AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
Figurine Herbizarre N°76 – Collection Super ...
Voir le deal
11.99 €

Partagez
 

 Au delà du miroir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptySam 10 Déc - 1:20


Livre II, Chapitre 1 • Les Sables du Temps
Castiel de Sombreflamme & Alméïde d'Erebor

Au delà du miroir

Miroir miroir montre moi tout ce que je veux voir



• Date : 17 novembre 1001
• Météo : Le soleil se couche et il fait froid, très froid.
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Après un bref échange de lettres avec Castiel, Alméïde songe à le contacter via son miroir. Méthode qu'elle estime plus sage par les temps qui courent.
• Recensement :
Code:
• [b]17 novembre 1001 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1575-au-dela-du-miroir]Au delà du miroir[/url] - [i]Castiel de Sombreflamme & Alméïde d'Erebor[/i]
Après un bref échange de lettres avec Castiel, Alméïde songe à le contacter via son miroir. Méthode qu'elle estime plus sage par les temps qui courent.



dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.


Dernière édition par Alméïde d'Erebor le Sam 10 Déc - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptySam 10 Déc - 1:24

Elle se sent stupidement nerveuse.
Plantée au milieu de sa chambre à l'Académie, son miroir en main, elle observe son propre reflet avec circonspection et elle hésite, et elle doute. C'est ridicule. Elle a pourtant utilisé l'artefact de nombreuses fois depuis qu'elle l'a découvert, elle sait comment ça fonctionne, elle sait bien que ça marchera. Mais si elle le contactait au mauvais moment ? Et s'il ne voulait pas être dérangé ? Non, c'est idiot, il a dit dans sa lettre qu'il désirait la voir aussi. D'un autre côté...

Elle fait quelques pas dans la pièce, puis elle retourne en arrière. Elle piétine la princesse, le cœur battant ridiculement trop vite et les pensées embrouillées depuis plusieurs minutes déjà. Est-ce que tout ça est bien judicieux ? Elle lui a donné sa réponse pourtant, une réponse à laquelle elle a déjà longuement réfléchi, une réponse qui pourtant, ne convient pas à tout le monde. Elle s'y attendait Alméïde, à recevoir les foudres de son frère, mais les stupides rumeurs qui circulent désormais à leur sujet n'ont fait qu'amplifier sa colère à ce sujet, elle en est persuadée. Au fond, elle sait qu'il n'y a rien de sage, dans cette envie de le voir, de lui parler, ne serait-ce qu'un instant. Devrait-elle lui écrire, lui dire d'attendre encore un peu... ? « Tu me donnes mal au crâne. » La voix grave de Justice la fait soudain sursauter et elle en lâche presque le miroir au sol, le rattrapant de justesse d'un geste fébrile. « Désolée... C'est juste que... » « Ah non, je ne veux pas savoir. Tu fais ce que tu veux, mais par tous les dieux, décide-toi rapidement. Je suis en pleine chasse et tu me déconcentres. » Elle est toute penaude la princesse. Maladroite, elle s'avance vers son bureau, repose le miroir un instant et s'assoit en dégageant un peu de place devant elle, parmi l'amas de livres et de parchemins étalés au hasard sur la table. Elle imagine le dragon millénaire, survolant les terres du nord, à la recherche d'une proie, obligé d'écouter ce qui s'apparente aux tourments d'une adolescente en fleur. Ridicule. Alors elle tire un livre à elle, un petit carnet de notes et elle se décide à travailler un peu.

Mais elle ne passe que quelques minutes sur l'ouvrage de biologie qui n'a soudain plus rien de passionnant à ses yeux. Après avoir relu trois fois la même phrase sans la retenir, elle finit par abandonner et par le refermer d'un coup sec, poussant un soupir las. Très bien, inutile de faire semblant plus longtemps. Elle prend le miroir et le regarde, se concentrant sur le visage de celui qu'elle désire apercevoir.

Son cœur se met à battre à toute allure lorsqu'enfin, son reflet laisse place à une pièce différente. Une chambre, de toute évidence, car elle décèle un lit malgré les dernières lueurs du jour qui s'estompent. Il y règne un certain désordre, mais elle jette un coup d’œil à son bureau et décide de ne pas s'y attarder. Le silence se fait alors, puis une inspiration. « Castiel ? » Elle patiente, silencieuse, alors qu'une silhouette s'approche d'elle. Une silhouette féline qui semble intriguée par sa soudaine apparition. « Bonjour toi. » Sa voix est douce, un peu tremblante. Et ses yeux recherchent une autre présence dans la pièce.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptySam 10 Déc - 3:39

Tu es plongé dans le livre offert par Alméïde, lors de sa visite en Sombreciel en juin. Alors que tu as demandé la princesse d’Erebor en fiançailles, alors que tes relations avec ce duché sont chaque fois plus tendues, tu te replonges dans cet ouvrage que tu as dévoré, durant ton terrible été. Tu as déjà tes histoires préférées, tes souverains honnis, tes récits les plus fantastiques. Tu te prends même au jeu d’avoir sorti un des livres d’histoire de Sombreciel pour comparer ce qui y est relaté, lorsqu’on en vient à ton duché, pour le simple plaisir de constater la différence des versions. Le cadeau de la princesse est définitivement apprécié. Tu es tout entièrement consacré à ta lecture comparative lorsqu’au cœur du grand miroir de ta chambre apparaît un visage enchanteur, à la voix cela dit bien timide. Tu ne l’entends même pas, ce qui n’est pas le cas de l’autre occupant de ta chambre, qui va renifler la glace en pied avec curiosité.

Un miaulement parvient à ton oreille. Tu ne lèves même pas la tête de tes notes. Probablement a-t-il attrapé une pauvre souris ayant cherché refuge dans ta tour, à l’approche des jours les plus froids. « Qu’y a-t-il ? » Aucune voix ne te répond en pensée, qu’un autre miaulement, suivi d’un roucoulement et de ronronnements. Ce silence t’inquiète et tu tournes la tête pour chercher du regard ton Familier, qui gratifie ton miroir de coups de tête affectueux et d’une sérénade de ronronnements.

Et dans ce miroir… Ton cœur manque quelques battements et dans ta précipitation à te lever, tous tes livres et feuillets tombent au sol, dans un fracas de papier. « Alméïde ! » Oh, quelle douce surprise ! Tu t’approches de la glace, arborant sur ton visage une expression qui doit probablement rappeler celle que le chat persan a lui-même arborée. Un brin de curiosité, de fascination devant l’enchantement, mais par-dessus tout, de la joie. Tu ne penses même pas à ton habillement, ta chemise ouverte sur ton torse, la cicatrice zébrant ton flanc droit exposée. Tu es uniquement… ravi. « Je ne m’attendais pas à vous voir ce soir. Tu pensais au lendemain, comme suggéré dans ta lettre, mais tu ne vas absolument pas te plaindre. Vous ne me dérangez pas », précises-tu avant qu’elle ne pose la question. Tu commences à la connaître un brin, cette gente demoiselle, n’est-ce pas ? Tu attrapes le cadre du miroir pour le déplacer avec prudence, jusqu’à ce que tu puisses t’asseoir sur ton lit et parler à la princesse à la fois. Tu as probablement un plus petit miroir dans tes affaires, mais tu n’y penses même pas. « Mirta vous bénisse, vous êtes chaque jour plus belle, Alméïde. Un sourire charmeur étire tes lèvres. Comment allez-vous ? »


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Au delà du miroir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptySam 10 Déc - 11:46

Elle rit doucement à la vue du chat qui appuie son museau contre le miroir dans un concert de ronronnements. S'il est là, c'est que Castiel ne doit pas être loin, n'est-ce pas ? Elle l'observe avec amusement, relevant les yeux par moments pour essayer de distinguer une autre présence dans la pièce. Quelques paroles rendues inaudibles par les ronronnements de l'animal lui parviennent alors et Alméïde retient son souffle, nerveuse.

« Alméïde ! » Un sourire doux orne ses lèvres quand elle le voit arriver et presque immédiatement, une légère teinte rosée prend place sur ses joues à la vue de la chemise encore ouverte et de son visage, tout simplement. « Je ne m’attendais pas à vous voir ce soir. » Oh. L'embarras s'empare d'elle sans tarder et déjà, elle arbore une moue contrite, ouvrant la bouche pour s'excuser, mais il la devance. « Vous ne me dérangez pas » Cette fois, c'est un sourire timide qu'elle lui adresse, rassurée, soulagée même. Il commence à bien la connaître, lui aussi. Cette pensée provoque quelques tressautements au creux de son ventre et elle reste silencieuse tandis qu'il déplace son propre miroir afin de pouvoir s'installer sur son lit. Il est étrange de pouvoir ainsi découvrir sa chambre sans pour autant y entrer elle-même. Ce miroir l'étonnera toujours. Mais à le voir ainsi, installé sur les draps, le torse découvert, la gêne s'accentue un peu plus et elle essaie tant bien que mal de ne pas songer aux derniers rêves venus hanter ses nuits et qui semblent toujours plus vifs, à mesure que les jours passent. Alors elle s'efforce de ne regarder que le noir de ses yeux.

« Mirta vous bénisse, vous êtes chaque jour plus belle, Alméïde. Comment allez-vous ? » Elle rougit un peu plus à ces quelques mots mais si elle baisse les yeux un instant, ceux-ci finissent par retrouver les siens. « Je vais bien, je vous remercie. » répond-elle en douceur. « Mon retour à Lorgol s'est fait sans encombres, même si j'ai un peu de mal à me concentrer sur mes cours avec... tout ce qu'il s'est passé dernièrement. » ajoute-t-elle d'une voix rendue vibrante par l'émotion. Doit-elle lui parler également de la récente rencontre avec son conseiller ? Peut-être pas. Pour le moment, en tout cas, elle garde le silence à ce sujet. « Et vous Castiel ? Avez-vous pu vous repo... Par Callia, vous êtes blessé ? » s'exclame-t-elle soudain avec inquiétude en apercevant la cicatrice le long de sa peau. « C'est... Est-ce arrivé pendant la Samhain ? » Peut-être à un moment où elle n'était pas là, égarée dans les souterrains en compagnie du jeune Arsène. La cicatrice est récente, de ça, elle est certaine la princesse. Et dans son regard, un léger trouble apparaît.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyLun 12 Déc - 20:16

Tu croises les jambes et ton Familier s’installe dans le creux de tes jambes, ses ronronnements profonds résonnant contre tes membres. Tu l’apprécies de plus en plus. Il ne répond pas, mais étire ses pattes avant jusqu’à pouvoir accrocher ses griffes dans ton pantalon et en écorcher légèrement la peau dessous, comme un avertissement. En voilà un qui n’aime pas non plus être pris en défaut… « Je vais bien, je vous remercie. Mon retour à Lorgol s'est fait sans encombres, même si j'ai un peu de mal à me concentrer sur mes cours avec... tout ce qu'il s'est passé dernièrement. » Les dieux soient loués, elle va bien. Tu hoches doucement la tête, comprenant son trouble. Arven est en changement, en mouvement, et comme plusieurs, tu as peur que ce ne soit pas en faveur de la paix.

« Et vous Castiel ? Avez-vous pu vous repo... Par Callia, vous êtes blessé ? Blessé ? » Tu ne comprends pas sa soudaine exclamation, mais en suivant son regard, le tien se porte sur la large marque dont tu as hérité lors du Tournoi des Trois Opales. Tu repousses le pan de ta chemise, exposant un peu plus la cicatrice encore jeune. La demoiselle Aubenacre a fait un très beau travail et les médecins aussi, afin d’en assurer la guérison complète. « C'est... Est-ce arrivé pendant la Samhain ? Au Tournoi, à Hacheclair, rectifies-tu. La cohue suivant l’effondrement des gradins de Sombreciel et de Valkyrion ont tout à fait de quoi justifier cela. À peine une égratignure, je vous rassure. » C’est faux et ce n’est pas très difficile à déduire, mais tu ne veux absolument pas l’inquiéter pour des broutilles passées. Tu ne sais même pas si cette blessure est le fait d’un malfrat de l’Ordre du Jugement, ou de ton enthousiasme ! Ce n’est pas important. Tout a été admirablement soigné et la championne de la Ville Basse est en un morceau. Tu rabats ta chemise sur ton torse, dissimulant la marque au regard inquiet de la médecin.
« Quant aux blessures de la Samhain… j’en dois une à votre frère et l’autre à ma propre maladresse », ris-tu, étonnamment pas rancunier envers ton homologue erebien. L’infection s’est rapidement propagée et n’a pas aidé à ton état général. Les blessures se soignent, sans complication, et restent sous le regard attentif des médecins de ton duché. Les marques sont dans ton esprit, dans ton âme, bien plus que sur ton corps. Tu as pensé mourir. Tu préfères ne pas y penser. « J’ai pu me reposer, oui. J’ai même dormi, Alméïde. Pendant deux jours ! Sans cauchemars ! C’était fabuleux. Pour un homme au sommeil si rare et aux cauchemars si fréquents, c’est un luxe incroyable ! J’espère que Trelor vous épargne de revivre les horreurs vécues, Alméïde », ajoutes-tu avec douceur. Oh, si tu savais, ce que tisse le Tisserand à son métier, à l’attention de la demoiselle de tes propres rêves et fantaisies…

Tu hésites, quelques secondes, avant de poser une question qui te taraude un brin, depuis ton retour à Euphoria : « Votre frère… m’en veut-il beaucoup ? Pour… les rumeurs. » Tu ne peux pas imaginer qu’il en veuille à la princesse, alors que ceci est purement et entièrement de ta faute. Peut-être aussi celle de Lionel de Rivepierre.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Au delà du miroir 1479663390-proinoir


Dernière édition par Castiel de Sombreflamme le Dim 23 Avr - 7:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyLun 12 Déc - 22:47

Il ne semble pas comprendre immédiatement de quoi elle parle, pourtant la cicatrice est encore bien visible, contrastant sur la peau pâle. Elle est inquiète, la princesse, intriguée par ce qui a pu causer une telle blessure. « Au Tournoi, à Hacheclair. » Au tournoi ? Elle ne cache pas sa surprise, mais elle se rappelle bientôt le chaos régnant au coeur des tribunes durant la cérémonie de clôture et il est fort possible qu'un membre de l'Ordre l'ait atteint ou qu'il se soit blessé lors de l'effondrement des tribunes de Sombreciel et de Valkyrion. « À peine une égratignure, je vous rassure. » Elle lui adresse un regard à mi-chemin entre scepticisme et soulagement. Elle a vu assez de blessures au cours de sa carrière pour savoir qu'il ne s'agit pas d'une simple égratignure, mais elle semble bien refermée et il n'a sûrement rien à craindre si elle date du tournoi. Ce n'est qu'une marque de plus, au milieu de toutes celles que l'Ordre a laissées sur son passage.

« Quant aux blessures de la Samhain… j’en dois une à votre frère et l’autre à ma propre maladresse » « Oh... » Elle laisse échapper l'exclamation, sans pouvoir s'en empêcher. Il semblerait qu'on ait oublié de lui faire part de ce détail. Elle le savait blessé, mais elle ignorait que son frère en était en partie responsable. Son frère qui manie l'épée à peu près aussi bien qu'elle sait nager, c'est-à-dire très mal. Malgré tout, elle éprouve un certain embarras, espérant qu'il ne s'agissait que d'un accident, même si elle a comme un doute.

« J’ai pu me reposer, oui. J’ai même dormi, Alméïde. Pendant deux jours ! Sans cauchemars ! C’était fabuleux. » C'est un sourire empreint de douceur et de compassion qui orne ses lèvres à ces mots. « C'est une très bonne nouvelle. » déclare-t-elle, sincère. Elle est heureuse de savoir qu'il a pu trouver un semblant de repos, même si c'est la conséquence d'une fièvre violente et des angoisses qui ont dû l'épuiser, de corps et d'esprit. « J’espère que Trelor vous épargne de revivre les horreurs vécues, Alméïde » Presque instantanément, son regard fuit le sien pour éviter à son visage de se parer de couleurs trop vives, mais il est déjà trop tard. « Je... oui, Trelor m'a... épargnée, bien heureusement.. » Si l'on peut dire. Elle n'en est pas moins hantée, Alméïde, par des images qui la troublent un peu plus chaque nuit mais qu'elle ne pourrait certainement pas définir comme des horreurs. Elle aimerait pourtant éviter de s'y attarder, dérobant son regard à cette chemise encore ouverte ou à ses lèvres, qui s'ornent d'un sourire. Non, elle ne doit simplement pas y penser.

« Votre frère… m’en veut-il beaucoup ? Pour… les rumeurs. » Elle relève pourtant les yeux la princesse et esquisse un sourire un peu triste avant de pousser un soupir empreint de lassitude. « Mon frère vous en veut pour beaucoup de choses et ça en fait partie. » répond-elle sans ambages. Elle pourrait presque en rire, si ce n'était pas aussi dramatique. Mais le fait est qu'il est en colère et qu'elle craint de ne plus pouvoir retrouver cette complicité qu'ils ont eu pendant tant d'années. Son cœur se serre à cette pensée, mais elle garde un air digne, l'Erebienne et parvient même à lui adresser un mince sourire. « Il vous tient responsable de bien des choses, mais ce n'est pas une surprise. Il n'apprécie pas que je... Que nous... Enfin, que je veuille vous laisser une seconde chance après tout ce qu'il s'est passé. » Elle est à nouveau rouge la princesse, mais elle ne détourne pas immédiatement les yeux, soutenant un instant le regard sombre avant de fixer sa main qui tient le miroir. Et elle peut le comprendre, en un sens, car elle a mis du temps à oser remettre sa confiance entre les mains de Castiel, terrifiée à l'idée d'être à nouveau déçue et de perdre au passage ce lien si fort qu'elle partage avec son frère. « J'aimerais tant qu'il essaie de... de comprendre, mais il peut être si... borné. » Cette fois, c'est un sourire en coin qu'elle arbore, entre amusement et lassitude face à cette situation compliquée.

« Et qu'en dit votre... famille ? Ils... ils doivent bien avoir un avis, eux aussi, non ? » Sans vraiment y réfléchir, elle se lève au même moment de sa chaise et entraîne le miroir avec elle alors qu'elle s'installe en tailleur sur son lit, s'appuyant contre les coussins. Oui, sa famille doit certainement lui avoir fait part de quelques commentaires à ce sujet, comme son conseiller peut-être ? Elle songe à leur entrevue, survenue quelques jours plus tôt mais reste silencieuse, attendant sa réponse.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.


Dernière édition par Alméïde d'Erebor le Lun 26 Déc - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyMer 14 Déc - 3:38

Tu réussis bien heureusement à détourner l’attention et le scepticisme de la princesse de tes blessures, dont tu minimises volontairement la gravité. Tu n’as pas envie de l’inquiéter pour des combats passés, alors que tout est rentré dans l’ordre. Physiquement, tu te portes à peu près comme un charme. Ta santé du corps n’a jamais été ce qui t’a fait défaut, n’est-ce pas ? Quoique, pour l’exclamation poussée lorsqu’elle a su que tu avais été blessé par son frère… tu aurais pu te prendre au jeu d’aller jusqu’à en inventer. Sans parler de son charmant visage, paré de couleurs vives, à la mention de ses rêves, que tu espères doux et agréables. Ta curiosité est vive, mais le sujet n’est pas à deviner de quoi sont peuplés ses songes.

« Mon frère vous en veut pour beaucoup de choses et ça en fait partie. » Tu aimerais être surpris, mais tu ne l’es pas. L’ensemble de ton œuvre, comme tu as écrit dans ta dernière missive à l’intention du duc d’Erebor. Tu caresses distraitement ton Familier, qui écoute avec la même attention que toi les paroles de la princesse au sourire triste. « Il vous tient responsable de bien des choses, mais ce n'est pas une surprise. Il n'apprécie pas que je... Que nous... Enfin, que je veuille vous laisser une seconde chance après tout ce qu'il s'est passé. » La rougeur est revenue sur ses joues et sur les tiennes, tu ne peux pas non plus retenir une certaine chaleur, faisant monter l’écarlate sur ton visage. Une deuxième chance après tout ce qu’il s’est passé. Tu l’as tant espéré, tu l’en a pratiquement supplié, et il est hors de question que tu gâches cette chance qui t’a été accordée, comme un cadeau tant attendu. Une deuxième chance qui n’en reste pas moins lourde de conséquences. Oh, et si saviez ce que le Destin vous prépare… « J'aimerais tant qu'il essaie de... de comprendre, mais il peut être si... borné. »
Tu ris un peu. Pour ça, tu peux bien en vouloir à Anthim, mais tu n’es pas moins borné toi-même et tu peux donc un peu… comprendre ton homologue. Le tout sans pourtant te ranger à son avis.

Subitement, la princesse quitte sa chaise pour se déplacer, te donnant un bref coup d’œil de sa chambre. Un éclat métallique attire ton attention, sur sa table de chevet, ainsi que celle de ton Familier, qui a relevé la tête et dont les oreilles bougent dans tous les sens. As-tu vu ce que j’ai vu ? Je ne suis pas certain. « Et qu'en dit votre... famille ? Ils... ils doivent bien avoir un avis, eux aussi, non ? » L’avis de ta famille. Tu esquisses une grimace. C’est sans aucun doute plus positif que l’avis d’Anthim, mais ça n’a rien de  bien glorieux non plus. « Globalement, je dirais qu’ils sont partagés entre l’exaspération et l’incrédulité. » L’exaspération que tu mettes à mal tous les efforts diplomatiques de Mélisende et Maximilien, bien que ce ne soit absolument pas le but. Que tu envenimes davantage les relations avec Erebor, qui n’ont pas besoin d’être enflammées. L’incrédulité que tu persistes et signes dans ce qu’ils croyaient tous être une simple lubie de ta part, une affection passagère que le temps, la distance et la raison effaceraient (trois facteurs qui n’ont absolument rien changé). Le persan quitte tes jambes pour aller se jucher sur le meuble voisin du miroir, afin d’observer de plus près ce que vous avez tous deux aperçu. Ton expression circonspecte se fait ravie : « Mes frères sont très contents, cela dit ! Melsant me trouve un peu rapide en affaires, tout de même. Quant à Melbren, il nous supporte entièrement. » Sans parler de tout Sombreciel, qui semble se ranger à la dernière audace de leur souverain.

Une patte blanche vient se poser sur le miroir, où brille ce qui ressemble à un médaillon. Je suis pratiquement certain que c’est lui. « Excusez-moi, princesse, mais… puis-je voir le médaillon, derrière vous ? » Ce serait une sacrée coïncidence que ce médaillon soit le jumeau de celui que tu possèdes.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Au delà du miroir 1479663390-proinoir


Dernière édition par Castiel de Sombreflamme le Mer 18 Jan - 5:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptySam 17 Déc - 23:02

La situation est compliquée et pas uniquement à cause de ces rumeurs qui se sont répandues plus vite qu'une traînée de poudre. Pourtant, elle ne peut nier être heureuse de le voir en relativement bonne santé, d'apercevoir à nouveau son sourire joueur et son regard sombre, brillant de malice. Elle le voit qui rougit à son tour et elle se sent un peu plus gênée, presque soulagée de ne pas l'avoir à ses côtés à cet instant ; sa proximité la trouble, l'empêche de réfléchir convenablement. Là au moins, elle n'aura pas de geste maladroit, elle ne sera pas prise au dépourvu par un quelconque... rapprochement inopiné. Alors elle se sent un peu plus assurée et, comme toujours, elle répond avec franchise à ses interrogations. Son cœur se serre à la pensée de son frère qui ne voit pas du tout cette histoire d'un bon œil. Elle doute de parvenir un jour à le convaincre et elle craint de perdre en même temps ce lien qui les a toujours unis. A-t-elle fait une erreur en espérant pouvoir trouver une solution ou un quelconque terrain d'entente ? Aurait-elle dû se montrer plus forte et plus ferme dès le départ afin d'éviter une telle situation ? Son regard se pose sur les traits de Castiel, elle entend son rire qui résonne jusqu'à elle et elle sait qu'il est trop tard pour cela désormais.

« Globalement, je dirais qu’ils sont partagés entre l’exaspération et l’incrédulité. » C'est à son tour de rire doucement. Elle n'est pas tellement surprise. Après tout, ça a dû étonner plus d'une personne dans leur entourage respectif, sans parler de ceux qui s'y opposent tout simplement. Et il y en a au moins qui n'est pas uniquement perplexe parmi les membres de sa famille. « Mes frères sont très contents, cela dit ! Melsant me trouve un peu rapide en affaires, tout de même. Quant à Melbren, il nous supporte entièrement. » C'est un sourire gêné qui suit cette remarque. Elle a rencontré Melbren à quelques reprises depuis l'année écoulée et elle garde un très bon souvenir de ces quelques instants, malgré les événements qui se déroulaient alors autour d'eux. Elle se rappelle très bien le désastre de l'anniversaire de Chimène puis, plus récemment, les déambulations dans les souterrains durant la Samhain. Castiel lui a si souvent parlé de son frère et Mélusine a raconté tant d'histoires sur son turbulent cadet, elle n'est pas vraiment surprise qu'il puisse ainsi le soutenir. Quant à leur aîné, elle espère avoir l'occasion de le rencontrer en d'autres circonstances afin de mieux le connaître, car se perdre au cœur de la cité des morts n'est pas réellement le moment idéal pour cela.

Alméïde sursaute légèrement en apercevant la patte du félin sur son miroir. « Excusez-moi, princesse, mais… puis-je voir le médaillon, derrière vous ? » Elle arbore un air surpris et tourne la tête pour voir de quoi il parle. « M-mon médaillon... ? » Perplexe, elle tend le bras pour s'en saisir, le gardant enfoui au coeur de sa paume un instant. « C'est drôle que vous le mentionniez, il est un peu...particulier. Je l'ai trouvé dans un bazar il y environ un an. » Elle déplie ses doigts, laissant glisser le médaillon, le retenant uniquement par sa fine chaîne d'argent. C'est sans hésitation qu'elle lui explique de quoi il s'agit. « Si mon miroir vous intéresse, lui aussi devrait vous plaire. Il permet de discuter avec le détenteur de son jumeau, à la manière d'un mage outreparleur. C'est tout à fait fascinant. » Et elle discute avec ledit détenteur depuis quelques temps maintenant, sans même connaître son identité. Peut-être devrait-elle le lui demander un jour, mais elle aime bien trop ce mystère pour oser rompre le charme pour l'instant. Son regard se pose sur celui de Castiel ; il doit certainement être tout aussi intéressé par l'objet qu'elle ne l'a été lorsqu'elle l'a découvert. Pourtant, c'est autre chose qu'elle semble percevoir dans ses yeux.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyLun 19 Déc - 4:36

Elle est décontenancée, la dame de tes pensées, lorsque tu lui demandes de voir l’objet déposé sur sa table de chevet. Il est possible, après tout, que vous vous trompiez tous les deux. Il a certes le regard acéré, mais tout est possible. « M-mon médaillon... ? » Mage et Familier partagent la même expression de curiosité, alors que la princesse saisit le bijou entre ses mains, tout d’abord sans leur montrer. « C'est drôle que vous le mentionniez, il est un peu... particulier. Je l'ai trouvé dans un bazar il y environ un an. » Tu as déjà entendu cela. Tu as l’impression de revivre ta première conversation avec la détentrice du médaillon jumeau du tien et lorsqu’Alméïde laisse pendre le bijou entre ses doigts, uniquement retenu par sa fine chaîne d’argent, le mystère est tout à fait levé. C’est lui. Tu n’as pas besoin d’écouter cet écho de tes pensées. Tu le sais. « Si mon miroir vous intéresse, lui aussi devrait vous plaire. Il permet de discuter avec le détenteur de son jumeau, à la manière d'un mage outreparleur. C'est tout à fait fascinant. » Fascinant, oui. Tes yeux brillent, s’éclairent, à chacun de ses mots, et ton Familier est le premier à lui répondre, d’un miaulement. Tu t’étends sur ton lit pour en enlever les oreillers et récupérer, sous le tien, un bijou que tu t’empresses de montrer au miroir dès que tu te redresses. « Son jumeau, comme… ce médaillon ? »

Ce médaillon exactement identique au sien. Jumeaux.

Le bijou pend au bout de sa chaîne, oscille comme un pendule, et ton regard passe de celui-ci à celui que tu aperçois dans le miroir. « Le Destin m’emporte », murmures-tu. Qu’il t’emporte dans le tourbillon de ses chances, de ses hasards et de ses coïncidences, alors que celle-ci est presque trop grande pour être vraie. Tu doutes, soudainement, de l’innocence de Melbren, lorsqu’il a prétendu ne pas en connaître le fonctionnement et encore plus son expression ingénue lorsque tu lui as parlé de tes conversations avec une inconnue. Savait-il ce qu’il faisait, lorsqu’il t’a remis ce cadeau ? Ou est-ce vraiment, encore, qu’un coup du Destin ? Tu passes la chaîne autour de ton cou. « Essayez-le. Juste… » … juste pour être certain que tout est vrai. Que tu ne te trompes pas. Et si tout est vrai… ô, comme vous êtes bénis des dieux, en vérité.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Au delà du miroir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptySam 24 Déc - 15:35

Le médaillon se balance doucement au bout de ses doigts alors qu'elle explique de quoi il s'agit, troublée par sa soudaine curiosité à ce sujet. Mais le trouble se transforme bientôt en réelle surprise quand il se penche afin de s'emparer d'un médaillon fort semblable au sien. Non, pas uniquement semblable.

« Son jumeau, comme… ce médaillon ? » Son jumeau. Alméïde en reste bouche bée. Interdite, elle se penche un peu plus sur le miroir, tentant de détailler l'objet sans y croire ses yeux. Serait-ce... possible ? Est-ce réellement son jumeau ? Etait-ce Castiel, son mystérieux interlocuteur ? Elle fouille dans sa mémoire, à la recherche des informations qu'elle a à son sujet, et l'idée de ne lui semble plus aussi farfelue à mesure que les minutes passent. Par tous les dieux, la coïncidence est si... étrange. Elle a bien du mal à y croire.

« Essayez-le. Juste… » Elle le voit qui enfile son propre médaillon autour du cou. L'argent scintille sur la peau et elle hésite juste un instant avant de poser son miroir et de mettre le sien à son tour, d'un geste fébrile, le cœur battant à tout rompre. S'emparant à nouveau du miroir, elle lui adresse un sourire timide puis se concentre afin de contacter le détenteur du médaillon jumeau. « V-vous... m'entendez ? Castiel ? » La réponse ne tarde pas dans son esprit et ses traits s'illuminent sous la surprise, dessinant sur ses traits un amusement qu'elle ne peut cacher. Puis elle se met à rire doucement, tant la situation est inattendue et des plus... cocasses. Après tous les interdits qu'on a mis sur leur chemin, voilà qu'ils ont en leur possession tous les éléments pour les contourner.

« Par tous les dieux. » murmure-t-elle, retirant le médaillon avant de l'observer d'un peu plus près, continuant à le comparer à celui de Castiel. « Je... c'était donc avec vous que je parlais depuis tout ce temps ? » À peine quelques semaines, mais assez pour qu'elle commence à connaître l'inconnu du médaillon. Comment a-t-elle pu passer à côté de son identité ? Elle aurait pourtant dû faire le lien avec ce qu'il lui racontait, n'est-ce pas ? Elle espère soudain ne pas avoir dit trop de bêtises durant ces quelques entretiens nocturnes. « J-je n'aurais jamais pensé... Est-ce que vous le saviez ? Que c'était...moi ? » Et a-t-il décidé de ne rien dire ? Elle en doute, car elle lit la surprise également sur ses traits qui s'éclairent à cette révélation, aurant que les siens.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyJeu 29 Déc - 9:20

Le miroir est brièvement posé et tu devines qu’elle imite. L’excitation de la découverte croît en toi et lorsque tu revois son sourire timide, tu lui en adresses un nettement plus exalté. Dans ton esprit, tu fais le silence, jusqu’à y entendre la voix de la princesse. « V-vous... m'entendez ? Castiel ? Comme si vous étiez devant moi. » Et ne l’est-elle pas, devant toi ?
Ton rire accompagne le sien, tant il est communicatif, plein de cette surprise partagée. Tu accompagnes son incrédulité. Il n’y a plus lieu de se tromper et toutes les raisons, désormais, d’imaginer le mieux. « Par tous les dieux. Je... c'était donc avec vous que je parlais depuis tout ce temps ? Il faut croire. » Tu ne sais plus tout ce que tu as bien pu raconter à ta mystérieuse interlocutrice et lorsque tu effleures le pendentif de tes doigts, c’est peut-être pour tenter de faire remonter les souvenirs. Tu parles tant et tellement, tu es un vrai moulin à paroles lorsque ton humeur est joviale, il est inutile de se rappeler de tout. Tes secrets, tu le sais, sont toujours enfouis. L’un d’eux, en ce moment, est revenu à toi, et ronronne à nouveau sur tes genoux.

« J-je n'aurais jamais pensé... Est-ce que vous le saviez ? Que c'était...moi ? Un hochement de tête négatif. Pas un seul instant. » Tu as bien tiqué à cet accent qui te semblait familier, à cette voix agréable, mais alors que tes pensées convergeaient souvent vers Alméïde, lors de tes discussions avec l’inconnue du médaillon, tu ne pensais pas que tes pensées convergeaient littéralement vers Alméïde. « Mais… je crois que Melbren le savait. Maintenant que tu sais qui possède le jumeau de ton bijou, tu doutes encore plus de l’innocence de ton frère dans toute cette affaire. Il est aussi retords que Maximilien, à ses heures. Il m’a donné le médaillon », expliques-tu à la dame. Il a bien prétexté ne pas savoir comment celui-ci fonctionnait, s’est étonné tout autant que toi de ses capacités, et presque jamais tu ne l’as soupçonné de mentir.

Lui diras-tu que tu sais ? Que tu as deviné ? Non, cette fois, ce secret, tu le gardes pour toi.

Tu retires le médaillon, puis le déposes à tes côtés. Tu n’oublieras pas de le ranger sous ton oreiller, comme tu le fais à chaque matin, à chaque nuit, pour le garder au plus près de toi. « Je sais que ce n’est pas raisonnable, mais… si vous voulez venir me rejoindre… il me ferait très plaisir de vous accueillir. » Ton sourire est séducteur, ta voix plus basse, alors que tu lances cette invitation que tu ne dois pas lancer. Qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ? Peut-être juste pour un baiser ? Ou juste un verre ? Le temps d’une conversation, de quelques mots, de mains qui se serrent ? Tu rêves déjà de tout ce qui n’arrivera pas, les ronronnements s’intensifiant autour de toi.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Au delà du miroir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyJeu 29 Déc - 18:56

C'est incroyable, elle n'aurait jamais pensé qu'une telle coïncidence soit possible et pourtant... C'est sa voix qu'elle entendait depuis des jours, sa voix qui la berçait parfois le soir alors qu'elle essayait de se changer les idées sur la situation inextricable dans laquelle elle se trouve, sa voix qui l'apaisait et qui l'amusait sans jamais aborder de sujets lourds ou difficiles. Juste quelques discussions légères, sans conséquences, auréolées de mystère et de curiosité. Son coeur s'emballe à cette nouvelle, de réaliser qu'elle peut simplement lui parler, d'un médaillon à un autre, en quelques instants. De le savoir à ses côtés à tout moment si elle le désire, qu'il suffirait de demander. Elle se fait alors timide, la princesse, gardant cette idée pour elle-même, chassant avant qu'elles n'arrivent les images qui peuplent ses songes depuis quelques temps déjà.

« Mais… je crois que Melbren le savait. Il m’a donné le médaillon » Oh. Elle affiche une moue surprise, Alméïde, avant de lui adresser un sourire amusé. Son frère s'est bien joué d'eux, dans ce cas. Mais c'est étrangement rassurant de savoir qu'une personne au moins les soutient dans cette aventure insensée, dans cette folie à deux. Comme elle aimerait que son frère comprenne lui aussi...

« Je sais que ce n’est pas raisonnable, mais… si vous voulez venir me rejoindre… il me ferait très plaisir de vous accueillir. » Ses mots lui font relever les yeux et à nouveau, elle rougit jusqu'aux oreilles à la simple idée de se retrouver près de lui. Pourtant, ce n'est pas ça qui la fait hésiter, pas uniquement. Il y a cette conversation qu'elle a eu, il y a peu, cette discussion entre un comte – un conseiller, un père – et une princesse déboussolée. Ses mots lui reviennent à l'esprit, ceux-là même qui l'ont convaincue de proposer une rencontre à travers son précieux miroir plutôt qu'en personne, même si elle y avait d'ores et déjà songé. Son regard fuit un instant le sien et ses mots se perdent dans sa gorge. « Je... ce n'est pas une bonne idée. Peut-être devrions-nous... attendre un peu, ne croyez-vous pas ? » demande-t-elle, la voix mal assurée et l'air un peu penaude. C'est nouveau pour elle, toute cette histoire, et ce n'est certainement pas la plus simple à gérer, preuve en est de tous ceux qui désirent s'en mêler en donnant leur avis, très souvent négatif.

« J-j'aimerais beaucoup mais... Il y a ces rumeurs et... mon frère, c'est... Ce n'est pas raisonnable, en effet. » ajoute-t-elle d'une petite voix en relevant les yeux. Au moins, ils peuvent se voir, se parler. N'est-ce pas déjà une chance que d'avoir tant de moyens de rester ainsi proches, malgré la distance ? La raison et le devoir se disputent au désir et aux sentiments. Mais elle doit faire l'effort, la princesse. Même pour quelques temps.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyMer 18 Jan - 6:11

À la voir rougir ainsi, tu crois que tout est dans la poche – qu’elle acceptera, oui, et que de la raison, vous pourrez vous jouer une nouvelle fois. Ton sourire se fait même déjà un peu victorieux et tu planifies intérieurement tout afin de la recevoir, qu’elle reste pour quelques minutes ou quelques heures. Même une nuit. Oh, rêves doux, rêves fous… « Je... ce n'est pas une bonne idée. Peut-être devrions-nous... attendre un peu, ne croyez-vous pas ? » Rêves doux, rêves, qui en resteront. Quelle idée as-tu eu de souligner le déraisonnable de ta proposition ? Cela t’apprendra bien !

Tu ne peux pas en vouloir à la princesse, dont l’expression embêtée est si charmante qu’elle fera faiblir jusqu’aux serments de Levor. « J-j'aimerais beaucoup mais... Il y a ces rumeurs et... mon frère, c'est... Ce n'est pas raisonnable, en effet. Mm. » Oui. Son frère. Son damné frère qui perpétuellement en colère. Tu secoues un peu la tête, chassant les idées noires qui l’envahissent insidieusement. « Soit. Comme toujours, votre sagesse vous honore. » Et pas toi. Maintenant qu’en plus de ce miroir, tu sais qu’elle est la propriétaire du mystérieux médaillon, il est à prévoir que tu voudras encore plus t’attirer ses mots, son attention, discuter et partager avec elle, afin de toujours mieux la connaître. D’ailleurs… tu n’es même pas à court d’idée et ton enthousiasme revient, éclairant tes traits. Melbren est l’inventeur du duo que vous formez, mais tu n’es pas en reste lorsqu’il en vient à trouver des tours et détours afin d’arriver à tes fins. « Peut-être pourrions-nous planifier une rencontre moins intime ? Dans un salon de Lorgol, par exemple. Pas tout de suite, j’entends vos légitimes protestations, mais lorsque la poussière sera un peu retombée… ça pourrait être fort agréable. En attendant, vous parler par le biais de ce merveilleux miroir et de ces non moins merveilleux médaillons sera une joie déjà bien suffisante. Qu’en pensez-vous ? »

Bavard, disais-tu, lorsque tu es heureux, et de l’assommer de ton bavardage créatif, tu n’as même pas honte. Puis, pour une fois, ce n’est même pas une mauvaise idée, que tu soumets !


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Au delà du miroir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyDim 22 Jan - 20:47

« Soit. Comme toujours, votre sagesse vous honore. » Il semble déçu, l'espace d'un instant. Elle le voit bien dans son regard, sur ses traits, sur ce visage au sourire légèrement fané. Mais la déception, il n'est pas le seul à la ressentir alors qu'elle regrette d'avoir à retarder le moment où ils pourront enfin se voir à nouveau. La faute à ces stupides rumeurs, à cette guerre puérile entre leurs duchés, à tous ceux qui la font douter alors qu'elle aimerait simplement pouvoir prendre seule ses décisions. Son esprit, sans cesse troublé par les questionnements et le poids de ses responsabilités, ne lui laisse pas un instant de répit. Elle esquisse malgré tout un sourire timide, un peu désolé, espérant qu'il ne lui en voudra pas de jouer ainsi la prudence alors qu'il a déjà souvent démontré qu'il était plus à-même à agir de façon impulsive.

« Peut-être pourrions-nous planifier une rencontre moins intime ? Dans un salon de Lorgol, par exemple. Pas tout de suite, j’entends vos légitimes protestations, mais lorsque la poussière sera un peu retombée… ça pourrait être fort agréable. En attendant, vous parler par le biais de ce merveilleux miroir et de ces non moins merveilleux médaillons sera une joie déjà bien suffisante. Qu’en pensez-vous ? » Elle rit légèrement, devant cet enthousiasme presque contagieux. Et elle rougit à cette simple pensée qu'elle pourra entendre sa voix plus souvent que jamais à présent qu'elle sait qu'il est le propriétaire du second médaillon. Cette idée n'est pas pour lui déplaire néanmoins. « C'est une bonne idée. Il y a un salon de thé que j'aime beaucoup, au coeur de la Ville Haute, je serais... ravie de vous avoir à mes côtés. » suggère-t-elle, les joues rouges et le regard soudain fuyant. Une sortie en sa compagnie, dans la Ville Haute, à ses côtés, en public. Elle a déjà visité Euphoria à son bras mais c'était alors... bien plus sage, plus innocent. Que diront les gens ? Que diront leurs proches ? Et son conseiller, qui a demandé à la voir pour cette raison précise ? Doit-elle s'attendre à d'autres remarques de sa part ?

« Dans votre lettre vous avez mentionné un... démenti ? Est-ce toujours prévu ? » demande-t-elle, hésitante, curieuse. Ce serait un geste de bonne volonté qui ne passerait pas inaperçu, certainement. Même si elle doute que ces stupides rumeurs se tarissent rapidement malgré tout.


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyVen 27 Jan - 19:50

L’idée semble lui plaire et tu te pâmes un peu plus en l’entendant rire. Tu souhaiterais l’entendre rire ainsi tous les jours. « C'est une bonne idée. Il y a un salon de thé que j'aime beaucoup, au coeur de la Ville Haute, je serais... ravie de vous avoir à mes côtés. C’est un rendez-vous, alors. » Un rendez-vous public. Devant tout… tout le monde. Tu es redevenu aussi rouge que la princesse, anticipant déjà cette sage sortie. Tu ne te promets déjà pas d’être irréprochable. Peut-être même pourrais-tu lui faire parvenir un présent, d’ici là ? Alméïde est nettement plus… pudique, disons, que les dames de ton duché, et si tu désires qu’elle porte une robe que tu lui offres, tu devras être attentif à ce que celle-ci ne soit pas trop… trop trop.

Même si l’image d’Alméïde, vêtue d’une robe bien aux saveurs de Sombreciel, a de quoi faire rêver et réveiller tes instincts charnels les plus avides.

Ton esprit vif et instable a déjà sauté à cet autre sujet, mais il revient bien vite à la princesse lorsqu’elle aborde un point délicat d’une des lettres que tu lui as envoyé, suite à la Samhain : « Dans votre lettre vous avez mentionné un... démenti ? Est-ce toujours prévu ? Oui, si cela se fait nécessaire. Nous préférons attendre que les rumeurs se taisent d’elles-mêmes, afin de ne pas leur donner plus que vigueur, ou d’attention, mais s’il advient qu’elles ne s’effacent pas… Je ferai un démenti officiel, qui sera transmis dans tout l’empire. » Et même sur tout le continent, mais tu te retiens de préciser que oui, il y a bien quelques cadeaux et remerciements qui ont réussi à franchir les frontières dûment gardées, afin de vous féliciter pour votre union future. Principalement de Lagrance, les cadeaux faës, et ceux-là, tu dois avouer que tu répugnes grandement à les renvoyer. C’est qu’il y a d’excellentes liqueurs, dans les présents… et que si la guerre se déclare, tu ne voudrais pas arriver à court de ces délices.
D’ailleurs… Tu te lèves, brièvement, pour aller quérir le verre délaissé sur la table où tu t’adonnais à tes comparaisons, et prends le livre d’histoire avec toi. De retour sur ton lit, tu montres l’objet à la princesse, abondamment annoté, les pages déjà cornées et parcourus de papiers divers pour retrouver tes passages fétiches. « Tout juste avant votre… arrivée ?, je relisais votre présent de cet été. Je vous en remercie encore, je l’apprécie beaucoup. » Tu en viens à trouver dans l’histoire un nouvel intérêt, toi qui ne regardais cette discipline poussiéreuse que de loin.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Au delà du miroir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse • Admin
La Noblesse • Admin
Alméïde de Sombreflamme
Alméïde de Sombreflamme

Messages : 17441
J'ai : 33 ans
Je suis : dame de Sombreciel et médecin

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel, duc de Sombreciel, mon époux ; l'empire d'Ibélène
Mes autres visages: Ilse, Liselotte, Teagan
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptySam 4 Fév - 17:57

La perspective de le voir à nouveau à la rend nerveuse, même s'il lui tarde de se retrouver à ses côtés à nouveau. Cette histoire a encore un goût d'irréel, une saveur inconnue à la fois douce et amère sans qu'elle ne puisse tout à fait y croire. Elle n'a pourtant pas envie de revenir en arrière, timide et impatiente à la fois, sentant encore le contact fantôme de ses lèvres contre les siennes. Trelor ne l'aide pas beaucoup, il est vrai, à le sortir de ses pensées. Pensées qu'elle écarte prestement pour éviter de rougir à nouveau sans véritable raison.

D'autres réflexions traversent son esprit ; plus sérieuses, plus urgentes. La situation est grave au sein de leur empire et même dans tout le continent, pourtant ça n'empêche pas des rumeurs puériles de faire leur chemin un peu partout dans les duchés. Elle saurait passer outre, la princesse, si elle n'avait pas à coeur de ménager la colère de son frère et les relations entre Erebor et leur voisin du sud. Pourtant, malgré tous ses efforts, ça semble compromis.

« Oui, si cela se fait nécessaire. Nous préférons attendre que les rumeurs se taisent d’elles-mêmes, afin de ne pas leur donner plus que vigueur, ou d’attention, mais s’il advient qu’elles ne s’effacent pas… Je ferai un démenti officiel, qui sera transmis dans tout l’empire. » L'embarras s'empare d'elle, dessine une grimace sur ses traits alors qu'elle imagine les mots qu'il pourrait prononcer à ce sujet. Elle n'est pas très expansive Alméïde et elle n'est certainement pas désireuse de se mettre en avant, ce qui rend la situation terriblement gênante pour elle qui préférerait glisser dans l'ombre et se faire oublier. Mais elle hoche la tête face à ces paroles avisées. Oui, mieux vaut attendre de voir si les rumeurs se taisent d'elles-mêmes et agir ensuite, peut-être. Et c'est pourquoi une rencontre n'est pas envisageable pour le moment, à son grand regret.

Son intérêt s'éveille soudain en le voyant se relever et disparaître un instant de son champ de vision. Seul le félin au pelage immaculé demeure devant elle, son regard rivé dans sa direction. Elle n'y fait pourtant pas attention, cherchant des yeux Castiel qui finit par revenir aussi vite qu'il s'en est allé. « Tout juste avant votre… arrivée ?, je relisais votre présent de cet été. Je vous en remercie encore, je l’apprécie beaucoup. » Elle reconnaît bien l'ouvrage qu'il tient entre les mains et c'est une moue ravie qui éclaire ses traits lorsqu'elle reconnaît les signes d'une lecture – d'une étude – assidue. « Je suis heureuse qu'il vous plaise. » répond-elle très sincèrement, avec un sourire doux et lumineux Oh, comme elle en doutait pourtant, quand elle lui a tendu le livre lors de sa visite aux Murmures. Mais le doute s'est envolé depuis et elle est soulagée de n'avoir pas fait fausse route. « C'est Anthim qui a éveillé mon intérêt pour l'histoire. Depuis toujours, il me conte les légendes et les faits qui font d'Erebor ce qu'il est. Je n'ai pas son assiduité en la matière, alors il me suggère souvent des ouvrages, comme celui que vous tenez entre les mains. » Un ouvrage qu'elle a lu à plusieurs reprises, feuilleté parfois pour retrouver des passages qu'elle apprécie particulièrement ou simplement par nostalgie. Un sourire tendre orne ses lèvres à cette pensée du frère et de la soeur, assis l'un contre l'autre, à deviser sur leur merveilleux duché et sur les souverains qui l'ont peuplé.

« J'aimerais pouvoir un jour vous les conter à mon tour et vous faire visiter la capitale, peut-être quelques oasis. Peut-être... lors de votre prochain séjour ? » demande-t-elle un peu timide, sachant pertinemment que ça ne se fera pas avant bien longtemps, pas avec les tensions qui règnent habituellement entre les deux duchés et sur le continent tout entier. « Il serait injuste que vous m'ayez fait ainsi découvrir Euphoria et que vous ne puissiez visiter Vivedune comme il se doit. » ajoute-t-elle avec douceur. Peut-être n'est-ce qu'un espoir fou, de l'imaginer ainsi déambuler à ses côtés en Erebor, mais elle ne cherche pas à chasser l'illusion, bien agréable à ses yeux. Qui sait de quoi demain sera fait ?


dialogues • mediumvioletred




I'd give anything to hear you say it one more time, that the universe was made just to be seen by my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir EmptyLun 20 Fév - 4:34

« Je suis heureuse qu'il vous plaise. » Oh, ce sourire ! Tu la couvrirais de compliments, pour le revoir, si sincère et illuminé, jusque de l’intérieur, comme si Valda avait mis à la fois les lunes, le soleil et toutes les étoiles dans cette femme. « C'est Anthim qui a éveillé mon intérêt pour l'histoire. Depuis toujours, il me conte les légendes et les faits qui font d'Erebor ce qu'il est. Je n'ai pas son assiduité en la matière, alors il me suggère souvent des ouvrages, comme celui que vous tenez entre les mains. » Pas étonnant que ce duc si terre-à-terre et dépourvu de toute envie de changement se passionne pour ce qui est depuis longtemps révolu, penses-tu avec cynisme, mais tu gardes cette réplique baveuse de mauvaise foi pour toi-même. Alméïde l’aime, Anthim, et sa relation avec celui-ci est précieuse. Tu l’as déjà mise à mal et tu ne voudrais pas être responsable, une autre fois, de conflits potentiels entre frère et sœur. Pas alors que tes propres conflits s’étirent et te blessent encore, que les morceaux de ton cœur encore saignent et pleurent.
« J'aimerais pouvoir un jour vous les conter à mon tour et vous faire visiter la capitale, peut-être quelques oasis. Peut-être... lors de votre prochain séjour ? Il serait injuste que vous m'ayez fait ainsi découvrir Euphoria et que vous ne puissiez visiter Vivedune comme il se doit. Vous m’aviez évoqué cette idée, déjà, lors de notre première discussion, rappelles-tu avec joie, heureux qu’elle propose une nouvelle fois cette charmante idée. Ce serait avec grand plaisir. Je pourrai enfin découvrir tout ce dont vous, mes sœurs et ma mère me parlent avec tant d’affection. » C’est à toi de rendre la pareille, cette fois, et tu as ton propre sang qui vient de ce duché, tes propres racines, enfoncées dans l’or des dunes. « Chaque instant à vos côtés est appréciable », ajoutes-tu avec douceur. Tu anticipes la prochaine rencontre, bien que tu ne saches absolument pas quand celle-ci sera. De tout ton charme, tu devras jouer, afin d’attendrir les principes et les positions de la princesse d’Erebor.

Et la discussion, encore, se poursuit jusqu’à pas d’heure. Vous délaissez vos miroirs, à un moment, pour rejoindre vos draps respectifs, sans pourtant cesser de parler, grâce à ces fabuleux médaillons. Jusqu’à ce que vous tombiez littéralement tous les deux de sommeil et que vous rejoignez les bras de Niobé. Même toi, oui, pour à peine quelques délicieuses heures, dépourvues de tout rêve. Surtout, de tout cauchemar.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Au delà du miroir 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Au delà du miroir   Au delà du miroir Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Au delà du miroir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: