AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings Body
47.99 € 59.95 €
Voir le deal

Partagez
 

 Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptyVen 20 Mai - 0:59


Livre I, Chapitre 3 • Les Amoureux du Vent
Denys du Lierre-Réal & Marjolaine du Lierre-Réal

Belle journée à Lagrance ?

Ou comment passer une journée tranquille au soleil



• Date : 15 avril 1001
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Le couple ducal profite d'une journée paisible pour se retrouver...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptyVen 20 Mai - 1:00

Le soleil est tout juste en train de pointer le bout de son nez que j'arpente déjà les jardins du palais ducal. Il faut dire que cette nuit encore mon époux a déserté notre lit. Pas pour l'une de ses maîtresses, pas cette fois. Mais il a passé tellement de temps a travailler sur les affaires du duché que je me suis retrouvé à m'endormir seule dans ce grand lit froid. La nuit était encore là lorsque j'ai perdu le sommeil. Je ne pourrais même pas dire si Denys était auprès de moi au moment où je me suis levée. Toujours est-il que j'ai passé de longues minutes à observer notre enfant dormir. Notre chère Rose. Notre ange. L'une des dernières choses qui nous unissent vraiment.

Lorsque je suis retournée dans notre chambre Denys n'était pas là. Déjà debout lui aussi ? Peut-être. Qui sait ? En tous les cas, je me suis habillée avec l'aide d'une domestique et je suis sortie. J'avais besoin de prendre l'air. Puis les jardins sont si apaisants, si calmes. Cela me fait un bien fou. Je croise quelques domestiques qui me saluent. Je leur réponds comme à mon habitude et continue de faire le tour des jardins. Les fleurs ne sont pas encore complètement ouvertes et surtout elles sont couvertes de cette rosée qui leur un aspect magique et splendide.

Aujourd'hui est l'une des très rares journées où je n'ai presque rien d'organisé. Je suis pourtant sûr que très rapidement mon emploi du temps va se remplir. Première étape profiter un peu de ma fille. Seulement… La pauvre enfant, j'ai peur qu'il ne soit trop tôt pour elle. Je me décide alors à me mettre à la recherche de mon époux. Je ne sais même pas pourquoi. Savoir ce qu'il fera aujourd'hui sans doute. Ce serait déjà ça. Savoir s'il sera là ou pas. Je me dirige alors vers l'autre côté du jardin pour m'en retourner à l'intérieur du bâtiment. Je suis cependant arrêté dans mon élan par une voix pour le moins familière et fait demi-tour sur moi-même pour faire face à mon époux. Finalement, je n'aurais pas à chercher très loin.


Dernière édition par Marjolaine du Lierre-Réal le Dim 22 Mai - 14:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptyDim 22 Mai - 2:22

Le soleil n’était même pas encore levé quand Denys s’est éveillé ce matin là. Seul dans une des nombreuses chambres du palais ducal, il avait veillé tard plongé dans son travail et avait bien vite perdu le sommeil. A peine quelques heures de celui-ci et pourtant il n’était pas aussi fatigué qu’on voulait bien le croire. Une balade matinale, du thé pour éveiller son esprit, il s’était rafraichit et avait terminé les affaires pressantes pour s’octroyer ce qu’il estimait être une pause bien méritée et surtout nécessaire. Certaines choses s’étaient peu à peu révélées prioritaires à ses yeux, notamment le cas concernant sa femme. S’il voulait bien refuser d’y penser la plupart du temps et se convaincre que tout allait bien, force était de constater qu’un écart s’était creusé entre eux et que la faute lui revenait. Certes, il ne remettrait certainement pas en question son attitude, peut être parce qu’il avait trop d’égo, mais il n’aimait guère cette froideur de circonstance. Et il avait beau tromper allégrement Marjolaine, il aimait malgré tout celle-ci, quoiqu’on en dise. Les maitresses étaient là pour le plaisir de la chair, son gros défaut était sans doute de ne pouvoir partager ses désirs dans les bras d’une seule femme. Pour autant, son cœur était tourné vers Marjolaine, si tant est qu’on puisse considérer cela comme de l’amour. Denys n’était jamais réellement tombé amoureux et avait connu beaucoup de femme, le doute pouvait donc se permettre d’exister. Mais il avait une très forte affection pour sa femme voire une certaine possessivité à son égard qui plus est. Et cette situation qu’il avait causé, bien malgré lui parce qu’il ne l’avait pas souhaité, l’irritait passablement. Il avait déjà bien à faire avec les problèmes du duché et sa situation précaire… Un éloignement significatif avec son épouse risquait de ternir un peu plus son image. Et puis il fallait avouer que ce qu’il prévoyait pour la journée s’apparentait à des instants plus plaisants que contraignants.

Avant que la matinée ne commence réellement, Denys avait tenu comme à chaque fois à vadrouiller dans les jardins, apaisant à la fois ses doutes et son humeur qui ces derniers jours avait tendance à se faire irritable. Bien entendu, il comptait calmer les choses avec son épouse et éviter le moindre conflit. Le but n’était pas là et même s’il savait sa femme peu prompte à l’énervement comme lui, il n’était pas à l’abri d’une dispute surtout aux vues des charges qui pesaient contre lui. Il ne s’attendait cependant pas à croiser Marjolaine aussi tôt et ici. Ainsi le Hasard avait voulu jouer sur ce terrain là.

« Marjolaine, attendez ! » Elle ne semblait pas l’avoir vu, aussi Denys l’appela sans avoir l’air de donner un ordre.

Et alors qu’elle se retournait, il approcha d’elle avec cet habituel sourire qu’on pouvait lui voir sur les lèvres, une forme de charme qui ne le quittait que rarement, quand notamment l’irritation tendait à le dépasser. Une fois à proximité, il approcha la main pour prendre celle de son épouse qu’il gratifia d’un baiser tendre. Une attention qui arrivait toujours quand ils avaient l’occasion de vraiment se croiser, ce qui en vérité restait rare.

« Vous êtes bien matinale ma chère, allez vous bien ? Pardonnez mon absence de ce matin, j’ai eu des affaires urgentes à régler. Des affaires qui bien heureusement ne viendront plus perturber cette journée. J’ose espérer d’ailleurs que vous n’avez rien prévu en ce jour… » Question rhétorique bien entendu, le duc avait tout prévu. « … car je vous invite à le passer avec moi. Je pensais préparer une sortie loin du palais, rien que tous les deux. Cela fait cruellement longtemps que nous ne nous sommes pas retrouvé. »

Bien sur, il ne mentionnerait pas le fait que c’était de sa faute, qu’il passait plus de temps avec ses maitresses pour des plaisirs bien trop charnels et pensait plus à l’avenir du duché qu’au bien être de son épouse. Jusqu’ici du moins. Heureux hasard qu’il ait fini par le remarquer… Donnant son bras à Marjolaine pour calmement rentrer vers la demeure, il continua plutôt gaiment.

« Cela vous convient-il ? Je ne voudrais pas vous indisposer ni vous forcer, mais il me ferait grand plaisir de partager à nouveau quelques instants avec vous. »

Vérité. Etrange sans doute, mais la vérité sonnait dans ses paroles. Il ne l’avouait qu’à demi mot : cela lui manquait. Depuis longtemps le temps s’était écoulé, Denys devait sans doute partager à nouveau la compagnie de son épouse pour la redécouvrir et raviver cette flamme qui peut-être n’avait toujours été qu’une étincelle. Mais oui, cela lui plaisait et il en avait l’envie. C’était à la fois un caprice et un calcul. Quelque chose qui cependant était consenti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptyDim 22 Mai - 17:18

Ce sourire qu'il lance. N'importe quelle femme craquerait en voyant cela. Du moins je suppose. Je ne suis peut-être pas la plus objective qui soit. Je ne peux par ailleurs pas m'empêcher de sourire à mon tour comme il prend ma main. Je ne devrais pas me laisser avoir par ces gestes tendres qu'il m'offre de temps à autre. Je le sais bien. Mais c'est plus fort que moi. Ah l'amour. Il nous rend bien aveugle. Je me demande simplement s'il m'aime autant que moi. Il ne me laisse pas vraiment le temps de me perdre dans mes pensées que le voilà qui s'inquiète de me voir si tôt dans les jardins.

J'aimerais bien lui répondre qu'il n'a pas à s'en faire pour moi. Mais il semble que mon cher époux soit d'humeur bavarde ce matin. Il enchaîne alors, me présentant des excuses pour ne pas avoir été là ce matin. Je ne vois pas pourquoi. Il est Duc, cela fait partie des inconvénients de la position. Puis, sans faire de pause dans son monologue il me propose de passer la journée avec moi. Je reste un instant bouche bée, sans bouger. Je dois être en train de le dévisager, mais il ne semble pas en faire cas. Je me reprends vite, il faut dire.

Prenant le bras qu'il me tend je profite qu'il me pose une dernière question pour enfin lui répondre. Nous marchons tranquillement vers le palais comme je me penche un peu vers lui.
« Vous n'avez pas à vous excuser. Je comprends tout à fait et ne vous en faite pas pour moi. Je me suis levée tôt, c'est tout. En ce qui concerne cette journée, je la passerais avec joie en votre compagnie. » Je lui sourie une fois de plus. Quand je me disais que mon emploi du temps se remplirait vite. Me voilà occupée pour la journée.

Nous entrons donc dans la demeure pour être accueilli par une petite fille rayonnante de joie. Lâchant le bras de mon époux, je me baisse pour serrer notre ange contre moi.
« N'as-tu plus sommeil, Rose ? » Elle secoue la tête vivement. Il me semble que, comme son père, cette enfant ne dort que peu finalement. Nous restons alors un instant avec elle, lui expliquant que nous ne serions pas là de la journée. Si sur le coup elle semble un peu triste, son chagrin s'envole à l'instant même où l'une de ses gouvernantes lui propose d'aller elle aussi en balade dans le jardin.

Reprenant alors le bras de mon époux nous nous dirigeons vers l'entrée du palais. On dirait bien, qu'il avait déjà tout prévu avant de me trouver. Je ricane à cette pensée tout en montant dans la calèche. Voyons, quelles sont les autres surprises que cette journée me réserve.


Dernière édition par Marjolaine du Lierre-Réal le Sam 28 Mai - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptyVen 27 Mai - 18:04

Le Duc n’est pas sans remarquer l’effet que produit sa présence sur sa femme, ni ne rate l’air légèrement perturbé mais charmant qui teinte son beau visage quand il se prend de quelques attentions pour elle. Et non désireux de s’en enorgueillir, il se satisfait de le noter d’un sourire plus accentué encore. D’un pas tranquille dirigé vers le palais, Marjolaine à son bras, Denys attend que celle-ci réponde à ses multiples interrogations qu’il reconnaît un peu pressées et dites sans trop laisser le choix à son épouse de refuser. Oh elle pouvait très bien le faire, de cela il n’en doutait pas, mais il connaissait assez celle-ci pour savoir que la forme et la manière utilisées lui avait plu et qu’elle se verrait mal de décliner sans paraître ingrate. Non qu’il souhaite lui faire ressentir une telle chose, mais la manœuvre était assez fine pour que la possibilité vienne sans conteste à l’esprit. Ce qui était tout à l’avantage du Duc. Et puis peut être qu’en vérité elle appréciait grandement de passer du temps avec lui, ce qui ne pouvait que lui plaire un peu plus et ne déclenchait donc à aucun instant un quelconque malaise d’envie de rejeter sa proposition. A la réponse posée de son épouse néanmoins, Denys ne peut en juger clairement. Mais il ne s’en préoccupe guère, le tout est de savoir qu’elle a accepté et la perspective lui procure une grande satisfaction.

« Rien ne me fait plus plaisir que d’entendre ça. »

Et de lui retourner un autre sourire faisant écho au sien. Il semblait presque qu’aucune dissension ne ternissait le bonheur du couple ducal, que tout allait bien entre eux. Mais la tension restait palpable néanmoins et Denys ne doutait pas qu’une fois réellement seuls, laissés à leurs promenades et excursions d’une journée, les sujets gênants viendraient prendre part à la discussion, ce qui risquait de gâter rapidement son humeur. Mais ils n’en étaient pas encore là et la perspective que cela se passe ainsi fut bien vite éclipsé quand le rire joyeux et excité d’une petite fille résonna dans les murs du palais alors que le Duc et sa femme finissaient de franchir les portes. Et alors que Marjolaine l’abandonne pour couvrir d’attention leur cher enfant, un sourire bienveillant et tendre cette fois se dessine sur les traits de Denys, attendrit de cette scène qui joue sous son regard. Rose est si joyeuse et vivante, quoique la nouvelle du départ de ses parents pour la journée semble la chagriner plus que de raison. Se dérobant à  l’étreinte de sa mère un instant, c’est à son père qu’elle vient se serrer, presque suppliante de bien vouloir l’emmener avec eux. Elle sait que c’est lui qui décide. Elle espère le convaincre d’un larmoyant regard, petite maligne. La prenant dans ses bras, il se voit l’obligation de lui refuser son caprice, mais la promesse qu’il tient de l’emmener prochainement une autre fois commence à tarir les larmes. Mais c’est la venue de la gouvernante, assurant une promenade pour aujourd’hui qui fait oublier le reste. La confiant à personne de confiance, le Duc ne s’attarde plus trop et revient à Marjolaine. Néanmoins il est plutôt content de ce petit interlude charmant, ce qui lui fait avoir une réflexion une fois que lui et son épouse furent montés dans le carrosse.

« Quelle agitation de si bon matin. Rose saura se rappeler de ma promesse j’en suis certain. Ah je me demande de qui elle tient pour être aussi convaincante. »

La question qui n’en est pas une le fait rire légèrement alors qu’il attend une réponse de sa femme. Ce n’est là bien sûr qu’une taquinerie sans mesquinerie, après tout, c’était plutôt là un compliment à l’encontre de Marjolaine qui avait sut plusieurs fois le convaincre de certaine décision à prendre. Après quelques instants, il reprend pour au moins donner quelques indices sur leur programme.

« La Foire de Val-Fleuri est superbe dit-on cette année. Et leurs jardins sans conteste magnifiques. »

Tout le monde à proximité de la capitale connaissait la foire du domaine du Val-Fleuri qui n’était guère qu’à une heure d’Edenia. Elle avait la réputation d’être d’une grande qualité, forte de biens des produits issus de tout Lagrance et d’activité fort sympathique. Notamment un grand concours sur les jardins des participants des environs. Y faire un tour après leur promenade matinale et le déjeuner ne serait sans doute pas une mauvaise idée. Mais bien évidemment, il ne posait là aucune réellement obligation à son épouse. La région regorgeait de lieu à voir et visiter pour le simple plaisir de détente. Et si Denys appréciait particulièrement les fêtes, ce n’était peut être pas le cas de Marjolaine, et il n'allait pas s'imposer dans cette manoeuvre qui avait pour but de les rapprocher et éteindre les quelques tensions qui régnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptyMar 7 Juin - 22:26

À peine sommes-nous installé que le voilà qui me lance une réflexion qui me fait rigoler un peu. « Je ne doute pas un instant qu'elle saura également vous le faire payer si vous ne tenez pas votre promesse sous peu. » Je lui répond sur le même ton de taquinerie que lui. Je vais essayer de profiter de cette journée sans que les sujets fâcheux, comme ses maîtresses, ne viennent tout gâcher. Le carrosse se met alors en route et je laisse mon esprit vagabonder un instant en observant la ville encore en train de se réveiller. La ville est magnifique, colorée au possible. Le parfum des fleurs embaumant l'air ambiant. Il n'y a pas à dire, Edenia n'a rien à envier à aucune autre ville que j'ai pu voir.

Je ne suis tirée de mes pensées que par mon époux qui me parle de la Foire de Val-Fleuri. S'il m'en parle c'est qu'il voudrait si rendre. Je connais un peu l'homme que j'ai épousé et il ne parle jamais pour ne rien dire. Du moins c'est l'impression qu'il me donne. Mais s'il en parle ainsi c'est sans doute pour avoir mon avis. En même temps cette sortie n'est pas officielle, nous n'avons pas d'obligation il me semble.
« Il est vrai que l'on en dit beaucoup de bien. Je serais ravi de vous y accompagner pour découvrir si les rumeurs sont fondées. » Je lui souris, sans même avoir à me forcer. Avant de rajouter une petite condition pour que cette journée reste aussi bien que maintenant. « En fait, mon cher, tant que vous n'avez pas dans l'idée de m'entraîner au comté de Blanc-lys, je vous suivrez où vous voulez. »

Je n'ai pas besoin de lui expliquer pourquoi. Il sait que je me suis coupé de ma famille. Je ne sais pas s'il connaît les raisons de cette rupture, mais ce n'est pas le plus important. S'il veut je pourrais lui expliquer au pire. « Je suis déjà suffisamment heureuse de passer une journée en votre compagnie, Denys. Nous pourrions manger au bord du chemin que je n'en serais pas moins ravi. Nous pourrions nous rendre à Val-Fleuri et ensuite, pourquoi pas laisser le hasard nous guider ? » Peut-être a-t-il déjà organiser une partie de la journée. Peut-être pas. Toujours est-il que je propose, on verra bien ce qu'il choisi de faire. Pour une fois je vais me laisser mener.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptySam 9 Juil - 3:26

« Me le faire payer, vous croyez vraiment ? »

Pas qu’il en doutait en vérité, connaissant sa petite princesse, elle était bien capable d’user d’un regard larmoyant et d’un caprice bien senti pour obtenir de son père ce qu’elle souhaitait. Bien heureusement, il se faisait un plaisir de céder à ses demandes en toute connaissance de cause et pour autant, il n’était le plus coulant des hommes. Dire non malgré les pleurs ne lui posait pas de grands états d’âme, en tout cas pour le peu de fois où il avait du le faire face à Rose.

Il le reconnaissait, l’indice n’était pas de première subtilité, mais le but n’était pas, après tout, de cacher dans son entièreté ce qu’il avait prévu de faire pour la journée. En vérité, bien des blancs restaient à combler et Marjolaine, qui connaissait sans aucun doute très bien la région aussi, pouvait à tout instant décider pour elle même. Denys n’était guère difficile et s’adapter en toutes circonstances faisait parti de ses capacités les plus notables. Et puis, ce n’était qu’une journée faite pour se détendre, un changement de programme n’était pas le plus terrible des problèmes. Il lui fait plaisir cependant de constater que sa femme semble tout à fait charmée par l’idée de voir Val-Fleuri. Qui ne le serait pas ? L’ambiance qui y régnait était, disait-on, d’une effervescence toute particulière. Un sourire vient ourler ses lèvres face au commentaire qu’il ne s’attendait pas à entendre mais qui l’amuse passablement. La colère de Marjolaine était de toute évidence toujours particulièrement vivace à l’égard de son père. Ce qu’il pouvait certes comprendre après ce qui était arrivé. Mais il était vrai aussi que sans son consentement et ses manœuvres détournées, elle ne l’aurait peut être pas épousé.

« Vous savez bien que je ne me permettrais pas de vous faire une telle chose Marjolaine. Cela me fait penser d’ailleurs que votre père m’a écrit il n’y a pas si longtemps pour renouveler sa demande que nous avons refusé après nos noces. »

Il allait de soi que cette nouvelle supplique, tournée avec habilité malgré tout, n’avait pas trouvé réponse positive auprès du duc. Denys n’était pas influençable, mais le respect qu’il avait pour sa femme faisait qu’il écoutait ce qu’elle avait à dire et les doutes qu’elle pouvait rencontrer face à une situation. Et ne souhaitant pas se fâcher pour des broutilles avec celle-ci – et fragiliser davantage l’image qu’il avait auprès du peuple – cette affaire, tant que Marjolaine ne s’était pas réconcilié avec son père, ne changerait pas de chemin. Et à vrai dire, Denys s’en fichait assez royalement. Gauvain était un homme qui le laissait passablement indifférent.

Se laisser guider ? C’était aussi une possibilité, fort simple certes, mais qui pouvait avoir son charme, surtout en Lagrance où chaque lieu regorgeait de beauté et de merveilles. Le duc ne manque pas de noter le plaisir qui se dénote dans sa voix et la sincérité qui s’y insinue. Cela n’est pas aussi remarquable sur son visage à lui, mais reste malgré tout présent.

« Laissez le hasard décider pour nous ? Pourquoi pas. »

Ces quelques mots ne sont pas une manière d’émettre une réserve sur l’idée, en témoigne le sourire qui accompagne ceux-ci. Le Hasard avait parfois de bons côtés, même si ce n’était pas là le genre de Denys de se laisser porter par celui-ci. Du moins, plus aujourd’hui. Les années avaient quelque peu changé sa façon de voir les choses, et non qu’il soit prompt à tout contrôler, avoir un coup d’avance sur les autres était devenu une sorte de nécessité. Après tout, n’avait-il pas prévu en ce jour que sa femme soit parfaitement dépossédée de la moindre occupation à faire pour organiser cette journée ?

« Ils seront contents. Les Lagrans. » Commence-t-il d’un ton un peu plus sérieux. « De vous voir à la foire de Val-Fleuri je veux dire. Je n’ai de cesse d’entendre des compliments à votre égard. C’est flatteur. »

Mais pour qui, là était la question. Autant Denys se trouvait être un peu jaloux de la popularité de sa femme auprès du peuple, autant ne pouvait-il que louer ses actes vis-à-vis de celui-ci. Et puis en vérité, cela prouvait bien qu’il avait fait un bon choix en l’épousant. C’était une femme intelligente qui s’était attiré sans grandes difficultés l’affection et l’admiration des Lagrans.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptyMer 10 Aoû - 0:16

Mon époux ne semble pas contre l'idée de nous laisser aller à suivre le hasard. Ce qui, je l'avoue me surprend un peu. Lui qui aime tout contrôler en temps normal. Même si je soupçonne qu'il soit derrière le vide de mon emploi du temps pour la journée. Quoi qu'il en soit c'est une fois de plus habillement joué pour le Duc… Nous approchons finalement des portes de la ville. Encore quelques petites minutes et nous serons dans le calme de la campagne lagrane. Pour l'instant mon époux reprend la parole avant que le silence qui s'installait ne devienne pesant.

« Et pourtant je ne fais rien dans ce but. » Non en effet, je fais ça pour ne pas rester dans le palais ducal à me morfondre toute la journée. Mais je ne peux pas vraiment lui dire. Je me vois mal lui sortir un ''si vous ne me trompiez pas je n'aurais peut-être pas passer autant de temps à m'occuper des lagrans''… Non je ne peux pas lui dire. En plus cela serait lui mentir. Quand bien même il ne me trompait pas, j'aurais sans doute autant d'activités qu'actuellement. J'en aurais juste eu moins besoin, c'est tout. Perdu dans mes pensées je secoue un peu la tête pour revenir à la réalité. « Du moins, ce que je fais pour nos gens est dans leur intérêt. Pas dans le mien. »

****  

La route pour Val-Fleuri se poursuis dans une relative bonne humeur. Nous parlons de Rose, notre chère fille, lorsque une secousse se fait sentir accompagnée d'un grand bruit. Le carrosse s'immobilise et avant même que nous ne puissions poser la moindre question, un des gardes arrive à  notre hauteur. « Mon Seigneur, Ma Dame je vous pris de pardonner ce contretemps. Une des roues est passée sur une branche trop épaisse… nous pouvons réparer, mais… il faudrait que vous descendiez de voiture. S'il vous plaît » Le pauvre homme n'en mène pas large et je le rassure rapidement après avoir jeté un coup d’œil à l'endroit où nous sommes. « Il n'y a pas de mal… nous pourrions peut-être en profiter pour marcher un peu, mon cher. Qu'en dite-vous ? » La fin de ma phrase je la dis en regardant mon époux. Cela nous permettrait de nous dégourdir les jambes et laisserait le temps nécessaire à la réparation de la roue. De toute façon il nous faut bien descendre alors autant s'occuper plutôt que de rester debout à patienter...
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] EmptyMer 7 Sep - 16:44

Non elle n’avait rien fait dans ce but. Mais pourtant, les faits étaient là, aussi plaisants que frustrants pour le duc de Lagrance. Il se garda bien d’ajouter un commentaire, se contenta d’un vague sourire devant la modestie affichée par son épouse qu’il savait pourtant sincère. Ou presque. Il avait comme un doute sur le fait que ce n’était que dans l’intérêt du peuple qu’elle faisait ça. Tromper l’ennui et y échapper était une perspective que Denys avait envisagé. Soit, il ne répliqua rien et laissa la conversation reprendre sur des sujets autrement plus légers. Des bavardages de toute sorte le temps de sortir de la ville et voir poindre les jardins verts à perte de vue. A cette époque de l’année, bien des fleurs n’étaient encore que de fragiles bourgeons et la couleur n’éclatait pas jusqu’à l’horizon. Mais la vue restait paisible et agréable, si bien que souvent, le duc posa son regard sur le paysage défilant à l’extérieur que dans les yeux de sa femme.

Une secousse marque la fin de cette tranquillité. Tout sauf naturelle, elle trouve rapidement une explication quand un serviteur s’avance, s’excusant tout penaud de l’accident qui vient d’arriver. C’est Marjolaine qui calme et rassure, mais Denys laissa échapper un soupir puis interrogea l’homme :

« Combien de temps cela va-t-il prendre ?
-Oh seulement une dizaine de minutes votre Grâce. »

Il acquiesça, de toute façon ce n’était pas comme s’ils avaient vraiment le choix. Sortant le premier, il tendit une main à la belle Marjolaine pour l’aider à descendre, puis constata rapidement les dégâts. Effectivement, rien de bien grave. Hé bien, il était donc temps d’une petite balade champêtre au cœur de Lagrance. Les champs continuaient de s’étendre sur plusieurs lieux, ils pouvaient se balader sans craindre de trop s’éloigner.

Laissant les gardes s’occuper de la roue abimée, il prit une direction au hasard, tendant son bras à son épouse. Ils marchèrent un peu dans le silence, admirant le calme matinal des vergers, le soleil haut dans le ciel et une chaleur convenable pour un mois d’avril. Ces simples balades lui rappelait cette époque où il courtisait justement Marjolaine, avant que le mariage ne les lie et que… hé bien les choses en viennent à ce qui était leur situation actuelle. Certainement sa faute, bien qu’il ne voudrait pas le reconnaître, il aimait trop ces plaisirs pris dans les bras des autres femmes. Pourtant, il a un sourire en coin, en voyant ces fleurs des champs, timides et légères dans la verdure infinie.

« Nous en faisions souvent des marches de ce genre, avant. » Avant quoi ? Que ses tromperies ne deviennent notoires, lui qui n’avait jamais cherché à les cacher ? Il n’en savait trop rien, ils s’étaient vite éloignés après le mariage de toute façon… cela remontait. Les mots étaient légers, mais peut être un peu à dessein. Et même s’il n’avait pas cherché à solliciter les pensées cachées de son épouse, peut être s’amusait-il à les provoquer. Juste un peu, sans méchanceté. S’il ne l’aimait pas de l’Amour qui transporte les cœurs, il l’aimait avec affection malgré tout. « Et c’est toujours agréable en ta compagnie. » Ils sont seuls, cette proximité invisibles aux yeux du public peut fleurir de nouveau, même si elle est fragile et en équilibre certain.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]   Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Belle journée à Lagrance ? [Denys & Marjolaine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: