AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-54%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur Balai sans fil et sans sac – Bosch Readyy’y (via ODR ...
91.09 € 199.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Hiémain de Sylvamir
Hiémain de Sylvamir

Messages : 516
J'ai : 37 ans
Je suis : baron de Sylvamir, sénéchal et ambassadeur de la couronne kyréenne, voleur de la Cour des Miracles et ancien Fils des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles et Astrid, duchesse de Valkyrion
Mes autres visages: Denys ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 0:54

Maître de mon destin
Cour des Miracles / Noblesse




Hiémain

de Sylvamir

ft. Henry Cavill

« Ah, talentueux acteur et menteur. Une caractéristique presque obligatoire quand comme lui, il est nécessaire de maintenir une image, de faire bonne figure et se comporter comme on l'attend du noble et critiqué baron de Sylvamir... Comme un masque qu'il porte constamment, Hiémain est devenu très doué dans l'art de tromper sur ses véritables pensées et à l'occasion de manipuler pour parvenir à ses fins. »




En bref

Âge : 37 ans
Date et lieu de naissance : 21 décembre 966, à Sylvamir en Valkyrion
Statut/profession : Baron de Sylvamir, ancien Fils des Ombres
Allégeance : La Cour des Miracles, le Fils des Ombres et Astrid, Duchesse de Valkyrion.
Dieux tutélaires : A sa naissance, Hiémain a été placé sous la tutelle d'Alder, dieu du Savoir. En devenant fils des miracles et plus tard Fils des Ombres, il s'est voué de tout son coeur à Isil, mère des Voleurs. Enfin, il adresse ses prières à Asil, le Penseur, maitre des réflexions et de la pensée.


philosophe – observateur – méfiant – cynique – opportuniste – sincère – charismatique – renfermé

Charmant et courtois, comme il est beau et bien pensant le baron de Sylvamir, si parfait qu’on oublierait presque son ascendance infortunée. Presque... Lui ne l’oublie pas, il ne l’oublie jamais, mais il danse de cette vieille histoire qui lui pourri pourtant les pensées. Blessé. Oh oui blessé il l’est, ce cœur noble né dans les glaces de Valkyrion. Froid et incisif, il impose par son charisme et son port noble que l’on ne peut rater. Un masque, un jeu qu’il maintien à chaque instant, reflet miroir, parallèle de ce qu’il est pour effleurer une illusion aux yeux des nobles qui ne voient rien, qui critiques sans savoir, qui insultent avec complaisance. Mais pourtant ils se laissent prendre par ses manières et son sourire glacé, ils se laissent porter par ses belles paroles, son regard outrageusement charmant et son air grave, mystérieux. Ils se détournent de lui oui, dégoutés par le crime qui l'a vu naitre, mais aussi attiré par le charme et la personne que représente le baron contesté. Ah comme il est beau oui, comme il est doué d’un verbe éloquent pour saisir chaque occasion qui lui est favorable. Il parle avec délicatesse, avec intelligence, c’est ce qu’on veut de lui, ce n’est pas toujours ce qu’il pense. Les brides de songes, il les garde bien pour lui, médités avec sagesse, avec philosophie. Ibéen il l’est, porteur de savoir et de pensées bien menées, il se laisse avec joie porter par les lectures et les discours de choix. Mais c’est un cynique, qu’on ne surprend que rarement, qu’on ne déplait que trop souvent. Il est critique le Hiémain, peut être trop, avec bien peu de tact parfois. Il est sincère, vrai dans ses sentiments, mais il le montre bien peu, car il est de glace, il est de ceux qui ne disent rien et qui s’enferment dans le silence. Sa vie est un secret, son passé est un souvenir à oublier, pas besoin d’en parler. Depuis trop longtemps il a pris l’habitude d'être bafoué sur des histoires qui ne regardent que lui. Le temps lui aura apprit que le silence est d’or et qu’il lui rend la vie bien plus lumineuse. Mais les mauvaises habitudes ne se perdent pas. L’affection de Hiémain ne se donne pas, elle se gagne, avec le temps et la confiance et même avec ça, il aura toujours cette sensation que le calme peut basculer, que la lumière peut tourner à l’obscurité. Trop méfiant ? Peut être, mais la vie n’a jamais été une partie de plaisir, et quand bien même sa place aujourd’hui soit des plus hautes, il sait que d’un piédestal, on se fait bien mal en tombant. Et il ne suffit parfois que d’un pas pour rater la marche. Une chose que le baron compte bien éviter.

Caractère


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Camille et j'ai 23 ans. Sur le Net, on m'appelle plutôt Panteraa/Biquette. J'ai découvert le forum via je suis un DC :sisi: et voici ce que j'en pense : :coeur:.
Pour les inventés : Je ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Histoire

Voilà que le temps vacille pour me rappeler les souvenirs d’antan. Un écho lointain, j’entends un rire puis des pleurs. Sur ma peau, le froid glacial d’un vent d’hiver et le flottement léger de quelques flocons de neige. Cela me rappelle Valkyrion, duché de ma naissance, piégé dans l’éternelle glace qui ne manque pourtant pas de faire sa beauté. Il ne m’est pas de souvenir plus ancien que l’étang gelé du petit domaine de mes parents, cet endroit où avec mon père nous allions observer le flétrissement de la glace à l’aube des déneigées, sous le regard bienveillant de ma mère, frêle et pâle, emmitouflée dans les lourdes capes. Quelle tristesse que ces moments d’un lointain passé soient pervertis par les années qui suivirent dans ma vie. Les pleurs de mes souvenirs se font plus forts, plus présents, je me souviens des cris et des brimades, de ma mère hurlant pour mon bien, mon corps balloté loin de ses bras protecteurs. Je me souviens que c’est la dernière fois que je la vis, elle et mon père. Perdu dans les immensités glacées du duché, j’étais seul et abandonné à moi même entre ces deux hordes emplies de haines. Depuis toujours opposées, les deux familles de Sylvamir se retrouvaient en ce temps là pour me détester d’un commun accord, moi dont le sang n’était qu’une souillure aux yeux de tous. Comment aurais-je pu le comprendre à l’époque, moi pauvre enfant orphelin de père et de mère, laissé en pâture aux harpies colériques et médisantes et aux héritiers malfaisants d’une terre qu’ils se voyaient déjà gouverner. Je me souviens ne pas avoir compris à cette époque ce qui était reproché à mes parents, ni où ils avaient disparu. Mais je me souviens clairement de la haine que j’avais pour ces autres de Sylvamir, qui posaient sur moi des regards hautains et méprisants. Je leur avais rendu, maitrisant des larmes qui menaçaient pourtant de couler de mes yeux d’enfant.

On ne prit pas la peine de me garder sur les terres de ma naissance, mais puisque je n’étais pas le fils de rien, une famille trouva une place pour moi. C’était l’époque des nouveaux rires et le retour d’une certaine innocence. Car les Brenwyr étaient plein d’amour envers moi. Ah la mémoire me revient sur ces joyeux moments de paix, les douces chansons de la mère et les conseils du père. Et surtout la naissance de Solange, elle que je considère comme une sœur même si le sang ne nous lie pas. Je n’avais pas besoin de considérer ce genre de détail, car je l’ai immédiatement prise dans le carcan protecteur de mes bras. De ses pleurs, j’ai essuyé les larmes, de ses joies j’ai partagé l’allégresse, de sa tristesse j’ai partagé mon épaule, de ses doutes j’ai donné mon soutien. Et elle me le rendit si bien. Elle me manque aujourd’hui, le temps lointain des terres des Brenwyr me manque oui… mais je ne peux malheureusement plus y retourner, car certains se sont fait le plaisir de me rappeler combien je n’étais qu’un être au sang souillé par le crime de l’inceste. Les années avaient passé, mon esprit avait grandit, il s’était aiguisé.

Je vois le sang qui tourbillonne, la fuite de mes pas vers le lointain, le poids d’une terre que je ne connais pas sur mes épaules, la peur qui fait trembler mes mains. Oh comme je déteste cette époque de ma vie, où je fus une nouvelle fois arraché à l'existence que je menais, des bras de ma chère sœur et de cette famille qui m’avait aimé. Cet homme qui arrive au manoir des Brenwyr pour me voir... Je me rappelle de ce ton grave qu’il prend pour me parler, cette lueur de mépris que je crois percevoir dans ses yeux, je m’étais tendu avant même que les paroles ne viennent.

Héritier de Sylvamir.

Tel le choc d’un vent glacial qui frappe et éteint toutes chaleurs, je me suis retrouvé du jour au lendemain maitre des terres de mon enfance, unique hériter désormais d’une lignée parfaitement et résolument stérile. Il n’y avait plus que moi, abandonné une nouvelle fois à la charge de ces terres hostiles. Et quand j’ai quitté Brenwyr pour Sylvamir sous les conseils de mon père, j’ai immédiatement regretté mon premier pas. Je ne les reverrais pas. Je ne pouvais pas assumer ces terres à quatorze ans à peine. Je ne pouvais plus supporter les critiques et les coups bas dans le dos, j’étais seul et désemparé, incapable de savoir comment me débrouiller dans une telle situation. Je n’étais accepté par aucun d’entre eux, Valkyrion me regardait d’un œil accusateur. Et puisqu’il en était ainsi, je suis parti.

Lorgol. Le refuge. Ma nouvelle vie. C’est sur le sol pavé de la ville basse que j’ai trouvé un nouveau but. Peu respectable diraient certains, mais je n’étais moi même rien de bien à leurs yeux, l’opinion m’importait peu. Du jour au lendemain, je me suis fait voleur quand la Guilde organisait les recrutements. Ce n’était qu’un test, une épreuve et je ne pensais pas que le talent de chaparder et tromper par la ruse faisait parti de mes compétences. Je dois dire que je ne m’attendais pas à une telle consécration quand j’ai enfin obtenu le rôle d’apprenti et qu’un maitre vint à me choisir pour me former. A mes yeux il était l’homme qui me donnait une nouvelle chance, un autre père peut être, qui sait. Mais je l’ai immédiatement considéré comme un mentor et un ami, car il était de ceux qui ne me jugeait pas avec mépris. Pour les autres voleurs, j’étais un noble comme tant d’autre que l’on n’appréciait pas véritablement et si mon statut bien connu à Valkyrion n’était ici qu’un secret, cela ne m’empêchait pas de percevoir toujours cette hauteur chez les autres quand ils me parlaient. Une méfiance que je ne parvenais guère à contenir… et que je ne contiens toujours pas d’ailleurs. Mais soit, passons, ce n’était là que détails sans grande importance après tout, car mes années à Lorgol furent les meilleurs de ma vie et le sont toujours. Ici je suis libre, je vis et ne doit rendre de compte à personne. Et si le passé parfois me hantait, je me raccrochais à ce que j’avais, ce qui n’était pas rien.

Après cinq années, je fus promu officiellement au rang de voleur de la Guilde. Plus d’une dizaine d’années à exercer cette vie, noble de jour, voleur la nuit, je dansais cette existence avec grand plaisir jusqu’à ce qu’un jour, tout change. Il me fallut beaucoup de temps pour comprendre et accepter ce qui m’arrivait. A nouveau je me voyais coiffer d’un pouvoir que jamais je n’avais attendu. Mon mentor avait disparu, curieusement en même temps que le Fils des Ombres, maitre de la Guilde et de la Cour des Miracles. Il n’est pas de coïncidences, je vous assure, et accepter cet état de fait me prit beaucoup de temps. Ce n’était cependant pas là que régnait le cœur du problème – si tant est que je puisse l’appeler ainsi.

Quand j’ai regardé un jour dans mes affaires à la recherche d’un quelconque indice sur la disparition de mon maitre, je le trouvais. Là, caché entre deux trésors subtilement volés bien des années auparavant, je découvrais les masques des ombres, symbole du pouvoir du Prince des Voleurs et qui avait appartenu au Fils des Ombres avant. Chaque membre de la Guilde connaissait cette histoire : celui qui trouvait et prenait possession du masque devenait le nouveau chef. Ainsi, il était celui choisi par l’ancien comme son digne successeur. Pourquoi moi ? Je n’ai cessé de me poser la question. Pourquoi moi, qui n’avais-rien, qui étais talentueux parmi tant d’autre ? Cette passation me rappelait si cruellement ces années à Sylvamir, ce rôle qui m’incombait toujours d’ailleurs et que je ne parvenais pas à prendre en charge. Ou plutôt je ne voulais pas.

Mais les choses étaient différentes ici. Lorgol était ma ville, ma nouvelle vie, le seul lieu où je pouvais jouir de la liberté sans trop penser au passé qui me hantait. J’ai accepté le rôle qui m’était donné, j’ai pris le masque et j’ai dirigé. La Cour des Miracles est ma famille, mon royaume, mon peuple, et je comptais bien tout faire pour leur offrir félicité et protection.

Pourtant, on ne peut pas dire que je sois resté longtemps à la tête de la Guilde. Assez pour diriger sereinement, mais il s'avéra que le passé que je souhaitais fuir ne pouvait être ignoré éternellement. Les affaires s'emballaient à Sylvamir, de mauvaises graines venaient corrompre les terres et Astrid elle même, Duchesse de Valkyrion, me pria de rentrer. C'est là que j'ai fait le choix le plus déchirant de toute ma vie. Des années durant j'avais esquivé mon passé, il n'était plus tant de lui tourner le dos. J'ai rendu le masque du Fils des Ombres, j'ai rendu ma couronne, j'ai quitté les pavés de Lorgol... tout, j'ai tout quitté, sans me retourner. Toujours voleur, localisé à Valkyrion, je rentrais chez moi.

Un an. Un an qui me paru si long et si difficile. Un an à goutter à nouveau aux critiques et calomnies, aux humeurs changeantes et vicieuses des harpies qui peuplaient encore Sylvamir... pourtant, le temps m'avait fait redécouvrir mon propre duché, mes propres terres, et si Lorgol me manquait, Valkyrion aussi m'avait manqué.

Pendant le livre I : Elle est venue jusqu'à Sylvamir, Mélusine, frappant et défonçant la porte du manoir pour réclamer autant des explications que la présence de Hiémain. Ils ont renoué avec les sentiments d'il y a un an, Hiémain avouant enfin tout son amour à Mélusine, jusqu'à la demander en mariage, certain de ses sentiment pour elle. De la nuit d'amour qu'ils ont partagé est venue une bien merveilleuses nouvelles : un enfant à naitre. Fiancés, ils ont découvert lors du couronnement de Chimène qu'ils appartenaient tous deux à la Rose Ecarlate : lui Roi Blanc, elle Fou Noir. Suite à ces événements, Hiémain est désigné par Astrid comme Champion de Valkyrion pour le Tournoi des Trois Opales. Il gagne d'ailleurs la blanche à l'issue de la première épreuve mais est gravement blessé durant les jours de repos entre celle-ci et la seconde. L'Ordre du Jugement a bien failli réussir à l'assassiner si Mélusine n'était pas intervenue grâce à l'aide de Fantasme et Stellaire. Mais incapable de reprendre le cours du Tournoi, il laisse sa place à la princesse de Valkyrion, Ljöta. Le Tournoi terminé, lui et Mélusine décident finalement de précipiter leur mariage et s'unissent à Lorgol, sur les pavés de la Cour des Miracles, là où est né leur amour. Définitivement ensemble, ils s'installent à Sylvamir, choisissant de ne plus prendre part pour un temps aux événements d'Arven. Ceux-ci malheureusement les rattrapes bien vite car Hiémain, Sénéchal de Valkyrion malgré l'aversion de son duc pour lui, est bien obligé malgré de se rendre à Svaljärd sur demande expresse de sa duchesse. C'est bien à contrecoeur qu'il s'y retrouve, sans sa Mélusine.

Pendant le livre II : La guerre a énormément sollicité Hiémain à la capitale au début de l'année 1002, le séparant de son épouse qui, non contente de l'attendre au domaine a décidé de le rejoindre Ibelin ! Lors d'une réunion de la Rose à Lorgol début mars, Mélusine accouche de leur premier enfant : Meldred. Mais ça n'a pas été sans peur et sans douleur car Mélusine a bien failli y mourir. C'est à cette occasion que Hiémain apprend l'histoire passée entre elle et Denys. La vie reprend néanmoins son cours et Meldred devient le bébé le plus choyé d'Arven, rarement ailleurs qu'entre des bras aimants. La Trame Alternée sépare le couple de Sylvamir qui parvient néanmoins à se retrouver, non sans mal, mais rien ne les sépare éternellement. Pas même le massacre lors de la fête de Valkyrion en fin juillet 1002. Mélusine, emmenée en urgence à Lorgol pour être soignée, laisse Hiémain en arrière à Svaljärd où il devra rester pour venir en aide à son duc et sa duchesse. L'épidémie le sépare un peu plus de tous ceux qu'il aime, puisqu'Obéron et Stellaire sont contraints de le laisser pour les deux mois de maladie, lui évitant ainsi d'être touché. Bien que remettant en question sa place et ses intentions au sein de la Rose Ecarlate, Hiémain s'est rendu compte être très attaché au Roi des Blancs et à sa monture millénaire. Leur retour au coeur de l'esprit de Hiémain n'est que de courte durée puisque la Chasse Sauvage libérée oblige les pièces à se sacrifier pour l'humanité. Dans ses adieux avec Obéron, ce dernier révèle quelques détails mystérieux à son écrin, fragilisant un peu plus ses convictions. Une fois les pièces disparues, il ne prend pas part aux combats dans l'Académie et fuit plutôt avec Mélusine, le coeur lourd et rempli de questions.

TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
Hiémain s'est éveillé le 20 avril dans le lit de sa duchesse, Astrid. De toute évidence, il était son amant et le père de toute sa progéniture. Il ne s'est pas longuement attardé en Valkyrion et est parti pour Lorgol afin de retrouver Mélusine. Par chance, il tombe sur celle-ci dans les rues de la cité, la sauvant d'un destin bien tragique. Il a fait le choix de se souvenir de cette réalité.

Pendant le livre III : Apprendre que Mélusine a des sentiments forts pour Alméïde a beaucoup blessé Hiémain, qui bien que fou amoureux de son épouse ne parvient pas à accepter la chose. Pendant quelques jours, les deux époux se sont éloignés, jusqu’à ce que Mélusine assure au kyréen que cela ne change rien et que leur famille compte plus que tout. C’est à cette occasion qu’il apprend qu’il va être papa d’un second enfant, Meljörn, qui naîtra quelques mois plus tard de manière inopinée un jour avant le mariage de Grâce et Melsant, en Sombreciel au mois d’août. Peu après ça, Hiémain est nommé par son duc comme ambassadeur de Valkyrion en Erebor, afin de maintenir les liens et contact avec le royaume désormais devenu indépendant d’Ibélène. Grâce à ça, lui, Mélusine et les enfants peuvent désormais bénéficier des mages présents sur le territoire du sable, et revenir plus souvent à Lorgol. Une excellente occasion pour Hiémain de renouer avec la Cour des Miracles si chère à son coeur.

Chronologie

21 décembre 966 • Naissance de Hiémain de Sylvamir.
970 • Svanhilde et Sigvald de Sylvamir, parents de Hiémain, sont assassinés par leur propre famille. Devenu orphelin, il est confié à son grand père maternel qui le confie lui même à la famille de Brenwyr.
16 août 972 • Naissance de Solange de Brenwyr, soeur adoptive de Hiémain.
26 mars 974 • Naissance de Lidjä de Sylvamir, cousine de Hiémain et fille de Sigfried.
3 février 976 • Naissance de Sonjä de Sylvamir, cousine de Hiémain et seconde fille de Sigfried.
980 • Sigfried, oncle de Hiémain et baron, meurt empoisonné. Après avoir été défié par les deux autres prétendants au titre et les avoir battu, il est désigné baron lui même.
981 • Ne supportant pas le poids de son titre, Hiémain quitte Sylvamir pour Lorgol et passe les épreuves de la Cour des Miracles, malgré son jeune âge.
986 • A 20 ans, Hiémain devient voleur de plein droit après avoir reçu l'enseignement du Fils des Ombres incognito.
Février 996 • Le maître de Hiémain disparait, et peu de temps après, il découvre dans ses affaires le masque du Fils des Ombres. Il devient ainsi le maître de la Cour des Miracles.
Mars 996 • Devient écrin du Roi Blanc de la Rose Ecarlate.  
Avril 1000 • A la demande d'Astrid, Hiémain retourne en Valkyrion car son domaine va mal. Il abandonne la couronne de Fils des Ombres.
Mai 1000 • A son retour en Sylvamir, il se voit proposé en mariage à sa cousine Sonjä, mais ni lui ni elle ne donnent de réponse.
22 juin 1001 • Mélusine vient à Sylvamir réclamer le retour de Hiémain. Ils s’avouent enfin leurs sentiments après toutes ces années. Il l’a demande en mariage et Mélusine accepte.
24 juin 1001 • Hiémain et Mélusine se rendent à Alfaë ensemble avec le mage des portails de cette dernière. Ils ont eu le temps de passer à Lorgol juste avant pour prendre une mission du Fils des Ombres : voler le trésor impériale pendant le couronnement de Chimène.
6 juillet 1001 • Pendant que l'Ordalie de Diamant a lieu et pendant qu'ils volent le trésor impérial, Hiémain découvre que Mélusine est le Fou Noir de la Rose Ecarlate, et elle découvre qu'il en est le Roi Blanc.
14 septembre au 30 septembre 1001 • Choisi par la couronne de Valkyrion pour être le champion du duché, Hiémain participe au Tournoi des Trois Opales en Bellifère. Il remporte l'Opale blanche lors de la première épreuve, mais subit une attaque qui l'empêche de participer à la seconde. Il manque de mourir de peu.
13 octobre 1001 • Ne pouvant attendre les un an de fiançailles avant le mariage, Mélusine et Hiémain s’unissent au coeur de la Cour des Miracles à Lorgol. Les témoins de Hiémain sont Vital, son meilleur ami, et Solange, sa soeur adoptive.
3 novembre 1001 • Appelé pour venir en aide aux malheureux participants du Festival du Seuil en Sombreciel, Hiémain revêt les habits du Roi Blanc en compagnie de Mélusine cachée sous l'identité du Fou Noir.
1er mars 1002 • Naissance de Meldred de Sylvamir. Mélusine manque de mourir lors de l’accouchement, pas seulement à cause de celui-ci. Hiémain apprend de la bouche de sa femme qu’elle avait eu une longue relation avec Denys du Lierre-Réal et qu’elle le soupçonne d’essayer de le tuer via un rosier qu’elle a diapré il y a longtemps.
20 avril - 1er juin • Trame alternée
17 juillet 1002 • En mission avec la Rose Ecarlate, Hiémain se rend en Erebor, à Vivedune, sous l’identité du Roi Blanc, pour visiter le musée qui appartiendrait à l’Ordre du Jugement, dans l’espoir de trouver des indices ou artefacts qui pourraient les aider. Le groupe repart avec une abeille mécanique et une fiole étrange écrite en erebien des dunes.
29-31 juillet 1002 • Hiémain, Mélusine et la famille se rendent à la Lughnasadh à Svaljärd. Le 31, Mélusine est blessée à cause des événements et est transportée à Lorgol par le Cavalier Noir avec les enfants. Hiémain reste seul à Svaljärd pour répondre à ses devoirs de sénéchal.
27 novembre 1002 • Jour des Anciens, apparition de la Chasse Sauvage et disparition de la Rose Ecarlate. Mélusine et Hiémain ne restent pas à l’Académie pour batailler avec les autres.
8 janvier 1003 • Rencontre de Mélusine avec Denys à la tour de Sylvamir à Lorgol. Les deux s’entretiennent de longues heures à propos de l’Ordre et de la Rose. Mélusine révèle à Hiémain après ça l’implication de la Rose dans les événements et les sacrifices fait par les écrins contre leur gré.
29 mars 1003 • Couronnement d’Octave d'Ibélène. Hiémain et Mélusine y assistent avec le reste de la famille.
3 juin 1003 • Mariage de Matvei de Hvergelmir et de Ljöta d’Evalkyr. Hiémain y participe en tant que sénéchal et surtout témoin de Matvei.
16 juillet 1003 • Naissance de Meljörn de Sylvamir à Automnal.
28 juillet 1003 • Pendant les festivités du mariage de Grâce et Melsant, des invités étranges se présentent : des momies venues d'Erebor. Hiémain et Mélusine se sont rapidement réfugiés dans le manoir du maître des lieux avec leur famille.
4 août 1003 • Hiémain est nommé ambassadeur de Valkyrion en Erebor.



Questions


Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
• S'il est arrivé à Hiémain d'adresser une prière aux dieux qu'il vénère, il n'en est cependant pas un fervent pratiquant. La rumeur se propage comme quoi les dieux majeurs sont partis, et s'il perçoit bien un changement, il lui semble pourtant que la seule qui gouverne sa foi, Isil, est toujours bien présente. Pour autant, il s'est toujours considéré maître de ses actions et n'a jamais imputé aux dieux ses réussites ou ses échecs. De fait, peut-être n'est-il pas aussi atteint que d'autres, même s'il veut bien accorder que cette disparition et ce sentiment étrange d'abandon sur certains points est inquiétant.

La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
•  Le danger est grand et il ne peut être arrêté facilement. C'est cela qui inquiète principalement Hiémain, qui a conscience de toutes ces vies malchanceuses qui sont détruites par ces créatures. Il ignore comment et pourquoi la Chasse a été créée, mais les mots d'Obéron avant de mourir le laisse soucieux et curieux. Mais le baron voit bien que cette armée spectrale attaque indistinctement, et ça, il ne le supporte guère. Pourtant, l'envie de retourner se battre, de mettre en danger sa famille de nouveau le retient. Si seulement ils en savaient plus... Hélas, il n'a guère pu avoir des informations concrète lors de l'année écoulée, et le peu que Stellaire a pu lui révéler très récemment n'a éveillé que plus de question encore.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Lorgol est sa maison, bien plus que ne l'est Sylvamir et Valkyrion. Hiémain y a passé les plus belles années de sa vie, y a rencontré Mélusine, s'est marié avec elle là bas et son fils y est même né. Cette cité, c'est là où il a passé plus de la moitié de sa vie et il connait la ville comme sa poche, qu'il s'agisse de la Ville Haute ou de la Ville Basse. Familier des pavés de la Cour, il ne craint pas d'arpenter les lieux, tout comme il connait les personnes qu'il ne faut pas provoquer.

Livre I:
 
Livre II:
 
Livre III:
 



A l'assaut

Mélusine de Séverac & Hiémain de Sylvamir

22 juin 1001


Elles sont épuisantes, ces fichues harpies.

Les termes étaient faibles pour décrire l’état dans lequel Hiémain se trouvait à cet instant. Quoique ce n’était pas ce jour-ci en particulier qui lui faisait défaut mais bien tous ceux qu’il avait passés depuis son retour à Sylvamir. Ca faisait quoi… un an ? Déjà. Le temps filait vite, bien trop et son absence prolongée commençait à terriblement lui peser. Plus qu’il ne voulait le reconnaître. Il avait abandonné beaucoup en faisant le choix de revenir sur les terres de son enfance et d’assumer pleinement la charge qui lui revenait. Pour son amie Astrid, la douce duchesse de Valkyrion qui l’avait prié de revenir et aussi pour lui, car son héritage était lourd à porter et il était temps pour lui de se battre pour le conquérir définitivement. La controverse, les critiques, le regard des autres, tout cela était blessant mais le baron de Sylvamir était de ces hommes fait de glace, solide comme les hauts pics qui prolongeaient l’horizon de Valryrion. Ces choses là ne l’atteignaient plus. Il avait trop souffert par le passé pour aujourd’hui se permettre de laisser entrevoir quoique ce soit sur ses pensées et les élans de son cœur. Le masque, il le portait toujours, pour se protéger plus que pour se cacher en vérité.

Mnémonie lui en soit témoin, Lorgol lui manquait. Sa vie de voleur lui manquait. La couronne des ombres lui manquait. Et… Mélusine lui manquait. Ce qu’il avait pu être ingrat avec elle, il le reconnaissait sans détour et s’en énervait depuis. Il s’était si mal conduit, être parti ainsi en laissant un simple mot et depuis ne lui donnant aucune nouvelle… Elle n’avait pas mérité ça, pas la belle Mélusine de Séverac qui avait bien souvent hanté ses pensées et fait battre son cœur. Le baron avait espéré au début l’oublier, se donner une chance de passer à autre chose, rien n’y avait fait et bon sang, il regrettait aujourd’hui tous les silences et les lettres écrites tard à la lueur d’une bougie qu’il n’avait pas eu le courage d’envoyer… Elles demeuraient enfermées dans ses tiroirs, cachetées mais restées finalement, par peur peut être de ne jamais recevoir de réponses. Ou de ne pas mériter celles-ci. Au bout d’un an, il ne se faisait plus beaucoup d’illusion, et les peu de fois où il avait demandé des nouvelles, les fichues harpies s’étaient exprimées pour lui signifier leur dégout envers la Dame de Sinsarelle et que de toute évidence celle-ci avait trouvé mieux. A les écouter, cette femme n’avait de toute façon pas le droit de franchir les frontières de Sylvamir. Hiémain n’avait jamais pensé une seule seconde que cette remarque put être un jour vérifiée et appliquée. Il avait négligé le pouvoir que les dames de Sylvamir pouvaient encore exercer et surtout… Surtout à son insu. Mais ça, il ne tarderait pas à le découvrir.

Car il est certain que plus tôt dans la journée, quand il avait prit la décision de se retirer pour prendre un bon bain après quelques décisions et actions épuisantes sur ses terres froides et soufflé d’un vent pourtant clément, il ne s’était pas attendu à entendre les murs trembler et la herse hurler sa détresse dans un fracas métallique. Par tous les dieux, que pouvait-il bien se passer ? Assez prestement, le baron se redressa dans sa baignoire pour en sortir, laissant choir de l’eau sur le sol et s’empressa de passer quelques vêtements, négligemment trempé, ses cheveux gouttaient encore un peu et sa chemise resta entrouverte quand il partit en direction du tumulte. Sur le chemin, un domestique semblait courir en sa direction et bafouilla quelques mots incompréhensibles. Sans l’attendre, Hiémain le somma de le suivre et de se calmer pour reprendre calmement ses explications.

« Une… une personne… avec un bélier. Les… dames… attendent dans le hall. Une femme…
-Ca suffit. Je ne comprends rien. »

A peine finit-il d’arrêter le domestique dans tous ses états qu’il arrive à la porte du hall d’entrée. Une voix. Il est certain de reconnaître cette voix quand il approche. Et un instant cela le fait ralentir, le fait douter de vouloir passer cette porte. Si c’était une simple illusion ? Après tout… pourquoi serait-elle là ? Mélusine… Mais les mots prononcés rappellent bien vite la réalité au baron de Sylvamir qui d’un geste puissant ouvre les portes, faisant sursauter les quelques harpies agglutinées dans un coin et dont l’une d’elle semblait prête à partir le prévenir. Il avait été plus rapide. A peine une poignée de seconde, le regard de Hiémain passe sur ces femmes sans intérêt qui lui pourrissent la vie et ne sont bonnes qu’à se plaindre et geindre sans cesse. Puis lentement, il glisse vers la source de toute cette agitation, et son cœur manque de rater un battement. Son visage, si habitué à tout masquer, affiche cette sérénité froide quoique ses prunelles semblent d’une douceur qu’on ne lui connaissait plus depuis presque un an.

Mélusine. Ô Mélusine. Que faisait-elle ici ?

« Cela ne sera pas nécessaire, laissez donc mon manoir en l’état Ma Dame. » Et un fin sourire ne peut s’empêcher de se former quand il contemple cette femme qu’il a aimé. Non. Qu’il aime encore, en secret. Elle est si belle, parée de cette fierté et cet orgueil indiscutable, le front haut et le regard fixe, droit. Cette noblesse qui l’habille et la sublime, cette lumière qui occulte tout le reste quand elle prend place quelque part, attirant tous les regards. Si belle et… si énervé, il peut le voir, et à nouveau, le regard de Hiémain dévie vers les harpies, dévoré de froideur et d’une colère montante. « Que signifie tout ceci ? » La question leur est posée, mais le froid les envahies. Silencieuses, les yeux se baissent, refusant d’affronter le regard du maitre des lieux. A nouveau, sa phrase résonne, plus venimeuse, plus courroucé. « Qu’est-ce que cela signifie ?! Pourquoi la noble Dame de Séverac se trouve à cet instant sur les terres de Sylvamir, quémandant justice pour avoir été insultée et bafouée ?! Aurais-je manqué quelque chose ? » Et plus que jamais, les regard se baissent, les statures se ratatinent… Il ignore ce qui a pu arrivé, mais il ne doute pas que si la réaction de Mélusine ait été aussi… grandiose, quelque chose de grave était arrivé. Et ça, il ne pouvait le supporter. Il ne manquerait pas de leur faire payer.

Sans leur accorder plus d’attention, il se retourna vers Mélusine et s’approcha d’elle avant de la saluer respectueusement, peut être plus bas qu’il ne l’aurait du d’ordinaire. De bien des manières, il s’excusait. Pour l’insulte proféré sur ses terres et… pour bien d’autres choses, même s’il estimait ça bien insuffisant.

« Veuillez m’excuser Ma Dame si offense il y a eut sur mon territoire. Peut-être souhaiteriez vous que nous nous expliquions de manière plus diplomate et… seuls ? »

Les derniers mots étaient plus adressés à l’attention des gardes qui accompagnaient Mélusine et à la troupe de harpies ratatinée dans un coin que dans un réel désir d’être seul avec la femme qui hantait toujours son esprit. Quoique… il ne niait pas l’envie pressante de la voir, de lui parler. Il s’attendait aux coups, aux cris, aux hurlements… tout cela il les méritait pleinement.




Récapitulatif

Hiémain de Sylvamir

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Henry Cavill
♦️ Compte principal : Non
♦️ Groupes secondaires : La noblesse / La Cour des Miracles

♦️ Noblesse : Baron / Sylvamir / Valkyrion
Marquis / Sinsarelle / Erebor
♦️ Hiérarchie : Cour des Miracles / Ancien Fils des Ombres (996 - 1000)
♦️ Affiliation : Rose Ecarlate : Roi Blanc (996 - 1002)



Dernière édition par Hiémain de Sylvamir le Lun 17 Déc - 21:56, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 1:00

Excusez-moi.
Mon homme.

Vous aurez qu'à repasser plus tard.
:geu:

*éjecte les importuns dans le flood :hihi:*












Dernière édition par Mélusine de Séverac le Dim 5 Juin - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 1:02

:ptdr:


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 1:03

*botte les fesses de Mélusine*

J'étais là avant toi, donc pour la peine, je lui fais même un bisou de bienvenue cette fois :na:

*poupoute partout* :gnut:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 1:03

Et donc.
:geu:

BIQUETTE, JE T'AIME :*_*:










Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Hiémain de Sylvamir
Hiémain de Sylvamir

Messages : 516
J'ai : 37 ans
Je suis : baron de Sylvamir, sénéchal et ambassadeur de la couronne kyréenne, voleur de la Cour des Miracles et ancien Fils des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles et Astrid, duchesse de Valkyrion
Mes autres visages: Denys ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 1:11

JE VOUS AIME TOUS :coeur:

Et Mélu encore plus :calin:



Cette âme est pleine d'ombre, le péché s'y commet. Le coupable n'est pas celui qui y fait le péché, mais celui qui y a fait l'ombre — Victor Hugo.

Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Arsène de Sylvamir
Arsène de Sylvamir

Messages : 515
J'ai : 14 ans
Je suis : Le fils adoptif de Mélusine et Hiémain, protecteur auto-désigné de ses frères et soeurs.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine et Hiémain de Sylvamir. A la Cour des Miracles, aussi.
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 1:14

**Attendait sagement que la tempête soit passée**
Rebienvenue :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 2:22

Moi je boude :vexe:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 8:31

*se faufile entre les chattes en chaleur*  :P  :geu:  :oui:  :slip:


Bienvenue, Biquette  :coin: !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 9:59

Tu as succombéééé ! :slip:
C'est bien ! :red:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 10:57

Ismaïl, évite ce genre de remarque, merci. C'est non seulement insultant mais dégradant.

Et sinon, c'était moi la preum's :fire:


Dernière édition par Héloïse Aubenacre le Dim 5 Juin - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 12:50

Rebienvenue :amur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 14:35

Re bienvenue ! :cute:

Et cette fois-ci, c'est sûrement la bonne ! :disco:
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 5 Juin - 14:45

:keu:
Rebienvenue !







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyLun 6 Juin - 16:25

Bienvenue parmi nous :**:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Hiémain de Sylvamir
Hiémain de Sylvamir

Messages : 516
J'ai : 37 ans
Je suis : baron de Sylvamir, sénéchal et ambassadeur de la couronne kyréenne, voleur de la Cour des Miracles et ancien Fils des Ombres

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles et Astrid, duchesse de Valkyrion
Mes autres visages: Denys ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyMer 8 Juin - 2:59

Aww merci à tous, vous êtes juste adorable :coeur: :amour: :amur:

J'ai terminé au passage o/



Cette âme est pleine d'ombre, le péché s'y commet. Le coupable n'est pas celui qui y fait le péché, mais celui qui y a fait l'ombre — Victor Hugo.

Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyMer 8 Juin - 3:06


Ma maison • Mon lit

Il était temps !

Mon mari




:bed:











Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 4 Déc - 23:07


Mon amour • Mon mari

Le père de mon bébé

Et de tous les suivants




Livre II

Validation !


Tu peux aller tirer deux cartes ! :vv:











Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyDim 3 Déc - 23:49


Validation Livre III


Et c'est bon, deux cartes communes de validation !











Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang EmptyLun 17 Déc - 21:59


Validation Livre IV


C'est tout bon comme ça, deux cartes communes de validation ! :siwi:











Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang   Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hiémain de Sylvamir ◊ Glace et Sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales-
Sauter vers: