AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -27%
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus ...
Voir le deal
399 €

Partagez
 

 Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyJeu 16 Juin - 23:25




Quête 1.4 • Groupe #3

Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure

Agnès • Maelys • Mélisende • Mélusine




Quête animée par Aura·




Les Anges Pleureurs


La magie du Sang vibre à nouveau dans l’air du continent ! L’arrivée d’une délégation de mages proscrits ambassadeurs à l’Académie de Lorgol fait courir les rumeurs, qui se répandent progressivement sur le continent. L’on en parle sur les chemins, dans les salles de ferme et les salles de bal, dans les halls d’audience et les escaliers dérobés, tout autant chez les nantis que chez les gens de rien. Les Amoureux du Vent sont connus sous le manteau à présent, et la flotte de vivenefs nouvelles-nées qui arpentent les flots attire l’attention, suscitant tour à tour convoitise et admiration.

Mais les Amoureux du Vent ne sont pas les seuls mages du Sang, et ceux qui se terrent sur le continent en cachant leur don de génération en génération tiennent à prouver qu’ils sont bien là aussi. A l’instar de meurs camarades revenus d’exil, ils ont choisi également d’animer des effigies : mais des statues de pierre et de granit, de marbre et de grès, d’ardoise et de basalte. « Attention aux anges qui pleurent à la nuit tombée » dit-on à son voisin lorsqu’on le croise dans les ruelles au crépuscule ; car sous le manteau des lunes jumelles, les êtres de pierre s’animent et partent en chasse. Partout en Arven, des statues de roche s’éveillent : pas toutes les statues, mais n’importe laquelle. Impitoyables, elles poursuivent les inconscients, nourrissant du sang qu’elles leurs soutirent l’enchantement qui les maintient en vie.

Les revendications de ces mages du Sang ? Montrer qu’ils sont là. Et qu’aucun édit de trêve ne parviendra à les éradiquer, eux que l’on fait passer pour des renégats, mais qui ont œuvré dans l’ombre pour préserver Arven depuis mille ans. Que les couronnes impériales refusent de réexaminer leur situation, et voici un échantillon des exactions dont ils seraient capables…

•••••••  :lama:  •••••••


Il est tard, ce soir-là, lorsque les jumelles de Séverac entrent dans le Grand Hall de l’Académie. Ce soir, comme tous les mois depuis des années, Mélusine vient quérir les services d’un outrevoyeur pour s’assurer que leurs petits frères n’ont pas fait exploser le palais ducal d’Euphoria, et ce soir comme parfois, Mélisende l’accompagne. Quelques pièces d’or, une ou deux minutes : le temps de s’assurer que Castiel et Melbren vont bien, que Maximilien est en bonne santé, qu’Ismalia est en sécurité, et peut-être tenter de surprendre Melsant en charmante compagnie – tout du moins, s’assurer que lui aussi va bien.

Descendant les marches menant à l’étage des visites où elles se rendent habituellement, elles croisent Agnès d’Aurebois, dont elles connaissent le talent et qu’elles ont déjà employée plusieurs fois pour cette mission bien spéciale. Elles s’apprêtent à l’accoster pour lui proposer ce travail, juste quelques minutes de son temps ; lorsque les grandes portes s’ouvrent à la volée et qu’une femme vêtue en Chevaucheuse pénètre à son tour dans le Hall. C’est Maelys Aigrépine, convoquée par le Conseil pour remettre son témoignage sur les Amoureux du Vent, et qui se présente pour remettre au greffier ce qu’elle a rédigé sur un parchemin bien étroitement serré. Mais le greffier n’est nulle part en vue, et l’étage des visites est désert… Que se passe-t-il à l’Académie ?




Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule la nuit du 17 au 18 juillet.
IRL : Ce premier tour va durer jusqu'au jeudi 23/06, 21h.

• Pour ce tour, vous restez dans le Grand Hall d'entrée, complètement désert, alors que d'habitude il y a toujours du monde, même en pleine nuit.  :oh:  

• Pour ce premier tour, vous postez autant de fois que vous le souhaitez, mais chacun de vos RP devra compter très précisément 250 mots. Pas un de plus, pas un de moins ! (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

• Le Destin précise à Maelys qu'elle n'a pas encore le droit de détruire des trucs au hasard. :sisi:   

Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyVen 17 Juin - 0:20

Espionner les petits. Bon, certes, le mot est laid : mais au fond, c'est exactement ce que je fais, et je ne m'en cache même pas. Qui sait quelle nouvelle lubie a pu leur passer par la tête ? Les lettres de Père signalent leur imagination fertile, et je tremble de recevoir un jour la nouvelle de la destruction par explosion du palais ducal. Alors, j'espionne : chaque mois, je remets quelques pièces à un apprenti outrevoyeur de l'Académie pour qu'il s'assure de la bonne santé de mon entourage.

Et ce soir, ô joie ! Mélisende m'accompagne, comme elle le fait parfois. Côte à côte, nous sommes montées dans le carrosse aux armes de Séverac qui nous a menées à l'Académie, en causant de tout et de rien, évoquant le célibat persistant de notre aîné au milieu des ragots et potins que nous glanons dans nos guildes respectives.

Le soir s'est installé lorsque nous arrivons à destination, mais cela ne m'ennuie pas : l'Académie bruisse toujours d'une forte activité, quelle que soit l'heure, et je sais que nous trouverons un apprenti pour nous assister. Après tout, nous sommes des clientes régulières, et cette rentrée d'argent n'est pas à négliger pour un étudiant. Côte à côte, nous entrons dans le Hall, et là, entre deux sourires, je suis frappée soudain par un étrange sentiment.

Le silence. Pesant.
L'espace d'un instant, j'ai l'impression d'avoir profané une tombe...










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyVen 17 Juin - 19:21

Agnès était de retour à Lorgol et plus précisément à l'Académie. L'arrivée des ambassadeurs de la magie du Sang avaient bouleversé bons nombre d'habitudes et de certitudes et Agnès était curieuse de découvrir l'issue de cette venue sur Arven et comment seront accueillies leurs revendications. Mais pour l'instant, elle se dirigeait vers l'étage des visites et pour cela, elle devait traverser le Grand Hall.

Elle était plongée dans ses pensées quand son attention fut attirée par deux silhouettes identiques, à quelques pas d'elle. Un sourire fleurit sur son visage. Elle se souvenait très bien des dames de Séverac. Elle les avait rencontrées au cours de sa scolarité, car Mélusine sollicitait régulièrement les services des outrevoyeurs et Agnès n'y avait pas échappé. Cela avait fait office d'entrainements pour la jeune femme.

- Bien le bonjour mesdames.

Alors qu'elle allait s'enquérir des raisons de leur venue, la porte d'entrée s'ouvrant à la volée lui coupa la parole. Se tournant vers ce bruit incongru, Agnès découvrit Maelys, ce qui en soit aurait pu être prévisible connaissant le caractère de la Chevaucheuse, mais ce fut surtout à cet instant qu'elle prit conscience du calme de ce lieu habituellement des plus animés.

- Maelys ?

Agnès était curieuse de connaitre le but de sa visite, cependant elle n'accorda que quelques instants à son amie avant de faire un tour d'horizon. Vide... Et une étrange impression de catastrophe imminente avec ce silence inattendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyDim 19 Juin - 11:25

Je n'aime pas écrire, et mes années à l'Académie ne sont pas venues à bout de ma phobie des ouvrages et parchemins, bien au contraire. J'ai fini par les avoir en horreur, et avec mon nouveau grade de Chevaucheuse, je pensais échapper pour de bon à cette obligation mais c'était sans compter les rapports à rédiger quotidiennement... Et celui-là, particulièrement, m'a pris un temps considérable. Je ne pouvais pas le bâcler, alors qu'il s'agissait de quelque chose d'aussi important que les Amoureux du Vent, et des conséquences qui pouvaient découler du retour de la Magie du Sang. Je ne pouvais toujours pas le cautionner, même si mon Capitaine était lui aussi touché par ce fléau. J'ai d'ailleurs soigneusement occulté ce point de mon rapport. Après tout, je ne l'ai appris qu'une fois rentrée à bon port, non ?

Il ne me restait plus qu'à mettre mon rapport entre les mains du greffier, que je trouverais certainement dans le hall ou l'étage des visites... Mais non, rien. Je pousse les lourds battants avec force, et j'ai la nette impression d'avoir réveillé les morts en brisant si soudainement le silence par mon entrée fracassante. Je me retrouve face à deux femmes, presque identiques, à tel point que je crains de voir double, et Agnès qui leur fait face. Je leur adresse un mince sourire, un rien crispé.

- Mesdames, bonsoir. Agnès... Je cherchais le greffier, mais on dirait qu'il n'y a personne.

Ma voix tonne et résonne, comme pour me le prouver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyMer 22 Juin - 11:42

L'inquiétude d'une soeur ne peut rester ignorer. Etant consciente des risques que nos frères prenaient, bienvaillante je décidais d'accompagner ma jumelle. Mieux vaux prévenir que guérir et la santé de ma famille passait avant toute chose. Par la même occasion, cela me permettait de passer, le temps d'un voyage, un moment en tête à tête avec ma jumelle. C'était plaisant. Ce n'étaient pas quelques pièces qui allaient vider nos bourses et si cela pouvait la rassurer.

A peine entrée dans le grand Hall, je fus prise de stupeur en voyant cette espace totalement vide.
«  Ce silence...» murmurais-je à ma soeur.

Commençant à descendre les marches, entraînant ma soeur, je m'arrêtais soudain quand je reconnais Agnès d'Aurebois qui arrive face à nous. La visite à l'Académie allait être, bien vite, écourtée s'il s'avèrait qu'Agnès accepte, à nouveau, de nous aider. J'allais pour la saluer quand une chevaucheuse entra à la volée.

« Agnès » J'hochais la tête pour la saluer, un petit sourire sur mes lèvres. « Enchantée, Mélisende de Séverac Baronne de Chaamar, j'accompagne ma soeur Mélusine de Séverac Marquise de Sinsarelle. C'est étrangement calme, oui...» Je lance un regard inquiet et préoccupé à Mélusine... « Essayons de trouver quelqu'un...? Le greffier doit bien se trouver quelque part !» Peut-être que mon amie Astra Solem, errée dans les couloirs et pourrait nous expliquer où sont passés tous les élèves. Pourvu qu'il ne soit rien arrivé...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyVen 24 Juin - 0:12


Quête 1.4 • Groupe #3

Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure

Agnès • Maelys • Mélisende • Mélusine




Quête animée par Aura·




Les Anges Pleureurs


Oh, silence ! Intense, profond, menaçant ! Elles se sentent oppressées, les quatre visiteuses de ce qui devrait être une école bruissante d'activité, et qui leur fait plutôt l'impression d'un tombeau. Pas une âme qui vive à part elles ; prudentes, elles se dirigent vers l'étage des visiteurs. La porte menant au Grand Hall claque derrière elles - impossible de rejoindre l'escalier par lequel elles sont arrivées.

Elles sont difficilement impressionnables, la Lame de la Confrérie, la Fille des Miracles, la Chevaucheuse et l'Outrevoyeuse ; mais le souffle inquiétant qui se fait entendre recèle une promesse de danger pleine d'angoisse et de frissons. Le son semble provenir de la double porte menant à l'intérieur de l'Académie - les lucioles magiques dans les lanternes n'éclairent pas jusque là, mais la respiration surnaturelle se rapproche inexorablement.

Que faire... ?




Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule la nuit du 8 au 9 juillet.
IRL : Ce deuxième tour va durer jusqu'au jeudi 30/06, 21h.

• Pour ce tour, vous restez à l'étage des visiteurs. Le Destin se demande si l'une de vous va oser s'approcher pour aller voir de plus près... :keu:

• Pour ce second tour, vous postez autant de fois que vous le souhaitez, mais vos RP devra utiliser une harmonie imitative! Précisez en spoiler le son choisi. :cute: Ce n'est pas obligatoire, ne vous bloquez pas dans le pire des cas, mais ce sera une valeur ajoutée...  :cup:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyDim 26 Juin - 18:24

Je cille, un rien décontenancée devant tous ces grands noms. Il est étrange de me retrouver en si noble compagnie quand le bas-peuple tel que moi manque cruellement à l'appel. De toutes mes années d'études, le hall d'entrée de l'Académie de magie n'a jamais été si vide. Plutôt que de rester bras ballants, je range ce parchemin dont je ne sais plus que faire et hoche la tête, affirmative à ce reflet, ne sachant déjà plus laquelle a pris la parole des deux. Nous nous engouffrons toute quatre vers les escaliers qui mènent à l'étage des visiteurs, dans l'espoir de trouver au moins le greffier, qui devrait être fidèle à son poste.

Clac !

- Qu'est-ce qui...? J'ai cru faire une attaque.

Mes mains sont venues naturellement se positionner sur mes armes, alors que je me retourne vers la porte qui vient de claquer, le cœur battant. Je n'ai pas pu m'empêcher de sursauter, et maintenant, je croirais presque aux fantômes. Je n'aime pas me sentir ainsi oppressée, sans raison aucune, rien de tangible du moins. Je reste sur mes gardes, mais ne cherche pas à revenir en arrière. Quand la peur vous étreint, il faut lui faire face, toujours.

Ma respiration s'est bloquée, mais une autre a pris le relais. Un souffle inquiétant qui brise ce silence. Je me retourne lentement vers la source de ce bruit qui se rapproche...

- Je vais voir, restez derrière-moi.

Sortira-t-il de la pénombre pour nous révéler son vrai visage ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyDim 26 Juin - 18:46

Agnès sourit suite à la présentation de Mélisende tout en mémorisant les informations. Ainsi elle avait affaire à une baronne, sœur jumelle d’une marquise. Elle allait devoir réviser ses connaissances sur les familles nobles car elle ne remettait pas la situation géographique de leur domaine.

- Oui, très calme. Trop calme même, mais elle garda cette pensée pour elle-même. Puis s’adressant plus particulièrement aux dames de Séverac, elle s’enquit du but de leur visite. Vous venez solliciter les compétences d’outrevoyeurs ? Autant demander directement. Puis se tournant vers son amie Maelys.  Allons chercher ce greffier.

S’avançant d’un pas mesuré vers l’étage des visiteurs, Agnès sursauta quand la porte du hall claqua derrière elles. Un frisson désagréable parcourut son dos et elle fonça les sourcils. Froncement qui s’accentua lorsqu’une respiration se fit entendre. Une respiration gulière se répandant à travers la double porte, résonnante, rythmant le silence et se rapprochant. Le son emplissait les lieux, porteur d’une sourde et singulière angoisse.

Les lucioles ne permettaient pas de voir tous les détails, pourtant Agnès s’avança de quelques pas avant de s’arrêter. Dommage qu’elle ne puisse utiliser son outrevision pour voir au-delà de l’obstacle, elle était partagée entre l’envie de savoir et la crainte de découvrir quelque chose d’anormal voire dangereux. Maelys prit les devants en déclarant aller voir et Agnès lui emboita le pas, conservant une distance qui ne gênera pas la chevaucheuse en cas de problème. La mage était prête à ouvrir la porte si nécessaire.

Spoiler:
 


Dernière édition par Agnès d'Aurebois le Jeu 30 Juin - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyJeu 30 Juin - 16:42

La lumière des torches crépite encore contre les murs ; nous sommes visiblement les seules âmes dans cette partie du bâtiment, et je m’inquiète de ce qui nous attend. Lentement, nous progressons dans les couloirs désertés, avançant lentement vers la porte qui s’entrouvre à notre approche. Il y a du mouvement devant : des silhouettes indistinctes s’élancent à la lisière de mon champ de vision, semblant s’appeler, se répondre, se succéder.

Mélisende, Agnès, Maelys, Mélusine – l’écho semble murmurer nos noms, de plusieurs endroits à la fois, dans un chuchotement imperceptible et caressant. Un râle rauque résonne dans l’air suspendu – un son qui résonne, oui, sous les arcades sculptées, comme l’écho d’une respiration sinistre. C’est comme si une conscience assoupie venait de s’éveiller et nous saluait sombrement. Oh Isil – c’est comme un sifflement angoissant tapi dans l’ombre sous nos pas, qui glace mon sang ; c’est comme un serment susurré dans un souffle hésitant, comme une sifflante promesse de subtils sévices émise dans un soupir assourdi.

J’assimile la menace, et l’air se fait oppressant soudain.

Ma main, mue par un réflexe de naissance instinctif, s’en vient s’accrocher subrepticement à celle de ma sœur.

J’étais curieuse, mais j’ai peur à présent.

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyJeu 30 Juin - 21:21

«  Parlons-en quand l’Académie sera d’humeur plus amicale.»

L’étage des visiteurs - il y aurait forcément quelqu’un, montant une à une les marches de l’escalier dans l’espoir de trouver des personnes susceptibles de nous renseigner. La porte claque violemment, Maëlys saisit ses armes, prête à se battre.  Nous sommes prises au piège de cette galerie infernal, plongées dans la pénombre. L’ambiance est lourde, la porte s’entrouvre et un souffle se fait entendre. Des ombres se dispersent devant nous, habituée à la nuit, il me semble, reconnaître plusieurs silhouettes, mais tout semble si étrange, si surnaturel...

Maëlys prit les devants, s’avançant doucement vers la menace qui nous fait face. Prenant la main de Mélusine, machinalement, je la fais passer derrière moi. Talonnant Maëlys, restant tout près d’elle, prête à bondir selon ce qui allait nous faire face.

«  Il y a quelqu’un... ? » lançais-je à tout hasard.

Les chuchotements s’accentuèrent, ou bien était-ce mon esprit, nos esprits qui se jouaient de nous ? La nuit, une ombre pouvait nous impressionner. Notre imagination était notre pire ennemie dans ces moments...
Je m’avançais, dépassant presque Maëlys, je passais ma main devant nous pour saisir ce qui se trouvait devant - rien. L’emprise sur la main de ma soeur se fit plus forte. Les ombres se resserraient sur nous.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptySam 2 Juil - 2:10


Quête 1.4 • Groupe #3

Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure

Agnès • Maelys • Mélisende • Mélusine




Quête animée par Aura·




Les Anges Pleureurs


Les ombres bougent, les ombres s’animent – les quatre femmes sont serrées les unes contre les autres, dans l’étage déserté, et autour d’elles la pénombre semble grignoter, petit à petit, la lumière des torches. Prudemment, elles avancent, pas à pas, vers la porte menant à la partie de l’Académie où elles n’ont normalement pas le droit de pénétrer, là où des silhouettes semblaient bouger…

L’une après l’autre, Maelys et Aurore passent le seuil, en habituées des lieux, et les jumelles Séverac suivent le pas, intruses en cet endroit où elles n’ont jamais résidé. Tout autour d’elles, l’on entend des bruits de pas, comme des tous petits pieds qui cavaleraient sur les dalles polies ; mais personne en vue…

Dans l’air lourd, soudain, des rires d’enfant résonnent. Mais pas le rire gai et tranquille porteur de joie d’un bambin innocent, non : le rire machiavélique d’un enfant malveillant, porteur de malice et de méfaits, résonnant sous les voûtes et les ogives…

Derrière elles, la porte s’est refermée, la sortie est inaccessible. Du coin de l’œil, à la limite de leur champ de vision, elles perçoivent des mouvements – et elles ont cette impression étrange que les chérubins de pierre se… rapprochent… quand elles tournent le dos.

Pas d’autre choix, que de s’enfoncer dans les entrailles de l’Académie déserte, à la recherche de secours…




Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule la nuit du 17 au 18 juillet.
IRL : Ce troisième tour va durer jusqu'au dimanche 17/07, 21h.

• Pour ce tour, vous explorez l'Académie. Le couloir où vous êtes mène au réfectoire - désert lui aussi. le Destin passera vous décrire l'endroit si vous y parvenez...

• Pour ce tour, vous postez autant de fois que vous le souhaitez, mais vos RP devront compter exactement 4 paragraphes, formant l'acrostiche « ANGE ». (Votre premier paragraphe commencera donc par A, le suivant par N, le troisième par G et le dernier par E). :cup:



Dernière édition par Le Destin le Lun 11 Juil - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptySam 2 Juil - 17:02

Agnès suivait Maelys avec prudence. L’absence d’étudiants ou de professeurs dans ces lieux habituellement vivants était angoissante. D’autant que les ombres semblaient prendre vie tandis qu’elles s’éloignaient des sources de lumière. Et cette porte n’augurait rien de bon, elle donnait sur une partie de l’Académie d’ordinaire interdite aux visiteurs. Pourtant les quatre dames passèrent le seuil pour se retrouver prises au piège quand leur retraire fut coupée.  Les ombres semblaient habitées, Agnès portait son regard sur la source de ces pas énigmatiques sans parvenir à repérer les êtres cachés derrière.

Nourrissant une crainte croissante, le rire qui retentit accentua ce fait. Pourtant la mage tâchait de garder son calme tandis que son cœur battait à la chamade. Mauvaise augure que ce rire malveillant. Et toujours ces ombres insaisissables à la lisière de leur vision.  Agnès pivota croyant avoir aperçu une silhouette plus précise que les autres. En vain. Pourtant, elle qui connaissait les lieux, elle eut l’impression que les statues n’étaient plus exactement au même endroit que d’habitude. A moins que cela ne soit un effet de perspective.  

Grimaçant, Agnès constata qu’elles ne pouvaient qu’avancer en sein du bâtiment en espérant trouver des secours. Si seulement elles avaient d’autres torches pour les éclairer. N’osant parler, elle fit signe à ses compagnes de mésaventure et leur montra l’autre bout du couloir se situant à plusieurs mètres d’elles.  Derrière se trouvait le réfectoire où elles trouveront peut-être de l’aide. Elle l’espérait de tout cœur. Et autant profiter qu’elles aient encore la voie de libre pour quitter les lieux car elle sentait que si elles restaient là, elles risquaient de le regretter.

Entrainant son amie Maelys après lui avoir saisi le bras, Agnès s’assura que les sœurs de Sévérac les suivaient bien tandis qu’elle accélérait le pas. Le son de leur marche se mêla à celui des choses qui s’animaient autour d’elles. Comme si l’Académie elle-même prenait vie et voulait chasser des intrus. Elle ne retrouvait plus la sécurité des lieux connus. Maelys pourra-t-elle les protéger contre ces choses étranges ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyDim 3 Juil - 15:10

Agnès se presse contre moi, saisissant mon bras si soudainement que je ne réprime pas ce sursaut cette fois. J'ai le cœur qui bat la chamade, et j'ai beau avancé fièrement en tête de notre quatuor, je ne suis pas tellement plus rassurée que les trois autres femmes. Le souffle rauque s'est substitué à des rires d'enfant et des cavalcades en tout sens. Je tourne la tête vivement, d'un côté puis de l'autre, mais rien...

Ne serait-ce que des fantômes ? Des esprits malins qui se jouent de nos esprits ? Le regard sans équivoque d'Agnès me laisse comprendre que je ne suis pas la seule victime de ces illusions, ce qui ne me rassure guère. Je me demande si un mage ne se joue pas de nous à nos dépends, semant la terreur en nos esprits. Cela expliquerait que l'Académie soit étrangement déserte, et ces manifestations si réelles, comme chuchotées à nos oreilles. Je préférais largement cette explication à d'autres, bien moins réalistes et tangibles, comme peut l'être ce décor d'effroi.

Guettant les ombres, je continue d'avancer dans les couloirs de l'Académie, Agnès à mon bras et les nobles jumelles sur nos talons. Je suis heureuse de ne pas être seule dans ce cauchemar... Je ne sais s'il m'aurait été aussi évident d'avancer un pas devant l'autre sans leur présence. Je me dois d'être forte pour elles, parce que je suis la Chevaucheuse, le bras armé, la protectrice. Ma main se crispe violemment sur la garde d'une de mes lames, alors qu'une nouvelle porte claque derrière nous. J'ai l'impression que le piège se referme lentement, et ces anciens couloirs me paraissent méconnus, ainsi plongés dans la pénombre si agitée.

En risquant un regard sur le côté, je surprends quelques mouvements, même si rien de vivant ne semble présent en ces lieux. Soit c'est mort et réincarné, soit ce sont... Ces chérubins de pierre. N'étaient-ils pas plus loin, la dernière fois où je me suis attardée à regarder dans leur direction ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyVen 8 Juil - 13:46

A petit pas, nous avançons prudemment. Mélusine ferme la marche, je m’arrête brusquement quand des rires d’enfants résonnent au loin. Mon cœur se brise, ma main se crispe sur celle de ma sœur.  Les rires sont sournois et malveillants et pourtant, nous devons avancer dans cette direction. La porte derrière nous s’est refermée, plus aucune issue à part avancer, continuer vers l’ambiance lourde et horrifiante, marcher dans la pénombre là où les ombres nous hantent  et nous enlace d’un voile d’effroi.

Ne pas défaillir.  Ne pas fléchir. Ne pas se laisser envelopper par la crainte des mouvements devant nous. Lieu étranger, couloir inconnu cela ne nous aidait pas pour l’approche du terrain. Maelys, courageuse et intrépide avance en tête, surveillant de part et d’autre qui rien ne la surprenne venant des côtés du couloir. Je suis Agnès, toujours sur mes gardes pensant à de la magie, le pouvoir d’animer des statues un peu comme celui de modeler les vivenefs. Des fantômes venus hanter l’Académie, peut-être des élèves morts suite à des mésaventures atroces. Leurs esprits n’ayant jamais trouvé le repos. Ils se réveillent, traquent les visiteurs de passage et les tuent – cela expliquerait pourquoi cette allée était déserte, pourquoi le hall d’entrée était vide.

Grinçant des dents en pensant que ces chérubins de pierre étaient victimes d’un maléfice, qu’un mage était surement en train de nous prendre au piège, de se jouer de nous et de toute l’Académie.  Ou bien… était-ce une attaque ? Un coup portait à l’Académie ? Plonger dans un délire sans fin de rire d’enfant qui nous rendra folles, nous mourons entre ses murs car nous ne trouverons plus jamais la sortie. Les portes se fermeront les unes après les autres, le couloir se rétrécira et nous ne seront plus.

Emprisonner dans ce couloir qui me paraît sans fin tellement nous avançons à allure lente, pétrifiées par l’inconnu. Je me retourne un bref instant pour lancer un regard à ma sœur, voir les traits de son visage marqués par une peur inévitable. «  Avançons, Mesdames, il ne fait pas bon de rester dans ce couloir... Allons, nous réfugier dans le réfectoire. » Comme mes compagnes de cauchemars, je regarde autour de moi essayant de discerner la porte, un espoir de sortie, une lueur qui éclairerait les ombres. Je tamponne Agnès juste devant moi quand je me rends compte que les chérubins de pierre ont avancé, j’en suis certaine. Ils étaient plus éloignés avant que je plonge mes yeux dans ceux de Mélusine.  Nous sommes cernées… Les murs se referment sur nous.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyLun 11 Juil - 0:04


Quête 1.4 • Groupe #3

Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure

Agnès • Maelys • Mélisende • Mélodie • Mélusine




Quête animée par Aura·




Intervention du Destin


C'était pourtant une mission simple pour la jeune Mélodie : s'introduire à l'étage des visiteurs de l'Académie et dérober le registre des visites du mois écoulé. Rien ne l'avait préparée à se voir poursuivie par de toutes petites créatures aux rires haut perchés...

Lorsqu'elle percute le groupe de femmes qui s'enfonce dans l'Académie, la panique les agite un moment toutes les cinq - puis lorsqu'elles se découvrent presque cernés par les silhouettes agiles, elles n'ont d'autre choix que de s'engouffrer dans le seul couloir libre et le remonter à toutes jambes, priant pour trouver du secours dans les lieux déserts.

Soudain, dans un souffle de vent puissant, les torches s'éteignent - et les lanternes magiques aussi.

Elles se sont réfugiées dans l'Observatoire de l'école - mais combien de temps les portes vont-elles retenir les envahisseurs... ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyMar 12 Juil - 12:04

Angoisse, peur, les sentiments étaient lourds dans ma poitrine. La situation était inexplicable. Ce devait être facile, un simple vole de routine. Entrer, prendre les papiers, repartir. L’académie, malgré la surveillance étroite dont elle disposait, restait un véritable gruyère. Trop d’entrée, de sortie, de monde. Il était facile de se glisser entre ces murs pour agir sans que personne ne s’en rende compte. Ça aurait dû être facile et pourtant… Pourquoi étais-je ainsi cloitrée dans cette pièce avec ces femmes ? Certains étaient des visages connus, d’autres non. Mais le plus important restait… pourquoi y avaient-ils ces choses rampantes et terrifiantes dans cette foutue académie ? Au début, j’avais cru à un traquenard, que quelqu’un m’avait vu. Ce n’est que lorsque j’avais pu apercevoir l’un de ces monstres que j’avais compris qu’il y avait un problème. J’avais couru, jusqu'à les heurter, puis nous avons tous couru. Ces bestioles se réunissaient, convergeaient et elles semblaient toujours plus nombreuses.  Je me passais des salutations, heureusement, j’aurais été bien en peine de trouver une excuse pour ma présence en ces lieux à Maëlys. En attendant, je vérifie que la porte est bien fermée, qu’elle ne risque pas de céder tout de suite. « Nom d’un chien… qu’est-ce que c’est que ces choses ? Une expérience ratée avec des bébés morts ? » . La question était rhétorique, mais le silence, seulement percé par les stridulations de nos poursuivants, était trop pesant.

Narquois, les monstres patientaient, griffaient, ululaient. L’obscurité nous enveloppait et nous rendait plus vulnérables encore. Étrangement, les ténèbres me rassuraient. Ainsi, je n’avais pas à voir leurs regards apeurés. Je n’étais pas certaine de réussir à gérer leurs peurs en plus de la mienne et puis il y avait Maëlys, amie, sœur, traitresse. Je ne voulais pas lui faire face. Je souffle et m’oblige au calme. Les créatures n’étaient pas bien grosses, mais terriblement nombreuses. Les combattre n’était certainement pas une bonne idée à avoir. J’aurais pu passer par les toits pour m’enfuir, mais se compromettre de façon si évidente… tant que je pouvais l’éviter, je le ferais. « Il faudrait surement se réfugier en hauteur… Je ne pense pas que la porte tiendra bien longtemps, ou qu’on puisse la défendre ». Maëlys était la seule du groupe qui savait réellement se battre, enfin de ce que je savais. Je pouvais, Mélusine et sa sœur également, surement, quant à la dernière donzelle, je ne savais pas ce qu’elle savait faire. Cependant… Je n’allais pas parier sur nos capacités respectives quand je ne connaissais pas celle de l’ennemi.

Guidée par la faible lueur qui filtrait du dôme transparent, je me dirigeais vers l’une des plateformes qui nous permettrait de nous mettre hors de portée de nos assaillants. Nous avions fait une erreur en nous terrant ici. Il n’y avait pas d’échappatoire possible, à part s’élever encore et toujours. Monter en espérant que ces créatures ne nous suivraient pas. Étrangement, je ne pariais pas là-dessus…Est-ce qu’il y avait quelqu’un pour nous sortir de ce mauvais pas ? C’était un casse-tête dont je me serais volontiers passé. Dire que ce devait être …..Facile, enfin tout sauf terrifiant en tout cas.  Je repousse ces pensées, pour le moment, l’important était de se sortir de ce pétrin, je n’aimais pas l’idée d’être ainsi coincée comme un vulgaire cabot en cage.

En y repensant, cette situation était vraiment étrange. Si ces bestioles étaient dues à une expérience, n’y avait-il vraiment aucun moyen de les stopper, personne n’était à proximité pour les contrôler ? Un point faible, quelque chose, un détail. Je ne m’y connaissais pas en magie et vu ces horreurs, je m’en tiendrais éloignée autant que possible. Les rires de ces créatures étaient encore en train de tourner dans ma tête et faisaient perler une sueur froide sur mes tempes. « Dîtes, vous ne croyez pas que quelqu’un contrôle ces choses ? ». Je leur parlais certainement trop familièrement, mais faire des manières vues la situation aurait été une perte de temps et d’énergie que je n’étais pas prête à céder. Si j’arrivais à m’en sortir, je pourrais toujours me cacher dans l’ombre le temps que les choses se tassent si qui que ce soit prenait ombrage de mes actes. Pour le moment, le plus important restait de pouvoir survivre et s’échapper de ce traquenard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyJeu 14 Juil - 16:32

Avancer, elles le devaient pour essayer de trouver refuge pour fuir ces choses. Elles se bousculèrent dans la précipitation et devant l’avancée des statues. Mais ce qui arracha un cri à Agnès, ce fut cette personne qui la percuta, surgissant de l’ombre telle une furie, stoppant net la course de la mage.  Une étudiante, un professeur ? Qu’importe…  Elles devaient fuir. Agnès s’intéressera à l’identité de la nouvelle plus tard. Elle avait l’impression de sentir de souffle chaud de leurs poursuivants, tant est qu’une statue respire, mais l’image lui paraissait appropriée. Agnès ravala l’angoisse qui la saisit lorsque les lumières s’éteignirent sur leur passage, ne leur laissant que l’Observatoire comme échappatoire. Fermant la porte derrière elles, Agnès se demanda combien de temps cette barrière allait résister, vu les bruits qu’elle entendait derrière.

Nerveuse, elle se tordait les mains, regard posé sur la porte avant de se tourner vers la nouvelle venue, un sourire crispé sur les lèvres.
- Une expérience avec des bébés morts ? Un léger ricanement lui échappa. La magie doit être derrière tout ça. En y réfléchissant, la magie d’animation de l’Eté lui vint à l’esprit mais elle connaissait une autre magie pouvant donner vie à des effigies, les Vivenefs en étaient les preuves flagrantes. Or, cette magie n’était plus enseignée, mais le retour de leurs détenteurs sur le continent  la ramenait sur le devant de la scène et parmi les magies suspectes.
Puis elle porta son attention sur l’Observatoire. Trouver refuge en hauteur ? Bonne idée. Agnès les voyait mal combattre ces choses, vu que seule Maelys avait des armes dignes de ce nom. Quoique, depuis le couronnement, elle possédait une dague offerte par le guerrier Serenus, pratique pour se défendre mais certainement peu efficace contre des statues.

Gagner les hauteurs en passant par les plateformes était envisageable. Par contre Agnès n’était pas certaine qu’elles trouvent une issue là-haut, hormis les toits, ce qu’elle indiqua à ses compagnes de mésaventure. Puis l’inconnue posa une autre question et Agnès hocha la tête.
- La magie n’œuvre pas seule, il y a forcément un magicien derrière.  Et le plus souvent, il se trouve à proximité mais suivant ses compétences il pourrait très bien être tranquillement chez lui à plusieurs kilomètres.
Elle-même avait acquis une magie œuvrant à distance. Or, sans précision sur le type de magie, elle ne pouvait formuler que des hypothèses, d’autant que si c’était de la magie du Sang, les Vivenefs démontraient qu’elle agissait sans son instigateur.

Essayer de comprendre pouvait les orienter dans leurs décisions mais Agnès ne voyait pas de solution pour l’instant. Hormis le fait que l’Académie avait été désertée ce qui représentait une masse de personne conséquente à neutraliser. Elle doutait que tous les occupants se soient décidés d’un commun accord à quitter les lieux. Manipulation ? Illusion de masse ? Peut-être bien mais dans quel but ? Terroriser ? Détourner l’attention d’un vol ou autre ? De nombreuses interrogations actuellement sans réponse.
- Je ne sais pas si on sera en sécurité en haut mais on peut toujours tenter. Ce serait préférable plutôt que d’attendre que la porte cède.  
A moins que quelqu’un n’ait une autre idée.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyDim 17 Juil - 21:01


Quête 1.4 • Groupe #3

Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure

Agnès • Maelys • Mélisende • Mélodie • Mélusine




Quête animée par Aura·




Les Anges Pleureurs



   
   
   


Ils sont entrés ! Le tapotement des petits pieds de pierre sur les marches de l'Observatoire annoncent la fin qui approche, et les cinq femmes sont acculées. Les voilà, ces créatures effrayantes, ces montres au visage d'enfant... Ils approchent, de plus en plus près, et nulle magie ne semble avoir prise sur eux. Ils grimpent, avidement, les bras tendus vers les victimes massées les unes contre les autres, sous la lueur diffuse des lunes jumelles qui entre par les baies vitrées de la tour. Ils saisissent les robes, les chevilles, font chuter les femmes qui se débattent, les mains se referment sur les cous fragiles, les dents s'apprêtent à mordre, et...



... et les femmes s'éveillent, affalées pêle-mêle sur les marches du Grand Hall de l'Académie. Autour d'elles, d'autres s'éveillent - visiblement, ils ont aussi vécu le même type d'expérience.
Devant chaque groupe, une statue d'enfant se tient, une main voilant ses yeux, l'autre tendant un parchemin scellé.

L’on peut y lire :

« La magie est un droit de naissance. Elle ne devrait pas être brimée. L’Ordre des Magies Libérées demande la réhabilitation de la magie du Sang.
Ce que vous avez vécu ce soir est un aperçu du pouvoir qu’elle est capable de déployer – le fait qu’elle s’en soit abstenue est un choix délibéré, qui saura sûrement vous éclairer sur la probité des mages qui l’utilisent.
Ce que vous avez vécu, ce soir, c’était une illusion – nous autres, mages de l’Automne au sein de l’Ordre, sommes solidaires de nos frères et sœurs proscrits.
Venez-leur en aide, écrivez au trône d’Ibélène, au trône de Faërie, à l’Académie.
Car après tout, comment être absolument certain que, demain, votre propre enfant ne naîtra pas lui-même doté de la magie du Sang ?
Que la nuit vous porte conseil. »

Une fois leur message remis, les statues poussent un dernier souffle - et l'enchantement qui les animait se dissipe.

Ainsi donc, l'angoisse et la peur, la fuite et la terreur, n'étaient que chimères et rêves éveillés, induits par des mages de l'Automne engagés.

Voilà sûrement qui donne matière à réflexion sur le sujet...




Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule la nuit du 17 au 18 juillet.
IRL : Ce dernier tour va durer jusqu'au dimanche 24/07, 21h.

• Voilà, c'est fini ! Vous pouvez postez autant de fois que vous le souhaitez, raconter l'entrée des petits Anges dans l'Observatoire, votre réveil... Et ce que vous pensez de tout cela.

• Pour ce tour, vous postez autant de fois que vous le souhaitez, mais vos RP devront comporter, si possible, une métaphore filée:cup:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyLun 18 Juil - 18:32

La porte céda et leurs poursuivants pénétrèrent dans l’Observatoire au grand désarroi d’Agnès. Grimaçants faciès, petites mains menaçantes, aucune issue ne semblait possible. Grimper dans les hauteurs comme les singes n’empêchèrent pas  ces anges chasseurs, aussi déterminés qu’un lion ayant senti l’odeur du sang, de se lancer à l’assaut des jambes des demoiselles. Griffer, saisir, tirer, faire chuter, les petits diables harcelaient Agnès et ses camarades. En dépit des coups de pieds qu’elle décochait pour les maintenir à distance, la mage fut jetée à terre.  Tels des vautours, ils submergèrent Agnès, prêts à mordre et déchiqueter les chairs offertes, ciblant plus particulièrement le cou palpitant.

Et le cri d’Agnès resta bloquer dans sa gorge alors qu’elle émergeait de ce cauchemar, haletante. Elle porta un regard perdu et effrayé sur la pièce avant de retrouver ses points de repère et de reconnaitre l’escalier du Grand Hall. Encore tremblante, la mage s’aida de la rambarde pour se redresser et s’y adosser.  La froideur des pierres sous ses fesses lui paraissaient rassurante alors qu’elle manqua de souffle en voyant les anges devant les différents groupes. D’une main fébrile, elle saisit le parchemin tenu par la statue. Un pli amer se dessina sur ses lèvres tandis qu’elle prenait connaissance de son contenu, le lisant d’une voix peu assurée. Automne, Sang, Ordre… Les explications venaient éclairer cette confusion dans laquelle elles avaient été plongées.

- Satanés mages…, lâcha-t-elle en sentant la colère montée devant ces manières. Ce n’est pas ainsi que vous allez vous faire apprécier et réhabiliter. Passés la peur et l’angoisse de l’illusion, Agnès voyait rouge, comme l’attestait son poing crispé sur le parchemin. Elle n’aimait guère être dupée ainsi et vivre une telle expérience ne la mettait pas dans une bonne disposition pour soutenir le retour des mages de Sang. Elle devait s’entretenir avec ses confrères… Agnès se mit debout puis marqua un temps d’arrêt. La nuit était tombée et, même s’il fallait prévenir les autorités, il serait peut-être plus judicieux de tenir conseil après un peu de repos. Laisser le temps à cette montée d’adrénaline de redescendre et mettre de côté les sentiments pour discuter de manière posée sur des éléments factuels. Cela lui semblait plus sensé.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs EmptyLun 25 Juil - 23:08




Quête 1.4 • Groupe #3

Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure

Agnès • Maelys • Mélisende • Mélodie • Mélusine



Quête terminée

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs   Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Marbre, étincelle, et sanglante éclaboussure • Les Anges Pleureurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Quêtes-
Sauter vers: