AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -87%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
19.20 €

Partagez
 

 Observer l'action

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Observer l'action   Observer l'action EmptySam 23 Avr - 14:10


Livre I, Chapitre 3 • Les Amoureux du Vent
Neve l'Embrun & Agnès d'Aurebois

Observer l'action

Première étape d'une aventure



• Date : 13 mai 1001
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Quand Agnès rencontre Neve au pied des Vivenefs en partance pour la chasse aux kidnappeurs.




Dernière édition par Agnès d'Aurebois le Dim 31 Juil - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptySam 23 Avr - 17:56

Agnès observait les vivenefs actuellement stationnées au port de Lorgol. Les deux bâtiments étaient impressionnants et la mage s'imprégnait de chaque détail. Outrevoyeuse, elle parvenait à générer plus facilement des visions depuis des éléments connus. Il fut porté à la connaissance de la jeune femme l'embarquement imminent des chevaucheurs et voltigeurs pour traquer les navires ayant kidnappés plusieurs ressortissants d'Arven, d'où sa présence dans cette cité. Agnès n'avait pas prévu de monter à bord, jugeant ses compétences inadaptées à la situation. Elle comptait rester sur terre et suivre l'action depuis Lorgol.

Agnès frissonna légèrement devant la brise marine. Heureusement, elle s'était vêtue d'une cape par dessus sa robe pour se protéger des éléments. Elle s'était positionnée un peu à l'écart du flot de passants pour avoir une bonne vue de l'ensemble des navires. Mara, son familier, se trouvait à ses pieds, se protégeant des éventuels coups de pieds en se plaçant sous le vêtement de sa maitresse. Agnès était impressionnée par le travail effectué sur ces bâtiments et se demandait ce qu'il advenait une fois à bord.

Après plusieurs minutes d'observation, Agnès décida de quitter les lieux et le signifia à Mara. Mais alors qu'elle commençait à faire demi-tour, elle percuta quelqu'un. Confuse, elle adressa un sourire contrit avant de s'excuser en inclinant légèrement la tête.

- Veuillez m'excuser monsieur. Elle posa son regard sur le visage de l'inconnu et fronça légèrement les sourcils. Elle eut l'impression de le connaitre. Vous ne seriez pas Chevaucheur par hasard ?

Agnès s'intéressait aux deux corps d'armées et aimait connaitre les membres qui les composaient. Cela était toujours utile comme de de savoir qui peuplait les rangs de la noblesse faë et ibelène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyMar 26 Avr - 9:54

Depuis le Carnaval des Miracles, la ville de Lorgol semblait bercée par une allure fantomatique, endeuillée de ses pertes et des fourbes enlèvements qui l’avaient meurtri. Neve avait quitté Ansemer avec une certaine appréhension. La capitale des peuples libres ne lui inspirait plus la majesté d’antan, et dans la routine des marchands ambulants, dans les déambulations des badauds, dans le brouhaha des algarades, le jeune ansemarien ne découvrait que nuisance et superficialité. Tout lui semblait dissimuler de sombres desseins. Inespéré, dans un silence réfléchi, le conduisit au port de Lorgol, survolant la cité à une centaine de mètres dans le ciel, comme pour ne pas raviver les anciens déboires. Au-dessus des mille tours, dragons et griffons effectuaient de grands arcs voûtés, et Neve avait conscience que la plupart d’entre eux étaient ici pour venir en aide aux captifs de la Marie Sanglante, comme lui en ce jour. Dans une descente souple et silencieuse, Inespéré se posa en douceur sur les quais lorgoliens, à la fois si prisés pour les marchandises y circulants, qu’inquiétants au regard des sombres magouilles s’effectuant dans l’ombre.

Neve posa pied à terre. Amarrés dans la plus minutieuse organisation, d’impressionnants navires oscillaient avec l’onde molle de l’océan, accoudés à quelques rafiots de pêcheurs qui avaient jeté l’ancre çà et là. Bien que le port de Port-Liberté semblât plus traditionnel et charmant, celui de Lorgol captivai de par son gigantisme et ses allures de lieu indompté de tous. Neve se présenta sans trop de formalités auprès d’un marin effectuant une ronde sur les quais, qui lui indiqua d’un air enjoué l’Audacia et l’Orichalque, fièrement accoudés à l’extrémité sud du port, à quelques brasses du grand phare. Les deux navires connotaient auprès des autres bateaux, leurs vivenefs fières et emplies d’une puissante aura magique offrant à ces géants des allures surnaturelles. Le jeune ansemarien demeura quelques secondes ébahi, lui qui avait pourtant si souvent côtoyés les rafiots de Port-Liberté, qui lui semblaient tous plus grands et massifs les uns que les autres. Au-devant de l’Audacia, quelques griffons s’activaient aux côtés de leurs Voltigeurs pour venir en aide aux marins, fiers comme des paons à l’idée d’appartenir eux aussi à l’équipage. Surplombant l’Orichalque, une poignée de dragons de Vols très variés se laissaient portés par les courants marins, trop encombrants pour épauler les pirates dans leurs activités. Les navires quittaient le port le lendemain au soir.

Soupirant d’appréhension et d’angoisse à l’idée d’échouer dans cette quête singulière, et inquiet à l’idée de ne jamais retrouver Louison, Serenus et même la princesse Sixtine, aux côtés de laquelle il avait passé une charmante après-midi quelques mois auparavant, Neve s’approcha, malgré tout convaincu, de l’Orichalque. La foule se densifiait au-devant des majestueux navires, et entre marins pressés et curieux venus admirer les vivenefs, la zizanie s’installa sans tarder. Jouant des mains et des coudes pour se frayer un passage entre les corsaires et les badauds, le jeune ansemarien fut stoppé dans son élan en percutant de plein fouet une jeune femme et son petit familier, une loutre, campé sur ses épaules. L’inconnue bredouilla quelques excuses confuses, avant de détailler son vis-à-vis d’un air circonspect. D’une voix plus assurée, elle sembla deviner son statut de Chevaucheur.

Je suis vraiment navré, je ne regardais pas où j’allais, avoua Neve avec un sourire peiné.

Ce dernier s’illumina au regard de la petite loutre, attentive à ses faits et gestes, qui arborait un petit museau mignonnet et deux grands yeux curieux, tout cerclés de noir, qui aurait poussé quiconque à la couvrir de caresse. Le jeune ansemarien reporta son attention sur la jeune femme, et ses longs cheveux dorés le captivèrent. Ils semblaient sculptés par de généreuses boucles, qui tombaient sur ses épaules sans heurt. Neve lui répondit enfin :

Chevaucheur ? Oui, à Ansemer, hésita-t-il, surpris que sa vis-à-vis en sache autant à son sujet. Nous sommes-nous déjà rencontrés ? risqua-t-il, incrédule.

Intrigué par les révélations de l’inconnue, le jeune ansemarien abandonna l’idée de rejoindre de ce pas l’Orichalque, et commença d’une voix plus assurée :

Nous devrions quitter cette foule dense, remarqua-t-il. Que diriez-vous de venir vagabonder à mes côtés près du phare ? Ce lieu m’a toujours intrigué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyVen 29 Avr - 22:06

Mara avait décidé de se réfugier en hauteur sur les épaules d'Agnès pour éviter de se perdre dans la foule. Depuis son perchoir, le familier observa l'individu les ayant percuté et huma l'air en tendant le museau vers l'homme. Agnès hocha la tête avec un sourire tandis que son interlocuteur s'excusait également. En tout cas, sa question sembla surprendre le jeune homme ce que la mage pouvait comprendre. Il était toujours déstabilisant de rencontrer une personne qui paraissait nous connaitre. Agnès fit un petit geste de la main pour minimiser l'impact de ses paroles.

- Je m'intéresse aux différents vols et à leurs membres. Mais je doute qu'on se soit déjà croisé même si lorsque j'étais à l'Académie, il m'arrivait d'observer l'entrainement des chevaucheurs et voltigeurs.

La réciproque n'était pas forcément valable, car en tant qu'outrevoyeuse, Agnès usait de cette opportunité dû à la proximité des vaux pour s'entrainer à la maitrise de son pouvoir. Parfois, elle se déplaçait sur les lieux mais ce n'était pas toujours facile vu le temps qu'elle a passé à l'étude de sa magie. Puis son interlocuteur lui proposa de quitter la cohue ambiante pour marcher vers le phare. Idée séduisante.

- Ma foi, j'accepte votre invitation. Je m'appelle Agnès d'Aurebois, se présenta-t-elle alors qu'elle se dirigea vers leur destination.  

Même s'il était d'Ansemer, peut-être avait-il déjà entendu le nom de sa famille. Certes, elle n'était pas aussi connu que la famille impériale ou les familles ducales mais les produits des Monts d'Aurebois avaient une certaine renommée.

- Vous allez prendre part à l'expédition ?

Il était facile de faire le lien entre la présence des vivenefs et celle des représentants des vols. Cependant Lorgol attirait de nombreuses personnes de tout horizon et abritait les école de formation. Alors il était possible que son accompagnateur ne soit venu que pour admirer les navires à quai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyLun 2 Mai - 9:34

Aux inquiétudes de Neve, la jeune femme répondit par un signe de main qui relativisait ses paroles. Bien que cette position le mit mal à l’aise, se savoir reconnu et ignorer tout de sa vis-à-vis, il était agréablement surpris que cette inconnue le tire sans préavis de sa routine monotone, et surtout de ses élucubrations et de ses inquiétudes au regard de l’expédition. S’accorder une bouffée d’air avant de plonger tête baissée dans les noirs desseins de la Marie Sanglante semblait le ramener à la réalité. Et puis la jeune femme était charmante et, selon ses dires, elle avait étudié à l’Académie ; que de raisons suffisantes pour tâcher d’en apprendre plus à son égard. Si elle s’intéressait effectivement aux différents vols et aux Chevaucheurs, il était plus que probable que Neve l’ait déjà rencontrer au détour d’un transfert à Lorgol et autres déplacements qui ponctuaient la vie des escadrons.

Si je puis me permettre, commença Neve, qu’étudiiez-vous à l’Académie ? Vous êtes une jeune mage ?

Elle semblait encore jeune, son âge avoisinait sans aucun doute celui du jeune ansemarien. Il était de plus en plus probable qu’ils se soient déjà rencontrés auparavant dans l’enceinte de l’Académie. S’extirpant de la foule pour échanger plus sereinement, le duo incongru se glissa dans une étroite ruelle traversant le port, qui les conduirait jusqu’à la jeté et son grand phare.

Mon nom est Neve, répondit le Chevaucheur. Neve l’Embrun. Il lui semblait que le nom d’Aurebois ne lui était pas inconnu. La jeune femme était sans aucun doute originaire de Faërie, pourtant son nom ne lui revenait pas. Il avisa finalement d’une voix interrogative : Aurebois, comme le comté lagran ?

Si tel était le cas, le jeune ansemarien se trouvait en présence d’une jeune noble faë. Il songea à sa rencontre impromptue avec Sixtine, la jeune princesse d’Ibélène, la veille du bal organisé par l’impératrice Chimène à Alfaë, et jugea que le hasard le conduisait irrévocablement à rencontrer des héritières. Ce constat lui arracha un sourire désabusé, lui le jeune Chevaucheur insignifiant. Le Destin appréciait en tout état de cause se jouer de l’étiquette et des préconçus. Neve était soulagé qu’Agnès ait accepté de l’accompagner au phare malgré son titre de noblesse. Ils déambulèrent de longues minutes le long des quais, croisant des navires de tous bords et de tous horizons, avant de parvenir enfin, en longeant la crique, au grand phare de Lorgol, si fidèle et si grandiose dans son armature de pierre. Le jeune ansemarien se souvint avec nostalgie de l’étrange promenade qu’il avait partagé avec Louison à Lorgol, quelques mois auparavant, et qui les avait irrévocablement conduit ici. La question d’Agnès le ramena à la réalité :

Oui, je serai de cette expédition aux côtés d’Inespéré, mon ami, répondit-il en levant les yeux au ciel, que le phare semblait défier de sa magnificence. Il avait bien conscience que la jeune femme devinerait sans mal de quel sorte d’ami il s’agissait. L’expression « mon dragon » lui déplaisait fortement. Non, Inespéré ne lui appartenait pas, « mon dragon » n’était certes pas une appellation légitime et respectueuse, lui semblait-il. Des amis à moi ont été enlevés, ajouta Neve d’une voix morne.

Il observa un instant son interlocutrice, et soudain se demanda ce qu’une jeune comtesse pouvait chercher au port de Lorgol, si peu fréquentable depuis les enlèvements. Il risque la question :

Serez-vous vous aussi de l’expédition ? Son timbre dissimulait mal son enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyVen 6 Mai - 18:51

Le jeune homme s'enquit de son domaine d'étude et Agnès se demanda quelle serait sa réaction en découvrant qu'elle était outrevoyeuse. Elle trouvait que cette facette de la magie du Printemps suscitait des avis plus tranchés que l'outremarche ou l'outreparole. Tel était son point de vue. Elle pencha légèrement la tête avant de répondre.

- J'ai étudié l'outrevision et j'ai terminé mon cursus voilà quatre ans. Donc oui, on peut considérer que je suis une jeune mage , répondit-elle avec un sourire. Et vous, quel est votre domaine ?  

Tandis qu'ils se dirigeaient vers le phare, Mara observa les alentours avant de revenir sur le jeune homme. Il avait l'air sympathique, peut-être acceptera-t-il de jouer avec elle plus tard. Ainsi il se nommait Neve l'Embrun, un nom qui rappela la mer à Agnès. Et elle hocha la tête quand il mentionna son comté natal.

- Oui, comme le comté lagran. Je suis la fille cadette du comte.

Certains se montraient impressionnés par son titre, ce qui pouvait freiner leurs réactions, d'autres pas du tout. Agnès ne cherchait pas à faire valoir son ascendance et elle laissait chacun libre de ses opinions. Après, elle pouvait comprendre qu'une jeune noble déambulant sur les quais de Lorgol sans protecteur suite aux derniers évènements pouvait intriguer. Néanmoins, Agnès pouvait appeler quelques élémentaires à sa rescousse en cas de souci, même si leur usage premier n'était pas celui-là.  

Considérant qu'elle ne risquait plus de se faire marcher dessus, Mara sauta à terre, gambadant autour de sa maitresse. Finalement, le trio parvint au pied du phare. Ce dernier était imposant et Agnès se rendit compte qu'elle n'était jamais montée à son sommet. Un jour peut-être. Puis elle reporta son attention sur Neve. Ainsi elle avait vu juste, il fera partie de l'expédition. Inespéré, certainement le nom de son dragon, et le fait qu'il le présenta comme son ami était compréhensible. Elle-même partageait un lien particulier avec Mara, qui devait être semblable à celui entre un dragonnier et son acolyte.

- Je présume que votre ami ne doit pas être loin. Elle hocha la tête. J'ai entendu parlé de ses enlèvements, ils ont eu lieu un peu partout en Arven par des pirates il semblerait. Mais leur motivation reste obscure. Elle laissa planer quelques instants de silence, se remémorant les histoires qui circulaient depuis plusieurs jours. Et devant l'enthousiasme de Neve, elle secoua la tête. Je ne suis là qu'en tant qu'observatrice, je ne fais pas partie intégrante de l'expédition. Mes compétences ne seront guère utiles si confrontation il y a.

Agnès se considérait plutôt comme un élément utile en amont des conflits. Un peu espionne sur les bords, par défaut observatrice de part son domaine de magie.

- J'espère que vous parviendrez à les retrouver. Avez-vous une idée de la direction prise ?Elle était curieuse du dénouement de cette affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyMar 21 Juin - 11:33

Le phare levait vers le ciel son allure pesante et majestueuse. Des cormorans habitaient sa cime et dardaient leurs yeux noirs sur les deux visiteurs en contrebas, parcourant la jetée d’une démarche légère. Le sel s’écaillait sur les rochers marins, comme de petits cristaux diamantins. Neve s’était tu un instant, attentif aux paroles d’Agnès, la fille cadette du comte d’Aurebois, le fameux comté lagran. Le jeune ansemarien ne connaissait guère toutes les maisons faës, et sa conception de la géographie arvenienne laissait à désirer. Toutefois, ce nom si singulier ne lui était pas inconnu. Leurs deux ombres jetaient sur le rivage d’immenses silhouettes, allongées par la course descendante du soleil. Agnès était ainsi une jeune outrevoyeuse. Neve n’en avait encore jamais rencontré. Il répondit en reportant son attention sur elle :

Je suis mage de l’eau, guérisseur. Il ajouta : Pardonnez mon manque de civilités envers la fille du comte d’Aurebois, je ne suis pas très au faite de l’étiquette.

Arrivés au pied du phare, les deux visiteurs firent halte un instant. Le jeune ansemarien ne méprisait pas les protocoles sociaux qui subordonnaient les petites gens aux barons, comtes et autres ducs. Toutefois, leurs extravagances, emplies de courbettes et de faux semblants, avaient parfois tendance à l’agacer. Il s’en tint donc au strict nécessaire avec la fille du comte d’Aurebois, non pas pour la froisser, mais davantage pour demeurer intègre et franc. Derrière la flèche disposée à la cime du phare, tranchant dans la clarté du ciel, l’ombre d’un dragon effectua un large arc de cercle. C’était Inespéré qui, conservant quelque distance par rapport à la situation, observait de loin Agnès et Neve.

C’est Inespéré, sourit le jeune ansemarien lorsqu’il avisa la jeune femme lever les yeux au ciel pour observer son vol. Puis il reporta son attention sur le phare : Que diriez-vous d’y entrer un instant ?

Les deux promeneurs s’engouffrèrent silencieusement dans l’imposante bâtisse, respirant l’iode et les algues marines. L’humidité ambiante commença par les saisir à la gorge, mais bientôt leurs narines s’accommodèrent de l’eau salée, que la mer portait jusqu’ici par temps de tempête. Un étroit escalier en colimaçon courait tout le long de la paroi luisante, où la peinture s’écaillait, jusqu’à la cime du phare. Le gardien semblait absent. À vrai dire, avec tout le remue-ménage des enlèvements, il avait certainement beaucoup à faire au port de Lorgol, plutôt qu’ici, reclus au sommet de sa tour d’ivoire. Les deux visiteurs s’approchèrent de l’escalier.

Après vous, fit le jeune ansemarien, accompagnant la parole au geste.

Puis, tout en progressant derrière Agnès jusqu’à la cime du phare, où brûlait la lanterne salvatrice, il ajouta :

Nous n’avons guère d’informations concernant les enlèvements et le cap pris par la Marie Sanglante. Nous nous fions corps et âmes aux vivenefs de l’Audacia et de l’Orichalque, qui semblent persuadées de la marche à suivre.

Il marqua une courte pause, songeur.

Sans paraître indiscret, qu’est-ce qu’une jeune femme de votre rang vient faire au port de Lorgol ? interrogea-t-il timidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyLun 27 Juin - 22:39

Un guérisseur, une compétence hautement bien plus importante aux yeux d’Agnès que son propre domaine. Non pas qu’elle dépréciait l’outrevision, loin de là, mais la guérison donnait l’impression d’être plus utile pour le commun de mortel. Les guérisseurs sauvaient des vies, contraient les maladies… Et cette compétence alliée au statut de chevaucheur lui donnait un panel de capacités intéressant. Un bras armé et un bras salvateur. Par contre, lorsque Neve évoqua son manque de civilité, Agnès lui adressa un regard rassurant.

- Il n’y a pas de mal, l’étiquette est requise à la Cour, bien moins au quotidien. Je ne suis pas à cheval sur le respect des rangs sociaux.

Parfois, discuter simplement avec les gens faisait du bien. L’étiquette amenait une certaine rigueur dans les échanges, mais cela n’empêchait pas les faux-semblants, les langues de bois et autres spécialités dans les relations entre familles nobles. Agnès leva les yeux lorsqu’une ombre passa au-dessus de leur tête. Inespéré… Les dragons portaient des noms évocateurs et révélateurs. La noble coula un regard vers Neve, se demandant si sa carrière de chevaucheur était un rêve, un espoir qu’il avait fini par réaliser. Puis elle hocha la tête, acceptant de pénétrer dans le phare et de monter à son sommet. L’air marin semblait plus concentré à l’intérieur de la structure. Agnès saisit sa robe pour la relever et faciliter son ascension de l’étroit escalier en colimaçon. Tandis qu’elle progressait, Neve répondit à ses interrogations. Ainsi les membres d l’expédition allaient se fier uniquement aux dires des Vivenefs. Voilà une entreprise bien incertaine.

- Je venais m’imprégner des bâtiments en partance, voire des participants. Agnès s’arrêta et se tourna vers le chevaucheur. Une manière de créer des ancrages pour ma magie car je ne prendrais pas part à l’expédition, j’observerai de loin, expliqua-t-elle avec un léger sourire.

Elle ne savait comment il prendrait cette information car elle venait de lui révéler qu’elle allait pouvoir les observer à leur insu. Rares étaient les personnes éprouvant une joie immense en découvrant qu’elles étaient la cible d’un outrevoyeur. De fait, elle jaugea son interlocuteur, scrutant ses réactions. Puis elle reprit sa montée.

- J’espère que vous trouverez ces navires. Quant à mon rang… Elle glissa un coup d’œil par-dessus son épaule. Il peut sembler déplacé au sein du port mais Lorgol n’est-elle pas la ville des libertés ?

Agnès montait les marches d’un pas régulier, pourtant elle sentait son souffle se raccourcir un peu mais loin d’elle l’idée de se plaindre. Les paliers se succédèrent et les deux jeunes gens finirent par déboucher sur la plateforme soutenant l’éclairage. Le vent était plus fort en hauteur et la vue sur la ville imprenable. Agnès sourit devant le paysage.

- Un très bon point d’observation. Vous êtes déjà venu ici ?

Au cours de leurs études, les jeunes mages et savants avaient tendance à parcourir la ville lors de leur moment de liberté. Le phare ne devait pas y échapper. Les rayons du soleil donnaient une teinte particulière à la mer et depuis ce sommet, les citadins donnaient l’impression d’être tellement loin. Un sentiment de calme et de détachement emplit l’esprit d’Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyMar 28 Juin - 12:22

L’outrevision était une magie bien mystérieuse. Agnès lui concéda qu’elle était ici pour s’imprégner des navires en partance et des participants, afin de les suivre à distance. Neve, peu au faite des tenants et des aboutissants de ce genre de magie, ne saisit pas immédiatement le verbe « imprégner ». La jeune femme sembla appréhender son désarroi, si bien qu’elle se retourna vers lui, en équilibre sur deux marches d’escalier, et qu’elle lui apporta quelques explications avec un petit sourire. Le jeune ansemarien se sentit sot de ne pas y avoir songé, avant de s’interroger sur la dimension proprement éthique de l’outrevision. S’il saisissait bien ce que la jeune femme lui signifiait, elle pourrait les observer à distance ? Quel était l’intérêt ? Agnès reprit finalement la marche, tandis que Neve, songeur, se démenait avec les perspectives qu’offrait l’outrevision, défiant sans aucun doute toute forme de morale. Il emboita finalement le pas à la jeune femme, en lançant d’un ton interrogateur :

À quoi pourrait vous servir d’observer l’expédition à distance, si de toute évidence vous ne pourrez pas intervenir en cas de litige ?

La question n’avait rien d’arrogant, bien au contraire, elle était sincère et désintéressée. Le jeune ansemarien ne voyait pas d’inconvénient à savoir l’expédition observée de Lorgol par quelques outrevoyeurs, mais outre la dimension proprement informative, il doutait de la réelle utilité d’une telle entreprise. Il sourit intérieurement en songeant aux perspectives grandioses et insondables de la magie. Il observa ses mains un instant, d’où l’essence si singulière de la magie de l’Hiver affluait parfois pour guérir, imprégner le monde ou le questionner. D’une voix douce, pensive, le regard dans le vague, il avoua à Agnès :

La magie est l’un des plus grands mystères de ce monde. Il redressa la tête. Je ne pensais pas l’outrevision capable de telles prouesses.

Bientôt, les deux promeneurs parvinrent en haut du phare, sur la large corniche qui propulsait sa lumière sur toute la baie de Lorgol. Le soleil continuait mollement sa course inéluctable dans le ciel clair ; l’après-midi avançait. Le jeune ansemarien observait la capitale des peuples libres, incrédule en la découvrant sous un jour nouveau. Son gigantisme baigné de secret semblait se découvrir dans une fragilité nouvelle, avec ces tours filiformes filant vers le ciel comme des aiguilles que le vent pourrait abattre. Les toits dessinaient des horizons géométriques, irréguliers, percés de cheminées et de girouettes. Et tout à fait en contrebas, les navires accostés au port de Lorgol voyaient leurs voiles gonflées par le vent de fin d’après-midi. Ils semblaient immenses, ainsi observés de la corniche du phare. Le jeune ansemarien reporta son attention sur Agnès, décelant sur son visage un léger sourire. Il glissa :

Oui, vous avez raison, la capitale des peuples libres ne s’entiche ni des rangs, ni des consolations de la richesse ou de la gloire. Elle accueille les petites gens comme les nobles les plus nantis.

Neve adressa un léger sourire à la jeune femme, qui semblait fascinée par la ville ainsi découverte sous leurs yeux.

J’ai souvent parcouru le port de Lorgol, mais je n’étais jamais monté en haut du phare, à mon plus grand désarroi, avoua le jeune ansemarien. Et vous ?

Soudain, une silhouette bleutée trancha le ciel, vive et rapide. Inespéré, au corps fin et agile, vint se poser délicatement sur la coupole du phare, juste en-dessus de Neve et Agnès, qu’il observa de ses grands yeux sages.

Inespéré, je te présence Agnès d’Aurebois, la fille cadette du comte lagran, annonça le jeune ansemarien en levant les yeux vers son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyDim 3 Juil - 19:37

Neve la questionna sur l’utilité de l’outrevision, rejoignant de fait les nombreuses personnes qui avaient le même raisonnement que lui. Agnès ne s’étonnait plus et ne s’offusquait pas de voir son domaine de magie mal connu. Il était parfois difficile de saisir les tenants et les aboutissants de certains domaines et spécialisations.

- Vous avez raison, je ne pourrais pas intervenir mais là n’est pas le but de ma présence. Je permettrai à mes solliciteurs de garder un œil sur l’expédition, avoir l’information en temps réel, ce qui peut servir à anticiper certaines actions ou décisions. Oui, la magie est étonnante quant aux prouesses, je dirai qu’elles dépendent aussi du mage. J’ai étudié l’outrevision à travers des ancrages mais je peux également me lancer dans la vision de l’inconnu, bien que cela soit très éreintant, et pour partager ce que je vois, je me suis spécialisée dans les miroirs.

Agnès révélait beaucoup de choses à ce jeune homme fraichement rencontré, certainement parce qu’il était chevaucheur, suivait donc une certaine éthique et inspirait de fait confiance. Après, entre la guérison et l’outrevision, la première démontrait de suite son utilité par son simple intitulé. Agnès évitait de juger trop rapidement la magie et ses déclinaisons.  Parvenus au sommet, les deux jeunes gens profitaient de la vue imprenable sur la ville. Puis Agnès se tourna vers Neve pour lui répondre.

- Je suis venue une fois, il y a bien longtemps au début de mon cursus. Pourtant je n’ai pas l’impression que la ville ait beaucoup changée depuis cette hauteur.

Ce n'était qu'une impression car Lorgol était en perpétuel mouvement. Puis une ombre s’abattit sur eux et Agnès leva les yeux vers le dragon, perché sur la coupole. Ses écailles bleues-grises rappelaient la mer et  la jeune femme l’identifia aux vols de Saphir ou d’Améthyste. Plus Saphir vu ses teintes. Una sagesse certaine transparaissait dans le regard du dragon, comme s’il avait vécu de nombreuses années et tout autant d’expérience. Elle inclina la tête en guise de salut.

- Bonjour Inespéré, enchantée de faire votre connaissance. Agnès ne savait si elle pouvait se permettre de tutoyer le dragon, alors elle préférait faire preuve de déférence envers la créature magique. Mara couina pour attirer l’attention. Sa maîtresse se baissa pour la prendre dans ses bras. Et voici Mara.

La petite loutre se laissa faire, portant un regard intrigué mais prudent sur ce qui représentait un prédateur à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyMar 5 Juil - 7:48

La vue qui s’ouvrait devant eux avait des expressions purement pittoresques, dans les nuances orangées du soir naissant. Quelques torches commençaient déjà à poindre dans le dédale improbable des rues de Lorgol. Agnès et Neve demeuraient perchés en haut du phare, laissant courir de longs silences entre leurs interventions, silences bientôt ponctués par le souffle chaud et calme d’Inespéré, installé comme un sphinx léger sur la coupole du phare. Le jeune ansemarien appréciait cette promenade à sa juste valeur, et se sentit soudain l’âme à contempler indéfiniment le paysage étendu sous leurs yeux. Mais le temps, comme l’abordait Agnès en évoquant son cursus à l’Académie, n’avait de cesse de les détrousser. Neve jaugea la cité de cette hauteur, et comme le soulignait si justement la jeune femme, la perspective ne travestissait pas l’essence même de Lorgol. Une ville toujours si impressionnante, étendant ses longs bras de pierre et de tuiles vers le ciel.

Agnès salua humblement Inespéré, qui lui rendit son salut d’un hochement de tête cordial, le regard sage et curieux à la fois. C’est alors que le familier de la jeune femme refit son apparition, ce même petit être aux larges moustaches et aux yeux comme deux billes noires étincelantes ; il donnait envie de le couvrir de caresses, mais ne serait-ce qu’effleurer le familier d’autrui était formellement proscrit. Neve se contenta donc d’observer en souriant doucement cette petite loutre prénommée Mara, qui l’observait d’un air curieux, jaugeant le grand dragon avec une certaine prudence. Le jeune ansemarien lui adressa un signe de tête en guise de salut, avant d’ajouter :

Très heureux de faire votre connaissance, adorable Mara.

Inespéré souffla par les naseaux en signe d’approbation. Neve se sentait bien en haut de ce phare, la brise crépusculaire lui évoquant l’air marin de Port-Liberté, à Ansemer. Parfois, la cabane de pêcheurs de ses parents venait à lui manquer, et il ressentait le désir soudain de retrouver ce logis si modeste, et pourtant infiniment empreint de douceur et d’histoires. Alors, le visage de Nomane se dessinaient entre les étagères lourdes de livres et de vieux recueils de poèmes, et les traits se dissipant dans sa mémoire, l’envie de recouvrer ce lieu s’estompait d’elle-même. Il songea que certains endroits au monde, inconnus de tous, avaient plus de valeur que toutes les tours de la Ville-Haute de Lorgol. Cette pensée le rappela à la réalité, et comme émergeant d’une longue réflexion dans le passé, il balbutia ces quelques mots :

Veuillez m’excuser, j’étais perdu dans mes pensées. Il ajouta : Un ami à moi, enfin, il sourit en hésitant, un vieil homme très sage que j’ai eu le privilège d’avoir pour maître, habitait dans sa jeunesse un phare semblable à celui-ci.

Il recula de quelques pas vers la balustrade pour observer plus amplement l’imposante bâtisse, et écartant les bras pour en saisir toute la monumentale prestance, il se corrigea :

Un phare beaucoup moins grand, époustouflant, je vous l’accorde, mais un phare toujours. En Ansemer, chaque ville, chaque village possède son propre phare sur la côte, expliqua-t-il. Un jour, le phare de son enfance a brûlé vif. Quand un phare est détruit, c’est toute la mémoire d’un lieu, d’un récif, d’une plage qui s’estompe, vous comprenez ?

Les mots étaient parvenus à ses lèvres d’eux-mêmes, tout comme le souvenir de Némo, ce vieux voyageur qu’il n’avait pas eu l’occasion de revoir depuis de longues années. Neve reporta son attention sur Agnès.

Je suis désolé, je ne veux pas vous ennuyer avec mes histoires, souffla-t-il, penaud.


Dernière édition par Neve l'Embrun le Mer 6 Juil - 18:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyMer 6 Juil - 18:04

Inespéré rendit le salut de la jeune mage. Quant à Mara, elle couina de satisfaction. Puis Agnès reporta son attention sur Neve qui semblait perdu dans ses pensées. Ce dernier s’arracha à celles-ci, s’excusant et entreprenant d’apporter quelques explications. Elle l’écouta tout en caressant Mara. Agnès secoua la tête quand il s’excusa de l’importuner avec ses histoires.

- Je comprends l’attachement qu’on peut ressentir pour un bâtiment. Chacun d’eux est porteur d’une histoire, à plus ou moins grande échelle. Je ne connais pas les rivages ansemariens, je ne suis pas allés jusque là, voyageant moins que mes ainés. Il faudrait que j’aille visiter un jour ce Duché. Peut-être pourrez-vous me conseiller des lieux en particulier…

Neve sera plus à même de lui indiquer ce qu’il fallait voir en priorité. Maintenant qu’elle avait terminé ses études, elle était libre d’organiser son temps comme elle l’entendait, entre deux propositions de mariage. Mais elle lui laissait l'opportunité de décliner, ce qu'elle comprendrait vu sa charge de chevaucheur.

- Votre ami s’est-il trouvé un nouveau point d’attache ?

Bien que le phare de son enfance ait disparu, il était possible de s’attacher à un autre lieu. Comme si on décidait de tourner une page de son existence, de démarrer une autre histoire. Mais cela dépendait aussi  de son âge, car les vieilles gens préféraient parfois vivres avec des souvenirs. Loin en dessous d’eux, la ville s’agitait. Agnès observa les vivenefs et les préparatifs s’organisant autour.

- Le départ s’effectue bien demain ? demanda-t-elle au chevaucheur, les ramenant tout deux à la dure réalité de l’expédition.
 
D'ailleurs vu la course avancée de l'astre solaire, Agnès ne devait pas oublier de rentrer à l'auberge avant que la nuit ne tombe. Il était si facile d'oublier l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyVen 15 Juil - 17:56

Neve songeait à Némo Vivevoile, son maître à penser. Evoquer le vieux phare de son mentor soulevait en lui diverses émotions, et une profonde nostalgie. Il ne parvenait presque plus à se figurer le visage parcheminé, les traits doux et sensibles, les yeux sages de Némo, tant les années avaient passé depuis leur dernière rencontre. Neve espérait naïvement que le Destin produirait un jour une occasion neuve de se retrouver, mais il n’était pas dupe ; les occasions n’étaient pas des miracles, il fallait souvent forcer la destinée pour parvenir à ses fins. La voix de la jeune femme tira Neve de sa méditation, et il reporta son attention sur son interlocutrice. Mara, sur son épaule, glissait de longs regards curieux envers Inespéré, confortablement installé sur la coupole du phare ; il ne cillait pas d’une écaille. Agnès évoquait Ansemer comme une terre encore inconnue d’elle, et cela surprit Neve. Une jeune aristocrate, bien qu’issue d’un comté éloigné, se devait de maîtriser histoire et géographie de son pays plus qu’aucun autre arvenien – encore davantage lorsque l’on était une femme, et que l’on désirait se forger une place dans un monde d’homme. L’esprit était alors la plus grande des vertus à opposer à l’orgueil masculin. Neve sourit à cette pensée, avant de répondre avec enthousiasme :

Ce serait un grand plaisir que de vous présenter, du haut de mes maigres connaissances, le duché ansemarien. Vous ne serez, je pense, pas déçue, ajouta-t-il pour se donner du crédit. Si vous avez l’occasion de faire un détour par Ansemer, passez donc à la caserne de Port-Liberté, je vous servirais de guide pour visiter la capitale.

Puis Agnès évoqua de nouveau Némo et son vieux phare détruit, et le jeune ansemarien salua l’attention qu’elle semblait porter aux détails de l’existence. C’était en effet selon lui bien davantage que la surface de la vie, mais bien son essence, entière et immuable, qu’il convenait d’étudier autant que les grands et bouleversants évènements. À ce propos, le couronnement de Chimène se rapprochait à grands pas lui aussi. L’année probatoire prenait fin dans quelques modiques mois, et Neve espéra bêtement revenir indemne de cette quête insensée aux trousses de la Marie Sanglante pour avoir l’opportunité d’assister au couronnement de la jeune impératrice. Il nota dans un coin de son esprit de poser la question à Agnès ; peut-être serait-elle présente elle aussi ?

Non, malheureusement, outre la taverne du coin, il n’a jamais véritablement recouvré de lieu tel que le phare de son enfance, répondit finalement Neve en jetant un regard circulaire au panorama étendu devant lui. Mais il a beaucoup voyagé, dans tout Arven, ajouta-t-il, et je suppose que cela compose un peu le manque éprouvé.

Le Chevaucheur avisa le regard d’Agnès, mis en relief par les boucles blondes cerclant son visage ; ses yeux épiaient les vivenefs en contrebas, prises dans le tohu-bohu des préparatifs de l’expédition.

Oui, absolument, répondit Neve, que la question renvoyait avec dureté à la réalité de l’expédition. J’ignore si je suis impatient de revoir les détenus sains et saufs, ou réticent à l’idée d’embarquer sur un navire pirate pour les confins de l’océan.

Il ne se leurrait pas et ne tentait pas de présenter une façade lisse, courageuse et orgueilleuse ; Neve n’était pas téméraire, et si son courage épousait une certaine justesse, il ne prétendait pas ne ressentir aucune appréhension, aucune crainte. Comme pour changer de sujet, le jeune ansemarien s’enquit :

Dans quelques mois aura lieu le couronnement de Chimène ; que pensez-vous de notre jeune impératrice ?

Question controversée s’il en est.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyMar 19 Juil - 18:34

Agnès perçut la surprise de Neve quand elle mentionna son ignorance concernant Ansemer. Cependant, ce n’était pas tout à fait exact, puisque durant ses leçons elle avait appris l’essentiel sur ce Duché mais cela restait de la théorie qu’elle n’avait pu confirmer par un voyage réel dans cette partie d’Arven. Qu’il n’aille pas croire qu’elle ne connaissait pas sa géographie. En tout cas, Neve accepta de lui servir de guide lorsqu’elle se rendrait à Ansemer.

- Merci Neve, je n’y manquerai pas.

Puis la conversation vint sur l’ami du chevaucheur, qui n’avait pas retrouvé de lieu particulier et compensa ce fait par des voyages à travers le continent. C’était une solution comme une autre. Le cœur pouvait s’attacher à un lieu tandis que le corps parcourait des lieues, sans pour autant se sentir chez soi.

- Oui, ce peut être un palliatif, mais on n’est jamais aussi bien que chez soi.

D’ailleurs l’expédition à venir renvoyait un peu à sa remarque. Et l’aveu du chevaucheur étonna la jeune femme. Elle pensait que l’impatience du sauvetage aurait pris le pas sur le reste des appréhensions, mais elle pouvait comprendre la crainte de se jeter dans l’inconnu. L’océan était une force de la nature, que les pirates connaissaient sans pour autant que les confins de cette étendue aqueuse n’aient été définis. Au moins il n’était pas téméraire et irréfléchi, à se jeter tête baissée dans une mission.

- J'espère que vous parviendrez à les retrouver sans rencontrer trop d'obstacles.

*Oui, il a l’air plutôt sympa et la tête bien faite*
*Pourquoi cette remarque ?*

Mara posa un regard innocent sur sa maitresse qui décida de ne pas insister. Agnès se tourna vers son interlocuteur qui aborda un sujet bien controversé. Chimène et son règne, vaste question, suscitant autant d’avis différents au sein des faës. Elle laissa planer quelques instants de silence avant de répondre.

- Elle s’est trouvée devant une charge qui ne lui était pas destinée. Pourtant elle fait de son mieux pour se montrer digne de ce trône. Certes, elle n’a pas le tempérament de ses sœurs, ni le charisme attendu d’un souverain. Néanmoins je pense qu’elle fera en sorte d’agir au mieux pour Faërie si on lui laisse le temps de prendre ses marques. Mais le temps est un luxe en politique. Elle accrocha le regard du jeune homme. Et vous ?

Maintenant qu’il connaissait son avis, Agnès voulait entendre le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyDim 31 Juil - 11:36

Le temps est un luxe en politique. Neve remua cette phrase quelques instants dans son esprit. Oui, le temps était un luxe, et toute la vie nous apprenait à l’appréhender. Le jeune ansemarien se surprit à tomber d’accord avec la jeune femme ; sa vision de la couronne faë faisait preuve d’une recherche d’objectivité que Neve ne découvrait pas chez tout le monde. Il était presque soulagé d’entendre ces mots de la bouche d’une jeune héritière, car les reproches et les doutes de ses propres parents concernant Chimène avaient tendance à l’étouffer. Il échappa un sourire, heureux de comprendre que sa foi en l’homme avait encore de beaux jours devant elle. Lorsque Agnès lui retourna la question avec un certain sérieux, Neve chercha ses mots quelques instants, soucieux d’être le plus juste possible dans ses termes. Enfin, il affirma en reportant son attention sur son interlocutrice :

Je pense Chimène apte à gouverner, je crois en sa droiture. Il marqua une pause. Malgré tout, sans l’appui du peuple faë et l’aval des différents ducs, elle ne pourra jamais se montrer à la hauteur. La politique est un jeu commun, solidaire, où les cavaliers solitaires ne font que pâles figures.

Il reporta son attention sur Inespéré, qui le scrutait de ses yeux pâles, gris comme deux galets portés par le lit déchiré d’une rivière, aux pupilles immenses et sages. Neve avait souvent songé que son ami dragon ne se prenait pas aux jeux de pouvoir des humains, son indomptable sagesse toute entière dévouée aux grandes aspirations de l’existence. Et pourtant, Inespéré, dont la foi en l’homme n’avait égale que sa bravoure, avait souvent partagé ses espoirs quant à Chimène avec Neve. Lui aussi semblait habiter de hauts rêves de paix.

Chimène aura à faire face à de nombreux détracteurs, c’est pour cela que j’ai choisi de la défendre quoi qu’il advienne, ajouta le jeune ansemarien. Elle aura certainement besoin de tout le soutien possible, avant et après son couronnement.

Tandis que les deux promeneurs discutaient doucement d’Arven et de leurs parcours respectifs, le soleil avait poursuivi sa course dans le ciel de Lorgol, et bientôt les premières lumières du soir se marièrent aux tons orangés de la vêprée. Bientôt il faudrait à Neve et Inespéré s’embarquer sur l’Orichalque, pour une durée bien indéterminée et au combien angoissante. Le jeune ansemarien s’était prêté à sa promenade avec la jeune princesse de Lagrance avec beaucoup de plaisir, et rencontrer cette jeune femme pleine d’esprit avait ravivé la chaleur dans son cœur, ternie avec la perspective de l’expédition. Mais désormais, le temps lui-même les contraignait à achever cette agréable rencontre.

Comptez-vous retourner à l’Académie ? demanda Neve comme pour prolonger encore quelques instants leur promenade en haut du phare.

Inespéré souffla par les naseaux en montrant du bout du museau les navires amarrés. Le jeune ansemarien n’insista pas davantage.

Je vais vous raccompagner, conclut-il avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action EmptyDim 31 Juil - 19:34

Agnès écouta l’opinion de Neve sur leur Impératrice. Il faisait partie des soutenants de Chimène et elle trouva sa remarque sur le soutien du peuple, quelque soit la classe sociale,  judicieuse. Un souverain ne pouvait gouverner sans une base solide et la confiance des gouvernés. L’analogie avec les cavaliers illustrait bien ce fait. Sans base efficace ou alliés digne de confiance,  les guerriers engagés sur un champ de bataille risquaient de se faire tuer par les ennemis, si ces derniers étaient mieux organisés. Au moins, elle ne se trouvait pas en présence d’un opposant, ce qui aurait été malvenu ou sujet à polémique dans l’exposition de leurs arguments. Constructif ou non. Qu’importe, là n’était pas la question. Agnès sourit devant l’engagement du chevaucheur.  

- Oui, Chimène n’en  a pas fini avec les détracteurs, ils seront présents tout au long de son règne même si leur identité change. Marchands furieux à l’encontre d’une taxe, nobles n’adhérant pas à sa politique, les opposants étaient légions et plus ou moins actifs ou visibles suivant les circonstances.  Heureusement, elle pourra compter sur des hommes tels que vous Neve.

*Et de femmes…*
*Oui, bien entendu*
* Et des nobles, des ministres, des bourgeois, des paysans…*

Agnès leva les yeux au ciel devant l’énumération de Mara, d’autant qu’elle percevait une pointe d’ironie dans le ton de la loutre. Puis la noble porta son attention sur le soleil couchant. L’heure arrivait de retourner à l’auberge.

- J’ai pris une chambre dans une auberge proche de l’Académie. Ce serait avec plaisir de faire le chemin en votre compagnie.

Agnès salua Inespéré puis les deux jeunes gens descendirent du phare pour rejoindre le quartier de l’Académie. Une fois à destination, Agnès remercia Neve pour cette promenade et lui souhaita bonne chance pour le sauvetage des personnes enlevées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Observer l'action   Observer l'action Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Observer l'action
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» [UPTOBOX] Piège de feu [DVDRiP]Action
» [UH] Trafic mortel [DVDRiP]Action
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: