AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
Réduction de 15% sur la console Nintendo Switch Lite
196.29 € 229.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Madeleine de Sombreflamme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:10



[Sibylle] présente

Madeleine
de Sombreflamme

Celina Sinder

« Laissez tomber vos perles Gentes Dames, et parez-vous d'épines »

Le trait de caractère qui est certainement le plus frappant chez Madeleine est, sans contester,
sa curiosité. En effet, dès son plus jeune âge, la demoiselle se passionnait pour tout. Esprit vif, elle questionne sans relâche et était capable de rester plongée dans la lecture de livres en tout genre pendant des heures. En vieillissant ce côté ne la quitta pas et elle a tendance à se renseigner sur tout ce qui lui semble étranger. Madeleine a d'ailleurs la fâcheuse habitude de ne pas supporter lorsqu'elle ne comprend pas quelque chose et, en général, elle ne lâchera pas l'affaire avant d'avoir totalement compris une situation, une histoire ou encore un terme très technique.
Suite à cette curiosité maladive, il en va de soi que Madeleine a assimilé un certain nombre de connaissances. Et de par son rang,
il est évident qu'elle est une personne cultivée. Cet apprentissage se déroula dès son plus jeune âge d'ailleurs, sous la supervision d'un précepteur qu'elle appréciait particulièrement. Pour elle, il était un vrai puits de science et elle ne s'avisait que très rarement de remettre en doute sa parole. C'est ainsi que la jeune femme a réussi à accumulé des connaissances dans des domaines très variés. Petite, elle avait développé un caractère assez créatif, contre-balançant avec la mentalité première qu'on peut retrouver chez les Beliferiens. Mais en grandissant, elle s'est rendu compte que les mots pouvaient parfois faire bien plus mal qu'un bon coup de poing et s'est donc appliquée à les manier à la quasi perfection. Langue acérée, elle sait appuyer là où ça fait mal et n'hésitera pas à le faire si cela peut lui apporter un quelconque avantage.
De cela découle aussi sa diplomatie. En effet, même si elle a tendance à être assez franche et à ne pas mâcher ses mots, elle va tout de même y réfléchir à deux fois avant d'ouvrir la bouche. D'un parce qu'on lui a appris à ne pas parler inutilement, et de deux, elle ne voudrait pas sortir une phrase trop irréfléchie au risque de faire défaut à la nouvelle maison à laquelle elle est unie. Elle analyse la situation le plus rapidement possible et ne laisse aucune solution de côté ou au hasard. Elle est pour les compromis et les dénouements qui mettent tout le monde d'accord. Cependant, elle est bien consciente de la cruauté dont le destin peut parfois faire preuve et s'il n'est pas possible de contenter les parties engagées, elle défendra sa paroisse avec force et détermination.
La jeune femme est également avenante. Si certaines fois elle apprécie le calme, il n'en est pas moins qu'elle fera tout son possible pour nouer quelques relations par-ci par-là. Elle vécu très mal le fait de terminer orpheline ce qui fait qu'elle supporte assez mal de se retrouver complètement seule. Ainsi elle se débrouillera toujours pour tisser un minimum de liens même si elle sait rester méfiante.
La Loyauté est aussi une singularité qui caractérise Madeleine. La blonde peut parfois avoir du mal à faire confiance mais une fois que cela est fait, sa loyauté peut être mise à toute épreuve. Elle défendra la personne du mieux qu'elle peut. Et souvent, il vaut mieux se retrouver de son côté qu'en tant qu'ennemi...
Du côté des points un peu plus délicats, Madeleine peut parfois être très têtue et butée. Quand elle a une idée en tête, il est très rare qu'elle en démorde. Cela peut aussi se lier à sa vision de perfectionnisme. Elle n'abandonne pas aussi facilement et si certains pensent que ce point peu être associé à une qualité, c'est cependant à double tranchants. Et si par malheur, il en vient qu'elle est tort après avoir défendu une idée, vous pouvez être sûr qu'elle ira bouder dans son coin pendant de longues heures avant de revenir tête haute, un léger air de dédain sur le visage.  
Rancunière et pas des moindre ! Ne vous avisez surtout pas à la trahir... Car elle ne l'oubliera pas de si tôt. Elle a une excellente mémoire et ne risque pas d'oublier votre visage. Elle n'irait pas jusqu'à se donner à coeur joie aux commérages mais... Peut-être pourrait-elle cracher sur votre dos une fois ou deux. Et le pire, c'est qu'elle se délectera de ce moment où elle pourra prendre sa revanche et vous écrabouiller comme un insecte.
Elle a un nez extrêmement développé... ce qui peut être un défaut car elle a du mal à être tolérante en ce qui concerne les odeurs... Alors cela peut être assez insignifiant mais pas pour elle. Madeleine se plaindra sans vergogne si jamais cela ne lui convient pas. Ou si les mots ne sortent pas de sa bouche, faites lui confiance pour trouver un signe physique qui lui permettra de vous montrer que quelque cloche véritablement ! Et elle n'hésite pas à le faire remarquer.
Elle est un brin manipulatrice. Il ne s'agit pas non plus d'un trait de caractère qui ressort tout le temps. Non... Cependant, il lui arrive de pouvoir être frustrée si elle n'obtient pas ce qu'elle veut (l'image d'une petite fille gâtée pourrait-elle ressortir ?) et elle n'hésitera pas à employer certains moyens pour parvenir à ses fins. En temps normal, rien de bien méchant, elle peut user de ses charmes, ayant pleinement conscience des atouts qu'elle possèdes en tant que femme. Mais elle n'ira pas jusqu'à se déshonorer et encore moins depuis qu'elle est mariée. Il lui arrive parfois d'utiliser cette technique sur son époux...
Enfin, il arrive à Madeleine d'être susceptible. Alors pas tout le temps, en réalité cela dépend énormément de son humeur. Mais il se peut qu'elle prenne mal certaines réflexions qui ne se voulaient pas forcément méchantes d'un premier abord.  



©️️ Praimfaya
Lorsqu'elle était plus jeune (soit vers ses quinze ans) elle a fait des pieds et des mains pour pouvoir apprendre à se défendre seule. Ayant, à cette époque,
encore plus de mal à faire confiance que maintenant,
elle estimait qu'elle était la seule sur qui elle pouvait réellement compter pour assurer sa sécurité. Cependant,
la position de la femme là où elle est né n'est pas forcément la plus parfaite qu'il soit... Du coup elle a du fortement insister pour parvenir à ses fins et obtenir ce qu'elle voulait. Les négociations furent rudes et réussit à pouvoir apprendre à se servir correctement d'une petite dague; objet qu'elle garde régulièrement et soigneusement sur elle, planquée dans un bas en général.



©️️ Love
Âge :aujourd'hui, vingt-six années la sépare du jour où elle a poussé son premier cri.
Date et lieu de naissance : le 23 Décembre 976, à Hacheclair, ville bien aimée.
Statut/profession : A présent Duchesse de Sombreciel, elle a laissé tomber son ancienne allégeance pour embrasser un nouveau Duché.
Allégeance : Elle se tiendra aux côté du Duc de Sombreciel, Castiel puisqu'elle est liée à lui depuis le jour où elle l'a épousé. Si elle a mis un petit temps à l'accepter, il devient naturel que maintenant, il a tout son soutien.
Dieux tutélaires : Maari et Mnémosie.
Groupe principal : Les Gardiens de la Tradition
Groupes secondaires : Noblesse.



Manteau sombre qui s'étend, la nuit est déjà installée depuis plusieurs heures. Des yeux s'ouvrent, soudainement et scrutent la pénombre, un air de légère panique les emplissant. Elle n'ose bouger, encore tétanisée par un rêve ayant jouer avec son esprit quelques minutes plus tôt. Elle remue enfin un orteil avant de trouver enfin le courage d'empoigner le drap immaculé qui recouvre son corps. D'un geste lent, elle le dégage et décide de finalement se lever. Elle frissonne lorsque ses pieds entrent en contact avec le sol pierreux de la chambre à coucher.
L'instinct maternel est trop fort; elle se lève et sa longue tunique blanche de nuit retombe sur son corps, ne laissant entrevoir qu'une épaules à la grande pâleur, accentuée par l'éclat de la lune qui s'engouffre par la fenêtre. A pas de loup, elle se dirige vers l'imposant berceau: le sang de son sang, la chaire de sa chaire... L'être qu'elle aime à présent le plus au monde. Elle tend la main, geste à la limite du désespoir, comme si elle avait encore besoin de la toucher alors qu'elle la tenait dans ses bras quelques heures plus tôt. Sa peau picote à l'idée de la perdre et les larmes montent aux yeux. Sa fille... Si frêle et fragile... Mais voyant qu'elle dort comme une masse (du moins pour l'instant), Madeleine suspend son geste et finit par abaisser son bras, à contre coeur, le laissant revenir le long de son corps. Le tableau familial semble parfait... Oui semble... Car depuis un certain temps, un élément manque à l'appel, il se fait plus discret, plus distant et la jeune femme commence à se poser des questions. Aurait-elle fait quelque chose pour contrarier son époux et duc ? Elle a beau chercher, elle ne voit pas. Le doute s'installe et suite au rêve c'est l'angoisse qui s'infiltre lentement dans son inconscient. La duchesse se retrouve un peu apaisée alors que ses yeux reviennent se poser sur sa progéniture; ses tous petits doigts viennent de remuer, comme s'ils cherchaient à attraper un objet invisible. Madeleine sourit, comme fascinée. Bien des femmes conseilleraient de profiter des courts moments de répit qu'un bébé peut apporter lorsqu'il est endormi... Surtout en étant seulement âgé de quelques mois. Mais la jeune femme s'en fiche, elle ne veut pas écouter, elle est têtue. Elle est là, parfaitement éveillée. Tirée de son sommeil par un souvenir d'enfance coriace, elle décide d'enfin lâcher sa surveillance accrue. D'une geste machinal, elle attrape une étoffe dans laquelle elle s'enveloppe, retrouvant ainsi une douce chaleur. Elle pousse la lourde porte et se retrouve dans un long couloir. Alors qu'elle laisse traîner une main fine sur le mur froid, les pensées l'accaparent et la voilà bientôt perdue dans les nimbes de ses mémoires.

***

Le premier sentiment qui finit par s'emparer d'elle fut la tristesse. Elle n'a toujours pas digéré la mort de ses parents, et même si elle ne se souvient pas vraiment de tous les détails car bien jeune, des flash reviennent encore et encore. Le couloir dans lequel elle se trouvait s'efface peu à peu pour laisser place à une large pièce qui était, elle le pense, la chambre de ses parents.

Bien des années plus tôt, à Hacheclair...

Accrochée aux jupes d'une gouvernante, Madeleine entendait tousser et cracher. Elle se souvient des corps frêles de ses parents, faisant soulever les lourdes couvertures déposées sur le lit dans l'espoir de les réchauffer. Ils se plaignaient. Et le froid avait déjà pris possession de leurs âmes. Ô destin cruel et fourbe... Pourquoi venais-tu te mettre en travers du bonheur d'une telle famille ? On l'avait que très rarement autorisée à pénétrer la chambre des maîtres, voulant la préserver de l'épidémie qui faisait déjà des ravages sur les terre Béliferiennes. Parfois elle restait quelques heures dans sa chambre à jouer, entourée de petites poupées. Puis on lui donnait enfin la possibilité de voir ses parents. Elle n'y croyait pas et ne concevait que très peu cette notion de "mort", pensant qu'il s'agissait plus de quelque chose qu'on utilisait pour faire peur aux enfants de son âge pour qu'ils se tiennent tranquille.
C'est sa mère qui partie en premier. Quelques jours avant de rendre son dernier souffle, Madeleine avait pu s'approcher de sa génitrice à une distance suffisante. Et cette image serait gravée à jamais dans sa mémoire: des joues creusées, un teint plus pâle que d'habitude, des cheveux collés aux tempes et des lèvres sèches. La gente Dame avait tourné des yeux vitreux vers son enfant et avait tenté de lui sourire. Dans un murmure, elle avait voulu la rassurer: "Tout ira bien". Jusqu'au bout elle avait eu une conduite de mère. Et si elle n'avait pas manqué de forces, elle aurait tant voulu pouvoir serrer le corps de sa fille une dernière fois. Lorsqu'un spasme avait parcouru ce qui restait de la duchesse, les yeux de Madeleine s'étaient agrandis d'une peur sans nom. Elle avait commencé à trembler, comme si un froid des plus terrible venait de la saisir. Des ordres avaient été lancés alors que sa mère souffrait. Elle se souvient encore des éclats de voix inquiets, du médecin qui s'afférait et enfin de la main ferme qui avait empoigner son épaule délicate pour la sortir de la pièce le plus vite possible. Lorsque la nouvelle de sa mort parvint jusqu'aux oreilles de la princesse, cette dernière se trouvait dans sa chambre, aux côtés de sa gouvernante. La grande maison devint très vite silencieuse, morne et sombre. Discrètement, on regrettait la disparition de la duchesse.
Et puis un jour, si on tendait l'oreille, on put entendre de faible sanglots. Si on poussait une porte, on pouvait apercevoir une petite fille haute comme trois pommes réfugier dans les jupes de sa gouvernante, s'y accrochant comme s'il s'agissait de son seul point de sauvetage. Ses poings étaient crispés et Madeleine tentait d'étouffer ses pleurs. Alors qu'elle tourna une dernière fois la tête vers la fenêtre de sa chambre, la gouvernante lui tapota le sommet du crâne et lui dit d'une voix calme:

-Pleurez donc mon enfant, aujourd'hui vous en avez le droit...

Et le blondinette ne se fit pas prier.
Quelques temps plus tard, le mot Orpheline était murmuré dans chaque recoins. Le père de Madeleine venait de sombrer à son tour. Seule, elle était seule. Alors que la tristesse de la perte de sa mère lui faisait toujours un mal de chien, nouait sa gorge et la mettait bien souvent aux prises de sanglots incontrôlés, elle dû encaisser une seconde fois la mort.
Adulte, elle a encore du mal à accepter sa situation d'orpheline et plus jeune, elle en voulait à ses parents de l'avoir abandonnée, de ne pas s'être battus assez fort pour rester avec elle... Aujourd'hui elle sait... Et elle ne pourra que ressentir une reconnaissance éternelle envers sa grand-mère et son cousin...


***

Le second sentiment qui lui vint en mémoire fut de la joie mêlée à une certaine curiosité.
Après la mort de ses parents, elle avait rejoint son cousin, Martial de Bellifère, prince héritier. Secrètement, il était son modèle; après tout il était l'enfant qu'elle côtoyait le plus souvent, et le reste du temps elle préférait poursuivre avec assiduité son éducation et rester plongée dans tout type d'ouvrages. Ce qu'elle aimait lire... Et c'est l'Histoire d'Arven qui la passionnait par dessus tout. Il y avait tant de choses à apprendre, tant de subtilités à retenir... La fascination était toujours plus grande et le seul qui arrivait à la tirer de cette profonde contemplation était Martial... Elle le voyait toujours lorsqu'il passait près de la porte entre ouverte, elle pouvait entendre son pas qui était encore léger à l'époque; et elle s'avait qu'elle allait s'arrêter un mètre plus loin, attendant que Madeleine quitte sa lecture pour venir le rejoindre. Et toujours, la jeune fille fermait le livre pour se précipiter vers la porte et les deux enfants partaient en courant dans les couloirs.
A ce moment là, tout n'était plus qu’insouciance. Les rires s'échappaient des fenêtres du duché et il n'était pas rare qu'ils arpentent le domaine en long en large et en travers toute la journée; et même s'ils le connaissaient par coeur, ils ne s'en lassaient pas. La relation qu'ils avaient tissée était forte. Pour Madeleine, Martial était comme un tout, une partie de son être, il était ce frère qu'elle n'avait pas eu le temps d'avoir... Ce frère qu'elle avec qui elle aurait pu jouer si la maladie n'avait pas emporté trop tôt ses parents. Elle tentait de restait le plus possible dans son sillage, l'observait avec admiration. Elle lui confiait ses craintes et ses doutes, ses joies et ses peines. Madeleine eut le coeur déchiré lorsqu'elle du le quitter alors qu'elle fut enlevée par Castiel de Sombreflamme et ainsi s'unir au duché de Sombreciel. Elle aurait tant voulu passer plus de temps avec son cousin, pouvoir le revoir aussi souvent qu'elle le voulait. Mais plus rien n'était aussi simple...

***

Frustration suivie d'une pointe de malice... Deux sentiments contradictoires viennent se nicher en elle alors qu'elle avance un peu plus dans le couloir du duché de Sombreciel.

A présent elle se souvient de l'arrangement fait lors du Tournoi des Trois Opales... Un mariage arrangé... Vu son rang, elle savait que cela lui pendait au nez depuis un petit moment. De plus, ce n'était pas comme si elle avait son mot à dire sur la chose. Obéir voilà ce qu'elle devait faire... Obéir sans objection, sans défendre ce qui lui tenait à coeur, sans pouvoir se défendre tout court... Et lorsqu'elle entendit pour la première fois le nom de celui présupposé au titre de futur époux, elle frissonna: Castiel de Sombreflamme. Le duché de Sombreciel... Rien de bien rassurant vu les déboires des deux duchés...
Elle avait le sentiment qu'elle ne méritait pas cela mais encore une fois, elle n'avait pas son mot à dire. Elle se souvenait encore des autres Dames qu'elle avait pu côtoyées. Ces dernières s'étaient bien souvent étonnées que Madeleine ne soit pas encore mariée l'année de ses vingt-cinq ans. Ô Destin cruel, comme tu avais du les entendre... Tu t'étais certainement délecté de cette conversation... Elevée en parfaite princesse, Madeleine avait toutes les qualités requises pour être enfin mariée. Mais elle rêvait d'aventures, de parcourir le monde, se sentant peu à peu trop à l'étroit à Hacheclair. Elle rêvait de parcourir le continent, de découvrir de nouveaux horizons...
Le tout en fut décidé autrement. Quoi que ! Epouser le duc de Sombreciel lui permettrait de changer de paysage, bien que ce n'était pas vraiment ce qu'elle avait en tête au départ. Elle se souvint encore du regard que lui avait lancé Martial et lorsqu'elle avait été enlevée par Castiel, son coeur s'était de nouveau déchiré.
- Reste..., avait murmuré Martial, comme dans une ultime supplique, un ultime espoir.

Madeleine l'avait regardé droit dans les yeux. Son regard s'était voilé d'une profonde tristesse. Elle avait tendu un bras vers lui, n'osant le toucher, comme si elle tentait de garder ce lien si spécial qui les unissait. Sa décision avait déjà était prise... De toutes les façons ce n'était pas vraiment à elle de pouvoir contester. Mais elle était déchirée entre l'envie de rester avec lui et le désir de partir vers un nouveau territoire. Elle savait que si elle partait, Martial et elle n'aurait plus jamais la même complicité qu'avant.

-Pardonne moi..., avait-elle prononcé d'une voix qui trahissait déjà des sanglots qu'elle ne voulait cependant pas déverser devant lui.

Et c'est ce même jour, ce même soir, qu'elle fut enlevée. Elle n'oubliera jamais le premier contact physique qu'elle eut avec le Duc de Sombreciel alors que ce dernier s'empara délicatement de sa main frêle pour la frôler de ses lèvres et y déposer un charte baiser. Madeleine frémit, Madeleine fut surprise de penser que ce contact lui plaisait, Madeleine avait hâte...


***

Joie étrange mélangée à une point d'inquiétude. C'était ce qu'elle avait commencé à ressentir fin février alors qu'elle prenait à peine ses marques au Duché de Sombreciel. Mais cela faisait peut-être deux ou trois jours qu'elle ne se sentait pas bien. Elle était prise de vertiges et de nausées qui avaient tendance à perturber son planning journalier. Si bien que le médecin finit par être appelé, Castiel s'inquiétant de la santé de sa nouvelle épouse. Elle grommela au départ, disant que cela allait passer puis finit par se plier à sa requête.
Elle se retrouva alors allongée dans son lit, alors que le professionnel recherché s'afférait autour d'elle pour tenter de savoir ce qu'elle avait:

- Je savais que je n'aurais pas dû manger ce poisson à la fraîcheur douteuse il y a quelques jours..., tenta-t-elle pour détendre l'atmosphère.

Quand on finit par lui dire que son état était tout a fait normal et simplement du à un petit être qui se développait dans son utérus, elle restait un moment interdite; puis elle ouvrit la bouche mains rien de réussi à sortir. Elle se leva et finit par faire les cent pas dans la pièce spacieuse. Madeleine ne savait pas comment elle devait prendre la nouvelle. D'un côté, elle était tiraillée par la peur, ne s'attendant pas à ce que cela arrive si tôt. Allait-elle être une bonne mère ? Et d'ailleurs comment s'y prenait-on pour élever un enfant ? Nerveusement, elle mordillait vivement sa lèvre inférieure, alors que sa robe tournoyait en rythme de son pas autour de ses chevilles.
Puis après la peur, ce fut une douce sensation qui l'envahit. Elle stoppa net son petit manège et réalisa que l'instinct maternel était déjà en train de faire son chemin jusqu'à son coeur. Il ne pouvait pas en être autrement, elle allait aimer son enfant plus que tout. Et Madeleine était certaine qu'avec Castiel à ses côtés, tout serait plus facile. Elle avait eu du mal à l'admettre, mais finalement elle avait développé une forte affection pour son mari. Il faisait tout son possible pour qu'elle se sente comme chez elle à Sombreciel et elle devait avouer que l'attention qu'il lui témoignait contribuaient largement à la séduire. Bien entendu, ce n'était pas les cadeaux qu'elle appréciait le plus mais passer du temps en sa présence et le voir s'afférait à se comporter comme le mari le plus avenant au monde. Elle souriait souvent alors qu'elle l'observait du coin de l'oeil. Si au tout début elle avait été timide envers lui, elle s'améliorait peu à peu.
C'est ainsi qu'elle se dit qu'ils formeraient une famille unie et elle était certaine de pouvoir compter sur le soutien inconditionnel de son mari lors de sa période de grossesse.
Elle posa une main sur son ventre et ses yeux se volèrent alors que des larmes de joies montaient doucement. Lorsque la porte s'ouvrit pour laisser finalement passer Castiel, elle releva la tête et posa alors sur lui un regard des plus tendres qui en disait long. Oui, elle n'avait plus la moindre appréhension, du moins pour le moment.

***

Douleur intense. En Novembre, un cri puissant s'échappa d'une des fenêtres du Duché. Madeleine était allongée dans son imposant lit, vêtue d'une simple chemise de nuit alors que du personnel s'activait de façon bien plus effrénée qu'à l'habitude. L'heure était enfin arrivée, la Duchesse allait donner naissance au premier enfant du couple. Le visage de la jeune femme était crispé et ses mains étaient refermés avec vigueur sur les draps. Elle poussa un nouveau cri alors qu'une nouvelle contraction venait d'ébranler son corps:

- Il va falloir pousser, Ma Dame, affirma clairement la sage-femme qui avait la charge d'aider Madeleine dans son travail.

La blonde ne se fit pas prier; si cela lui permettait de mettre fin à ses souffrances en expulsant l'être qui la torturait littéralement, c'était avec plaisir qu'elle se livrerait à cette tâche. Elle sera les dents alors que sa respiration devenait saccadée et que ses jointures devenaient plus blanches que les draps à force de les serrer trop fort.
Lorsque l'ultime effort arriva, la douleur fut si vive que Madeleine ne put se retenir d'hurler:

- Plus jamais ça !!


*Pfff, tu parles ma vieille... T'es bien trop sensible aux plaisirs de la chair pour ça...*

Elle s'étonna face à cette pensée des plus déplacées un instant pour revenir à la réalité alors qu'un tout nouveau cri emplissait la pièce. Sous l'effort, elle s'affala et laissa lourdement retomber sa tête sur la pile d'oreillers. Puis finalement, elle tenta de chercher du regard l'enfant qu'elle venait de mettre en monde. Elle tendit les bras et se mit à geindre pour marquer son mécontentement, indiquant alors qu'elle voulait tenir son nouveau né. Quand la sage femme finit par arriver, elle lui déposa le corps dans les bras. Elle s'émerveilla en constatant son poids. Il était si petit !

- Félicitation Ma Dame, c'est une petite fille.

Une fille... Les yeux de Madeleine fixaient avec émerveillement ce miracle de la vie. Elle n'entendit quasiment plus rien jusqu'à ce que le Duc vienne rencontrer à son tour le nourrisson.

Mais le bonheur fut assez rapidement balayé alors qu'elle constatait que l'état de son époux ne s'arrangeait pas... Madeleine n'arrivait pas à dormir alors qu'elle veillait chaque nuit sur son enfant à défaut de pouvoir veiller sur Castiel. Elle le sentait bien, il s'était renfermé, il ne lui parlait plus aussi ouvertement, semblait quelques fois gêné face à elle et Madeleine arrivait à penser qu'il lui cachait quelque chose. Une autre femme ? Non, cela ne pouvait pas être un sujet aussi simple car il y en avait bien une autre mais l'ancienne Belliférienne en avait rapidement entendu parlé puisque Castiel l'avait demandée en mariage. Si Madeleine avait mis du temps à se faire à cette idée, la polygamie étant une idée bien inimaginable chez les Bellifériens. Mais au final, elle s'était dit qu'Alméïde d'Erebor pouvait certainement devenir une alliée de taille et avait tenter de se dire qu'elle ne devait pas juger avant d'avoir rencontrer la Dame; cette idée était si bien ancrée dans l'esprit de la jeune femme qu'elle s'était surprise à avoir hâte d'une rencontre prochaine. Elle était donc persuadée que l'état changeant de son mari ne concernait pas une quelconque donzelle... Et le fait de ne pas savoir l'angoissait au plus haut point. Elle avait tenté d'avoir une conversation avec lui mais il avait adroitement évité le sujet... C'était avec un gros soupir de résignation que Madeleine avait baissé les armes. La bataille avait peut-être était perdue mais la jeune femme n'avait pas dit son dernier mot, elle était prête à continuer cette "guerre" de l'ombre. Elle espérait bien pouvoir le confronter de nouveau et enfin lui tirer les vers du nez.

***

Les souvenirs se dissipaient peu à peu et Madeleine se retrouve dans l'instant présent. Inconsciemment, elle se rend compte que ses pas l'ont ramenée à sa chambre. Elle entend Odette chouiner et se précipite dans la pièce, oubliant tout trace de ses souvenirs qui l'harcelaient. Elle entre sur la pointe des pieds, elle soupire: Castiel n'est pas là. Elle frissonne malgré l'étoffe qui la recouvre. Elle s'approche du berceau et constate que la petite ne s'est pas réveillée, ce n'était peut-être qu'un son émis dû à un rêve:

- Dors petite étoile, dors tant que tu le peux...
, murmure-t-elle posant un regard chargé d'amour à sa progéniture.

Elle est tourmentée, la petite Belliférienne. Elle recommence à faire les cent pas... Elle ne dors presque plus, cherchant à le cacher de tous. Elle s'inquiète, son esprit en permanence consumé par l'inquiétude et la peur. Elle va s'asseoir avec délicatesse sur le large lit, de l'autre côté. Elle pose une main tremblante sur l'oreiller impeccable, signe qu'elle s'est retrouvée seule ce soir. Castiel lui manque... Elle ne sait plus comment se comporter avec lui... Elle espère un peu plus chaque jour obtenir une explication. Elle aurait tendance à être sur son dos, tout le temps. Cependant elle sait qu'elle ne doit pas le brusquer; Madeleine espère tout simplement qu'il s'ouvrira un jour à elle. Elle a peur pour lui alors qu'elle ouvre un petit tiroir et en sort une lettre rédigée de la main de époux. Il la rassure, il va bien après ce qui est arrivé à l'Académie. Madeleine tremble à nouveau alors qu'elle ne peut qu'imaginer ce qu'il s'est passé cette nuit là. Les larmes coulent lentement sur ses joues, chaudes et lourdes; elle voudrait le serrer contre elle, tout simplement pouvoir l'apaiser. Mais il reste de marbre, il ne l'a pas habituée à ce genre de comportement. La belliférienne est perdue; elle se lance à corps perdue dans la surveillance et l'éducation de sa fille pour oublier. Elle erre bien souvent dans la propriété, telle une ombre ou un fantôme gardant son domaine. Elle tente de ne rien laisser paraître.

Madeleine veut le retrouver, son Duc. Elle erre dans la chambre, retourne veiller sur sa fille. Elle sait que dans quelques heures, la petite poussera un cri strident, indiquant qu'elle n'a plus du tout envie de dormir. Et encore, pour son âge si peu avancé depuis sa naissance, la Duchesse estime qu'Odette est relativement calme. Soulagement. Elle se traîne de nouveau jusqu'au lit, telle une marionnette privée de volonté réelle.
Alors qu'elle vient à peine de poser sa tête sur l'oreiller, la bras des rêves viennent s’abattre et l'emportent sans demander leur reste...  




La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Une peur grandissante, sans aucun doute. La guerre n'avait pas assez fait d'innocentes victimes, il faut maintenant faire entrer dans la danse une donnée nouvelle. Un mystère épais et qui la laisse des plus perplexe. De nature curieuse, Madeleine a tenté de mettre une explication rationnelle sur le "phénomène"... Mais rien n'y fait et cela la déstabilise au plus haut point, engendrant donc la peur en son être. Elle s'est bien entendu fait un souci monstre à cause de la présence de Castiel à l'Académie, ce soir là. Lorsqu'elle a appris la nouvelle, c'était comme si son coeur s'était arrêté de battre. Non, définitivement, elle ne peut que ressentir cette inquiétude permanente et une peur viscérale. Tout cela ne lui inspire rien de bon...

Une trêve hivernale a été déclarée entre Ibélène et Faërie. Comment ton personnage voit-il la guerre entre les deux empires ?
• Un espoir; peut-être un retour à la raison. Malgré ses origines et le sang qui coule dans ses veines, la jeune femme n'a jamais été adepte de toute cette violence. Rien que d'imaginer le carne d'un champ de bataille, cela lui retourne le coeur; et pourtant elle sait que chacun doit apprendre à se défendre...
Avec cette guerre, elle ne cachera pas qu'elle s'inquiète pour son cousin. A se rappeler son petit sourire espiègle, elle sait qu'il ne tombera pas si facilement... Mais elle ne peut pas s'empêcher de s'inquiéter... Madeleine sait aussi qu'en général, un conflit finit toujours par avoir une fin. Et c'est pour cela qu'elle ne voit pas cette trêve s'éterniser... Rien que pour l'honneur de ceux qui sont déjà tomber sous les larmes des adversaires... Même si son avis est différent, elle n'a tout simplement pas assez de poids pour faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre...

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Madeleine n'y est que très peu allé. Ce qu'elle peut en dire, ce qu'elle admire la partie Haute et ses tours qui s'élèvent majestueusement vers le ciel. Pour la partie Basse elle ne s'y est que peu attardé, sachant qu'il vaut mieux éviter d'y aller seul, sauf si on a l'habitude d'y slalomer depuis sa plus tendre enfance. De ce qu'elle a pu lire et également observer, elle déplore cette démarcation assez visible entre Ville Haute et Ville Basse. Cependant, elle n'est pas fermée à l'idée d'y retourner, curieuse de pouvoir partir à la découverte de nouvelles cultures. Car il va de soit que Lorgol est une ville cosmopolite qui ouvre des perspectives d'apprentissage importante... Et la curiosité de la Duchesse ne reste jamais bien longtemps en sommeil.







Dans la vie, je m'appelle Marion et j'ai 24 ans. J'ai découvert le forum via PRD et voici ce que j'en pense : Non mais c'est quoi cette beauté ?! Je suis tombée in love dès que j'ai posé les yeux dessus ! Félicitation pour cette petite merveille ! Un contexte original, une création très complète et ça fait plaisir à voir !! .
 




Récapitulatif

Madeleine de Sombreflamme

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Celina Sinren
♦️ Compte principal : Oui

Ne conserver que les lignes remplies
♦️ Noblesse : Duchesse / Sombreciel



Dernière édition par Madeleine de Sombreflamme le Jeu 14 Déc - 11:48, édité 69 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:11


Madeleine de Sombreflamme et Castiel de Sombreflamme

Tout vient à point qui sait attendre

6 Décembre 1002



Bruit léger des jupes qui dansent au rythme des cent pas. Madeleine est nerveuse, très nerveuse. Elle mastique négligemment la peau se trouant autour de ses ongles depuis quelques minutes déjà. Elle s'inquiète la Duchesse de Sombreciel. Elle tente une approche envers son époux depuis plusieurs jours déjà, mais rien, il ne s'ouvre pas à elle. Elle est blessée, elle voudrait retrouver celui qu'elle a connu quelques mois plus tôt.
Esprit habile, elle a tenté de trouver un sujet de conversation où elle pourrait discrètement se renseigner. Manœuvre subtile connue de la gente féminine, elle se doit de redoubler d'astuces pour pouvoir de nouveau se hisser à ses côtés et qu'il désire sa présence. L'éclair de génie arriva alors que les yeux de la jeune femme s'étaient posé sur sa fille; personne ne pouvait ignorer l'importance que l'héritier accordait à son héritière. Un jour, Madeleine en avait presque été jalouse. Puéril... Mais les sentiments humains sont d'une complexité sans nom et elle ne peut maîtriser tout le temps ce qu'elle ressent. Tout ce qu'elle peut se permettre, c'est d'éviter de trop les montrer.

Elle fait les cent pas devant la bibliothèque la Béliferienne. Elle a refermé son piège, guettant les déplacements de son époux dans le but de le retrouver et pouvoir enfin lui parler, en tout liberté et sans présence "nuisible" autour d'eux. Elle ne pourrait se comparer à un oiseau fondant sur sa proie mais elle doit bien avouer qu'elle se sent un peu honteuse de devoir mettre en place un stratagème pour pouvoir parvenir à ses fins. Madeleine tient vraiment à se retrouver seule avec lui, espérant ainsi une discussion bien plus personnelle et surtout sans retenue d'informations.
Elle prend une profonde inspiration, fronce les sourcils et prend enfin son courage à deux mains. Fébrile, elle pousse la porte en bois massif qui la sépare encore quelques secondes de son but ultime. Elle se glisse le plus discrètement possible dans la pièce, laissant tout juste la place pour faire passer son corps mince et referme la porte en faisant le moins de bruit possible. Déjà les hautes étagères s'étalent devant ses yeux et Madeleine couve du regard les tranches en cuir qui se présentent à elle. Amoureuse des livres, elle ne peut qu'être émue à chaque fois qu'elle pose un pied dans cette pièce. Instinctivement, elle n'a pas besoin de chercher Castiel, elle sait où il sera. Elle s'arrête un instant, sous une haute fenêtre qui laisse entrer la lumière du matin et la réchauffe doucement. Elle est étonnée la Duchesse... Étonnée de constater qu'elle a appris à le connaitre, son époux... Elle ne s'y attendait pas, vraiment pas. Cette tendresse qui n'était pas des plus présentes lors de leur mariage, aujourd'hui elle est irrévocable. Madeleine tremble de nouveau; ce petit frisson remonte le long de son échine.

Alors qu'elle l'a enfin dans sa ligne de mire, ses joues se tintent de rose, très légèrement. Intimidée certainement... Surtout depuis son changement de comportement; elle craint à la fois de se retrouver là comme elle le désir ardemment. Aujourd'hui elle a l'impression d'être devenue si prévisible...
Silencieusement, elle arrive à sa hauteur; plongé dans l'examen d'un ouvrage, il n'a pas semblé la remarquer. Premier raclement de gorge; Madeleine fait la moue; raclement qui ressemble plus à un feulement de chat apeuré. Un second, plus assuré; voilà qui est mieux:

- Castiel, aurais-tu un moment à m'accorder ?
, finit-elle par se risquer.

Elle n'ose le toucher et reste à une distance respectueuse; elle a décidé de le laisser approcher, de lui donner le temps dont il a besoin. Habilement, elle décide de rebondir, pour apaiser son tempérament dès le départ. Elle sait qu'elle sujet elle doit aborder pour l'adoucir:

- Je sais que je m'y prends certainement un peu tôt mais... Je voudrais parler d'Odette...

Elle lui accorde un regard bienveillant et un timide sourire vient étirer ses lèvres roses. Elle joue avec une mèche de ses cheveux blonds, attendant que la sentence tombe, irrévocable et lourde.


Dernière édition par Madeleine de Sombreflamme le Jeu 14 Déc - 18:51, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:12

Bienvenue parmi nous, Madeleine ! Je suis ravie de te voir prendre ce PV :coeur:

Je rajoute le E manquant à ton pseudo de suite :sisi:

Bon courage pour ta fiche :calin:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:13

Bienvenue chère future consort :**: :**: :**:
J'en connais un qui va bondir de joie :haww:

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as la moindre question :siwi:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Martial de Bellifère
Martial de Bellifère

Messages : 647
J'ai : 27 ans
Je suis : Duc de Bellifère

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Bellifère avant tout, Ibélène mais non l'homme sur son trône.
Mes autres visages: Gauthier ; Jehanne ; Hector ; Meldred
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:16

JE SUIS LA AVANT L'AUTRE le pas beau même que :argh: :haww:
Bienvenue cousine :fan: :fan: C'est trop bien :fan: Bon courage pour ta fiche :roule: :haww:


CE BÉBÉ EST MORT À L'APOCALYPSE.
(Je suis fun, joie et amour)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:19

En provenance du plus beau duché. :sisi: Quelle beauté la Madeleine, elle donne faim. :arrow:

Bienvenue et bon courage pour la fiche ! (et pour supporter son duc :geu: et ce duché de dépravé :geu: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:21

Astrée - > Aaaah super! Merci pour l'ajout, je ne comprends pas pourquoi ça ne fonctionnait pas :mdr:

Merci à vous quatre pour votre accueil, je fais de mon mieux pour avancer le plus vite possible, j'ai hâte de vous rejoindre :**:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:23

Riri, couché :argh:

Bienvenue à toi Madeleine :pompom:
Bon courage pour ta fiche ! :coeur: :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:26

Cet avatar est superbe :argh:

Bienvenue et bon courage :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:31

Par contre, on commence notre MAJ anniversaire demain (à 14h), et elle sera un peu longue, donc si jamais, sauvegarde ou garde ouvert ce dont tu auras besoin :siwi:

Je te cite le message que l'on a envoyé à cette ocassion !

Le Destin a écrit:
Chers petits dragonnets,

Le Destin et la Fatalité tiennent à vous rappeler que la MàJ commencera samedi 2 décembre à 14h. :panic:
S'agissant d'une MàJ anniversaire au contenu fort conséquent, la réouverture est prévue dimanche en fin de journée, mais pourra éventuellement être retardée. :hm:
Pensez bien à récupérer vos RP en cours / vos fiches de présentation, si vous souhaitez travailler dessus pendant la période de travaux ! :keu:

Bien à vous,
Le staff. :geu:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:44

Bienvenue Madeleine et bon courage pour ta fiche :pompom:


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Madeleine de Sombreflamme 620681ChienDeBerger
Madeleine de Sombreflamme Z6jWz9PB_o
Madeleine de Sombreflamme 1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Madeleine de Sombreflamme LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 11:53

Bonjour, bienvenue :coeur:

Je suis d'accord, cet avatar est vraiment magnifique :**:

Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 13:46

Bienvenue Madeleine, chère chère chère cousine :keur:
Si Castiel te fait pleurer, Martial et moi on pourra s'entendre pour une fois et venir te chercher en grande pompe :hihi:

Bon courage pour ta fiche!








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 13:52

Mon épouse :**: Bienvenue ici, Marion, avec ce choix de personnage que je puis seulement approuver de tout mon cœur :haww: :hihi: Si tu as la moindre question, je suis tout à toi :love1:


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Madeleine de Sombreflamme 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Shahryar Khamsin
Shahryar Khamsin

Messages : 419
J'ai : 34 ans
Je suis : Assassin de la Confrérie Noire et Adepte de la Corde

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, Solal, l'Ecoutant de la Corde et Anthim, le sultan d'Erebor
Mes autres visages: Denys ◊ Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 13:59

Oh une Madeleine :**: Quel bon choix de PV :vv: J'espère que tu t'amuseras bien avec, car elle promet de grandes choses :haww:
Bienvenue en tout cas et bon courage pour ta fiche :mimi:








Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Gabrielle de Faërie
Gabrielle de Faërie

Messages : 1665
J'ai : 29 ans
Je suis : Princesse impériale, mage du Printemps ; baronne du Ru-d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et son peuple
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 13:59

Bienvenue par ici! :vv:




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 14:09

Merci à tous, vous être trop adorable !!! Je prends note pour la mise à jour, merci d'avoir fait passer l'info !

Lauriane -> Bridget cette beauté !! :**:

Séverine -> Aaaah venez me chercher, je sens que je vais finir maltraitée :mdr:

Castiel -> Ciel mon époux ! Mais je me ferai un malin plaisir de te harceler si besoin :hihi:

Encore merci tout le monde :coin: :coeur:

J'ai une petite question concernant l'avatar !! Est-il obligatoire ? Non parce que j'ai beau adorer cette actrice... Malheureusement les ressources graphiques la concernant (du moins avatar) sont très très light :pleure:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 14:13

Pour ce qui est des ressources, on peut t'en trouver :cute:
J'ai moi-même fait des avatars sur elle, que tu pourras retrouver ici :
http://lemontartcreations.tumblr.com/tagged/celina%20sinden

S'il faut, je peux en faire d'autres d'ailleurs :keur:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 14:39

Bienvenue ! Bon courage pour la fiche !








Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 15:11

Madeleine :siwi:

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche :leche:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 15:18

Merci à vous deux <3

Almeïde -> Mais t'es un amour !!! :**: :coin: Roooh comme ils sont beaux !!! *.* C'est super sympa de proposer, si t'es inspirée je ne dis pas non, après grâce à toi j'ai pu me fournir, merci beaucoup :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 15:38

Bienvenue belle-sœur :**: Courage pour ta fiche et amuse-toi bien parmi nous ! :pompom:



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 17:56

Bienvenue, jolie Madeleine !
Excellent choix de PV, tu vas faire des heureux ! :**:

Tu as un mois pour terminer ta fiche, pense à nous tenir informées régulièrement de ta progression. :pompom:
Tu peux tout à fait demander un parrain ou une marraine dans la section de Parrainage ; de même, la section Demandes et Questions est à ton entière disposition en cas de besoin !
Bon courage pour ta fiche, j'ai très hâte de découvrir Madeleine sous ta plume. :siwi:










Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 18:29

Madeleine :siwi:
Bienvenue ici, bon courage pour ta fiche :bounce:


Madeleine de Sombreflamme YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme EmptyVen 1 Déc - 19:55

Madeleine ! :cute:
Bienvenuuue et bon courage dans ce pays de dépravés ! :hihi:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Madeleine de Sombreflamme   Madeleine de Sombreflamme Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Madeleine de Sombreflamme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Oubliettes-
Sauter vers: