AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-34%
Le deal à ne pas rater :
LaCie 4 To Disque Dur Externe portable – USB 3.0
94.99 € 144.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyMer 30 Jan - 22:17

Tu glousses doucement quand Marianne brandit la brochette de poisson et tu n'as jamais vu met si délicieux. Tu la remercies chaudement et manges avec grand appétit. Tu étanches ta soif avant que vous ne quittiez le pont. Tu écoutes ensuite Eda, ton cœur se serrant à ses mots, à la détresse visible sur son visage. Tu hoches la tête comme les autres aux mots d'Aubrée et observes Marianne apposer sa main silencieusement sur le bois. Tu ne bouges pas de suite, alors que les autres commencent à s'éloigner. Tu fixes la figure de proue, un fragment faible de la connexion qui vous a unis pendant une semaine vibrant presque dans ta poitrine. « Nous ferons tout notre possible, Eda. » Tu aimerais promettre plus, mais c'est impossible. Alors tu te détournes pour rejoindre les autres.

Il en impose, ce phare. Tu pressens que la montée va être quelque peu compliquée, vu tes dispositions actuelles. Ca va déjà mieux, mais tu sens la fatigue encore présente. Tu acquiesces quand Marianne te propose de passer devant et fais signe à Louis de prendre la tête sans problème. Comme pour beaucoup, ta montée est silencieuse, concentrée. Tu vois par moments Louis jeter un coup d'œil derrière. Tu lui offres des sourires rassurants au début, mais finis par garder la tête au sol pour ne pas perdre ton rythme. L'espace n'est pas grand et l'édifice monte bien haut. Et tu as l'impression d'entendre des bruits. Ce qui n'a aucun sens. Tu mets ça sur le compte de vos bruits de pas et de vos souffles.

Tu arrives en haut essoufflé, les muscles contractés, et tu dois t'appuyer contre le mur pour te reprendre. Tu ne te sens pas à l'aise, là. Tu crois entendre un rire ? Du mouvement au coin de ton œil droit, mais il n'y rien quand tu regardes vraiment. « Il n’y a que moi qui ait l’impression de ne pas être seul ? » Tu fronces les sourcils. « Non, c'est pareil pour moi. » Des esprits, peut-être ? Ton regard embrasse l'endroit, pas si grand pourtant, mais rien. « Si ce phare est censé pouvoir aider les vivenefs, c'est peut-être le moindre de nos soucis, à vrai dire. » Tu jettes un coup d'œil par l'une des ouvertures, l'océan en vue. Tu es incapable de retenir un frisson.

Spoiler:
 



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyJeu 31 Jan - 18:10

Le groupe grimpe à l’assaut du phare dans une spirale de marches sans fin. Tout le monde tient la cadence mais il règne un silence concentré. La Voltigeuse se dit que ce n’est pas aussi facile que monter une tour de Lorgol avec ses nombreux paliers et étages. La vue n’est pas la même non plus à travers les minces fenêtres : l’océan à perte de vue, quelques épaves autour de l’île. Des épaves de simples navires, bien sûr, rien d’autre. Bien sûr.
Puis la file d’aventuriers arrive en haut de l’Outrephare, le souffle court. Il n’y a qu’eux en haut, mais Marianne croit entendre des voix, des rires et des murmures, un mouvement se fait à la lisière de sa vision. « Il n’y a que moi qui ait l’impression de ne pas être seul ? » Marianne a un rire nerveux, Géralt répond pour eux tous. « Non, c'est pareil pour moi. Si ce phare est censé pouvoir aider les vivenefs, c'est peut-être le moindre de nos soucis, à vrai dire. » Mais quelque chose cloche pour elle. Ils auraient dû croiser quelqu’un. « Pourtant un phare ne peut fonctionner sans gardien. » Les ombres et les murmures continuent, alors elle tente le tout pour le tout, parlant plus fort : « Bonjour ? Nous sommes venus filer un coup de main. » Elle se sent ridicule, mais cette impression de présence autour d'eux sent la magie à plein nez. Les paroles d'Eda lui reviennent. Pourvu qu'ils ne soient pas arrivés trop tard.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyMer 6 Fév - 16:23

L'écho de murmures indistincts frissonne autour des intrus ; des ombres évanescentes frôlent les murs à la limite du champ de vision de chacun. Ils ne sont pas seuls, les visiteurs venus de si loin prêter la main aux tentatives désespérées d'une vivenef implorante.

« Vous êtes venus ! » énonce clairement une voix au timbre bien plus net, empreinte d'un considérable soulagement ; et tout en haut du phare, les rayons du soleil déclinant semblent se cristalliser pour former une silhouette féminine indistincte tant elle rayonne de couleurs chatoyantes. « Je n'osais y croire lorsque je vous ai envoyé Eda, mais vous êtes là ! Soyez les bienvenus à l'Outrephare, étrangers, vous qui marchez désormais avec la gratitude d'Iridia. » La silhouette semble leur faire signe d'avancer ; et la déesse explique, d'un ton navré. « Cet endroit est le domaine de Valda, mais depuis qu'elle est partie, nul n'a accompli ses tâches. Je ne puis la remplacer, car la nuit me voile dans son obscurité et mon existence s'altère jusqu'à ce que l'aube ne revienne ; il faut d'autres mains que les miennes pour accomplir cette mission. Mortels, en ces lieux sommeille un grand pouvoir, et la mission que je vous confie est solennelle. » D'une ample arabesque de son bras, Iridia désigne le globe lumineux au centre de la terrasse qui domine l'océan. « Chaque soir, Valda accroche les étoiles sous la voûte des cieux pour guider Atal jusqu'à la terre ; mais depuis qu'ils ont disparu tous les deux, plus personne n'a pris la peine d'éclairer le chemin de ceux qui errent, et les vivenefs se sont égarées sur l'immensité des flots. Mortels, voilà ce que j'attends de vous : lorsque Sild vous dérobera le regard de son enfant ce soir, plongez les mains dans le berceau de lumière. Replacez au firmament les étoiles qui en sont tombées dans la colère du Tisserand, pour que Morrigan puisse les y accueillir et les protéger le temps que Valda ne revienne veiller sur elles. »

Iridia ne peut en dire plus, car le crépuscule tombe, alors que le soir s'installe ; et depuis le balcon surplombant le phare, le ciel devenu d'un noir d'encre semble oppressant soudain.  
Dans le globe lumineux, les étoiles luisent timidement, d'un espoir qui n'ose s'exprimer ; et sous le regard attentif des lunes jumelles, une décision reste à prendre.

L'Outrephare attend, que les mortels osent se décider à illuminer la nuit.

Vous êtes presque à la fin de votre intrigue : à vous de voir si vous tentez d'accomplir la mission qu'Iridia a souhaité vous confier !
Votre intrigue sera clôturée mardi 12 février !



♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyMer 6 Fév - 18:50

Les murmures, l'impression de ne pas être les seuls êtres vivants ici s'intensifie et tu te décolles du mur contre lequel tu étais appuyé. Tu ne distingues rien cependant jusqu'à… « Vous êtes venus ! » Tu aurais sursauté si une forme ne s'était pas dessinée devant vous, dans les rayons du soleil couchant. Tu plisses les yeux à cause des couleurs qui émane de l'esprit, mais le spectacle est éblouissant.

Vous apprenez que c'est lui qui a mené le Skadi à Lorgol et qu'il s'agit… d'Iridia ? Tu écarquilles les yeux et t'accroches à la personne qui se trouve à côté de toi, sous la surprise. La suite de ses paroles semble le confirmer et tu tournes la tête vers ce qu'elle vous montre, une source de lumière arrondie. Tu écoutes encore religieusement, soufflé parce que vous êtes en train de vivre. A la tombée du jour. Replacer les étoiles dans le ciel. Tu te demandes un instant si tu rêves, mais, non, vous êtes bien là, avec la déesse Iridia qui disparaît peu à peu en même temps que les rayons du soleil. Tu souffles tout de même un « Comptez sur nous, Déesse » avant qu'elle devienne invisible.

Tu regardes les autres un instant, alors que tu intègres encore tout ce que vous venez d'apprendre et la mission importante qui vient de vous être donnée. Un léger rire nerveux t'échappe. « Bien. Les amis, il va nous falloir replacer les étoiles dans le ciel. Rien que ça. » On sent l'émerveillement et le choc dans ta voix. Tu ne sais pas si tous voudront participer, mais il ne fait aucun doute que tu contribueras à aider les dieux et les vivenefs. L'enjeu est bien plus grand que vous.

Tu finis par t'approcher du globe alors que le ciel prend déjà des teintes sombres et vides. Tu frissonnes un peu et ton visage se retrouve éclairé par les étoiles. L'adrénaline trépigne sous ta peau, mélange d'appréhension et de curiosité. Tu forces ta main à avancer malgré tes instincts qui tentent de te rappeler la prudence.

Lorsque ta main pénètre le globe, tu réalises que tu es incapable de décrire les sensations qui te parcourent. Comme si tu ne touchais pas réellement de la matière, mais en même temps… si. Comme si c'était chaud, mais aussi froid. C'est très déstabilisant. Tu n'aurais jamais pensé vivre ça un jour, clairement.

Spoiler:
 



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyMer 6 Fév - 19:43

La pièce est étrange, dans la lumière déclinante du jour. Les bruits alentours ne sont pas là pour rassurer le trentennaire. Tap tap tap rapide sur la lanière qui retient Bob pour évacuer la tension. Battement de coeur désaccordé. Tap tap tap. Géralt, plus ou moins remis, confirme la sensation. Marianne - il a appris leur nom, aux quelques inconnus, durant la traversée - questionne. Interpelle, sans agression aucune.

La suite fait sursauter Meldred. La lumière se scinde et se solidifie, devient paillettes vaporeuses, rideau évanescent éclatant en mouvement alors que dans le ciel l'astre diurne continue sa course inexorablement. Très vite, le brun comprend. L'Accordé ne détourne pas le regard, le baisse juste quelques instants et s'avance vers la silhouette à sa demande. Le respect se mêle à la crainte dans une déférence somme toute normale face à une déesse ; au fond de lui-même il sent son coeur gonfler de fierté. Lequel d'entre eux ne se sentirait pas fier d'ainsi pouvoir cotoyer les dieux, même un court instant ? La mission qu'elle leur confie est grande, pleine d'un millier de conséquences - et dans sa foi qui jamais ne vacille envers le Panthéon, il s'engage. Pour guidee Atal, pour soutenir Valda à qui il dédie certaines de ses prières. Pour ceux qui se perdent sous ce ciel noir d'encre. Pour les étoiles.
Pour les dieux en lesquels il ne cessera jamais de croire. 
À la suite de Géralt et l'air déterminé il acquiesce avant que l'apparition divine ne disparaisse.

La vision l'a plongé dans un état particulier : le choc fait battre son esprit contre ses tempes encore, mais ce n'est pas la peur de l'inconnu qui court dans ses veines. Ses yeux bleus glissent sur ses compagnons, étincelant de détermination. L'engagement qu'il vient de contracter le pousse à rejoindre leur capitaine d'une semaine autour du globe luminescent. Il complètera cette tâche, parce qu'une déesse croit en eux - et qu'il croit, lui aussi, en elle, en leur groupe et en l'importance de l'acte qu'ils vont accomplir.
«Allons-y. »

Sa main plonge délicatement dans le globe et le choc est violent : Meldred se fige. Nulle douleur, juste l'impression de ne rien saisir. De toucher le temps et l'existence, et en même temps de ne rien réussir à ressentir. Tout son visage trahit son étonnement, ébahi de toucher du doigt le tissu même où reposent les astres endormis.
Et il effleure quelque chose.
Énergie pure qui en vient à se blottir dans sa paume et jouer entre ses doigts, irradier contre sa peau. Morceau de moment. Coeur de glace entouré de feu, hors du temps.
Il sent l'étoile dans sa main. 
Il en a un sourire presque attendri, le jeune, face à l'évènement absurde, insolite et magnifique. «Je crois j'en touche une. Je touche une étoile. »
Et la fascination coule dans sa voix, joyeuse, derrière un léger éclat de rire qui naît de son petit sourire.

Spoiler:
 



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyJeu 7 Fév - 21:14

Elle suit les autres, Aubrée. Elle proteste un peu lorsqu’elle comprend qu’elle est reléguée en queue de cortège – pas longtemps, cela dit. Au moins, elle est près de Taliésin, quel merveilleux hasard. Ils se contentent de se tenir non loin l’un de l’autre, et ne s’échangent pas plus que quelques regards. Pas besoin de plus. Surtout que… L’atmosphère est étrange, en haut du phare. Plusieurs fois, Aubrée se prend à tourner la tête parce qu’il lui semble avoir vu ou entendu quelque chose… Ou quelqu’un. Pourtant, personne, comme si elle n’était pas assez rapide. Ou qu’elle entendait des voix. Elle est rassurée, d’ailleurs, de ne pas être la seule.

Marianne interpelle ces voix, d’ailleurs, et c’est avec stupéfaction qu’Aubrée voit se dessiner devant eux tous une silhouette étincelante dans les rayons du soleil couchant, qui s’adresse directement au petit groupe. Iridia.. ? Aubrée n’ose y croire. Alors, tous les dieux n’ont pas disparu, elle en a la preuve. Il y a encore de l’espoir pour la Confrérie, certainement, quelque part. Et c’est à cet espoir qu’elle se raccroche.
La blonde écoute attentivement les paroles de la Chatoyante,et suit ses mouvements de bras de la déesse. Elle papillonne des yeux alors qu’elle croit comprendre. Doivent-ils… Placer les étoiles dans le ciel ? Elle croit rêver. Pourtant elle est bien là, entourée d’amis, en haut d’un phare perdu sur une île au milieu de l’océan, à discuter avec Iridia. Bien. C’est sans un mot qu’elle suit ses compagnons jusqu’au globe.

Elle est fascinée par ce qu’elle voit, mais elle n’y plonge pas la main. Pas tout de suite, peu sûre de ce qu’ils doivent faire exactement. Elle observe Géralt, puis Meldred, plonger leurs mains dans le globe, avant de se décider à les imiter.
La sensation est si… Etrange, qu’elle ne saurait la décrire. Comme si elle touchait le vide. Elle reste immobile quelques secondes, et elle sourit en entendant l’Accordé parler. Il a l’air si heureux, comme un enfant. Alors, elle aventure son bras un peu plus loin dans le globe. « Oh ! » Elle en a une aussi. Elle a touché une étoile ! Un gloussement lui échappe, et elle vient refermer délicatement la main autour de la petite étoile. Elle n’est pas très lumineuse, pour l’instant, mais… Aubrée espère qu’en la remettant dans le ciel, elle brillera de mille feux.
Par tous les dieux du Panthéon.
Elle va remettre les étoiles dans le ciel.
Mais comment faire, exactement ?
Indécise, la blonde se décide à venir la saisir à deux mains, doucement, comme elle porterait un petit animal fragile, qu’elle ramène doucement vers elle. Elle hésite, encore. « Vous savez comment on doit faire ? » Sûrement que non ; ils ne doivent pas être plus avancés qu’elle. Alors, elle suit son instinct. Et elle la tire en-dehors du globe, très doucement, comme si elle avait peur de la casser. Elle la garde entre ses paumes quelques instants, avant de les écarter l’une de l’autre avec une délicatesse infinie.
Elle a une étoile qui brille au creux de sa main.
Grands dieux, comme c’est beau.

Spoiler:
 


Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Marianne d'Orsang
Marianne d'Orsang

Messages : 1217
J'ai : 44 ans
Je suis : Voltigeuse, médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibelin officiellement, mais aussi à l'Audacia !
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyDim 10 Fév - 0:23

D’abord Marianne ne reçoit aucune réponse et elle sent l’inquiétude s’installer pour de bon. C’est trop tard, alors ?
Non, quelqu’un apparaît finalement. Et pas n’importe qui, drapée dans une lumière aux mille couleurs tandis que le soleil se couche. La Voltigeuse en reste bouchée bée d’admiration, tout juste capable d’assimiler les explications d’Iridia. Crénom, ils ont une déesse en face d’eux, là. Et le fameux gardien du phare n’est autre que Valda, sa déesse tutélaire. Rien que ça. Mais elle n’est pas au bout de ses surprises : pour aider les vivenefs perdues dans l’océan, Iridia leur demande de remettre les étoiles à leur place ! Voilà pourquoi ils ont été amenés ici. Marianne ouvre des yeux ronds, stupéfiée. Elle n’est toujours pas remise quand la silhouette multicolore s’efface avec les derniers rayons du soleil.
Marianne entend bien Géralt qui reprend la parole mais elle le comprend à peine, toujours dans sa surprise abasourdie. Ils viennent de voir une déesse, vraiment ? Quant au globe de lumière près d’eux, elle n’ose y croire. Elle n’a que très peu de notions d’astronomie, elle ne sait reconnaître qu’une étoile ou deux quand elle profite de la beauté de la nuit. Mais accepter que ces étoiles qu’elle aime contempler sont là, à portée de sa main… ça la dépasse complètement. Elle revient à elle quand Géralt lâche son bras (tiens, quand est-ce qu’il l’a attrapé ?) pour s’approcher du nid d’étoiles et y plonger la main. Ils suivent tous le mouvement rapidement, la plupart dans le même état hébétement émerveillé. Ce qu’ils vivent est fabuleux.
Ou alors quelqu’un se moque d’eux, le gardien du phare est en fait un mage qui se fiche allègrement de leurs têtes avec la plus belle farce du siècle, mais cette idée lui effleure à peine l’esprit, fascinée qu’elle est devant la source de lumière. Les étoiles sont devant eux, les étoiles !
Même un enfant ne rêve pas aussi grand.

Les premières étoiles sont cueillies comme on capturerait des gouttes de rosée ou une luciole affolée, avec délicatesse et précaution. Leurs scintillements se reflètent dans les yeux enchantés des aventuriers. Mais ensuite ? « Vous savez comment on doit faire ? Bonne question. » Marianne sort sur le balcon de l’Outrephare, une étoile entre ses mains. Elle lève la tête vers le ciel : hormis la présence des deux lunes, il est d’un noir profond, un noir angoissant. Elle se décide à lancer son étoile à la verticale, comme on aiderait un oiseau à s’envoler… et la voilà au-dessus d’elle, au zénith, brillant plus fort. Comment ? À quelle distance ? Impossible d’expliquer, de la même manière qu’ils n’arrivent pas à décrire la texture des astres entre leurs doigts. Elle a bien vu la petite lumière s’élever et dépasser le sommet du phare, mais de quelle manière elle sait qu’elle ne bouge plus, à nouveau bien fixée au ciel ? Elle est incapable de le dire. « On dirait qu’il suffit de les lancer pour qu’elles s’accrochent ! La mienne a décollé sans trop d’effort, elle est là ! » Qu’importe si elle ressemble à une gamine, à pointer du doigt la première étoile raccrochée à la voûte céleste.
Prise d’une intuition, elle retourne dans la pièce pour plonger le bras et le glisser sur le fond du globe. Gagné, dans sa main se loge une multitude de minuscules étoiles. Elle ressort avec prudence pour n’en faire tomber aucune et elle en lance quelques-unes, vers une autre zone du ciel. Encore une fois les étoiles s’éloignent sans qu’elle ne comprenne à quelle distance, et elle distingue leurs petits éclats, teintant le ciel auparavant noir d’un léger bleu profond. Elle sème les autres sans crainte à présent, lançant sa poignée étincelante comme une poudre merveilleuse, qui file se fixer d'elle-même au-delà de l’océan. Peut-être dessinent-ils de nouvelles constellations, des astronomes hurlent-ils de joie ou de panique quelque part ? Qu'importe, Marianne fait des aller-retours avec ses compagnons en continuant de s'extasier de l'expérience. Que les étoiles soient petites, grandes, d’une fine teinte de rouge ou de bleu, elle ne se lasse pas de les voir dans ses paumes puis au-dessus d’eux alors que la nuit défile. Elle partage sa joie à Géralt ou Louis, des regards émerveillés à Aubrée ou aux Accordés, des commentaires débordant d’enthousiasme à Serenus, avec la même intensité. Et ce quelque soit le nombre de voyages entre le balcon et le globe au centre de la pièce.

Spoiler:
 







J'ai pour moi les vents, les astres et la mer.


Marianne • #006666
Iode • #663300
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyMar 12 Fév - 3:39

Ses camarades d’aventure inopinée éclaircissent ses doutes, quant aux rires et murmures qu’il entend : ce n’est pas le petit couple qui fait de leur position dans l’ascension un moment d’intimité, mais quelque chose d’autre. Des esprits, des fantômes ? Le pirate touche les tatouages de ses mains, par réflexe, caresse les symboles de protection qui y sont encrés, sans savoir quel pouvoir ils peuvent avoir, alors que les dieux ont désertés.

Pas tous les dieux.
Pas une déesse.

Lui habituellement si volubile et rieur se retrouve coi, intimidé, petit, devant Idiria, devant les couleurs qui chatoient, se mouvent et s’échappent à chaque coup d’oeil, formant et déformant la silhouette féminine de la Chatoyante. Coi et ému de cette présence divine qui leur demande à eux, simples mortels aventuriers des terres, des cieux et des mers, de rallumer les étoiles. Afin de veiller sur les filles des flots, en l’absence de Valda, afin de porter secours à Iridia, à Sild et à Morrigan. Louis n’ose toujours pas parler, alors que la déesse disparaît avec le crépuscule et que la nuit noire les enveloppe, les oppresse, ne laissant à leurs regards intrigués que le globe emplit d’étoiles. Ils sont des enfants, à la fois curieux et hésitants, alors qu’ils approchent leur mystérieuse tâche. « Comment… », murmure-t-il, sans toutefois se dérober. Il est trop tard pour reculer. Il en sera pas celui qui a refusé l’aide d’une déesse, car craintif.

La sensation du vide sur sa peau est pour le moins étrange. Il n’a jamais ressenti rien de tel. Il lui faut quelques secondes pour s’habituer, avant de tendre la main vers une première étoile, qui se retrouve attirée par sa paume et vient s’y lover… comme si elle avait toujours été là. Entre les lignes de sa main, les tatouages et les cicatrices, une lueur frémissante et timide qui semble se raviver à sa contact, à sa présence. Un sourire d’enfant étire ses lèvres, alors qu’il contemple l’étoile, qu’il n’ose pas encore lancer vers le firmament. Il hésite, la lueur blottie entre ses doigts, luciole délicate qu’il doit pourtant relâcher. Il élève la main et d’un léger élan, aide l’étoile à s’envoler vers le ciel, qui doucement se parsème à nouveau de constellations. Ses amies, au navigateur, à l’enfant d’Atal, ses guides dans la nuit, les repères des voyageurs et des amoureux tout autant, et maintenant pratiquement de précieuses enfants, alors que chaque étoile tirée de son berceau retourne s’accrocher à la voûte céleste, tel un diamant. « On doit rêver. » Ils sont probablement morts en mer, eux aussi, et ce rêve est leur dernier moment de vie, avant de rejoindre les landes de Sithis. Tout ceci est irréel, et pourtant si beau.

Spoiler:
 


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir • Modo
Le Pavillon Noir • Modo
Géralt d'Orsang
Géralt d'Orsang

Messages : 10987
J'ai : 28 ans
Je suis : chirurgien à bord de l'Audacia et baron d'Orsang

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah, ma famille
Mes autres visages: Melbren de Séverac
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyMar 12 Fév - 7:08

Un sourire apparaît sur tes lèvres à la remarque de Meldred et tu lui jettes un regard qui reflète sûrement le sien, celui de tous ceux qui ont déjà mis une main dans le globe. C'est une expérience extraordinaire dont tu réaliseras pleinement la portée une fois qu'elle sera terminée. Pour l'instant, tu te concentres sur votre tâche. Aubrée met des mots sur la question essentielle qui se pose et tu observes Marianne simplement lancer l'étoile au-dessus d'elle. Etoile qui s'accroche au ciel. Tu laisses échapper un rire émerveillé, l'euphorie s'emparant de toi momentanément. Tu sors la main du globe et observes le trésor que tu as dans ta paume. Tu te fais la réflexion que, plus tard, quand l'Audacia aura repris la mer, tes yeux se poseront peut-être à nouveau sur le petit astre auquel tu vas rendre sa liberté sous peu. C'est hallucinant et tellement grand, au final, comme perspective. Alors, tu suis l'exemple de ta femme et jettes délicatement l'étoile dans les airs. Tu la suis des yeux. Elle monte, elle monte, elle monte jusqu'à se fixer et briller encore plus fort, rendant au ciel de sa superbe perdue. Tu acquiesces à la remarque d'Eric. « Magnifique… »

Tu laisses échapper un rire plus franc quand Marianne fouille dans le fond du globe et sort une poignée de lumières, puis s'attèle à les jeter ensemble dans les airs. Tu as l'impression d'être un enfant, presque, en cet instant. A en juger par vos expressions à tous ou presque, tu n'es pas le seul. Alors, tu répètes l'opération, savourant chaque instant de cette expérience, la partageant avec tes êtres chers et tes compagnons d'aventure. Tu tentes différents angles pour qu'elles atteignent le ciel. Tu n'es pas sûr que ça y change quoi que ce soit, mais ce n'est pas grave. Tu es tellement heureux de pouvoir faire ça, de pouvoir aider Valda, les dieux, les vivenefs, le monde a retrouvé une partie de ses repères. C'est simplement impensable. Fabuleux aussi. Magique. Alors, comme les autres, tu attrapes avec délicatesse, tu lances de la même manière et tu observes les astres monter et retrouver leur place. Et le sourire ne te quitte jamais.

Profites-en tant que tu peux, Géralt d'Orsang, car ton sourire risque de disparaître quand vous serez de retour à Lorgol. Quand vos proches pousseront une gueulante parce que vous avez disparu sans prévenir personne. Oui, profites-en tant qu'il en est encore temps.

Spoiler:
 



#16669C
















Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyMar 12 Fév - 10:09

C’est Marianne qui, la première, se lance à rendre au ciel son étoile. Du regard et en serrant délicatement la sienne, Meldred la suit. La première est la plus magnifique, là-haut. Seule, encore.
Pas pour longtemps. Une par une, puis poignée par poignée, tous ensemble ils s’y mettent. Toujours avec le même amour dans les gestes et la même dévotion, dans des éclats de rires et des sourires partagés, des regards qui montrent leur ébahissement - ébahissement que l’Accordé partage. Ils sont émerveillés, ses compagnons autour de lui. Comment ne pas l’être ? Comment ne pas trouver que l’occasion est magnifique, que le geste est fantastique, que la chose est parfaite ? Ils sont conscients de l’honneur qu’il leur est accordé : ils font une différence pour ce monde dans lequel ils vivent - qu’ils vont sauver, un peu, la part de l’existence qu’ils connaissent si bien. Les astres s’envolent, se nichent dans le velours de la voûte céleste. Petit à petit, ils y voient un peu plus clair : le ciel d’hiver resplendit des constellations visibles sous ces latitudes. Meldred a l’intime conviction qu’elles brillent plus fort ce soir.
Une étoile après l’autre.

Le globe se vide peu à peu. Ses doigts s’engourdissent à chaque changement brusque, à chaque plongée dans le vide. Le froid enrobe sa peau quelques instants puis fond sous la chaleur des étoiles qui vont doucement reformer les astérismes qui peuplent le ciel. Elles connaissent le chemin, les petites étoiles. Elles savent si elles appartiennent à tel amas, si elles doivent filer jusqu’à ne plus être qu’un point au loin.

Meldred finit par ne plus sentir ses doigts. Il continue avec le sourire aux lèvres et le coeur battant. Il fredonne un peu en emportant les fragiles lumières. Il fredonne à mi-voix comme on lui a fredonné des mélodies en grandissant - celles Harmonie lui chantait doucement alors qu’ils naviguaient à la lumière de ces étoiles. Il fredonne et les accompagne de sa main, de ses doigts tendus qui ne sentent plus rien alors qu’elles s’envolent. Des fois qu’elles retombent.

Il flotte, Meldred. Il est transporté, littéralement. Ils en entendront parler, sur la Symphonie, quand ils rentreront - car ils vont rentrer sains et saufs, l’optimiste le sait. Si Taliésin ne s’en vantera peut-être pas, l’enfant adopté lui en parlera à ses frères et ses soeurs sur la vivenef - et à la si belle figure de proue. Il lui montrera du doigt les étoiles qu’il a renvoyées dans leur nid d’obscurité, fier d’eux.
Et surtout, ça, il ne l’oubliera pas. Le souvenir restera avec ceux de son enfance, à jamais impérissable.
Le souvenir de leur groupe, comme des gamins ébahis, qui rendent au monde un peu de sa lumière pour guider ceux perdus dans les ténèbres - pour peu qu’ils lèvent les yeux.

Spoiler:
 



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 EmptyMer 13 Fév - 0:13

Une à une, les étoiles regagnent le firmament qui s'illumine progressivement - parfois, l'on peut même entendre un discret couinement d'allégresse lorsqu'un astre particulièrement motivé s'élance pour regagner sa place attitrée. Le globe céleste finit par se vider ; jusqu'à ce que, enfin, chaque étoile ait regagné sa place sous la voûte des cieux. Les visiteurs sentent bien qu'ils ne doivent pas abuser de leur bienvenue et retournent donc auprès d'Eda qui les attend sur le rivage : le Skadi les ramènera à bon port sur les quais de Lorgol dans l'après-midi du 30 janvier.

Tout au long des sept jours que dure le trajet, leur parcours est accompagné d'étoiles filantes qui semblent les saluer, jusqu'à ce qu'ils reviennent dans les eaux du continent et que l'impression s'estompe. De leur belle aventure ne restent que de beaux souvenirs... du moins le pensent-ils. Les astronomes seront en effervescence, quelques temps plus tard, lorsqu'ils découvriront que la constellation d'Iridia accueille sept étoiles nouvelles-nées, que l'image de la déesse semble bercer, et qui n'ont jamais été là par le passé !


Sujet terminé

Conséquences et récompenses


Les étoiles sont de retour, et c'est entièrement grâce à vous, bravo !
Le Destin vous remercie pour vos beaux RP qui l'ont vraiment touché, c'était très agréable à lire.

Chacun des six visiteurs (et Taliésin-le-PNJ) a donc contribué à remettre les filles de Valda à leur place ; leur présence à l'Outrephare a d'ailleurs, à leur insu, modelé la matière de l'univers pour donner naissance à sept bébés étoiles qu'Iridia a pris sous son aile. :siwi:

Vous pouvez chacun aller tirer une carte commune de participation, et recevrez la carte spéciale de l'intrigue lors de la MàJ.

Voici vos userbars !

Serenus
Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 LabyrintheBateau

Géralt
Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 LabyrintheCapitaine

Meldred
Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 LabyrintheEtoiles

Marianne
Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 LabyrintheJoyau

Louis
Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 LabyrintheFemme

Aubrée :stare:
Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 LabyrinthePecho



♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare   Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue 4.1 ♦ L'Outrephare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP :: Intrigues / RP express / missions-
Sauter vers: