AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro – Larges roues ...
219.99 € 349.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 20:48

Sous le regard des dieux
La Confrérie Noire




Ljöta

d'Evalkyr

ft. Katheryn Winnick

« Avant la mort prématurée de Ljära, sa cadette, Ljöta se destinait à des études dans le domaine de la médecine. L'anatomie et la chirurgie sont demeurées des passions, même aujourd'hui, et entre deux missions on peut la trouver plongée dans d'épais volumes aux noms élégants, traitant de dissection, de scalpel et de démembrement. »




En bref

Âge : 31 ans
Date et lieu de naissance : 1er décembre 972, à Svaljärd (Valkyrion)
Statut/profession : Écoutante de la Lame ; Baronne de Thalmor en Valkyrion
Allégeance : La Confrérie Noire • Ordre du Jugement • Couronne de Valkyrion
Dieux tutélaires : Née sous Alder, vouée à Lida et Sithis


méticuleuse, car c'est de l'application et du soin que proviennent le succès, qu'il s'agisse de guérison ou de châtiment, la clé, c'est l'application
rancunière, car c'est la voie sévère qu'exigent les glaces qui figent tout et n'oublient jamais rien, ni bienfait, ni préjudice outrancier
pessimiste, car on a beau se raconter des contes de fées, la vie est une catin prête à tout pour t'arracher ton âme et la faire engloutir par le Destin
poète, parce que la lueur des lunes jumelles sur les glaciers solennels est un don éternel
hardie, car mes frères voyaient trop ma peau de porcelaine et trop peu mon âme de rebelle
obstinée, car je connais ma valeur et l'ampleur de ce que je mérite, et que je ne connais ni trêve ni merci tant que je n'ai pas obtenu ce que mon cœur désire
hautaine, parce qu'une couronne repose sur ma tête et que mon sang est la haute noblesse des glaces
généreuse, car j'ai trop perdu pour ne pas comprendre la détresse noire et les larmes de désespoir de ceux qu'on ne regarde même plus

Caractère


Derrière l'écran

Dans la vie, je m'appelle Laurène et j'ai 31 ans. Sur le Net, on m'appelle plutôt Aura·. J'ai découvert le forum via mon armoire, dont voici le tiroir #3 et voici ce que j'en pense : :roule:.
Pour les inventés : Je vous autorise/ne vous autorise pas à faire de mon personnage un scénario si mon compte était supprimé.  




Histoire

Oh, Valkyrion.

Valkyrion, c’est… C’est un joyau sans prix. Une perle nichée dans les régions les plus froides du continent : un royaume de gel et de perpétuel hiver, où le vent sculpte les formes majestueuses des glaciers. Il y a en Valkyrion cette lumière bien particulière d’un soleil distant mais complice sur les étendues de neige immaculée, cette lueur si spéciale qui parle à mon cœur et que je ne peux dissocier de l’idée que je me fais d’un foyer. La mer des glaces, ah – au plus fort de l’hiver, lorsque les flots de l’océan eux-mêmes charrient l’essence du froid…

Je suis née dans cet univers de blancheur souveraine, troisième enfant du trône kyréen, première fille jusqu’à la naissance de ma sœur (février 974). J’ai grandi sous la vigilance attentive de deux frères aînés, qui ne voyaient en moi qu’une poupée blonde trop fragile que le moindre geste pourrait briser. Aimants et protecteurs, Hjälden et Hjälmar – un peu trop sûrement, et nous en plaisantions avec Ljära. Que je l’aimais, ma cadette : une copie parfaite de moi-même, jusqu’à l’exacte nuance de nos yeux : identiques, et liées fondamentalement. Nos caractères cependant étaient très différents : là où j’étais terre à terre et attachée aux sciences concrètes, elle se régalait de contes de faës et de magies révolues, rêvant le soir en chuchotant ses prières aux étoiles.

Et bien sûr, la magie de l’Hiver s’éveilla en elle. Ma Ljära, ma toute-petite ; mage dans un empire où la magie est conspuée. Oh, elle ne s’est pas démontée : avec l’assurance de ses onze ans innocents (avril 985), elle a établi fermement qu’elle irait à l’Académie et qu’elle apprendrait la magie, et qu’elle y excellerait – pour nous faire honneur. Alors, à Lorgol elle est allée – confiée aux bons soins d’un lointain cousin, Vital de Jotunheim, parti étudier lui-même la science. Un a passé – entre ses lettres et mes propres études, l’envie de la rejoindre s’est mise à me tenailler, et j’ai contacté l’Académie pour solliciter un entretien à la prochaine session d’admissions, pour y apprendre la science de l’anatomie et de la chirurgie. (mars 986)

Je n’ai pas eu le temps d’y arriver. En avril 986, la nouvelle du trépas de Ljära nous est parvenue. Un accident de magie a causé d’importants dégâts – et Ljära fut la victime collatérale de cette impardonnable négligence. De ce jour, j’ai haï la magie, partageant ce trait avec Hjalden. Oh, comme j’ai hurlé à la face du ciel ! Dans les couloirs du palais, dans le secret de ma chambre, juchée sur le sommet des glaciers, courant follement à travers les nappes de neige – j’ai hurlé, pendant des semaines, ma rage et ma haine. Le déclic s’est fait au soir de ce seize juin où j’aurais dû me présenter à Lorgol pour mon entretien. Alors que le crépuscule allumait ses flambantes caresses le long de l’horizon, je suis sortie du palais, dirigeant mes pas vers la statue isolée de Lida, dans son sanctuaire en ruines. D’un geste un peu tremblant – je n’avais qu’une résolution de fer pour asseoir mon serment, du haut de mes treize ans – j’ai entaillé ma paume, aspergeant l’autel décrépit de quelques gouttes de mon sang. « Mère adorée, mère adorée, envoyez moi votre enfant, car les péchés des indignes doivent être lavés dans le sang et la peur. »

Et il est venu. Sombre et grave sous sa capuche, avec l’élégance un peu fantasque des Lagrans, il est venu, l’Écoutant de la Lame envoyé par la Sombre Mère en personne. Je l’ai payé, avec cet or qui était mien, pour que les responsables de l’accident soient exécutés : non point les deux élèves mages dont le combat stupide avait dégénéré, mais les adultes supposés les surveiller qui avaient failli à leur devoir. Il s’est incliné devant moi, a empoché l’argent – et cinq mois plus tard (décembre 886), nous apprenions le trépas des concernés. Justice avait été faite – et ce soir-là, nuit de mon anniversaire, je suis retournée à l’autel de Lida. « Mère adorée, mère redoutée, ô Sombre Mère qui règne en souveraine sur la vengeance et la mort, écoute ma voix. Père adoré, père respecté, ô Consort sans Visage qui règne en souverain sur la punition et la justice, prête-moi l’oreille. Ô Lida, ô Sithis, Mère et Père de la Confrérie Noire, je me voue à vous, de corps et d’âme. Usez de moi et de mon bras comme il vous plaira. De cette heure, et à jamais – Ljöta d’Evalkyr est vôtre, pour le meilleur, et pour le pire. »

J’avais quatorze ans à peine. Encore une enfant par bien des aspects, mais déjà presque une femme pour ceux qui comptaient vraiment. J'ai patienté, pendant un an, poursuivant mon entraînement de skjaldmö auquel le sang de ma mère me donnait droit. Un matin de janvier, j’ai trouvé sous mon oreiller un parchemin simple, portant une main noire dessinée à l’encre, et ces deux simples mots : « Nous savons. » Fébrile, j’ai attendu ; et l’Écoutant de la Lame s’est présenté. Il s’offrait de me former lui-même, me dit-il, car la dignité et le courage de la princesse de Valkyrion lui plaisaient. J’ai accepté. J’ai appris beaucoup à ses côtés, pendant les trois années que ma formation a duré. Je savais déjà l’anatomie, j’en ai appris plus encore : où trancher, où couper, comment diriger sa lame. Mon entraînement m’a rendue experte dans le maniement du poignard, même si mon arme de prédilection reste l’épée, à l’instar de ces guerriers redoutables qui ont tissé ma lignée. J’avais dix-huit ans (février 991) lorsque j’ai été établie assassin de plein droit, et c’est avec une grande fierté que j’ai renouvelé mon serment à Lida et à Sithis.

Je n’ai plus guère revu Valkyrion ensuite. Officiellement, je tiens l’ambassade de Svaljärd à Lorgol ; mais officieusement, je me dévoue à la Sombre Mère. Quatre ans après ma titularisation (mars 995), Lubin, mon maître, est revenu me trouver. Son seul Adepte souhaitait se retirer après dix années de service ; voulais-je devenir Adepte à sa suite ? Evidemment ! A compter de ce jour, l’on m’a de moins en moins vue à l’ambassade : mes journées étaient certes dédiées à mes charges politiques, mais la nuit me voyait assister Lubin de mon mieux, apprenant à programmer un meurtre, à planifier une intervention, à rencontrer les clients, à recruter les apprentis. Il prit à cette occasion un deuxième Adepte, Ulric, belliférien et misogyne, que je n’ai jamais vraiment apprécié mais qui se faisait remarquer par une organisation minutieuse.

Ils sont morts, aujourd’hui. J’avais vingt-sept ans lorsque la couronne de Faërie se mêla de nos affaires et commandita la mort de tous les officiels de la Confrérie (début 1000). Je me battais pour ma vie, parmi mes frères et sœurs de la nuit, cherchant désespérément Lubin et Ulric – je les ai trouvés morts, l’un et l’autre, abattus en défendant notre Oracle qui agonisait. C’est ma lame qui a fauché le dernier assaillant – et c’est avec le sang des ennemis imbibant mes vêtements, maculant mon visage, imprégnant toute mon âme, que j’ai été intronisée Écoutante de la Lame par notre guide mourant.

Avec les quatre autres, nous avons parlé de la justice qu’il convenait d’infliger. Ils étaient tous plus ou moins grièvement blessés, j’étais la seule valide ; j’ai pris en charge la gestion quotidienne des urgences le temps qu’ils se remettent tous et que nous décidions de la conduite à tenir. Solal Aluddin a détaché ses Assassins de la Corde exécuter la famille impériale ; et je me suis personnellement chargée de faire payer le duc d’Outrevent de sa hardiesse, en exécutant sa sœur. Elle n’a pas vraiment souffert, je ne l’ai pas torturée – ce n’était pas elle, la coupable – mais je l’ai exécutée sans arrière-pensée. Pour son fils, par contre, j’ai hésité. Mes confrères et consœurs du Noir Conseil voulaient sa mort aussi, mais le petit héritier était un enfant encore. Alors je l’ai épargné, le laissant retrouver les bras de son père ; et je porte en moi le souvenir de la brise qui a soulevé mes cheveux alors que je m’en retournais, et la voix de femme, calme et solennelle, qui a murmuré « Tu as bien choisi, ma fille. » Je sais que seul l’Oracle peut entendre et voir la Sombre Mère ; mais je ne l’ai pas vue, juste entendue, alors… Alors, je me tiens tranquille, tant que je ne sais pas avec certitude qui doit être Oracle.

Cela fait plus d’un an à présent : je suis revenue à la Tour Noire de Lorgol, où j’organise la vie de la Confrérie conjointement avec Solal, l’Écoutant de la Corde : à lui les heures de jour, à moi les heures de nuit. Je ne m’entends pas très bien avec l’Écoutante du Poison, Mélisende : je crois qu’elle n’approuve pas mon ascension assez expéditive, mais tant que nous pouvons travailler ensemble efficacement, ma foi… Je m’entends bien avec celle du Choix, Majda : elle a le tempérament chaud et un caractère vif, mais elle est également capable d’une réflexion poussée, et j’apprécie nos conversations. Le seul avec lequel je ne m’entende pas, c’est Anselme. Il n’a pas grand-chose de l’Outreventois qu’il prétend être, et ses manières hypocrites me répugnent ! je devrais me choisir un ou deux Adeptes, ils me le conseillent ; mais pour le moment, sans Sombre Mère pour nous diriger les nouveaux apprentis et les nouveaux clients, mon travail se borne à planifier les exécutions des contrats reçus il y plus d’un an. On approche du bas de la pile – il serait temps que les affaires reprennent…

Pendant le livre I : Les affaires ont repris ! Notre Sombre Mère apparaît maintenant aux cinq Écoutants et les assassinats porteurs de justice ont repris. J'ai participé en tant que remplaçante au Tournoi des Trois Opales et j'ai gagné une Opale pour Valkyrion. J'y ai été blessée et j'ai passé plusieurs mois en convalescence. J'étais parmi les nobles assemblés lors de la montée au trône de Gustave de Faërie. Agent de l'Ordre du Jugement, je mobilise mes efforts pour déclencher la guerre...

Pendant le livre II : Ljöta s'est réjouie de la déclaration de guerre de Faërie, espérant que l'opportunité d'écraser les Faës se présenterait prochainement.

TRAME ALTERNÉE (Intrigue 2.3 La Roue Brisée)
→ Ljöta ne s'est jamais éveillée dans la trame alternée où elle était mariée à Louis, le marquis de Brunante.
→ Elle n'en garde donc aucun souvenir.

Au début de l'été, elle a accepté la demande en mariage de Matvei, sénéchal de Hvergelmir, pour un mariage d'apparence qui lui permettra de se dégager d'une partie de ses responsabilités. Matvei n'ignore rien de son serment à Lida et Sithis, mais ignore qu'elle oeuvre avec l'Ordre du Jugement pour restaurer la grandeur passée d'Ibélène.
Pendant Lughnasadh, elle a aidé l'Ordre à infiltrer des Sentinelles à Svaljärd et a mené le couple impérial dans un traquenard.
Elle est tombée malade pendant l'épidémie magique, à son grand désarroi, et lutte encore pour appréhender cette révélation, elle qui hait les mages.

Pendant le livre III : Ljöta a finalement cédé aux avances insolentes d'un certain Voleur beaucoup trop impertinent pour son propre bien ; et s'est mariée en juin avec Matvei, ami d'enfance de son frère aîné. Il s'agit d'un mariage de raison. Pendant l'été, des mages du Sang idiots relèvent les momies des vallées funéraires erebiennes, et c'est la Confrérie Noire qui doit réparer les dégâts et régler le problème ! Début novembre, la sombre présence qui a toujours baigné le quotidien de Ljöta depuis ses 14 ans disparaît soudainement : Lida et Sithis boudent leurs enfants, et la Confrérie sombre à nouveau dans le doute...

Chronologie

1er décembre 972 : Naissance de Ljöta
Septembre 985 : Départ de Ljära pour l'Académie.
Avril 986 : Décès de Ljära.
16 juin 986 : Ljöta prie Lida pour la mort des adultes responsables.
1er décembre 986 : Exécution du contrat. Ljöta se voue à Lida, mais est encore trop jeune pour être recrutée.
Janvier 988 : Ljöta devient apprentie de Lubin, Écoutant de la Lame.
Février 991 : Ljöta devient assassin de la Lame et renouvelle son serment à Lida et Sithis. Âgée de 18 ans, elle devient ambassadrice de la couronne de Valkyrion à Lorgol.
Mars 995 : Ljöta devient Adepte de Lubin.
Janvier 1000 : Mort de l'Oracle et de Lubin lors de l'attentat fomenté par le trône impérial faë. Ljöta devient Écoutante de la Lame.
25 septembre 1001 Intrigue 1.5 Le Tournoi des Trois Opales : Ljöta représente Valkyrion et remporte une Opale de Flamme. La Sombre Mère, privée d'Oracle, apparaît désormais aux cinq Écoutants pour transmettre les ordres de mission. Les affaires reprennent pour la Confrérie Noire.  
16 juillet 1002 : Au procès de Louis de Brunante en Outrevent, Ljöta revendique l'assassinat de Lisbeth au nom de la Confrérie et innocente Louis.
Juillet 1002 Intrigue 2.4 De Glace et de Sang : L'Ordre du Jugement fomente des attentats terroristes à Svaljärd. Le palais ducal est détruit et la famille est relogée à Ibelin en attendant les réparations. Ljöta est présente.
Août et septembre 1002 Intrigue 2.5 La Mort dans les Veines : Ljöta tombe malade ; mais elle déclenche un empoisonnement généralisé qui frappe le palais impérial et noie ses symptômes dans la masse.
3 juin 1003 : Ljöta épouse Matvei de Hvergelmir, meilleur ami de Hjalden.
Juillet 1003 Intrigue 3.4 La Légion des Oubliés : Ljöta fait partie des assassins consultés lorsque les momies d'Erebor se relèvent subitement.
Novembre 1003 Intrigue 3.6 Puisse le sort vous être favorable : Disparition de Lida et Sithis. Les assassins sont au chômage technique, une fois encore. L'Ordre de Jugement ne reçoit plus d'ordres du sommet de sa hiérarchie.



Questions

Questions du Livre I:
 

Questions du Livre II:
 

Questions du Livre III:
 

Les dieux majeurs ont visiblement déserté le Panthéon. Es-tu croyant ? Qu'est-ce que cette disparition implique pour toi ?
• L'absence de Lida et de Sithis m'inquiète beaucoup ; mais c'est une situation que nous avons déjà connue. Je veux croire que si nous sommes dignes d'eux, nos dieux nous reviendront ; et si, pour attirer leur attention, je dois faire couler des rivières de sang... Qu'il en soit ainsi.

La Chasse Sauvage est libérée et arpente librement le continent. Qu'est-ce que cela t'inspire ?
• Je n'ai pas peur de la Chasse Sauvage. S'ils viennent me chercher, soit, je périrai : mais leur merveilleuse liberté me fait tourner la tête, car personne n'est trop puissant pour échapper à leur portée. Ils vont faire régner une nouvelle loi en Arven, et je me réjouis du vent de changement qu'ils apportent. Sithis saura bien ouvrir les portes de ses couloirs à ceux qu'ils faucheront !

Que penses-tu de Lorgol, la ville aux Mille Tours ? Est-ce que tu t'y promènes sereinement ou est-ce que la capitale des peuples libres t'oppresse ?
• C'est devenu mon second foyer. Je m'y sens en sécurité, même si apercevoir au lointain les tours de l'Académie me fait froid dans le dos. Il y a un peu trop de mages par ailleurs, mais peut-être résoudrons-nous ce problème un jour...



La lame et la fiole

Mélisende de Séverac & Ljöta de Hvergelmir

3 juillet 1001


Astrid s’en est bien sortie, je dois le reconnaître. Elle tient son rang de duchesse pendant tout le séjour, représentant dignement ma famille ; mais moi, toute princesse que je suis, je ne puis arborer son calme serein. L’on nous a attribué une suite luxueuse, et dans la chambre qui m’est réservée, je tourne en rond sans trouver le repos. Il se passe des choses qui me dépassent : je connais Calibourne, je connais Realia, et je sais que leur nom n’est jamais invoqué en vain. Nerveuse, j’enfonce les ongles dans ma paume, me retenant de hurler ma frustration. Tremblante, j’inspire, j’expire, à fond – il faut que je me calme. Rien ne sera accompli dans le tumulte et l’affront, c’est une certitude. Les affaires des Faës les regardent, et je ne vais pas m’en mêler en dépit de l’invocation des noms consacrés ; par contre, la curieuse vague de maladie qui frappe les invités éveille mes soupçons, et plus j’y réfléchis, plus j’ai de soupçons quant aux personnes impliquées.

Le soleil se couche à l’extérieur : j’aperçois les derniers rayons caresser l’horizon en flammes flamboyantes, et je me décide à rendre cette visite à laquelle je réfléchis depuis la veille. Je laisse ici mes bijoux et le diadème d’argent des princesses de Svaljärd – je préfère voyager incognito dans les couloirs, sans attirer l’attention. La robe que je porte me désigne comme membre de la noblesse – mais personne ne reconnaît dans ce manque d’attrait la sœur du duc de Valkyrion. Arpentant les couloirs d’un pas que je me force à garder mesuré, je me dirige vers l’appartement attribué aux sœurs du duc de Sombreciel, les jumelles de Séverac. Si la fantasque Mélusine est bien connue en Ibélène pour la litanie ininterrompue de ses frasques diverses et variées, la sage Mélisende est en revanche réputée pour la pertinence de ses avis et la portée de son intelligence.

Quel dommage que nous ne sachions nous entendre.

Je ne sais pas au juste ce qui me déplaît chez elle : la manière qu’elle a d’exprimer ses avis en douceur, mais comme si c’étaient des évidences et que nous étions trop stupides pour en convenir ? Cette façon qu’elle a de se déplacer, avec sa démarche de noble, regardant autour d’elle avec le regard des nantis, sans sembler voir les miséreux ? Elle porte tant de Sombreciel en elle – cet air de supériorité, cette logique qui veut qu’elle ait raison et les autres tort, qu’elle mérite plus que nous, et que tout lui est dû. Mais n’en déplaise à Son Altesse du Poison, les assassins de la Lame sont plus nombreux, et mes légions sont denses. Oui, la Lame a plus de prestige que le Poison, et oui, la Lame est plus demandée par les clients – est-ce ma faute ? Elle n’avait qu’à choisir un autre Aspect à son entrée au sein de la Confrérie. Me jalouse-t-elle mon entrée précoce, mon ascension rapide ? Je ne sais pas.

Au final, peu importe.

Tant qu’elle tient ses empoisonneurs et moi mes lames, tout va bien. Espérons qu’elle sera dans de bonnes dispositions ce soir… De quelques coups secs à la porte de la suite, j’annonce ma présence. A la servante venue s’enquérir des raisons de ma venue je demande simplement si la baronne de Chamaar est visible – quelle idée, ça aussi, d’étaler partout son titre comme ça ! Comme si je rappelais dans chaque conversation, moi, que je suis princesse de Valkyrion ou baronne de Thalmor… On me fait attendre dans l’antichambre, et au bout d’un instant, Mélisende me rejoint. Je la dérange peut-être dans l’organisation de sa soirée, allez savoir – c’est vrai qu’une personne de sa stature doit être tellement occupée… Combattant la petite voix persiffleuse dans ma tête, je m’incline poliment.

« Si d’aventure ma venue a interrompu quelque importante occupation, je t’en présente mes excuses. La situation au-dehors est urgente, cependant, et je dois savoir – l’empoisonnement, sont-ce tes assassins à l’œuvre ? »

Je n’ai pas le temps de m’embarrasser de circonvolutions verbales. Je dois savoir, oui – poursuit-elle quelque sombre dessein dans le plus grand secret ?




Récapitulatif

Ljöta de Hvergelmir

Mise à jour des registres et bottins



♦️ Katheryn Winnick
♦️ Compte principal : Non
♦️ Groupes secondaires : La noblesse / La Confrérie Noire

♦️ Noblesse : Princesse / Duché / Valkyrion
Baronne / Domaine de Thalmor / Valkyrion
♦️ Magie : Sang, non développée
♦️ Hiérarchie : Confrérie Noire / Écoutante de la Lame
♦️ Affiliation : Ordre du Jugement (faction modérée)





« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain



Dernière édition par Ljöta d'Evalkyr le Dim 3 Déc - 19:11, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Grâce de Séverac
Grâce de Séverac

Messages : 5649
J'ai : 39 ans
Je suis : Voltigeuse, major de la division d'Est d'Erebor, sigisbée de la cour d'Erebor, dame de Sombregemme, marquise d'Automnal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Anthim, duc d'Erebor
Mes autres visages: Astrée Aubétoile, Tristan d'Amar
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 20:58

Madame, je vous prie de prendre soin de ma fille :geu:

:calin:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 21:03

Rebienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 21:05

:siwi:


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Le Pavillon Noir
Le Pavillon Noir
Louis de Brunante
Louis de Brunante

Messages : 1179
J'ai : 33 ans
Je suis : pirate sur l'Audacia, père de trois enfants

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Philippe Jedidiah
Mes autres visages: Castiel • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 21:08

YAHOUUUUUUUUUU :**:


Dialogues en steelblue
Vogue et vit sous le nom Éric Voile-Ardente



Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 21:26

Merci, vous êtes choupis comme tout :cute:




« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 21:46

JE PREFERAIS SOPRAAAAANE :arrow:

:amur:


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 22:05

Ro ce nouveau personnage vend du rêve :**: Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 22:20

Bienvenue à nouveau, avec un splendide personnage :bave:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyMer 6 Juil - 22:30

:amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour:  :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour:  :amour: :amour: :amour: :amour:

Oui, je sais nous allons avoir un lien négatif :geu: Mais, je suis tellement heureuse de voir Ljöta :amen:
Revenir en haut Aller en bas
Les Voltigeurs
Les Voltigeurs
Mayeul de Vifesprit
Mayeul de Vifesprit

Messages : 3245
J'ai : 32 ans
Je suis : Voltigeur de Nuage, Major du Vol de Valkyrion, division de Svaljärd
Héritier de Vifesprit, petite barronie à l'Ouest de Sombreciel

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Ibélène
Mes autres visages: Arsène Albe - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyJeu 7 Juil - 0:33

Rebienvenue, jolie princesse!


Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate TitreMayeul1
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire • Admin
La Confrérie Noire	• Admin
Ljöta de Hvergelmir
Ljöta de Hvergelmir

Messages : 371
J'ai : 31 ans
Je suis : Écoutante de la Lame pour la Confrérie Noire • Princesse de Valkyrion

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Sombre Mère, et Valkyrion
Mes autres visages: Mélusine ♦ Quitterie ♦ Chasteté ♦ Rejwaïde ♦ Faustine ♦ Pénélope ♦ Shéhérazade
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyJeu 7 Juil - 2:57

BIQUETTE :argh:
Après ! :sisi:

Love, c'est ça qu'on appelle l'amour vache ? :geu:

Merci, vous êtes tous tous tous adorables :siwi:

(Mayeul : Je peux te voler ta chemise ? :angel:)




« Sweet Mother, sweet Mother, send your child unto me,
for the sins of the unworthy must be baptized in blood and fear. »
© acidbrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyJeu 7 Juil - 10:23


Rebienvenue :**: :**:

La confrérie noire, c'est la classe quand même :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyJeu 7 Juil - 10:29

Bienvenue à nouveau ! Superbe personnage, j'avais hâte de lire son histoire, depuis le temps que j'en entends parler ! :mimi: ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyJeu 7 Juil - 11:53

Amuse-toi bien avec ce nouveau perso' ! :**:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyJeu 7 Juil - 20:34


Lorgol • La Confrérie Noire

Bienvenue !

Ljöta d'Evalkyr




:saute:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyDim 4 Déc - 18:44


Lorgol • La Confrérie Noire

Validation !

Livre II
Ljöta d'Evalkyr




Bientôt totalement validée ! Va tirer tes cartes :sisi:

Revenir en haut Aller en bas
Les Chevaucheurs
Les Chevaucheurs
Tristan d'Amar
Tristan d'Amar

Messages : 4809
J'ai : 33 ans
Je suis : Capitaine de Vol de l'Escadron de Chevaucheurs de Lagrance
Marquis d'Amar

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Fluctuante. S'il était fidèle à l'impératrice, il l'est nettement moins à l'empereur, bien qu'il se soit éloigné de Chimène de son vivant, par son attitude envers les mages du Sang. Il est malgré tout toujours fidèle à son duc, à son duché, et à Faërie.
Mes autres visages: Grâce de Sombregemme
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptyDim 3 Déc - 23:11


Validation Livre III


C'est tout bon, deux cartes communes de validation !











Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Séverine de Bellifère
Séverine de Bellifère

Messages : 2138
J'ai : 27 ans
Je suis : duchesse de Bellifère, autrefois astronome à l'Observatoire de Val-du-Ciel, mon observatoire.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Martial de Bellifère
Mes autres visages: Marjolaine du Lierre-Réal & Lancelot l'Adroit & Liry Mac Lir & Anwar Sinhaj & Antonin de Faërie
Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate EmptySam 15 Déc - 2:26


Validation Livre IV


C'est tout bon, deux cartes communes de validation !









Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate   Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ljöta • Blondeur solaire, yeux de glacier, lame écarlate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: À l'aventure ! :: Nos héros :: Capitales-
Sauter vers: