AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings Body
47.99 € 59.95 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un parangon de tristesse vespérale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Un parangon de tristesse vespérale   Un parangon de tristesse vespérale EmptyJeu 22 Aoû - 19:07


Livre IV, Chapitre 4 • À Cor et à Cri
Mélusine de Sylvamir & Alméïde de Sombreflamme
avec Rhéa de Sombreciel et Simon de Bellifère
Fou Noir et Tour Noire de la Rose Écarlate

Un parangon de passion vespérale

Pour une fugue au bout du monde



• Date : 15 mai 1004
• Météo (optionnel) : C'est la nuit, y'a du vent et il fait froiiid
• Statut du RP : Privé. Mi-flashback mi-maintenant.
• Résumé : Le souvenir d'un moment partagé entre Rhéa et Simon revient inopinément à la mémoire de Mélusine, la poussant à rompre son exil et à partir retrouver Alméïde.
• Recensement :
Code:
• [b]15 mai 1004 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4840-un-parangon-de-tristesse-vesperale#184430]Un parangon de tristesse vespérale[/url] - [i]Mélusine de Sylvamir & Alméïde de Sombreflamme[/i]
Le souvenir d'un moment partagé entre Rhéa et Simon revient inopinément à la mémoire de Mélusine, la poussant à rompre son exil et à partir retrouver Alméïde.













Dernière édition par Mélusine de Sylvamir le Jeu 22 Aoû - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Un parangon de tristesse vespérale   Un parangon de tristesse vespérale EmptyJeu 22 Aoû - 19:08


Le Fou

La Rose Noire





Rhéa de Sombreciel


Elle ne sait plus exactement depuis combien de temps elle attend. Est-ce que cela a de l’importance ? Non, pas vraiment. Elle sait que ces moments sont précieux par leur rareté, et que parmi tous ceux qui traversent sa vie agitée, celui-là est son préféré. Elle le sait retenu par des chaînes qu’il ne peut pas briser – elle devrait être scandalisée, d’ailleurs, de sa propre conduite de mécréante – mais le feu qui brûle en son cœur ne connaît pas d’autre maître. Elle peut s’échapper et papillonner, de l’un à l’une, d’homme à femme et vice-versa ; elle lui revient toujours, lorsque la nuit est noire et l’heure se fait grave. Elle lui revient comme le navire revient au port pour esquiver la tempête, elle lui revient comme pour joindre à nouveau deux âmes sœurs qui se manquent cruellement l’une à l’autre le reste du temps. Elle lui revient pour qu’il l’aide à supporter les remords et les idées noires, les regrets et les tourments. Elle lui revient pour se sentir aimée, malgré le sang qui macule ses mains, malgré les crimes qu’elle a pu commettre.

Quelques heures à dos de dragon pour rejoindre la Fugue – et la longue attente commence. Le phare est battu par le vent, sur le littoral de Bellifère, mais le domaine secret de leurs amours interdites lui fait toujours l’effet d’un cocon chaleureux, pour leurs étreintes volées, pour leurs confessions murmurées. Et elle attend, dans ce décor familier, qu’il arrive enfin. Comme elle a besoin de lui, ce soir, pour laver de son esprit le terrible souvenir de ces amis trahis, de ces vies fauchées, pour tisser la magie dont ils ont nourri leur être. Le fait d’avoir réussi à sauver une amie chère n’efface pas le reste, et c’est la mort dans l’âme que la femme fatiguée s’assoupit dans un fauteuil près de l’âtre. Il la réveillera quand il arrivera, comme à leur habitude : ce n’est pas la première fois que Rhéa vient ici attendre Simon, dans le plus grand secret.











Revenir en haut Aller en bas
 
Un parangon de tristesse vespérale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: Ibélène :: Bellifère-
Sauter vers: