AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

Partagez
 

 Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 18:47


Gabrielle de la Volte
ft. lily james

« je cherche le soleil au milieu de ma nuit »



Âge : 27 ans
Date et lieu de naissance : née le 12 mars 974, au Palais Ducal de la Volte
Statut/profession : Baronne du Ru-d'Argent, Princesse héritière de Cibella ; Mage du Printemps (outremarcheuse, créatrice de portails)
Allégeance : à Gaëtane, Duchesse de Cibella, et à Chimène, Impératrice de Faërie mais cela a-t-il une quelconque importance ?
Groupes : Faërie / Noblesse / Mage

Anecdote :
Lorsqu'elle était enfant, Gabrielle se trouvait bien esseulée dans le palais ducal. Pour tromper son ennui, elle en a exploré les moindres recoins, jusqu'aux pièces cachées oubliées depuis des générations. Elle est d'ailleurs probablement la seule personne à connaître l'ensemble des passages secrets qui courent d'une aile à l'autre.



Dans la vie, je suis...

Je suis une de La Volte, la cadette d'une des plus grandes familles d'Arven. Mon nom devrait inspirer le respect, et l'amour que les Cibellans éprouvent à l'égard de leurs duchesses. Pourtant, si on ne me le montre jamais en face, je sais que dans l'ombre, on chuchote, on sourit, et on me surnomme "la timide héritière", ou encore "la fleur bleue de Cibella." Il est vrai que face à Gaëtanne, ma sœur ainée, la fière et redoutable duchesse en titre, j'échappe mal à la comparaison, tenant ces sobriquets moqueurs de ma nature peu assurée, doublée de ma grande sensibilité. On me reproche souvent de ne pas maîtriser mes émotions, d'évoluer dans le monde comme une biche affolée. Comble, de dire à l'inverse tout ce que je pense, d'être bien mal élevée pour une Princesse de Cibella. A tout ceci, je réponds que je suis tout simplement franche. Je ne sais pas faire semblant, je ne sais pas me travestir. Tout ce que je ressens, je le montre, et tant pis si cela fait des vagues ! J'évolue dans un monde qui ne me ressemble guère, et lorsque l'on ne se sent pas à sa place, il est parfois difficile d'exister autrement que par un cri au secours. Pour ne faire de peine à personne, je me retire, je m'éteins, je parle peu et j'observe beaucoup. A tel point qu'à force de refouler mes désirs ou mes envies, à mesure de remplir la coupe, elle finit par déborder et alors, j'explose. De douce et effacée, je deviens colérique et susceptible. Je m'emporte comme la tempête, et je menace de tout détruire sur mon passage. Pourtant, je suis bien loin d'être une emportée. Je me flatte même d'être suffisamment réfléchie pour d'ordinaire, peser le pour et le contre avant d'agir. Mais je ne peux rien contre les élans qui me dépassent. Je devrais sans doute penser d'avantage à moi ; mais mon côté serviable et compatissant me rattrape trop souvent pour faire preuve de ce sentiment qui m'est encore inconnu, et que l'on appelle l'égoïsme.

Et voilà comment j'en suis arrivée là.


Au cœur de la Magie et du Mystère, en Faërie là où les dragons dominent le ciel, s'étend Cibella. Terre de bois et de colline, où les étés sont les plus chauds et les hivers les plus froids, les enchanteurs et les mages y puisent leur puissance depuis des milliers d'années. Là haut, juchée au sommet d'une colline en pente douce, tel un joyau étincelant contre la terre brute et sauvage, git la Volte. Vibrante de ses habitants, silencieuse dans son mythe, la capitale du duché est gouvernée par l'une des plus anciennes et plus puissantes familles d'Arven. De génération en génération, la tradition matriarcale se perpétue, et la force des duchesses leur apporte le respect et l'amour des Cibellans, fiers de ces mains de fer enveloppées de velours. D'aussi loin que remontent les mémoires, ces nobles amazones ont toujours témoigné d'une grande impartialité dans leurs devoirs, d'une aisance naturelle à gouverner, et d'un talent incomparable pour faire prospérer, au delà des frontières, la renommée et l'aura du duché. Ambassadrices de la puissance ancestrale de Faërie, elles sont aussi belles qu'intransigeantes, et Gaëtane de la Volte en est un magnifique exemple.

Encore aujourd'hui, malgré nos différences et nos rancœurs, je ne peux m'empêcher de voir en elle la perfection. Elle est le portrait craché de notre mère, cette force nourricière qui nous avait donné le jour à nous, Gaëtane mon aînée, mon petit frère Gabin et moi-même, Gabrielle. La cadette, la seconde. Toujours dans l'ombre écrasante de la première. L'éducation et les obligations dévolues à la préparation de l'héritière étaient toujours d'une première importance, et il y a quelque chose d'infiniment ingrat à être puinée chez les de la Volte, particulièrement lorsque l'on nait fille. Je n'ai jamais rien dit, mais peut-être mes aigreurs viennent de là. Que l'on traita Gabin de façon différente relevait de traditions ancestrales, et il le savait. Il était garçon : il n'hériterait jamais, n'aurait jamais d'importance, il était mâle et relayé au second plan, à l'égal de mon père. Je me souviens qu'ils ont toujours eu ce lien particulier d'hommes, et plus encore dès lors qu'ils partageaient le même sort. Mais pour moi, il n'y avait pas la place. Je ne pouvais ni être auprès de ma mère, qui formait Gabrielle, ni auprès de mon père, pour qui s'occuper d'une femme relevait presque du délit. J'ai donc grandit ainsi : ma mère et Gaëtane d'un côté, Gabin et mon père de l'autre. Seule, je passais mes journées livrée à moi-même, avec comme passe temps favori, l'exploration des caves jusqu'aux greniers de l'immense Palais Ducal de la Volte.

Une solitude d'abord heureuse. Je n'ai pas compris tout de suite à quel point ma situation allait me faire souffrir. Petite fille, j'étais si fière d'appartenir à cette puissante et si particulière famille, et toujours deux pas en arrière, j'adulais Gaëtane. J'observais ses moindres gestes, m'entrainait à imiter son parler chantant et doucereux, tenir mon dos droit et onduler des hanches. Quand je réussissais, je me flattais et rougissais jusqu'aux oreilles lorsque l'on me disait que je lui ressemblais. J'ai toujours pensé qu'elle était la beauté, la féminité, la sensualité là où moi, j'étais le charme et la douceur tout au plus. J'aurais tout donné pour être à sa place, ou du moins pour être son égale. Illusion. Et elle me le faisait bien savoir. Au début, je pensais qu'elle ne pouvait pas autrement, qu'avec toutes les responsabilités qu'elle avait, elle ne pouvait pas en plus s'occuper de cette petite sœur toujours à un mètre ou deux de ses jupes. Bien que résignée, j'espérais néanmoins un sourire, un regard, un geste. Il n'en fut jamais rien. Alors, triste, je m'en retournais à mes explorations, à mes jeux avec mes amis imaginaires. Car à mesure que le temps passait, je me rendais compte que ceux qui cherchaient ma compagnie le faisaient parce que j'étais une de la Volte, la sœur de Gaëtane, celle qui lui ressemblait tant et si peu à la fois. Et petit à petit, mon cœur empli d'adoration se figeait de rancœur, et se glaçait de ressentiment. Les compliments m'agaçaient, les demandes m'ennuyaient. L'existence ne tournait qu'autour de ma famille et de ma sœur, et je rêvais à présent non pas de reconnaissance de Gaëtane, mais de reconnaissance tout court.

L'adolescence et l'apparition de la magie n'a fait qu'empirer les choses, même si naïvement, et de façon identique à mon appréhension de ma relation avec ma sœur, je pensais qu'au contraire, cela m'aiderait. Mage du Printemps, mes pouvoirs sont irrémédiablement liés à la Terre. Et quand il s'agit de celle de Cibella, les manifestations mystiques sont d'une rare violence. J'ai provoqué un séisme : sous mes pieds, le sol tremblait, criait sa souffrance alors que fibre après fibre, plaque après plaque, la plaie béante s'ouvrait sous ma colère. Ce jour là, j'avais laissé explosé ma rancœur, alors que Gaëtane m'avait regardée pour la première fois. Enfin, toiser serait le mot plus approprié. J'avais osé donner mon avis sur une querelle de marchands qui avait éclaté au nord de la ville, et qui avait dégénérée en émeute de rue. Comme il est coutume pour les duchesses de la Volte, Justice devait être rendue au Palais Ducal et l'audience coprésidée par ma mère et ma sœur. Elles avaient violemment réagit au désordre, promettant de se montrer plus fermes encore qu'à l'accoutumée. J'avais simplement suggéré qu'avant de condamner les troubles fêtes, il serait peut-être préférable d'écouter leur version des faits... J'aurais du me taire. Le regard plein de mépris de Gaëtane pour ma naïveté et mon cruel manque de savoir faire quant à la situation n'a fait qu'un tour dans mon sang. Je lui ai alors crié son dédain à la figure, faisant trembler les murs avec moi. Je n'étais pas peu fière. Mais encore une fois, aucune reconnaissance. Une de la Volte mage, c'est un peu comme un dragon dans le ciel de Faërie. Rien d'exceptionnel, et un rien banal.

Néanmoins, cet incident m'a permis de quitter la Volte pour Lorgol, et l'Académie. Sans mentir, j'y ai passé les meilleures années de ma vie. Loin de Cibella, loin de Gaëtane, j'existais enfin pour moi. Je me suis vite passionnée pour l'étude, comme un assoiffé dans un ruisseau clair. J'avais épuisé le stock de livres de la bibliothèque familiale, et ma solitude cuisante me poussait à en absorber d'avantage. J'étais avide, peut-être un peu trop impatiente, mais toujours volontaire. C'est durant ces belles années passée dans la Cité Libre que j'ai pu quelque peu me rapprocher de mon frère, Gabin. Bien entendu, son apprentissage de Chevaucheur ne lui laissait pas le temps qu'il aurait fallu pour rattraper des années, mais les rares instants que nous passions ensemble étaient pour moi des moments merveilleux. Parfois, je lui en voulais de ne pas prendre parti : il avait résolu de ne pas s'interposer entre Gaëtane et moi, s'effaçant au profit de son propre destin, affirmant qu'il nous aimait et respectait autant l'une que l'autre. J'essayais de lui faire dire la vérité, moi qui déjà nourrissait à l'égard du mensonge par omission une incompréhension devenue, avec le temps, totale. Mais rien n'y faisait : Gabin préfèrerait à jamais rester perché sur son dragon, loin des désaccords de ses sœur. J'avoue aujourd'hui lui en vouloir pour cela, mais d'un autre côté, je le comprends.

Je me suis spécialisée dans l'outremarche. Rien de surprenant à cela, moi qui me sentait tant prise au piège à la Volte, défendue de quitter le Palais Ducal sans haute protection, même pour visiter ma baronnie du Ru-D'Argent, ou encore me rendre aux obligations mondaines à la Cour impériale. Découvrir Lorgol avait été pour moi comme une grande bourrasque d'air frais, et je brulais d'envie de connaitre chaque parcelle d'Arven pour ressentir encore et toujours cette merveilleuse sensation. L'apprentissage n'a pourtant pas été des plus faciles. J'avais beau être appliquée, se porter d'un endroit à un autre demande beaucoup de force, autant physique que mentale. A plusieurs reprises, je me suis effondrée,  prise de violentes fièvres et forcée de garder le lit plusieurs jours après un entrainement. J'ai même pensé abandonner ; mais lorsque durant les vacances d'été, je rentrais à la Volte, tout me ressautait à la gorge : Gaëtane, la vie au duché, la solitude... Tant et si bien que cela me donnait le courage de continuer ! Au cours de mon apprentissage, j’eus la chance de parcourir le continent avec mon maître outremarcheur, et que n'a été mon émerveillement. Arven est si belle, si vaste et si disparate ! J'ai cru que ma vie allait enfin changer. J'aurais du d'expérience savoir que cela ne serait pas le cas.

Mon apprentissage touchait à sa fin, et je rentrais à la Volte. Une terrible nouvelle venait alors de s'abattre sur le duché : Livien, l'époux de Gaëtane, venait de périr tragiquement. Sans héritier. Bien que peu proche de mon beau-frère, la nouvelle m'attrista beaucoup. Dans la peine, j'essayais alors de me rapprocher, en tentative inespérée, de ma sœur ainée. Mais il faut croire que la douleur ne la ferait pas changer non plus. Duchesse en titre, elle dirigeait Cibella d'une main de fer, sans encore et toujours se préoccuper de quiconque. Pire, une affreuse habitude commença à se répandre au Palais : on venait me voir. Non pas que j'intéressais subitement, encore que... Gaëtane n'avait pas conçu d'héritière lors de son union, ce qui comble de tout, faisait de moi la prochaine duchesse ! Une perspective qui jadis m'aurait comblée, et qui aujourd'hui me faisait horreur. Mais ce n'était pas pour contempler la future duchesse que l'on vint chercher ma compagnie. Mais pour ma magie. La création de portails est un don précieux, et nombres étaient ceux qui, pour leur commerce ou tout simplement pour leur villégiature personnelle, quémandaient mes services. Dans les premiers temps, j'acceptais. Peu importe que cela m'affaiblisse et du reste, j'avais besoin de pratiquer. Mais plus le temps passait, plus je réalisais qu'une fois de plus, je n'étais que l'ombre de moi-même. Éreintée, toujours distancée par une sœur qui se terrait sur son trône, j'en vins à la conclusion que cette vie n'était pas faire pour moi. Je suis partie.

Aujourd'hui, je vis recluse à Ru-d'Argent. Je ne me rends à la Volte qu'en cas d'extrême nécessité, et lorsque ma présence est indispensable à la Cour de l'Impératrice Chimène. Je n'en peux plus, je suis fatiguée. Je songe à user du Philtre de Mortessence, et abjurer ma magie. C'est peut-être la seule solution qu'il me reste pour espérer vivre une existence paisible, pas en tant que Princesse de Cibella, mais simplement, en tant que Gabrielle.



Dans ma tête, ça se bouscule

Que penses-tu des compétences de la toute nouvelle impératrice de Faërie, la jeune Chimène ? La trouves-tu légitime, penses-tu qu'elle va réussir sa période de probation ?
• Pourquoi ne serait-elle pas légitime ? Parce qu'elle est jeune ? Parce qu'elle n'a pas été élevée pour être Impératrice ? C'est assez méprisant comme analyse. Sa Majesté Impériale a pourtant vécu des choses qui forgent le caractère, à moins bien sûr que ses détracteurs pensent que la perte d'une sœur vous laisse de glace. Du reste, quelle autre option serait plus appropriée ? Cassandre ? Elle s'est retirée de Faërie pour Lorgol, et convoite la place d'Archimage de l'Académie. Elle a ses propres ambitions à mener à terme, et jamais personne n'acceptera que la même tête soit placée à Lorgol et à Alfaë. Catarine ? Être impératrice d'Ibélène ne lui suffit donc plus ? Étrange, pour quelqu'un qui crie à qui veut l'entendre que son union avec Augustus a restauré l'équilibre au sein d'Arven. Et elle voudrait à présent mettre en péril cet équilibre en coiffant deux couronne ? Sa tête est bien trop petite. Chimène est fille d'empereur, et sœur d'impératrice. Il lui manque peut-être l'expérience, mais je suis certains qu'elle a la volonté, fusse en mémoire de sa sœur défunte. Tout le monde a le droit à sa chance, et Sa Majesté Impériale la première !

Envisages-tu de prendre part au conflit si une guerre entre Ibélène et Faërie devait se déclarer ? Quel parti prendrais-tu, et pourquoi ? Comment participerais-tu à la lutte ?
• Je ne sais pas. Il y a longtemps, j'aurais répondu aveuglément Faërie, terre de ma naissance, et plus encore car je suis fille de la Volte et que de tout temps, les duchesses de Cibella et leurs descendants et ascendants se battent avec et pour la préservation de la Magie. Mais à présent, les choses sont bien plus compliquées. J'ai voyagé à travers Ibélène, et je puis aujourd'hui affirmer que les deux empires combattent à mains parfaitement égales. Il risque d'y avoir beaucoup de sang versé, pour arriver à ce pourquoi nos ancêtres ont créé l'Académie. Elle doit nous servir d'exemple, et de mémorial aux temps obscurs qui n'ont apporté que désolation. Je n'ai pas envie de voir Arven détruite par une guerre fratricide. De plus, j'envisage d'abjurer la Magie. Quelle sorte de combattante ferais-je, sans mes pouvoirs, et sans aucune légitimité à me battre, n'appartenant à aucun camp. Je m'exilerais sans doute à Lorgol, mais de quoi vivrais-je ? Et puis, je sais que j'ai des responsabilités... Je ne veux pas y penser, mes la succession pour la Volte est en péril. Pour autant, je tiens trop de rancœur en moi. Peut-être essayerais-je alors de raisonner les deux camps ? Après tout, une mage prête à se défaire de ses pouvoirs est peut-être l'ambassadrice idéale pour éviter le pire !

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• J'ai aimé Lorgol dès le premier instant. Elle me fascine, m'éblouit, et m'apaise à un point que je n'aurais jamais imaginé. Je vis sur mes terres du Ru-d'Argent, mais si j'avais pu rester à l'Académie comme professeur, ou tout simplement me mêler au peuple libre, je l'aurais fait. Ici, pas de responsabilités, pas de poids, pas de solitude. C'est la vie qui y fourmille, la rencontre de toutes les disparités d'Arven. Le danger aussi, et j'en suis consciente. Pourtant, loin de m'effrayer, il m'attire.


Solitude


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Tinkerbell (oui, comme la Fée Clochette, et ça me correspond plutôt bien ! Je suis petite, blonde, mignonne au dehors et teigneuse au dedans !  :fox1: ) et j'ai 24 ans (25 dans un mois, le 16 mai très précisément !  :fox2: ). J'ai découvert le forum via votre partenariat avec le forum "Les Rois Maudits" qui vous ont mis en page d'accueil ! et voici ce que j'en pense : je ne sais pas où commencer, tellement il y a de choses à dire !! Visuellement, c'est très joli, la bannière est juste splendide, tellement féérique et très proche des illustrations à la Tolkien, j'aime beaucoup ( :nana: ) ! Si j'aurais un bémol à mettre, ce serait au niveau de l'affichage du profil, je trouve que la majuscule avec cette police est un peu disgracieuse, j'aurais mis en minuscule pour quelque chose de plus épuré ( :hm: ). Mais par contre niveau contenu c'est juste somptueux !! On plonge dans l'univers, on se laisse porter, on découvre mille et une choses, c'est magique ! Merci infiniment pour tant d'imagination à nous faire partager  :**:
.



Dernière édition par Gabrielle de la Volte le Ven 22 Avr - 17:54, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 18:53

Oh une Gabrielle :**:

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 18:53

Une Gabrielle :siwi:

J'aime beaucoup ce PV alors je suis ravie de la voir tentée :vv: C'est moi qui l'ait rédigée du coup, si tu as la moindre question sur elle ou Faërie, n'hésite pas à me contacter !
Bon courage pour ta fiche :langue:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 19:17

Bienvenue :vv:
Je suis ravie de voir Gabrielle tentée, j'aime énormément ce personnage :siwi:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 19:33

Bienvenue, charmante baronne ! J'pense que tu as fait un excellent choix de pv, et Lily James est adorable !

Une petite question d'un indécrottable curieux : as-tu craqué avant tout pour cet avatar, et, dans l'affirmative, l'as-tu déjà utilisé ailleurs ? Si c'est le cas, on se connait peut-être. :D :siffle: :nana: :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 20:02

La belle Gabrielle ! :coeur:
Bienvenue avec ce superbe PV ! Bon courage pour rédiger ta fiche ! :cookie: :ballon:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 20:07

Merci à tous pour votre accueil ! :fox1: :fox2: (ils sont trop choux ces emojis !! )

Ismaïl : alors c'est vrai que je me suis finalement décidée pour Gabrielle à cause de Lily James :cache: J'ai de plus en plus de mal avec Sophie Turner (parce qu'on la voit partout, et que son personnage dans GoT me sort par le nez en gelée verte et visqueuse xD). En revanche, je ne l'ai jamais jouée la jolie Lily :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 20:48

Bienvenue Gabrielle :foufou: et bon courage pour ta fiche :cute:



Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 20:50

Bienvenue, tant attendue Gabrielle :coeur:
Tu attises ma curiosité, j'ai hâte de savoir comment tu vas t'approprier cet intriguant PV :vv:
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyMer 20 Avr - 23:33

Bienvenue jolie demoiselle, bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyJeu 21 Avr - 22:01

Bienvenue à toi, Gabrielle ! C'est un plaisir de la voir tentée !
Bon courage pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyJeu 21 Avr - 22:20

Bienvenue jolie princesse :eheh: je suis tout heureux d'accueillir une si jolie fleur, qui eût cru qu'un maroufle comme Gabin pût avoir si délicieuse parentèle :nana:
Bon courage pour la fin de ta fiche :danse:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyJeu 21 Avr - 22:23

Non, tu l'épouseras pas, bbfère :hum:










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyJeu 21 Avr - 22:46

Merci à vous tous pour votre accueil, ça fait vraiment chaud au cœur :**: :fox1: :fox3: :youpi: :blowkiss:

Mélusine, t'inquiète pas : il est trop jeune pour moi :green:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyJeu 21 Avr - 23:09

Bienvenuuuue :cute:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyVen 22 Avr - 17:46

Ta fiche est superbe et ton test RP aussi ! Tu as très bien cerné Gabrielle et ta plume est très agréable :siwi:

Je te validerai avec grand plaisir dès que j'aurais un PC sous la main (depuis le tel, c'est un peu compliqué :face: ) ! En attendant, je te note juste deux toutes petites remarques mais c'est vraiment en attendant de pouvoir te valider proprement :cute:
• C'est Gaëtane*, avec un seul N
• On dit "une baronnie" et non un baronnât
Avec ça, ta fiche sera vraiment parfaite :amour:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyVen 22 Avr - 18:30

Je te remercie beaucoup pour ces jolis compliments ! :fox1:
J'ai gommé les petites imperfections ! (j'espère ne pas en avoir loupées, je me suis relue trois fois xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptyVen 22 Avr - 19:29

Bienvenue parmi nous :**:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  EmptySam 23 Avr - 18:37


Faërie • Les mages

Bienvenue !

Gabrielle de la Volte




Définitivement, j'aime beaucoup cette fiche et j'ai hâte de voir comment évoluera Gabrielle sous ta plume :**: En attendant, te voici validée avec toutes mes excuses pour le délai ! :hug:

Tu peux dès à présent aller gambader gaiement parmi les dragonnets :

• Tu peux d'ailleurs commencer ta collection de cartes d'Omen ! Ta validation te donne droit à deux cartes communes.

• C'est le moment d'aller faire les yeux doux aux autres dragonnets ! Ouvre vite ta fiche de liens et fais-toi plein de copains. Ou de pas-copains. Comme tu préfères.  :gnut:

• Nous te conseillons également vivement de tenir ta chronologie bien à jour : l'ubiquité reste encore à inventer, côté magie et côté science.  :geu:

• N'hésite pas à nous faire part de la moindre demande ou question !  :coin:

• Tu peux dès à présent poster un ou plusieurs scenarii - n'hésite pas à les construire avec d'autres membres pour cumuler ses liens et décupler son attractivité.  :bro:

• Les dragonnets sont bavards. Viens flooder et passer tes soirées à refaire le monde sur la CB !  :augustus:

• Et enfin, n'oublie pas que le forum a besoin de toi pour être connu : tu peux voter pour Chroniques d'Arven toutes les deux heures et nous attirer encore plus de dragonnets !

Bon jeu à toi en Arven.
Puisse le Destin te guider par la main sur ses tortueux chemins...  :mimi:

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella    Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabrielle de la Volte ⊙ la Fleur Bleue de Cibella
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: