AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-57%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe à induction Samsung avec charge rapide sans fil ...
14.99 € 34.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyLun 3 Oct - 1:38




Livre I, Chapitre 6 • La Danse des Trépassés
Agnès d'Aurebois & Denys du Lierre-Réal

Les bavardages de la noblesse

Ce qui importe ou ce qui importe peu



• Date : 5 octobre 1001
• Météo : C'est le crépuscule. Journée froide, et cela continue avec les rayons du soleil qui disparaissent à l'horizon.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Les événements du Tournoi se sont terminés depuis peu, ce qui révèle plus que jamais des tensions en Faërie. C'est de manière assez fortuite que Denys et Agnès, se côtoyant à la Cour, en viennent à aborder le sujet.
• Recensement :
Code:
• [b]5 octobre 1001 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1324-les-bavardages-de-la-noblesse-pv-agnes#39580]Les bavardages de la noblesse[/url] - [i]Agnès d'Aurebois & Denys du Lierre-Réal[/i]
Les événements du Tournoi se sont terminés depuis peu, ce qui révèle plus que jamais des tensions en Faërie. C'est de manière assez fortuite que Denys et Agnès, se côtoyant à la Cour, en viennent à aborder le sujet.



Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyMer 5 Oct - 2:23

La Cour de Lagrance est agité, avec le retour de la délégation, surtout après ce qui était arrivé à Hacheclair. Pour beaucoup, c’était la crainte qu’une guerre se profile à l’horizon, qu’elle soit entre Faërie ou Ibélène, au sein même de Faërie ou contre ce groupuscule qui se faisait appeler l’Ordre du Jugement. Denys s’y était prit tôt pour entériner les peurs grimpantes et les inquiétudes, rassurant par des mots bien choisis et confiants que pour l’instant, nulles guerres ne tendaient à s’annoncer. Il n’avait pu cacher malgré tout que les tensions étaient plus fortes, ce qui de toute façon était une vérité avérée. Dans l’ensemble néanmoins, chacun était heureux d’être de retour dans le duché des jardins, où la paix était presque un art de vivre. En surface. Sollicité de tout bord, le duc de Lagrance n’avait eu que peu d’instant pour lui, même s’il avait fini par l’exiger quelques jours avant, se retrouvant en charmante compagnie pour oublier les lourdeurs du quotidien, et c’était un peu requinqué que Denys était revenu se charger des affaires de son duché.

Si le faste et la légèreté de la Cour n’avaient en rien arrêté son habituel train de vie, le duc n’y avait pas été vu depuis un certain temps, ou pas plus de quelques minutes, laissant à son épouse cette fois-ci la tâche de paraître en société. Bien des choses venaient s’entasser sur le bureau de Denys, en plus des nombreuses affaires personnelles qu’il devait gérer et qui lui tenait légèrement plus à cœur (notamment sa survie auprès de la Confrérie Noire, qui n’était certainement pas un détail accessoire).

« Votre Grâce, il se fait tard, vous devriez-vous reposer un peu. »


Une jeune servante, au regard pourpre des Mages du Sang s’était glissé dans le dos de son duc, soucieuse mais restant à distance respectable, déposant un verre demandé un peu plus tôt et rempli d’une liqueur agréable. Se relevant de ses documents qu’il finissait de signer, il eu un regard vers l’extérieur, constatant qu’en effet, le crépuscule tombait sur Edenia. Il eut un long soupir et s’étira légèrement.

« Merci Louisa, dites à mon épouse que je les rejoins dans le salon. »

Elle acquiesça et repartie comme elle était venue, silencieuse et discrète. Il ne tarda pas à abandonner ses tâches, terminant d’une longue gorgée son verre, avant de rejoindre comme il l’avait annoncé quelques membres de sa Cour réuni dans un des grands salons du palais ducal. Il se changea, arriva en la compagnie de quelques convives avec qui il entretint la discussion une poignée de minutes. Puis une silhouette qu’il n’avait guère l’habitude de voir se dessina à ses yeux, lui arrachant un léger sourire. Il s’excusa auprès de ses invités, puis vint à la rencontre de la jeune femme, cette chère Agnès pourtant peu familière de la Cour de Lagrance.

« Mademoiselle d’Aurebois, en voilà une surprise. Que nous vaut l’honneur de votre si charmante présence à la Cour ? Les derniers événements survenus en Bellifère peut-être ? » Il eut un sourire taquin, presque léger, en comparaison des horreurs vues dans le duché de la Guerre. « Ah ça n’est pas bien grave, je suis heureux de vous voir parmi nous. » Il invita la jeune femme à s’asseoir, prit un verre, laissant à Agnès l’occasion d’en prendre un si elle le souhaitait.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyDim 9 Oct - 23:40

Les dernières semaines avaient été riches en évènements. Tout d’abord cet étrange mal qui s’était abattu sur Arc-en-Fleur, puis le Tournoi des Opales et les divers accidents ponctuant les épreuves. Elle n’était pas présente à Hacheclair, mais elle avait usé de son outrevision pour suivre à distance ce qu’il s’y tramait. Néanmoins, l’exercice étant épuisant, elle n’avait pas pu espionner l’ensemble de cette rencontre. Elle s’était principalement assurée que les personnes de son entourage étaient saines et sauves. Les rumeurs allaient bon train et elle avait fini par se décider à descendre à Edenia. Elle n’avait pas fréquenté la Cour depuis un petit moment et la jeune femme considérait que se pouvait être une bonne source d’informations ou de désinformations suivant les cas.

La délégation lagrane était revenue depuis peu lorsqu’Agnès s’installa pour quelques jours dans la demeure que les Aurebois possédaient dans la capitale. Ce jour-là, elle avait passé une partie de l’après-midi en compagnie de certaines de ses connaissances et elle s’apprêtait à quitter le palais quand son Duc vint à sa rencontre. Un sourire se dessina sur ses lèvres à l’approche de Denys, elle n’avait pas eu l’occasion de discuter avec lui depuis sa venue avec Maelys.

- Monsieur le Duc, le salua-t-elle avec une révérence de circonstances. Il est vrai que je ne suis pas très présente à la Cour ces derniers temps mais il faut bien rappeler parfois à nos pairs notre présence et garder un œil sur les affaires de la Cour. Et vous avez raison, les évènements qui secouent Arven m’ont incité à venir prendre des nouvelles directement à Edenia.

Répondant à l’invitation de son Duc, Agnès s’installa dans un des fauteuils et choisit d’accompagner son interlocuteur en prenant également un verre.

- Le plaisir est partagé… Elle laissa quelques instants de silence avant de poursuivre. Personne n’a été épargné à Hacheclair et je sais que notre Duchesse a été victime d’une attaque, je suis venue prendre de ses nouvelles. D’une certaine manière, tous les duchés sont touchés comme le démontrent les troubles du festival de l’Oraison.

Le retour des mages de Sang suscitaient la méfiance et le rejet, et les actions de cet Ordre du Jugement ne faisaient que fragiliser la paix des deux Empires. En soit, Agnès pouvait comprendre le fait de vouloir réhabiliter des Magies et des Savoirs, elle-même n’était pas contre les mages de Sang, du moins elle n’était pas fermée à la discussion même si elle n’appréciait guère leurs méthodes pour se faire entendre. En tout cas, Denys semblait plutôt serein en dépit des mésaventures de Lagrance.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyLun 5 Déc - 1:49

La présence de la demoiselle d’Aurebois avait de quoi surprendre, elle qui n’était pas familière de la Cour et ne travaillait même pas au sein de celle-ci en tant que mage de son duc. Elle qui n’était que la cadette de sa famille, sa sœur ainée récemment mariée ou son frère désigné pour être héritier avaient plus de motifs à être vus en belle compagnie au palais. Aussi sa visite était-elle remarquable. Denys n’y était pas indifférent, tant il avait déjà de bonnes dispositions à son encontre. Difficile de nier qu’elle était de ces femmes tout à fait à son goût. Mais il entretenait aussi quelques doutes au sujet de cette venue inattendue, qui n’était certainement pas étrangère aux rumeurs qui courraient sur la demoiselle. Celle d’avoir eu la visite d’un guerrier dans ses appartements dans le plus grand des secrets lors du couronnement de l’Impératrice. Des murmures scandaleux qui avait fait le tour de toutes les conversations. Etait-ce dans le but de faire taire celles-ci et de trouver rapidement un époux qu’Agnès était ici, en plus des lourdes conséquences qu’il y avait eu en Bellifère ? Il ne manquerait pas de lui en toucher quelques mots dans leur discussion, mais il se garda bien d’en faire l’entrée en matière, plus désireux de converser légèrement malgré les tensions qui s’élevaient un peu partout en Arven.

« Rappeler votre présence à vos pairs ? Voilà un choix de mot judicieux, mademoiselle. Devrait-on y lire quelques projets ? » Il est taquin et ne peut s’empêcher cette mention subtile aux rumeurs qui courent sur la jeune femme. Elles étaient bien loin de déranger Denys par ailleurs.

Elle se joint à lui autant pour une conversation que pour prendre un verre, mais elle ne manque pas de rappeler à l’ordre du jour le triste sujet des événements de Hacheclair. Le sourire serein qu’il avait jusque là laissait trainer sur son visage se crispa un peu. Les affaires de Bellifère étaient une chose, celle de Lagrance et du festival de l’Oraison en était une autre. Et ce qui était arrivé avait mis en évidence des choses que le duc ne souhaitait pas révéler aux étrangers de Lagrance.

« Les troubles survenus ici n’étaient pas du même genre que ceux qui ont activement sévit lors du Tournoi, bien heureusement. J’ai moi même supervisé la condamnation des fauteurs de trouble en Lagrance dans les semaines qui ont suivi le Festival de l’Oraison. Mais j’ai ouïe dire que certains de nos secrets ont manqué d’être révélé à quelques personnes, élevant des doutes. En avez-vous entendu parlé mademoiselle d’Aurebois ? On m’a dit que vous étiez présente à Arc-en-Fleur à ce moment. »

Elle n’est pas anodine, cette question. Celles que Denys pose le sont rarement d’ailleurs, et s’il l’expose à cette personne, sans doute est-ce parce qu’elle n’est pas étrangère à ces secrets qui auraient pu avoir fuité.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyMar 13 Déc - 12:57

Agnès sourit à Denys lorsqu’il reprit ses mots. Elle avait bien l’intention de passer plus de temps à la Cour, elle devait également estimer l’étendue des rumeurs qui courraient à son sujet. Son sourire s’accentua lorsqu’il parla de projet. Elle acquiesça car il n’avait pas tort, son âge et son statut faisait d’elle une prétendante potentielle pour un mariage et si elle pouvait trouver un mari avec un rang et une notoriété qui rejaillirait sur les Aurebois cela la satisferait au plus au point. Agnès faisait preuve d’ambition mais elle savait se montrer réaliste car le parti attendrait tout autant de sa dot.  

- Ne pas montrer signe de vie peut amener certains à s’inquiéter voire à tirer des conclusions hâtives et les rumeurs courent tellement vite qu’il est difficile de les arrêter, le démenti n’est pas toujours reçu à sa juste valeur et il faut parfois présenter des faits probants pour enrayer la machine. Ma venue à la Cour alimentera certainement les conversations durant un temps, en tout cas, me remettre au fait des alliances ne me fera pas de mal, voire en constituer certaines serait un plus.

Agnès ne précisa pas qu’une alliance pouvait se matérialiser par un mariage, laissant son Duc tirer ses propres conclusions. Se rapprocher de la maison ducale était aussi une perspective de sa visite, bien qu’elle n’ait pas encore envisagé par quelques moyens. Elle n’était pas une mage rattachée à son Duc mais cela pouvait évoluer bien qu’Agnès appréciait de pouvoir répondre aux sollicitations de tiers, à l’instar des jumelles Severac. Elle remarqua qu’aborder les troubles des derniers jours apporta quelques ombres au visage de Denys. Lorsqu’il aborda le Festival de l’Oraison, Agnès prit quelques secondes avant de répondre, soutenant son regard, la tête légèrement penchée. Comme pour le jauger. Elle savait qu’il était malvenu de se mettre à dos le Duc de Lierre-Réal, tout comme elle savait qu’elle avait manqué à son devoir de réserve.

- J’étais présente à Arc-en-Fleur et confrontée à des personnes outrées par des traditions ancestrales et qui souhaitent leur disparition, qui soit dit en passant est censé être effective. Le retour des mages de sang n’a fait que révéler un mal-être. Agnès saisit son verre et but une gorgée. Et certains mots ont manqué dépasser les limites du secret, je le concède.

Autant être franche, elle s’en était bien rendu compte qu’elle n’avait pas usé de la meilleure manière qui soit pour calmer les vindicatifs, d’autant qu’elle n’était pas seule dans cette histoire.

- Nous avons nos propres affaires à gérer en plus des tensions entre empires, et je conçois qu’il est inutile d’attirer l’attention sur nous sur des sujets aussi particuliers. Elle se demanda par ailleurs quelles avaient été les mesures prises par Denys et décida se poser la question. Qu’est-il advenu des fauteurs de trouble ?
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyMer 25 Jan - 2:10

Elle a du verbe et du répondant, la charmante demoiselle d’Aurebois. Et cette simple constatation tire un franc rictus au duc, appréciant ce petit échange qui n’avait rien de rare à la cour de Lagrance, là où les mots avaient toujours eu plus d’importance que la force. Evoluer à la cour d’Edenia, c’était se confronter à la beauté des lieux, à l’enchantement d’un peuple des plus doux et aimable, mais aussi se rendre compte que rien n’était laissé au hasard et que les langues étaient bien pendues, serpentines et souvent mesquines, si ce n’était menteuses. Parfois sans réelle méchanceté, mais les vipères étaient nombreuses à se cacher dans les paroles des lagrans, toutes joliment prononcées soient-elles.

« Vous n’avez que trop raison ma chère. Laissez les donc parler les premiers jours, cela les rassurera autant qu’ils s’amuseront à imaginer tous vos projets. » Il a un petit clin d’œil à l’intention de la fille du comte d’Aurebois, pas le moins du monde dupe de ce qu’elle pouvait sous entendre en parlant des alliances qu’elle souhaitait nouer en revenant. « Et puis… vous n’êtes pas la seule à revenir à la Cour en ce moment. » A ces mots, son regard balaye un instant la pièce, vers les convives affairés à discuter de leur côté. Nombreux étaient les nobles de bonnes familles à venir en ces temps troublés, leurs fils et filles dans les pattes pour espérer trouver de bons partis et de belles dots. Et même si tout cela ne le regardait pas, Denys savait toujours tout ce qu’il se passait au sein de sa cour, le surprendre était bien difficile, et comme tous les lagrans, il appréciait les potins. Il était bien informé.

Peut être trop bien même.

Elle est songeuse mais ne semble pas surprise de la question de son duc. De la même manière, Denys se mit à observer la belle Agnès, le regard cependant moins doux et plus magnétique que précédemment. Des choses lui avaient été rapportées du Festival de l’Oraison. Des mots, des erreurs, qui pouvaient ne pas être pardonnables tant elles avaient manqué de jugeotes. Mais soit, les choses étaient pour l’instant réparées, et il laissait une chance à la jeune femme de s’expliquer. Elle n’est pas menteuse, sa version corrobore avec ce qui lui avait d’ores et déjà été dit. A demi mot certes, mais cela lui convient. Après une petite gorgée, il reprend à la suite de la mage.

« Et j’ose espérer de votre part plus de retenue à l’avenir. Il serait fort dommage que j’ai à prendre des dispositions fâcheuses, n’est-ce pas mademoiselle ? » Etait-ce là une menace ? Il n’en cachait pas le sens, seul le ton était trompeur, de cette légèreté toute doucereuse qu’il ne faisait pas bon d’entendre en vérité. « Quant-à nos traditions, je concède que le retour des Mages du Sang a causé quelques contretemps. Mais depuis mille ans Lagrance vit de ces ancestrales pratiques que nous gardons secrètes, ce n’est pas la révolte de quelques fous pour des idées saugrenues qui changera cela. »

Lagrance avait besoin des Vierges du Printemps. C’était un fait que tous les lagrans connaissaient et acceptaient. Et même si la trêve d’il y a mille ans avait demandé la mort des Mages du Sang, le duché des jardins les avait toujours protégé dans le plus grand secret. Les choses étaient sur le point de changer, certainement, mais point pour ces traditions ancestrales nécessaires et vitales. Les Enfants du Sang allaient revenir, qu’importe ce que Chimène pouvait penser d’eux, Denys avait d’ores et déjà fait son choix. Et son peuple l’acceptait. Tant pis pour ceux qui ignoraient tout de la vérité niché au cœur des terres lagranes.

« Ce problème n’en sera bientôt plus un. » Murmure-t-il à la jeune femme, sans avoir l’air complice pour autant, maintenant dans son regard ce magnétisme accusateur. Il pensait toujours les paroles qu’il avait dites un peu plus tôt. Et ce regard ne va pas en s’arrangeant, face à la question de la jeune femme. Intéressante interrogation au demeurant, mais qui éveille un rictus légèrement carnassier sur le visage du duc. « Oh. Ils ont payé le prix fort à la hauteur de leur crime. » Cela pouvait signifier tant de choses. La mort ? La torture ? Le bannissement dans une moindre mesure ? Le mystère plane quelques secondes avant que Denys ne reprenne, après une nouvelle gorgée. « Non je plaisante. Enfin… disons que la plupart ont été condamnés à payer et réparer les dommages causés lors du Festival. Certains, comme les assassins du marquis de l’Epine ont connu un sort moins enviable. » Il était impensable de laisser ces criminels s’en sortir avec simplement des travaux à réaliser. Mais cela, il n’avancerait pas plus de paroles, elle se doutait bien de la finalité. Dans les grandes lignes en tout cas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyVen 3 Fév - 13:46

Denys confirma qu’elle n’était pas la seule à revenir à la cour ducale et elle porta également son regard sur les autres personnes présentes dans la salle. Se rapprocher de la Couronne semblait en rassurer plus d’un en ces temps incertains. Et lorsqu’il souligne les mots fâcheux qu’elle avait eus lors du Festival de l’Oraison, elle ne put qu’acquiescer.

- Cela serait fâcheux et loin de moi l’idée de vous pousser à prendre de tels engagements à mon égard, répondit-elle avec franchise, entendant également une mise en garde derrière les paroles de son Duc.

*Prend garde, il n’a pas l’air commode derrière son beau sourire.*

Le commentaire de Mara surprit Agnès qui ne s’attendait pas à l’intervention de son Familier. Ce dernier avait décidé de rester à l’extérieur du palais et de ne pas s’encombrer des discussions des nobles qui avait tendance à ne pas intéresser la petite loutre, hormis lorsqu’il y avait des informations intéressantes à glaner.

*Je sais qu’il faut faire attention au masque porté par certains lagrans et certaines des têtes couronnées ainsi qu’aux paroles échangées…*
*Surtout avec ce charmant Duc…*

La taquinerie de Mara fit rosir la demoiselle qui se reprit rapidement pour reporter son attention sur la conversation avec Denys alors qu’il abordait les actions prises à l’encontre des fauteurs de troubles. La première partie de la réponse sema le doute dans l’esprit de la demoiselle mais elle fut rassurée par les précisions qu’il apporta.

- Je comprends. La justice doit être rendue à la hauteur des actes répréhensibles… Agnès s’accorda quelques instants de réflexion en buvant une gorgée. De grands changements sont en route et je me demande où cela va nous mener car je doute que cela s’arrête avec le retour de la magie du Sang. *Vers des problématiques inextricables entre les deux Empires…* Pensez-vous que d’autres magies bannies referont surface ?

Elle était curieuse de connaitre son avis sur la question s’il daigne lui répondre bien entendu. Compte-tenu de la position de Lagrance vis-à-vis des mages de Sang, Agnès s’interrogeait sur l’intérêt de Denys pour ces magies. Elle-même avait vu sa curiosité titillée par Carmine et ses compatriotes mais elle n’avait pas encore osé chercher de plus amples informations auprès d’eux. En soit, vivre officiellement parmi les mages de Sang ne dérangeait pas la jeune noble car elle avait grandi entourée des légendes, véridiques, de son duché.



Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyJeu 16 Mar - 3:15

Elle avait compris le sous-entendu, et c’était tant mieux. Le risque était grand pour celui qui déplaisait réellement au duc de Lagrance. S’il n’était en rien belliqueux et vindicatif, il était sournois et assez rancunier pour faire payer les erreurs répétées. Dans le cas d’Agnès, elle avait la chance d’avoir l’attention positive de son duc et de n’en être qu’à une maigre faute. Le pardon était tout à fait acceptable et le masque de sympathie revient presque naturellement sur son visage.

« En ce cas, nous pouvons passer à autre chose. »

C’était comme si d’un geste de la main, il balayait l’instant comme si de rien n’était, reprenant le fil des mondanités avec une aisance peu commune. S’il peut percevoir encore une seconde la gêne – ou est-ce la surprise ? – dans le regard de son interlocutrice, il n’y prête désormais plus attention. Et si le sujet dérive sur quelque chose qui est tout sauf joyeux, le duc, lui, garde cette légèreté presque macabre, ce qui ne manque pas d’à nouveau marquer le visage d’Agnès. A cela, il ne pouvait rien lui reprocher, puisque là était le but de son petit jeu. En réalité, il s’amusa beaucoup à voir le doute se peindre sur les traits fins de la demoiselle pour finalement respirer d’une bouffée d’air apaisée.

« Exactement mademoiselle d’Aurebois. Nous avons pourtant essayé de faire preuve de magnanimité. »

Etait-ce vrai ? Le point de vue était discutable et il laissa à la jeune femme le soin d’en juger elle même, si d’aventure elle s’intéressait à cette affaire. Mais elle ne sembla pas vouloir s’y attarder, et Denys n’y tenait pas plus non plus. Les interrogations qu’elle pose sont justes, pertinentes. Une seconde, les questions laissent songeur le duc, qui préfère mesurer ses propos. Il n’a, sur ce sujet, que des suppositions hélas. Ce n’était pas faute de vouloir en savoir plus.

« De grands changements oui, c’est ce à quoi il faut s’attendre je pense. Songez une seconde aux clauses de la Trêve d’il y a mille ans. Faërie seul n’a pas été lésé de ses traditions et de son héritage. Si la Magie du Sang est de retour, l’équilibre voudrait qu’à l’inverse, les savoirs qu’Ibélène a consenti à détruire reviennent à leur tour. De là à dire si c’est une bonne ou une mauvaise chose, j’imagine que tout dépend des points de vues de chacun. Certains ne sont pas prêts à rouvrir une porte vers le passé. Pour ma part, si le retour des Mages du Sang est un signe, l’ignorer serait une erreur. Mille ans ont passé, il est temps peut être de tourner une page. » Pour la première fois depuis le début de cette conversation, le visage du duc reflétait le tumulte de ses pensées, avec un sérieux presque froid et réfléchit. Il n’y avait plus de sourire pour réchauffer son visage, ni un regard rieur pour rassurer de ses propos. « J’ignore ce qu’il en sera pour les autres magies bannies à vrai dire. Je ne puis faire que des suppositions. Mais si elles aussi devaient refaire surface, je ne leur fermerais pas la porte de notre futur. » Il n’avait pas la prétention hélas de bien connaître ces anciennes magies qui n’étaient aujourd’hui que des légendes. Là encore, ce n’était qu’un calcul supposé parmi les milliers qui peuplaient l’esprit du duc.

« J’ai souvenir que lors du couronnement, vous avez affiché votre soutien envers les Mages du Sang. Le retour de nos héritages passés vous intéresse-t-il ? » Il avait déjà des doutes sur la réponse qu’Agnès serait susceptible de lui donner, mais il préférait en avoir le cœur net.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptySam 8 Avr - 18:44

Agnès écouta son Duc donner son point de vue sur les chamboulements en cours. Elle hocha la tête lorsqu’il souligna que le retour de la magie du Sang pouvait appeler un équilibrage pour Ibélène. Cela lui paraissait juste, néanmoins comme elle ne savait pas de quelles sciences il pouvait être question, elle gardait un avis mitigé. Les démonstrations lors du Tournoi des Trois Opales avaient de quoi interpeller. Agnès se redressa légèrement lorsque Denys l’interrogea sur sa prise de position durant le couronnement de Chimène.  

- Doit-on se couper d’une part de nous-mêmes en rejetant l’essence qui nous construit ? Simple rhétorique de la part de la jeune femme. Effectivement, je suis curieuse d’en apprendre plus au sujet de ces héritages passés. Comme vous le soulignez, mille ans se sont écoulés depuis la Trêve, les choses ont changés. Son regard se fit pensif tandis qu’elle se remémorait les derniers évènements. La Magie revêt bien des facettes, mais je la considère neutre, les mages et les usages forgent la réputation de chaque branche. Certaines peuvent faire peur, néanmoins, actuellement, je pense que c’est surtout l’ignorance et la peur de l’inconnu qui motivent les réactions. D’autant que de nombreuses informations au sujet de ces disciplines ont disparu. Comment peut-on juger quelque chose objectivement si on ne sait pas à quoi on a affaire ? Elle prit une inspiration. Je ne suis pas contre le retour des Magies et Savoirs bannis, mais encore faut-il que cela se fasse avec intelligence.

Ferme, le ton de sa voix marqua les derniers mots employés. En effet, elle désapprouvait les moyens utilisés par l’Ordre pour se faire entendre et parvenir à leurs fins. Elle n’aimait guère user de violence, alors provoquer des morts au sein de la population, très peu pour elle. Cependant les tensions qui agitaient les deux empires laissaient entrevoir de sombres perspectives, et elles n’étaient pas toutes dues au retour de la Magie du Sang.  

- Je considère que nous devons composer avec tout ce que nous découvrons en ce moment. Le passé finit toujours par nous rattraper, que cela plaise ou non.

Agnès avait conservé sa tasse en main, son index tapotait  le bord tandis qu’elle s’exprimait, mais ses mains finirent par s’arrêter de bouger autour du réceptacle. Elle se demandait ce que cachait la question de Denys.


Dernière édition par Agnès d'Aurebois le Jeu 8 Juin - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Denys du Lierre-Réal
Denys du Lierre-Réal

Messages : 6155
J'ai : 34 ans
Je suis : le duc de Lagrance, marquis du Lierre-Réal

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Lagrance avant tout, à l'Ordre du Jugement et dans une moindre mesure à l'empire de Faërie
Mes autres visages: Hiémain ◊ Anthim ◊ Rackham ◊ Shahryar ◊ Nicolas
Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyVen 19 Mai - 3:09

Il n’était pas déçu de la réponse de la jeune femme. Au contraire, elle avait un point de vue tout à fait intéressant et en réalité, Denys partageait pour beaucoup cet avis. Notamment en ce qui concernait la neutralité de la magie – et du savoir, par extension. Comme elle le soulignait, c’était l’individu qui faisait mauvais usage de l’un ou de l’autre et non pas la source, l’essence même. Et l’ignorance de ces anciens trésors jouait pour beaucoup dans la peur qu’elle inspirait aux gens. Après tout, aux yeux de beaucoup la Magie du Sang n’était bonne qu’au sacrifice et au don de la vie. Mais bien des gens n’avaient pas conscience du pouvoir réel que recelait cette magie.

Pour autant, Denys sut déceler dans les dernières paroles d’Agnès un semblant de reproche. Non contre lui, bien évidemment, mais contre ceux certainement qui cherchaient à libérer ces héritages du passé d’une façon que beaucoup désapprouvaient. S’il ne pouvait la contredire là dessus, il n’était peut-être pas tout à fait d’accord. Mais il n’ajouta rien. L’Ordre du Jugement n’avait pas que des amis, le duc le savait bien. Et en réalité, il n’était pas lui même pour ces tueries inutiles et tragiques. Pourtant, il savait que pour faire réagir et pour obtenir ce qu’ils désiraient tous, des sacrifices étaient parfois nécessaire. Et il était prêt à se salir les mains pour cela, peu importe ce que les autres en pensent. Il n’y a pas de solutions parfaites et miraculeuses. Il n’y a que des solutions. Ni bonnes, ni mauvaises.

« Vous avez parfaitement raison mademoiselle d’Aurebois, vous avez là un avis très éclairé sur la question et j’en partage bien des aspects. » Il ne préciserait cependant pas lesquels et il n’y en avait de toute façon pas besoin. De toute évidence, malgré la finesse d’esprit de la jeune femme, les ambitions de l’Ordre n’étaient pas pour elle. Denys n’était de toute façon pas recruteur pour celui-ci et avait habitude de beaucoup plus jauger les gens avant d’envisager quoique ce soit. « Quoiqu’il en soit, comme je l’ai dit, nous ne pouvons que faire des suppositions sur ces héritages passés et les tensions qu’ils vont amener dans leur sillage. » Jusqu’à la guerre, très certainement. « Ce fut en tout cas un sujet de conversation très intéressant. Il me plairait d'en reparler avec vous si d'aventure nous en apprenons plus. » Le sourire qu'il avait perdu un peu plus tôt revint éclairer ses traits. Il n’avait pas le plaisir de côtoyer la demoiselle d’Aurebois, mais le duc se souviendrait à l’avenir de l’inviter plus régulièrement à la Cour, même si elle semblait plus apprécier la tranquillité de son domaine.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] EmptyJeu 8 Juin - 17:18

Agnès rougit légèrement avant de hocher la tête aux paroles pertinentes de son Duc. Rien ne permettait de prévoir comment ses héritages passés allaient influencer l’existence de faës et ibéens, hormis que cela impactera tout le monde, elle n’en doutait pas compte-tenu des impacts qu’il était déjà possible de constater à l’heure actuelle. Il lui semblait trop tard pour faire machine arrière et dorénavant la porte était ouverte pour la recherche et l’appropriation de ces Magies et Savoirs oubliés. Cela représentait un pan entier de leur héritage à explorer. Denys conclut la conversation. La jeune femme avait apprécié de discuter avec lui, d’autant qu’ils partageaient des points de vue similaires. Elle reposa sa tasse.

- Ce serait avec plaisir de converser de nouveau avec vous, votre Grâce, déclara-t-elle avec un sourire ravissant. Et je serai ravie de partager toutes nouvelles informations.

Venant directement du Duc de Lagrance, celles-ci pouvaient être de toute première qualité, néanmoins, Agnès gardait à l’esprit qu’au sein de la noblesse, peu de choses étaient gratuites et qu’il y avait souvent une raison cachée aux agissements. Mais pour l’heure, sa loyauté était acquise à Lagrance et Faërie. Après les formalités d’usage, elle prit congé de son Duc, retournant à ses occupations tout en se faisant la réflexion de venir plus souvent à la Cour ducale qui pouvait être riche en renseignements. De même, elle pouvait également effectuer quelques voyages à Alfaë, dans la même optique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]   Les bavardages de la noblesse [PV Agnès] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les bavardages de la noblesse [PV Agnès]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: