AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptySam 27 Avr - 22:43

La sentence tombe. Tu inspires profondément, résignée à subir tes dix coups de fouets. Après tu seras libre, mais tu ignores si tu pourras reprendre ta vie comme avant. Mais tu n'avais pas anticipé la deuxième partie de ta punition, et c'est un regard terrifié que tu lances à l'oracle.

- Non... Non, par pitié, s'il vous plaît, non, non, non.. !

Tes supplications s'intensifient au fur et à mesure que l'on approche pour exécuter ta sentence. Tu te débats, et tentes même de mordre lorsqu'on vient pour te couper la langue, mais tu sais que tu n'as pas le choix.
Puis, tu n'es plus que douleur. Ta bouche te fait mal, ton dos te fait souffrir. Tu n'arrives même pas à compter les coups de fouets ni à contrôler tes cris et tes sanglots. Tu as envie qu'on vienne te chercher, te sortir de là, n'importe qui, mais tu ne peux appeler personne.
Tu aurais voulu perdre connaissance, ne plus sentir cette douleur atroce te déchirer le dos ou le goût du sang dans ta bouche. Et tu as l'impression que tu es accrochée à ce poteau depuis une éternité lorsqu'on te libère.

Tu te laisses transporter près de l'enclos des prisonniers et chutes au sol, à demi-consciente. Tu as envie de mourir là, et rapidement de préférence ; mais visiblement, les dieux ont décidé que ce ne serait pas pour tout de suite. Alors, tu rassembles tes esprits, pendant de longues minutes, avant de te redresser lentement.
Tu dois faire si peur à voir. Tu ne veux pas savoir, à vrai dire. Plus jamais tu ne pourras exercer ton métier, tu en es persuadée. Qui voudrait d'une femme aussi abîmée que toi ?
Tu remontes une de tes manches sur ton épaule, grimaçant au passage à cause de la douleur. Tu n'as même pas la force de rentrer chez toi ; alors tu restes là, assise, à te concentrer comme tu le peux sur le jugement suivant. Tes doigts glissent sur un caillou, que tu saisis doucement. Tu espères qu'ils paieront pour leurs crimes, au moins autant que toi. Que tu ne sois pas la seule à souffrir ainsi.

Spoiler:
 




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptySam 27 Avr - 22:46

Ce n’est qu’en rouvrant les yeux suite à sa prière, qu’il réalise le pétrin dans lequel il se trouve, que personne n’a soulevé encore – cela leur importe peu, alors qu’ils observent avec une avidité à peine contenue les deux nouveaux accusés. Ils se repaissent de ce spectacle, qui pourrait bien signifier la mort de ces deux inconnus. Une aubaine, peut-être, pour Camille. Cela lui laisse du temps, un peu de temps, pour retrouver sa voleuse. Ou un coupable. Son… sa famille. Son père. Sa mère. C’est eux, qui ont voulu que cette voleuse entre à son service, pour perpétuer la tradition familiale. Probablement eux, qui l’ont contrainte à voler – qui se serait méfié d’une famille au service de la sienne depuis des décennies, depuis de nombreuses générations ? Mais ses parents, morts jeunes, avaient contribué à cela, détruisant la loyauté que les domestiques avaient pour eux. Et le fait que lui-même n’ait même pas vingt ans… Oui, cela jouait très certainement.

Mais il ne pouvait s’attarder sur de telles considérations. Il devait agir, et vite. Soumettre un coupable, à la vindicte populaire, au tribunal. Aux dieux. Il ne réalisait pas à quel point il était blême, mais il se sentait faible, alors qu’il se déplaçait vers les lieux alloués au peuple, parmi lesquels ses hommes – ses gardes, ses domestiques. Pouvaient-ils leur faire confiance ? Il n’en était plus si sûr. Mais il pouvait contraindre d’autres gardes à obéir. Sortant quelques pièces d’or d’une bourse savamment cachée à l’intérieur de sa veste, il fit signe à deux hommes armées de s’approcher. « Vous voulez une solde plus importante ce mois-ci ? Ramenez-moi cet homme et cette femme, et enfermez les à l’endroit où doivent se trouver les accusés. » Il jouait négligemment avec la pièce, comme pour les obliger à le faire. Et il ne fallut que peu de temps, pour qu’ils les extirpent de la foule excitée et les enferme – qu’importent leurs cris de protestation ? Les vivats des spectateurs les couvraient totalement, et personne n’en avait rien à faire d’eux. L’homme, déjà ivre, tenait de toute façon à peine sur ses jambes.

Se sentant infiniment mieux, il chargea tout de même ses propres hommes de retrouver sa voleuse – si elle était capturée à nouveau… alors tout irait bien. Il accuserait tout de même ses parents. Ils l’avaient mal éduquée, ils avaient cherché à le duper lui-même. Ils paieraient, d’avoir une telle enfant. Et en attendant… Il devait expliquer les choses à l’aide de l’oracle, afin qu’elle l’informe du léger changement. Sinon, c’en était fait de lui. Et si elle ne le faisait pas… Alors il l’expliquerait lui-même. Mais là encore, quelques piécettes suffiraient à ce qu’il obtienne ce qu’il voulait.

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 28 Avr - 15:54

La première victime de ce jugement impitoyable est ramenée près de l'enclos où ils sont parqués. La pauvre, pense Anatole. Elle est si jeune et déjà victime de ces monstres. Il ne se laissera pas faire, tant pis combien cela lui en coûtera il est prêt à tout, même à y laisser sa peau. Leurs noms sont appelés et le coeur du noble tressaute. Elle ne reviendra pas. Pas à temps. Puisses-tu t'enfuir loin de là. Sa main serre une dernière fois celle d'Elias dans un sourire avant qu'ils ne soient attachés au poteau.

Tout commence.

Il humidifie ses lèvres alors que le soleil l'ébloui et que l'Oracle désigne les dieux. Il appréhende, les mains moites. Les yeux fermés il supplie encore Mirta de les sauver, de parler à sa comparse des cieux pour qu'elle soit clémente ; il supplie Levor de faire preuve de droiture en parlant à son tour à Javaï. Peut-être ont-ils encore foi en leur coeur.

Tremblant il écoute le jugement de la grande prêtresse. Son hésitation lui laisse même un espoir. Mais la sanction est sans appel pour elle. Il est coupable. Son sang bouillonne dans ses veines. Il faut qu'il réagisse.

« Jugez-moi si vous le voulez, mais laissez Elias tranquille il n'y est pour rien ! » La foule a l'air outrée. On ne lui a pas laissé la parole mais pourtant il la prend. « C'est moi qui ai influencé cet homme. Il est si jeune et naïf, parvenir à mes fins n'a pas été bien compliqué. » Il ment. Elias est jeune certes, mais leur amour est sincère. Mais il doit essayer. « Il n'a fait que m'obéir. Il est à mon service et je l'emploie comme bon me semble, il n'a fait qu'obéir. »

Anatole doit rester fort dans son mensonge. Sa voix ne tremble pas, pourtant intérieurement c'est le branle bas de combat. Ses mots ont eu l'effet escompté sur la foule, elle est outrée, crée un brouhaha envahissant. Mais il ne se laisse pas démonter, peut-être encore qu'un quelconque dieu peut entendre sa voix.

« Nous n'avons enfreint aucune loi. J'ai des enfants, Elias en aura aussi un jour, très certainement. En tant qu'homme nous avons rempli notre mission de procréer. Quel ordre avons nous bousculé ? Vous êtes là uniquement là pour juger d'un amour qui vous déplaît ! Notre lit ne devrait pas déranger l’ordre du votre, alors pourquoi vous y intéressez vous ? Vous ne cherchez que le spectacle ! »

Il sait qu'il a été trop loin, que ses cris seront en défaveur. Mais il est trop tard pour faire demi-tour. « Qui êtes vous pour juger de la pureté d'un coeur ? Quoique nous fassions il y aura toujours un dieu quelque part qui désapprouvera nos actes ! Demandez donc à Mirta ce qu'elle en pense ! Demandez-lui si nos actes sont contre nature pour elle ! Là où Igni verra en le sommeil une infamie, Niobé le protégera. » Son raisonnement se tient, mais était-ce vraiment l'endroit pour l'exposer ?

De toute manière il est trop tard pour lui, il le sait. Peut-être Elias peut-il être encore sauvé. « Condamnez-moi si vous le souhaitez, mais laissez cet homme qui n'a fait que m'obéir. »

Il se tait, plus calme. Il a réussi à mettre un doute dans certains cœurs de la foule. Ce simulacre de jugement peut poursuivre, il a dit ce qu'il avait à dire.

Spoiler:
 


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B









Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 28 Avr - 20:28

Anatole tentait de le rassurer, mais au fond, l'esprit d'Elias était bien trop agité et terrorisé pour pouvoir réfléchir correctement. Il ne se rendit même pas compte que son compagnon aidait une autre jeune femme à s'enfuir pour qu'elle puisse revenir les aider. Il était bien trop occupé à écouter ce qui les attendait bientôt. Pourtant, la présente rassurante de son amant contre lui fit peu à peu reculer ses angoisses. Le procès de la jeune femme fut bientôt terminé, et la sentence rendue ne fit qu'accroître la terreur d'Elias. Des coups de fouets, c'était plutôt classique, mais la langue coupée ... Il ne pouvait imaginer la douleur que cela pouvait provoquer, tant physiquement que moralement. Une muette n'aurait guère l'occasion de s'élever dans la société ou de vivre plaisamment. Resserrant ses bras autour de ses genoux, le jeune homme regarda les gardes ramener la coupable, le dos et la bouche ensanglantés. Ils n'eut guère le temps de s’apitoyer plus sur son sort car les accusés suivants furent appeler. Ils étaient les accusés.

A nouveau agité, Elias vit avec horreur les gardes venir les chercher et les empoigner fermement par les bras, faisant peu de cas de la terreur qui animait le jeune homme. Anatole semblait plus serein que lui, même si ce n'était sans doute qu'une façade. Le palefrenier, lui, ne parvenait pas à calmer la terreur qui grandissait en lui, redoutant ce qui allait advenir. Même la main ferme et douce d'Anatole sur la sienne ne parvînt pas à le calmer. Et tandis qu'ils se retrouvaient attaché au poteau, Elias garda la tête baissé, à la fois honteux et apeuré. L'oracle annonça l'objet de leur accusation, puis la Grande Prêtresse parla, la voix à la fois sévère. Une légère hésitation se fit sentir dans sa voix, bien vite repris par la demande de sanction.

Mais, alors que le jeune homme s'attendait à entendre le Grand Prêtre demander la punition également, ce fut la voix d'Anatole qui s'éleva : « Jugez-moi si vous le voulez, mais laissez Elias tranquille il n'y est pour rien ! C'est moi qui ai influencé cet homme. Il est si jeune et naïf, parvenir à mes fins n'a pas été bien compliqué. Il n'a fait que m'obéir. Il est à mon service et je l'emploie comme bon me semble, il n'a fait qu'obéir. » Stupéfait, Elias leva les yeux vers celui qu'il avait toujours considéré comme son amant. Était-ce la réalité, ou bien essayait-il simplement de le sauver en se condamnant lui même ? Au fond de lui, le palefrenier ne doutait pas que son amant l'aimait réellement, comme lui l'avait aimé. Il le perçoit dans sa voix lorsqu'il harangue la foule. Elias était perdu, il ne savait plus quoi penser, il n'arrivait plus à réfléchir. Si Anatole réussissait à le défendre, peut-être le serviteur pourrait-il s'en sortir, mais alors, son maître n'aurait aucune chance d'être gracié. Et dès lors, ils n'auraient plus la possibilité d'être ensemble, plus jamais. Réalisant cela, Elias s'agita sur son poteau.
« Non, ce n'est pas vrai ! Je l'aime ...»  Il tenta d'élever la voix pour se faire entendre à son tour, sans réellement y parvenir. La foule s'agitait trop bruyamment pour que l'Oracle puisse entendre sa réclamation, et la terreur toujours enfouie au fond de lui pesait sur sa poitrine comme un joug trop lourd à porter. Les yeux rivés vers son amant, il souffla d'une voix faible : « S'il te plaît, ne fait pas ça, ne me laisse pas ...»

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 175691TitreAaron2
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 183231Quintal6
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 512835TitreAaron1
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 LabyrintheOcean
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 28 Avr - 22:34

Les gens s'agitent du côté de l'enclos aux prisonniers et à nouveau, Maximilien plisse les yeux avec agacement. Il n'aime pas lorsque quelque chose va de travers et cette agitation est bien malvenue. Il ne peut rien y faire, pour le moment : le procès est en cours, l'interrompre serait risquer de provoquer la colère des Dieux, ou celle, pire peut-être, de la foule amassée. L'un des prisonniers prend la parole,défendant son compère avant de remettre en question la raison même de son procès. Il n'a enfreint aucune loi, vraiment ? "Silence ! Nous jugeons ici d'un amour contre-nature, d'une liaison infâme qui n'a pas lieu d'être ! Ta perversion ne touchera ni les Dieux, ni les humains qui les écoutent. Encore un mot pour remettre en question le jugement divin et je te fais baillonner jusqu'à l’exécution de la sentence !" Gronde Maximilien avant de s'adresser à la foule. "Les Dieux ont parlé !" Annonce l'oracle d'une voix forte. "Pour avoir ravi à Maari le droit de célébrer une naissance, pour avoir fauté et empêché l'attirance naturelle entre le féminin et le masculin, vous êtes condamné à la mort par lapidation !" La foule hurle son approbation, et Maximilien lève une main.

"Mais il ne sera pas dit que les Dieux n'entendent pas la dernière supplique d'un condamné. Tu as voulu protéger ton serviteur, et il en sera ainsi : il mourra en premier, afin de ne pas assister à ta fin. Exécutez la sentence." Lâche l'oracle, déchaînant ainsi la foule. Cette dernière réclame du sang, et il ne sera pas celui qui l'en prive. Ce serait bien trop dangereux. De même qu'il serait bien dangereux de laisser ces deux hommes en vie. Le peuple est prompt à ne plus respecter les commandements divins lorsqu'il a des exemples négatifs autour de lui. Encore une fois, c'est le bien de la société que vise l'oracle, la paix sociale et la préservation de l'ordre naturel des choses. Qu'importe s'il faut que les leçons s'apprennent dans le sang : elles doivent être apprises. Le relâchement n'est pas autorisé, si l'on ne veut pas que la société s'écoule. Les règles divines doivent être respectées à la lettre, pour garantir une vie meilleure à tous.

Cet autre lui souffle que réprimer les crimes dans le sang au nom des Dieux n'est peut-être pas la seule solution mais l'oracle l'ignore. Il a d'autres priorité, comme celle de comprendre ce qu'il s'est passé dans l'enclos aux prisonniers. Quelques mots avec l'une des servantes qui l'assistent pour la cérémonie et il se concentre sur le châtiment des condamnés. Le spectacle n'est pas particulièrement agréable et il n'y prend aucun plaisir. Il est nécessaire, voilà tout. Ces deux hommes devaient mourir pour satisfaire le peuple et les Dieux. Pour s'assurer de la continuité de la société. Nécessité fait loi, après tout.

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 28 Avr - 23:49

Les murmures résonnent à tes oreilles, à l’instant même où l’Oracle termine d’élever la voix pour appeler auprès de l’assistance les dieux. Ton attention sur lui est totale, jusqu’à ce que parle dans ton esprit la voix de l’Essor, courroucé de l’attitude de ces deux hommes, brisant l’équilibre si justement construit. Tu devines bien sa décision et il confirme en un chuchotement hargneux son désir. Très bien, tu serais porteur sans la moindre hésitation de ce choix, car en toi, deux avis se font commun, sur ce crime impardonnable, sur cette relation contre nature. Ils te dégoutent si horriblement, ces deux hommes partageant un amour contre nature, et au fond, tu approuves parfaitement la décision du dieu qui parle à travers toi.

« L’Essor a parlé et sa décision est d’une clarté limpide. Pour avoir troublé l’équilibre si justement installé par ses soins, ces deux hommes doivent être punis, pour restaurer l’ordre des choses. C’est la seule solution. »

Comme une exigence, comme un ordre donné par le dieu lui même. Sans ça, il serait sans doute capable de tous vous punir, si sa volonté n’était pas entendue. Mais une fois encore, c’est là toute la décision de l’Oracle. Décision que tu devineras être clémente et juste, comme il l’a été avec l’accusé précédemment purifiée de ses crimes. Sa langue coupée est l’opportunité offerte pour répondre de ses fautes. Pour ces deux hommes là cependant, tu espères bien plus de fermeté, bien plus de punition, car les mots de l’un sont inacceptables, inadmissible ! Il ose remettre les décisions des dieux en jeu, les choix de leurs prêtres et oracles choisis ! Il ose, lui qui n’est rien, et tu dardes un regard outragé sur lui, attendant la décision de votre Oracle. Miséricordieux Oracle, Saint homme qui sait quel choix est le bon. La mort serait certes leur récompense pour retrouver leur pureté, mais ça serait par la lapidation qu’ils connaîtraient ce sort. Ainsi, le peuple entier pourrait prendre part à cet acte, pour remettre en place l’équilibre troublé.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyLun 29 Avr - 4:54

Il n’attend que ça, le jugement, son exécution. De la compagne d’abord. Le fouet lui démange la main d’une sensation plus qu’agréable lorsqu’il la frappe du premier coup et ses prières muettes s’élèvent vers les dieux en les priant d’accepter dans ses actions leur volonté manifestée sur terre. Pour leur plaisir.

La punition terminée, son regard se lasse vite de la femme ensanglantée pour se tourner vers l’enclos des prisonniers. C’est alors qu’il aperçoit, du coin de l’œil, la femme qui s’enfuit. Il n’en faut pas davantage pour qu’il lance l’appel en pointant dans sa direction, en espérant que les badauds l’entendent et réagissent – une chose difficile à prévoir vu l’état de la foule.

- Rattrapez la fuyarde ! Ne la laissez pas s’échapper !

Il ne peut guère se rendre à elle pour la rattraper. De toute façon, les nouveaux jugés sont amenés tout près, sur la place devant lui, et son attention est de nouveau attirée vers l’Oracle et les grand prêtes qui, en communiquant avec les dieux, scelleront le destin de ces criminels. Il n’attend que le jugement pour se mettre à l’exécuter, comme à son habitude, non sans un regard occasionnel vers la foule dans l’espoir que ceux qui sont plus près de l’enclos et auront pu l’arrêter l’auront fait.

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyJeu 2 Mai - 14:11

Anatole ferme les yeux, les lèvres pincées. Bien sûr qu'Elias sait qu'il ment, bien sûr qu'il ment. Mais il doit essayé, il ne peut pas rester les bras attachés sans ne rien tenter. La voix de son amant est couverte par la foule qu'il a si sauvagement énervée. « S'il te plaît, ne fait pas ça, ne me laisse pas ...» Le noble entend la supplique et son cœur se serre. Il est trop tard pour faire demi-tour. Dans la clameur générale il sait déjà qu'il les a condamné. Peut-être aurait-il mieux fait de se taire, de quémander son pardon en se blâmant de tout son être. Peut-être les dieux auraient-ils eu pitié. Les dieux. Comme s'ils avaient quelque chose à faire de leur destin, seuls leurs bourreaux prenaient les décisions, il s'en doutait. Enfin il accepte de tourner le regard vers son serviteur, son amant de toujours. « Pardonne-moi, je fais ça pour nous ... » Pour nous, sérieusement ? Il ne sait pas vraiment pour qui il fait ça. Pour tenter d'épargner Elias, pour sa propre satisfaction, pour chambouler ce tribunal barbare ? Un instant le noble pense à ses propres enfants, qui grandiront très certainement sans leur père. Qu'adviendra-t-il d'eux, dans le futur ? Auront-ils affaire à ce même tribunal ou les générations futures n'auront pas de soucis à se faire là-dessus. Au fond de lui il espère que les hommes comme lui pourront vivre de leur amour sans avoir ni à se cacher, ni à se justifier. Le noble a fait ce qui lui semblait juste. Advienne que pourra.

Et la sentence tombe. Dure. Implacable. Il a laissé tomber sa tête, déconfit. A quoi s'attendait-il, à être gracié par sa tirade provocatrice ? La prochaine fois, il réfléchira mieux avant de parler. Mais il n'y aura pas de prochaine fois. Cette fois-ci était déjà la fois de trop. L'Oracle se juge généreux. Réellement ? Seule sa propre satisfaction doit être assouvie. Quel pouvoir ressent-on lorsqu'on est là-haut, intouchable du commun des mortels, protégé des dieux. Puisse Lida s'occuper un jour de son cas. Il n'est pas violent en général, mais il hait cet homme qui se prend pour un dieu.

Pourtant cet homme pense faire dans la générosité en décidant de tuer Elias en premier. Son coeur se serre et son estomac se tord. « Non, non ... » murmure-t-il en apprenant. Les larmes menacent de couler sur ses joues. Il a essayé et il a échoué. Mourir à coups de pierre n'a jamais été une fin envisageable pour le noble. Il se voyait finir ses jours dans sa résidence, avec sa famille et Elias non loin de lui, pas devant une foule hurlante. Quand les hommes descendent pour venir les chercher il se débat, criant dans ses sanglots. « Lâchez-moi ! Ne le touchez pas ! Elias pardonne-moi, je t'en supplie ! » Il s'en veut. Pas de l'avoir aimé, au contraire, mais simplement d'avoir tenté de les défendre et ainsi de les avoir menés à leur perte. Il supplie, Anatole, il supplie qu'on les tue en même temps. Jamais il ne supportera de voir celui qu'il aime mourir sous les coups devant ses yeux impuissants. « N'oublie jamais que je t'aime, s'il te plait ... »

Spoiler:
 


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B









Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 19 Mai - 13:44


Chroniques d'Arven

Intrigue 4.3

Au Fer Rouge



Intrigue animée par Aura·





L'Arme des Fous

La prière est l’arme des fous… oui, des fous ; et des condamnés




Là !
Elle est là, la fuyarde, la foule se saisit d’elle avec une rage qui frémit sous la surface ; et dans l’enclos des accusés, le père de la voleuse est là aussi, piteux et paniqué. Les deux hérétiques ont été convenablement lapidés ; et comme le veut la coutume, les dernières pierres leur ont laissé juste assez de souffle pour qu’ils agonisent lentement pendant le procès suivant, souffrant de mille plaies et fractures.
C’est à présent la voleuse qui est attachée à proximité, affrontant à son tour le jugement des dieux tandis que son accusateur s’avance.

Loués soient les Puissants !





Tour 4

Consignes


IRL : du lundi 20 au dimanche 26 mai (tant qu'il est dimanche sur votre fuseau horaire). Le Destin passera lundi 27. (Normalement. Le Destin est en vacances avec les copines, et pas forcément très-très motivé, bon.)
IRP : le 1er avril 1004, mais à une époque très reculée.

• Ce topic concerne les personnages suivants exclusivement :

  • Maximilien, tu es l’oracle : quand tes deux acolytes auront parlé pour les dieux, à toi de décider si la mécréante est innocente (et de la libérer), ou coupable (et de la condamner). Les sentences à ta disposition : le pilori (coupable attaché au pilori et bombardé par la foule de substances diverses et variées), le fouet (on dénude le dos et shlaaac, autant de fois que décidé, 10 c'est déjà beaucoup et à 20 et plus il y a des séquelles musculaires), la lapidation (là, on meurt, à coups de cailloux. :geu: )
  • Denys, tu es le grand prêtre : ton dieu estime-t-il la voleuse coupable, ou innocente ?
  • Liselotte, tu es la grande prêtresse : ta déesse estime-t-elle la voleuse coupable, ou innocente ?
  • Tristan, tu es le noble : ta coupable a été rattrapée grâce aux bons soins du dévot, c'est le moment d'être convaincant !
  • Maelys, tu es la voleuse : le dé a parlé contre toi, le dévôt t'a rattrapée avec l'aide de ses copains... sois convaincante également et défends-toi bien !
  • Ewen, tu es l’hérétique : tu es en train d'agoniser là où on t'a jeté !
  • Aaron, tu es l’hérétique :  tu es en train d'agoniser là où on t'a jeté !
  • Rhapsodie, tu es la menteuse : ton jugement est terminé, tu peux participer au châtiment des autres !
  • Bertin, tu es le dévot : tu as l'immense satisfaction d'avoir rattrapé ta proie, et tu attends de pouvoir aider à exécuter la prochaine sentence.

• Ce sujet va déterminer le caractère des dieux du Panthéon, et la nature du culte qui leur sera rendu. Si vous suivez le fil des événements, les dieux seront impliqués et plutôt sanguinaires ; si vous vous révoltez, les dieux seront très distants et plutôt neutres, comme c’est le cas actuellement. L’existence ou non d’un culte organisé avec prêtres et prêtresses sera déterminée par vos petits camarades dans l’autre sujet !

• Pour ce quatrième tour, vous participez au troisième jugement : celui de la voleuse-fugueuse. Des missions ont été envoyées ! Rappelez-vous bien les enjeux de ce topic, et agissez en fonction de ce que vous souhaitez, le Destin sera attentif, c'est l'avant-dernier tour de l'intrigue !
Le Destin est à votre disposition dans votre QG pour toute question.
Vous pouvez inventer un nom et une personnalité au malheureux dont vous avez volé le corps, si vous le souhaitez, ce n’est pas obligatoire.
ATTENTION : Le corps que vous occupez n’étant pas le vôtre, vos petits camarades ne peuvent pas vous reconnaître. Pas d’exception à cette règle !

• Vous pouvez poster plusieurs fois dans un tour, mais veillez toujours à laisser deux personnes répondre entre deux de vos interventions.

• Coucou, la limite de mots est toujours là ! 700 mots maximum par message, pas un de plus, sinon je mords !  :laa: A titre exceptionnel, votre premier message, et uniquement lui, n'a pas de limite de mots.

• Pensez à indiquer votre nombre de mots en utilisant impérativement ce site et le résumé de vos actions sous balises spoiler.

• Consultez régulièrement le QG de l'intrigue, au cas où. :oui:

Bonne chance, dragonnets ! :angel:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyMer 22 Mai - 8:48

L’Oracle ne bronche pas alors qu’impitoyablement, les deux amants sont massacrés à coups de pierre. Leurs vies s’échappent, pierre après pierre, accompagnées des vociférations de la foule et pourtant, il observe ça avec un air détaché. E apparence tout du moins : au fond de lui règne un malaise indéfinissable, une sensation désagréable qu’il ne parvient pas à éliminer. Une voix inconnue qui lui  murmure son mécontentement et son appréhension. Pas la voix des Dieux, il est catégorique, il ne peut avoir tort. Mais qui, ou quoi, alors ?

Laissant les deux hommes à leur sort, il est bientôt temps de juger la dernière affaire de la journée. Prenant une longue inspiration, l’Oracle s’avance et élève la voix. Une jeune fille, guère plus qu’une enfant, est emmenée devant la foule. Elle n’est plus seulement accusée de vol, désormais, mais aussi de fuite. Mais pourtant, ce ‘est pas cet axe-là qu’il choisit d’emprunter. Est-ce les Dieux, qui guide sa parole ? La voix, quelle qu’elle soit ? Ou tout simplement ses intérêts personnels ? "Tu es accusé d’avoir volé ton employeur, et c’est indubitablement un crime. Mais le Dieu Omen, dans son extrême bienveillance, aimerait entendre tes raisons pour avoir enfreint cette loi capitale. Il sera ton juge !" Prononce l’oracle sans tenir compte des murmures de la foule. Il doit bien l’avouer lui-même, la manœuvre est audacieuse, et il espère bien ne pas s’être tromper. Mais les Dieux ne se trompent pas, aussi, qui oserait remettre en doute sa décision ? Le Grand-Prêtre parlera pour Omen, et il sera seul apte à juger la coupable.

Attendant quelques secondes que la foule s’apaise, il reprend ensuite. "La déesse Isil a toujours protégé ses enfants, qui en échange lui voue une dévotion sans faille. Mais tu n'es pas une de ses enfants." La phrase se veut affirmative, et elle l’est. La jeune fille devant lui ne possède aucun des signes distinctifs des enfants d’Isil, les gardes s’en sont assurés. Très très attentivement, à ce qu’on lui a raconté. "Pour avoir osé bafouer la déesse et ceux qui la servent en t’emparant des biens de ton employeur, elle sera ta juge !" Prononce l’oracle en désignant la Grande-Prêtresse, par la bouche de qui parlera la déesse. Il espère ardemment qu’elle se sera remis de son manquement précédent.

D’un geste de la main, l’oracle fait un signe aux gardes qui escortent l’employeur de la jeune femme. Il n’est pas ligoté, lui, mais la présence de ces hommes autour de sa frêle personne doit être impressionnante. A dessein. Le peuple ne doit pas être le seul à craindre les Dieux, après tout. "Vous êtes l’accusateur, et vous devrez vous expliquer de la raison pour laquelle cette jeune femme est parvenue à s’enfuir alors que vous deviez la présenter devant les Dieux." Car c’est de sa faute, parfaitement. Qui serait coupable sinon ? Les Dieux ? Ridicule. "Mais pour l’instant, nous entendront vos arguments concernant son crime." Il les connaît déjà, mais il sera intéressant de les entendre à nouveau, histoire que tous, ici, puissent les entendre.  A peine adresse-t-il un regard aux suppliciés en train d’agoniser. Peut-être ne mourront-ils pas trop vite, pour mieux entendre la sentence. Que cela leur servent de leçon, dans l’autre vie.

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Liselotte Passefil
Liselotte Passefil

Messages : 560
J'ai : 31 ans
Je suis : Couturière au service de la cour d'Ibélène, Espionne à la Cour des Miracles (infiltration), membre de l'Ordre du Jugement

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles, Sombreciel & l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 26 Mai - 14:19

Tu sens bien que ta légère hésitation n'est pas passée inaperçue. Pire, elle ne semble pas être appréciée de ton oracle. Mais ça importe peu, car les deux hérétiques sont punis et la voleuse qui s'était échappée a été ramenée à sa place. Tu l'observes avec indignation. Pensait-elle réellement pouvoir échapper à son jugement ? Croyait-elle que le Destin serait clément avec elle ?

Tu écoutes le discours de l'oracle sans sourciller et tes pensées se tournent alors vers Isil, la déesse la plus à-même de décider du sort de cette insolente. La gardienne des Ombres s'adresse à toi, tu entends ses murmures, tu saisis ses paroles. Sa présence te semble plus familière que d'ordinaire, tu as l'impression d'accueillir une connaissance de longue date que tu n'avais plus vue depuis fort longtemps. Une part de toi, en tout cas, trouve un écho dans ses paroles.

Les mots prononcés t'étonnent un instant. Tu hausses un sourcil, perplexe, mais tu n'es pas connue pour aller à l'encontre de la décision des dieux. C'est à contrecoeur, mais avec une voix décidée, que tu partages avec la foule la décision qui a été prise. « La Gardienne des Ombres s'est prononcée. Elle estime que l'accusée n'a guère commis de faute. » Omen sera-t-il aussi clément à son égard ? Tu continues, d'un ton tranquille. « La déesse désire que l'on acquitte cette jeune femme. » Elle doit avoir ses raisons. Peut-être a-t-elle reconnu en cette femme l'étincelle que portent ceux qui se dévouent à elle ? Quelle importance. Tu n'es que la messagère, pas le bourreau.


Spoiler:
 




On joue parce qu' on aime la vérité et parce qu' on la déteste. On joue parce qu' on deviendrait fou si on ne jouait pas. Jouer ! Est-ce que je sais, moi, quand je joue ? Est-ce qu' il y a un moment où je cesse de jouer ?



dialogues • mediumvioletred
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 26 Mai - 15:21

Le destin réservé aux deux hérétiques te convient parfaitement. C’est un regard d’une indifférence froide et acérée qui se pose sur les deux amants, bientôt frappés par les exclamations de la foule en délire, désireuse de rendre le jugement de l’oracle. Les premières pierres frappent, ouvrant des entailles sur les visages des deux jeunes gens qui seront dans peu de temps méconnaissables, les traits déformés par la douleur et les bleus. Les os craquent même, tu l’entends, et le sang s’en vient rougir le les pavés de la place où les deux accusés sont laissés pour morts, agonisant tels des misérables à leur juste place. Très vite, c’est le dernier jugement qui capte ton attention, même s’il est vrai qu’une vague de dégoût, ou un petit pincement au cœur s’en vient perturber ta sérénité. Tu ne saurais dire pourquoi, finalement, une part de toi qui n’approuvait pas l’amour entre deux hommes se trouve révulsée par le sort qui leur a été réservé. Une violence qui ne semble pas approuver, alors qu’elle te paraît pourtant toute mérité. Etrange, mais qu’importe.

L’oracle parle à nouveau.

Une voleuse donc. Une voleuse qui mérite certainement, à ton sens, de perdre une main ou même un bras pour le vol qu’elle a fait et ce malgré des raisons presque légitimes. Mais le fait qu’elle ait tenté de s’échapper, de s’enfuir sans subir son jugement te paraît un aveu complet et total de sa culpabilité. Le choix du dieu invoqué par l’oracle te laisse ceci dit un peu perplexe, soulevant sur ton visage un sourcil surpris en direction du maître de l’assemblée. Pourtant tu ne tardes pas à ressentir la présence discrète du divin, et tu jurerais presque qu’il semble se rire de la situation. En tout cas tu ne perçois pas dans ses murmures ce qui ressemble à de l’outrage, au contraire de l’Essor ou du Muet interrogés plus tôt. Dans ses chuchotements, tu as plus la sensation d’un jeu, d’un amusement grossier qui semble fort peu se soucier des projets humain sous ses yeux. Le hasard ! C’est le hasard qui le guide et tu l’entends prononcer à ton oreille son choix. Un instant, tu hésites… dois-tu vraiment rendre ce jugement décidé sur un coup de dé ? Et comme percevant ton trouble, un autre murmure du divin s’en vient à toi : « Voudrais-tu que je t’accuse toi, prêtre ? » Le rire dans un murmure te fait perdre toutes les couleurs sur ton visage et c’est d’un mouvement presque mécanique que tu te redresses de ton siège, prenant la parole après ton homologue. Un raclement de gorge, un vague regard vers l’accusée attachée, puis vers son employeur avant de finir vers la foule, dans l’attente de tes mots.

« Hrm. Le divin Omen a parlé et estime que la voleuse n'est pas la coupable. » La voilà donc innocentée par les deux dieux invoqués par l’oracle. Une chose qui arrive pour ainsi dire jamais. Mais tu n’as pas terminé, et une dernière fois, l’hésitation te caresse l’esprit, avant de te rappeler du rire presque moqueur du Maître de l’Aléatoire derrière toi. « Néanmoins, le divin Omen estime que l’employeur doit être condamné. Car ainsi en va-t-il du Hasard. Les dettes existent et doivent être payée. » Non par la voleuse, a-t-il dit, mais par celui que le dé à voulu désigner. Et tu n’approuves pas, mais tel est le choix des dieux.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 26 Mai - 17:39

Les cailloux quittent ses mains, volent vers ses cibles, s’y écrasent sans remors, sans honte. Ils l’ont mérité. Les dieux l’ont décidé. Quand la foule semble rattraper la voleuse, il sourit légèrement sans pour autant s’en laisser trop déconcentrer. Les dieux la jugeront à leur tour, pour l’instant, il faut punir les hérétiques.

La suite est inattendue et l’empli d’une certaine confusion. Oh, certes, ce n’est pas la première fois qu’il voit un accusé être acquitté, mais l’enchaînement des événements des dernières minutes rend la situation un peu particulière. C’est tendu qu’il attend donc le jugement qui viendra certainement. La main le démange tellement il empoigne le dernier caillou qu’il n’a pas eu l’occasion de lancer fermement. Il n’attend que la volonté des dieux pour savoir que faire.

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 26 Mai - 19:11

La sentence tomba, sans échappatoire possible. Et il sera le premier, car les dieux ne tolèrent pas d'écart ni de sacrifice immoraux. Aucune compassion, ; aucune compréhension de cet amour peu naturel mais pourtant si fort qui les unit. Elias se perd dans le regard d'Anatole. Il ne voit que vaguement les gardes venir les chercher pour les détacher. Il voit son amant se débattre en hurlant. « Lâchez-moi ! Ne le touchez pas ! Elias pardonne-moi, je t'en supplie ! » Le jeune palefrenier n'est plus vraiment alerte ; il s'est retiré dans une sorte de songe intérieur. Il a compris que c'est la mort qui l'attend, une mort lente et douloureuse comme il en a toujours redouté. Le jeune homme ne reverra pas sa famille, et Anatole non plus. Ils n'auront pas de dernière nuit ensemble, pas même un dernier baiser. Rien ; les dieux étaient impitoyables.

Il aurait dû être terrorisé, agité par cette sentence qu'il craignait plus que tout, et pourtant. Le regard d'Anatole - lui d'habitude si calme et soudain paniqué - lui avait fait comprendre que la vie lui avait permis de trouver la plus belle chose qui soit : l'amour. Il avait un instant regretté son choix lorsqu'on l'avait amené ici, et pourtant désormais il était prêt à braver de nouveaux les interdits pour revivre ces quelques mois passés en la compagnie d'Anatole. « N'oublie jamais que je t'aime, s'il te plait ... » Inerte, Elias se laissa détacher et soulever par les gardes. Ces derniers ne faisaient pas preuve de plus de compassion que les autres, et le mirent sur pied brutalement. Pourtant, Elias ne quittait pas Anatole du regard, et tandis que ses geôliers l'emmenaient, il répondit d'une voix calme à son amant : « Je t'aime aussi.» Et, sans qu'il puisse ajouter quoi que ce soit, le jeune palefrenier fut amené devant la foule et jeté à terre sans ménagement.

Cette dernière se mit à hurler et à s'agiter, excitée par cette nouvelle sentence. Et les premières pierres se mirent à tomber, frappant son corps et entaillant sa peau. Les premières furent les plus douloureuses, chacun lui provoquant une douleur fulgurante. Puis, au fur et à mesure, son corps ne fut plus qu'un gouffre à vif. Il ne ressentait plus les pierres qui lui frappaient encore les côtes, le dos ou la tête, seul restait la douleur sourde qui l'engourdissait peu à peu. C'était une triste fin pour un palefrenier jadis si heureux. Pourtant, Elias ne regrettait rien.

Spoiler:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 175691TitreAaron2
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 183231Quintal6
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 512835TitreAaron1
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 LabyrintheOcean
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 26 Mai - 21:58

La tête te tourne. Pourtant tu t'es rapprochée, péniblement, des deux accusés, une pierre fermement ancrée dans le creux de ta main. Les dieux n'ont pas l'air cléments, ce soir, et tu es ravie de constater que tu n'es pas la seule à subir leur courroux, même si tu es indignée, au fond de toi, de ta propre joie morbide provoquée par l'idée de voir d'autres souffrir.

La sentence est prononcée. Ta douleur oubliée, tu lèves le bras en l'air, prête à lancer ta pierre. Une hésitation interrompt ton geste. Un instant, tu t'imagines à leur place, et tu frémis en imaginant ce qu'ils doivent ressentir. Puis, tu te souviens de ce que tu viens de vivre. Tu as été punie, toi, et ils ne t'ont pas aidée une seconde. Ils n'ont rien fait pour toi, et t'ont sûrement regardée souffrir sans sourciller, contents de ne pas avoir à vivre ça. Mais les dieux ont parlé. Et puis, au vu de la foule en colère, ils sont déjà morts. Ta pierre ne changera rien, mais juste pour le geste, tu la lances vers l'un des deux hérétiques. Tu crois avoir touché le crâne.

Tu n'as pas la force de te baisser pour en ramasser une autre, alors tu vas t'asseoir un peu à l'écart, les yeux rivés sur la paume de ta main. Tu ne sais pas si ce que tu as fait est bien, mais c'est trop tard pour t'en soucier. Et alors que tu es prise d'un vertige un peu plus violent qu'un autre. Il faut que tu trouves un guérisseur et vite ; mais personne ne semble se préoccuper de ton sort, alors qu'ils sont tous concentrés sur la voleuse et son accusateur.

Spoiler:
 




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 26 Mai - 22:46

Il est rare qu'un ou une accusée soit acquitté. C'est déjà arrivé, évidemment, mais c'est loin, bien loin d'être habituel. Le contexte, à dire vrai, ne s'y prête absolument pas : la foule réclame du sang, et le silence qui s'est fait à la prise de parole de la Grande-Prêtresse est étrange, presque choqué. L'oracle, lui, se retient à grand peine d'adresser un regard agacé à son acolyte. Réellement ? Ici, maintenant, défier cette foule pour une petite idiote ? Mais la déesse a parlé, et déjà le grand-Prêtre reprend la parole. Le verdict est le même et l'oracle doit faire appel à toute sa maîtrise de lui-même pour rester impassible. La foule est échauffée, en colère, elle attend quelque chose que l'oracle ne peut, désormais, plus lui donner. Il est indécis sur la conduite à tenir, et son silence est plus long que d'habitude. Il lui faut reprendre contenance, tout d'abord.

"Tu es libre de partir."
Déclare-t-il à la jeune femme, sans s'étendre sur le sujet qui l'agace profondément. Reprenant plus fort, c'est à la foule qu'il s'adresse. "Les Dieux ont parlé. Cette jeune personne a montré un repentir profond que les Dieux ont choisi d'écouter. Chacun d'entre nous..." Il observe un instant la première accusée, un peu à l'écart. "Chacun d'entre nous peut bénéficier de la miséricorde divine, pour peu que son cœur soit pur et son acte sincère !" Les gens commencent à murmurer, et tout en l'oracle sait qu'il ne doit pas laisser la foule se poser trop de questions. "Mais Omen, dans son infinie sagesse, a désigné un nouveau coupable. Qu'on l'amène !" Il ne sera pas dit que ce procès se terminera sans accusé. "Les Dieux ont un but nous tous. Qu'ils nous aient fait pauvres ou riches, chacun doit porter son fardeau. Nous leur sommes redevables, et l'employeur de cette jeune femme a failli à sa tâche !"

Cela l'embête, profondément, de livrer ainsi un noble en pâture à la foule. Un mot de trop, un geste mal interprété, et les imbéciles qui constituent cette foule risquent de croire que massacrer des nobles est un devoir inculqué par les dieux. C'est hors de question. "Tu es accusé d'avoir failli à ton devoir, d'avoir méprisé ceux que le Destin a mis sous tes ordres. Cette jeune fille n'a eu d'autre choix que de voler pour survivre, alors qu'il en allait de ton devoir de veiller à son bien-être."

L'équilibre est précaire, entre donner au peuple ce qu'il veut et garder la main-mise sur les plus riches. Mais puisque les dieux ont parlé, il est du devoir de l'oracle de condamner l'employeur. Prenant une longue inspiration, il reprend la parole. "En conséquence de quoi, ce tribunal te condamne à payer à cette jeune fille la somme de vingt ducats, qu'elle puisse régler ses propres dettes." Il l'entend, le souffle pris par la foule. C'est une somme énorme, après tout. "Ainsi qu'à faire un don de vingt ducats aux temples d'Omen et d'Isil." Une fortune. "Si tu n'as pas assez d'argent pour régler tes dettes, les dieux ordonnent que tu sois déchu de tes terres, afin qu'elles soient mises aux enchères, et de tes titres, afin que jamais tu ne puisses reproduire une pareille infamie sur l'un de tes employés."

L'homme est ruiné, l'oracle le sait. Si par miracle il parvient à s'acquitter de la somme, il ne lui restera pas grand chose pour payer ses domestiques et s'assurer des récoltes de l'année. C'est une condamnation à la misère et à la mort, plus douce que la lapidation, mais non moins cruelle. Et l'oracle s'assure par la même occasion d'asseoir son pouvoir sur les plus riches et de garantir de l'argent aux temples des Dieux. L'un dans l'autre, le résultat est satisfaisant. Sauf peut-être pour l'employeur de la jeune femme.

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Ewen Treflet
Ewen Treflet

Messages : 1359
J'ai : 28 ans
Je suis : Chevaucheur au Vol d'Outrevent (à Souffleciel)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lionel de Rivepierre, Liam d'Outrevent, Chimène d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyMar 28 Mai - 16:47

Il pleure.
Il se sent faible et lâche mais il pleure en silence.

La sentence lui a laissé un trou béant dans la poitrine, comme si plus jamais il ne pourrait ressentir. Et il ne ressentira plus jamais. Les pierres qui pleuvent sur Elias lui font aussi mal que si c'était lui qui les recevait. Après la colère vient le temps des regrets et de la nostalgie. Il n'arrive pas à détacher son regard du corps de son amant qui se fait bientôt caillasser de bon coeur par une foule avide de sang. Il ne peut détacher son regard et pourtant c'est comme s'il ne le voyait pas.

Il pleure en silence.

Il a abandonné l'idée de se débattre, de se défaire de ses liens si serrés pour protéger le corps de son bien aimé à quelques mètres de lui. Il aurait tant aimé pouvoir l'étreindre, le protéger encore des heures durant. Mais il ne peut et il n'en souffre plus. Il ne ressent plus. À trop ressentir il ne sait plus ce que c'est. Il entend Elias lui dire qu'il l'aime aussi et cette simple pensée le réchauffe. Tant pis s'ils doivent mourir. Ils le feront parce qu'ils s'aiment. Et même cette mascarade ne pourra leur enlever ça. Ils vont mourir parce qu'ils s'aiment.

Bientôt l'acharnement sur le palefrenier s’interrompt et c'est lui qu'on vient chercher. Sa mâchoire est serré et il se tient fier et droit. Il lance un regard froid à ses bourreaux qui veulent le tirer vers le lieu de sa sentence. Il se débat, refuse. « Si je dois aller mourir, j'irai seul. » Il lui reste encore cette détermination de vouloir avancer seul vers son destin. Son regard est fermé, ses pas volontaires. Les mains de ses geôliers tiennent légèrement ses bras mais il se mène lui même vers son exécution.

Il se tient droit, la tête haute, fier. Il recevra les coups debout autant qu'il le peut. Il en a encore la force, il peut. Il doit.

La première pierre tombe d'un homme qui paraît vouloir l'étriper de ses propres mains. Bientôt d'autres suivent, de plus en plus nombreuses, de plus en plus grosses, de plus en plus violentes. De plus en plus douloureuses. Il tient bon alors qu'il sent les os de ses bras se briser un à un, ses côtes et qu'il retient à grand peine ses hurlements de douleur. C'est la pierre qu'il reçoit à l'arrière du crâne qui le fait basculer, à demi-conscient. Derrière le voile qui tombe sur ses yeux il distingue le corps de son employé, de son amant. Avec la plus grande peine du monde il rampe, faisant fi de ses os brisés qui malmènent sa chaire et ses muscles. Il rampe, il tire, il use de ses dernières forces.

Et puis il s'effondre, la tête contre son torse. Ses doigts tâtonnent à la recherche de ceux qu'il a si souvent aimer entrelacer. La respiration d'Elias est absente. La vie l'a quittée. Et il sait, il sent que son tour viendra lorsque ses paupières se ferme. Il ne sent plus les pierres, il sent uniquement le corps contre le sien dans une dernière étreinte.

Les amants ne sont plus. Mais où qu'ils soient, ils s'aiment.

Spoiler:
 


Ewen : #0000CC Patience : #FF005B









Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 9 Juin - 14:45


Chroniques d'Arven

Intrigue 4.3

Au Fer Rouge



Intrigue animée par Aura·





L'Arme des Fous

La prière est l’arme des fous… oui, des fous ; et des condamnés




Innocente. Le verdict est tombé, et la voleuse est sauvée par le jugement des dieux - c'est son employer qui est proclamé coupable, pour avoir manqué à ses obligations envers elle.
Depuis quand le peuple peut-il se révolter contre l'ordre établi, avec la bénédiction des dieux ?
Les roues du Temps se mettent en branle - et le présent change...





Tour 5 & Clôture

Consignes


IRL : d'ici la MàJ (tant qu'on a pas MàJ :geu:). C'est la clôture !
IRP : Aujourd'hui, le 15 juin 1004 !

• Compte tenu de vos RP (et notamment de la rébellion de Maelys  :hihi:) , le Destin vous informe que les dieux ne seront pas très investis dans le quotidien de l'humanité. Le culte organisé qui est établi sera une puissance politique basée sur la religion, sans réellement de conséquences sur le quotidien des fidèles. Certains dieux resteront impliqués dans les cercles officieux (la Cour des Miracles, la Confrérie Noire, les pirates, contrebandiers, et vraisemblablement le territoire neutre Erebor/Lorgol). Les guerres de religion entre Ibélène et Faërie seront le moyen pour les officiels du culte de développer leur pouvoir, et le clergé sera globalement corrompu. Consultez l'autre sujet pour plus de précisions !

• Pour ce dernier tour, vous êtes de retour dans le présent. Vous ne vous rappelez pas de votre expérience, à part éventuellement ce que vous assimilez à un rêve bizarre si vous êtes très réceptifs à la suggestion.

• Vous devez poster avec vos personnages réguliers cette fois, dans leur vie quotidienne en ce jour du 15 juin 1004, en mentionnant en passant comment la religion influence leur quotidien.

• Limite de mots abolie pour ce dernier post (et vous pouvez poster avec plusieurs personnages si vous le souhaitez, y compris ceux de l'autre sujet). :angel:

Le Destin vous remercie de votre participation, et tient à vous présenter ses excuses pour le retard pris par l'intrigue. Ses vacances avec les copines + l'ouverture de SSV + la prochaine intrigue à préparer ont un peu sabré sa motivation. :hide:




♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Liselotte Passefil
Liselotte Passefil

Messages : 560
J'ai : 31 ans
Je suis : Couturière au service de la cour d'Ibélène, Espionne à la Cour des Miracles (infiltration), membre de l'Ordre du Jugement

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles, Sombreciel & l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Aurore, Victorine, Teagan
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyJeu 13 Juin - 20:19

L'aiguille perce la soie avec une finesse et une délicatesse inégalées encore à ce jour – sans aucune exagération. Le vêtement prend forme sous les yeux de la couturière, il voit le jour après des heures de travail minutieux, après des jours de réflexion sérieuse. La touche finale est apportée, le tissu glisse entre les doigts habiles, soigneusement examiné par les yeux perçants. La fierté du travail accompli illumine ses traits et attise un peu plus la flamme qui brille dans son regard. L'enfant de Mirta est dotée de bien des passions et celle-ci se révèle à nouveau, après des mois en sommeil.

Liselotte lisse le tissu de la robe installée sur le mannequin de bois et fait quelques pas en arrière pour mieux l'observer. L'oeil critique aperçoit immédiatement quelques détails qui ne satisfont pas l'artisane, mais rien qui ne puisse être réparé.
Pas tout de suite, cependant.

Elle doit envoyer un rapport à la Cour au sujet de ses dernières observations à Ibelin. Elle est revenue depuis plusieurs semaines, mais comme il fallait s'en douter, on l'a remplacée au palais. Ses mois d'absence au coeur de la Chasse Sauvage se sont fait ressentir ; ses cousins ont su veiller sur sa boutique, mais elle s'est fait damer le pion par la concurrence là où ça compte réellement. Ca ne l'a pas empêchée d'écrire une lettre soignée à l'attention de la désormais duchesse Sixtine, s'excusant platement pour sa disparition inopinée et se rendant totalement disponible en cas de départ... impromptu de sa remplaçante. Elle a également retrouvé un grand nombre de ses anciens contacts, auprès de qui elle s'est renseignée au sujet des derniers événements à la capitale. L'on murmure que les prêtres du Temple d'Alder sont fortement sollicités par la couronne, que leur place au conseil a pris une place plus importante, que leur influence s'étend. Mais impossible de s'en assurer sans avoir sa place attitrée au palais. À moins que...

L'idée germe depuis longtemps dans son esprit, depuis son retour à Lorgol où elle a appris qu'elle avait perdu sa place. L'orgueil blessé se mêle désormais à l'ambition ardente, les scrupules fondent comme neige au soleil. Elle scelle sa lettre et se pare de son voile pour sortir. Il est temps de remettre un peu d'ordre dans toute cette mascarade.


Spoiler:
 




On joue parce qu' on aime la vérité et parce qu' on la déteste. On joue parce qu' on deviendrait fou si on ne jouait pas. Jouer ! Est-ce que je sais, moi, quand je joue ? Est-ce qu' il y a un moment où je cesse de jouer ?



dialogues • mediumvioletred
Revenir en haut Aller en bas
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Dragonnet du Chapitre • Version 4.3
Aaron de Sombreval
Aaron de Sombreval

Messages : 936
J'ai : 34 ans
Je suis : mage de l'Automne et chevaucheur ; fils du comte de Sombreval.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 16 Juin - 21:21

L'épée à la main, Aaron frappa une nouvelle fois le tronc qui lui faisait face et servait de cible. Répétant inlassablement la même parade, il taillada une nouvelle fois l'écorce d'un geste précis. Bien que sa dextérité à l'épée soit à peu près redevenue correcte, le chevaucheur s'astreignait à cet exercice quotidien presque systématiquement quand il le pouvait, désireux de ne jamais retomber dans un état physique aussi lamentable que celui qui avait suivi sa convalescence.

Tout en soufflant et en reprenant une nouvelle parade, ses pensées dérivèrent de nouveau, sa concentration s'étiolant après ses exercices matinaux. Il pensa à Anaïs, à sa famille, à son avenir. Il ne savait guère de quoi demain serait fait, néanmoins il ne regrettait pas son choix. Partout autour de lui, la société se mouvait, et il avait enfin décidé de se lancer à son tour, sans se préoccuper de ce qui s'imposait à lui. L'aîné des Sombreval avait décidé de se tracer une nouvelle voie, quand bien même son rôle de chevaucheur exigeait de plus en plus de sacrifices alors que les tensions se faisaient fortes tout autour d'eux.

HRP:
 


Relations ♦️ Évolution ♦️ Jeu d'Omen
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 V8TybSqu_o
Aaron darkred (haute voix)/gras (pensées) ; Héritage #6E6E6E ; Arietty #61210B
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 175691TitreAaron2
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 183231Quintal6
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 512835TitreAaron1
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 LabyrintheOcean
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 LendemainGuerrePaix
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyDim 16 Juin - 21:35

Elle croise son propre regard dans le miroir, puis adresse un reflet de sourire à la jeune brune assise devant elle. Gaëlle a son premier vrai rendez-vous ce soir, et Rhapsodie a tenu à l'aider à se préparer. Quelques autres collègues s'affairent autour d'elles, s'extasiant sur la beauté de la jeune Compagne, lui prodiguant de nombreux conseils et encouragements ou préparant de quoi coiffer, habiller ou maquiller la brunette.

Brunette qui n'a pas l'air particulièrement rassurée, d'ailleurs. Rhapsodie s'approche un peu d'elle et vient poser ses mains mines sur ses épaules dans un geste voulu réconfortant. Elle la connaît, cette angoisse. La peur de mal faire, d'échouer, de ne pas plaire... Toutes sont déjà passées par là. Tout va bien se passer, ne t'en fais pas.

Il n'y a aucune raison que le contraire se produise. Mirta veille sur elles toutes, et Rhapsodie a, plus tôt dans la journée, accompagné Gaëlle au temple. Elle a prié pour elle, aussi, et a supplié la déesse de ne pas détourner son regard de la jeune femme et de la protéger contre les mauvais hommes. Elle ne sait pas si elle a été entendue, mais l'espère si fort.

Gaëlle saisit sa main et la presse doucement. Rhapsodie lui rend le geste, et dépose un baiser affectueux sur la tempe. Gaëlle n'est pas son apprentie, Rhapsodie n'a pas assez d'ancienneté pour cela ; mais elles sont soeurs de profession, et la tendresse qu'elle ressent pour elle est réelle. C'est sûr, un jour, elle s'occupera d'apprenties, aussi bien que sa tutrice a pu s'occuper d'elle.

- Pardon Sodie chérie, je te l'emprunte !

Un dernier geste d'encouragement et Rhapsodie s'éloigne pour laisser passer une de ses collègues armée d'un peigne et de rubans colorés, prête à s'attaquer à la chevelure bouclée de la toute jeune Compagne. Un rire au coin des lèvres, la Cibellane reste quelques instants à observer la scène avant d'aller s'installer confortablement sur un des divans de la pièce. Gaëlle est entre de bonnes mains, et saura honorer leur profession à la perfection, c'est certain. Mirta la protègera.

Spoiler:
 




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyLun 17 Juin - 22:07

La journée a été longue pour Maximilien, et il n'est pas fâché de faire une pause. De plus en plus, il songe à prendre une retraite bien méritée. L'amour paternel qu'il porte à Castiel, et plus largement à son duché, l'empêche assurément de tout laisser tomber. Il se fait trop vieux, pourtant, il le ressent à chaque journée qui passe. Les négociations avec le clergé sont de plus en plus âpres et Maximilien est fatigué. Mais s'il n'épargne pas ces discussions oiseuses au duc, qui le fera ? Le conseil ducal est compétent, il le sait, il en est en partie responsable. Castiel lui-même est devenu un duc à la hauteur de son duché, efficacement secondé par ses épouses.

Alors, il pourrait tout laisser tomber. Devrait tout laisser tomber, même, s'il en croit la voix de la raison qui susurre à son oreille.  Une voix qu'il connaît extrêmement bien... se retournant avec le sourire, le comte enlace sa femme. Il a dû s'assoupir quelques instants. La tête encore lourde, l'esprit un peu embrouillé, Maximilien laisse les mains d'Ismalia s'efforcer de dénouer la tension de ses épaules, d'éclaircir un peu ses pensées. Sa femme se fait plus joueuse, plus entreprenante, et Maximilien se laisse entraîner. Il a le droit de faire une pause, après tout. Qu'est-ce que quelques heures dans la journée chargée du premier conseiller ducal ?

Ce n'est que bien plus tard dans la soirée que Maximilien se réinstallera à son cabinet de travail, cherchant encore des solutions pour amadouer le clergé et rentrer dans leurs bonnes grâces. C'est bien mal connaître le comte de Séverac, après tout, que de croire qu'il n'a pas de nombreux atouts dans sa manche !




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyMer 19 Juin - 5:54

Il s’éveille sans souvenir aucun de cette étrange expérience. Cela vaut peut-être mieux. Il s’éveille donc, et s’étire avant de se lancer dans sa routine matinale. Patrouille, cuisine, paresse. Il n’est pas religieux, ne l’a jamais été. La forme que prend le culte lui semblera, au fil du temps, naturel, tout ansemarien qu’il est malgré son bannissement. Le pouvoir en tant que tel ne l’intéresse pas. Pas personnellement en tout cas. Mais reprocherait-il à des hommes ambitieux de chercher à s’en emparer si l’occasion se présentait ? Tant que cela ne met pas à risque sa famille – l’idée même le fait presque rire puisqu’il n’en a plus – il n’en a guère cure à présent. C’est Bartholomé qui doit les gérer.

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptyMer 19 Juin - 13:05

La cour est bondée, les demandes du peuple sont nombreuses ce jour, et les audiences se succèdent, les unes après les autres. Le temps continue de s’écouler, inlassablement, malgré les déboires survenus, il n’y a pas si longtemps encore et qui restent dans les mémoires. Cette interminable semaine, répétée en boucle sur une seule et unique journée, faite de massacre et de tragédie. Même s’il n’avait pas eu à vivre l’horreur sur Lorgol, Denys avait bien évidemment entendu parler de ce qu'il s’y était passé, même si le jour final, le drame a semble-t-il pu être évité. Non sans provoquer beaucoup de remous. Un signe de plus que les dieux avaient définitivement quitté leurs fidèles, et qu’ils devaient désormais se débrouiller par eux même.

Enfin. Pas pour tout le monde.

« Je vous assure, votre grâce, que le projet de construction du temple saura certainement ramener sur nous le regard de Cerah. »

Un instant, le regard du duc se fait plus acéré. Il ne joue pas à ce jeu là, il n’est pas dupe et les mielleuses paroles du prêtre ne risquent pas de l’amadouer. Pas lui. Mais le peuple, la noblesse qui assiste à cette demande toute officielle, et même son épouse bien plus croyante que lui ne risque pas d’apprécier un refus, s’il avait dû le formuler. Bizarrement, depuis ce qu’on prétendait être la disparition des dieux, le clergé redoublait d’effort pour étendre son influence déjà bien conséquente. Et si Denys n’avait jamais eu à s’opposer à eux, préférant des alliances de circonstances arrangeant aussi bien son pouvoir que le leur, il n’appréciait pas trop ce qu’il voyait être un frein à son pouvoir. Marcher sur ses plates bandes ? Hors de question. S’il ne pouvait déplaire à son peuple, largement influencé par le pouvoir divin de ces prêtres et prêtresses, il ne laisserait pas faire si facilement ces gens désireux de grignoter son pouvoir.

« Je n’en doute pas une seule seconde, cela mérite réflexion pour que nous construisions ensemble ce présent à la déesse. » Et d’en parler. Plus tard. Loin des yeux et du regard de l’assistance trop curieuse. Il ne fallait pas qu’on le pense réticent à la religion. Il ne l’était pas, d’ailleurs, ne réfutant en aucune façon l’existence des dieux. Mais il préférait croire en son libre arbitre plutôt qu’en un dogme envahissant et sans le moindre doute corrompu.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 EmptySam 6 Juil - 17:41


Chroniques d'Arven

Intrigue 4.3

Au Fer Rouge



Intrigue animée par Aura·





L'Arme des Fous

La prière est l’arme des fous… oui, des fous ; et des condamnés




L'intrigue est officiellement terminée ! Merci à tous d'avoir participé. :**:

Tout le monde peut aller tirer une carte commune de participation.

Peuvent tirer une carte rare d'assiduité : Aaron, Bertin, Denys, Liselotte, Maximilien et Rhapsodie. :coeur:



♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous   [INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE 4.3] • Au Fer Rouge : L'Arme des Fous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: