AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-57%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe à induction Samsung avec charge rapide sans fil ...
14.99 € 34.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Des progrès dans les deux sens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyLun 30 Juil - 1:23


Livre III, Chapitre 4 • La Légion des Oubliés
Teagan le Sustain & Meldred de Séverac

Des progrès dans les deux sens

Où l'on constate des avancées dans l'art de l'Accord pour l'un, et dans l'art de l'exploration continentale et des relations humaines pour l'autre



• Date : 28 juillet 1003
• Météo (optionnel) : X
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Meldred se décide à rendre visite à son nouvel ami, en Outrevent. C'est un grand pas, pour l'Accordé, qui a à peine quitté la Symphonie et ses alentours ces derniers mois. Il veut un peu voir les progrès faits par Teagan, mais également revoir et découvrir ce nouvel Accordé pour lequel il s'est déjà pris d'affection.
• Recensement :
Code:
• [b]28 juillet 1003 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t3993-des-progres-dans-les-deux-sens]Des progrès dans les deux sens[/url] - [i]Teagan le Sustain & Meldred de Séverac[/i]
Meldred se décide à rendre visite à son nouvel ami, en Outrevent. C'est un grand pas, pour l'Accordé, qui a à peine quitté la Symphonie et ses alentours ces derniers mois. Il veut un peu voir les progrès faits par Teagan, mais également revoir et découvrir ce nouvel Accordé pour lequel il s'est déjà pris d'affection.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 


Dernière édition par Meldred de Séverac le Lun 30 Juil - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyLun 30 Juil - 1:24

C’est la deuxième fois depuis avril que Meldred met les pieds en Outrevent. Et cette fois, il est tout seul, ce qui est un gigantesque effort de sa part. Le trentenaire ne passe pas exactement pour le plus courageux des Accordés : disons-le simplement, l’idée de partir loin de la vivenef sur laquelle il a été élevé lui suffit pour avoir quelques sueurs froides. Même si ce n’est que pour un temps. Il a peur de la perdre, peur de rencontrer l’inconnu également. Autant que celui-ci l’attire, il conserve en lui une certaine appréhension qui le retient.
C’est pas pour rien qu’il lui a fallu presque un mois pour mettre pied à terre, quand la Symphonie s’est retrouvée dans le port de Lorgol.
Mais enfin, ça y est ! Il a pris son courage à deux mains, et il a finalement décidé de rendre visite au plus jeune des Accordés qui a depuis longtemps refait la route jusqu’en Outrevent. Le premier des Accordés depuis que l’Accord a été libéré, en fait.
Teagan, s’il le connaît au final depuis assez peu de temps, peut tout de même être considéré comme son ami : et quand Meldred a émis l’idée de retourner le voir, ça a eu l’air de lui faire plaisir, alors…
Certes, la décision lui a bien pris un peu de temps, mais il a réussi. La date a été fixée, pour le jour suivant l’anniversaire de ses trente-deux ans.
Il a attrapé son bodhran, pour le voyage, en plus de sa sacoche qui ne le quitte jamais. Il est hors de question qu’il mette les pieds en Outrevent, ou peu importe où d’ailleurs, sans son instrument. Certains pourraient argumenter qu'il sait admirablement bien jouer des os, aussi, mais ça n'a pas le charme de son instrument favori.

Meldred a ensuite promis à Harmonie qu’il reviendrait vite, mais pas trop, tout de même. Que oui, il avait bien pris avec lui de quoi payer le voyage en portail. Qu’il dirait bien bonjour de sa part, aussi.
Et puis il est parti. La boule au ventre, l’air anxieux, les doigts serrés sur la lanière de cuir qui retient sa sacoche sur son épaule. Il espère que tout va bien se passer. De ce qu’il a appris, depuis qu’il a posé pied sur le continent, c’est qu’une guerre a fait rage et s’est stoppée, momentanément ; que les deux empires, qui ont pourtant fait couler tant de sang dans leur première altercation, ont pendant un an repris les hostilités, et qu’il ne fait pas bon, oh non ! d’être Ibéen en territoire faë.
Mais en soi, peut-il vraiment être identifié comme tel ? De son nom, gravé derrière son collier, ils ont pu déduire une appartenance indéniable à l’empire du Savoir, déduction corroborée par des choses entendues ça et là, des renseignements. Mais peut-on vraiment le dire ibéen, après trente ans passés en mer et malgré la magie qui coule dans ses veines ? Aussi fier soit-il de sa famille, il ne se sent pas appartenir à un quelconque empire.

Lorsqu’il pose le pied sur le sol de Souffleciel, il manque de tomber. Les voyages en portail sont une nouveauté pour lui. Et il n’est pas sûr d’apprécier, totalement. La ville lui est quasiment inconnue : hormis la première fois, où il est venu deux jours pour accompagner son ami… Quelle autre raison aurait-il de venir en Outrevent ? Heureusement pour lui, il a une excellente mémoire… Ou il a, la dernière fois, noté scrupuleusement les directions pour se rendre chez Teagan.
C’est pour ça qu’aux alentours de la mi-matinée, il est là, à toquer à sa porte, légèrement mal à l’aise. Il espère grandement ne pas s’être perdu. Normalement non… Mais sait-on jamais. Et puis, les rues de la capitale outreventoise sont forcément plus sûres que celles autour du port de la Ville Basse. Forcément.
Enfin, il espère.
 



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyVen 3 Aoû - 15:00

Les journées sont longues pour le luthier, depuis plusieurs semaines – plusieurs mois, même. Depuis la mort de sa femme, il doit jongler entre son rôle de père et son métier, qui leur rapporte du pain sur la table. Il travaille de longues heures par jour, passe du temps dans son atelier, ajuste ses mesures, tend les cordes, teste les notes et peaufine encore et encore, jusqu'à ce que son oeuvre soit parfaite. À Souffleciel, les clients sont plus nombreux qu'à Rivepierre, il en vient de partout, ils apprécient le travail de l'artisan dont la renommée n'est plus à refaire. Alors Teagan laisse parfois ses enfants avec sa belle-soeur, où elle s'occupe d'eux en plus de ses propres enfants. Parfois, puisqu'ils sont assez grands pour accomplir quelques tâches, ils aident leur père ou jouent simplement dans un coin de l'atelier tandis qu'il se concentre sur un instrument. Ce n'est pas toujours évident, mais il avait fini par trouver un équilibre, avant que l'Accord n'entre dans sa vie.

Cette magie oubliée lui a fait peur, au début. Il ne comprenait pas, il s'est outré de s'être fait mener en bateau, qu'on lui ait forcé la main dans un instant où seule la vie d'une innocente comptait. Il a accepté, sans en connaître les conséquences, et il n'a pas aimé se trouver devant le fait accompli. Au départ, il a même songé à faire comme si de rien n'était, comme si cette magie ne s'était pas éveillée dans son esprit. Mais Taliésin est revenu le voir, accompagné de Théobald, son ami, un joueur de flûte incroyablement talentueux – et terriblement fanfaron. Celui-ci a déposé ses bagages à la maison et n'en est plus reparti. D'une nuisance, il a fini par devenir une présence agréable au sein de la demeure, puis un ami, en plus d'un professeur. Il a fini par lui ouvrir les yeux sur la réalité de l'Accord ; ce que Teagan a vu au coeur du Théâtre de l'Étincelle l'a secoué, mais il l'a aidé à comprendre. Et depuis, il accueille cette magie dans sa vie, comme une part de son être.

L'apprentissage de l'Accord lui demande du temps, de l'énergie également. Il se doit de trouver un équilibre entre ça et toutes les responsabilités qui lui incombaient déjà. Théo met un peu la main à la pâte, mais il est aussi désordonné que lui – et certainement plus nonchalant – ce qui ne l'aide en rien. Au moins, il divertit les enfants, c'est ça de pris.

Ce jour-là, le flûtiste est parti faire une balade avec Madenn, mais Morgan est encore à la maison. Il joue avec de petites figurines de bois dans la pièce de vie, tandis que son père est dans son atelier. Quand des coups sont frappés à la porte, il les entend et laisse tomber chevaux et dragons pour venir accueillir le visiteur. Son visage lui est vaguement familier, mais il ne parvient plus à le replacer. Il prend alors le ton le plus sérieux dont il est capable, comme un grand. « Bonjour, vous êtes qui ? Je peux prendre un message ? » Il a déjà vu les grandes personnes faire comme ça et à présent, il a six ans ! Il peut faire comme les adultes !


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Des progrès dans les deux sens RandomSurvivantChasse
Des progrès dans les deux sens EchosAccord
Des progrès dans les deux sens JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyVen 3 Aoû - 22:17

Il a toujours l’air un peu perdu, le Meldred, quand il quitte le pont sécuritaire de la Symphonie.  Que ça soit pour aller découvrir les abords du port ou, plus loin, pour aller découvrir le monde le long des canaux sans être accompagné – une idée stupide –, il a cet air presque rêveur, comme s’il avait quelques pensées tourbillonnantes sous son crâne qui l’occupaient plus que l’instant présent. Il a l’air rêveur, il a l’air un peu sorti de ce monde : les rues de Souffleciel ne font pas exception, et malgré le bout de papier chiffonné dans sa main, où l’encre noire dessine des lettres appliquées, il se sent perdu. C’est une capitale faë, après tout, dont les seules informations qu’il a pu avoir dessus proviennent d’un joueur d’un sombre instrument qu’il n’a jamais eu le droit de toucher, de trente-deux ans. (Et mille de plus. Comme pour toute la Symphonie. ) Alors entre la rue qui n’existe plus, celles qui se sont construites par dessus, et les demeures qui ne ressemblent que vaguement à ce qu’on lui a raconté… Il ne risque pas de se fier à ses dires.

Enfin. Il se dit que, si jamais la porte s’ouvre et que la personne n’a rien à voir avec Teagan, au moins il pourra demander de l’aide. Bien que l’idée lui fasse autant peur que celle de se perdre dans un dédale de rues qui n’existent même plus, selon son plan. Les gens font peur, il n’y peut rien ! Il a toujours eu du mal à faire le premier pas vers eux : il n’est pas un homme qui aime à se faire remarquer, plus l’un de ceux qui assureront les arrières et ne s’imposeront que si nécessaire – mais qui sont pour autant essentiels à une harmonie, à un plan, à un groupe.

Et vous savez ce qui est encore plus déstabilisant, quand on a peur des gens ?
Les enfants.
Meldred ne sait pas comment s’y prendre avec les enfants. Faut dire qu’il n’a pas été aidé, dans son environnement, il n’a pas été entouré d’énormément de petits êtres humains miniatures. Aussi est-il totalement déstabilisé quand la porte s’ouvre, et qu’il se retrouve face à un petit garçon.
Quoi que sérieux, il en reste un petit être. Et l’Accordé n’a pas la moindre idée de comment se comporter, face à lui. Ca doit se lire sur son visage, passablement surpris.
Il se décide à se baisser un peu, parce qu’il se sent mal à l’aise de toiser ainsi de son regard clair le petit.

« Bonjour. Je m’appelle Meldred. » Il lui sourit un peu. Est-ce qu’il était là, quand il est venu, accompagné de Taliésin et de l’autre ? Sans doute. La mémoire du brun est faillible, et il oublie tant de choses pour conserver ce dont il veut se souvenir le plus.  « Je suis un ami de ton père. Je suis déjà venu ici… Il y a quelques temps ? » L’incertitude fait poindre dans sa voix un accent lointain.  « Avec Taliésin et... » L’Accordé qui ressemble à un canard jovial quand il joue. Talentueux. Mais un canard.  « Théobald. Je suis venu voir Teagan, comme nous en avions discuté par... » missive. « lettre. »

Définitivement pas à l’aise. Il entrouvre sa grande sacoche, glisse son plan chiffonné à côté de  sa baguette et de son carnet. Le sac a la taille idéale pour abriter son instrument et ses quelques possessions... Et des dizaines de papiers qu'il cache. Entre autres.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyDim 9 Sep - 10:30

« Bonjour. Je m’appelle Meldred. » « Meldred. » répète l'enfant, comme si on lui apprenait un nouveau mot. Son visage juvénile contine à afficher cet air sérieux des grandes personnes, sourcils froncés et tête haute, même quand l'étranger s'agenouille à sa hauteur. « Je suis un ami de ton père. Je suis déjà venu ici… Il y a quelques temps ? »  Un ami de son papa. Il ne se rappelle pas bien s'il est vraiment un ami ou non. À vrai dire, il n'y a pas vraiment fait attention, les discussions des adultes sont ennuyantes la plupart du temps, alors il ne s'est pas trop attardé sur les visages de ces gens venus à la maison. Puis de toute façon, il y a toujours plein de monde qui vient à la maison, pour les instruments de papa, parce que c'est son papa le plus fort pour faire les plus beaux des instruments, ceux qui font la meilleure musique de tout le monde et de tout Outrevent. « Avec Taliésin et... Théobald. Je suis venu voir Teagan, comme nous en avions discuté par... lettre. »  Morgan observe fixement l'homme qui lui fait face. « Vous parlez bizarre monsieur. Vous êtes pas d'ici ? » Et la méfiance se tourne en curiosité, parce que le jeune garçon un peu trop explorateur aime parler avec les gens. Une habitude que son père n'approuve guère, mais il a quelque peu tendance à oublier entre deux réprimandes. « Vous aussi vous jouez de la musique ? Papa il fait plein d'intru, d'instu, d'instruments, et tout, c'est les mieux de Souffleciel, et ceux de grand-père sont les plus mieux de Rivepierre. Même qu'à Rivepierre y'a plein de chèvres, vous avez déjà vu les chèvres de Rivepierre ? C'est les chèvres de Rivepierre qui font le meilleur lait, c'est papa qui le dit. Et aussi – » « Morgan ? Qu'est-ce que tu fais à la porte ? »

Une voix d'homme retentit derrière le petit garçon qui se retourne pour accueillir son père, un grand sourire aux lèvres. « Le m'sieur il veut jouer de la musique. » Le monsieur n'a rien dit de tel, mais c'est forcément la raison de sa venue ici, sinon pourquoi voudrait-il voir son père ? Ca tombe sous le sens. Teagan aperçoit le visiteur et secoue la tête, une moue mi-sévère, mi-amusée sur les traits de son visage. « Retourne jouer à l'intérieur, j'arrive. » Le gamin hoche vivement la tête et retourne dans la maison, courant à moitié, sûrement fier d'avoir fait correctement son travail. Le luthier adresse un sourire contrit à l'Accordé et il lui tend la main pour la serrer chaleureusement. « Excuse mon fils, il est un peu enthousiaste parfois, j'espère qu'il ne t'a pas fait attendre trop longtemps. » Un petit rire, entre amusement et fierté devant ce garçon qui grandit si vite.

« Je t'en prie, entre. Théobald est de sortie, mais j'allais me faire un peu de thé, tu peux te joindre à moi en l'attendant ? » La proposition se fait naturellement tandis qu'il entraîne son nouvel ami dans la pièce de vie envahie par les jouets de son fils. Teagan les enjambe avec facilité, par habitude, pour aller chercher de quoi faire du thé à son invité. Morgan est déjà assis dans un coin de la pièce, près des fauteuils, en train de s'inventer une nouvelle aventure palpitante. Le luthier pose son regard sur son invité, un peu surpris par sa visite impromptue.


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Des progrès dans les deux sens RandomSurvivantChasse
Des progrès dans les deux sens EchosAccord
Des progrès dans les deux sens JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyJeu 20 Sep - 14:41

Non, vraiment, les enfants sont terrifiants. Et ils parlent beaucoup. Ou peut-être juste le petit, là. Meldred se souvient vaguement l’avoir rencontré, bien sûr. Vaguement. Il n’a pas une bonne mémoire, juste ce qu’il faut pour ce qu’il est, garder les souvenirs les plus précieux et les plus utiles. L’Accordé a un petit sourire gêné, les doigts serrés sur le sac qui contient ses affaires. “Pas exactement d’ici, non. J’habite à Lorgol. “ Pas besoin de lui dire qu’il vient d’ailleurs ailleurs, d’un duché lointain, d’un duché dont il n’a quasiment que peu de souvenirs si ce n’est rien - à part Séverac, et encore.

Les questions, dans la voix du petit, semblent naturelles et portées par une curiosité qui fait plaisir à entendre. Oh, bien sûr, c’est dangereux d’ainsi vouloir tout savoir, mais Meldred ne peut pas blâmer un enfant qu’il connaît à peine… Sans compter que lui-même est quelque peu plus timide et craintif que ne semble l’être le jeune. Ou alors, ça viendra avec l’âge. Il ne sait pas vraiment. Enfin, il n’a jamais été connu pour ses grandes initiatives ou ses débuts de conversation, le fils de la Symphonie.
Le flot de paroles fait sourire, bien sûr. Mais il devient difficile d’y répondre. Un léger “Oui, je joue aussi, du bodhran.” avant que le jeune n’enchaîne sur une véritable ode touchante à la gloire de son père… Et après dérive sur les chèvres que, non, il n’a pas vues. Il s’apprête à lui répondre quand, heureusement?, Teagan fait son apparition.

Pas que le moustachu n’aime pas discuter avec un gamin, mais il ne sait jamais à quoi s’attendre avec eux. Il se redresse doucement, un sourire gêné aux lèvres. Il n’est pas extrêmement à l’aise, ça c’est vu. Heureusement, il n’a pas l’air menaçant … Et puis l’Outreventois le connait.
“ Non, ne t’en fais pas, le rassure-t-il en serrant sa main. C’est un accueil surprenant, mais agréable. ”
Meldred le suit à l’intérieur, ses yeux s'égarant ici et là au sol pour éviter de trébucher sur les possessions du petit qui les suit vaguement des yeux avant de retourner dans cet imaginaire que les jeunes possèdent. “Je me joindrai à toi avec plaisir, merci. Tu veux de l’aide ? ” La proposition est naturelle.

Le regard clair vagabonde dans la pièce, comme s’il la découvrait aujourd’hui. Il est déjà venu, bien entendu. Mais bon. La mémoire…
“Je suis revenu, comme j’ai du te le dire par lettre il y a peu. “ Il sourit. “Je voulais savoir un peu comment tout se passait, prendre de tes nouvelles… Revoir Théo. C’est étrange, la vie à bord sans lui qui donne son avis sur tout.”
Il ne dit pas le plus important. Il ne sait pas s’il peut parler de l’Accord librement devant le petit qui, il en est à moitié sûr, écoute leur conversation de l’oreille distraite d’un enfant entouré d’adultes. “Et Lorgol est un peu oppressante, parfois.” Oppressante au point de rester plusieurs jours sans descendre de la Symphonie - même Harmonie en a marre, à un moment, du Meldred indécis qui n’ose pas aller à terre.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyDim 21 Oct - 15:18

« Non, ne t’en fais pas. C’est un accueil surprenant, mais agréable. » Teagan hoche la tête, poussant un soupir. Il ne sait pas ce qu'il va faire de ce gamin qui n'en fait qu'à sa tête. Il semblerait que tout ce qu'il lui dit entre par une oreille et ressort aussitôt par l'autre, et il le retrouve la moitié du temps à parler à des inconnus dès qu'il a le dos tourné ou à partir en exploration quand ils sont de sortie. Sa mère lui ferait gentiment remarquer qu'il lui ressemble de plus en plus, avec les années. Et le luthier de nier avec autant de mauvaise foi qu'il en est capable, souriant pour lui-même avec fierté. Il était plutôt turbulent, avec son grand frère, c'est vrai. Mais il se convainc que ce n'était pas pareil, qu'il se trouvait à Rivepierre et non à Souffleciel, où il est plus aisé de se perdre ou de tomber sur un étranger. Puis, à l'époque, il n'y avait pas tous ces événements qui secouaient le continent, la vie était plus paisible, plus sûre. Teagan s'inquiète sans cesse pour ses enfants, il sait qu'il ne pourra pas les protéger de tout éternellement.

Ses soucis ne l'empêchent pourtant pas de jouer les hôtes exemplaires – dans le désordre qui règne dans sa demeure. « Je me joindrai à toi avec plaisir, merci. Tu veux de l’aide ? » « Tu peux prendre les petits gâteaux qui sont dans le placard, à ta gauche. » fait-il, indiquant d'un mouvement de main de quel placard il s'agit. De bons petits gâteaux au miel, faits par sa belle-soeur qui sait combien ils sont appréciés sous ce toit. C'est que Teagan n'a jamais été un très grand cuisinier, il se débrouille pour ses enfants, mais il n'a pas le talent qu'avait sa femme, c'est certain. Il sait néanmoins faire un thé des plus décents, alors il dépose la bouilloire sur le feu et prépare la table avant de s'y asseoir, invitant son ami à faire de même.

« Je suis revenu, comme j’ai du te le dire par lettre il y a peu. Je voulais savoir un peu comment tout se passait, prendre de tes nouvelles… Revoir Théo. C’est étrange, la vie à bord sans lui qui donne son avis sur tout. » « J'en doute pas. » plaisante-t-il, s'imaginant sans mal le quotidien avec Théobald sur un navire. Par les dieux, il est bien content de n'avoir pas eu à vivre ça pendant mille ans, même s'il apprécie l'Accordé comme un ami proche désormais. « Et Lorgol est un peu oppressante, parfois. » Teagan acquiesce doucement, compréhensif. « Je vois ce que tu veux dire. Je n'aime pas beaucoup Lorgol personnellement, je préfère largement Souffleciel, même si le calme de Rivepierre me manque parfois. » La quiétude, les landes verdoyantes, les falaises et l'océan à perte de vue. Souffleciel est une belle ville, mais elle rassemble plus de monde, plus de visiteurs également. C'était un bon choix pour son atelier, mais il rêve de temps en temps à cette vieille bâtisse qui l'a vu grandir et où demeurent encore ses parents. Plus tard, peut-être...

« Tu vas faire quoi, maintenant que vous êtes revenus sur le continent ? Tu comptes rester à Lorgol ou trouver quelque part où aller ? » Puisqu'il n'aime pas beaucoup Lorgol, a-t-il seulement un plan pour la suite ? Teagan n'imagine pas la difficulté de se mêler au reste du continent après une vie sur un bateau. Tout doit lui sembler si étrange, si différent.


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Des progrès dans les deux sens RandomSurvivantChasse
Des progrès dans les deux sens EchosAccord
Des progrès dans les deux sens JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyLun 29 Oct - 14:38

Meldred aimerait bien, un jour, ne pas avoir peur des enfants. En soi, ce n’est même pas de la peur ! C’est juste qu’il n’est pas habitué. Qu’il a peur de mal s’y prendre, de les blesser. Et puis c’est tellement susceptible, un parent enragé, également. Il ne s’y habitue pas, pas vraiment. M’enfin. Déjà, le petit Morgan est éloigné et s’occupe d’autre chose, et Meldred n’a plus à s’en faire de dire ce qu’il ne faudrait pas dire. Ou alors Meldred a juste quelques soucis avec les personnes portant ce prénom, ce n’est pas impossible.

A la demande de son ami, il acquiesce et va chercher docilement les gâteaux, qu’il sort avec toute la délicatesse dont il est capable. Il essaye de ne pas déranger le petit, non loin d’eux, qui joue mais leur jette tout de même quelques regards en biais. C’est souvent intéressant, ce que font les grands ! Enfin, intéressant quand des gateaux sont prévus. Sinon, il ne faut pas trop compter là-dessus.

Le sourire aux lèvres, il acquiesce. Oui, c’est sûr. Teagan vit avec Théo, désormais, sûrement qu’il sait un peu, ou à peu près, combien l’Ansemarien aime mettre son nez de partout et donner son avis.  Il est rassuré, de plus, de savoir que son ami est du même avis que lui à propos de Lorgol.

“C’est une ville pleine de possibilités, et si grande ! Et intimidante. Je ne m’y attendais pas. Et, entre nous… Je crois préférer Souffleciel, aussi. Même si mon expérience reste immensément limitée.” ajoute-t-il avec un petit rire. Oui, Lorgol fait peur. Lorgol n’est pas ce qu’il avait rêvé, quand il était plus jeune, avec les autres. Ce n’était pas stupéfiant : aucun d’entre eux ne l’avait connue, cette ville libre - ils en avaient su la construction amorcée, mais déjà s’étaient enfuis, pourchassés pour ce qu’ils étaient.

Déposant les gâteaux, et le regard se perdant alors que son esprit divague. Que faire, après ? Il n’a pas vraiment envisagé. Ca fait peur, d’y penser. Il est bien, sur la Symphonie, mais maintenant que le monde l’appelle, peut-être pourrait-il, enfin, retrouver ceux auxquels il tient ? Ca fait peur, ça aussi. “Je n’ai pas d’autre endroit où aller. Pour le moment, du moins. La Symphonie, c’est ma maison, c’est toute ma vie. ” Sa réponse est honnête, et il se mord la lèvre. “Mais j’ai entamé aussi des recherches. Pour retrouver... Retrouver ma véritable famille. S’il y a bien un endroit où je peux savoir, c’est Lorgol, pas vrai ? “ Les retrouver, comme ça, du jour au lendemain, il peine à y croire. “Sans vouloir m’imposer dans leur vie… J’ai espoir d’au moins pouvoir me manifester à eux. ”
Fol espoir. C’est tout Meldred. Trop d’espérance dans son petit coeur, et ce n’est pas nouveau, c’est bien pour cela qu’il est si facile à briser, après tout. Il idéalise, un peu, de tristes retrouvailles qui n’arriveront pas de suite parce que Monsieur a peur de descendre du navire qui lui sert de maison et de mère adoptive. C’est sûr que les recherches ne sont pas facilitées.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyDim 13 Jan - 19:16

Son ami semble un peu gêné – ou est-ce dû à sa timidité – mais Teagan sait bien qu'il saura se détendre après quelques temps à discuter. L'homme de la Symphonie n'a jamais été le plus bavard des Accordés avec qui le luthier à pu échanger quelques mots, mais ils ne se connaissent pas encore réellement. La nature intrigante de leur magie amène facilement à la confession, alors qu'ils n'ont guère beaucoup de personnes avec qui parler de ce sujet, mais ils sont encore bien loin de partager une amitié profonde comme l'on peut en avoir avec ceux que l'on connaît depuis des années. Teagan ne doute pourtant pas une seconde qu'ils sauront bien s'entendre, car déjà il apprécie le musicien. Leurs avis se rejoignent bien souvent.

« C’est une ville pleine de possibilités, et si grande ! Et intimidante. Je ne m’y attendais pas. Et, entre nous… Je crois préférer Souffleciel, aussi. Même si mon expérience reste immensément limitée. » Son rire trouve un écho dans celui de l'Outreventois qui termine de préparer sa bouilloire à mettre sur le feu. Il s'en va d'ailleurs raviver quelques braises, jusqu'à ce que les flammes s'élève à nouveau quelque peu, puis il rajoute une petite bûche dans l'âtre. De retour vers la table, il s'intéresse à ce que son ami prévoit pour la suite. « Je n’ai pas d’autre endroit où aller. Pour le moment, du moins. La Symphonie, c’est ma maison, c’est toute ma vie. Mais j’ai entamé aussi des recherches. Pour retrouver... Retrouver ma véritable famille. S’il y a bien un endroit où je peux savoir, c’est Lorgol, pas vrai ? » « Sûrement. » répond-il, hésitant. Il est mal placé pour lui répondre avec certitude sur ce sujet.

« Sans vouloir m’imposer dans leur vie… J’ai espoir d’au moins pouvoir me manifester à eux. » Teagan lève les yeux sur le visage de son invité. Il paraît troublé, même un peu perdu. Il l'invite à s'asseoir à table, distribuant les petits gâteaux. « Ils seront sûrement surpris, mais je ne connais personne qui ne serait pas content de revoir un être cher qu'ils pensaient perdu. » Il songe à sa femme, emportée par la maladie, par cette terrible épidémie. S'il y avait une quelconque chance pour qu'elle ne soit pas réellement morte, pour qu'il la retrouve, il la saisirait immédiatement. Bien entendu, les circonstances ne sont pas les mêmes. On parle ici d'un enfant disparu en mer, par terrassé par la fièvre. « Essaie de leur parler, de leur expliquer. Ils comprendront. J'espère. » ajoute-t-il en croquant un bout de son gâteau. Une petite main d'enfant apparaît à cet instant sur la table pour tenter de se saisir de cette gourmandise et Teagan lui adresse un regard qui se veut sérieux. Morgan arbore un air contrit. « J'peux en avoir un aussi ? S'te plaît. » Le luthier acquiesce, non sans un sourire. « Mange à table. » qu'il lui répond, tirant la chaise à côté de lui pour qu'il s'installe. Il se tourne vers Meldred. « Dans le pire des cas, tu es le bienvenu chez nous. » Résolue est la voix de l'Outreventois qui n'irait certainement pas fermer sa porte à un ami dans le besoin. Après tant d'années en mer, il lui faut bien un coup de pouce pour mieux reprendre en main sa vie.

Teagan croque dans un nouveau de morceau de gâteau, un peu distrait. « Sais-tu comment s'appellent les gens de ta famille ? Je ne garantis rien, mais peut-être que je peux aider... ? » En dehors d'Outrevent, il ne connaît pas grand chose, si ce n'est les noms connus à travers tout Arven. Meldred n'est pas entré dans les détails, la fois où ils en ont parlé, peut-être vient-il d'une de ces familles ? Ca paraît peu probable, mais au moins, il aura fait ce qu'il pouvait.


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Des progrès dans les deux sens RandomSurvivantChasse
Des progrès dans les deux sens EchosAccord
Des progrès dans les deux sens JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyMar 15 Jan - 13:06

Il y a beaucoup trop d’espoirs en Meldred. D’espoirs qui vont se briser, même s’il tente de l’oublier. Il a beaucoup trop d’espoir en bon nombre de choses. L’espoir de les retrouver, un jour. L’espoir de penser que le monde les acceptera - si seulement. Il y a beaucoup trop d’espoirs, forgés par l’optimisme de celui qui ne s’est jamais réellement heurté à la vie du continent, l’optimisme de celui qui a vécu hors du temps sur les flots infinis et qui se dit que de toute manière, en ayant grandi au contact de ceux qui ont tant perdu, le présent ne peut pas être pire. Celui qui rêve d’un meilleur futur pour une famille qu’il a choisie, celui qui a conscience, vaguement, qu’il a une place dans ce monde mais que trente ans d’errance l’ont déformé pour qu’il n’y appartienne plus vraiment. Il a l’espoir de pouvoir s’y glisser, dans cette empreinte à son nom : au fond de lui, il sait que le plus dur sera sans doute de ne pas être Meldred parfaitement.

Il y a beaucoup d’espoirs qui vont naître de ceux qui se briseront. Au moins ça l’optimiste est capable de le remarquer et de le voir.
Il y a des espoirs, notamment, qui existent désormais à cause de Lorgol. Capitale des peuples libres, ville aux possibilités infinies - ville où tous les horizons se rejoignent. C’est de là que le bien peu farouche gamin de la Symphonie va faire partir ses recherches - il a vaguement commencé, bien trop vaguement, rongé par le doute et la peur, pour en parler en des termes plus officiels.

Meldred s’assoit sur la demande de Teagan, encore tout entier à ses pensées. C’est que Lorgol, c’est grand ; c’est qu’après s’être manifesté, il faudra avoir le courage de se révéler ; c’est qu’en existant, il renie un peu Harmonie et l’amour qu’on lui a apporté ; c’est qu’en redevenant le Meldred de Séverac que depuis trente ans il a tenu a conserver en mémoire, il efface Meldred de la Symphonie - le nom qu’il a hésité à prendre, longuement, quand au début de sa vingtaine il a commencé à perdre espoir de ne jamais les revoir.
« Merci. Je ne sais… » Il se tait, un instant, mordant ses lèvres en essayant de réfléchir. De revenir dans le présent. « J’étais mort. À leurs yeux du moins, j’ai péri lors du naufrage de notre navire, le… » Il fait un effort, mais il n’arrive pas. Il n’a pas de date. Lorsqu’il était sur la Symphonie, il a vaguement estimé son âge - à trois ans près. Arrivé à terre, cette année, il s’est rendu compte qu’il n’était pas loin du compte. Mais la date exacte du naufrage lui reste inaccessible : l’Accord ne peut sauvegarder ce que lui-même ignore. « Il y a trente ans. Je crois. Et les morts ne se relèvent pas. »

L’Accordé a un petit sourire vers Morgan qui s’installe sagement et mange cette fois son gâteau. Meldred porte le sien à ses lèvres pour le croquer. Quelque peu penaud, mais le visage empreint d’une joie sincère, il incline la tête. « Merci, Teagan. Ça me touche énormément. Tout comme tu seras le bienvenu sur la Symphonie, si d’aventure quelque souci venait à se poser. » Il n’ajoute rien à propos de sa famille - de son autre famille. Il ne peut pas parler pour eux. Pas encore, et sans doute jamais.

Avec un geste d’hésitation infime, il décroche le loquet du collier qu’il porte, pour l’ôter de son cou. L’argent danse dans la lumière, étincelle là où il est poli et elle se perd dans les traces de dents d’un Meldred nerveux. Le blason est encore parfaitement visible, sur la face - et à l’arrière, le nom finit d’ôter le doute. « Séverac. » Répond-il en lui tendant, histoire d’appuyer son propos. « Je m’appelle Meldred de Séverac. »
Il y a beaucoup trop d’espoirs, seulement dans ce nom.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyMar 15 Jan - 19:39

« Merci. Je ne sais… J’étais mort. À leurs yeux du moins, j’ai péri lors du naufrage de notre navire, le…  Il y a trente ans. Je crois. Et les morts ne se relèvent pas. » Teagan ressent sans mal la peine de son ami, cette détresse qui le trouble et l'emplit d'appréhension pour l'avenir. Il ne peut s'empêcher pourtant d'y voir une terrible ironie du sort dans ces paroles ; il y a un an à peine, il aurait été d'accord avec ce qu'il vient de dire. Mais il y a quelques mois, un empereur est revenu du royaume de Sithis et, il ne le sait pas encore, mais quelques jours plus tôt, des morts ont déferlé sur Sombreciel et Cibella, venus tout droit d'Erebor. Non, les morts ne se relèvent pas. Sauf à de rares occasions, semble-t-il.

« Merci, Teagan. Ça me touche énormément. Tout comme tu seras le bienvenu sur la Symphonie, si d’aventure quelque souci venait à se poser. » « Je te remercie. » répond-il à son tour, heureux que ses paroles ne soient pas tombées dans l'oreille d'un sourd. Intérieurement, il espère tout de même ne jamais en arriver là. Un regard à son fils, donc les jambes encore bien trop courtes se balancent au bout de sa chaise, et il prie Nep pour qu'il n'ait jamais à arracher ses enfants du foyer où ils ont grandi. Morgan relève distraitement les yeux en sentant le regard de son père posé sur lui et il lui adresse un sourire innocent et barbouillé de miel. Teagan ébouriffe un peu sa tignasse rousse et reporte son attention sur son invité.

Il cherche à l'aider. Mais il ne s'attendait pas à reconnaître si facilement le nom qu'il prononce.

« Séverac.  Je m’appelle Meldred de Séverac. »

Ca ne se fait pas d'annoncer des trucs pareils quand la personne en face vient de mettre un morceau de gâteau dans sa bouche. Sous le coup de la surprise, le luthier avale de travers et s'étouffe avec les miettes. Il tousse, une fois, plusieurs fois. La main de Meldred vient taper dans son dos pour l'aider à se remettre du choc et il lui faut un peu de temps pour reprendre une respiration régulière. « Séverac ? » qu'il croasse, la gorge un peu irritée d'avoir tant toussé. Il tend la main pour prendre un pichet d'eau et boit plusieurs gorgées en une traite. Dans la cheminée, la bouilloire siffle pour annoncer que l'eau a terminé de chauffer, mais le regard du luthier est fixé sur le médaillon de son ami. « Tu es sûr que c'est Séverac ? Comme... la famille de Séverac en, en Sombreciel ? » Il n'y a pas beaucoup de noms de l'empire du savoir qu'il connaît, mais cette famille a assez fait entendre parler d'elle pour que le lien se fasse immédiatement. Il semble avoir du mal à y croire, comme si l'on venait de lui raconter une excellente plaisanterie. Meldred. Un Séverac. Lui qui est si avenant, si décent et si... moustachu. « C'est bien ton-ton médaillon ? T'en es sûr ? » qu'il demande encore, pour avoir confirmation. Parce que bon, sur un malentendu, il a pu trouver celui d'un autre. Non ?


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Des progrès dans les deux sens RandomSurvivantChasse
Des progrès dans les deux sens EchosAccord
Des progrès dans les deux sens JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyMer 16 Jan - 23:41

Meldred ne s’attend pas à une immense réaction de sa part : s’il a pu constater que certains, dans les cercles de Lorgol, étaient capables aisément de lui indiquer la tour de Séverac - ses repérages n’en sont qu’à de simples balbutiements, encore, et avec l’aide d’Accordés bien moins timides et apeurés que lui -, il ne sait pas exactement jusqu’où une famille noble peut être connue sur le continent. Il n’a pas la moindre idée, en fait, hormis les familles ducales. Il ne s’attend pas à ce que Teagan lui annonce qu’il sait exactement où les trouver, comment faire pour les contacter. Il ne s’attend pas à ce que son ami les connaisse, personnellement ou même de loin. Il ne s’attend pas à ce que son histoire se règle ici et maintenant, même si l’espoir de retrouver les cinq membres de sa famille se fait plus violent, plus demandeur dans son coeur. Il ne s’attend pas à grand-chose, mais son optimisme transforme la moindre information qu’il saura prendre en véritable mine d’or.

Et surtout, il ne s’attend pas à ce que l’Outreventois réagisse aussi violemment en manquant de s’étouffer Alarmé et surpris, Meldred se relève en vitesse pour aller l’aider, tapant dans son dos. Morgan non plus, visiblement ne s’y est pas attendu et tapote avec l’Accordé pour éviter à son père  la terrible mort causée par un gâteau.
Meldred s’en voudra énormément s’il meurt ici.
Paniqué, il le surveille le coeur battant alors que l’homme reprend contenance et avale de l’eau pour se remettre de ses émotions. Il n’est pas entièrement stupide : il se doute bien que de surprise son ami s’est étouffé - la question qui suit, ponctuée par le sifflement de la bouilloire, ne fait que renforcer cette idée. Nerveusement l’enfant de la Symphonie se passe une main dans les cheveux et hoche la tête. « Je suppose, oui. » Sombreciel ne lui dit pas grand-chose, comme ça, alors qu’il fouille dans ses souvenirs diffus - sensation irritante qui gratte à l’arrière du crâne. Ça fera trente ans qu’elle est là, fixée et réparée par l’Accord, même les plus infimes souvenirs qui n’ont toujours été que de vagues morceaux, il n’a jamais voulu s’en séparer.

Il se réinstalle doucement à sa place, à peu près sûr que Teagan ne va pas mourir immédiatement - perspective fort rassurante, à défaut que la voix de son ami le soit. Il a l’air presque catastrophé, le regard fixé sur la chaîne et le médaillon d’argent gravé. Une moue se forme sur ses lèvres, presque offensé qu’on le pense capable de voler une possession aussi intime à quelqu’un ! Ou du moins de le trouver et de le garder, de clamer son identité pendant trente ans !
(Et pourtant, de ça aussi, quelquefois, il a douté. )

« Je n’ai que peu de possessions, Teagan, sur la Symphonie. Cette médaille est la seule chose que j’emporte avec moi depuis trente ans. Je me suis réveillé avec quand Harmonie m’a sauvé des eaux, je ne l’ai pas quittée hormis en de rares occasions… C’est la mienne. Je n’irai pas clamer un autre nom que le mien. » Il se mord la lèvre. Des informations, c’est déjà ça. C’est déjà un pas de plus vers son objectif.
« Pourquoi ? Je veux dire… C’est mal ? Sombreciel ou les Séverac… C’est si grave ? »



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptySam 16 Fév - 20:14

Il s'attendait à tout sauf à cela. Teagan commence à connaître Meldred, sa timidité, sa bienveillance, sa courtoisie, sa patience. Il commence à le connaître comme on connaît un ami de longue date et tout dans son comportement et dans son attitude semble le rapprocher d'un bon Outreventois plutôt que d'un Cielsombrois. Pourtant, comme l'ironie est grande ! Le nom de Séverac résonne dans la pièce et le luthier peine grandement à faire le lien entre cette grande et noble famille des terres de l'esprit et l'Accordé qui se trouve sous ses yeux. Tout cela a l'allure d'une plaisanterie mais à voir le regard de Meldred, ça n'en est pas une. « Je suppose, oui. » Teagan se racle la gorge à plusieurs reprises, boit un nouveau verre d'eau. D'un geste distrait, il se gratte la tête, perplexe. C'est totalement insensé. Mais est-ce plus insensé qu'un homme ayant vécu trente ans sur les mers, loin du continent et de ses histoires ?

« Je n’ai que peu de possessions, Teagan, sur la Symphonie. Cette médaille est la seule chose que j’emporte avec moi depuis trente ans. Je me suis réveillé avec quand Harmonie m’a sauvé des eaux, je ne l’ai pas quittée hormis en de rares occasions… C’est la mienne. Je n’irai pas clamer un autre nom que le mien. » Teagan hoche la tête, presque honteux de l'avoir ainsi accusé – indirectement – de mentir. « Bien sûr, je, je comprends. » Non, il n'est pas le genre d'homme à s'accaparer l'identité d'un autre, tout de même. « Pourquoi ? Je veux dire… C’est mal ? Sombreciel ou les Séverac… C’est si grave ? » « Grave ? Euh... » Un peu pris de cours, il échange même un regard avec son fils qui ne doit pas avoir la moindre notion de la complexité de la situation actuelle. En revanche, Teagan a toujours une oreille pour les commérages dans la capitale, et il s'en raconte des choses sur Sombreciel et les Séverac en général. « Ce n'est, non, ce n'est pas grave. J'imagine. » qu'il dit en se relevant, allant chercher la bouilloire.

Quand il revient vers la table, il a repris un peu de contenance. Il vers une tasse de thé à chacun et s'assoit à nouveau près de son invité. « Tu n'as vraiment pas entendu parler de Sombreciel ? C'est un duché qui, qui. Un duché de. » Une pause, une hésitation. « Ils ne sont pas comme nous. » « Tonton Trevor il dit qu'en Sonciel c'est rien que des délavés. » Teagan jette un oeil à son fils, se retenant à grand peine de rire. « Des délavés ? » « Oui. C'est les gens qui se promènent tout nus. » explique-t-il d'un hochement de tête et d'un ton docte, convaincu de ce qu'il raconte. Le luthier retrouve alors le regard de son ami. « Disons qu'ils ont des moeurs bien plus légères qu'ici et qu'ils sont plutôt friands d'alcool et de substances... étranges. » Ah, qu'il est aisé de s'appuyer sur les histoires que l'on raconte. Teagan garde un regard critique sur l'indécence de ces personnes – qu'il ne connaît pas, soyons honnêtes.


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Des progrès dans les deux sens RandomSurvivantChasse
Des progrès dans les deux sens EchosAccord
Des progrès dans les deux sens JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyMar 19 Fév - 13:30

Qu’on ne se méprenne pas : Meldred n’est pas totalement ignorant de la dynamique et de la géographie du continent. Pour être même tout à fait clair, ça a même toujours été l’un des aspects de son enseignement qu’il a préféré. Du continent, d’Arven, il connaît le tracé de Pascaline, les nombreuses cartes laissées à la garde de la Symphonie. De la population, il connaît les récits de ses amis et de ses frères de l’équipage, des récits sur les habitants du continent qui ont existé et, ils le savent autant que lui, sont morts.
C’est peut-être un peu pour cela qu’il a du mal à se rapprocher de tous. Les êtres changent, les peuples surtout. On l’a d’ailleurs bien eu, en lui racontant la bonhommie des Bellifériens, plus jeune ! Une fois à Lorgol, rien que les murmures et les histoires circulant ont su bien vite lui faire comprendre qu’on lui avait raconté des énormités, plus jeune. Il préfère cette solution à celle de se dire qu’un peuple tout entier est devenu extrêmement stupide, les dégâts sont moindres.
Il ne comprend pas, alors, la réaction de Teagan. Sombreciel n’est pas horrible, de ce qu’on lui en a appris. Si on lui a vaguement parlé d’excentricité, ce n’est pas grand-chose. Rien qui ne justifie l’apparente stupeur qui a pris son ami. Ce n’est que Sombreciel, après tout. Certes, de ce qu’il en a compris, ils sont bien loin de la mentalité des Outreventois, mais quand même…
Il a besoin d’explications.

Il interroge du regard le petit qui reste sagement à table alors que son père, vaguement désorienté il lui semble par la question de l’Accordé, va chercher la bouilloire. Le brun doute qu’un enfant puisse répondre à la question ou même l’éclairer, mais sait-on jamais. Les enfants peuvent savoir des choses, il suppose, sur le fonctionnement du monde. Sur la stupeur de son père.
Il remercie Teagan doucement, attendant que celui-ci se rasseye pour continuer, il l’espère, la conversation. A moins que celle-ci ne soit vouée à dévier ? Il en sera grandement déçu, si c’est le cas. Heureusement, non, l’Outreventois n’évite pas le sujet.
Même si ça n’a pas grand sens.  Meldred cligne des yeux, fronce les sourcils, et finit par se mettre à tripoter la médaille qui a regagné son cou. « Je ne sais que ce qu'on m'en a appris, lors de mes leçons. »
Ce qu’on lui raconte n’a rien pour le rassurer, franchement. Il n’a pas spécialement honte de son propre corps, mais de là à se balader tout nu… ? Il va tomber malade.
L’air grandement concentré, l’enfant de la Symphonie se mord la lèvre. « J’imagine… Je crois. C’est… » Il a du mal à appréhender l’idée. Un rire étranglé lui échappe, et il soupire, sa jambe s’agitant rapidement. Elle tressaute sous le coup de l’anxiété. « C’est loin de ce que j’ai l’habitude de vivre. Un peu étrange… Beaucoup, même. » S’il n’est pas étranger à l’alcool, soyons réalistes, ce n’est jamais allé plus loin que ça.
Et on ne parle même pas du nudisme. ( Même si l’information vient d’un gamin. )

Il ne s’y fera jamais.
La réalisation le frappe, augmente encore plus le trouble en lui. Il ne se fera jamais à sa terre de naissance dont il n’a aucun souvenir. À sa famille aussi, sans doute. Jamais entièrement, en tout cas.
Il n’abandonne pas, mais la nouvelle n’est pas sans l’angoisser. Meldred porte doucement la tasse à ses lèvres pour boire une gorgée et se calmer.   Enfin, je suppose qu’ils ne sont tout de même pas dans un état second du soir au matin ! » Il rit légèrement. Et puis...
« …. Si ? »



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyLun 22 Avr - 12:31

Teagan voit bien le trouble dans le regard de son ami. Il ne voudrait pas briser ses plus grands espoirs, mais il se doit de lui dire ce qu'il sait, de le mettre face à la réalité. Sombreciel n'est effectivement pas... comme eux. C'est un duché étrange, aux moeurs légères, à la mentalité excentrique et oui, dépravée. Et même s'ils ne sont pas tous ainsi, leurs idées restent bien trop perverties pour réellement convenir à un homme comme Meldred. En a-t-il seulement conscience ?

« Je ne sais que ce qu'on m'en a appris, lors de mes leçons. » Le luthier se pince les lèvres. Son ami est comme un jeune enfant qui découvre le monde pour la première fois après avoir seulement entendu des histoires et des contes de fée. Il a la naïveté et l'innocence des premières fois. C'est touchant et troublant à la fois. Malgré tout, il a l'air de prendre conscience de son ignorance sur le sujet.

« J’imagine… Je crois. C’est… C’est loin de ce que j’ai l’habitude de vivre. Un peu étrange… Beaucoup, même. » Teagan hoche la tête, compréhensif. C'est bien normal qu'il ne comprenne pas, mais il s'y fera. « Enfin, je suppose qu’ils ne sont tout de même pas dans un état second du soir au matin !…. Si ? » Le silence se fait, un silence un peu embarrassé, durant lequel le luthier cherche ses mots pour communiquer au mieux ses appréhensions concernant le duché de l'esprit. « Eh bien, j'y suis jamais allé, mais je préfère ne pas vérifier. » Il boit une gorgée de son thé, perturbé à la seule idée de devoir mettre un pied en Sombreciel et être témoin de toute cette débauche. « Là-bas, un homme peut épouser plusieurs femmes. Pire, il peut épouser plusieurs hommes. Et les femmes aussi. C'est... » contre nature.

Teagan laisse sa phrase en suspens, mais ses traits sont des témoins clairs de ce qu'il en pense. Il ne peut envisager une telle façon de vivre. L'amour doit se vivre à deux, simplement. Et dire que le duc de Sombreciel a deux femmes... Quel exemple il donne à la jeune génération ! Il se racle la gorge, se reprend. « Rien ne t'empêche de rencontrer ta famille malgré tout, je doute qu'ils t'obligent à suivre leurs... coutumes. Peut-être qu'il vaut mieux que tu te fasses ta propre idée sur eux et sur leur vie. » Et si ça ne lui convient pas, il aura toujours un ami qui saura l'accueillir dignement.


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Des progrès dans les deux sens RandomSurvivantChasse
Des progrès dans les deux sens EchosAccord
Des progrès dans les deux sens JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptySam 27 Avr - 14:46

L’espace d’un instant, Meldred espère que tout ce que lui raconte son ami luthier n’est qu’une vaste blague, une petite pique d’un empire à l’autre, du nord de Faërie au sud d’Ibélène. Il connaît les cartes et les tracés millénaires de ces duchés, il en sait les coutumes, vaguement, par ses cours et les récits de ses amis, frères et sœurs faës d’il y a si longtemps. Il sait parce qu’il l’a appris, mais réellement, il n’en sait rien. Sa question en est le reflet, de cette méconnaissance malgré son savoir : il lui semble improbable que, même si un duché entier a un accès pour ainsi dire libre à des manières de soulager son esprit du poids de la conscience, ce duché se laisse sciemment sombrer. Qu’il se laisse tanguer. Meldred a expérimenté certaines choses, quand sa magie lui a échappé, plus jeune, qu’il a appris à l'employer – et son esprit a tourbillonné dangereusement, lui aussi, si violemment – et il ne comprendra jamais comment certains peuvent aimer vivre ainsi. Avoir la pensée perpétuellement au bord du précipice ou sur le point de s’y jeter.

L’embarras si réel de Teagan n’a rien pour rassurer le brun, dont les sourcils se froncent de consternation et d’inquiétude. Au moins, la nouvelle suivante ne le choque.. Pas autant. Le concept de porter plusieurs en son coeur est certainement le plus dur à appréhender. On lui a expliqué le mariage, l’importance des liens maritaux, les cérémonies, la force de l’amour qui lie une personne à une autre. De simples mots, qu’il n’a encore jamais réellement vu en action – les quelques veufs ou veuves de la Symphonie ont fini leur deuil bien avant sa naissance. Et il a vu les amours se faire et se défaire en grandissant. Hommes et femmes, ses frères et sœurs. Aucun ne s’est juré pour la vie.
Mais ils ont été heureux, un temps. N’est-ce pas là le plus important ?
Meldred garde pour lui ses réflexions et les noie dans sa tasse. Sans doute, comme pour Sombreciel, sa vision des engagements n’est-elle pas la bonne. Il comprend le besoin de se jurer à l’autre, de l’exclusivité – comprend la jalousie qui peut manger le coeur.

Le sujet change, repart sur l’originel – les Séverac. Un moment passe, durant lequel l’Accordé s’acharne à repousser la mèche rebelle, boucle dangereuse, qui tombe devant son regard. Il n’ose pas dire sa peur, son angoisse. Et s’il ne s’habituait jamais à eux ? Le geste est supposé le calmer. Lui accorder un répit, minuscule. Ce n’est qu’après qu’il finit par reprendre, doucement. Il est gêné, le Meldred. «Évidemment, j’irai les rencontrer. Un jour. Je… Je prends mon temps, mais sois-en certain, c’est un de mes objectifs, depuis mon arrivée… Retour, sur le continent. Un jour, je trouverai le moyen de les contacter. »
Et le courage, surtout. C’est ce qu’il manque au trentenaire qui s’agite encore un peu nerveusement, incapable de tenir en place quand les troubles l’agitent. « S’il me faut me… M’habituer à leurs coutumes, eh bien...» Il hausse les épaules, cherchant ses mots. « L’adaptation ne sera guère aussi aisée qu’ici, je sens. » Un pauvre sourire, nerveux et vrai, danse sur ses lèvres. « Tous les duchés ne peuvent être Outrevent. » Malheureusement.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages • Admin
Les Mages • Admin
Teagan le Sustain
Teagan le Sustain

Messages : 151
J'ai : 35 ans
Je suis : luthier & Accordé des Vents

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam, duc d'Outrevent
Mes autres visages: Alméïde, Ilse, Liselotte, Aurore, Victorine
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyDim 7 Juil - 16:11

Il n'ose imaginer comment il réagirait à la place de son ami. Après toute une vie passée à bord d'un navire avec uniquement les mêmes personnes au quotidien, que ressentirait-il à retourner à terre en sachant que sa famille ne lui ressemble pas autant qu'il avait pu l'espérer ? Ils sont certainement très loin du jeune homme digne et discret qu'il a devant lui. Meldred aurait tout à fait sa place dans le duché de l'Honneur, on ne peut pas en dire autant de sa fratrie.

Teagan fronce le nez à la pensée de cette ancienne famille cielsombroise. Morgan, qui commence à en avoir marre de ces discussions barbantes de grandes personnes, finit son gâteau et bascule ses jambes par dessus la chaise pour atterrir sur le sol et trottiner jusqu'à l'endroit où il a laissé ses jouets. Le luthier, lui, boit quelques gorgées en se demandant ce que va faire son ami de toutes ces informations nouvelles.

« Évidemment, j’irai les rencontrer. Un jour. Je… Je prends mon temps, mais sois-en certain, c’est un de mes objectifs, depuis mon arrivée… Retour, sur le continent. Un jour, je trouverai le moyen de les contacter. » Il acquiesce sans faire le moindre commentaire. Il fait bien de prendre son temps. Il aura besoin de courage pour aborder de telles personnalités. « S’il me faut me… M’habituer à leurs coutumes, eh bien... L’adaptation ne sera guère aussi aisée qu’ici, je sens. » Un sourire en coin fleurit sur ses lèvres. « Tous les duchés ne peuvent être Outrevent. » « Ca, c'est certain ! » qu'il rétorque avec une fierté évidente. Tous les duchés ne peuvent guère prétendre à la grandeur de ses terres natales. Et sûrement pas ce duché de dépravés.

« Ne t'en fais pas, Meldred. Peu importe comment cette rencontre avec ta famille se passera, tu seras toujours le bienvenu ici. » répète-t-il avec une réelle sincérité. « Tu es arrivé il y a peu, mais tu fais déjà un peu partie de la famille, tu le sais. Donc si les choses ne tournent pas comme... tu l'espérais, on ne sera pas loin. » Et il sait qu'il y a de grandes chances pour que son ami soit déçu. Il ne le dit pas évidemment, il espère tout le meilleur pour lui, mais il est réaliste.

Soudain, il tape légèrement du plat de la main sur la table. « Mais arrêtons un peu de trop réfléchir à tout ça. Ce soir, j'aimerais te faire découvrir un peu Souffleciel. Mes enfants seront chez leur tante, alors c'est ce soir ou jamais ! Qu'est-ce que t'en dis ? » Qu'il dise oui, il découvrira ainsi l'hospitalité des Outreventois comme jamais.


dialogues • mediumvioletred




The birdeens sing a fluting song
They sing to thee the whole day long
Wee fairies dance o’er hill and dale
For very love of thee

Des progrès dans les deux sens RandomSurvivantChasse
Des progrès dans les deux sens EchosAccord
Des progrès dans les deux sens JoueuseFluteCouler
Revenir en haut Aller en bas
Les Mages
Les Mages
Meldred de Séverac
Meldred de Séverac

Messages : 363
J'ai : 32 ans
Je suis : Mage Accordé (percussions)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Harmonie, l'équipage de la Symphonie
Mes autres visages: Gauthier ; Martial ; Jehanne ; Hector
Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens EmptyJeu 15 Aoû - 22:29

Plus le temps passe et moins Meldred est sûr de ce but qu’il s’est fixé. Naturellement angoissé, secrètement – pas au point de l’empêcher totalement de vivre, mais tout de même – les mots que son ami a au sujet du duché qui l’a probablement vu naître font fleurir en son coeur quelques appréhensions. Appréhensions stupides, sans doute, mais il sait combien l’éducation peut jouer ! N’en sont-ils pas, eux deux, ici, l’image même ? Lui semble être un pur produit de son duché, duché admiré par le moustachu pour bien des raisons ; quant à Meldred… Les trente années passées sur le navire, entouré de Faës uniquement, ont su le façonner différemment des autres. Certes, Taliésin a su apporter à l’Accordé toute l’éducation noble qu’il aurait du recevoir, mais celle-ci diffère tant des enseignements des jours présents ! Et la plus grande peur en son coeur est bien de ne jamais pouvoir entièrement s’intégrer à ce monde qu’il a rejoint.

Peut-être est-ce pour cela qu’il aime tant Outrevent : c’est ici qu’il se sent le plus à l’aise, ici que son comportement dénote le moins. S’il doit ne pas faire étalage de sa magie, ce n’est rien : après tout, c’est de partout la même chose. Leurs talents ne sauraient être révélés à d’autres. Pas encore. La chose devra se faire en douceur.
Tous les duchés ne peuvent être Outrevent. Au moins, sur ce point, son ami est d’accord. Son apparente fierté fait sourire le brun. « Merci. » Souffle-t-il simplement. Un remerciement sincère avec une gravité dans le regard qui en dit bien long.

Il faut avouer que Meldred ne s’attendait pas au geste suivant. Le coup sur la table le fait sursauter légèrement, aussi léger soit-il. Il réagit mal aux bruits intempestifs, mais se rassérène presque immédiatement. Nerveux. Toujours. « Bien entendu, Teagan. » L’homme sourit avec sympathie, hoche la tête. La proposition a allumé dans son regard une flamme d’intérêt : pour le duché, pour le continent, pour les soirées sur la terre ferme qu’il n’a que peu eu l’occasion d’expérimenter. Il n’est pas aventureux, le Meldred, dans cet environnement qu’on lui a souvent décrit comme hostile à sa propre présence – à la présence de ceux qui ont les notes dans le sang et savent jouer des esprits avec leur instrument. (Ou peut-être qu’il a juste été beaucoup trop couvé par tout le bateau pendant tant d’années. )

« J’en dis que c’est une excellente idée, rajoute-t-il, un peu plus assuré. C’est une splendide occasion. Ca serait fabuleux. »
Sa curiosité l’emportera sur sa peur de trop s’éloigner, de se perdre là où il ne devrait pas être. Et puis, il est avec un ami.



Là où la pensée a peur, la musique pense.  







Meldred parle en #99CCFF

On dit merci à Mab:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Des progrès dans les deux sens   Des progrès dans les deux sens Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Des progrès dans les deux sens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: Faërie :: Outrevent :: Souffleciel-
Sauter vers: