AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Sélection de Blu-Ray 4K à 10€
Voir le deal
10 €

Partagez
 

 Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyJeu 10 Déc - 8:30


Tyr Parle d'Or
ft. Tom Mison

« Servir et protéger »




Âge : 39 ans
Date et lieu de naissance : 14 décembre 961, Edenia (Lagrance)
Statut/profession : Second des Ombres
Allégeance : La Cour des Miracles
Groupes : Cour des Miracles

Anecdote :
D'origine modeste, Tyr fait partie de ces enfants qui eurent la chance d'apprendre à lire auprès de l'instituteur de son village, un homme passionné qui l'encouragea à rejoindre l'Académie. Le Second des Ombres doit beaucoup à cet homme qui a cru en lui et lui a insufflé la passion de la lecture. Aujourd'hui encore, il est rare de ne pas trouver un livre entamé près de son chevet.



Dans la vie, je suis...


Naguère, on m’attribuait l’intelligence et la ruse. À Lagrance, j’ai appris à développer ces capacités, à les parfaire, à les affûter. À Lorgol, j’ai appris à les sublimer. Le destin a voulu autre chose pour moi que la seule stratégie : il m’a conféré la sagesse, et a guidé mes pas égarés vers l’homme que je veux servir, plus que tout autre. Qu’il se repose sur moi : il a ma loyauté absolue, et je le protègerai par la force de mon verbe, ou par ma vie, s’il le faut – je compte tout de même plus sur mon verbe, ne vous déplaise.
En devenant son Second, son bras droit, sa main armée, le Prince des Ombres m’a placé dans la lumière, m’exposant aux regards. Je ne crains pas le danger que cette position peut représenter. Je peux ainsi garder un œil sur nos ombres. La faiblesse, la paresse et la trahison me sont intolérables. J’exige le courage et l’abnégation, car ce sont eux qui mènent au succès. N’en suis-je pas la preuve vivante ? Quiconque travaille sous mes ordres – c’est-à-dire, beaucoup de gens, maintenant – doit s’y plier, je n’accepte pas qu’on y déroge. Pour ceux qui envisageraient de me soudoyer, je prends volontiers les pâtes de fruit, mais distribue tout de même des coups de pied bien sentis, pour ceux qui croiraient que cela suffit. Le travail, la volonté de bien faire, la loyauté, telles sont les vertus qui me plaisent.
Ne vous méprenez pas : les Ombres sont, toutes, mes protégées. Comme une mère avec ses petits, je veille jalousement sur ma progéniture. Gare à ceux qui oseraient s’en prendre à eux ! J’ai toujours eu le goût de la vengeance, et je sais me montrer très, très patient, pour obtenir le résultat que j’escompte. Et je l’obtiendrai, quoi qu’il m’en coûte.

Et voilà comment j'en suis arrivé là.


Te souviens-tu de nos jeux d’enfants, autrefois, lorsque nous étions trop jeunes et trop sots pour nous soucier de l’avenir ? Te souviens-tu de ces jours où nous rentrions sales, couverts de boue, mais joyeux, faisant le désespoir de notre mère, alors que nos rires égayaient notre petite maison ? Je devais mentir, inventer des histoires pour t’éviter les punitions. Tu étais l’enfant chérie de nos parents, et moi l’aîné : l’on me croyait, à chaque fois, et je souriais de te voir mi-reconnaissante, mi-gênée, lorsque je devais accomplir les corvées dont on me gratifiait.
Il n’y avait pas un seul jour sans rire, à cette époque. Pas un seul jour sans que ton regard n’illumine le monde. Nous n’étions ni riches, ni puissants. Nos parents n’avaient pas de fortune, pas d’immenses étendues de terre, et encore moins de magie, mais étions heureux, confortés par l’amour qui nous unissait les uns aux autres. Nous vivions bien, mieux que beaucoup d’autes gens, mieux sans doute que ceux qui possédent tout et qui n’aiment rien – ni personne.

Te souviens-tu de tes larmes, lorsque je quittai la maison pour intégrer l’Académie de Lorgol ? Te souviens-tu comme le chagrin nous habitait tous les deux à l’idée de nous séparer, de savoir que nous ne nous reverrions que plusieurs mois plus tard ? Hélas ! Les dieux nous réservaient un tout autre destin que celui auquel nous aspirions, toi et moi. Tu fus brisée, lâchement utilisée par celui à qui tu avais donné ton cœur ; je fus mutilé, amputé de toi, ma protégée, mon amie, ma sœur.
J’abandonnai tout. Le désespoir et la fureur consumaient mon âme tout entière. Ah ! si je l’avais eu face à moi, à cet instant ! Je l’aurais tué de mes mains, au bord de ce gouffre dans lequel tu as renoncé à la vie, toi qui était pourtant si avide d’en connaître tous les aspects. J’ai lu cette lettre que tu as écrite avant ton geste. J’ai vu l’encre s’étirer en tâches noires là où tes larmes avaient coulé. Éperdu de douleur, je fuyai loin de tout ce que j’avais connu, loin de Lagrance, de nos parents, du vide que tu avais laissé. Je regagnai Lorgol, mais non sa glorieuse Académie, où j’avais cru voir mon avenir. Ce furent les ruelles sordides et l’alcool qui m’attirèrent. J’y plongeai avec bonheur, ressentant la délivrance dans l’oubli. Mais pour survivre dans ces coupes-gorges, il faut de l’habileté et du courage, des choses qui me vinrent plus naturellement que je ne l’aurais pensé. D’épave, je devins ombre, volant ce qu’il me fallait pour subsister. Si j’étais pris, il me suffisait de quelques mots pour me tirer d’affaire. J’aiguisais mon adresse, ma verve, jusqu’à ce que mes talents ne se heurtent à l’expérience de bien plus fort que moi : un Maître Voleur de Lorgol, qui rit de ma naïveté, avant de m’introduire dans la Cité des Ombres.

Le temps passa plus vite que je l’aurais imaginé. On m’appela bientôt Parle-d’Or, un nom que j’adoptais sans mal, car il me permit de tracer un trait sur celui que j’avais été. On reconnaissait mon intelligence, ma sagesse, on écoutait mon avis, on me le demandait, même. Je gravis les échelons de la guilde plus vite que les autres, pour atteindre le rang de Maître Voleur à trente ans. Inespéré, pour quelqu’un qui n’avait jamais vécu ainsi ! Je me donnais corps et âme pour mes frères et mes sœurs Ombres, leur offrant mes compétences et mon savoir, reléguant ma haine et ma souffrance au fond de moi.
Et ma gloire atteignit son apogée voilà quatre ans, lorsque le Fils des Ombres m’a désigné pour le seconder. Moi, l’enfant de Lagrance, l’érudit qui rêvait d’intégrer l’armée de son pays, devenu voleur et stratège : j’étais propulsé Second des Ombres, le rang le plus prestigieux après celui du prince. J’occupe ce rang depuis quatre ans, sans jamais m’en lasser. Voilà où est ma place.

Mais je n’oublie pas ma vengeance, Tara. L’homme qui t’a conduite à te tuer paiera pour son crime. Je l’ai juré le jour où j’ai lu ta lettre, je l’ai hurlé aux astres, au vent, à tout ce qui ne pouvait me juger. Je le tuerai de mes mains, non sans lui avoir d’abord ôté tout ce qui lui est cher. Il m’a fallu des années, mais je possède désormais toutes les armes pour cela.



Dans ma tête, ça se bouscule

Que penses-tu des compétences de la toute nouvelle impératrice de Faërie, la jeune Chimène ? La trouves-tu légitime, penses-tu qu'elle va réussir sa période de probation ?
Chimène est une enfant, perdue dans la tourmente, encore trop naïve pour gouverner, mais déjà mise devant le fait accompli. Guidée par les bonnes personnes, elle pourrait peut-être faire de grandes choses, mais elle sera influencée sans même s’en rendre compte. Peut-être devrions-nous nous assurer que ces influences nous soient favorables…

Envisages-tu de prendre part au conflit si une guerre entre Ibélène et Faërie devait se déclarer ? Quel parti prendrais-tu, et pourquoi ? Comment participerais-tu à la lutte ?
La guerre toucherait tout le monde. Lorgol ne serait pas épargnée, les Ombres qu’elle abrite non plus. Mais notre talent n’est pas dans le conflit ouvert, ni dans les négociations aux grandes assemblées. C’est dans les ténèbres que nous agissons. Si la guerre éclatait, nous aurions à œuvrer pour notre sauvegarde, avant tout. Quelle que soit la tête qui portera la couronne, c’est aux miens que je pense, et uniquement à eux.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
Un nid, un refuge, un terrain de jeux, un havre, un bordel, et aussi, soyons honnêtes, mon office : Lorgol est tout cela. Plus, encore. Si j’y ai échoué par hasard, c’est devenue mon antre, aujourd’hui. La cité a sans doute bien des défauts, et mériterait d’être assainie de plusieurs visages, mais c’est ainsi que je l’aime, envers et contre tout. J’y suis libre et entier.


Jeux de mains...


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Parveth et je ne peux pas vous dire mon âge, sinon je devrais vous tuer. J'ai découvert le forum via Sedna-la-Racoleuse et voici ce que j'en pense : c'est beauuuuuuuuu, c'est booooooooon, et Tyr est à moiiiiiiiiiiiiiiiiiii.



Dernière édition par Tyr Parle-d'Or le Lun 14 Déc - 12:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyJeu 10 Déc - 10:13

Bienvenue **
Bon courage pour ta fiche :**:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyJeu 10 Déc - 11:33

Oh bienvenue Parveth :**:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyJeu 10 Déc - 15:06

Parveth ♥️

J'étais tellement contente que tu réserves Tyr, ce personnage est juste génial et sous ta plume, je suis certaine qu'il sera parfait :**:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyJeu 10 Déc - 16:11

Bienvenue ici ! Sedna a bien fait son travail et j'ai hâte de découvrir Tyr sous ta plume !


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyJeu 10 Déc - 17:38

Merci tout le monde ! J'espère que ma vision de Tyr ne vous décevra pas. J'ai hâte de pouvoir RP avec vous ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyVen 11 Déc - 13:23

MÉMÉ. :cutevil:
Moi, je le connais son âge. Je vous le revends, contre 50 pièces d'or et un sandwich à la fraise ! :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyVen 11 Déc - 15:31

*aligne les pièces sur la table* :cutevil:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyVen 11 Déc - 15:33

BABY. :miguel:
Dévoiler mon âge déclencherait l'Apocalypse et tuerait des bébés chats. Est-ce vraiment ce que tu veux ? :han:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyVen 11 Déc - 18:47

Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fichette.
A mon avis certains auront envie de tenter le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyLun 14 Déc - 12:03

Et j'ai terminééééééééééé ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyLun 14 Déc - 14:38

Super :**:
Melu passera s'occuper de toi dans la soirée :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid EmptyMar 15 Déc - 22:53


Lorgol • La Cour des Miracles

Bienvenue !

Tyr Parle-d'Or




L'équipe des Chroniques d'Arven délire de joie de voir arriver un Voleur si charmant, nous te souhaitons de tout cœur une chaleureuse bienvenue, Parveth !  :siwi:

Tu peux dès à présenter aller gambader gaiement ici et là :

• C'est le moment d'aller faire les yeux doux aux autres dragonnets ! Ouvre vite ta fiche de liens et fais-toi plein de copains. Ou de pas-copains. Comme tu préfères.  :gnut:

• Nous te conseillons également vivement de tenir ta chronologie bien à jour : l'ubiquité reste encore à inventer, côté magie et côté science.  :geu:

• N'hésite pas à nous faire part de la moindre demande ou question !  :coin:

• Tu peux dès à présent poster un ou plusieurs scenarii - n'hésite pas à les construire avec d'autres membres pour cumuler ses liens et décupler son attractivité.  :bro:

• Les dragonnets sont bavards. Viens flooder et passer tes soirées à refaire le monde sur la CB !  :augustus:

• Et enfin, n'oublie pas que le forum a besoin de toi pour être connu : tu peux voter pour Chroniques d'Arven toutes les deux heures et nous attirer encore plus de dragonnets !

Bon jeu à toi en Arven, séducteur de ces dames.
Puisse le Destin te guider par la main sur ses tortueux chemins...  :mimi:











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid   Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tyr Parle-d'Or ~ La vengeance est un plat qui se mange froid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: