AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-57%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe à induction Samsung avec charge rapide sans fil ...
14.99 € 34.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les années ne sont rien face à l'Obsession

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyMar 3 Oct - 15:20


Livre II, Chapitre 5 • La Mort dans les Veines
Obsession & Justice

Les années ne sont rien face à l'Obsession

RP Express



• Date : 10 septembre 1002
• Météo (optionnel) : Il fait très beau sur Lorgol !
• Statut du RP : Privé - rp express
• Résumé : Puisque son mage semble à l'agonie à cause de la maladie qui sévit dans tout Arven, Obsession s'est décidée à aller voir (embêter) Justice à Lorgol, histoire de se changer les idées. Elle ne désespère pas de l'avoir enfin pour elle.
• Recensement :
Code:
• [b]10 septembre 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t2688-les-annees-ne-sont-rien-face-a-l-obsession#82412]Les années ne sont rien face à l'Obsession[/url] - [i]Obsession & Justice[/i]
 Puisque son mage semble à l'agonie à cause de la maladie qui sévit dans tout Arven, Obsession s'est décidée à aller voir (embêter) Justice à Lorgol, histoire de se changer les idées. Elle ne désespère pas de l'avoir enfin pour elle.



Dernière édition par Rackham l'Îlien le Mar 3 Oct - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyMar 3 Oct - 15:21

Elle avait beau prétendre que ne plus entendre son Chevaucheur ne la dérangeait pas, Obsession la fière, l’impétueuse et la terrible dragonne du vol d’Améthyste ne trouvait rien de mieux pour déverser sa frustration que grogner sur tous ses congénères passants à proximité. A commencer par son frère de couvée, Serment, qui lui était le plus proche et qui, bien vite enquiquiné (et certainement tout aussi inquiet pour sa mage), l’avait renvoyé d’un coup d’aile. “Va donc voir ton Justice si ça ne va pas !” C’était là sa technique pour détourner l’intérêt morbide de sa dragonne de soeur, et le pire dans tout ça, c’est que ça fonctionnait.

Riche idée que d’aller voir Justice ! Lui au moins saurait détendre les pensées complexes et échauffées de l’écailleuse d’Améthyste. Et s’il pensait que par la fuite, il finirait par la lasser, c’était bien mal connaître Obsession qui n’avait pas choisi ce nom à la légère. Et depuis plusieurs décennies (bientôt un siècle), l’éminent dragon d’or aussi coincée qu’un de ces Outreventois avait dû le remarquer. Et si ce n’était pas encore le cas, il apprendrait.

Elle n’était pas arrivée à Lorgol depuis longtemps qu’elle s’était déjà mise en chasse de sa proie. Difficile de rater un or aussi brillant, des écailles aussi joliment lustrées et un air noble à faire s’effondrer les plus jeunes dragonnettes (la haute opinion que la dragonne avait de Justice n’avait d’égale que sa propre fierté et son narcissisme naturel). Obsession avait beaucoup de chance en ce jour, car elle tomba bien rapidement sur Justice ! Une aubaine, il ne pourrait pas fuir ! Hautement placée dans les cieux, à plusieurs centaines de mètres au dessus des milles tours de la cité, elle repéra le vénérable dragon de la Tour Noire, lui aussi en vol, à quelques distances en dessous de lui. Ni une ni deux, elle plongea dans sa direction, le vent fouettant ses ailes et ses écailles. Le sifflement de sa descente dû alerter sa proie, mais il était d’ores et déjà trop tard pour éviter le prédateur, car Obsession arrivait déjà sur lui. Elle ne serait certainement pas vexée qu’il fuit ouvertement sa présence - elle en avait l’habitude - mais se trouvait plutôt satisfaite de son entrée, empêchait clairement Justice d’aller se cacher.

“Bien le bonjour, Justice.”
Commença-t-elle d’une voix douce, mais néanmoins grondante de taquinerie. Pire encore, elle avait définitivement l’air d’une chasseuse face à son dîner. “Il y a longtemps qu’on ne s’était pas vu. Le crois-tu ? Mon Chevaucheur est malade, comme tous les autres, et je suis bien malheureuse. Mais te voir est définitivement une bonne chose.”

D’un sourire, elle dévoila ses dents, toutes plus acérées les unes que les autres...
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyLun 9 Oct - 21:30


La Tour

La Rose Noire





Presque neuf cents ans à oeuvrer pour la Rose. Neuf cents ans à travailler de concert avec Simon de Bellifère et chacun des écrins qui se sont succédés pour accueillir le noble guerrier qu'il respecte. Des siècles à ne jamais être seul dans son esprit, pas totalement, et voilà que soudain, du jour au lendemain, il disparaît. L'heure est grave et le vénérable dragon d'Or le sait pertinemment. Mais s'il pensait pouvoir gérer cette crise sans problème, l'absence de sa Tour crée un vide étrange pour un seigneur du ciel qui a toujours été accompagné. Accompagné d'un silence rassurant, et non de ce vide béant qui n'abrite plus rien. Quelle sensation particulière, comme une démangeaison dont il ne peut se débarrasser. Voilà un mois que Simon n'est plus là et il a l'impression qu'il lui manque quelque chose, bien qu'il soit le dernier à pouvoir l'admettre. Les autres montures de la Rose ressentent-elles ce vide elles aussi ? Il est bien trop sage et bien trop digne pour ne serait-ce que songer à le leur demander.

Justice demeure à Lorgol pourtant, près de la Tour de la Rose, près de son drakkar. Il survole parfois les terres du nord, bien au-delà de la cité, des terres qu'il parcourt depuis fort longtemps désormais et dont il connaît chaque cours d'eau, chaque vallon, chaque forêt. Il ne passe que peu de temps auprès de ses homologues de l'Or, quant à ses amis à plume, ils sont dispersés à travers Arven. Il est seul, le noble dragon, comme il l'est souvent. Mais cette fois, il l'est plus encore.

Les ailes déployées, il savoure le vent qui vibre le long de ses écailles dorées, scintillant au soleil de septembre. Le temps est clair, idéal pour s'éloigner et pour chasser. Ou pour être chassé.

Une ombre passe au-dessus de lui, inattendue et massive. Il n'a guère le temps d'éviter celle qui en est la cause ; Obsession apparaît à ses côtés, prédatrice. « Bien le bonjour, Justice. » « Bonjour Obsession. » Poli, toujours. Méfiant, encore plus. Il ne l'a pas vue arriver, il devait être bien distrait. Un bref regard sur les alentours lui indique qu'il n''aurait de toute manière eu aucun endroit où ses cacher, à moins de plonger dans le lac en-dessous d'eux. Mais il aurait coulé comme une pierre. Aurait-ce été un sort préférable ?

« Il y a longtemps qu’on ne s’était pas vu. Le crois-tu ? Mon Chevaucheur est malade, comme tous les autres, et je suis bien malheureuse. Mais te voir est définitivement une bonne chose. » Il grogne un assentiment peu amène. « Tu n'es pas la seule dans ce cas, nous devrons tous prendre notre mal en patience. » Il est dans le même cas, après tout. Bien qu'il ne se considère pas malheureux. « Ne devrais-tu pas rester à ses côtés tout de même ? Ou protéger le front, ou que sais-je ? » En d'autres termes, ne devrait-elle pas être loin, très loin d'ici ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyLun 9 Oct - 23:39

Ainsi donc, il ne fuyait pas ! Il répondait de cette même politesse qui était la même qu’il adressait à chacun et pourtant, ça avait le don de faire fondre la dragonne, qui avait la belle occasion d’échanger quelques mots avec le séduisant Justice. Qu’est-ce que les autres dragonnes pouvaient bien lui reprocher ?! On lui donnait un bien mauvais caractère, rigide au possible et hautain comme pas deux, mais pourtant, il avait tout ce qui pouvait plaire à Obsession. A commencer par cette grossière tendance à la fuir, ce qui avivait à chaque fois un peu plus son plaisir, son désir et son instinct de chasseuse. L’air méfiant de son congénère ceci dit ne lui échappe pas, accentuant le rictus immense de sa gueule bardée de dents acérées. Il l’était toujours de toute façon, ce grand doré plein de dignité !

Ouh ! Le grondement qu’il lui renvoie pourrait presque l’échauffer, s’en doutait-il ?! Joueuse, elle lui donne un coup d’aile, s’amusant du déséquilibre provoqué, s’inquiétant peu de savoir si c’était dangereux ou non.

« Et évidemment, la patience est ma première qualité ! »


C’est un rire d’une ironie palpable franchit les gorges chaudes et ardentes de la dragonne d’Améthyste, s’amusant de la remarque qui était d’une banalité affligeante. Mais pourtant, elle s’amusait comme une petite folle, du moment que l’objet de sa convoitise restait à proximité. Et il avait beau essayer de trouver des raisons pour la faire déguerpir, elle s’en moqua le plus ouvertement du monde.

« Et pour quoi faire ? Mon Chevaucheur se repose, quant-au front, sans lui c’est dénué de tout intérêt ! » Elle se garde bien de dire qu’en fait, elle n’en avait strictement rien à faire de la guerre entre les humains, et que son seul plaisir résidait dans sa possibilité de déclencher son ire et ses flammes sur les griffons ennemis. En soi, elle n’avait rien contre les emplumés, à la base. Elle cherchait juste de quoi s’amuser ! Et il n’était pas nouveau que les dragons, même ceux ayant accepté de s’allier aux mages, s’inquiétaient fort peu des préoccupations humaines.

D’une pirouette aérienne, elle changea de côté pour mieux observer son congénère, passant de sa droite à sa gauche, l’œil alerte et surtout rieur.

« Et toi, mon cher Justice ? Puisque la Rose est temporairement touchée elle aussi à cause la maladie, que fais tu pour occuper ton esprit ? »
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyDim 15 Oct - 22:14


La Tour

La Rose Noire





Il n'est pas d'humeur à supporter l'insistance obsessionnelle de la dragonne. À supposer qu'il soit parfois d'humeur à quoi que ce soit, à vrai dire. Elle n'est pourtant pas toujours de mauvaise compagnie, l'Améthyste, malgré ce que beaucoup pourraient penser. Elle est bien la seule à l'écouter réellement, à prêter attention à ses récits et à ses paroles moralisatrices – sans pour autant les suivre, mais en demande-t-il autant ? – à s'intéresser à son avis et à vouloir de sa compagnie. Une attention qui est flatteuse, ou du moins qui l'était, au début. Avant que ça ne dérive vers un intérêt bien plus prononcé qui a obligé le dragon d'Or à se dissimuler ou à la fuir de nombreuses fois pour ne pas avoir à supporter son babillage incessant durant des jours et des jours. Pour ce noble seigneur du ciel habitué au calme, c'est véritable calvaire que d'avoir un être aussi... intrusif à ses côtés. Mais oh, comme ça fait rire Simon, ainsi que Vif-Argent qui, malgré son aide, lui renvoie des images que Justice interprète comme tout sauf compatissantes.

« Et évidemment, la patience est ma première qualité ! » Il aurait fait une remarque dédaigneuse, si seulement elle ne l'avait pas sciemment percuté en plein vol, lui faisant perdre un instant de l'altitude sous le coup de la surprise. Le rire d'Obsession résonne dans son esprit tandis que le vent siffle autour d'eux et que Justice accélère un peu le mouvement, sans véritable résultat ; elle le suit toujours de près. « Et pour quoi faire ? Mon Chevaucheur se repose, quant-au front, sans lui c’est dénué de tout intérêt ! » Tentative ratée, sans surprise. Il faudra trouver mieux que ça. Du coin de l'oeil, il suit les mouvements de la dragonne qui virevolte autour de lui comme un prédateur autour de sa proie. « Et toi, mon cher Justice ? Puisque la Rose est temporairement touchée elle aussi à cause la maladie, que fais tu pour occuper ton esprit ? » « Des choses qui ne te regardent certainement pas. » répond-il, sur la défensive. Pas question qu'il lui révèle son expédition prochaine avec l'Égide pour partir à la recherche d'un Sablier. Il est un dragon de la Rose, il ne doit nullement prendre parti et il prend sa tâche très à coeur – trop à coeur. Il ne voudrait pas que l'information soit ébruitée, c'est déjà assez difficile de réunir un équipage assez digne de son drakkar sans que ça ne soulève des questions.

« Pour tout te dire, j'espérais pouvoir chasser en toute tranquillité. Ce n'est pas tous les jours que j'ai l'occasion d'avoir mes pensées à moi seul. » grogne-t-il avec dédain. À vrai dire, il est bien là le problème, mais il est trop fier, le dragon d'Or, bien trop fier. Ne va-t-elle donc pas le laisser en paix ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyLun 30 Oct - 12:20

Evidemment que son insistance n’était pas appréciée par Justice. Si depuis toutes ces années il tentait toutes les techniques pour la fuir, ce n’était pas sans raison. Mais c’était aussi particulièrement idiot car c’était tout ce qu’il fallait à cette obsessionnelle de dragonne pour susciter son désir. Bien qu’au delà de l’obsession folle qu’elle avait pour lui, celle-ci était née d’une véritable affection et d’une sincère attirance. S’il y a bien une petite centaine d’années elle s’était intéressée à lui par curiosité, connaissant la réputation du vieux dragon d’être un bougon coincé, elle avait trouvé quelque chose de passionnant dans ses histoires et ses paroles moralisatrices. Elle n’avait jamais suivi aucun de ses conseils en la matière, mais depuis, elle n’avait jamais pensé à un autre partenaire de vie. Bon il y avait bien eu Mirage, sympathique et particulièrement en accord avec certaines de ses pensées… mais ce n’était pas Justice.

“Dommage, j’aime écouter ce que tu as à raconter.”

Et si le ton est moqueur, le fond de ses paroles n’est pas pour autant menteur. Puisqu’il savait que c’était bien la vérité, à son grand malheur. Mais ça n’empêchait pas le vénérable dragon d’envoyer la jeunette paitre une nouvelle fois, arguant clairement son désir d’être seul. Et si un dragon normal pouvait ne pas comprendre la légère froideur des premiers mots, ici, il n’était plus question de ne pas comprendre.

Etait-ce important ?

Pas le moins du monde !

“Ah bon ? Tu n’es pourtant pas souvent en charmante compagnie comme la mienne ! Seulement celle de quelques plumeux.” Et elle se moque à nouveau, vilaine ! Bien sûr qu'il y avait la pièce de la Rose qui lui parlait dans la tête normalement, comme le faisait Rackham avec elle. C'était pourtant juste drôle de jouer avec sa patience. Mais elle reprend pourtant avec cette fois un ton plus conciliant, tentant d’obtenir ce qu’elle voulait de Justice, sans oser penser qu’il refuserait cette fois ! “Si je te promet de ne pas déranger tes pensées, me permets tu de me joindre à toi pour cette chasse ?  Je ferais des efforts.” Etait-elle vraiment capable de se taire et faire des efforts, la puissante et tempétueuse dragonne d’Améthyste réputée pour être d’un caractère impossible ? Il fallait parfois espérer des miracles.
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyDim 5 Nov - 17:28


La Tour

La Rose Noire





« Dommage, j’aime écouter ce que tu as à raconter. » C'est bien pour ça qu'il se méfie, le vieux dragon. Personne n'aime écouter ce qu'il à raconter. Les autres dragons de la Rose se moquent ou n'en ont que faire, les autres seigneurs des cieux ne s'intéressent pas à ce qu'il peut bien penser, quant aux griffons, ils aiment surtout jouer et lui tourner autour, se servir de lui comme perchoir, lui envoyant des images légères et amusantes – pas de quoi élever la discussion. Il y a bien Simon qui échange avec lui des pensées pertinentes et respectables, mais il ne s'agit pas de l'un de ses congénères. Obsession s'est toujours montrée attentive – insistante même – et il ne comprend pas pourquoi. Elle doit forcément avoir une raison, autre que le simple intérêt. Peut-être est-elle bonne menteuse et qu'elle aime tout bonnement le persécuter ?

« Ah bon ? Tu n’es pourtant pas souvent en charmante compagnie comme la mienne ! Seulement celle de quelques plumeux. » En voilà bien la preuve, elle se moque ! « Si je te promet de ne pas déranger tes pensées, me permets tu de me joindre à toi pour cette chasse ?  Je ferais des efforts. » A-t-il vraiment le choix ? S'il dit non, va-t-elle le laisser tranquille ? Il en doute, le seigneur du ciel, alors il grogne un assentiment presque contraint, sans pour autant faire preuve de bonne volonté. Puis sans tarder, il descend en piqué vers le sol, le vent glissant contre ses écailles d'or, survolant un vallon où le gibier est loin d'être rare. Son regard se pose sur un rassemblement de chevreuils, réunis près du lit de la rivière. Ses crocs se révèlent et Justice se fait prédateur. À ses côtés, l'Améthyste semble apercevoir également sa cible. Alors, l'orgueil pique les sens du dragon d'Or ; il ne peut tout de même pas se permettre de perdre la face devant cette jeune dragonne, pas lui.

Il descend un peu plus, battant des ailes puissamment avant d'ouvrir la gueule pour déverser une pluie de flammes à quelques dizaines de mètres du troupeau. Pas de quoi démarrer un incendie aux propotions désastreuses, surtout au bord de cette rivière, sur une terre si humide. Mais juste assez pour faire fuir les animaux dans la direction désirée. Où serait le plaisir de la chasse sans la chasse elle-même ?

Le dragon d'Or redresse la tête, fier, sans cesser de suivre le troupeau du regard. Il accélère un peu dans les airs, afin de les devancer, prêt à leur couper la route et à n'en faire qu'une bouchée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyMar 19 Déc - 18:31

Il accepte et c’est avec fierté que la dragonne redresse le cou tout en observant le vieux dragon d’or. C’est moins un assentiment qu’un grognement, cette réponse qu’il a donné à sa proposition, mais elle le prend pour un oui et ça lui suffit amplement ! De par cet orgueil tout fraichement éveillé via cette victoire, elle ne voit pas tout de suite Justice descendre déjà vers leurs proies et la devancer un peu trop à son goût. Zut ! Elle qui voulait lui montrer tous ses talents pour attraper un gibier trop téméraire, la voilà qui suivait son aîné comme une observatrice voulant apprendre. Blessée dans son égo, elle regardait malgré tout avec beaucoup d’appréciation ce vol parfait et cette chasse terriblement bien maîtrisée. Pour un peu, elle gronderait de plaisir à cette simple observation. Mais elle avait promis de faire des efforts, et pour une fois, elle se tiendrait à cette folle parole. Alors, lorsque Justice laissa échapper des flammes pour pousser le troupeau à fuir dans une direction, elle commença une descente à l’arrière de celui-ci, laissant le dragon d’or prendre la tête pour les bloquer vers l’avant. Ainsi prit en étaux, les deux seigneurs des cieux n’auraient qu’à baisser le cou pour attraper leurs proies.

Quand l’instant fut le bon pour se poser et les cueillir sans mal, c’est à cet instant qu’une petite douleur se manifesta dans l’aile de la dragonne. Bon sang ! Une blessure qu’elle avait reçu sur le front, qui bien que loin de celui-ci depuis plus d’un mois, lui faisait encore mal quand elle forçait sur ce membre somme toute plus fragile qu’on ne l’imaginait. Vexée de cette faiblesse, elle avait malheureusement laissé échapper quelques proies ! Le premier gibier qui lui passa devant le nez termina cependant dans sa gueule bardée de crocs, et elle recula pour reprendre son envole. Un peu plus loin, plus tranquille pour dévorer le fruit de leur chasse, elle regarda Justice, comme si elle n’avait pas fait la moindre erreur. Elle préféra flatter l’égo de son aîné qui, elle le reconnaissait, avait bien mieux géré qu’elle.

« Pas mal, je dois le reconnaître. Tu as une excellente technique. J’en connais des moins doués ! » Peut-être pensait-elle à son frère de couvé, à cet instant, assez mesquinement d’ailleurs ! Elle l’avait vu tant de fois se planter dans une tour de la cité sans raison, c’était très amusant.
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyDim 24 Déc - 0:41


La Tour

La Rose Noire





La chasse réveille les instincts du dragon, les plus anciens, les plus profonds. Neuf cents ans déjà et il ne se lasse pas de ces instants de vol où seule compte sa proie, où rien ne peut l'arrêter, glissant sur les courants aériens avec l'aisance d'un oiseau ; il est bien plus gros pourtant, plus imposant qu'un griffon au vol léger et rapide, mais il n'en est pas moins à l'aise dans cet exercice pratiqué depuis trop longtemps pour qu'il se rappelle de ses débuts parfois désastreux – lorsqu'il n'était qu'un jeune dragon fougueux.

Non loin de lui, l'Améthyste effectue elle aussi un vol en piqué pour s'emparer de l'une de leurs proies. Son vol semble plus hésitant, mais c'est à peine s'il s'en aperçoit, et encore moins s'il remarque quelle en est la raison. Car au même moment, sa puissante gueule se referme sur un chevreuil et il reprend de l'altitude pour s'éloigner du troupeau paniqué et atterrir de l'autre côté de la berge. La chasse aura été plus brève que prévue.

« Pas mal, je dois le reconnaître. Tu as une excellente technique. J’en connais des moins doués ! » Il s'enorgueillit, le dragon d'Or, de ce compliment fort à propos. La tête redressée avec fierté, il pose sur la jeune dragonne un regard malgré tout suspicieux. « J'ai eu quelques siècles pour la perfectionner. » répond-il, presque méfiant. Oui, quelques centaines d'années et des poussières. Tous les dragons ne peuvent se vanter d'avoir autant vécu ! Sauf peut-être Stellaire, mais celui-ci n'a aucun sens des réalités, c'est affligeant. Visiblement, les années ne signifient rien lorsque l'on parle de sagesse.

« Je pensais que tu seras plus agressive, face au gibier. » Comme toujours, d'ailleurs. Ou est-elle trop dissipée pour faire pleinement valoir l'étendue de ses talents ? Il y a ceux qui savent se concentrer au moment opportun et il y a les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyLun 22 Jan - 2:47

Il ne s’aperçoit de rien, ce grand benêt doré qui faisait pourtant craquer la jeune et fringante Obsession. Son humeur était d’ailleurs toute partagée à cet instant. Elle était très irritée qu’il n’ait pas remarqué qu’elle se soit blessée et que dans ces conditions, il aurait pu ralentir quelque peu pour être charmant avec elle. Le manque d’attention de Justice était blessant ! Et d’un autre côté… elle aurait surement grogné de rage s’il s’était rendu compte de sa faiblesse. Il n’était pas question de lui montrer la moindre erreur de sa part ! Elle voulait se montrer forte, puissante, implacable, ce qu’elle était, sans le aucun doute. Ce petit contretemps n’était rien et d’ores et déjà, elle faisait la fière en battant des ailes, une fois posée à terre, le gibier entre leurs dents. Au final, elle ne savait pas ce qui lui plaisait ou lui déplaisait le plus à cet instant… le peu d’intérêt de Justice pour sa personne ? Bah, ce n’était pas très différent de l’ordinaire. Qu’il n’ait pas vu sa blessure ? Oui. Ca, elle était très contente de l’avoir cachée et fièrement, elle bomba sa cage thoracique et releva le museau avec grandeur.

« Oh mais mon cher Justice, j’étais bien trop occupée à observer ta technique et contempler toute l’adresse de tes mouvements. J’en ai frémis. »

Au fond d’elle, un grondement plaisant remonta le long de sa gorge. Elle pouvait sentir les flammes chauffer au cœur d’elle même, un brasier qui ne cessait de s’aviver.

« Mais ne t’y fie pas trop. Je te montrerais tous mes talents, une prochaine fois. »


Etait-elle subtile ? Elle n’avait pas cette notion qui touchait les humains et qui avaient bien peu d’importance aux yeux des éternels dragons. Elle même avait de toute façon un compagnon humain qui manquait clairement de cette subtilité si importante. Se posant à terre, sans porter plus d’attention que ça à sa proie sanguinolente, elle observa le dragon d’or avant de l’attaquer à nouveau en parole, tous crocs sortis. Dans sa voix pourtant, une pointe de sérieux.

« Dis moi Justice, n’as-tu aucune femelle en vue ? Nuls désirs de fonder un nid ? »


Oh pas totalement le fonder, bien sûr. Disons le protéger, lui et la dragonne veillant sur la progéniture ?

« A ce qu'on dit, tu n'as jamais eu de compagne. C’est vrai ? »


Question anodine, sans le moindre doute.
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptySam 10 Fév - 0:27


La Tour

La Rose Noire





« Oh mais mon cher Justice, j’étais bien trop occupée à observer ta technique et contempler toute l’adresse de tes mouvements. J’en ai frémis. » S'il est bien trop digne pour répondre à un tel sous-entendu, il n'est pas assez stupide pour ne pas l'avoir compris ; il n'est pas sorti de l'oeuf la veille, tout de même ! « Mais ne t’y fie pas trop. Je te montrerais tous mes talents, une prochaine fois. » Il aurait pu faire comme si de rien n'était suite à sa remarque précédente, si elle n'en avait pas ajouté une couche. Dans un tel moment, Justice est bien heureux de n'avoir personne qui partage son esprit, prêt à faire des commentaires pertinents à ce sujet. Le guerrier millénaire aime l'asticoter, de temps à autres. Il sait pourtant se taire lorsque c'est nécessaire. À cet instant, pourtant, nul besoin d'y songer.

Le dragon d'Or fait mine de ne rien avoir compris et s'évertue à dévorer sa proie. C'est qu'il trouverait presque la présence de l'Améthyste... divertissante, par moments. Il ne peut nier être flatté par l'attention qu'elle lui porte, bien qu'il se demande sans cesse à quel point il peut s'agir d'un réel intérêt ou d'une lubie sans queue ni tête, comme certains de ses homologues ont parfois.

« Dis moi Justice, n’as-tu aucune femelle en vue ? Nuls désirs de fonder un nid ? » Son attention se trouble, le questionnement provoque quelques remous dans l'océan de souvenirs vécus par le Seigneur du Ciel. « A ce qu'on dit, tu n'as jamais eu de compagne. C’est vrai ? » Le dragon redresse lentement son museau, l'air plus sérieux que jamais – loin des éternelles protestations ou vexations qui sont ses réactions les plus usuelles. Non, il est autrement plus sérieux que d'habitude et c'est plus profondément que le grondement naît. « On dit beaucoup de choses à mon sujet, très chère. » Sa voix est calme, caverneuse. Oh, il est bien conscient de toutes les plaisanteries lancées à son égard par ses congénères et autres créatures plumeuses, même les humains s'y mettent, mais il n'en a cure. Il peut se vanter, lui, d'avoir le sens des priorités.

« J'ai vu les siècles défiler, Obsession. Ceux qui parlent de moi n'étaient même pas nés. » Même parmi les dragons, il y en a peu qui lui sont contemporains, ou presque. Et pratiquement aucun d'entre eux n'a connu le Justice d'autrefois, aux écailles d'Améthyste, plus libre et fougueux que celui de maintenant. Le dragon a la tête levée, l'air digne, presque impérieux. Une façade dorée et pratiquement inébranlable. « Est-ce la récente union de ton Chevaucheur qui te donne des idées ? » Cette fois, il est un peu moqueur. Mieux vaut détourner la conversation

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptyMer 7 Mar - 20:11

Il ne répond pas, le noble dragon d’or, mais elle a perçu, dans l’éclat de ses pupilles fendues, la compréhension du sous-entendu. C’est qu’elle peut paraître bien légère et inconséquente, la belle et jeune dragonne d’Améthyste, mais elle sait néanmoins regarder comme il faut, et avec le temps, elle a appris à connaître celui qui était la source de… ses obsessions. Elle ne portait pas ce nom pour rien. Mais une fois n’était pas coutume et il ne se donna pas la peine de répondre aux piques lancées. Pas qu’elle en était surprise. Néanmoins, l’air sérieux que Justice prit suite à ses paroles était autrement plus surprenant. Mais il était des plus charmant aux yeux de la dragonne qui se prit néanmoins à tressaillir en posant son regard dans celui bien plus ancien de son congénère. Dans les pupilles dorées se lisait une vieillesse qu’il était l’un des rares à posséder aujourd’hui. Il avait raison, ils étaient beaucoup à parler sans connaître, à se moquer sans savoir, à dire sans comprendre. Peut-être en faisait-elle elle même partie, mais Obsession ne se laissa pas démonter par la froideur du ton de l’ancien et bomba légèrement le torse, en remontant sa tête fièrement, tout en observant le dragon d’or. Et le ton moqueur lui n’amuse déjà plus la belle d’Améthyste. Peut-être était-il temps de lui dire les choses clairement, lui qui feignait de comprendre les sous entendu pourtant si nombreux.

« Tu sais bien que je n’ai pas attendu mon partenaire humain pour jeter mon dévolu sur quelqu’un. Voilà bien une cinquantaine d’année que je te poursuis Justice et que tu feins de ne rien voir. »

Elle semble blessée, cette fois, qu’il ait ignoré encore et toujours son attention et son jeu. Elle était patiente et persévérante, mais Justice était certainement le dragon le plus coincé et le plus têtu de la création. Elle qui avait tenté de le faire parler sur de précédente conquête pour se faire une idée s’était heurté à un nouveau mur et hélas, elle en était toujours au même point. Cela lui donnait-elle envie d’abandonner ? Pas vraiment, mais elle ne niait pas être à cet instant trop ennuyé d’un nouveau refus, lui même sous entendu.

« Pense ce que tu veux de ma présence, mon intérêt lui est sincère. »


Pouvait-on parler d’amour pour des créatures telles que les dragons ? Difficile à dire, mais sans doute était-ce le sentiment qui se rapprochait le plus des idées d’Obsession envers Justice. C’est que malgré ce côté froid et solennel, elle l’appréciait malgré tout et son désir de se rapprocher de lui n’était pas anodin. Il était juste trop idiot pour le comprendre, ce grand dadais couvert d’or.
Revenir en haut Aller en bas
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate
La Rose Écarlate

Messages : 357
J'ai : plus de 1000 ans

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à :
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptySam 31 Mar - 11:37


La Tour

La Rose Noire





Elle n'a certainement aucune idée de ce qu'elle fait, l'Améthyste. Elle est si jeune et lui a déjà tant vécu, et pourtant elle s'obstine à désirer sa compagnie. Qu'il l'ignore ou qu'il se montre déplaisant, rien ne semble marcher auprès de la dragonne qu'il est bien difficile de dévier de son chemin de pensées. Sait-elle seulement pourquoi elle s'acharne ainsi à tourner autour du dragon d'Or ? Sûrement le plus têtu et vieux jeu des dragons d'Or, voire des dragons en général, d'ailleurs. Ca ne semble pourtant pas la gêner plus que cela ; elle est encore là, après tout, juste à ses côtés, à partager des pensées pleines de sous-entendus très clairs, même pour lui.

« Tu sais bien que je n’ai pas attendu mon partenaire humain pour jeter mon dévolu sur quelqu’un. Voilà bien une cinquantaine d’année que je te poursuis Justice et que tu feins de ne rien voir. » Il garde la tête haute, peu désireux de se démonter face à de telles paroles. S'il feint de ne rien voir, c'est parce qu'il n'y a rien, voilà tout. Obsession ne sait pas ce qu'elle fait. Et plus vite elle le réalisera, mieux ça vaudra pour elle. Justice est bien trop occupé après tout. Il a des responsabilités plus grandes et plus nobles encore que ces seigneurs des cieux qui oeuvrent pour de simples Chevaucheurs ordinaires. Lui, il a un devoir, il a une mission. Et l'esprit de Simon est peut-être absent pour quelques temps, il finira par revenir et leur tâche reprendra de plus belle.

« Pense ce que tu veux de ma présence, mon intérêt lui est sincère. » Il gronde un peu, le dragon d'Or, il souffle même de ce souffle chaud porteur de souffre, avec ce dédain qui le caractérise tant. « Tu es jeune, Obsession. Un rien t'intéresse. » La suffisance de son ton se retrouve dans son regard et il délaisse enfin la carcasse de sa proie, visiblement rassasié. « Tu perds ton temps, ma chère. Tu ferais mieux de t'occuper à des choses moins futiles, comme de compter les pavés de Lorgol par exemple. J'en connais qui seraient ravis de t'aider à le faire. » La condescendance est claire dans ses paroles, alors qu'il songe à ses homologues de l'Or qui occupent leurs journées à faire des choses sans intérêt. Ce sera sûrement toujours mieux que de courir après l'impossible.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession EmptySam 31 Mar - 17:34

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Justice était particulièrement doué pour éloigner les autres et se soustraire à leur présence. Si jusqu’ici, Obsession s’était obstinée à le poursuivre et rechercher sa conversation, cette froideur piquante et cette condescendance détestable éveillèrent plus qu’un brasier de colère dans le cœur de la dragonne d’Améthyste. Force lui était de constater que Justice n’avait que peu d’intérêt pour elle – ce qui ne la vexait pas outre mesure – mais qu’en plus il s’amusait à la dénigrer et l’envoyer paître sans le moindre état d’âme – ce qui tapait certes plus dans son égo. Ce n’était pas la première fois, mais cette fois-ci était sans doute celle de trop. Sans compter que Justice ne faisait pas le moindre effort, là où elle en faisait énormément. Un instant, elle maudit cet imbécile doré d’être aussi coincé et espéra bien qu’il finisse à jamais seul, sans compagne et sans ami ! De toute façon, c’était déjà plus ou moins le cas, quand bien même s’escrimait-il à croire que l’esprit dans sa tête et les griffons étaient des amis pour lui. Vieux fou rabougri...

« Finalement, je ne m’étonne pas que tu sois seul. J’espère bien que tu le resteras, même quand cette mission qui est tienne prendra fin. Monsieur Justice n’est effectivement qu’une chose futile. »

Si elle garda ce mordant dans la voix, le ton grondant était peut-être tremblant de rage sur la fin. D’un regard méprisant envers son homologue doré, elle tourna les talons la tête haute, feignant jusqu’au dernier moment de s’en aller sans plus de cérémonie. Pourtant, avec la vivacité d’une dragonne entrainée à la guerre, elle se retourna pour cracher une immense gerbe de flamme sur l’ancien. Et dans l’explosion du brasier, elle s’envola, de quelques mètres pour mieux frapper de ses pattes Justice, le faisant vaciller sous le coup de son attaque. Cette fois, elle s’envola bel et bien pour disparaître dans les cieux, pleine de colère et de rancœur envers cet idiot qui pourtant lui plaisait toujours autant…

RP terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Les années ne sont rien face à l'Obsession   Les années ne sont rien face à l'Obsession Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les années ne sont rien face à l'Obsession
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: