AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Kingston A400 – SSD interne – ...
Voir le deal
79.90 €

Partagez
 

 Anaïs guerrière de mère en fille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyVen 29 Déc - 23:35

Sous le regard des dieux
Guerriers




Anaïs

Belécu

ft. Rose Leslie

« Ce jour-là, alors qu’elle était en faction à l’opéra, l’une de ses premières missions d’essai de la Guilde, les poils de ses bras se sont dressés. Le regard tourné vers la scène, elle est restée sans voix. La musique l’a troublée, un court instant. Il n’y avait plus qu’elle et cet homme dont la voix remplissait la salle. Une douceur qu’elle n’avait à ce jour jamais ressenti.»




En bref

Âge : 29 ans
Date et lieu de naissance : 1er mai 974 - La Volte
Statut/profession : Guerrière
Allégeance : Guilde des guerriers
Dieux tutélaires : Anaïs est née sous Sibra déesse de la protection comme sa marraine guerrière. De par son attitude besogneuse elle a prié Obedia. Puis, par la suite, Anaïs s’est vouée à Kern en tant que dieu de sa Guilde.


Qualités :
Studieuse : elle est profondément attachée au travail, ne cesse de se former et d’apprendre aux côtés de sa mère. Une fois au sein de la Guilde, elle a poursuivi son chemin de jeune guerrière désirant apprendre aux côtés de ses pairs.

Soigneuse : elle prend son temps, car elle aime le travail bien fait.

Loyale : elle a toujours été dévouée corps et âme à sa famille et à la Guilde. Elle considère qu’elle doit tout à son père, sa mère, sa marraine et son frère. ll en est de même pour son corps d’arme.

Réfléchie : elle ne fonce pas et prend son temps. Chaque action a ses conséquences, elle prend la mesure de chacune d’entre elles.

Protectrice : elle veut protéger les plus faibles, comme sa mère avant elle. Enfant, elle était serviable et en grandissant elle cherchait à donner un coup de main aux personnes dans le besoin.

Persévérante : malgré les difficultés, elle se relève. Ce n’est pas tous les jours facile de vivre dans l’ombre de sa mère. Mais elle sait qu’elle aussi elle réussira à se faire sa place. Avec le temps et à force de travail l’on obtient toujours ce que l’on cherche à posséder.

Défauts :
Intransigeante : elle est ferme vis à vis de ses missions et des lois en cours en Arven. C’est ainsi et ce n’est pas autrement.

Maniaque : le travail n’est fini que lorsqu’il est bien fait. Pour Anaïs cela l’est à un point maladif. Elle a le souci du détail, ce qui exaspère bon nombre de ses pairs.

Réservée : dans l’ombre de ses parents, petite dernière, un peu plus effacée que le reste de la famille, elle n’a jamais trop osé s’affirmer. Aujourd’hui, elle doit apprendre à s’imposer, elle le sait. Malgré tout, cette attitude persiste, ce qui la rend particulière et unique.

Vaniteuse : toute aussi discrète soit-elle, elle n’en reste pas moins empreinte d’une certaine vanité. Des félicitations ou des compliments la feront rougir et flatteront son ego. Il n’y a pas de mal à se faire plaisir, quand on sait camoufler ses vices.

Peu assurée : bien souvent contredite dans sa manière d’agir, depuis qu’elle est enfant, elle a ce manque d’assurance qui la poursuit aujourd’hui. Elle dissimule cette faiblesse par un travail acharné.

Rancunière : un défaut qu’elle dissimule comme elle peut. Ce n’est pas facile d’étouffer cette colère quand on la contredit et qu’on lui fait du mal, qu’il soit physique ou psychologique. Elle n’oublie rien, surtout pas sa rancune mais reste fidèle à ses principes.

Caractère


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Blandine et j'ai 39 ans. Sur le Net, on m'appelle plutôt Mistyque. J'ai découvert le forum via Shinies et moi ^^ et voici ce que j'en pense : Top !.
Pour les inventés : Je vous autorise à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Histoire


“Elle s’appelle Anaïs elle n’avait pas huit ans, sa vie c’était douceur, rêves et nuages blancs” 8 ans.

A 8 ans, Anaïs vivait à l’ombre de ses parents.
Sa mère était une guerrière de la Volte. Son père quant à lui était aviculteur dans l’entreprise du grand père paternel d’Anaïs. Il s’occupait de l’éducation d’Anaïs lorsque sa mère, guerrière, était en mission pour la Guilde.
Anaïs avait un grand frère Loïc, de 3 ans son aîné.
L’entreprise d’aviculture était florissante et fournissait bon nombre de volailles au duché.
Réservée, Anaïs grandissait entourée des siens dans un duché où la femme avait l’ascendant sur l’homme.

“Elle a les yeux clairs et des robes en velours” 10 ans.

Depuis son plus jeune âge, le caractère d’Anaïs était différent de celui de son grand frère. Lui était bagarreur, un garçon hautain qui n’avait pas le choix et devait faire sa place dans un duché où les femmes dominaient. Anaïs, quant à elle, était un peu plus réservée, soigneuse et travailleuse. Elle cherchait dans chaque action à rendre ses parents fiers d’elle. Mais elle n’était jamais satisfaite Elle recommençait encore et encore. Parallèlement son frère enchaînait et avait une attitude plus franche. Elle cherchait à simplement obtenir une reconnaissance pour tenter d’avoir cette confiance en elle.

Le franc parler de Loïc contrastait également avec l’attitude pour le moins réservée de sa jeune soeur. Il lui arrivait bien souvent de rougir voire de bégayer quand on lui parlait, ce qui faisait rire ses proches provoquant un fard sur les joues de la jeune fille.
A 10 ans, Anaïs ne savait pas trop réellement quoi faire de sa vie. Voulait-elle être guerrière comme sa maman ou toute autre chose ? Sa seule certitude reposait sur le fait qu’elle voulait travailler, afin de rendre ses proches fiers d’elle.
On lui a assez raconté qu’en Cibella ce sont les femmes qui exercent l'autorité. Mais à 10 ans, que sait-on de la vie que l’on n’a tout simplement pas encore vécue ?

“Comme toi, comme toi, comme toi” 15 ans.

C’est à l’âge de 15 ans que peu à peu à Anaïs se rendit compte que la vie d’avicultrice ne lui convenait pas. Elle voulait prendre soin des autres, agir, être utile de ses 10 doigts. Elle savait très bien qu’elle le serait si elle restait en compagnie de son père et sa marraine mais il lui manquait quelque chose. Les femmes de Cibella étaient puissantes, elles protégeaient et agissaient. Elle se devait de devenir l’une d’entre elles.

Quand sa mère rentrait et lui contait ses aventures elle mémorisait chacune d’entre elles en poursuivant son travail. Le soir en se couchant, elle réfléchissait, pesant le pour et le contre. Comment mêler utilité et satisfaction ? Elle voulait protéger et être loyale envers sa famille et son duché. Peu à peu cette idée de servir elle aussi la Guilde émergea. Mais une peur, celle toujours omniprésente de ne pas être capable, la faisait douter d’elle.

Des semaines, des mois durant, elle réfléchissait. Elle voulait prendre son temps, ne pas foncer sans connaître toutes les données du problème au préalable. C’est ainsi que les meilleures décisions se prenaient, avec du recul. Ce dont elle était sûre, c’est que la protection faisait partie intégrante de sa famille.

Il y eut ce jour où Anaïs observait un attroupement. Des guerriers encadraient un noble qui se rendait au palais. Elle les regardait et les suivait. Quelques jours après elle les vit à nouveau et les étudia tout en pensant.
En effet, depuis plusieurs mois, sa mère cherchait à l’entraîner au maniement des armes. Cette initiation n’avait pas connu un franc succès. Elle n’était pas franchement convaincue de ses aptitudes à devenir guerrière.
Toutefois, l’observation de cette procession fit qu’elle eut une révélation. Malgré les apprentissages de sa mère, elle n’avait pas compris qu’une guerrière pouvait très bien escorter, protéger. Elle savait que cette fonction ne se limitait pas à cela et qu’elle devrait sortir son épée quelques fois. Mais cette présence, autour des personnes dans le besoin était ce qui lui correspondait le plus.  
Elle a décidé, ce jour là, de s’investir plus franchement dans l’apprentissage que lui fournissait sa mère.
Désormais, elle était déterminée à réussir. Elle savait que devenir une guerrière était un travail long et ardu mais sa décision était prise.

“Comme toi que je regarde tout bas” 18 ans.

Elle suivit les enseignements de sa mère. Celle-ci lui parlait beaucoup, son physique d’adulte n’était pas totalement terminé. Mais elle lui enseignait ce qu’elle devait savoir sur ce monde, sur les rôles des guerriers, de la Guilde. Elle lui conta les différentes missions qu’elle effectuait : protection, escorte, combat,...

Anaïs notait tout dans sa tête, mémorisait, questionnait. Elle était minutieuse jusque dans ses questions, le souci du moindre détail, de la plus petite anecdote. Les histoires qu’on lui contait forgeaient cette identité qu’elle se construisait. Elle aussi aurait son lot d’histoires à conter dans quelques années.

Sa mère lui assurait qu’elle deviendrait comme elle. Mais, elle avait un long chemin à parcourir, elle le savait. En effet, ce manque de confiance en elle, son incertitude sur ses capacités étaient ses plus gros défauts débouchant sur un doute perpétuel.

Elle était sûre de vouloir protéger autrui. Elle voulait aider. Elle espérait juste ne pas faire d’erreur. Sa mère se débrouillait tellement bien. Elle la regardait, envieuse. Elle suivait un entraînement conforme à son âge pendant des années, 5 ans au total où sa maman lui apprit les rudiments de leur métier.

“Elle pose un peu distraite au doux soleil” 21 ans.

A 21 ans, elle était à 4 ans de son entrée au sein de la Guilde. Cela faisait 3 ans qu’elle s’entraînait. La persévérance allait payer tôt ou tard. Mais, elle savait qu’elle ne devait pas mettre la charrue avant les boeufs alors elle insistait, répétant les mêmes exercices.

A son entrée dans la Guilde, elle savait qu’elle devrait payer son droit d’entrée comme tous les autres. Tout comme eux elle allait payer armes et équipement. Aussi durant ces années de transition elle s’évertua à travailler un peu plus que ce soit auprès de son père ou de son grand père afin de se faire un argent de poche suffisant.

Dans le même temps, elle continuait à s’entraîner en compagnie de sa mère qui la félicitait. Elle appréciait ses remarques mais sa mère lui rappelait qu’elle ne devait pas se contenter de cette satisfaction momentanée. Au fond d’elle-même, Anaïs le savait. Elle devait continuer à travailler. Elle voulait à son tour escorter tous ceux qui étaient susceptibles de faire appel aux services de la Guilde. Elle espérait réussir.

“Elle allait à la Guilde, juste un peu plus bas”- 25 ans.

Elle s’est dirigée à 25 ans vers la Guilde. Sa bourse était pleine de ces quelques pièces gagnées et elle était prête à devenir une guerrière à part entière. Elle voulait protéger, offrir son bras armé aux services des personnes dans le besoin. Elle savait qu’elle devrait continuer ses efforts entrepris depuis plus de 10 ans.

C’est d’un sourire large qu’elle paya ce qu’elle devait pour rejoindre les rangs de la Guilde.

Là aussi, elle dû montrer sa volonté farouche. Elle en surprit plus d’un par son travail. Inépuisable, elle persévérait sans relâche voulant sans cesse s’améliorer. Elle entendait et mettait en pratique les remarques. La majeure partie d’entre elles l’aidait à avancer mais certaines, plus moqueuses nourrissaient sa rancune. Elle s’efforçait de se contrôler car elle était douée.

Elle agaçait aussi ses pairs. Elle était maniaque et voulait recommencer tant que tout n’était pas simplement parfait.

Pendant le livre I : Année 1001

“Elle aimait la musique” 27 ans.

C’était une surveillance mineure, lors d’un opéra au cours de sa dernière année qu’il se produisit un événement pour le moins particulier. Elle était en compagnie d’autres guerriers. Jusqu’à présent, elle ne s’était pas souciée de ce que la musique pouvait lui apporter jusqu’à ce que cet homme n’ait élevé la voix. Elle en avait eu la chair de poule. Si elle ne portait pas d’armure ses camarades auraient très bien pu remarquer son trouble.
Doucement, elle s’était retournée et avait regardé la scène comme subjuguée.

Elle ne savait pas quoi dire. Pour ceux qui l’observaient, la jeune femme si douce et réservée avait son regard plongé dans celui qui ravissait près d’une cinquantaine de spectateurs. Elle avait découvert qu’elle aimait la musique. Ces mélodies la calmaient et lui faisaient oublier la guerre, les conflits. A bien regarder les personnes présentes lors de l’opéra tous semblaient subjugués et absorbés ce qui la fit sourire un peu plus.

Pendant le livre II : Année 1002

TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)

“Mais d’autres gens en avaient décidé autrement” - trame alternée.

Elle ne s’est pas réveillée de cet affreux rêve mais elle y a vécu une toute autre vie, celle d’une Compagne. Elle faisait partie de ces filles qui accompagnent certains hommes. Au contraire de sa vie actuelle elle était instruite. Reconnue à sa juste valeur, elle s’était faite une bonne clientèle auprès des nobles qui appréciaient sa présence à leurs côtés. Elle aurait probablement perdu pied face à cette situation. Telle la belle au bois dormant, le prince ne l’a jamais réveillée et a laissé cette histoire au fin fond des oubliettes. La trame alternée a emporté avec elle, le rapprochement avec cet homme connu à l’opéra. Elle était son épouse.

→ Choix d'oublier

“Elle a les yeux clairs et elle a 28 ans, c’était une jeune femme sans histoire et très sage mais elle n’est pas née comme les autres ici et maintenant”.

Anaïs a désormais 28 ans et est armée. Fidèle à ses principes, elle a escorté les caravanes des mages malades. L’épidémie magique les a rendus souffrants et les Guerriers, entre autre, en assurent sa protection. Elle a déposé une couverture pour les réchauffer, les a aidés. Elle les a  protégés car ils le méritent bien après tout.

Une fois de plus lors de ce voyage, elle a réfléchi. Elle s’est rendue compte à quel point chaque homme et femme présent sur cette terre est bien peu de chose. La maladie, la guerre sont autant de fléaux rendant la vie si compliquée à vivre. Elle se doit d’être loyale envers ses employeurs mais aussi envers elle-même. Les principes qu’elle se fixe sont basés sur la protection des autres.

Elle ne comprend pas Anaïs pourquoi cette guerre est nécessaire, pourquoi les morts doivent joncher la route de sa destinée. Toutefois, elle poursuit, réservée, réfléchissant. Chaque situation est analysée et mémorisée pour comprendre jour après jour le monde dans lequel elle vit.
Elle ne sait pas lire ni écrire mais la vie se suffit à elle-même. Son rôle est de protéger et de servir. Elle s’améliore jour après jour.
Au delà de rendre ses proches fiers d’elle, elle veut être fière d’elle même. Elle ne veut pas regretter, elle veut gagner cette confiance en elle et cet espoir dans l’avenir. Peut-être que le jour où elle y sera parvenue, elle pourra l’insuffler aux autres ? Qui sait ?


Pendant le livre III : Année 1003

Durant ce livre Anaïs prend progressivement confiance en elle. Il faut dire que les différents événements l'ont secouée et l'obligent à faire face à une réalité qu'elle ne comprenait pas jusque là : le théâtre et des souvenirs bien trop vite oubliés, des momies venues d'ailleurs.

Elle ne sait pas qui ils sont ni réellement comment faire pour arrêter cette mascarade mais elle continue à escorter à protéger. Elle ne veut pas que ses plus proches amis et même cet homme pour lequel son coeur commence à battre souffre d'une quelconque manière des événements. Elle prie son dieu et habitée d'une nouvelle volonté elle fait face à l'inconnu prête à en découdre.

Les dieux absents la mettent dans un trouble naissant et la font à nouveau douter. Puis elle se rend compte que c'est probablement le moment pour elle de se prouver ce qu'elle vaut.

Chronologie

1/5/974 ♦️ Naissance d'Anaïs à la Volte.
1/10/989 ♦️ L'année de ses 15 ans Anaïs doute ; elle commence à se dire que cette vie qui est la sienne ne lui convient pas. C'est lors d'une escorte de nobles qu'elle a ce sursaut et cette prise de conscience, elle deviendra mercenaire, de ceux qui escortent et protègent.
1/9/999 ♦️ Anaïs rentre à la Guilde le la Volte pour y suivre sa formation de mercenaire.
20/5/1001 ♦️ Lors d'un opéra à  la Volte, Anaïs est subjuguée par le chant d'un homme ; un instant troublé, elle reprend ses esprits pour conduire sa mission au mieux.
Avril - mai 1002 ♦️ Trame alternée : Anaïs est une Compagne, épouse de cet homme qu'elle a entendu au théâtre ; elle ne s'est jamais réveillée de cette réalité.
Septembre 1002 ♦️ Anaïs accompagne et protège la caravane des mages malades jusqu'a Roc-Epine ; il s'agit d'une de ses premières missions en tant que guerrière à part entière
30 Mai 1003 : Anaïs enquête sur le théâtre et fait face à un passé douloureux. Son esprit fragilisé est remplacé l'espace de quelques minutes par un autre la conduisant à affronter son ami Serenus.
28 juillet 1003 : Anaïs escorte le comte du Val-d'Or et fait face aux momies. Elle emploie le langage des armes pour reprendre contenance.




Questions


Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
• Anaïs est croyante et en premier lieu elle s'est trouvée abandonnée. Elle veut tout faire pour les retrouver, les aider quoiqu'elle doive faire pour cela. Parallèlement elle estime que cette absence est une manière de se prouver à elle-même qu'elle peut s'en sortir seule.

La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Anaïs est à la fois effrayée et en colère. Elle sait que le danger est partout, y compris, derrière sa porte. Ceux qu'elle protège doivent dormir au moyen des potions de sommeil pour leur salut.
Elle est guerrière et doit se battre contre ce fléau. Elle sait  ce qu’il s’est passé à l'Académie et se dit que, elle, jeune guerrière ne sera que peu de chose face à cette procession.
Le monde d'Arven est suffisamment déchiré avec cette guerre, pourquoi faire souffrir une fois de plus ses habitants ? Cette incompréhension elle tente de la dissimuler à ses plus proches amis et sa famille afin de les rassurer.

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• Elle y va lors de ses missions. Lorgol est grandement différente de la Volte. Dans la seconde elle a grandi choyée, protégée, dans la première elle réalise des contrats. La sécurité n’est pas à son paroxysme. Elle reste une ville bien mystérieuse où elle ne doit nullement baisser sa garde car les ruelles sombres sont remplies de mystères



Maintien de l'ordre en bonne et due forme

Anaïs Belécu et Serenus Dardalion

20 décembre 1002


Anaïs est parmi les étals en surveillance du marché local. AnaÏs sait ce qu’elle doit faire. Son devoir est de maintenir le calme. Elle est jeune, la guerrière et elle ne rechigne à nulle mission. Celle-ci n’est pas des plus prestigieuses mais elle lui permet de se faire son pécule.

Le temps est sec mais froid et Anaïs frissonne alors que son regard est attiré par une cagette qui tombe faisant rouler quelques fruits et légumes. Les cris du marchand envers son apprenti la font sourire. Elle hésite un instant à aller donner un coup de main. Elle sait qu’elle ne doit pas s’éparpiller et doit rester sur ma mission initiale. Puis soupirant, elle contourne le dit étal et, à proximité de voix, s’exprime d’une voix douce mais assurée :

“Soyez vigilants tout de même, on ne sait jamais qui pourrait profiter d’une telle aubaine de ces fruits offerts si gracieusement”.

Anaïs reste debout aux côtés de l’homme et de l’apprenti pendant qu’ils ramassent leurs produits. Elle a une vision circulaire vérifiant qu’aucun mendiant ne profite de l’aubaine. C’est ainsi qu’elle opère. Elle n’aime pas quand le désordre a la voix au chapitre. Alors que les deux hommes ont terminé leur rangement, elle s’agenouille prenant une pomme et la lance au plus jeune d’entre eux.

“Tenez, vous en avez oublié une et veillez à ce que ça ne se renouvelle pas, l’on a guère besoin que vous semiez plus de trouble qu’il n’en existe déjà, voulez vous ?”.

Anaïs fait un clin d’oeil en repartant afin qu’ils soient conscients qu’elle ne leur veut aucun mal. Dans ses préceptes, ce marché se passera bien seulement si chacun y met du sien. Les débordements n’ont pas lieu d’être, aucune incartade ne sera tolérée. Il n’est pas possible qu’il en soit autrement. A peine plus loin, elle remarque une personne un peu plus âgée qui commence à se rapprocher d’un étal mais aussi des enfants qui courent. La vie anime peu à peu la place.

Anaïs ne reste pas sur place, poursuit ses allers et retours et reste pour l’heure assez discrète. Un peu plus loin, vers un autre étal elle aperçoit un guerrier également seul. Ils sont tous de la Volte mais celui-ci fait partie de ceux qu’elle connaît le mieux. C’est le fils du boulanger. Il arrivait quelques fois qu’ils se croisent dans les rues, quand ils étaient enfants. Ils n’avaient jamais parlé des heures durant et les échanges étaient plus de la politesse qu’autre chose.

Toutefois, se trouver sur cette mission en même temps que lui pouvait permettre qu’ils fassent un peu plus connaissance. Elle le contourne sans un bruit et arrivant à ses côtés elle regarde, tout comme lui, un musicien qui s’installe pour égayer le marché.

“Salut” un seul mot augure d’un malaise perceptible. Elle aurait presque envie de repartir mais elle enchaîne le plus simplement du monde “Comment vas tu Serenus ?” Une simple courtoisie pour démarrer une collaboration dans cette mission qui leur incombe.





Récapitulatif

Anaïs Belécu

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Rose Leslie
♦️ Compte principal : Oui
♦️ Groupes secondaires : Le Peuple / Les Guerriers
♦️ Hiérarchie : Guilde des Guerriers/Guerrière



Dernière édition par Anaïs Belécu le Sam 15 Déc - 13:59, édité 103 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyVen 29 Déc - 23:36


Anaïs Douxorge et Serenus Dardalion

Maintien de l'ordre en bonne et due forme

20 décembre 1002



Anaïs est parmi les étals en surveillance du marché local. AnaÏs sait ce qu’elle doit faire. Son devoir est de maintenir le calme. Elle est jeune, la guerrière et elle ne rechigne à nulle mission. Celle-ci n’est pas des plus prestigieuses mais elle lui permet de se faire son pécule.

Le temps est sec mais froid et Anaïs frissonne alors que son regard est attiré par une cagette qui tombe faisant rouler quelques fruits et légumes. Les cris du marchand envers son apprenti la font sourire. Elle hésite un instant à aller donner un coup de main. Elle sait qu’elle ne doit pas s’éparpiller et doit rester sur ma mission initiale. Puis soupirant, elle contourne le dit étal et, à proximité de voix, s’exprime d’une voix douce mais assurée :

Soyez vigilants tout de même, on ne sait jamais qui pourrait profiter d’une telle aubaine de ces fruits offerts si gracieusement”.

Anaïs reste debout aux côtés de l’homme et de l’apprenti pendant qu’ils ramassent leurs produits. Elle a une vision circulaire vérifiant qu’aucun mendiant ne profite de l’aubaine. C’est ainsi qu’elle opère. Elle n’aime pas quand le désordre a la voix au chapitre. Alors que les deux hommes ont terminé leur rangement, elle s’agenouille prenant une pomme et la lance au plus jeune d’entre eux.

Tenez, vous en avez oublié une et veillez à ce que ça ne se renouvelle pas, l’on a guère besoin que vous semiez plus de trouble qu’il n’en existe déjà, voulez vous ?”.

Anaïs fait un clin d’oeil en repartant afin qu’ils soient conscients qu’elle ne leur veut aucun mal. Dans ses préceptes, ce marché se passera bien seulement si chacun y met du sien. Les débordements n’ont pas lieu d’être, aucune incartade ne sera tolérée. Il n’est pas possible qu’il en soit autrement. A peine plus loin, elle remarque une personne un peu plus âgée qui commence à se rapprocher d’un étal mais aussi des enfants qui courent. La vie anime peu à peu la place.

Anaïs ne reste pas sur place, poursuit ses allers et retours et reste pour l’heure assez discrète. Un peu plus loin, vers un autre étal elle aperçoit un guerrier également seul. Ils sont tous de la Volte mais celui-ci fait partie de ceux qu’elle connaît le mieux. C’est le fils du boulanger. Il arrivait quelques fois qu’ils se croisent dans les rues, quand ils étaient enfants. Ils n’avaient jamais parlé des heures durant et les échanges étaient plus de la politesse qu’autre chose.

Toutefois, se trouver sur cette mission en même temps que lui pouvait permettre qu’ils fassent un peu plus connaissance. Elle le contourne sans un bruit et arrivant à ses côtés elle regarde, tout comme lui, un musicien qui s’installe pour égayer le marché.

Salut” un seul mot augure d’un malaise perceptible. Elle aurait presque envie de repartir mais elle enchaîne le plus simplement du monde “Comment vas tu Serenus ?” Une simple courtoisie pour démarrer une collaboration dans cette mission qui leur incombe.




Dernière édition par Anaïs Douxorge le Dim 4 Fév - 11:42, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Compagnes
Les Compagnes
Rhapsodie Épi-d'Or
Rhapsodie Épi-d'Or

Messages : 1275
J'ai : 28 ans
Je suis : Compagne en Cibella et Mage de l'Eté (prédiction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Compagnes et à Gaëtane de La Volte
Mes autres visages: Aubrée & Octave
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyVen 29 Déc - 23:36

Bon retour par ici toi :coeur:




Comme on voit sur la branche, au mois de Mai, la Rose...
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyVen 29 Déc - 23:37

Rebienvenue :cute:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Tim l'Escampette
Tim l'Escampette

Messages : 3155
J'ai : 16 ans
Je suis : mousse sur l'Audacia !

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'Audacia
Mes autres visages: Richard le Harnois - Gabin de la Volte
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyVen 29 Déc - 23:47

On m'a devancée, je suis outrée. :stare:

Rebienvenue madame ! :vv: Courage pour ta fiche, plein de bisous et hâte de te lire en entier et de te relire en rp ! :love1:

Richard dit que Anais pue de par ses origines cibellanes, non pas par sa couleur de cheveux. :miguel:


Anaïs  guerrière de mère en fille  Tumblr_inline_p85bp3kCI11r0qz1s_250
"What is the one thing we say to Apocalypse ?"
"Kitty cat, kitty cat, prrr"






Anaïs  guerrière de mère en fille  1530037627-tim




Tim ~ #A13239
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Gabrielle de Faërie
Gabrielle de Faërie

Messages : 1665
J'ai : 29 ans
Je suis : Princesse impériale, mage du Printemps ; baronne du Ru-d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et son peuple
Mes autres visages: Astarté des Sables • Agathe Martel • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyVen 29 Déc - 23:52

Bon retour à toi! :cute:




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptySam 30 Déc - 0:00

Bonjour, rebienvenue :cute:

J'ai hâte de te connaître et de voir ton perso :coeur: Vive Faërie :confettis:
*arrête de faire de la propagande et va se jeter ailleurs*
Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Bertin Vif-Envol
Bertin Vif-Envol

Messages : 2689
J'ai : 38 ans
Je suis : Chevaucheur dans le Vol de Lorgol, mage de l'Hiver (protection)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie
Mes autres visages: Zacharie de Sombrétoile
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptySam 30 Déc - 0:04

Rebienvenue :cute:








Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Marjolaine du Lierre-Réal
Marjolaine du Lierre-Réal

Messages : 984
J'ai : 28 ans
Je suis : duchesse de Lagrance

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Denys, mon époux
Mes autres visages: Séverine de Bellifère, Lancelot l'Adroit, Liry Mac Lir, Anwar Sinhaj et Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptySam 30 Déc - 6:00

Bon retour!
Bon courage pour ta fiche!





Marjolaine parle en mistyrose
Revenir en haut Aller en bas
Absence
Absence
Serenus Dardalion
Serenus Dardalion

Messages : 1253
J'ai : 36 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptySam 30 Déc - 8:36

IIIIIIH :vv: ma coupine guerrière !! Re bienvenue ! J’ai hâte de pouvoir rp avec toi :siwi:



Anaïs  guerrière de mère en fille  IO7uWYOn_o







Hey:
 

parle en 0000cc
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptySam 30 Déc - 14:02

Rebienvenue ici ! Courage pour ta fiche :oui:



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptySam 30 Déc - 14:21

merki merki merki j'y travaille :)

Serenus owiiiiiiiiii avec plaisir ta boîte à MP risque d'imploser bien avant que l'on ne lance un RP xD

Tim : owiiiiiiiiii :coeur:

Merci pour votre re-accueil, je vous couvre de bisous :cute: vous êtes toujours aussi beaux


Dernière édition par Anaïs Douxorge le Sam 30 Déc - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Shahryar Khamsin
Shahryar Khamsin

Messages : 419
J'ai : 34 ans
Je suis : Assassin de la Confrérie Noire et Adepte de la Corde

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, Solal, l'Ecoutant de la Corde et Anthim, le sultan d'Erebor
Mes autres visages: Denys ◊ Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptySam 30 Déc - 14:42

Ooouh rebienvenue toi :haww:

Bon courage pour ta nouvelle fiche et amuse toi bien parmi nous, même si tu connais déjà un peu la maison :oui:








Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptySam 30 Déc - 16:36

Merci Mdame :cute:

Et Lauriane j'oubliais oh que oui il faut garnir Faërie avec plaisir ^^ on fera de la propagande ensemble si tu veux :roule: sur Ibélène :porte:
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Gaëtane de la Volte
Gaëtane de la Volte

Messages : 1645
J'ai : 34 ans
Je suis : Duchesse de Cibella, mage du Printemps (entrave), membre de l'Ordre du Jugement (responsable de la chancellerie de Cibella)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : À son duché Cibella et Faërie, à Gustave et Lauriane de Faërie, à l'Ordre du Jugement
Mes autres visages: /
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyDim 31 Déc - 15:34

Rebienvenue & bon courage pour cette nouvelle fiche :foufou:


« Gaëtane, déesse des Morues, sainte Patronne des Opportunistes :sisi: »
Gaëtane :darkred / Eole : darkblue

Anaïs  guerrière de mère en fille  620681ChienDeBerger
Anaïs  guerrière de mère en fille  Z6jWz9PB_o
Anaïs  guerrière de mère en fille  1529168664-jesuisducoteobscurdarven
Anaïs  guerrière de mère en fille  LabyrintheBoum
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyDim 31 Déc - 16:00

merci beaucoup :amour:
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyLun 1 Jan - 11:01

Bienvenue à nouveau !










Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyLun 1 Jan - 11:44

Bon retour !
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyLun 1 Jan - 11:53

Merci à vous deux également :)












Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyLun 1 Jan - 12:18

Bon retour, et bon courage pour ta fiche :leche:
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyLun 1 Jan - 17:55

Merci Melinda :coeur: j'y travaille doucement :)












Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Liam d'Outrevent
Liam d'Outrevent

Messages : 1199
J'ai : 34 ans
Je suis : Duc d'Outrevent, Seigneur des Marches d'Argent

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : L'Empereur Gustave de Faërie
Mes autres visages: Maelys Aigrépine, Tyr Parle-d'Or
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyLun 1 Jan - 21:54

Re-bienvenue petite guerrière ! :calin:


Anaïs  guerrière de mère en fille  446197TitreLiam1Anaïs  guerrière de mère en fille  1480783555-liam
Revenir en haut Aller en bas
Les Guerriers
Les Guerriers
Anaïs Belécu
Anaïs Belécu

Messages : 2321
J'ai : 29 ans
Je suis : Guerrière - membre de la Guilde des Guerriers à la Volte

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Adonis le Lys
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyMar 2 Jan - 0:16

Merci Monsieur le Duc :coeur:












Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyJeu 4 Jan - 15:57

Coucou, c'est moi qui m'occupe de toi, avec Julie sur mon épaule :haww: Il y a pas mal de choses qui posent problème, mais avec une bonne relecture des annexes et de ta fiche, tu devrais arriver à les corriger. :sisi:


Caractère :
Anaïs a écrit:
De plus ma maniaquerie me conduit bien souvent à m'entraîner plus longtemps que les autres et ce malgré la fatigue.

Tu veux plutôt dire qu'elle est persévérante ? La maniaquerie me semble peu pertinente dans ce contexte :hm:

Anaïs a écrit:
Je suis prétentieuse de par mes origines mais j'essaie de rester discrète pour camoufler ce vice pouvant me causer des torts au sein de la Guilde et de mon relationnel.

Quelqu'un de prétentieux ne le remarquera pas forcément, donc c'est un peu bizarre. Si elle essaie d'être discrète, c'est plus parce que ça lui a causé des torts que pour éviter que ça lui cause des torts à l'avenir, tu vois la nuance ?
Et elle peut vraiment être douce tout en étant hautaine et prétentieuse ?

Anaïs a écrit:
Courageuse, téméraire et déterminée il m'arrive de bouder lorsque je n'obtiens pas ce que je veux.

C'est une guerrière et elle boude quand on l'embête ? :geu:

En fait, on dirait que les traits de caractère ne vont pas ensemble, que tu en as pris plusieurs et les as mis sans faire attention à ce qu'ils collent ensemble. Attention à la cohérence :oui: Je te les cite tous ici pour que tu te rendes compte :

Citation :
Douce, hautaine, ambitieuse, perfectionniste, maniaque, persévérante, prétentieuse, discrète, courageuse, téméraire, déterminée, boudeuse, lunatique, revancharde, rancunière, respectueuse, faisant passer ses intérêts en second, fougueuse, jeune, travaillant jusqu'à épuisement

Ce sera développé plus bas, mais de manière générale, on ne ressent pas son caractère dans la fiche. :hm:

Dieux tutélaires : Pourquoi être née sous Aura, vu qu'elle est dans une famille de guerrières ? Même si c'est le dieu tutélaire du duché, ce n'est pas forcément celui de tout le monde.


Histoire :
Anaïs a écrit:
Grandir dans une famille de guerrières n'a pas été tous les jours facile surtout pour une jeune fille qui à la base n'était pas prévue dans cette famille.


Qu'est-ce que tu entends par "pas prévue" ? :hm: Les méthodes de contraception à l'époque ne sont de toute manière pas fiables donc les gens savent qu'il y a toujours des risques ^^


Anaïs a écrit:
Certains diront que j'aurais très bien pu reprendre moi aussi les rênes de l'entreprise de boucherie-charcutier.

Plus haut, tu dis que c'est une famille de guerrières et là tu dis qu'ils sont bouchers charcutiers ? Ils peuvent pas non plus tout faire, j'aimerais que tu précises :sisi: On dit d'ailleurs boucherie-charcuterie ou boucher-charcutier, pas un mélange des deux :sisi:


Anaïs a écrit:
Une fois, j'ai entendu que je n'étais simplement pas désirée. Toutefois, visiblement, lorsque mon regard a rencontré celui de ma mère, cette dernière a oublié toutes les rancoeurs qu'elle a pu éprouver à l'égard de cet enfant qui l'a éloignée quelques temps des missions proposées. Puis j'ai été confiée à une nourrice comme ma sœur et mon frère avant moi pour  lui permettre de repartir rapidement après ses missions et faire ce qu'elle a toujours fait, son devoir.

Ce passage me semble très bizarre :hm: En général, en Cibella, les femmes sont plutôt fières de porter un enfant. Que ça l'agace de ne pas pouvoir partir en mission est une chose, mais qu'elle le montre à sa fille de cette façon est plutôt méchant et irrespectueux pour Anaïs :mdr: Et pour confier des enfants à une nourrice, il faut avoir les moyens. Sa mère peut être une guerrière réputée avec un bon revenu, mais il faudrait le préciser.

Anaïs a écrit:
A 7 ans, cet âge que certains appellent l'âge de raison,   maman et papa m'avaient donné le choix entre un simple bout de bois et ma poupée.
(...)
Certains diront qu'à 5 ans il est bien tôt pour choisir mais dès le lendemain j'étais descendue à la table du déjeuner l'arme en main.

C'est 5 ans ou 7 ans ? De plus, tu insistes beaucoup sur le fait qu'elle ne choisit pas la poupée alors que dans l'anecdote, elle les collectionne :hm: J'imagine qu'elle peut se battre ET jouer à la poupée hein, ça reste une enfant.

Anaïs a écrit:
Désormais à 16 ans, Maël, mon frère avait donc son avenir tout tracé. Il allait devenir le successeur de mon père.

C'est seulement à 16 ans qu'il décide ce qu'il veut faire alors qu'Anaïs décide à 5-7 ans ? Ca me paraît être un gros écart.

Anaïs a écrit:
il était l'homme qui faisait tourner cette entreprise de boucherie- charcuterie spécialisée en foie gras. Je ne l'ai jamais entendu crier. Il m'arrivait pendant mes nuits d'insomnies  de descendre sans un bruit les escaliers et de le surprendre à travailler encore et toujours.

Le foie gras serait plutôt l'affaire des éleveurs d'oie qui les élèvent et les engraissent. À moins que tu parles uniquement de la phase abattage et préparation ? Dans tous les cas, ils vendront d'autres choses que le foie gras. Ca me semble logique mais je préfère préciser.
De plus, il ne pourra pas travailler la nuit. Les artisans sont plutôt du genre à se lever très tôt et se coucher tôt également, surtout qu'il faut économiser les bougies :sisi:

Anaïs a écrit:
« Anaïs  va dormir, demain est une rude journée pour toi c'est la rentrée »

Il n'y a pas d'école en Arven, pas comme on l'entend chez nous en tout cas. À moins d'être à l'Académie, il n'y a pas de date de "rentrée". :hm:

Anaïs a écrit:
il est auréolé de succès et est reconnu dans le duché comme le meilleur  boucher-charcutier devenant ainsi l'approvisionneur du palais en lui-même.

Le palais a sûrement ses propres bouchers-charcutiers qui bossent directement au palais. Son père a pu être remarqué et donc se faire engager au palais, mais dans ce cas, il faudrait que quelqu'un d'autre gère sa boucherie, parce qu'il ne peut pas faire les deux. En tout cas, il doit être reconnu avant de se faire engager par le palais.


Anaïs a écrit:
Je grandissais tranquillement en apprenant à lire et à écrire.

Ton père est boucher et ta mère est guerrière, donc ils sont plutôt roturiers, donc pas du genre à apprendre à lire et à écrire. Ils peuvent avoir été reconnus chacun pour leurs talents respectifs et donc avoir les moyens de payer des cours à leur fille, mais Anaïs veut devenir guerrière, elle n'a pas besoin de savoir lire pour ça.

Anaïs a écrit:
Quant à mes amis, à cette époque, ils se faisaient rares. Il y avait certes le fils du boulanger que je rencontrais à chaque détour au coin du chemin. Il s'appelle Serenus. Je n'ai jamais trop osé l'aborder jusqu'alors. Il est bien plus âgé que moi et je ne restais qu'une gamine pour lui après tout. Je me suis dit que j'apprendrais à le connaître en grandissant, de toute manière à l'image de mon frère il allait de toute manière reprendre l'entreprise familiale tôt ou tard.

Tu passes du passé au présent, puis du présent au passé. Merci de corriger ça.


Anaïs a écrit:
La présence de ma mère se faisait quelques fois cruellement sentir.

Son absence tu veux dire ? :geu:


Anaïs a écrit:
C'est aussi ce jour où j'ai compris que je devais dissimuler cette douceur, oublier la candeur qui m'habitait pour devenir une toute autre personne. Toutefois, je n'allais pas la devenir puisque je l'étais au fond de moi-même selon les dires de ma mère.

Je ne comprends pas. :hm: Elle veut abandonner sa douceur mais elle la garde finalement parce que sa mère lui dit qu'elle est trop douce ? C'est pas sa mère qui dicte son caractère tu sais. :sisi:
Ton personnage a l'air de vouloir changer toute sa personnalité pour correspondre à un genre de cliché qu'elle se fait des guerrières :hm: Les Cibellanes sont fières et elles s'assument. Du moment qu'elle est une bonne guerrière, tout le monde s'en fout de comment elle se comporte (tant qu'elle a le respect de ses supérieurs).

Anaïs a écrit:
La poupée fut désormais cachée au fond d'une malle, je l'ai troquée contre un bout de bois avec lequel je m'entraînais contre un vieil épouvantail.

Je reviens sur l'histoire de la poupée parce que ça tombe de nulle part. À aucun moment avant tu dis qu'elle continue à y jouer, tu dis juste qu'elle a choisi l'arme pour devenir guerrière.

Anaïs a écrit:
Lorsque tu iras à Lorgol, pour ta formation, tu comprendras, je ne peux te conter ce que tu rencontreras là-bas, tu t'en rendras compte par toi-même mais n'oublies jamais nos préceptes d'accord ?

La Guilde des Guerriers ne forme pas les Guerriers. Ceux-ci sont remarqués par la Guilde et ont 3 ans d'essai auprès d'eux, mais ils ne sont pas vraiment formés là-bas :hm: Surtout que c'est sa mère qui l'a formée pendant des années. De plus, Anaïs n'a pas besoin d'aller à Lorgol, il y a une caserne en Cibella aussi. À moins que ce soit pour la dépayser ?
Quant aux remarques sur les hommes, je pense que tu peux nuancer un peu. Là, on dirait qu'elle pense que ce sont des sous-merdes, or elle en a quand même épousé un :geu: En fait, les hommes sont bien, mais les femmes sont encore mieux, tu vois la nuance ? ^^

Anaïs a écrit:
« Poursuis continues laisses les te toucher, laisses les penser que le combat est gagné. Puis quand il pense t'avoir vaincue, c'est à cet instant que tu pourras porter le coup final »

Elle peut faire mine d'être plus faible qu'elle ne l'est, mais pas se laisser toucher :mdr: Je veux dire, un coup d'épée, ça fait mal quand même !
De plus, il y a un problème de conjugaison : on ne met pas de S à l'impératif pour les verbes du premier groupe. Ce sera donc "continue", "laisse-les te toucher" et "laisse-les penser". Ensuite, tu dis "les", mais tu mets "il pense" au singulier. :hm:

Anaïs a écrit:
ils n'en restent pas moins dignes de respect et de condescendance

La condescendance n'est pas une marque de respect, donc c'est l'un ou l'autre :geu:

Anaïs a écrit:
Même épuisée, au fil des années, de 15 ans à 25 ans, je devins une jeune femme élancée et pleine de ressources pour me présenter et payer mon dû à l'antenne de la Guilde de La Volte.

Je comprends pas, elle va à l'antenne de Lorgol ou celle de la Volte ? :hm: (pas de majuscule à "la" pour la Volte).

Anaïs a écrit:
Avant de m'y rendre, un jour je suis retournée à cette boulangerie et c'est là que je le vis. Sa tenue me laissait un brin surprise, un guerrier, tiens donc.

C'est son seul ami et elle ne le voit pas pendant des années alors qu'ils vivent dans le même coin ? :hm:

Anaïs a écrit:
J'étais par ailleurs escortée de ma mère et de ma sœur en tenue de guerrières. Je ressentais un brin de fierté alors que la Guilde était là devant moi.

Pour une femme guerrière ET cibellane, ça fait faible et ridicule d'être escortée par sa mère et sa grande soeur. :sisi:

Anaïs a écrit:
Le sarcasme avait lieu d'être ici et les moqueries développaient cette rancune qui peu à peu flirtait avec mon stoïcisme omniprésent jusqu'à présent.

Ce n'est pas à 25 ans qu'on se découvre rancunier :geu: Puis le sarcasme existe bien en Cibella. Demande à Gaëtane. :red:
En plus, on dirait que ton perso est sans cesse rejeté, mais il n'y a pas de raison qu'il le soit autant :hm: Certes, c'est une femme dans une Guilde principalement composée d'hommes, mais il y a d'autres femmes, elle n'est pas seule !

Anaïs a écrit:
je maniais la lame habilement et avec perspicacité

Perspicace : Qui est doué d'une intelligence pénétrante et subtile, qui saisit ce qui échappe à la plupart et peut établir des prévisions.

C'est pas très pertinent dans la situation :hm:

Anaïs a écrit:
J'ai quelque peu grondé lorsque j'ai appris la chute de Chimène. Toutefois, la montée de Gustave sur le trône m'a plu. L'espoir infime qu'il regrouperait le peuple, autour d'une magie honnie. J'avais certes, conscience de la manière dont il était  parvenu à cette place, par la force. Mais la force n'est elle pas la solution dans certains cas pour réussir à faire évoluer ce monde dans un sens qui pour lui serait salvateur ? C'était une bonne question et je me la pose encore à ce jour.

J'aimerais vraiment que tu développes sa pensée concernant Chimène et Gustave. Pourquoi serait-elle en faveur d'une magie honnie alors qu'on a toujours appris à tout le monde que c'était dangereux et interdit ? À la limite, elle peut avoir pensé que Chimène était trop faible pour régner sur l'empire, mais ça a pu l'énerver de la voir perdre sa place parce que c'était une femme. Par exemple. Bref, j'aimerais que tu y réfléchisses bien et que tu décides fermement de ce qu'elle pense, sans dire qu'elle est encore en réflexion parce que ça fait quand même un an que Gustave est au pouvoir. Sa prise de pouvoir a d'ailleurs eu des conséquences : réhabilitation des mages du sang, guerre entre les deux empires... Ca fait pas mal de choses à prendre en compte. Elle pense quoi de tout ça ?


Anaïs a écrit:
En effet, il y a eu ce moment où le Destin s'est voulu joueur  à changer nos vies. Elle les a échangées et je me souviens scrupuleusement de chaque minute, chaque seconde. J'étais une compagne, habillée d'habits ornée de mille dentelles, courtisée par ces hommes que je supplante habituellement. D'une autre façon, je les dominais, c'est sûr. Je riais à gorge déployée, je séduisais, je dansais et les accompagnais dans les soirées mondaines où ils me présentaient.

Petit détail, mais tu parles du Destin et ensuite tu dis "elle". C'est donc "il" :sisi: Ensuite, tu dis qu'Anaïs se souvient très bien de sa situation dans la trame alternée. Ca veut dire qu'elle s'est réveillée là-bas. Ca veut dire que c'est l'Anaïs de notre réalité qui s'est retrouvée dans le corps de l'autre : elle se serait mise à rire et danser comme ça avec les gens ? Elle aurait pas plutôt paniqué ? :hm:


Anaïs a écrit:
Je suis restée à ma place espérant ainsi me faire repérer par d'autres camarades. J'ai croisé  au fil des chemins ma sœur et ma mère.

Les caravanes ne se croisent pas. Elle ne peut donc pas voir sa mère et sa soeur en chemin :hm: (à moins qu'elles soient en charge d'autres missions ? dans ce cas il faudrait préciser). Puis elle a le droit de les saluer et d'être affable avec elles XD


Anaïs a écrit:
Jusqu'alors, ils ont combattu à nos côtés comme à Svaljärd dissimulés sous les traits d'un pion d'échiquier.

Elle était à Svaljärd ? Tu n'en fais mention nulle part ailleurs.


Anaïs a écrit:
Je ne suis pas empreinte de peur, seule la justice m'incombe jusqu'à ce que la mort m'arrache mon dernier soupir.

La Guilde des Guerriers rassemble des mercenaires. C'est la première fois que tu mentionnes la justice, mais de quelle justice tu parles ? En quoi c'est important pour elle ? Si c'est vraiment important, il faut que tu en parles plus que ça.


Anaïs a écrit:
Je n'ai nulle accroche, juste une ambition profonde de protéger autrui et de servir à toujours la Guilde et les personnes nous missionnant.

Elle est pas attachée à sa famille ? :hm:


Questions :

Anaïs a écrit:
Avec eux, pour eux, à leur côté je protégerai ce continent jusqu'à ma mort.

Anaïs est donc une Épine ? Tu n'en parles à aucun moment dans ta fiche. La Rose n'intervient presque pas avant et tout à coup, elle veut se battre pour eux ?
D'ailleurs, tu ne donne pas vraiment ton avis sur la Chasse, tu énonces plutôt des faits :hm:

Anaïs a écrit:
Je l'ai vécue cette guerre et cette trève sonne le glas de plusieurs centaines voire plus de morts.

Elle a été engagée sur le front ? Parce que normalement, la Guilde des Guerriers ne se bat pas avec l'armée régulière, sauf exceptions. Elle aura plutôt été engagée pour protéger des domaines ou des personnes. :hm:
Encore une fois, tu ne donnes pas ton avis, tu énonces que des faits.


Pour la question 3, ça ne colle pas. Comme je le disais, elle n'a pas besoin de faire sa formation à Lorgol. Et d'où vient sa soudaine obsession pour la Rose ? De plus, on ne dit pas "shooter" à l'époque :geu:


RP :

Anaïs a écrit:
Les temps sont bien trop troubles depuis des temps immémoriaux en Arven. Cette Trève hivernale est supposée ramener un semblant de paix, cette notion bien illusoire.

Tout d'abord, des temps immémoriaux, c'est faux :sisi: Il y a eu une Trêve pendant 1000 ans, la guerre n'a éclaté qu'en l'an 1002. Donc c'est pas immémorial, c'était il y a un an :geu:
La trêve hivernale ne prend pas de majuscule, ce n'est pas la grande Trêve qui a duré 1000 ans :sisi:


Anaïs a écrit:
Ils sont des hommes, certes, ils sauraient fort probablement défendre leur gagne pain mais un bras armé en plus n'est pas du luxe quelques fois.

Toute ta fiche, tu as dit que les hommes étaient inférieurs, et là tu dis qu'ils peuvent se défendre seuls :hm: De plus, la mère et la soeur sont plus souvent absentes que ce que tu sembles sous-entendre. Le père et le fils doivent souvent se retrouver seuls de toute manière x)


Anaïs a écrit:
Il m'a été précisé que, ce matin, je serais accompagnée d'un homme.

Elle aime pas les hommes, elle pourrait donc refuser :red: Les missions ne sont pas obligatoires au sein de la Guilde. De plus, ils ne seront sûrement pas que deux, donc elle n'est pas forcée de travailler avec lui, elle pourrait aller avec une autre femme.


Généralités :

Couleur de texte : ton vert et ton rose sont illisibles, tu pourrais mettre des couleurs moins flashy ? :haww:
Espaces : Il y a parfois deux espaces entre tes mots :hm:
Chronologie : Est-ce que tu peux mettre les événements dans l'ordre ? On a bien compris que tu citais des événements de vie, mais par moments ce n'est pas très clair. Bref, dans quel ordre ces événements apparaissent et quelle est vraiment la différence d'âge entre les frères et soeurs ? Puis sa mère a l'air de venir et de repartir un peu comme bon lui semble. Au début d'un paragraphe, tu dis qu'elle est pas là, et au début du suivant, elle est là. Donc je ne comprends pas :hm: Surtout que tu dis que son absence se fait ressentir, donc c'est qu'elle est souvent absente non ? À clarifier. D'ailleurs, si sa mère n'est pas là, qui entraîne Anaïs ?
Orthographe : Tu fais encore beaucoup de fautes de construction de phrase, il manque souvent des virgules ici et là. Relis-toi, quitte à le faire à haute voix. Les virgules sont là pour faire respirer le texte, donc si tu manques de souffle, c'est un bon indicateur. :geu:

De manière générale, tu restes beaucoup en surface et tu t'éparpilles beaucoup trop. On n'a pas l'impression que tu as pris en compte nos précédentes remarques. :hm: Tu dis énormément de généralités, ça manque de substance, tu ne vas pas en profondeur dans la psychée de ton perso et c'est vraiment vraiment dommage. De plus, ses actes ne correspondent pas au caractère que tu as mis en début de fiche, et on dirait que c'est une pauvre fille sans amis qui doit se battre pour faire sa place. C'est une guerrière ! En Cibella ! Dans une famille de guerrières ! Elle est forcément reconnue et appréciée.
Je pense que tu n'as pas bien saisi la mentalité de Cibella, ni comment fonctionne la Guilde des Guerriers. Je te conseille fortement de relire les annexes correspondantes et de poser des questions si des choses ne te paraissent pas claires. :sisi:

On a relevé que ce qui nous sautait aux yeux, on a peut-être loupé certaines choses, mais si c'est le cas on reviendra vers toi à ce sujet. :cute:

Courage pour les corrections, tu peux le faire. N'hésite pas à demander si tu as des doutes ou des questions. :coeur:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles • Admin
La Cour des Miracles • Admin
Mélusine de Sylvamir
Mélusine de Sylvamir

Messages : 5854
J'ai : 34 ans
Je suis : baronne de Sylvamir, marquise de Sinsarelle, dame de Séverac, Voleuse de la Cour des Miracles

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Cour des Miracles
Mes autres visages: Quitterie ♦ Ljöta ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade ♦ Chasteté
Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  EmptyMar 9 Jan - 11:45

Coucou toi :cute:
Je viens aux nouvelles, est-ce que tout se passe bien ? As-tu besoin d'aide ? :couronne:










Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Anaïs guerrière de mère en fille    Anaïs  guerrière de mère en fille  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Anaïs guerrière de mère en fille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales-
Sauter vers: