AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
Maillot Nike NBA Swingman – Stephen Curry Warriors Icon Edition
64 € 90 €
Voir le deal

Partagez
 

 MARTEL, Aubrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée EmptyDim 7 Avr - 22:54

Chrono
- ...


Infos en vrac
- Aubrée rentrée de manière lambda à la Confrérie : meurtre de papa Martel ?
- Apprentie de Lia, toujours
- A priori pas encore de Familier
- Sûrement plus proche de la famille
- Adoptée par Melsant aussi ?
- ...

Fiche

Sous le regard des dieux
Confrérie Noire




Aubrée

de Sombregemme

ft. Dakota fanning

« Comme emplacement du tatouage de la main de Lida, Aubrée a choisi l'intérieur du poignet droit, afin que la Sombre Mère guide sa Lame, à chaque fois qu'elle l'utilisera. »




En bref

Âge : 21 ans
Date et lieu de naissance : 15 juin 982, à Brumecor (Bellifère)
Statut/profession : Apprentie assassin de la Lame ; officiellement demoiselle de compagnie de Ljöta de Hvergelmir
Allégeance : A sa mère, en secret, puis à la Confrérie Noire
Dieux tutélaires : Née sous Maari, elle lui préfère désormais Lida, la Sombre Mère.



Le visage d'ange aux grands yeux bleus cache en réalité une franchise à toute épreuve. Par ailleurs, de plus en plus affirmée, la jeune femme se révèle être une vraie tête de mule. Têtue, elle ne reconnaît jamais ses torts (ce qui est impossible, puisque de toute façon, elle a toujours raison). Un brin excessive, relativement obsessive, elle poursuit ses objectifs avec acharnement, et ne lâchera pas avant d'avoir réussi, ou d'avoir tout essayé. Elle sait également se montrer douce et avenante, et peut être extrêmement naïve. Courageuse et téméraire, ses actions sont toutefois bien trop souvent irréfléchies et guidées par son impulsivité, et elle ne se rend pas toujours compte du danger qui peut la guetter.

Caractère


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Audrey et j'ai 17 ans. Sur le Net, on m'appelle plutôt Lorilis. J'ai découvert le forum via un top-site et voici ce que j'en pense : je vous aime d'amour.




Histoire


C’est à Brumecor, en Bellifère, qu’Aubrée voit le jour. Deuxième née d’une fratrie de quatre enfants, un an après Anthelme, deux avant Agathe et Arnaut, elle est le fruit de l’union de Grâce, fille des Brumecor, noble famille désargentée mais ambitieuse, et Alban Martel, dont la réputation de la famille en ce qui concerne la fertilité de ses femmes n’est plus à faire.

Sa vie aurait pu être si simple. Elle aurait pu grandir chérie par sa mère et protégée par ses frères et son père. Elle aurait pu simplement apprendre à se faire discrète et à ne pas trop réfléchir, et surtout à devenir un bonne épouse et une mère parfaite. Elle aurait pu grandir en patientant son enlèvement, comme toutes les autres Bellifériennes.

Elle aurait pu, oui.
C’est sûrement ce qui se serait passé si Grâce ne l’avait pas abandonnée.

Aubrée n'a pas trois ans lorsque Grâce s’enfuit de Brumecor, peu de temps après la naissance des jumeaux. Elle ne comprend pas, d’abord, du haut de son jeune âge, pourquoi sa mère ne vient plus s’occuper d’elle, ou de ses frères et sœur. Et quand on lui explique, elle se sent terriblement triste d’avoir perdu la personne qu’elle aime peut-être le plus au monde.
Petit à petit, avec l’âge, cette tristesse se transforme en rancœur et en une colère sourde. Elle les a abandonnés. Elle a fui ses responsabilités. Elle ne les a jamais aimés. Grâce Martel n'est plus aux yeux de sa fille qu'une femme faible et lâche, qui a préféré son confort personnel à la vie de sa famille.

Mais surtout, elle lui en veut pour tout ce qu’Alban leur inflige, à Agathe et elle. Plus les jeunes filles grandissent, plus elles ressemblent à cette femme honteuse qui a amené le déshonneur sur leur famille, et Alban ne le supporte pas. Et c’est la violence qui s'empare de leur quotidien. Ainsi, par les cris et les mots durs, Alban espère bien faire passer cette maladie de liberté qui lui a pris sa femme, pour qu’elle n’emporte pas non plus ses filles, et que jamais ces dernières ne suivent le chemin de leur mère. Alors oui, Aubrée en veut à Grâce, pour tous les mots insultants qu’elle reçoit régulièrement.

Au moins, les coups physiques, ce sont ses frères qui les prennent pour elle et Agathe. Tous les quatre, ils auraient pu être une fratrie soudée, unie par la violence, et faire front commun pour résister à Alban. Ils auraient pu, mais Aubrée n’en veut pas. Elle sait pertinemment que ce n'est pas tant par amour pour elles que par envie de montrer leur force à Alban, de montrer qu’ils seront plus tard de valeureux bellifériens, protégeant de leurs bras forts les fragiles poupées que sont leur sœurs, et que seront leurs femmes. Et ça, Aubrée ne le supporte plus, et se renferme peu à peu sur elle, s’éloignant d’eux. Pourtant, elle n’a jamais rien fait pour changer la situation, bien contente, quelque part, que ses frères lui servent de bouclier. Elle en a un peu honte, aujourd’hui.

Et Agathe… Sa relation avec sa cadette est délicate. Enfants, elles étaient si fusionnelles, à partager leurs jeux et leurs confidences. Mais elles se sont éloignées, peu à peu. Agathe était si… belliférienne dans sa façon de penser, de parler et d’agir, parfaitement diligente et soumise à la volonté de son père, et si proche de ses frères... ! Tant que ça en devenait presque risible, pour Aubrée, qui prend doucement ses distances vers le début de son adolescence.

Plus elle grandit, moins elle se reconnait dans les attitudes et la vie qu’on lui imposait. Et doucement, c’est un désir de liberté et d’émancipation qui s'est imposé à elle, sans qu’elle en prenne nécessairement conscience au début. Seulement, c’est de plus en plus souvent qu’elle se prend à rêver à une autre vie, loin de Bellifère.

Pendant le livre I : Aubrée est grande, désormais. La menace du mariage qui plane au-dessus de sa tête depuis des années se fait de plus en plus tangible, et elle comprend soudainement qu'elle ne veut pas de cette vie. Alors, elle écrit à sa mère, dont elle n'a aucun souvenir en lui demandant de venir les chercher, sa soeur et elle, pour qu'elles puissent vivre autre chose que cette vie triste, toutes les deux.
Elle n'y croyait pas vraiment, et pourtant c'est bien Grâce qui vient les chercher un jour de mars. La surprise laisse rapidement la place à un mélange de peur et de joie, puis au soulagement lorsqu'elles embarquent sur l'Audacia et s'éloignent du rivage, direction Euphoria.
Elles sont accueillies par Castiel de Sombreflamme en personne, et passent quatre mois en sa compagnie, en attendant de leur trouver une occupation. Aubrée découvre, intriguée et curieuse, ce à quoi peut ressembler la vie en-dehors de Bellifère - et il n'y a pas à dire, elle ne regrette sa fuite à aucun moment, malgré la rancune d'Agathe.
Son arrivée à Lorgol, et surtout, sa rencontre avec Lia, Ecoutante de la Lame, l'a profondément marquée. Elle accepte sa proposition de rejoindre les rangs de la Confrérie Noire en devenant son apprentie, mais également sa demoiselle de compagnie.
Aux côtés de sa mentor, elle assiste au Tournoi des Trois Opales, auquel sa mère, puis sa mentor, participent. Elle est là, silencieuse, lorsque Lia exécute le contrat posé par Grâce sur la tête d'Alban. Elle s'en souvient encore, et le regard de son père hante ses cauchemars pendant des mois. Pourtant, elle est soulagée qu'il soit mort, certaine qu'il ne lui fera plus de mal. Dans le même temps, elle manque de se faire enlever par ses frères.
Ces événements auront au moins permis à Aubrée de renouer davantage avec sa mère. Elle se demande, un temps, si elle ne doit pas faire tuer ses frères pour ne plus rien craindre de leur part, mais ne met jamais ses plans à exécution, de crainte de creuser un fossé entre sa soeur et elle.

Pendant le livre II : Aubrée poursuit son apprentissage auprès de Ljöta, et son intérêt pour sa formation ne cesse de croître. Elle commet son premier meurtre.
Elle est présente à Svaljärd lors des attentats de Lughnasadh, et en est assez affectée. Elle a craint pour sa vie ainsi que celle de sa famille.
Ljöta tombe malade pendant l'épidémie. Aubrée sait parfaitement pourquoi, sachant pour sa magie, mais elle refuse de la trahir et s'occupe d'elle comme elle peut. Elles se terrent à Ibelin en attendant la guérison.
La Libération de la Chasse Sauvage lui fait un peu peur. Elle est déçue de la disparition de la Rose, qui ne les défendra plus face aux attentats de l'Ordre, dont elle déplore les actes mais commence à comprendre les idéaux.

TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
→ Dans cette autre vie, Aubrée est Adepte de la Lame. En couple avec Thomas, son homologue, elle est réputée pour torturer sadiquement ses cibles avant de les tuer, ce qui lui a valu le surnom de l'Ecorcheuse. Le 26 avril, elle se rend à Svaljärd pour accomplir le contrat posé par Astrid d'Evalkyr sur la tête de son mari. Poursuivi par la garde ducale jusqu'à Lorgol, elle se réveille brutalement, juste avant de mourir.
→ Elle choisit de se souvenir.

Pendant le livre III : Effrayée par la menace de la Chasse Sauvage, Aubrée décide un jour de se procurer une potion de sommeil et la boit, sans savoir qu'elle est détraquée. Elle est la première à réunir tous les malchanceux comme elle dans son rêve, dans lequel elle tue Alban et manque de briser tous ses liens avec sa mère. A son réveil, elle trouve Taliésin dans sa chambre, qui lui confie la poupée gitane du rêve et lui indique qu'il souhaite la revoir. Au fil des mois, elle passera de plus en plus de temps sur la Symphonie, séduite sans se l'avouer par l'Accordé.
La montée en puissance de Guillaume de Brumecor, son oncle, suite à la disparition de Martial de Bellifère lui fait vaguement peur. Elle se sait protégée par Ljöta et la Confrérie, mais elle craint que le pouvoir du Belliférien ait raison de sa liberté.
Elle assiste au couronnement d'Octave. Elle est choquée par sa mort, davantage encore par sa résurrection.
Elle est également présente lors du mariage de Ljöta et Matvei de Hvergelmir.
Elle devient officiellement l'héritière de Sombregemme, domaine de sa mère, qui se marie peu de temps après avec Melsant de Séverac. Aubrée doit écourter sa présence à leur mariage à cause de ses obligations liées à la Confrérie. Elle fait partie des assassins mobilisés pour rapatrier les momies en Erebor, venues envahir Automnal, et assiste au rituel destiné à les rendormir.
Au mois d'octobre, elle est soudainement contactée par outreparole par le fantôme de Zelda, une des élèves de l'Académie victime du piège. Affectée par sa disparition, elle ne peut s'empêcher de lier ces événements à la disparition de leurs dieux. Car la Confrérie est abandonnée par Lida et Sithis, et tous les assassins sont au chômage technique. Aubrée ne voit pas cette terrible nouvelle d'un bon oeil du tout : elle craint que rien ne redevienne comme avant.

Chronologie

980 : Mariage de Grâce et Alban Martel
981 : Naissance d'Anthelme
15 juin 982 : Naissance d'Aubrée
21 novembre 984 : Naissance d'Agathe et Arnaut. Fuite de Grâce peu de temps après.
16 février 1001 : Craignant de se faire enlever, Aubrée écrit à Grâce pour lui demander de venir les chercher, Agathe et elle.
4 mars 1001 : Fuite des soeurs Martel à bord de l'Audacia. Elle passent quatre mois au sein de la cour ducale de Sombreciel.
7 juin 1001 : Arrivée à Lorgol.
9 juin 1001 : Aubrée rejoint la Confrérie Noire et devient officiellement demoiselle de compagnie de Ljöta d'Evalkyr.
14 au 30 septembre 1001 : Tournoi des Trois Opales. Aubrée soutient sa mère et sa mentor. Elle assiste au meurtre d'Alban par Ljöta, et manque de se faire enlever par ses frères.
15 mars 1002 : Premier meutre.
29 au 31 juillet 1002 : Lughnasadh. Aubrée est présente à Svaljärd.
16 août 1002 : Ljöta tombe malade. Elles se terrent à Ibelin en attendant la guérison.
31 janvier 1003 : Aubrée boit une potion de sommeil détraquée. Elle tue Alban dans son rêve et manque de couper tout lien avec Grâce. A son réveil, Taliésin lui confie la poupée et lui propose de revenir le voir.
29 mars 1003 : Couronnement, mort et résurrection d'Octave d'Ibélène. Aubrée en est choquée.
7 juillet 1003 : Aubrée Martel devient Aubrée de Sombregemme.
21 juillet 1003 : Mariage de Grâce et Melsant de Séverac, puis mission rapatriement des momies en Erebor.
30 octobre 1003 : Aubrée est contactée par le fantôme de Zelda-Nausicaa, ex-élève de l'Académie.
3 novembre 1003 : Disparition de Lida et Sithis. La Confrérie au chômage. Aubrée pas bien.




Questions

Livre II:
 

Livre III:
 

Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
• Elle ne pensait pas, un jour, revivre la douleur de l'abandon d'une mère. Pourtant, c'est tout un tas de parallèles qu'Aubrée ne peut s'empêcher d'effectuer entre le silence de Lida et la fuite de Grâce, des années plus tôt. Elle qui avait trouvé un sens à son existence a peur de tout perdre à nouveau. Si la Confrérie Noire venait à s'effondrer parce que les dieux ne reviennent pas, que deviendra-t-elle ?

La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Elle en est protégée, Aubrée, grâce à l'Accord de Taliésin. Pourtant, elle la craint encore. Elle l'a entendue, en janvier dernier, dans les rêves. Et elle l'a vue lors du couronnement maudit de l'ancien empereur. Elle a peur pour la vie de ses proches, et elle espère que rien ne leur arrivera.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Elle n'y vit que depuis un peu plus de deux ans, et pourtant elle s'y sent mieux que nulle part ailleurs. Maintenant que son oncle s'approprie le trône d'Ibélène, elle craint déraisonnablement de revenir dans son empire natal et de risquer de perdre sa liberté. Au moins, au sein de Lorgol et de la Tour Noire, elle se sait hors de sa portée.




D'une proposition

Ljöta de Hvergelmir & Aubrée de Sombregemme

9 juin 1001


Toujours rien. Toujours personne. Elle soupire, referme la fenêtre, et retourne s'asseoir sur son lit. Elle s'ennuie. Ça fait des heures qu'elle tourne en rond, dans la chambre qu'elle occupe depuis deux jours. Des heures qu'elle cherche à s'occuper, par tous les moyens possibles, sans succès. Des heures qu'on l'a laissée seule, en lui disant simplement « Ne t'en fais pas, on revient bientôt s'occuper de toi, repose-toi ». Et franchement, l'Aubrée commence à s'impatienter.

Au moins, en Sombreciel, elle n'avait pas le temps de s'ennuyer. Il y avait toujours quelque chose pour s'occuper l'esprit. Un bal, une promenade, un jeu, une rencontre... Et durant les instants de désœuvrement, elle pouvait toujours essayer de discuter avec Agathe. A aucun moment, en quatre mois, l'Aubrée ne s'est réellement ennuyée, et son inactivité du moment le lui rappelle cruellement. Et si, en réalité, cela ne fait que deux heures au grand maximum qu'elle est seule, elle a l'impression que depuis qu'elle est rentrée dans la pièce, il s'est écoulé une éternité.

D'ailleurs, pourquoi partir de Sombreciel ? Elle était bien, là-bas. Et en plus, elle a cru comprendre que son avenir était incertain, plus encore que celui de sa sœur. Car oui, depuis aujourd'hui, Agathe est la suivante de la sœur de Castiel. Mais elle ? Qu'est-ce qui est prévu pour elle ? Pourquoi ne lui dit-on rien ? Tant de questions qui ne trouvent pas de réponses, pour l'instant. Cependant, elle a l'impression qu'on lui cache quelque chose. Mais quoi ? Et pourquoi ?

Elle soupire à nouveau, et jette un œil par la fenêtre. La nuit tombe doucement ; c'est le moment de la journée qu'elle préfère. Elle aimerait bien se promener, mais n'en a pas le droit. « Trop dangereux », on lui a dit. Elle pourrait se perdre, ou faire de mauvaises rencontres. Mais elle n'est plus une enfant, elle peut se débrouiller seule ! Cependant, elle n'ose pas désobéir aux ordres. Enfin, elle a essayé, mais elle ne peut déjà pas sortir de sa chambre sans qu'on la surveille, et ça complique un peu les choses. Après, elle s'est dit qu'elle pourrait peut-être passer par la fenêtre, mais si elle est téméraire, elle n'est pas suicidaire non plus, et a vite abandonné l'idée. Elle se sent coincée, et n'aime pas ça.

Trois coups frappés à la porte la font d'abord sursauter. Quelqu'un. De la visite ! Ses lippes s'étirent, elle se relève rapidement, défroisse sa robe, et s'avance jusqu'à la porte, avant de l'ouvrir en grand et de faire face à un homme beaucoup plus grand qu'elle. « Heu... Bonjour, qu'est-ce que... Hein ? Mais... Mphf ! » Son cri de surprise et de stupeur est étouffé par un bâillon, tandis que l'homme la saisit sans ménagement et lui attache les poignets entre eux, rapidement, proprement. L'Aubrée,  d'abord surprise, ne réagit pas. Et puis, elle semble retrouver un semblant d'instinct de survie et commence à se débattre doucement, puis plus violemment quand elle voit que l'homme veut lui bander les yeux. Cependant, il ne lâche pas son emprise  sur elle, et parvient à resserrer le bandeau autour des yeux. Juste avant d'être privés de lumière, ses saphirs notent tout de même l'absence de garde. C'est malin, juste quand elle a besoin de lui...

Ainsi attachée, elle n'a plus que ses jambes pour se défendre. Un instant, l'idée de courir lui traverse l'esprit, mais sans ses yeux, elle n'ira pas bien loin. Et puis, c'est trop tard, maintenant, qu'il vient de la jeter sur son épaule. Alors, elle tente de lui donner des coups de pieds, des coups de tête, mais sans succès. L'homme ne dit rien, et se met en marche, l'Aubrée qui continue de frapper par tous les moyens possibles son ravisseur.

Bien entendu, la première chose qui lui est venue à l'esprit est l'enlèvement qui aurait dû conduire à son mariage. L'espace d'un instant, elle a cru que l'homme était son futur mari, et qu'il l'avait poursuivie depuis Brumecor jusqu'à Lorgol pour finalement l'enlever aujourd'hui. C'est absurde et impossible, elle le sait. Pourtant, elle ne parvient pas à chasser cette idée de son esprit. Elle espère juste que ce n'est pas vrai.

L'homme marche longtemps, sans s'arrêter. L'Aubrée a continué de se débattre, de moins en moins cependant. On pourrait croire qu'elle s'est calmée ; il n'en est rien. A vrai dire, elle bout intérieurement d'une colère noire, mais tente de la canaliser afin de s'en servir au moment propice. Au moment où l'homme la lâchera, elle se débattra violemment, arrivera à s'arracher son bandeau, et s'enfuira. Elle ira voir sa sœur, après, et restera avec elle. Elle sera de toute façon plus en sécurité avec elle qu'à la Tour où elle loge, c'est sûr.

Finalement, l'homme s'arrête de marcher quelques secondes. Aubrée sent qu'il regarde autour de lui, comme pour vérifier qu'il n'est pas suivi, trafique quelque chose devant lui, puis recommence à marcher. L'Aubrée comprend qu'ils sont maintenant à l'intérieur. A priori, le voyage se finit bientôt. Tant mieux. Elle essaie de se tracer mentalement le chemin qu'ils emprunte, pour pouvoir le retrouver quand elle s'enfuira, sans s'avouer que c'est bien trop difficile.

Finalement, après avoir ouvert plein de portes, l'homme s'arrête de marcher, dépose la blondine au sol -ce qui lui arrache un hoquet de surprise, et à son grand étonnement, il lui défait le bandeau, le bâillon et lui délie les poignets, avant de sortir rapidement de la pièce et de fermer la porte, sans parler. L'Aubrée s'élance à sa suite, et essaie d'enclencher la poignée, mais celle-ci reste bloquée. La porte est fermée. La jeune femme grogne, et décide de trouver une autre issue. Elle se retourne, avant de sursauter à nouveau, quand elle l'aperçoit. Une femme aux yeux clairs et aux cheveux blonds, qui l'observe. « Qui êtes vous ? Que me voulez-vous ? » Le ton est hargneux, les poings sont serrés, Aubrée est prête à se battre - ou à s'échapper en courant, au choix.





Récapitulatif

Aubrée de Sombregemme

Mise à jour des registres et bottins



♦ Dakota Fanning
♦ Compte principal : Oui
♦ Groupes secondaires : La noblesse / La Confrérie Noire

♦ Noblesse : héritière / Sombregemme / Erebor
♦ Hiérarchie : Confrérie Noire / Apprentie de la Lame




MARTEL, Aubrée YLnnprHf_o













Dernière édition par Aubrée de Sombregemme le Jeu 13 Juin - 2:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée EmptyDim 7 Avr - 22:55

Les liens

La famille

Les gentils

Les méchants


MARTEL, Aubrée YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée EmptyDim 7 Avr - 22:56

Questions (qui viendront plus tard)


MARTEL, Aubrée YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée EmptyMar 4 Juin - 18:43

Salut mini-toi :haww:

On approuve pleinement le meurtre de papa Martel. :miguel:

Est-ce que tu veux quand même qu'on te propose des Familiers ?


N'hésite pas à éditer ton sous-titre si tu ajoutes des éléments et/ou si tu as des questions. :coeur:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée EmptyJeu 6 Juin - 14:29

Oh, parfait :miguel:

Pourquoi pas oui :**: Je suis curieuse de savoir ce que ça peut donner :haww:


MARTEL, Aubrée YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée EmptyDim 23 Juin - 18:36

On arrive avec nos Familiers ! :haww:

- le piranha
- le casoar
- le balbuzard
- le bouc
- le kangourou

:fan:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée EmptyVen 28 Juin - 18:29

Mon apprentie !
Ma mienne !
À moi ! :siwi:

Tu as déjà défini une date pour ton entrée à la Confrérie ?




« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée EmptyVen 5 Juil - 23:03

Ouuuh ces Familiers :fan: mon coeur balance entre les piafs et le bouc :miguel: merci pour ces propositions, je vais y réfléchir :siwi:

Lia > La mieux des mentors :**:
Nah, pas encore, j'attendais qu'on se coordonne entre Martel avant de préciser vraiment les choses :oui:


MARTEL, Aubrée YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: MARTEL, Aubrée   MARTEL, Aubrée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
MARTEL, Aubrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales :: Fiches de présentation-
Sauter vers: