ». Tu ne comprends pas pourquoi cette question t’échappe, tu continues à vous guider vers la place. Qui semble déjà noire de monde à votre arrivée...
« Vous ! » Tu reconnais la voix qui t’interpelle, puis l’allure noble et la démarche assurée de la femme qui vous rejoint : la requérante, celle qui achète ta fille pour la sacrifier. Tu as tout juste le temps de la saluer avant que l’officiant ne commence à s’adresser à la foule. Tu es bien d’accord, c’est une grande journée qui s’annonce ! Des vagues de fierté te reviennent jusqu’à ce que la requérante reprenne la parole. « Qu’est-ce qu’il me prouve que cette petite est bien vierge… ? » Tu t’étrangles, scandalisée, et tu dois faire un effort pour répondre de manière courtoise à cette noble qui se croit tout permis. « Madame, je ne vous permet pas de douter de la pureté du sang de ma fille. Et quand bien même, je pense que l’officiant est parfaitement apte à juger la grande valeur du sacrifice qu’elle représente. » Tu jettes un regard de soutien à Abigaïl, protecteur. Tu connais ta fille, tu sais qu’elle est encore pucelle. Mais tu ne sais pas pourquoi au fond de toi tu voudrais que ce ne soit pas le cas, ou qu’elle s’exprime sur le destin qui l’attend.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300


Dernière édition par Marianne d'Orsang le Ven 19 Avr - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyDim 14 Avr - 21:01

Ce nouveau jour est important. Différent du précédent. Tu as conscience des différences, mais elles te semblent également normales, cohérentes. Tu clignes des yeux alors que tu es en train d'enfiler ta ceinture et cesses tout mouvement. La dualité dans ton esprit te trouble un instant, mais tu rejettes ces pensées. Tu sais qui tu es. Tu es Aubin, grand exécuteur. Tu es Géralt, chirurgien pirate. Ca n'a pas de sens, mais c'est la vérité et c'est normal.
Tu envoies quelques prières aux dieux, par habitude, mais aussi pour calmer la tension qui est née dans tes épaules. Puis tu reprends tes préparations. Il te faut ne pas tarder : c'est un grand jour !

Tu pars plus tôt que ta femme et ta fille. Tu les embrasses brièvement, murmures quelques mots emplis de fierté à Abigaïl et te voilà en route. Tu es d'ailleurs vite rejoint par ton apprenti, que tu salues d'une pression affectueuse sur l'épaule. Il fait ta fierté et tu as hâte qu'il puisse te seconder. Tu ne te fais pas réellement vieux, mais tu sais que le temps peut bien trop vite se retourner contre l'être humain. Il faut qu'il soit prêt à prendre ton relai si nécessaire : le culte, les dieux, leur volonté, cela passe avant tout le reste. Tout.

Tu termines quelques préparations, sentant le regard attentif de Maël, déterminé à ce que tout se passe comme prévu. Non seulement tu veux rendre les dieux fiers et accomplir les souhaits de l'officiant à la perfection, mais tu veux également que l'offrande de la chair de ta chair se passe sans problèmes. Tu cherches Maria du regard mais ne la trouves pas dans la foule qui s'amasse au centre de la place.
Ton apprenti te sort de tes pensées. Le mot sacrifiés fait marquer un arrêt à ton esprit, mais tu reprends bien vite le fil. « Patience, mon garçon. L'officiant saura déterminer le nombre juste. Il saura ce qui va satisfaire les dieux. » Tu lui offres un sourire rapide alors que vous vous arrêtez non loin de l'autel et de l'officiant en question. « Le jour sera grandiose, dans tous les cas. » Ton sourire s'agrandit à cette pensée.

Tu as hâte. Hâte que ta fille vous rende encore plu fiers. Qu'elle passe entre les mains des dieux pour une cause si chère à ton cœur, au cœur de tant de personnes. Tu sais que votre offrande fera plaisir au dieu, qu'elle montrera combien vous leur êtes dévoués. Ta femme n'a pas accepté de suite, mais tu as su la convaincre. Il ne pouvait de toute façon en être autrement. Quand tu as appris le souhait de la requérante, tu as su. Et les signes qui ont suivi n'ont fait que renforcer ta détermination. Il ne faut prendre la volonté des dieux à la légère, ni l'ignorer. Elle dépasse tout ce qui peut exister sur ces terres. Elle passe avant tout.

Tu vois enfin ta femme et fille, et ta fierté redouble. Un pic d'angoisse te traverse soudain. Tu n'en connais pas la raison, mais tu le chasses bien vite car il n'a pas sa place dans ton torse. Tu masses machinalement ce dernier, en son centre, et c'est le moment que choisit l'officiant pour prendre la parole. Tu hoches machinalement la tête à ses mots. Une fois, une deuxième fois à son attention. Avant de te tourner vers ton matériel et autres préparatifs. C'est bientôt le moment.

Bon sang que tu impatient. Comme une enfant qui recevrait sa première arme et commencerait son entraînement. Un regard vers le ciel et la journée qui s'annonce belle. Tu plisses les yeux, inspires. Tu fermes les paupières, expires. Tu les rouvres et te voilà pleinement dans ton rôle de grand exécuteur.

Que les sacrifices purgent vos terres et vos âmes de toute souillure. Que les dieux portent sur vous leur regard tout-puissant et tant désiré. Que le sang coule pour vous rendre plus forts et vous rapprocher toujours plus d'eux.

Spoiler:
 



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyLun 15 Avr - 22:46


Chroniques d'Arven

Intrigue 4.3

Au Fer Rouge



Intrigue animée par Aura·





Le Prix à Payer

C’est à l’aune du prix à payer que l’on mesure la vraie valeur des choses




Le moment est venu ! Aspirant, aspirante, voilà que ce jour tant attendu est venu. Vous l'avez conçu dans cet unique but, et voici que son jour de gloire est arrivé : le sacrifice va monter à l'échafaud, et si l'officiant l'accepte, sa vie sera offerte en présent à l'un des dieux. Quel dieu ? C'est l'officiant qui en décidera. Vous voilà devant l'échafaud, tandis que l'enfant s'agenouille puis se courbe pour déposer son cou fragile sur le billot, ses parents le tenant chacun par une main.

Exécuteurs, c'est à vous d'entrer en scène ensuite : le grand d'abord, expert et assuré, qui lève bien haut sa lame affûtée sous les acclamations de la foule ; puis l'apprenti son élève, le calice en main, prêt à recueillir le flot de sang une fois le cou tranché, pour en asperger l'assistance des fidèles et faire pleuvoir sur eux la bénédiction des dieux.

Louées soient les Puissances qui Sont !





Tour 2

Consignes


IRL : du lundi 15 au dimanche 21 avril (tant qu'il est dimanche sur votre fuseau horaire). Le Destin passera lundi 22.
IRP : le 1er avril 1004, mais à une époque très reculée.

• Ce topic concerne les personnages suivants exclusivement :

  • Bastien, tu es l’officiant : à toi de choisir si les deux aspirants peuvent rejoindre la prêtrise en échange de leur sacrifice, et si oui, quel dieu ils devront servir ! (Tu peux décider librement d'ordonner les deux, un des deux, ou ni l'un ni l'autre ; et si tu ordonnes les deux, tu peux choisir un dieu différent pour chaque, ou bien le même pour les deux).
  • Géralt, tu es le grand exécuteur : tu as le grand coupe-coupe affûté, et c'est toi qui tranches la gorge du sacrifice.
  • Tim, tu es l’apprenti exécuteur : une fois le sacrifice égorgé, tu récupères son sang et tu arroses le public avec, en les bénissant. Ambiance. :geu:
  • Marianne, tu es la vendeuse : il semblerait que la femme qui t'achète ta vierge remette en question sa pureté !
  • Sonjä, tu es l’offrande : observe bien ce qui arrive au sacrifice. Ca va, tu es sereine avec ce qui t'attend... ?
  • Gaëtane, tu es la requérante : cette vierge que l'on prétend pure, l'est-elle vraiment... ?
  • Gauthier, tu es l’aspirant : croise les doigts pour que l'officiant accepte ton cadeau !
  • Hermine, tu es l’aspirante : croise les doigts pour que l'officiant accepte ton cadeau !
  • Adonis, tu es le sacrifice : couic ! Es-tu mort dignement ?


• Ce sujet va déterminer l’existence ou non d’un culte organisé autour du Panthéon, avec des prêtres et prêtresses. Si vous suivez le fil des événements, le culte existera dans notre présent ; si vous vous révoltez, le culte sera anéanti comme c’est le cas actuellement. La nature du culte sera déterminée par vos petits camarades dans l’autre sujet !

• Pour ce second tour, vous assistez à l'exécution du sacrifice (Adonis). Des missions vont être envoyées !
Le Destin est à votre disposition dans votre QG pour toute question.
Vous pouvez inventer un nom et une personnalité au malheureux dont vous avez volé le corps, si vous le souhaitez, ce n’est pas obligatoire.
ATTENTION : Le corps que vous occupez n’étant pas le vôtre, vos petits camarades ne peuvent pas vous reconnaître. Pas d’exception à cette règle !

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, n'a pas de limite de mots.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Consultez régulièrement le QG de l'intrigue, au cas où. :oui:

Bonne chance, dragonnets ! :angel:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Adonis le Lys
Adonis le Lys

Messages : 253
J'ai : 16
Je suis : Etudiant en 4ème année à l'Académie - Mage de l'Automne - Illusion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Envers sa famille, ses amis et l'Académie
Mes autres visages: Anaïs Belécu
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyMar 16 Avr - 16:08

Il se rapproche de l’’échafaud, il se rapproche de son but final, il se rapproche de la consécration de toute une vie aussi courte fût elle. Il est fier comme ses parents sont certainement fiers de lui, il est fier de ce qu’il est face aux hommes et aux femmes qui le regardent. Il ne tremble pas pire il fait face à son destin car c’est ce pour quoi il a été éduqué. Il sent le regard de ses parents, leurs mains dans la sienne alors qu’il va pour déposer son cou sur le billot. Il tend ses mains vers celle de ses parents car il veut les sentir jusqu’à son dernier souffle.

Ses yeux se ferment. Il sait qu’il doit profiter de l’instant. Profiter de la mort c’est un peu ironique mais il aspirait tellement à cela depuis sa tendre enfance. Il entend les pas se rapprocher, probablement sont-ce ceux de l’exécuteur. Il pourrait se crisper mais il n’en fait rien. Après tout c’est son but. Loïc se met à prier pour ses parents qu’ils deviennent tous deux ce qu’ils aspirent à être. Il les a toujours aimés et ne les…. Il ne pense plus alors que la lame amorce son travail à la fois rapide et lent de mise à mort. C’est à cet instant précis qu’il ouvre les yeux pour regarder une dernière fois avant d’expirer son ultime souffle. Il sert fort la main de ses parents faisant passer dans ce geste tout l’amour qu’il éprouve pour eux.

Pour certains l’acte de mise à mort peut paraître long pour d’autres affreusement court. En ce qui le concerne il a senti sa peau se craqueler comme si l’homme avait hésité, comme si étrangement quelque chose l’en empêchait. Cette hésitation a duré une fraction de seconde puisqu’à la suite le geste de l’exécuteur devint plus sûr ôtant la vie à l’enfant qu’il était. Plus rien, plus personne, plus de vie… plus de Loïc...


Jusqu’à ce que…

L’impensable…

L’incroyable…

Une chose effrayante qui arrache fort certainement quelques cris d’horreur, d’incompréhension de la part des témoins de la scène de mise à mort. Alors qu’il est au sol, la main qui tenait celle de sa mère quelques minutes avant désigne la suivante, cette fille qui devait être la prochaine sur la liste, la fille de l’exécuteur est pointée du doigt en tremblant. Puis un gargouillis perceptible est entendu dans la gorge du défunt au moment où un mot, un seul rompt le silence qui s’est installé autour de lui :« IMPURE ». Le mot est comme hurlé provenant de nulle part alors que le doigt reste pointé sur la fille de l’exécuteur. De nouveaux gargouillis se font entendre dans la gorge de Loïc, l’offrande et c’est un rire assourdissant qui parcourt les environs de l’échafaud… un rire provenant de nulle part, d’ailleurs, d’un dieu.

Spoiler:
 













Adonis s'exprime en : #0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Sonjä de Sylvamir
Sonjä de Sylvamir

Messages : 470
J'ai : 28 ans
Je suis : Enseignante en Mécanique à l'Académie de Magie et du Savoir, à Lorgol

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Duché de Valkyrion ; Empire d'Ibélène
Mes autres visages: Olivier la Poutre
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 18 Avr - 11:10

Il aura suffi d’une hésitation. D’un moment de flottement, d’une question rhétorique dont la réponse n’est pas si flagrante. D’un petit fil dépassant innocemment de la tapisserie de son esprit, qu’on tire pour le retirer et qui découd finalement la moitié de l’ouvrage, dont toute une partie n’est plus qu’un enchevêtrement de pelotes colorées, de liens impossibles à dénouer, de fils rompus. Les jonctions de ses convictions se fissurent.
La toute légère appréhension qui l’habitait s’est muée en peur. Abigaïl reste figée, incapable de bouger. Elle regarde le garçon, le sacrifice, s’approcher de l’autel carmin qui a pris un aspect terrifiant. L’image de son père, prêt à exécuter son travail, semble être celle d’un autre, d’un inconnu qui lui fait froid dans le dos. Elle détourne le regard. Des exécutions, elle en a vu pléthore sans sourciller, mais celle-ci est différente. Elle sait que la sienne suivra à celle du garçon qui a l’air si heureux d’offrir sa vie - et elle n’est plus tout à fait convaincue de partager cet enthousiasme. De l’honneur, il ne lui reste plus que le paronyme : l’horreur. Et si son sacrifice était vain ?

Un bruit sec, démonstration de l’expertise du grand exécuteur, arrache la vie du gamin pour l’offrir aux dieux. L’assistant s’empresse de partager le liquide rouge à la foule et Abigaïl enfonce un peu plus ses yeux vers le sol pour épargner son visage et masquer sa panique grandissante.
Jusque-là, elle n’a rien dit. Elle n’a pas osé partager son secret lorsque ses parents, pleins de fierté, lui ont annoncé la nouvelle ; elle s’est tue face aux suspicions de la requérante, se laissant défendre par sa mère. Aux mortels, elle a pu mentir. Mais les dieux… Les dieux ne seront pas dupes. Ils sauront. Et son sacrifice sera vain. Et sa famille sera forcée d’endosser le déshonneur à sa place.
La fille relève les yeux pour chercher ceux de sa mère, espérant que celle-ci serait capable d’identifier sa détresse. Un appel à l’aide silencieux, qui elle l’espère, pourra la faire changer d’avis.

« IMPURE »

Abigaïl sursaute. Ses joues se seraient empourprées si son sang ne s’était pas glacé. Pensait-elle vraiment avoir peur, quelques instants plus tôt ? C’était si bénin, incomparable à la terreur qui la saisit désormais ! Son coeur bat irrégulièrement, tous les yeux ont suivi ce que pointe le garçon du doigt : tout le monde la regarde. Ses lèvres se détachent, mais aucun son n’en sort. Elle n’ose pas regarder sa mère de nouveau, convaincue qu’elle lira sur son visage toute la déception du monde.

Elle pensait racheter son honneur et celui de sa famille en offrant sa misérable existence ? Que l’innocence qu’on lui attribue suffirait à masquer ses péchés, et que tout serait réparé ? Que le prisme de pureté à travers lequel ses parents la regardent pouvait effacer ses gaietés dans les prés avec un garçon d’écurie ? Elle s’est trompée : les dieux ne sauront pas, non ; ils savent déjà.

Spoiler :
 


→ Sonjä : Stand by jusqu'au reboot









Sonjä bavarde en #1a6f49
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 18 Avr - 15:09

L'autel réclamait un sacrifice, plusieurs sans doute, et ma question avait ainsi fleuri sur mes lèvres à l'adresse de l'exemple que je désirais devenir dans un futur proche. Les mots que j'avais employés, me choquèrent un instant sans que je n'en su la raison. Parce que c'était logique, normal, tout cela, c'était le destin, notre devoir. La sagesse et la patience de l'homme calmèrent le léger trouble qui avait cru vouloir s'installer en moi. Et la joie de faire mon devoir repris sa juste place.

L'Officiant s'exprima alors. Et dans un silence respectueux, toute mon attention se porta sur lui. Mes yeux et mes oreilles lui étaient entièrement dévoués en cet instant, contrairement à mes mains qui me semblaient bien moites et à mes pieds qui me semblaient cloués au sol. Il était l'être le plus proche des dieux, je le savais bien. Il était aussi le plus apte à sélectionner ce qui leur ferait plaisir. Je le respectais comme tous ici évidemment. Il était la voix, quand le Grand exécuteur était la main et moi, l'aspirant de cette même main. Celui qui aidait, celui qui comptait aider, celui qui arroserait la foule du sang de l'élu, des élus, pour le plus grand plaisir des dieux et pour notre plus grand bien à tous.

L'heureux élu au sacrifice se présenta, bien entouré. Il serait étreint par la mort et les dieux ensuite. Je laissais le temps à la scène, au rituel, de se mettre en place. J'écoutais avec respect et observais tour à tour les gens situés sur l'autel. Allant du respect profond pour l'Officiant, de l'attention aiguisée envers le Grand exécuteur, à une pointe de fierté et de jalousie envers le bientôt sacrifié. Il pouvait être fier de lui, son sang réjouirait les dieux certainement. Et JE serai là pour le recueillir et le répandre.

Vint notre tour, mon tour. Mes pieds bloquèrent un instant avant que ma tête eu raison d'eux. Je finis par me placer non loin de la tête encore vivante du sacrifice. Et j'attendis les gestes précis et précieux du Grand exécuteur ainsi que les derniers mots de l'Officiant. J'attendis en sentant un poids me peser étrangement dans l'estomac alors que je tenais le calice cérémonielle en main, celui destiné à recevoir le sang du sacrifié.

***

Et la gorge finit par être tranchée sans que je n'en ressenti une once de remords de n'avoir fait qu'observer. Mon indifférence et ma joie en même temps me glacèrent les os alors que je recueillais précieusement le sang versé. J'échangeais un regard aux adultes avant de m'exécuter à mon tour comme le rituel l'exigeait. Le rouge du sang se déversa dans le calice, sur l'autel et sur mes mains. Il était magnifique. Et pourtant, mes pensées se teintèrent du bleu de l'océan l'espace d'un instant avant que je ne reprenne méthodiquement la suite. Ainsi, le sang versé fut partagé. D'un roseau en main que je plongeais dans le calice, j'aspergeais la foule avec vigueur à plusieurs reprises. Le sang arrosa fièrement les personnes au premier rang qui se bousculaient. J'en récoltais davantage encore dans le but de le tendre aux hommes supérieurs situés près l'autel quand un gazouillis me figea. Et que les mots du sacrifié me glacèrent autant que me réchauffèrent le cœur. Les dieux. Sans compter son doigt qui hypnotisa la foule. Sans lâcher le calice que j'avais rempli de nouveau, mes yeux cherchèrent une réponse sur la bouche de l'Officient et dans le regard du Grand exécuteur. J'avais tout autant envie de rester que de partir en courant, étrange. Mon cœur battait à m'en rompre les côtes et pourtant mon visage restait affreusement inexpressif.


Spoiler:
 


[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyVen 19 Avr - 17:33

Après quelques échanges, la conversation avec la requérante tourne court à ton plus grand soulagement. Le sujet de la virginité d’Abigaïl étant laissé de côté, tu reportes ton attention sur l’autel et les évènements qui s’y déroulent. Deux aspirants amènent leur enfant en sacrifice. Après la décision de l’officiant, ton tendre époux tranche la gorge du gamin dont le sang est recueilli. Rien qui sort de l’ordinaire, mais tu es pensive devant la scène. Habituellement les sacrifices renforcent ta dévotion et ta foi, mais à présent tu te questionnes… Tous ces gens que ton mari a exécuté, offert, c’est leur choix de se vouer à vos dieux. Comme c’est ton choix, malgré la tristesse, de leur offrir ta fille.
Vraiment ?
Une partie de toi s’insurge. Non, tu t’es toujours dit que tu es la propre maîtresse de ton destin. Ta vie n’est pas dictée par les dieux. Tu secoues la tête. Quelle étrange idée, tu as toujours marché sous l’ombre protectrice du Panthéon, toute ta vie.
Deux convictions totalement différentes se heurtent. Deux esprits qui peinent à n’en faire qu’un sur cette place. Ta vie est-elle vouée aux dieux, pour qu’ils te soient bienveillants ? Ou es-tu la seule qui décide de ton chemin, libre et responsables de tes actes ?
Les gouttes de sang t’aspergent, la foule en liesse te bouscule et cela te ramène à la réalité. Dans quel monde étrange vis-tu ? Tu jettes un regard à Abigaïl. Tu lui as demandé si elle est décidée. Car toi, tu ne l’es plus, tu ne l’es pas. Mais c’est sa vie, son choix, après tout.
Vos regards se rencontrent. Tu la vois désemparée, angoissée. Elle ne t’a pas répondu la première fois, il lui faut peut-être un peu de temps ? « Allons marcher à l’écart, on manque d’air dans cette foule. »
Mais le Destin en a décidé autrement.

« IMPURE » le mot claque dans l’air, lâché par le sacrifice sensé être mort. Ta fille sursaute.

Cette sentence qui s’abat de nulle part te laisse pantoise, comme foudroyée. Tu es devenue sourde aux cris d’horreurs ou de fanatiques, tu ne vois plus le regard certainement dédaigneux de la requérante, tu ne regarde que ta fille pour comprendre, pour savoir.
La détresse de Abigaïl s’est muée en terreur panique et elle celle-ci détourne les yeux de sa mère. Mensonge, trahison. L’humiliation sur ton époux. Oh Maria, que vas-tu faire ? Tu sens pointer le déshonneur et la déception, mais tu les balayes. Tu songes à prier Maari de te venir en aide, mais une part de toi rejette cette idée. Non, c’est ridicule, tu ne peux te sortir de cette situation que grâce à toi-même. Cette pensée intrusive te déstabilise. Tu t’irrites de cette intervention divine qui vient de te plonger dans la plus totale confusion.
Vite ! Il faut te raccrocher à une idée, une vérité qui te rendra à nouveau unie et entière pour agir.
Ta fille. Abigaïl. Ton amour pour elle. Tu t’accroches à cette envie maternelle de la protéger pour éviter la tempête de doutes qui t’assaillent. Sans tenir compte du grondement des spectateurs autour de vous, tu prends ton enfant dans tes bras, t’interposant entre elle et le doigt menaçant qui la pointe. Ta voix n’est qu’un murmure à son oreille : « Fuis vers la rue des marchands ou celle des prieurs, je fais diversion. » C’est tout ce que tu peux proposer dans l’immédiat. Tu te retournes brusquement pour t’adresser à la foule aussi fort que possible, cachant ta fille, brassant l’air de tes bras. « Assez ! Qui ose troubler cette cérémonie avec une farce aussi douteuse ? Ma fille est PURE ! Que le bouffon de mage qui s’amuse au dépends des dieux se dénonce ! »
Tu défendras ta progéniture coûte que coûte, avec les maigres moyens que tu as.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Gauthier Coeurbois
Gauthier Coeurbois

Messages : 1185
J'ai : 45 ans
Je suis : Adepte du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire
Mes autres visages: Martial ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyVen 19 Avr - 23:05

Tes doigts se resserrent sur ceux de sa femme, un instant. Vos yeux se croisent. Un sourire serein, le sourire de quelqu’un qui n’a plus rien à craindre. Le sourire de quelqu’un dont la foi a effacé tous les doutes et toutes les peurs, qui pas un instant n’hésitera à faire ce qu’il faudra quand on le lui demandera. Tu es en paix, vous êtes en paix, impatient(s) tout au plus. Un bref instant, toi qui n’a pas d’enfant, tu te demandes si tu pourrais le faire, sacrifier ta propre chair.
Oui.
L’amour qui l’a créé, tu le sais, tu lui dis – tu te le dis – est celui qui se mêle à la dévotion entière à vos divinités. Tu aimes ta femme passionnément, et c’est ensemble que vous avancez. Tu aimes ton enfant avec tendresse, tu es tellement fier de lui.
Certains ne comprennent sans doute pas, dans la foule que vous traversez ensemble pour rejoindre l’échafaud, que vous puissiez ainsi laisser mourir votre sang. Ils sont des croyants qui aveuglément pensent suivre mais n’iront jamais aussi loin que vous, de ceux qui quand frappera le courroux divin seront les premiers touchés. Ceux qui croient parce qu’il faut croire mais qui ne vénèrent pas, n’adulent pas, n’adorent pas ces dieux.

Face à l’officiant, alors que tu tiens ton fils par la main, tu énonces clairement ce qui vous amène – et ton but suit tes mots. « Nous offrons notre fils aux dieux, en preuve de notre dévotion. Que cette offrande, si elle Les satisfait, et si vous l’accordez, nous autorise à rejoindre les rangs de ceux qui les servent.» Un enfant pur pour les dieux, sacrifice parfait sur un autel déjà souillé. Une foi qui vibre dans ton discours d’une voix qui te semble étrangère. Ta femme s’exprimera pour elle-même si elle le désire – dans ce but commun qui a su vous lier il y a de cela si longtemps.
Tu sais qu’il accepte quand la lame étincelle sous le soleil matinal.
Et le sang gicle, alors que tu ne recules pas. Nulle peur et nul dégoût. L’esprit apaisé quand la vie s’envole du corps gracile de ton enfant. Et le sang s’égoutte, et il te touche, et tu attends de savoir ce qu’il adviendra de toi, d’elle, de vous.

Ton fils parle.
Plus exactement, le corps sans vie de ton fils parle.
Bouche bée, tu pivotes un peu, les morts ne peuvent revenir à la vie, tu en as la certitude. Cette voix profonde fait vibrer ton coeur : tu n’as pas seulement enfanté d’un sacrifice approprié, tu as su en faire un être assez digne d’être utilisé par la Voix Divine. L’accusation plane et tu te tournes vers l’autre sacrifice – un peu fier. Totalement fier. Vous, vous avez fait ça bien. Elle, elle a voulu offenser ces dieux en lesquels vous croyez. Comme tu le disais plus tôt : le courroux divin s’abattra sur ceux qui ne croient pas assez fort, ceux qui se pensent au-dessus des lois édictées pas vos omniscients protecteurs.
Et tes dents se serrent quand la mère de l’impure, de la souillée, de celle qui aurait pu mourir en vain et offenser les Tout-Puissants prétend qu’un mage s’amuse avec le cadavre de ton enfant.
Est-elle infidèle au point de douter de l’aspect divin de la chose ?
Impure, comme sa fille. Souillure.

Spoiler:
 



#5E0021
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Bastien Aigrépine
Bastien Aigrépine

Messages : 437
J'ai : 32 ans
Je suis : Major de division d'Euphoria

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel ; Octave, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tara Mille-Visages, Gustave de Faërie
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptySam 20 Avr - 12:36

Voilà que la première offrande se présente à moi. Je plisse des yeux, observant le jeune homme avec attention, avant de sourire. « Voilà une offrande que les dieux sauront apprécier à leur juste valeur ! Grand exécuteur, faites votre office ! » Difficile de savoir si ce frisson d’excitation face à la mort et au sang vient de moi ou… de mon autre moi. Dans tous les cas, c’est un peu effrayant. Bon, pas qu’un peu, d’accord. J’ai tout de même un hochement de tête appréciateur en direction de l’aspirant, lui confirmant ainsi que son sacrifice est bien accueilli, occultant cette gêne qui bouillonne au fond de moi et qui ne m’appartient pas vraiment. Tout du moins, j’arrive à m’en convaincre. Après tout, ce ne doit être probablement que dû à l’excitation de la journée. Car ce moment est toujours bien particulier, toujours aussi intense, malgré les années, malgré les répétitions. Parce qu’offrir un sacrifice aux Dieux reste un privilège, quoi que certains puissent en penser.

Et je n’ai de toute façon pas le temps de me pencher plus longuement sur le sujet que la gorge du jeune homme est tranchée, que le sang coule, offrande sacrée à nos Dieux. Pour les apaiser, pour les contenter. Pour qu’ils continuent de veiller sur nous. J’ai un sourire alors que je hoche la tête en regardant l’apprenti exécuteur jouer parfaitement la partition qui est la sienne, avant de souffler, d’une voix forte, habituée à porter et à se faire entendre parmi une foule aussi compacte. « Cette première offrande aussi pure que nous pouvions l’espérer est pour l’ensemble de notre Panthéon ! Que tous puissent toucher le sang du défunt, que tous puissent prouver leur... »

Et là, brusquement, je suis interrompu par le sacrifié lui-même.

Fort bien.

Je fronce les sourcils au mot qu’il vient de hurler, faisant mine de ne pas être déstabilisé par une tête qui parle. Et, à sentir la foule qui commence à gronder, je relève la tête, fusillant la jeune femme qui vient d’être accusée d’être impure. Et celle qui l’accompagne. Il s’agit probablement de sa mère. Certainement même. « Qui OSE apporter jusqu’à cet autel une offrande IMPURE ?! Qu’on me l’amène sur le champ ! La vendeuse comme l’offrande ! » Hors de question de les laisser s’échapper, de les laisser mettre en péril le déroulement d’une journée qui se doit d’être parfaite, faute de quoi les Dieux pourraient se détourner d’eux et de grands malheurs pourraient arriver.

… même si l’on peut très bien se débrouiller sans eux.

Je secoue la tête pour chasser cette pensée aussi malvenue qu’idiote, alors que la foule s’agite pour répondre à ma demande. Je me tourne alors vers l’aspirant dont le fils vient d’être sacrifié. « Rapporte-les moi si tu ne veux pas que ton offrande ait été vaine. » Et je reprends, d’une voix plus forte. « Est-ce bien cela ce que vous voulez ?! Offenser les Dieux ! Leur offrir des sacrifices impurs pour voir jusqu’où ira leur courroux ! » Ma voix monte encore d’un ton alors qu’elle vibre d’une colère difficilement contenue. « Cela ne peut et ne DOIT PAS se passer comme cela ! Pas tant que je serais l’Officiant ! Si cette jeune femme est réellement impure, il vous faudra trouver comment vous rattraper ! Avant que la colère des Dieux ne retombe sur nous ! » Et, évidemment, c’est absolument hors de question. Et je suis prêt à demander bien plus de sang pour compenser cet affront, s’il est bien réel. Je n’hésiterai pas.

Spoiler:
 


[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  TitreBastien2
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  OdBXI5EV_o
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  PlumeSerreServir
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  ArtGuerrePrismeLunaire
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  RandomJupons
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  1525464646-bastien
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Hermine Chantelune
Hermine Chantelune

Messages : 394
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyDim 21 Avr - 7:36

Tu es de fierté et de sérénité, alors que tous se rassemblent et que l’officiant vous invite, ton époux et toi, à offrir votre sacrifice aux dieux. On pourrait croire que tu aurais un quelconque remords, à envoyer ton propre enfant mourir, à répandre son sang, mais la moindre étincelle maternelle ou de regret que puisse éprouver Loyse est étouffée par ton zèle, Hermine, par cette foi inébranlable qui transforme ce sacrifice d’antan en quelque chose de bien plus fort. De si réel. Tu connais la force du sang, tu connais les dieux qui apprécient qu’il soit versé en leur nom. Tu sais ce que tu fais.

Vous montez à l’échafaud, femme, époux, enfant, devant la foule assemblée. Une certaine frénésie te prend au ventre, alors que tu crains que les dieux refusent votre offrande. La chose serait absurde, mais tu crains, néanmoins, qu’on vous refuse l’honneur que vous avez attendu toute votre vie durant. Tu la prends la main de Loïc dans la tienne et tu la serres avec force. Ton époux parle le premier et ta voix suit la sienne, calme et décidée : « Que cette offrande honore les dieux, que son sang nous bénisse tous. » Papier à musique, discours naturel qui n’a nul besoin d’être répété, tant il fait écho à ta propre vie. Cette femme n’est pas aussi grande que toi, et cette rebelle mèche rousse n’a rien de l’encre de ta chevelure, mais son coeur est si semblable au tien, Hermine. Ses paumes dénudées de cicatrices, ses doigts absents des cals de ceux qui manient le poison, sont les vôtres.

La lame tranche et le sang gicle, et tu fermes les yeux, alors que quelques gouttes se déposent sur ton visage. Ton sourire est extasié, mais se fige lorsque la voix de ton fils se fait à nouveau entendre. Un mot, un seul, sorti de sa bouche morte, de ce corps exansgu, et tu rouvres les yeux pour dévisager avec stupeur Loïc. Stupeur, et honneur, et merveille, alors que dans la mort, il prouve la justesse de sa valeur comme sacrifice ; désarroi et horreur, alors qu’une femme ait osé proposer une demoiselle impure à apporter à l’échafaud, et que cette mascarade remette en question leur propre acte. Il est hors de question qu’on vous refuse votre place, votre nom, par la faute de cette gourgandine. « Nous la ramènerons », réponds-tu à l'officiant, et Gabriel et toi descendez de l’échafaud, afin de vous diriger vers la mère et sa fille, vers l’impure et celle qui ose la défendre. Tu as la rage dans le regard et dans le coeur. « Qui ose douter de la Voix des Dieux ? », tonnes-tu, furieuse, impérieuse, toute la rage de l’Écoutante mêlée à celle de Loyse, les siècles et les millénaires mêlés dans une parfaite symphonie.

Spoiler:
 


Dialogues en darkslateblue

[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  RandomWikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyDim 21 Avr - 21:24

Tu hoches la tête à la requête de l'officiant. C'est silencieux que tu te saisis de la lame et que tu approches du premier sacrifice de la journée. Tu envoies une prière à ton dieu tutélaire, lui demandes sa bénédiction pour ce jour. Tu t'arrêtes face au jeune homme et inspires calmement. Un frisson te parcourt quand tes yeux s'ancrent dans les siens, ouverts. Tu y lis une grande fierté et, l'espace d'un instant, la révulsion s'empare de toi. Elle est viscérale et inappropriée. Tu sais qu'elle ne t'appartient pas, même si tu ne la comprend pas. Puis, elle repart aussi vite qu'elle est arrivée et tu raffermis ta prise sur l'arme. Tu as un devoir à accomplir. Des dieux à rendre fiers.

Ton bras se lève haut et sûr, un geste pour les divinités, un geste pour la foule qui attend la suite avec impatience. Ton visage reste vierge de toute émotion, cependant. Tu es concentré sur ta tâche, sur ce que les dieux attendent de toi. De vous. Un regard à ton apprenti, qui se tient prêt. Un autre au sacrifice. Puis la lame descend lentement, puis rapidement pour fendre la peau et arracher la vie qui quittera l'être doucement, au rythme de l'écoulement de son sang. Tu ressens une satisfaction mêlée à de l'horreur qui te désarçonne momentanément. Ces pensées parasites… Ses pensées parasites commencent à jouer sur tes nerfs.

Tu adresses un hochement de tête à Maël quand c'est son tour et l'observe accomplir sa tâche, la fierté se répandant dans tes veines. Le sang est jeté, il atteint la foule qui semble extatique et l'ivresse, la joie parcourent tes veines à cette vue. Qu'y a-t-il de plus beau qu'une telle communion entre les hommes, sous le regard attentif des dieux ?

Impure.
Le mot est crié. Par le sacrifice qui a perdu la vie. Personne ne peut s'y méprendre : c'est ta fille qui est pointée du doigt. Le rire qui suit fait lever des frissons d'horreur sur ton échine. Momentanément, tu n'es plus vraiment là. Tu n'entends pas les mots criés. Des images défilent devant tes yeux fermés. Tu portes une main à ton crâne. La tête te tourne. Tu te vois sur un navire immense, les mains ensanglantées, des outils différents en main. Tu sais ce que c'est toi. Mais ce n'est pas toi. Tu vois un océan infini, tu vois des gens que tu ne connais pas. Tu vois des hommes. Dans ta couche. Tu vois un homme, son visage fin, ses boucles, ses traits marqués par la colère, puis par le choc, puis par l'émerveillement.

Tu rouvres les yeux, terrifié. Tu es de nouveau Aubin, juste Aubin. Mais est-ce vraiment le cas ? Tu inspires difficilement, déglutis, avant de réaliser que la chasse a été ordonnée sur ta femme et sur ta fille. Traîtres. Impure. La colère, la rage revient au premier plan. Tu ne réfléchis pas. Tu grondes plus pour toi que pour les gens autour : « Comment osent-elles ? Comment… ? » Te voilà déjà quittant l'autel, ta lame ensanglantée toujours à la main. La foule s'écarte sur ton chemin tant tu irradies la colère. Tu te sens trahi et coupable d'avoir cru ta famille digne des dieux.

Tu n'es pas le premier à atteindre ta femme, à laquelle tu adresses un regard plein de mépris, alors tu pousses plus loin dans l'espoir de rattraper ta progéniture. Tu hurles ensuite à l'adresse de ta fille : « ABIGAÏL, REVIENS ICI ! J'AI DÉJÀ SUFFISAMMENT HONTE SANS QU'EN PLUS TU FUIS COMME UNE LÂCHE ! » Le déshonneur à venir sur votre nom, sur votre famille, te ferait presque tourner la tête. Ou bien est-ce ce sentiment, là, au fond de ton torse, qui grandit sans que tu ne le comprennes et qui te donne envie de faire marche arrière et d'aider Maria à fuir ?

Spoiler:
 



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyDim 21 Avr - 22:38

« Vous avez raison ! Laissons juger l’officiant! » Tu pris le temps de parlementer avec l’officiant, t’assurant que son choix était le meilleur, qu’Abigaïl était pure et serait parfaite comme offrande. Tu te laisses séduire par ses belles paroles et tu paies la mère.
Tu t’installes avec les autres, attendant ton tour, fière, droite comme un i, rassurée. Tu observes le spectacle, la première offrande fait honneur à son sacrifice. Tout se passe à merveille, tu en viens presque à oublier la petite altercation du début de la cérémonie jusqu’au moment où le mot « IMPURE » est prononcé à l’égard d’Abigail. Tu lèves un sourcil et tu fais la mou. T’aurait-on dupé ? Ce serait-on joué de toi ? Alors que ça allait être ton tour, ton heure de gloire.

En un instant, tu sens le sang te monter à la tête. Tu t’agaces et deviens rouge de colère.  «  Arrêtez-les! » hurles-tu ! Tu joues des coudes. Tu essaies de te frayer un chemin parmi la foule en délire pour les arrêter toi-même et les faire payer pour l’affront fait à ta maison. Tu te sens bafouer, mais tu le sais ton but est de faire un sacrifice. « Il me faut une autre vierge ! PURE! POUR LE SACRIFICE !» cries-tu à qui pourras t’entendre. Tu es déterminée. Tu prends la suite du grand exécuteur, le père il avait l’air aussi surpris voir plus que toi. Et tu espères que LUI te comprendras, comparé à sa femme qui avait pris le partie de l’offrande impure.  

Ils ne perdent rien pour attendre et tu espères bien être dédommagée comme il se doit ! Tu ne souhaites plus qu’Abigaïl soit sacrifiée pour toi, mais son sang coulera pour laver ton honneur et celui de sa famille. Et s’il faut : celui de sa mère également…

Le mot traîtresse sera marqué au fer rouge sur leur front et tu recevras la faveur divine.
Spoiler:
 


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  620681ChienDeBerger
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  Z6jWz9PB_o
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  1529168664-jesuisducoteobscurdarven
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyLun 22 Avr - 17:11


Chroniques d'Arven

Intrigue 4.3

Au Fer Rouge



Intrigue animée par Aura·





Le Prix à Payer

C’est à l’aune du prix à payer que l’on mesure la vraie valeur des choses




Le chaos se répand dans l'assistance tandis que vient le tour pour la requérante d'effectuer son sacrifice. L'offrande en fuite est rapidement rattrapée par l'exécuteur et ramenée de force devant l'estrade de l'officiant. Que ce soit elle ou un autre, le sang doit couler pour que la prière de la requérante soit entendue !

Louées soient les Puissances qui Sont !





Tour 3

Consignes


IRL : du lundi 22 au dimanche 28 avril (tant qu'il est dimanche sur votre fuseau horaire). Le Destin passera lundi 29.
IRP : le 1er avril 1004, mais à une époque très reculée.

• Ce topic concerne les personnages suivants exclusivement :

  • Bastien, tu es l’officiant : tu n'as pas accepté les aspirants dans la prêtrise, ni l'un ni l'autre. Ils en seront peut-être contrariés. :sisi: Maintenant que l'offrande impure est à votre merci, que vas-tu faire d'elle, est-elle un sacrifice acceptable, ou la requérante doit-elle en trouver une autre ?
  • Géralt, tu es le grand exécuteur : tu as le grand coupe-coupe affûté, et une fille impure à gérer. Bon courage pour gérer cet affront public. :geu:
  • Tim, tu es l’apprenti exécuteur : tu devras sûrement assister la requérante dans la miseà mort de l'offrande qu'elle choisira.
  • Marianne, tu es la vendeuse : ... Oups ? :haww:
  • Sonjä, tu es l’offrande : c'est le moment d'être éloquente !
  • Gaëtane, tu es la requérante : vas-tu prendre le risque d'expédier aux dieux cette impure, ou vas-tu sacrifier à la place le bébé crasseux que cette souillon de l'assistance essaie de te vendre depuis ton arrivée ?
  • Gauthier, tu es l’aspirant : pas de prêtrise pour toi, malgré l'excellente prestation de ton sacrifice. Dommage... tu prends ça comment ?
  • Hermine, tu es l’aspirante : pas de prêtrise pour toi, malgré l'excellente prestation de ton sacrifice. Dommage... tu prends ça comment ?
  • Adonis, tu es le sacrifice : couic ! Tu continues ton babillage post-mortem en débitant des vérités cachées concernant des membres de l'assistance pris au hasard, amuse-toi bien !


• Ce sujet va déterminer l’existence ou non d’un culte organisé autour du Panthéon, avec des prêtres et prêtresses. Si vous suivez le fil des événements, le culte existera dans notre présent ; si vous vous révoltez, le culte sera anéanti comme c’est le cas actuellement. La nature du culte sera déterminée par vos petits camarades dans l’autre sujet !

• Pour ce troisième tour, vous assistez à l'exécution de l'offrance (Sonjä, ou un bébé, ou quelqu'un d'autre, en fonction du choix de la requérante et de son talent d'égorgement). Pas de missions cette fois, les consignes devraient vous suffire !
Le Destin est à votre disposition dans votre QG pour toute question.
Vous pouvez inventer un nom et une personnalité au malheureux dont vous avez volé le corps, si vous le souhaitez, ce n’est pas obligatoire.
ATTENTION : Le corps que vous occupez n’étant pas le vôtre, vos petits camarades ne peuvent pas vous reconnaître. Pas d’exception à cette règle !

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, n'a pas de limite de mots.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Consultez régulièrement le QG de l'intrigue, au cas où. :oui:

Bonne chance, dragonnets ! :angel:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants
Les Savants
Sonjä de Sylvamir
Sonjä de Sylvamir

Messages : 470
J'ai : 28 ans
Je suis : Enseignante en Mécanique à l'Académie de Magie et du Savoir, à Lorgol

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Duché de Valkyrion ; Empire d'Ibélène
Mes autres visages: Olivier la Poutre
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 25 Avr - 12:56

« Fuis », le reste des mots de sa mère se perd dans la clameur qui secoue la foule. Abigaïl fait quelques pauvres enjambées pour s’éloigner de l’autel, elle entend des voix hurler, mais celle qui les recouvre toutes, c’est celle de son père. Qu’adviendra-t-il de ses parents si elle s’enfuit ? Elle n’a pas encore quitté la place que la culpabilité ralentit ses pas. Une main inconnue en profite pour l’agripper, puis une autre, les corps de la cohue font barrage et l’étau se resserre. Le grand exécuteur en personne parvient jusqu’à elle, faisant s’écarter les anonymes sur son chemin, et la ramène de force jusqu’à l’officiant. Elle ne parvient pas à définir lequel, de ce dernier et de son propre père, l’effraie le plus.

Sous les regards accusateurs, elle parvient à balbutier quelques phrases entrecoupées des sanglots qu’elle tente d'abord de retenir mais qui s’échappent habilement entre ses mots. « Je… » Elle lève les yeux vers ses géniteurs. « Ce n’est arrivé qu’une fois. » Elle leur doit des excuses plus qu’à n’importe quel dieu. « Un accident… » Elle ne s’avance pas plus, certaine que toute vérité voilée lui vaudra un nouveau cri tout droit sorti des cordes vocales du premier sacrifié, noyées dans son propre sang. Elle doit convaincre sans mentir. « Je suis navrée et honteuse de vous l’avoir caché. » Une fraction des larmes qui coulent sur ses joues est sincère, à l’adresse de ses parents que sa sottise a menés à la honte. « Mais vous étiez si… fiers. » Le reste de ses pleurs est exagéré, à destination du public, de l’officiant, et pourquoi pas même des dieux. C’est vers tous ceux-là qu’Abigaïl se tourne désormais. « Mes parents ne peuvent être condamnés pour des erreurs qui sont miennes et dont ils n’avaient connaissance. »

Ses quelques paroles ne semblent pas ébranler les sensibilités. Elle ne voit que la foule assoiffée de sang ; cet officiant qui menace du courroux des dieux qui veut bien l’entendre ; ces parents impassibles au sacrifice de leur progéniture,  abreuvés de belles promesses reçues au prix d’une vie ; cette acheteuse prête à sacrifier n’importe quoi qu’elle puisse acquérir pour une somme donnée, afin d’obtenir les faveurs divines ; ce père qui a lui a tant consacré et qui aujourd’hui souhaite tout effacer ; et enfin cette mère incapable de tenir tête aux ferventes lubies de son mari. Elle contemple la folie des hommes et des femmes, et c’est trop.
« Je ne suis pas pure ? Très bien ! L’êtes-vous ? Qui, ici, peut se targuer d’être immaculé au point de satisfaire les dieux eux-mêmes ? » Elle laisse planer un court silence, qu’elle coupe rapidement, de peur d’être interrompue. « La virginité n’est pas la seule impureté ! Osez donc maintenir que vous n’avez jamais trahi, volé, triché, menti, soudoyé ! Que vous êtes exempt de toute pensée pécheresse ! » C’est son tour désormais de pointer du doigt ; elle désigne ce qui reste du pauvre sacrifié. « Osez, et les dieux se raviront sans doute de rétablir la vérité ! »
Ses joues se sont empourprées. Elle avise à peine ses mots, animée par une peur viscérale de la douleur à laquelle elle se risque sur cette estrade, entre tous ces gens qui souhaitaient lui ôter la vie quelques minutes auparavant. Elle aimerait pouvoir se dire que l’autre conscience dans son esprit est seule responsable de ces paroles, mais il n’en est rien.

Spoiler :
 


→ Sonjä : Stand by jusqu'au reboot









Sonjä bavarde en #1a6f49
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 25 Avr - 14:50

Ça ferait une bonne histoire à écrire et à raconter, pensais-je un instant avant de retrousser le nez devant toute cette scène agitée et terriblement honteuse au regard des dieux. Il n'était pas l'heure de radoter et je ne savais pas écrire ! Je préférai largement écouter les paroles de l'officiant et les conseils du grand-exécuteur. Grand exécuteur qui se mit à courir après l'impure désignée par le sacrifié, me laissant penaud avec mon calice de sang en mains tout proche de l'officiant tant respecté au courroux puissant. Toujours tout proche aussi du sacrifice babilleur.

Je jetais un œil à ce dernier, ravalant ma salive, ne sachant toujours pas comment réagir à la situation. Une part de moi en était si émerveillée qu'elle désirait s'agenouiller pour le prier. L'autre part, profonde, perfide, qui n'avait rien à faire là, souhaiter hurler et se mettre plus loin à l'abris... au cas ou. Difficile d'expliquer ce qui se passait, mais je n'aimais pas avoir deux réactions radicalement opposé en moi.

L'impure fut rattrapée. L'impure partagea des mots, traitant ignoblement tout le monde d'impur d'une façon ou d'une autre. Je relevais mon menton fièrement devant ses mots. Je me savais pur, moi. Je n'avais jamais trahi. Je n'avais jamais menti. Je n'avais jamais couché avec quelqu'un. J'étais PUR. PUR. PUR. PUR. Alors pourquoi cette étrange sensation ? Pourquoi me sentis-je honteux et dans le besoin de répéter ces mots si fortement dans ma tête ? Je n'avais jamais effleuré les formes d'une femme, ni eu de pensées lubriques à l'égard de quelqu'un, jamais. Alors pourquoi avais-je l'impression d'y avoir déjà goûté ? Pire, d’apprécier ça ? Je ne savais pas... je n'avais jamais su... alors pourquoi ?!

Les battements de mon cœur affolé devant mon esprit écorché me signalèrent de bouger. Je devais avancer. Je devais faire ce pourquoi j'étais ici. Apprendre le rituel sur tous les fronts. Me préparer à un jour être la main qui tranche. Et pourquoi pas maintenant ? Le grand-exécuteur était occupé. L'autel réclamait un sacrifice. La requérante avait mis la main sur un bébé hideux, mais qui serait beau aux yeux des dieux. Alors, reprenant un autre calice, ne souhaitant nullement jeter le sang du premier sacrifié sacré, je me dirigeais vers la requérante et vers la prochaine offrande. L'invitant dans le même temps à venir vers l'autel sous les cris du bébé qui me tapaient, déjà, sur les nerfs. L'officiant devait l'approuver également avant, de toute manière.

Sauf que le prix pour avoir l'attention était cher à trouver. Car même si l'assemblée mécontente avait pu décider d'être silencieuse, le sacrifice sacré n'en avait pas fini, lui, de parler.


Spoiler:
 


[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Bastien Aigrépine
Bastien Aigrépine

Messages : 437
J'ai : 32 ans
Je suis : Major de division d'Euphoria

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel ; Octave, empereur d’Ibélène
Mes autres visages: Tara Mille-Visages, Gustave de Faërie
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 25 Avr - 15:23

C’est la colère qui semble primer sur le reste. Celle de voir une note des plus dissonantes à une cérémonie savamment orchestrée. Celle de voir que je ne peux pas honorer les Dieux comme il se doit, que je ne peux récompenser le sacrifice et les aspirants.

Et alors ? Peut-être que tout doit s’effondrer, ce serait mieux non ?

Je lève un sourcil, chassant cette pensée alors que l’Impure prend la parole. Et, à mesure qu’elle parle, je m’approche d’elle, mon regard accrochant le sien alors que ses vaines tentatives d’apitoiement laissent place à sa vraie nature. A des propos qui n’ont pas leur place ici.

C’est comme ça que la gifle tombe. Avec une rare violence. Sa joue est rougie pour une bonne raison cette fois. Et je me penche vers elle, soufflant, furibond. « Comment OSES-TU remettre en question cette cérémonie ? Pour qui te prends-tu pour parler de la sorte ? Tu étais la seule à te prétendre pure. Tu as trahi, volé, triché et j’en passe ! Et tu oses te poser en donneuse de leçon ? » Mon poing se serre alors que je me redresse et que mon attention se reporte sur les membres de l’assemblée. Ses parents, dont j’attends la réaction. La requérante, qui pourrait se sentir flouée. Et les autres.

Et je vois l’apprenti exécuteur qui s’est rapproché du bébé. Je hoche la tête à son attention pour qu’il apporte l’enfant jusqu’à moi, ignorant cette voix qui me souffle qu’elle a raison, qu’aucun de nous, peut-être même pas ce nouveau-né, ne peut se vanter d’être pur. Et pourtant, je m’en moque. J’ai besoin de voir du sang, de sentir le regard des Dieux se poser sur nous et se satisfaire de ce que nous pouvons leur offrir. « Maël, apporte-moi l’enfant. » J’ai parlé d’une voix calme mais suffisamment haute pour que tous puissent entendre.

Et quand l’apprenti arrive à ma hauteur, je me baisse, attrapant une dague que j’ai à ma cheville. Pour tendre le manche en direction de l’offrande. « Tu veux que les Dieux nous entendent ? Tu veux que tes parents n’aient pas à vivre toute leur existence avec cet affront, cette humiliation même que tu viens de leur faire subir. » Je désigne le bébé d’un mouvement du menton. « Sacrifie cet enfant. Peut-être que les Dieux accepteront d’être cléments à notre égard si tu penses qu’il n’a jamais trahi, volé, triché, menti ou soudoyé. » Mes mâchoires se contractent alors que je reprends, plus sèchement. « Et si tu as encore un semblant de bon sens, tu te trancheras la gorge pour que nul n’ait à croiser de nouveau ton regard, pour que la honte ne pèse pas sur ta famille à tout jamais. Et pour que les Dieux ne nous fassent pas subir leur courroux. » Dans tous les cas, il est absolument hors de question qu’une telle hérésie se reproduise, que ses propos et son comportement restent impunis. J’ai un bref regard en direction de l’Exécuteur, pour qu’il soit prêt à intervenir et à faire ce qu’il faut à son encontre si nécessaire. Elle ne quittera pas les lieux en vie. Mais son sang ne souillera pas l’autel sacrificiel. Surtout pas après une telle offrande de qualité.

Spoiler:
 


[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  TitreBastien2
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  OdBXI5EV_o
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  PlumeSerreServir
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  ArtGuerrePrismeLunaire
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  RandomJupons
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  1525464646-bastien
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Adonis le Lys
Adonis le Lys

Messages : 253
J'ai : 16
Je suis : Etudiant en 4ème année à l'Académie - Mage de l'Automne - Illusion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Envers sa famille, ses amis et l'Académie
Mes autres visages: Anaïs Belécu
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  EmptyJeu 25 Avr - 19:24

Les cris fusent, la panique est totale en ces temps anciens et c’est peut-être cela qui soudainement fait reprendre conscience l’espace d’une seconde une autre personne en des temps plus récents, Adonis… un battement de cils, une moitié de seconde son esprit a fusé comme pour se souvenir de ce passé oublié. Il se rend compte qu’il est ailleurs, qu’il est là au sol égorgé et qu’il a hurlé ce mot ayant bouleversé la suite de la cérémonie.

Mais l’esprit, le dieu se servant de lui, de ce corps désormais inanimé n’en a pas fini il continue de pointer du doigt tour à tour chaque membre de l’assistance alors que tout le monde s’obstine à courir dans tous les sens. Le gargouillis continue bien que le sang commence à se faire pauvre dans la gorge ouverte. Le mot «IMPURE » est de nouveau hurlé probablement à peine entendu par l’exécuteur ou ses parents partis chercher la prochaine offrande.

La main se lève de nouveau vers le nourrisson semblant être le prochain sur la liste. Mais sont-ils vraiment aveugles au point de ne pas voir l’erreur, la trahison ? Les gargouillis dans la gorge de Loïc recommencent et le doigt désigne l’enfant Une autre accusation est hurlée brisant ce qui restait à l’être un peu plus « INCESTE » la main ne tremble pas car le dieu exige un sacrifice pur… comme celui dont il habite le corps.

Puis le doigt semble bouger cherchant une autre victime, des autres personnes pures sans en trouver ne serait-ce une seule et c’est un nouveau mot qui est hurlé « INFIDELES » ils sont tous coupables, tous de perversion et de luxure. Ils ne méritent pas leur compassion ne leur en déplaisent, leur sacrifice sera vain qu’ils l'entendent alors qu’un nouveau rire s’empare du corps sans vie de l’enfant.

Ailleurs de nos jours… Adonis pleure, des larmes d’un constat effroyable : ça n’a pas commencé de son temps, ces drames, ce sang parcourt les terres d’Arven depuis des décennies.

Spoiler:
 













Adonis s'exprime en : #0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer    [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : Le Prix à Payer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: