AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [H] • Gary Oldman • Professeur, père de cœur et mage maudit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages • Admin
avatar

Messages : 180
J'ai : 28 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Marjolaine du Lierre-Réal et Gustave de la Rive
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj
Les Mages • Admin
Message Sujet: [H] • Gary Oldman • Professeur, père de cœur et mage maudit   Ven 17 Fév 2017 - 23:53



Aura· présente

Malion
Ciselâme

Gary Oldman

« J'ai cherché la perfection sans jamais la trouver. Alors, je l'ai ciselée. »

orgueilleux ♦ exigeant ♦ rigoureux ♦ loyal ♦ méticuleux ♦ passionné ♦ curieux ♦ obsessionnel ♦ nostalgique ♦ charismatique



© avengedinchains
Lorsque sa première vivenef s'est éveillée folle, Malion en a été triste, bien sûr, tant d'efforts en vain... Mais le sentiment qui a prévalu, c'est la vexation. Comment, lui, le grand Ciselâme, il avait échoué... ? Honte et scandale, affront impardonnable !



© booksgranger
Âge : 54 ans
Date et lieu de naissance : 19 janvier 948, à Marguerin (Lagrance)
Statut/profession : Sculpteur, mage du Sang modeleur
Allégeance : Carmine, naguère Alaïs de Sombreflamme ; Denys, duc de Lagrance ; Gustave, empereur de Faërie.


Chez les Ciselâme, on est sculpteur de père en fils – on est mage du Sang, d’une génération sur l’autre. Artisans réputés en Lagrance, cette famille établie près de la frontière cielsombroise utilise cette couverture d’artisanat pour dissimuler leur pratique assidue de cette magie bannie. Bénéficiant de la tolérance des Lagrans, ils peuvent aller et venir sans que leurs iris cerclés d’écarlate n’émeuvent leurs voisins, mais se font néanmoins discrets, laissant ceux d’entre eux nés sans magie se charger des relations avec le monde extérieur à l’atelier familial. Evitant d’attirer une attention indésirable, et relativement épargnés par la persécution de leurs semblables par les autorités faës, les Ciselâme ont prospéré dans une paix confortable.

C’est dans la maison familiale que Malion vit le jour, fils aîné d’un Ciselâme bien lagran nommé Balian, épris d’art et esthète au dernier degré, et d’une Flambétoile, petite Cielsombroise forte en caractère et modèle favori de son époux, qui répondait au doux prénom d’Angélique. De lui, Malion hérita l’amour de la beauté et la perpétuelle recherche de la perfection ; d’elle, il reçut une forte propension pour l’excès  et un naturel passionné. Premier-né, il se fit le parangon des deux traditions familiales, choisissant le minéral comme support de sculpture favori, et le modelage comme discipline du Sang. L’un de ses frères, né sans magie, se spécialisa dans le travail du bois, et ils échafaudèrent à deux le rêve fou d’un jour éveiller une vivenef ensemble.

Entre-temps Malion développa son art, et commença à se faire remarquer par la grande qualité des pièces qu’il fournissait. Le marbre en particulier semblait s’éveiller sous ses doigts, et il trouvait le modelage d’une âme de statue immensément agréable. Fidèle serviteur de la couronne ducale, il plaça au fil des ans quelques statues éveillées ici et là dans les salles du palais, toutes vouées à la protection de la famille ducale ; le trépas soudain de Cyselle suite à une maladie fulgurante lui sembla presque une trahison. C’était en 980, il avait trente-deux ans, et décida de donner plus de relief à sa vie en transmettant à son tour ce qu’il savait du modelage à de jeunes élèves. Il continua bien sûr à servir loyalement le duc Vianney, cousin de Cyselle et nouvellement couronné.

Dix années s’écoulèrent : dix ans d’enseignement, de sculpture, d’éveil. Dix ans solitaires, sans épouse à ses côtés : à trop chercher l’épouse parfaite, il n’était qu’amèrement déçu par ces femmes qui traversaient sa vie comme des météores. Il collectionnait les aventures avec ses modèles cielsombroises, culbutait parfois la gueuse au gré de ses déplacements dans les campagnes où son renom lui attirait les faveurs du peuple. Mais point d’épouse…

En 990, alors que l’automne faisait flamber les frondaisons, la Caravane des Plaisirs amena à Blanc-Lys une jeune mage outreventoise, chassée par les siens. Il prit en pitié cette artiste mutilée aux doigts brisés, et enseigna à Faustine tout ce qu’il savait du modelage, l’encourageant dans ses expériences et ses découvertes, l’incitant à se dépasser perpétuellement. Au fil des années, la position de Faustine évolua tandis que sa protectrice Marjolaine de Blanc-Lys épousait Denys, fils de Vianney, et ceignait avec lui la couronne ducale.

En 998, il s’entendit avec son frère sculpteur sur bois : Ansemer leur commandait une vivenef commerciale, et ils unirent leur savoir-faire pour proposer un navire magnifique au duc Bartholomé. Hélas, ils n’arrivèrent jamais au bout de leur œuvre : lors de l’éveil, à l’été 999, l’esprit de la vivenef se brisa et le navire embarqua vers l’Archipel du Vent, son mage prisonnier à bord. Il passa deux ans parmi les Amoureux du Vent, à pleurer sa merveille inachevée, et passa avec elle le premier mois, reclus sur les rivages de l’Île des Murmures, à lui tenir compagnie au milieu du cimetière de vivenefs. Les Amoureux du Vent vinrent l’y chercher et l’accueillirent dans leur communauté, l’encourageant à ne point céder au désespoir ; et il y apprit comment tailler le bois pour l’éveiller, non au ciseau mais par la pensée. Il apprit comment ciseler le vaisseau de la conscience, autant que la conscience elle-même : comme si l’éveil de la pensée dans la matière forçait la matière en question à prendre une forme bien précise…

Une vivenef endormie finit par émerger du bois qu'il travaillait – et lorsqu’elle s’éveilla avec l’aide des kidnappés en mars 1001, elle était… parfaite. Elle était tout ce qu’il avait rêvé, la belle Silaë : douce et curieuse, gaie et loyale, brave et patiente. Mais elle en choisit un autre : elle réclama pour capitaine un autre que lui, et Malion qui était tombé amoureux de sa création à force d’épancher en elle ses rêves et ses espoirs en conçut une peine vive. Il suivit Carmine pour retourner sur le continent où ils parvinrent en juin 1001, et l’assista tandis qu’elle négociait à l’Académie un nouveau statut pour la magie du Sang. Il ne fut pas de ceux qui modelèrent des Anges Pleureurs en juillet 1001, mais reconnut là une magie caractéristique à l’oeuvre, et identifia la touche personnelle de Faustine chez certaines des créatures.

A la Samhain 1001, début novembre, il suivit Carmine à nouveau et s’installa en Lagrance avec les autres rescapés. Il passa quelques mois auprès des siens à Marguerin, puis rejoignit la capitale en mars 1002 et reprit les cours qu’il dispensait naguère – mais se refusa à éveiller une nouvelle conscience… rêvant de rejoindre un jour Silaë, pour la voler et s’enfuir avec elle plus loin que l’horizon.

Il a également entrepris de bien sombres expériences : usant des corps ennemis tombés pendant la première bataille de cette nouvelle guerre et soigneusement conservés avec le concours de mages de l’Hiver, il cherche à présent à insuffler artificiellement une conscience docile dans un organisme mort... pour en faire de parfaits soldats. De simples pantins, de chair et de sang...

LIENS UTILES
Intrigue 1.3 : Les Amoureux du Vent
Présentation des Anges Pleureurs




Faustine de la FugueMélanie Maudran
Faustine a été l’élève la plus assidue de Malion et un profond amour filial s'est établi entre eux. Au retour du vieux professeur sur le continent, il n’a pas repris contact avec elle, préoccupé par les négociations en cours à l’Académie ; ce n’est qu’en novembre 1001 qu’il revint en Lagrance, et il passa les premiers mois auprès de sa famille, célébrant le retour inespéré du frère que l’on n’attendait plus. Il est revenu au palais ducal en mars 1002, et Faustine s’est immédiatement présentée à lui. Il a repris sa formation, lui enseignant à présent sa méthode bien particulière pour sculpter en modelant la conscience.
Tristan d'AmarEddie Redmayne
Malion observe d'un œil méfiant ce Capitaine des Chevaucheurs qui apprend la magie du Sang auprès de Faustine, son instinct paternel le poussant à surveiller étroitement tout élément masculin dans l'entourage de sa jeune protégée. Tristan a bien compris la méfiance de Malion, et se trouve de surcroît un tantinet impressionné par la réputation d'excellence du vieux professeur. Il paraît que le duc Denys en a fait l'un de ses conseillers secrets, par-dessus le marché ! Tristan marche sur des œufs à distance prudente, ne renonçant pas à l'idée de faire ses preuves aux yeux du Ciselâme.
Denys du Lierre-RéalJames McAvoy
Denys est trop fin politicien pour ignorer le fort potentiel de Malion - aussi, lorsqu'il a su qu'il était de retour en Lagrance, s'est-il empressé de le solliciter pour seconder Carmine dans la prise en charge des jeunes élèves mages du Sang. Par ailleurs, curieux de tout ce qui concerne leur art, il a fait de Malion l'un de ses conseillers, appréciant le bon sens politique du modeleur. Malion, favorablement impressionné par l'ouverture d'esprit de ce duc qui n'hésite pas à se compromettre pour protéger ses citoyens, quelle que soit leur voie, s'est voué à le conseiller au maximum de ses capacités.
Lionel de RivepierreTom Ellis
Une vivenef. Tel est le cadeau beau et précieux qu’a demandé le noble Chevaucheur d’Outrevent à sa jeune protégée, afin de l’offrir en cadeau de fiançailles et de mariage à la princesse de la Magie. Le projet est plus qu’ambitieux et Malion supervise Faustine dans celui-ci, restant néanmoins à distance de cette conscience qu’un jour, il le sait, elle saura éveiller. Vis-à-vis de Lionel de Rivepierre, cela dit, il se fait méfiant. Son geste d’acceptation envers la magie du Sang est peut-être rassurant, surtout venant d’un fils de l’Honneur, mais il n’aime pas cette exploitation qu’il fait des sentiments de Faustine à son égard. Il ne veut pas qu’elle souffre par la faute de cet homme, elle qui est presque sa fille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages • Admin
avatar

Messages : 180
J'ai : 28 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Marjolaine du Lierre-Réal et Gustave de la Rive
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Quitterie Aubenacre • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj
Les Mages • Admin
Message Sujet: Re: [H] • Gary Oldman • Professeur, père de cœur et mage maudit   Mer 22 Mar 2017 - 14:20


Les Chroniques d'Arven

Mes exigences et mes attentes

Allez, viens sur mon griffon, j'ai des bonbons !


Coucou, petit invité / membre-en-quête-de-DC ! Et grand merci de t'intéresser au scénario de Malion. :siwi: Voici quelques précisions pour te permettre de mieux appréhender ce qui est figé, et ce qui ne l'est pas. :cute:


Ce qui est négociable


L'avatar. Ce qu'il faut, c'est un homme qui fasse l'âge de Malion ! Peu importe la tête qu'il aura, ce qui compte pour moi c'est avant tout l'essence du personnage. S'il fait un peu ours bourru, c'est un plus, ça colle bien au caractère particulier de Malion. :hihi:

Les liens (dans les petits détails). Ils ont été rédigés en collaboration avec les joueurs des différents personnages concernés, si l'un te pose un souci, te gêne, ou que tu as une idée d'amélioration, tu peux tout à fait en discuter avant l'inscription dans la section Demandes et Questions, quitte à commencer ta fiche au brouillon ! Tu verras, les dragonnets sont très ouverts quand il s'agit de tisser des liens.  :keur:

Le nom : Je suis assez attachée au prénom, qui fait référence à la légende de Pygmalion et Galatée, mais s'il ne te plaît pas il est possible de le changer. Le nom de famille est 100% modifiable tant qu'il garde une connotation de sculpture ! :sisi:


Ce qui ne l'est pas


L'âge. A quelques années maximum, mais pas plus. Malion peut avoir au minimum disons 45 ans, mais pas moins ! Sa chronologie doit être cohérente avec son savoir et son expérience, plus jeune ce ne serait pas crédible ; et il doit aussi conserver un bon écart d'âge avec Faustine. :cute:


Rythme et présence


• Le forum demande une présence régulière pour pouvoir suivre globalement les évolutions du contexte, mais je comprends très bien que chacun aille à son rythme et avance son petit bonhomme de chemin tranquillement.  :tricot: Une réponse tous les quinze jours me semble fort convenable !  :augustus:

• Côté longueur, pas de minimum exigé ! Nous faisons tous des RP à longueur variable selon les sujets et l'inspiration. Nous utilisons tous des personnes et temps différents, il faudra donc que tu sois à l'aise avec des partenaires au « je », « tu » et « il/elle », ainsi qu'avec l'emploi du présent et du passé. De ton côté, tu écris comme tu le sens, tant qu'il n'y a pas trop de fautes et qu'on a matière à répondre, on sera très contents.  :cup:


Les pistes d'évolution


• Malion est conseiller ducal et a la mainmise sur la future génération de mages du Sang. C'est un homme important, qui est respecté dans les milieux clandestins : il peut être un formidable atout, pour l'Ordre de Jugement s'il décide que la guerre est une bonne chose ; ou pour la Rose Écarlate s'il considère que l'Ordre doit être contrecarré. Par ailleurs, ses expériences avec des corps morts le rapprochent de la Confrérie Noire, et il y a un grand potentiel de choses à accomplir du côté des assassins... :vv:

• Il pourrait bien réussir à accomplir son rêve de retrouver Silaë un jour, qui sait !




Je suis bien sûr à ta disposition, pour toute demande, question ou suggestion ! Et je m'occuperai bien de toi, ainsi que tes liens, tu verras : on sera aux petits oignons. :bande:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[H] • Gary Oldman • Professeur, père de cœur et mage maudit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VIENS-DANS-MON-CHÂTEAU ▲ qui sera le prochain à poster?
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Le rapport de Claude Moise et Gary Hector sur la loi de1987
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: À l'aventure ! :: Avis de recherche :: Scénarii des membres-
Sauter vers: