AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -47%
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et ...
Voir le deal
24.99 €

Partagez
 

 Au pire, on mangera des beignets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: Au pire, on mangera des beignets   Au pire, on mangera des beignets - Page 2 EmptyDim 4 Fév - 17:30

Il te faut être honnête un instant avec toi-même : seule la bienséance la plus élémentaire t'empêche de coller ton visage contre l'une des vitres, ta main en visière, pour vérifier qu'ils sont bien là, quand la porte tarde à s'ouvrir. Lichen ricane dans un coin de ton esprit. Où est passé M. Nonchalance ? Oh, ça va, toi. Le temps nécessaire pour venir ouvrir cette porte est dépassé, j'ai bien le droit d'être curieux. Curieux ? Aucune pointe d'inquiétude là-dedans ? … Je ne vois pas de quoi tu parles. Lichen n'ajoute rien ensuite, mais tu sens sa satisfaction arrogante filtrer par moments.

Tu es sur le point de céder à l'indiscrétion quand tu vois des mouvements derrière la vitre. Tu décales ta tête légèrement et constates qu'Agathe est en train de quitter l'arrière-boutique. Oh. Ta curiosité revient à l'assaut. La jeune femme ouvre la porte à la hâte et… « Je vais t’attendre à l’extérieur… Je.. Je vais bien. » Tu ouvres de grands yeux tout en la suivant du regard, puis tu reportes ton attention sur Lancelot. Là, tu hausses un sourcil. « Mon ami, j'espère ne rien apprendre de délicat. Il en va de ta survie, mais aussi de la mienne. » Mélusine de Sylvamir. Ce nom flotte entre vous et il saura sans mal ce que tu sous-entends. Tu ne crois pas capable Lancelot d'un comportement réellement déplacé à l'égard d'Agathe, mais la petite a semblé bien plus bouleversée qu'elle ne l'est en général quand elle est gênée. « Je vais rattraper notre fleur délicate ; j'espère que tu ne m'en voudras pas de te laisser avant que nous n'ayons réellement pu échanger des nouvelles. Je promets de te rendre visite dans les plus brefs délais. »
Tu t'approches pour lui l'étreindre rapidement, écoutant sa réponse.

***

Une fois vos adieux faits, tu retournes auprès d'Agathe, que tu ne repères qu'après un attentif coup d'œil à la rue. Tu t'approches d'elle tranquillement, pour ne pas la brusquer, vu l'état dans lequel elle semble se trouver. « Agathe, ma chère, ton trouble semble profond. Bien plus que s'il était question de taquinerie ou de paroles audacieuses. » Tu remarques que la fleur a disparu de ses cheveux. Tiens, tiens. « Ai-je agi de manière si inconsidérée en te laissant aux bons soins de Lancelot ? A-t-il eu quelque geste déplacé que je me devrais de corriger durant un duel à mort pour réparer ton honneur ? » Tu plaisantes sur la fin, c'est vrai, mais tu commences réellement à t'inquiéter de ce qu'il s'est passé dans cette arrière-boutique.

Tssss.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Agathe de Vigdir
Agathe de Vigdir

Messages : 3857
J'ai : 19 ans
Je suis : morte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la cour des Miracles et Mélusine de Sylvamir.
Mes autres visages: Astarté des Sables • Gabrielle de la Volte • Sifaï Sinhaj • Tancélie le Sustain
Message Sujet: Re: Au pire, on mangera des beignets   Au pire, on mangera des beignets - Page 2 EmptyLun 12 Fév - 22:56

Sage. Elle avait patienté quelques mètres plus loin de manière à ne pas être vue depuis les fenêtres de la boutique. Les bras croisés avec une pudeur exagérée sur sa poitrine, elle guettait le retour de Melbren, le museau en l’air. Il ne fut pas long, heureusement, et la blondinette se permit un petit pas en sa direction afin d’accuser son approche. Elle semblait inquiète, au moins un peu, des représailles légitimes que pouvait lui adresser le jeune Severac. Il n’en fit rien, au contraire, et le voir, lui, inquiet, la réconforta au moins un peu. Elle n’était peut-être pas entièrement fautive dans cette succession d’événements qui se bousculaient encore dans son esprit.

Sa main un peu tremblante sur son bras, elle avait tenté de le rassurer qu’il n’y avait rien eu d'inconvenant. Rien de rien. Sauf… Sauf peut-être lorsqu’il… Non. Rien. Tout en s’éloignant de la boutique, Agathe avait laissé entendre que Lancelot l’Adroit s’était beaucoup inquiété pour elle. Lorsqu’elle lui avait raconté la nuit de folie, lors de l’affaire de Lughnasadh, l’artisan était dans tous ses états. Il l’avait secouée. Mais juste un peu, qu’elle promettait, promis sur la tête d’Hallebarde! Elle n’avait pas de marques, elle en était certaine. Elle était seulement surprise de la violence des émotions des enfants de Sombreciel… Puis l’anecdote de l’embrassade interrompue par les coups à la fenêtre fut racontée sous maints bégaiements et rougeurs.

Elle avait insisté pour qu’il ne dise rien. Pas même à Lichen! Encore moins à Mélusine et absolument pas, jamais de toute sa vie, à Arsène. Rassurée quant à l’intégrité de son secret, Agathe avait accepté de retourner à la tour de Sylvamir. Avec un petit sourire plein de coquetteries bien peu assumées et de mystères à peine voilés, la toute jeune Belliférienne avait ajouté que, pour le duel à mort, il faudrait peut-être patienter encore un peu.

Lancelot demeurait ridiculement faible et terriblement peu belliférien. Il fallait sans doute attendre encore afin qu’il ait la moindre chance contre le terrible Melbren de Severac.

Ahem.

Avant de se quitter, il lui avait remis l’intégralité de leurs achats du jour. Des pâtisseries, des rubans colorés, une jolie corne pour parer Candide à la manière d’une licorne. Et un autre paquet. Un nouveau, celui-là. Les yeux brillants, Agathe avait déballé le cadeau pour retrouver un foulard d’une couleur propre à Sombreciel. Elle s’en était enveloppée avant d’étreindre Melbren pour le remercier.

La couleur illuminait son minois tout autant que son coeur.


Au pire, on mangera des beignets - Page 2 1528994804-agathe








Revenir en haut Aller en bas
 
Au pire, on mangera des beignets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: