AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -42%
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – ...
Voir le deal
73 €

Partagez
 

 Outrevent (d'), Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyJeu 18 Avr - 15:12

NOTES :
- Familier : Lynx :**:
- Je crois avoir déjà fait le tour de pas mal de choses. :hm:
- Il n'y a donc plus d'assassinat commandité par Liam sur l'Oracle de la Confrérie, même s'il ne doit pas les porter dans son coeur. :sisi:
- On conserve la même Arrabella mais elle passe de mage de l'Automne à Accordé
- Il aurait donc été avec Mélusine pendant 7 ans durant son exil à Lorgol et les aurait quittés, Arsène et elle, pour accomplir son devoir envers Outrevent :*_*: Vu que c'est hyper mal vu d'être avec une Ibéène vu la guerre froide entre les deux empires, Arsène est considéré comme son fils adoptif (et non son fils réel) et reste avec sa mère.
- Il se marie avec Chimène de ce fait ! Et du premier coup cette fois. :hihi:
- (Possible grand-mère de Liam)

CHRONOLOGIE :
- 966 : Naissance de Liam
- 986 : Début de l’exil de Liam – Arrabella, une Accordée, envoûte son père, Lionel.
- 987 : Conception d’Arsène avec Mélusine de Séverac.
- 994 : Lisbeth se fait assassiner sous ordre de Louis, son mari.
- 996 : Fin de l’exil de Liam – reprise du trône d’Outrevent aux côtés de Lionel, Teagan et Tancélie. Il adopte Arsène qui reste avec sa mère.
- 997 : Mariage avec Chimène de Faërie pour stabiliser son règne.
- Février 998 : Naissance de leur fille, Lisbeth
- 1000 : Date actuelle




Sous le regard des Dieux
Noblesse




Liam

d’Outrevent

ft. Jared Leto

« Les longues années d'exil forcé à Lorgol lui ont appris avant tout à compter sur lui-même, et loin de s'isoler dans sa tour pour ne plus daigner en sortir, il a longuement arpenté la cité, seul et invisible, sous le couvert de la nuit. C'est une habitude qu'il a conservé, même à son retour à Souffleciel, fuyant parfois ces nouvelles et pesantes obligations de Duc d'Outrevent, à s'évader dans quelques promenades nocturnes, même si ce silence et cette quiétude tant recherchés n'étaient jamais suffisant pour calmer la tempête qui couvait sous son crâne. »




En bref

Âge : 34 ans
Date et lieu de naissance : 18 avril 969, à Souffleciel (Outrevent)
Statut/profession : Duc d’Outrevent
Allégeance : A Outrevent, et à l’Empereur Gustave de Faërie
Dieux tutélaires : Entièrement dévoué à Levor, le Droit


Loyal - arrogant - brave - autoritaire - obstiné - jovial - stratège – hautain

Fidèle à ses convictions, il est bien difficile de le détourner de la ligne de conduite qu’il s’est fixé. Le Duc d’Outrevent ne revient que rarement sur ses positions, à partir du moment où il se considère dans son bon droit, et sait trouver les mots justes pour faire respecter sa parole. Son sens de la justice, s’il est réel, est aussi absolu. Difficile de le faire plier, quand il se met en tête de réparer un tort causé, ou de nettoyer la souillure qui, à ses yeux, peut ronger Faërie. Il a un attachement sincère pour ses terres, et aura toujours à cœur de défendre les intérêts d’Outrevent et de son peuple, mais aussi de Faërie, qui s’incarne en la jeune impératrice, Chimène. Prendre des décisions tranchées ne l’effraye donc pas, s’il considère que ces intérêts sont menacés, et n’hésite pas à agir quitte à bousculer les conventions. Pour autant, chaque action est mûrement réfléchie, suite à une logique froide mais implacable. Et si cela peut le faire paraître froid aux premiers abords, Liam reste à l’image de son Duché : Fier et plein de principes, mais souvent bien plus cordial qu’il ne peut le laisser présager, d’autant plus avec ceux qui lui sont proches qui, même s’ils sont rares, importent réellement à ses yeux et dont il aura toujours à cœur de défendre.

Caractère


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle - et j'ai 29 ans. Sur le Net, on m'appelle plutôt Naolith. J'ai découvert le forum via Elnaie la tentatrice et voici ce que j'en pense : Je crois que je suis contaminée ! :argh:.




Histoire

Mes premières années me paraissent floues, si lointaines. Il m'arrive de songer à ma mère, qui elle pourrait être, à quoi elle ressemblait réellement... Il était aisé de s'illusionner, croire naïvement que je la connaissais, au travers des portraits qui la dépeignaient, et des quelques histoires que me racontaient mon père à son sujet. En vérité, je n'en garde aucun souvenir, à peine quelques paroles confuses ou sensations diffuses, mais sans le son de sa voix, sans me représenter ses traits. Je n'avais que cinq ans quand elle est morte en couche après tout, mais elle nous avait laissé un présent inestimable... Lisbeth, ma très chère sœur. Elle était un trésor que mon père et moi couvions comme de véritables dragons, peut-être trop pour son caractère toujours plus fougueux et affirmé. Elle me ressemblait, sur de nombreux points, et nous partagions les mêmes valeurs d'honneur et de justice, les mêmes grandes idées, à parfois nous amuser à refaire le monde... Mais elle n'était pas uniquement mon reflet. Elle était bien plus que cela, et quand elle se décida à voler de ses propres ailes, je ne fus plus en mesure de l'arrêter. Elle m'avait bien fait comprendre qu'elle n'avait plus besoin de moi pour la protéger, ce qui m'avait en premier lieu affecté plus que cela n'aurait dû, avant de profondément m'amuser. Je l'observais de loin, s'épanouir, avec la plus grande fierté. Elle n'avait plus besoin de personne pour l'aider à tracer sa propre destinée. C'était son héritage vivant, celui que notre mère décédée nous avait léguée, aussi farouche et véritable qu'elle avait dû l'être, je l'imaginais... Et qui nous comblait de bonheur, si bien qu'elle parvenait presque à en faire oublier cette perte douloureuse à notre père.

Presque, seulement. Je me souviens avec amertume de cette arriviste, qui a fait éclater cette bulle de sérénité dans laquelle nous avions grandi. Et encore maintenant, je ne comprends pas comment notre père, avec qui nous étions pourtant si proches, a pu se laisser envoûter par pareille créature. Il était évident qu'une quelconque magie était à l'œuvre, mais j'avais très certainement sous-estimé ce sentiment de solitude qui l'avait assailli à la mort de notre mère, ce vide que nous n'étions pas parvenu à combler. Elle a profité de sa faiblesse pour s'immiscer dans notre famille, et s'octroyer une couronne de Duchesse qu'elle ne méritait nullement. Je m'étais ouvertement opposé à son ascension, cherchant à faire revenir mon père à la raison, mais notre lien s'était comme brisé, rendu aveugle par les sentiments fabriqués qu'il croyait ressentir pour cette manipulatrice. Dès qu'il lui fut évident que nous représenterions une gêne pour ses projets de grandeur, elle usa de son influence pour tenir Lisbeth et moi à l'écart, à nourrir et entretenir le doute quant à nos intentions. Le point de non-retour fut atteint quand notre père, pris dans la tourmente, décida de la croire plutôt que nous.

Je n'avais d'autres choix que d'obéir aux injonctions de mon père, invité à visiter les terres extérieures à Outrevent, en vérité contraint et forcé de m'exiler de nos terres. Je n'eus pas l'occasion de voir Lisbeth une dernière fois avant mon départ, ni de tenter une ultime fois de le rappeler à la raison. J'aurais dû mettre fin à ses tourments en me débarrassant d'elle de manière drastique, mais je caressais encore l'espoir que mon père revienne sur sa décision, et que tout n'était pas perdu. Ce ne fut qu'une fois ayant trouvé refuge à Lorgol que j'appris que Lisbeth n'avait pas été épargnée non plus, mariée de force à Louis de Brunante, qu'elle ne portait guère dans son cœur. Bientôt, le seul lien que je conservais encore avec mes terres natales fut à travers nos correspondances avec ma sœur, chargées d'amertume, et par le biais de mon ami d'enfance, Lionel, qui avait gagné l'Académie puis le corps des Chevaucheurs.

Sept longues années passèrent, où cette pesante inaction se mua progressivement en résignation. J'étais libre d'aller et venir en tout lieu, sauf là où je désirais vraiment être. Cette grande liberté octroyée n'en était pas vraiment une, et si je profitais de la moindre occasion pour m'évader et visiter les autres Duchés, ou pour m'échiner en de longs entraînements à l'épée pour oublier, j'occupais principalement mon temps à Lorgol, là où j'avais trouvé refuge, ombre souvent solitaire dans les longues nuits qui recouvraient la cité aux Mille Tours et aux Mille Visages. J'avais pris l'habitude d'en parcourir les moindres ruelles, observateur bien silencieux, mais ces marches nocturnes ne parvenaient pas à apaiser la tourmente qui s'emparait de moi, à retourner sans arrêt le même problème. Je ne pouvais plus intervenir dans les affaires d'Outrevent, de crainte que le moindre mouvement de ma part ne précipite davantage la chute de mon père, à observer de loin ce qui pouvait se tramer dans mes terres.

... Une chute qui arriva malgré tout, quand la perfide mit enfin ses plans à exécution, son ambition dépassant l'entendement. Ce fut dans une lettre de Lionel que j'appris l'assassinat de mon père, qu'elle avait fomenté pour s'emparer du trône d'Outrevent. J'avais depuis longtemps oublié toutes mes prétentions à ce trône, à faire taire tout espoir de velléités... Mais elle venait de commettre l'impensable, l'irréparable même. Je ne pris pas le temps de faire mon deuil, les mains désormais libres pour agir, à demander le soutien de la Couronne de Faërie pour récupérer ce qui m'était dû et chasser l'usurpatrice. Je réussis à la faire bannir d'Outrevent avant que ses ambitions ne précipitent mes terres natales dans le chaos le plus total. Malheureusement, certains torts qu'elle avait causé ne pouvaient être réparés. J'avais perdu mon père, et ma chère sœur était unie à un homme qu'elle haïssait, liée à un engagement que je ne pouvais défaire. Je me retrouvais à la tête du Duché d'Outrevent pour réparer initialement une injustice causée, avec un travail considérable pour redresser la situation. J'avais à cœur d'assumer cette charge et de mener de front toutes les missions susceptibles de m'accaparer, mais les mille attentions dont on me gratifiait m'étouffaient bien souvent, et je replongeais bien souvent dans mes anciennes habitudes prises à Lorgol, à partir en toute discrétion, sans la moindre escorte, à travers les ruelles de Souffleciel. L'une de mes premières décisions fut certainement de promouvoir Lionel en tant que Capitaine de Vol pour m'assurer qu'il puisse me soutenir en toutes circonstances.

Les événements s'enchaînèrent ensuite à vive allure, à mesure que je prenais mes marques dans mes nouvelles fonctions. Avec mon retour en Outrevent, et pour seul héritier mon neveu alors âgé de quelques années, il fut question de mes épousailles avec Chimène de Faërie, ce qui nous convenaient. Elle et moi avions su lier une amitié solide, et nous savions pouvoir compter l'un sur l'autre dans l'avenir... Mais nous n'avions pas présagé ce qui allait advenir.

Suite à des conseils avisés, j'avais profité d'une réunion au haut sommet pour poser le problème épineux de la Confrérie Noire, qui tuait en toute impunité sur l'ensemble du continent, sans pouvoir être inquiétée d'une quelconque façon. Je savais que la démanteler ne serait pas chose aisée, ayant déjà tenté de l'exclure à de multiples reprises d'Outrevent, mais je n'étais pas venu les mains vides. Mon projet était, certes, audacieux, mais devrait se révéler pour le moins efficace. Nous devions infiltrer la Confrérie pour se débarrasser de l'Oracle, ce qui jetterait la confusion dans leurs rangs. J'obtins le soutien de l'Impératrice Chrysolde de Faërie, pour œuvrer en ce sens. Et pendant deux ans, le plan se mettait doucement en place, la magie d'illusion aidant. L'espion se révéla à la hauteur, en assassinant l'Oracle de la Confrérie, mais fut démasqué par les Ecoutants. Ce qui leur dévoila sous le coup de la torture, nul ne le sait, mais nous en avions affronter les conséquences de plein fouet...

Chrysolde de Faërie fut assassinée, avec l'ensemble de sa famille. Mais, pire que tout, ma chère sœur, la dernière membre de ma famille, trouva elle aussi la mort... Dans les plus atroces circonstances imaginables. Son corps désarticulé témoignait des supplices qui lui avaient infligé avant qu'elle n'accueille certainement la mort comme une délivrance. Et Louis de Brunante, son mari, était introuvable.

J'étais inconsolable, et me réfugiais dans cette sourde colère que la Confrérie avait fait naître en moi. Ils avaient fait le choix de s'en prendre à celle qui m'importait bien plus que ma propre vie, mais m'épargner était une erreur. C'était une déclaration de guerre, et plus rien désormais ne pouvait retenir mon bras. Je les pourchasserais, et les éliminerais jusqu'aux derniers. Je ne retrouverais pas la paix avant que Lisbeth ne soit vengée, et qu'ils aient tous payés de leur vie celle qu'il m'avait ôtée.

J'aurais pu me réfugier dans ma peine et ma solitude, mais je ne pouvais délaisser mes obligations envers mon Duché, et était désormais le dernier à pouvoir les assumer. Chimène comptait toujours sur mon entier soutien, même si nos épousailles furent rompues quand elle fut projetée Impératrice pour prendre la suite de sa sœur. Douce Chimène, que rien ne préparait à pareilles responsabilités. Elle avait de nombreux détracteurs, ce que nous révéla l'année écoulée, et acheva de nous confirmer son récent couronnement. Qu'un opportuniste se présente en ce jour fatidique ne réussit pas à m'étonner, mais la défection subite de Bartholomé d'Ansemer et de Gaëtane de la Volte, se prononçant tout deux en faveur de Gustave de la Rive, jeta un voile sur le nouveau règne de Chimène de Faërie. Je ne fus malheureusement pas présent à chaque instant pour défendre ses intérêts, rongé par cette peste dont ils s'étaient servi comme un funeste présage, bien en peine de lui laisser pour seul soutien ce tiède de Denys du Lierre-Réal, à qui on ne pouvait faire nullement confiance. L'usurpateur dut néanmoins disparaître, en faveur de Chimène, et le jugement qu'elle proféra à son encontre fut bien trop doux, à nous laisser craindre un retour en force plus tard.

Vint ensuite le Tournoi des Trois Opales, qui devaient être l'occasion de raffermir les liens entre Duchés, et entre Ibélène et Faërie, et qui fut finalement une vaste mascarade. Je n'aurais, certes, pas escompté meilleur accueil envers les Faë, mais si j'avais une seule fois songé me retrouver en plein cœur du Colysée, piégé dans une illusion des plus malsaines... J'aurais certainement pu incriminer tous les mages organisateurs de cette deuxième épreuve pour tentative de meurtre sur un Duc de Faërie. Ce n'était pourtant rien en comparaison de ce que cet Ordre du Jugement nous a fait endurer. Chimène, enlevée. Lionel, envoûté... C'en était trop. J'ai cru voir les mêmes événements se perpétrer, encore et toujours. Nous avons quitté Bellifère au plus tôt, signant cet échec cuisant de raffermir les relations entre nos deux nations.

Un mois s'est écoulé depuis, à panser nos blessures et à traquer ces ennemis de Faërie. J'ai soutenu Chimène de Faërie sur les décisions drastiques qu'elle a prise envers ces parias, ces traîtres et ces assassins qui avaient bien failli avoir raison de cette paix autrefois si durement acquise. Elle était plus fragile que jamais, et je craignais que nous ne signions sa fin en restant ainsi à nous observer avec une animosité croissante, chacun cantonné dans son Duché. La Samhain était l'occasion idéale de rappeler les sacrifices qui avaient été autrefois consentis, mille ans en arrière... Pour que jamais plus de tels événements ne se reproduisent.

♦ Depuis le Livre I : L’instant devait être trop idéal, pour que l’Ordre du Jugement ne tente pas un nouveau coup d’éclat. Nous nous sommes battus, opposés à leurs sombres desseins, mais nous n’avons finalement que cherchés à nous débattre alors que l’étau se refermait. Chimène morte, et Gustave de la Rive autoproclamé nouvel Empereur… Je ne voulais croire qu’une telle tragédie fut arrivée, avant de la voir de mes propres yeux. Je refusais de céder, comme mes homologues faë, face à l’usurpateur. Il a obtenu mon allégeance, contraint et forcé, alors que j’étais prêt à mourir pour mes idéaux. Mais Aymeric… Encore si jeune, si innocent, simple pion dans leurs jeux de pouvoirs… Je ne pouvais le laisser seul, entre les griffes de ce rapace, alors que je venais à peine de le retrouver, ni délaisser mon Duché qui aurait plus que jamais besoin qu’on le protège des dérives de la Couronne.

Alors j’ai accepté, de mauvaise grâce, ses fiançailles avec Armandine de la Rive, la fille de Gustave, pour permettre à Faërie de gagner en stabilité quand la guerre menace d’exploser. C’était sans compter sur l’intervention d’Hugues Hurlenfer, le Premier Conseiller de Chimène, qui m’informait que cette dernière était encore en vie, réfugiée à la Cour d’Ibélène. C’était impensable, impossible même… Je l’avais vu morte, avais pu la toucher. Mais si Chimène est bien en vie, cela pourrait remettre en cause tout l’avenir de Faërie.

Pendant le livre II : Entre devoir et loyauté, le choix a été difficile pour Liam. Il a tenu à aider Chimène, à se faire réhabiliter, et à la protéger en la prenant pour épouse, au risque de s'attirer les foudres de son nouvel empereur qui lui avait proposé la main de sa fille. Un accord a été entériné entre eux, dont le principal est l'égalité et la justice pour tous, y compris les mages du Sang, sur les terres d'Outrevent. Si cette mesure a pu inquiéter les Outreventois, ainsi que sa proximité dérangeante avec une Compagne mage de l'Automne, Maelenn du Noroît, l'annonce des fiançailles avec Chimène de Faërie miraculée a mis fin aux doutes, ainsi que sa présence sur le front pour soutenir les guerriers privés de la magie de bataille. Les révélations lors du procès de Louis de Brunante l'ont néanmoins détruit, mettant au jour la responsabilité de la Confrérie Noire dans la mort de sa soeur Lisbeth, et de feu l'Impératrice Chrysolde, en représailles de ses actes envers leur Oracle. Liam a actuellement peu d'alliés, et peu de personnes sur qui compter.

TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
→ Son père Lionel s’est remarié avec Maidhenn du Noroît, qui a fait exécuter Lisbeth et a réussi à faire bannir Liam à Lorgol. Il y a rejoint la Cour des Miracles et est actuellement le Second des Ombres. Il tente de redorer l’image de la Cour en se comportant en défenseur des opprimés en parfait Robin des Bois d’Arven. Il en a conçu une certaine arrogance pleine de prétention qui fait tout son charme et fait tomber les damoiselles en pâmoison lorsque par hasard il fait mine de vouloir s’aventurer sous leurs jupons. Son compagnon pour lequel il éprouve un amour profond et sincère est  Lionel de Rivepierre, le seul pirate outreventois de l’Audacia, avec lequel il réside à la Taverne de la Rose.
→ Liam s'est réveillé le 30 Avril 1002, dans les bras de Lionel, dans leur chambre à la taverne de la Rose. Déboussolé, il a cherché une explication rationnelle sans parvenir à en trouver une, et a décidé d'aller se renseigner à la Cour des Miracles, seul. Il s'est fait tué, par ceux même qui l'avaient accueilli, pensant que Liam les avait trahi.
→ Liam, tourmenté, puis abattu dans la réalité alternative, a fait le choix de ne pas se souvenir de cette existence qui trahissait tout ce pourquoi il s'était battu, signant l'échec de son devoir, et pourtant aussi le salut de sa liberté.

Pendant le livre III : Outrevent se retrouve isolée, privée d’alliés. La scission d’Erebor est une occasion rêvée pour Liam de se rapprocher de son vieil ami pour se soutenir mutuellement. Il est le premier à faire un pas vers Erebor. Décidant de choisir le moindre mal parmi les autres duchés de Faërie, Liam se rapproche de son homologue Denys du Lierre-Réal, duc de Lagrance, pour conclure une alliance entre leurs deux duchés. Si la neutralité reste de mise avec la Volte, depuis l’arrivée au trône de Gustave de Faërie, les relations se dégradent davantage encore avec Ansemer suite au coup d’éclat de Liam durant la parodie de mariage qui conduit Bartholomé a épousé une arriviste envoûteuse. Liam la tue de sang-froid pour mettre fin à l’enchantement des Accordés dissidents. Bartholomé, loin d’être reconnaissant, n’alimente que davantage sa rancœur envers Outrevent. Liam ne se méfie que plus encore du duché des mers qui lui rappelle désagréablement les propres événements déroulés en Outrevent, bien des années auparavant, qui avait conduit au trépas de son père, Lionel d’Outrevent.

S’il se méfie de cette magie de l’Accord presqu’autant que de la magie de l’Automne, Liam se retrouve déchiré par deux vents contraires. L’envie de renier cette magie impie est forte, si seulement certains de ses amis ne la portaient pas en son sein… La question se pose également pour la magie du Sang depuis le retour inattendu de Blanche, mais aussi de Maidhenn. Les mages bannis tendent à réapparaître, laissant son dilemme entier. Et que dire de la Compagne Isabeau, sa vieille amie intendante qui a décidé d’embrasser pleinement une profession qu’il exècre ?

Le 23 septembre, à l’occasion de la clôture de la fête de l’engagement en Outrevent, Chimène et Liam se marient. Après tant d’épreuves traversées conjointement, ce sont autant leurs blessures que ce nouveau bonheur érigé à deux qui parvient à les réunir. D’autant qu’il paraîtrait que Chimène soit déjà enceinte…

Chronologie

♦ Avant 1001 :
• 18 avril 969 : Naissance de Liam d’Outrevent le 18 avril 969 à Souffleciel.
• 974 : Naissance de Lisbeth d’Outrevent, sa cadette de cinq ans, et mort de la duchesse d’Outrevent durant son accouchement.
• 991 : Arabella devient la nouvelle duchesse d’Outrevent, une ensorceleuse de la magie d’Automne qui subjugue l’esprit de Lionel d’Outrevent, son père. Liam cherche à s’opposer à elle et se fait exiler d’Outrevent. Il part alors se réfugier à Lorgol. Lisbeth, quant à elle, est forcée de se marier au fils ainé des Brunante, Louis de Brunante.
• 998 : Arabella fomente l’assassinat de Lionel d’Outrevent. Liam, avec le soutien de Chrysolde de Faërie, l’empêche de se saisir du trône et devient le nouveau duc d’Outrevent.
• 1000 : Liam, avec l’aide de Chrysolde de Faërie, conduit un espion à infiltrer les rangs de la Confrérie Noire pour tuer l’Oracle. L’espion prit, il leur révéla la duplicité de l’impératrice et duc d’Outrevent. La Confrérie Noire se vengea en tuant l’impératrice avec toute sa famille, ainsi que la sœur de Liam, Lisbeth d’Outrevent.

♦ LIVRE I :
• 24 juin 1001 : Durant le couronnement de Chimène de Faërie en tant que nouvelle impératrice, Liam est victime d’une étrange maladie, avec quelques autres convives. Certains arguent qu’il s’agit du courroux des dieux, mais la Rose Ecarlate le dément ensuite. Liam, avec Denys du Lierre-Réal, soutient Chimène en tant que nouvelle impératrice lors de l’Ordalie de Diamant contre son frère, Gustave de la Rive, lui-même soutenu par Gaëtane de la Volte et Bartholomé d’Ansemer. L’Ordalie n’aura pas lieu et Chimène demeure impératrice.
• 14 septembre 1001 : Liam envoie Lionel de Rivepierre comme champion d’Outrevent au Tournoi des Trois Opales. Il est lui-même présent pour le soutenir et se fait enlever lors de la seconde épreuve, enchaîné à un mât de la Vivenef. Il en ressort indemne.
• 27 octobre 1001 : Liam a une aventure avec une Compagne, mage de l'Automne, Maelenn du Noroît.
• 31 octobre 1001 : Les têtes couronnées sont conviées en Outrevent pour célébrer les mille ans de la trêve, au Sépulcre des Martyrs. Liam, avec les autres têtes couronnées, se retrouve piégé dans le Sépulcre et s’échappe au travers des souterrains grâce aux sépultures de la Rose Ecarlate. Il obtient le sceau d’Outrevent de leurs mains. De retour à la surface, il apprend la terrible tragédie : Chimène a été enlevée et tuée. Gustave de la Rive se proclame nouvel empereur et tous acceptent de lui prêter allégeance sauf lui. Par un odieux chantage, se servant de son neveu retrouvé, Gustave parvient à faire plier genou à Liam qui prête allégeance et récupère son neveu, Aymeric de Brunante.
• 20 novembre 1001 : Blanche de Silure se révèle être mage du Sang.
• 30 novembre 1001 : Gustave propose la main de sa fille, Armandine de la Rive, à Liam. Dans le même temps, il reçoit une missive d’Hugues Hurlenfer, l’ancien conseiller de Chimène, l’informant qu’elle est toujours en vie et lui proposant des fiançailles.

♦ LIVRE II :
• 12 janvier 1002 : Liam refuse officiellement d’épouser Armandine de Faërie et confronte Gustave de Faërie afin d’épouser sa sœur, Chimène, après avoir appris qu’elle était en vie. Un accord est trouvé entre les deux souverains, visant à une plus grande ouverture pour les magies et savoirs bannis en Outrevent, et la réhabilitation de Chimène en tant que princesse de Faërie.
• 25 janvier 1002 : La guerre éclate entre les deux empires.
• 26 janvier 1002 : Chimène est rapatriée d’Ibélène en Outrevent, dans le plus grand secret, où Liam assure sa sécurité.
• 30 avril 1002 : Dans la trame alternée, Liam n’est jamais devenu duc. Il est Second à la Cour des Miracles et vit en couple avec Lionel de Rivepierre, lui-même pirate à l’Audacia.
• 3 juin 1002 : Il demande à voir Maelenn du Noroît, qui parvient à lui soutirer, grâce à sa magie de l’Automne, que Chimène est en vie. Liam la garde prisonnière dans le palais, jusqu’à ce qu’elle s’en échappe.
• 16 juillet 1002 : Louis de Brunante est jugé pour le meurtre de Lisbeth d'Outrevent - feue son épouse. La Confrérie Noire intervient pour revendiquer sa mort, pointant du doigt la responsabilité de Liam dans l'affaire. Aymeric est remis à son oncle et parrain : Laurent de Brunante.
• 18 août 1002 : L’épidémie magique force le retrait des troupes de chevaucheurs et mages de bataille des frontières. Liam, pour continuer de motiver les troupes, monte au front contre Bellifère pour mener lui-même la défense.
• 15 octobre 1002 : Chimène de Faërie révèle sa survie, en abdiquant officiellement en faveur de Gustave de Faërie. Celui-ci lui restitue son titre de princesse impériale.
• 22 octobre 1002 : Liam revient du front et scelle ses fiançailles avec Chimène d’Outrevent.

♦ LIVRE III :
• 4 février 1003 : Liam décide de sortir Outrevent de son isolement et se rapproche de son homologue de Lagrance pour renouer avec le duché des Fleurs.
• 20 juin 1003 : Liam marie Lionel de Rivepierre et Faustine de la Fugue. Martial et Séverine de Bellifère sont découverts sur les terres de Rivepierre à ce moment-là et sont emprisonnés au palais. Il est proposé de les libérer en l’échange de l’annexion de Bellifère mais l’offre est refusée et le couple reste sous étroite surveillance.
• 4 août 1003 : Conclusion d’une alliance entre Outrevent et Erebor. Liam est le premier à se rapprocher du sultanat d’Erebor suite à leur vœu de scission, partageant leurs convictions.
• 23 septembre 1003 : Mariage de Liam et Chimène durant la fête de l'Engagement en Outrevent. Chimène ne tarde pas à être enceinte de leur premier enfant.
• 25 septembre 1003 : Martial et Séverine de Bellifère s'échappent du palais ducal et s'enfuient. Des avis de recherche sont lancés dans tout Faërie mais ils ne seront pas retrouvés.
• 30 septembre 1003 : Liam assiste au mariage de Bartholomé d’Ansemer et Vanessa l’Atone. Il est le seul duc à ne pas être envoûté par un Accordé. Il tue Vanessa l'Atone, l'opportuniste qui a ensorcelé le duc d'Ansemer.



Questions

Questions Livre I:
 
Questions Livre II:
 

Questions Livre III:
 

Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
• Levor était le souffle du vent qui battait nos plaines. Son absence se fait cruellement ressentir en Outrevent et nous laisse désemparés, privés d’un guide. C’est une malédiction qui s’est abattue sur nous, qui nous a tous condamnés au silence. Ma seule consolation est de savoir qu’il en est de même pour la Confrérie Noire, privée de repères et de missions, momentanément hors de nuire. Livrés à nous-mêmes, je conçois le retrait de Levor comme une perte incommensurable, mais une part de moi, que je me refuse encore à écouter, se sent étrangement libérée de ses chaînes.

La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Nous avions déjà bien assez d'ennemis pour ne pas s'encombrer de cavaliers fantômes qui frappent indistinctement, et sans prévenir. La Chasse Sauvage est un réel problème, et il va être nécessaire de trouver une solution au plus vite pour empêcher ces meurtres de se perpétuer impunément.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Malgré ces longues années où cette ville fut autant ma cage que mon refuge, il me fut néanmoins impossible de la considérer comme mon foyer. Il existe encore tellement de choses que j'ignore sur Lorgol, et qui continue de m'échapper à ce jour. J'en ai longuement arpenté les moindres ruelles pourtant, sans jamais en craindre les ténèbres. Je n'étais qu'un ombre solitaire, bien loin du Duc d'Outrevent que je me dois désormais d’incarner pour mes pairs. Lorgol me paraît si lointaine maintenant, comme un souvenir enfoui, celui d'une autre existence uniquement en sursis. Je me demande quand Lorgol finira par tomber, elle aussi, qui a su encore maintenant se préserver des affres de la guerre.



Intrigue 1.6 : Le mémorial des disparus

Tous

Du 31 octobre au 5 novembre 1001


Je suis perdu dans mes pensées, tandis que nous approchons à pas lents et mesurés du Sépulcre des Martyrs. La Samhain... Malgré les circonstances particulières de cette année, je ne peux m'empêcher de songer à Lisbeth, la mort dans l'âme. L'œuvre de la Confrérie Noire m'apparaît clairement, alors que je peine à me rappeler de ces tendres instants que nous avions autrefois partagés, me remémorant sans cesse ce corps mutilé, ce masque de mort. Ils avaient souillé jusqu'à cette mémoire, et un goût d'amertume me reste en bouche, tandis que je scrute les visages dans la foule. Je me rappelle durement à la réalité, levant de moi-même ce voile qui couvrait mon regard, quand Chimène passe devant moi. J'incline la tête, et me fends de quelques paroles d'encouragement envers mon Impératrice, avant qu'elle ne s'apprête à entamer son discours pour l'ouverture de la cérémonie de commémoration.

Cette année, la Samhain serait bien différente. Il n'était pas uniquement question de célébrer la perte de nos proches, en déclamant odes et oraisons pour honorer leur mémoire, mais aussi de se rappeler les sacrifices qui avaient été consentis, mille ans en arrière. Nous célébrerons les morts, mais aussi cette paix durement acquise, dans le sang et les larmes. Nos louanges seront adressés à ceux qui se sont battus et ont donné leur vie pour qu'elle puisse exister, et même leur éternité, pour la Rose Ecarlate, afin de la faire perdurer.

Je suis satisfait de constater que mes homologues sont tous présents, sans exception, même si les expressions ennuyées et peu affectées de certains d'entre eux me tirent des regards sévères à leur encontre. Au moins, personne n'élève la voix, et la garde impériale n'a encore eu à constater aucun désordre. Je ne l'aurais pas toléré, au sein même du Sépulcre des Martyrs, fort heureusement l'aura d'annulation de ce lieu si solennel est un gage certain pour parvenir à maintenir l'ordre. Car, autant le dire, cette impression d'être entouré d'ennemis ne me quittait pas. Je lance une œillade de biais à Gaëtane de la Volte, quand elle se positionne entre la délégation lagrane et la nôtre, se portant aux côtés de Lionel. Je n'apprécie que peu leur proximité, alors qu'elle s'est affichée, peu de temps auparavant, en faveur de l'Usurpateur. Ceci dit, il en est de même pour Bartholomé d'Ansemer, et je n'ai qu'une confiance toute relative en mon homologue lagran. Et que dire des représentants d'Ibélène ? Je suis étonné que les Cielsombrois ne se soient pas encore fait remarquer par quelques frasques et respectent la solennité des lieux, à défaut d'apprécier la célébration, et les tensions sont presque palpables avec Erebor et Bellifère. Ne parlons même pas de l'animosité, fastidieusement dissimulée, de la délégation de Valkyrion. C'est à se demander comment tout ce beau monde peut parvenir à s'entendre suffisamment pour se tenir au même endroit. Je devrais plutôt me satisfaire qu'Outrevent ait réussi pareil tour de force, après les funestes événements qui se sont déroulés ces derniers mois, mais je préfère ne pas crier victoire trop vite, et puis... J'ai moi-même un certain nombre de réserves, tout comme l'Impératrice de Faërie désormais. Elle qui, pourtant si douce, a radicalisé sa pensée suite aux tentatives de l'Ordre du Jugement de la faire plier. Ceux qui doutent qu'elle sera une souveraine acceptable ne sont autres que les habituels fauteurs de troubles. En ces heures sombres, elle a plus jamais besoin de notre soutien pour que la paix puisse perdurer.

Je me tiens droit, en apparence imperturbable, dans ces beaux autours d'une blancheur immaculée, encore bien visible malgré l'astre déclinant. L'air s'est considérablement refroidie, et le vent s'engouffre dans la bâtisse en portant la voix des morts. Les derniers rayons du soleil commencent timidement à se retirer. Bientôt, au milieu de ces sarcophages et ces urnes funéraires centenaires, le voile s'abaissera et la Samhain, si solennelle, pourra débuter.




Récapitulatif

Liam d’Outrevent

Mise à jour des registres et bottins



♦ Nom de ton avatar Jared Leto
♦ Compte principal : Non
♦ Groupes secondaires : La noblesse

♦ Noblesse : Marquis / Marches d'Argent / Outrevent


Outrevent (d'), Liam 446197TitreLiam1Outrevent (d'), Liam 1480783555-liam


Dernière édition par Liam d'Outrevent le Dim 13 Oct - 14:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyJeu 18 Avr - 15:17

LIENS

- Chimène, ma femme :**:
- Mélusine, mon ex :arrow:
- Arsène, mon fils adoptif-pas adoptif
- Lionel, the BFF :bro:
- Louis, ce connard de pirate qui a tué ma soeur :argh:
- Denys (?) selon les relations avec Lagrance/Outrevent
- Bartholomé (?) selon les relations avec Ansemer/Outrevent
- Gaëtane (?) selon les relations Cibella/Outrevent
- Gabrielle (?)
- Anthim, toujours mon pote à priori ! :**:
- Teagan et Tancélie, les deux Accordées qui l'ont aidé à reprendre le trône d'Outrevent, ses amis d'enfance toujours !
- Liselotte, on garde la même ? :hm: On l'a jamais joué au final.
- Ilse, je l'aime toujours plus. :na:
- Alméïde, on peut garder le même, peut-être. :hm:
- Isabeau, à redéfinir
- Tristan

J'ai fait le tour ? :god:


Outrevent (d'), Liam 446197TitreLiam1Outrevent (d'), Liam 1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyJeu 18 Avr - 15:18

QUESTIONS

Je veux bien des propositions de Familier pour mon duc aussi ! :haww:


Outrevent (d'), Liam 446197TitreLiam1Outrevent (d'), Liam 1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyJeu 18 Avr - 16:47

(le mec qui veut faire croire qu'un gamin qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau est le fils d'un autre, ben voyons :miguel: )
(j'aime comment Liam a toujours un bâtard, toutes versions de l'univers confondues, y'a juste la mère qui change :ptdr: )
(et bb Lisbeth :**: Lionel est gaga)

Pour la peine, je viens rouler ici avec Maelenn, même pour te parler de Louis :hihi: :roule:

Alors, Lisbeth et Louis auraient été mariés en 986 (en même temps que l'exil de Liam, comme toujours), et Aymeric sera né en 987, merci à une gentille Accordée alliée à Arabella (si ce n'est pas Arabella elle-même, tu sais, en visite à sa belle-fille préférée), afin de sécuriser cette union davantage et empêcher qu'elle soit dissoute pour cause de non-consommation/stérilité supposée :sisi: Lisbeth aura été tuée en 994, avec ensuite un mari et un fils portés disparus.

Ça te semble cohérent :hm: ?

Je viens de me rendre compte que bb Arsène et bb Aymeric ont le même âge, maintenant :arrow: Tu les sens, toi, les problèmes sur ce continent imputables à ces deux-là :miguel: ?
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyJeu 18 Avr - 18:25

Ça me paraît cohérent oui, sur le fait que Liam n'aurait pas pu agir pour l'éviter, et se donne un bon coup de pied au cul à la mort de son père pour récupérer le trône et mettre entre parenthèse sa petite vie tranquille à Lorgol. :mdr:

Il y aura eu des avis de recherche partout à son retour. :affraid:

(Et chut, il s'est rien passé. :arrow: )


Outrevent (d'), Liam 446197TitreLiam1Outrevent (d'), Liam 1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyJeu 18 Avr - 18:33

Parfait, j'ajoute donc tout ça à la chronologie (et à celle de Lionel, rapport à bb Arsène et Mélusine), au plaisir de faire affaires avec vous mon bon monsieur :eheh: :cutevil:
(Mélusine ne sera pas heureuse de lire qu'il ne s'est rien passé :arrow: )
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyJeu 18 Avr - 18:42

( :*_*: )










Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyMar 4 Juin - 19:32

Mon duuuc :fan:
*Teagan rouroule dans le tiroir*

C'est parti pour les commentaires ! :haww:

- En ce qui concerne la présence de Teagan et Tancélie aux côtés de Liam suite à son retour sur le trône, je vais te répéter ce que j'ai dit à Tancélie : La décision finale te reviendra, mais c'est à prendre en compte : engager deux Accordés connus au sein du palais va remettre en question le règne de Liam. Puisque son père était ensorcelé, qui dit que lui-même et Chimène ne sont pas ensorcelés par ces nouveaux Accordés qui se prétendent leurs alliés ? Le plus logique, c'est que tous les deux retournent à leur vie normale et que Teagan soit appelé à conseiller Liam quand celui-ci le demande. Quant à Tancélie, elle pourrait être invitée dans le cercle de dames de Chimène de temps en temps. Par contre, dès qu'ils passeraient les portes du palais, c'est sans instrument. Je sais pas si ça fait sens pour toi ? :cute: Tancélie pourrait rester ménestrelle à Souffleciel malgré son statut d'Accordée et tout de même avoir les faveurs de la cour. :sisi:
Mais comme je le disais, c'est à toi de valider. C'est à Liam de voir s'il veut prendre le risque que ses décisions soient remises en question parce qu'il a deux ensorceleurs dans sa cour. :geu: (les gens du peuple et les nobles aussi risquent de se méfier)

Pour le reste, ça nous semble pas mal ! :haww:
(Ilse confirme qu'elle n'aime pas non plus Liam :stare:)


Pour le Familier, voici nos propositions :
- l'alpaga
- la chèvre
- la biche
- la jument
- le lynx


N'hésite pas à éditer ton sous-titre si tu ajoutes des éléments et/ou si tu as des questions. :coeur:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyMer 5 Juin - 21:55

Bah… Le but était surtout de vous permettre d’avoir du RP, de pouvoir vous investir dans la géopolitique d’Outrevent, voir de Faërie en général. :hm: Ce n’est pas moi que ça va déranger si je poursuis sur la continuité d’un Liam paranoïaque avec les Accordés. J’ai déjà fait ainsi avec tout l’avant-reboot. C’est surtout dommage pour Tancélie et Teagan. :sisi:

Pour le Familier, je vais prendre le plus cliché je crois, mais j’adore tellement les lynx ! :haww:

Pas de question pour le moment, du coup. :**:


Outrevent (d'), Liam 446197TitreLiam1Outrevent (d'), Liam 1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyVen 7 Juin - 13:50

Voui, je sais bien, j'aime beaucoup l'idée aussi d'ailleurs. L'idée de combattre le feu par le feu ! :haww: Ca reste évidemment une possibilité pour la suite, mais on n'avait pas encore pris en compte toutes les conséquences.

Donc si Liam décide quand même de garder des Accordés auprès de lui (décision tout à fait justifiable, surtout que c'est des personnes en qui il a confiance), il faut garder à l'esprit que des personnes de sa cour et une partie du peuple remettront probablement en question certaines de ses décisions. Pour y palier, les Accordés à son service peuvent se montrer à ses côtés uniquement sans leur instrument, pour faire preuve de bonne foi. :sisi:

Bref, ça peut aussi être intéressant à jouer, le fait qu'il ne fasse pas toujours l'unanimité à cause de ça. :geu: C'est toi qui vois ce que tu préfères, selon comment Liam réagirait. Perso, je m'adapterai, les deux me conviennent pour Teagan. :cute:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam EmptyDim 9 Juin - 21:52

Ok ! A la première lecture, j’ai cru que ça ne vous paraissait pas cohérent. Ca ne me pose bien entendu aucun problème d’attirer des problèmes à Liam parce qu’il a placé sa confiance en Teagan et Tancélie, ça apportera davantage de jeu à tout le monde par la polémique que ça risque de générer en Outrevent donc ça me va bien. :sisi:

Je ferais attention à bien le justifier (amis d’enfance, confiance absolue tout ça) pour que ça reste bien cohérent. Et évidemment on pourra songer à quelques ajustements, comme l’interdiction des instruments dans le palais et qu’ils apparaissent aux côtés de Liam sans leurs instruments tout ça ! :eheh:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Outrevent (d'), Liam   Outrevent (d'), Liam Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Outrevent (d'), Liam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales :: Fiches de présentation-
Sauter vers: