AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [F] • Claire Forlani • Sœur aînée, mère, conquérante de la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 701
J'ai : 25 ans
Je suis : Chevaucheuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Chimène de Faërie
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: [F] • Claire Forlani • Sœur aînée, mère, conquérante de la liberté   Lun 24 Avr - 0:27



Aura· et Namras présentent

Quintille « Désirée »
Aubenacre

Claire Forlani

« Les sacrifices sont le prix de l'indépendance. »

QUALITÉS ▬ maternelle (poupoute tout ce qui passe à portée de ses bras) ; battante (ne renonce à aucun sacrifice pour protéger les siens et ceux qui dépendent d'elle) ; débrouillarde (elle compense sa cécité de toutes les manières possibles pour rester autonome autant qu'elle le peut) ; tolérante (la différence ne la choque pas, elle a élevé Gédéon et se trouve elle-même en butte aux moqueries à cause de son handicap) ; organisée (elle n'a pas besoin d'y voir pour gérer une domesticité et s'assurer qu'une maison soit bien tenue).
DÉFAUTS ▬ envieuse (envers les femmes qui vivent libres et peuvent assumer leurs propres choix) ;  anxieuse (car le Destin est taquin et demeure toujours imprévisible) ; fataliste (envers elle-même, elle est convaincue que les choses tourneront toujours mal pour elle et qu'elle l'a sûrement mérité) ; râleuse (elle peste souvent envers tout et rien, juste pour elle-même) ; trop fière (se vexe facilement si elle a l'impression qu'on lui fait la charité et qu'on a pitié d'elle, alors qu'elle n'a rien demandé).



© Lemon Tart
Née Aubenacre, Désirée a épousé un Sonnecor à ses dix-huit ans. Lorsque l'individu l'a répudiée et renvoyée chez elle, rendant caduc leur mariage, elle a été forcée de reprendre le nom de son père, à son grand désarroi. Les visiteurs occasionnels l'appellent « Dame Aubenacre » alors qu'elle est la fille des lieux et non pas leur maîtresse. Elle subit déjà la couche de son propre père, faut-il également qu'on la prenne pour son épouse ?



© Lemon Tart
Âge : 41 ans
Date et lieu de naissance : 25 janvier 961, à Aubenacre de Riven en Bellifère
Statut/profession : Artisane perlière ; mère célibataire ; fugitive recherchée
Allégeance : À qui la respecte et la protège tout en lui permettant d'assurer la sécurité de ses deux frères Géralt et Gédéon, de sa sœur Quitterie et de sa fille Éponine.


Aubenacre est l’exemple typique des domaines paysans de Bellifère : ceux qui y vivent portent le nom de la lande qui les nourrit, et les coutumes locales manquent de raffinement. L’actuel tenant de l’exploitation perlière, Géraud, est un homme vieillissant à l’esprit étriqué, ne jurant que par ses fils et niant souverainement toute intelligence chez ses filles.

C’est dans cet endroit aux mœurs obsolètes qu’est née Quintille, aînée d'une nombreuse fratrie, plus connue sous le surnom de « Désirée » en référence à sa prompte naissance après les épousailles de ses parents.

Désirée a toujours été brimée par son père, qui n'accorde que bien peu de crédit aux capacités intellectuelles des femmes, et qui a toujours eu la main leste avec son épouse ou des filles. À l'adolescence, elle développe une affinité magique très mineure avec la magie de l'Hiver, mais n'a jamais pu se rendre à Lorgol travailler ce don qui passe inaperçu. Elle a tout de même appris à lire - plus ou moins couramment, et à écrire - passablement, sous la tutelle de sa mère.

À l'âge de dix-huit ans, elle a vu sa mère s'enfuir, mais n'a pas osé la suivre, retenue par ces valeurs bien étriquées qu'on inculque dès le berceau aux jeunes filles de Bellifère. Mariée dans la foulée à Thiercelin Sonnecor en juin 979, elle n'est restée son épouse que pendant huit ans : en octobre 987, il la répudie car elle est devenue malvoyante au fil des années et ne lui sert à rien : incapable de travailler, elle ne lui a donné aucun enfant. Il la renvoie donc à Géraud, le père de famille, et Désirée prend le relais de sa belle-mère, décédée quelques mois auparavant. Pour gagner son pain, elle trie les perles cultivées dans l'exploitation familiale : n'ayant pas besoin d'y voir pour ce faire, elle devient au fil du temps une experte en calibrage et repère les moindres défauts d'un simple toucher du bout des doigts.

Assumer les responsabilités de la maîtresse de maison a vraisemblablement donné des idées saugrenues à un homme à l'esprit déjà bien aliéné par des générations d'alcoolisme et d'idées étriquées : au bout de deux ans, une fois Désirée devenue complètement aveugle et vulnérable, Géraud n'a pas hésité à s'inviter de force dans le lit de sa propre fille.

Au bout de quelques années, en décembre 990, Désirée met au monde une fille, Éponine - qui est également sa sœur... La naissance de l'enfant lui permet de faire le point sur son existence, et sur celle de Quitterie, sa jeune sœur, en proie comme elle aux mauvais traitements de leurs frères. La petite n'a pas encore attiré l’œil du père, mais Désirée craint le destin qu'il lui réserve lorsqu'elle aura grandi... Apprenant de la bouche de sa sœur sa magie qui se manifeste de manière bien plus franche que la sienne, Désirée décide de l'aider à fuir ce carcan bien trop étriqué pour une petite mage aventureuse qui rêve de liberté. C'est en mai 993, avec l'aide de Géralt, qu'elle parvient à assurer la fuite de la benjamine.

Les années passent - Désirée met au monde un enfant mort-né et prend des mesures pour qu'aucune nouvelle grossesse ne vienne compliquer sa vie déjà bien chamboulée. Dédiant ses efforts à la protection de Gédéon, incapable de se défendre, et Éponine qu'elle veut préserver de tout ce chaos insensé, elle bénéficie de l'aide discrète de Géralt qui s'inquiète pour sa sœur.

En mars 1002, la magie d'Éponine s'étant éveillée, Désirée la confie à Géralt pour qu'il l'amène à Lorgol, auprès de Quitterie dont elle n'a reçu aucune nouvelle, sinon par le biais de multiples intermédiaires, depuis son départ du logis familial.

À VENIR - Chapitre 2.4 (juin 2017)
• Début juin 1002, Guérin est envoyé par Géraud enlever Quitterie à Lorgol. Le prestige qu'elle a acquis sur le sable de l'arène d'Hacheclair en tant que championne lors du Tournoi des Trois Opales fait d'elle une épouse potentielle dont la valeur se négocie en milliers de fleurons.
• Ramenée de force à Aubenacre par son frère, Quitterie est secourue par une troupe de ses amis, incluant deux Capitaines des Chevaucheurs, une Voltigeuse, et un équipage pirate au grand complet sur leur vivenef déterminée à en découdre.
• Suite à ces événements, Désirée et Gédéon quittent à leur tour Aubenacre pour Lorgol où ils s'établissent à la Taverne de la Rose, sous la protection conjointe des Chevaucheurs du secteur, des pirates de la Taverne, et de tout le personnel de l'établissement tel que la petite nourrice Félicie, pur produit de Bellifère elle aussi, ou la farouche Viana, videuse et îlienne au parler fleuri.

Les membres de la famille Aubenacre
Chronologie familiale



Quitterie « Louison » AubenacreTamla Kari
Pour Quitterie, Désirée est un peu la mère qu’elle n’a jamais connue. Elle voue à son aînée un attachement profond et une dévotion fanatique ; l’objectif de sa vie était de pouvoir la faire venir à Lorgol un jour, avec Gédéon, pour assurer leurs vieux jours. Alors forcément, depuis que son aînée s’est installée à la Taverne de la Rose suite au raid mené sur Aubenacre pour sauver Quitterie, la petite aveugle est enchantée d’avoir sa sœur à proximité, et ne lui épargne aucune des questions que sa nouvelle situation d’épouse de Rackham lui occasionne. Désirée est soulagée d’avoir réussi à échapper à sa situation peu réjouissante, et d’avoir retrouvé la petite dernière de la fratrie qu’elle aime profondément.
Éponine AubenacreValentina Lyapina
Désirée est le centre du monde d'Éponine. Elle aime sa mère plus que tout. Elle trouve que c'est la personne la plus courageuse du monde et c'est le pilier de sa vie. Elles sont très complices, Éponine partageant tout ses secrets avec sa mère. Les deux choses qu'elle préfère faire avec elle sont lui décrire le paysage lorsqu'elle se promène, avec moult détails, et lui réciter des poèmes de sa composition. Désirée aime profondément sa fille en retour, la maintenant dans le mystère concernant les circonstances de sa naissance, déterminée à la protéger coûte que coûte de l'odieuse réalité.
Géralt de Rives, né AubenacreAlexander Dreymon
Désirée est celle qui l'a élevé, éduqué, instruit et aimé comme une mère. Géralt a bien conscience du destin qui aurait été le sien si elle n'avait pas été présente dansa sa vie. Elle lui a appris à penser par lui-même, à se respecter en respectant les autres, et a participé grandement à faire de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. En grandissant, il a, à son tour, pu être présent pour Gédéon et elle. Il les a protégés dans la mesure de ses moyens et n'hésitait jamais à stopper le bras violent de Géraud ou à contrer ses mots venimeux. Son apprentissage à Riven, à ses 16 ans, l'a éloigné d'Aubenacre, mais il revenait à chacune de ses permissions, apportant avec lui petits cadeaux – pour Gédéon et Eponine – et aide pécuniaire – pour Désirée. Tout comme il l'a aidée à faire disparaître Quitterie et à gérer ses « soucis » de grossesses, il a accédé à sa requête concernant Eponine sans une once d'hésitation : il a déserté son poste de chirurgien à Riven comme au front et a fui avec sa nièce pour Lorgol. Ce n'est qu'une fois Eponine en sécurité avec Quitterie qu'il a réalisé qu'il ne retournerait jamais en Bellifère et que Désirée lui avait fait ses adieux à sa manière. Avant de quitter Lorgol avec l'Audacia, Géralt lui a envoyé un courrier dans lequel il lui assurait qu'il reviendrait la chercher et auquel il a joint un ruban de fine manufacture en cadeau. Son serment sera honoré plus vite qu'il ne le pense car il sera lui aussi à bord de l'Audacia pour aller secourir Quitterie et délivrer Gédéon et Désirée de leur vie à Aubenacre.
Marianne d'OrsangAmanda Tapping
De la famille Aubenacre, Marianne ne connaissait que Quitterie, qui lui a parlé de toute sa fratrie et révélé que le nouveau chirurgien de l’Audacia était son frère Géralt. De retour dans la vraie trame, lorsqu'elle a appris l'enlèvement de Quitterie par Guérin, elle s’est ruée avec tous les pirates à son secours, rencontrant Gédéon et Désirée par la même occasion. L’ancienne médecin de bord admire le courage et la fierté qui se dégagent de l’aînée des Aubenacre, malgré toutes les épreuves qu’elle a endurées. Désirée envie cette liberté qui règne sur chaque pan de la vie de Marianne et qui lui a été refusée. Les deux femmes ont eu le temps de se découvrir sur le chemin vers Lorgol à bord de l’Audacia. Et plus les jours passent, plus Marianne regrette de devoir bientôt quitter Désirée pour retourner à sa caserne en Sombreciel.
Ilse TonneventJennifer Morrison
Elle a été réveillée un soir, à la taverne, par les pleurs d'un bébé. Ce n'était pas la première fois, mais cette nuit-là, Désirée s'est levée pour aller se chercher quelque chose à boire. Avant de retourner se coucher, elle s'est arrêtée devant la chambre d'où venaient les pleurs et a frappé quelques coups ; c'est une Ilse échevelée, aux cernes marqués et à la voix fatiguée qui lui a ouvert. Elle était là, la canonnière, lors du sauvetage à Aubenacre. C'est d'ailleurs ce jour-là qu'elle a accouché, en pleine canonnade, si ses souvenirs sont bons. Et cela fait plusieurs jours que sa petite fille la maintient éveillée des heures durant. Désirée, avec toute sa douceur, lui a proposé son aide et ses conseils et Ilse lui en est sincèrement reconnaissante. S'occuper d'un nouveau-né c'est tout nouveau pour la pirate alors elle va parfois voir la Belliférienne lorsqu'elle doute ou qu'elle se sent un peu perdue. Elle apprécie sa patience et sa délicatesse, et n'hésite pas à remonter les bretelles des clients de la taverne qui oseraient venir l'importuner.


_________________



i thought i was blind
condemned to the night, forfeited, surrendered
i believed i was a lost cause © acidbrain




Sayam #006699Serment #990099Quitterie #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Chevaucheurs • Admin
avatar

Messages : 701
J'ai : 25 ans
Je suis : Chevaucheuse

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Chimène de Faërie
Mes autres visages: Mélusine de Séverac • Freyja de Brunante • Ljöta d'Evalkyr • Rejwaïde Sinhaj • Faustine de la Fugue
Les Chevaucheurs • Admin
Message Sujet: Re: [F] • Claire Forlani • Sœur aînée, mère, conquérante de la liberté   Jeu 25 Mai - 15:25


Les Chroniques d'Arven

Mes exigences et mes attentes

Allez, viens sur mon griffon, j'ai des bonbons !


Coucou, petit invité / membre-en-quête-de-DC ! Et grand merci de t'intéresser au scénario de ma grande sœur qui a vécu une vie si compliquée. :*_*: Voici quelques précisions pour te permettre de mieux appréhender ce qui est figé, et ce qui ne l'est pas. :cute:


Ce qui est négociable


L'avatar. Il est négociable, mais difficilement. Je cherche une femme brune ou rousse, la quarantaine bien sonnée, avec les traits fins et une impression de noblesse d'âme se dégageant de sa personne. Claire Forlani y correspond bien, notamment dans son rôle d'Ygraine dans Camelot, et l'on peut faire des avatars assez facilement, on a quelques créateurs dans le coin. :hihi:

Les liens (dans les petits détails). Ils ont été rédigés par les joueurs des différents personnages concernés, si l'un te pose un souci, te gêne, ou que tu as une idée d'amélioration, tu peux tout à fait en discuter avant l'inscription dans la section Demandes et Questions, quitte à commencer ta fiche au brouillon ! Tu verras, les dragonnets sont très ouverts quand il s'agit de tisser des liens.  :keur:
Précision : le lien avec Marianne est prévu pour devenir un ship, ce n'est pas forcément évidement dans la formulation, donc je le reprécise ici. Ça se fera progressivement sur la durée (elles sont bellifériennes toutes les deux, quand même), mais c'est vers là que se dirige la vie sentimentale de Daisy. :keu:

Le nom. Je tiens au prénom, Désirée, mais tu peux si tu le souhaites reprendre le nom d'épouse, Sonnecor.


Ce qui ne l'est pas


Le prénom. Il est mentionné dans les RP et la chronologie de Quitterie. Il n'est donc pas modifiable.  :pirate:

L'âge. Tu t'en doutes, avec une fratrie aussi nombreuse, il a fallu jouer serré et bien minuter tout cela. Désirée ne peut donc pas être née une autre année. Il est possible de décaler d'un mois ou deux, au besoin, mais guère plus, rapport à la naissance de Gaston assez proche.  :leche:


Rythme et présence


• Le forum demande une présence régulière pour pouvoir suivre globalement les évolutions du contexte, mais je comprends très bien que chacun aille à son rythme et avance son petit bonhomme de chemin tranquillement.  :tricot: Une réponse tous les quinze jours me semble fort convenable !  :augustus:

• Côté longueur, pas de minimum exigé ! Nous faisons tous des RP à longueur variable selon les sujets et l'inspiration. Nous utilisons tous des personnes et temps différents, il faudra donc que tu sois à l'aise avec le « je », le « tu » et le « il/elle », ainsi qu'avec l'emploi du présent et du passé. De ton côté, tu écris comme tu le sens, tant qu'il n'y a pas trop de fautes et qu'on a matière à répondre, on sera très contents.  :cup:


Les pistes d'évolution


• Désirée, comme expliqué plus haut, va nourrir une relation de plus en plus romantique avec Marianne. A terme, elle peut éventuellement s'installer à Orsang et l'aider dans ses projets ; elle peut également rester près de Quitterie et l'assister dans ses maternités à venir ; ou bien s'établir à Lorgol et ouvrir un commerce de quelque chose...  :**:

• Côté vie sentimentale donc, chasse gardée de Marianne. :hihi: JE VOUS SHIPPE DÉJÀ TELLEMENT ! :fan:




Je suis bien sûr à ta disposition, pour toute demande, question ou suggestion ! Et je m'occuperai bien de toi, ainsi que toute ta tribu de liens, tu verras : on sera aux petits oignons. :bande:


_________________



i thought i was blind
condemned to the night, forfeited, surrendered
i believed i was a lost cause © acidbrain




Sayam #006699Serment #990099Quitterie #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[F] • Claire Forlani • Sœur aînée, mère, conquérante de la liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Permission méritée [Claire]
» TINA CANICHE CLAIRE 12 ANS URGENT EN BOX (LILLE 59)
» Une nuit claire...
» Retour de Claire Amblin
» Quand un ballon de basket fait des siennes [Claire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: À l'aventure ! :: Avis de recherche :: Scénarii des membres-
Sauter vers: