AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes Lékué – Quick Pasta
17.99 € 24.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Jeunesse impétueuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peuple
Peuple
Eloïse Brûmagie
Eloïse Brûmagie

Messages : 145
J'ai : 14 ans
Je suis : Voleuse - Orpheline à la rue

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Moi-même
Mes autres visages:
Message Sujet: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyVen 22 Fév - 17:30


Livre IV, Chapitre 2 • L'Éternel Lendemain
Arsène de Sylvamir & Eloïse Brûmagie

Jeunesse impétueuse

Ou comment attirer l’attention lorsqu’on veut être discret



• Date : 10 Décembre 1003
• Météo (optionnel) : Ensoleillé
• Statut du RP : Privé
• Résumé : Alors qu’Éloïse découvre Lorgol, elle reprend ses habitudes de chapardeuse et vole une bourse. Sauf qu'Arsène aussi convoitait cette bourse. Il la suit donc pour lui apprendre qu'on ne fait pas n'importe quoi dans la ville au Milles Tours.
• Recensement :
Code:
• [b]10 Décembre 1003 [/b] [url=http://arven.forumactif.org/t4586-jeunesse-impetueuse#176738]Jeunesse Impétueuse[/url] - [i]Arsène de Sylvamir & Eloïse Brûmagie[/i]
Alors qu’Éloïse découvre Lorgol, elle reprend ses habitudes de chapardeuse et vole une bourse. Sauf qu'Arsène aussi convoitait cette bourse. Il la suit donc pour lui apprendre qu'on ne fait pas n'importe quoi dans la ville au Milles Tours.



Jeunesse impétueuse Tumblr_p0kmuiG4aR1r7iuwlo3_500





Jeunesse impétueuse 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f6156374b564c374430646c5a73673d3d2d3533373638363337352e313531353330333235353336306165333730313932393130313132342e676966

Revenir en haut Aller en bas
Peuple
Peuple
Eloïse Brûmagie
Eloïse Brûmagie

Messages : 145
J'ai : 14 ans
Je suis : Voleuse - Orpheline à la rue

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Moi-même
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyVen 22 Fév - 17:35

Lorgol, elle était enfin à Lorgol. Eloïse jubilait intérieurement. Elle avait enfin atteint la première étape de son voyage et ce sans dépenser d’argent. Alors certes elle avait eu une nuit éprouvante à la place, mais elle avait pu se payer une chambre dans une auberge grâce à ses économies malhonnêtement acquises et la patronne n’avait pas posé de question sur son âge lorsqu’elle avait vu els quelques pièces supplémentaires qui s’étaient ajoutées à la somme. Cela avait amoindrie ses réserves, mais elle pouvait tenir un moment. Toutes ces années à travailler avec ses parents lui avaient au moins appris la valeur de l’argent et elle savait comment le gérer.

Quelques jours passèrent où elle profita pleinement de sa chambre, du lit et des avantages à vivre à l’intérieur d’un bâtiment plutôt que dans une veille masure décrépit et battue par les vents. Elle s’était acheté de nouveaux vêtements également. Troquant sa robe élimée pour une nouvelle plus chaude et de meilleure qualité d’une jolie couleur verte, des chausses noires et des bottes de la même couleur lui montant presque jusqu’aux genoux. Elle avait même fait la folie d’acheter des gants qu’elle portait avec une joie non dissimulée. Tout ça avait amoindrie encore un peu plus ses réserves, mais elle ne pouvait décemment pas se balader avec des vêtements bons à jeter en ville. Elle avait vite compris qu’être présentable et bien sur elle lui permettait de lever les éventuels soupçons que son jeune âge ou son air innocent n’étaient pas parvenus à dissiper.

Sa chevelure rousse lâchée, elle déambula dans les rues de la Ville Basse. Elle essayait de s’imprégner de la ville, de comprendre où elle avait atterri, et le moins qu’elle puisse dire, c’est que c’était très différents de La Volte ici. Tout semblait plus grand, démesuré, plus chaotique et brouillon, comme si l’ordre n’avait qu’une place réduite dans cette ville. Elle ne savait pas encore si elle appréciait ou non cette ambiance à la fois dangereuse et attirante, mais elle savait qu’elle alait devoir rapidement se faire une place ici si elle voulait avoir une chance de s’en sortir et de retrouver ce père dont elle ne connaissait ni le nom ni le visage. Sa petite broche, cachée dans une poche cousue à l’intérieur de sa robe, contre sa poitrine, lui rappelait sans cesse ce qu’elle était venue faire ici et ce qu’elle avait dû sacrifier pour cela et ce qu’elle espérait trouver.

Assise sur un banc, grignotant un fruit frais, elle laissa son visage profiter des rayons du soleil qui lui réchauffaient agréablement la peau. Elle se sentait bien en ce moment. Elle n’avait pas peur, pas froid, pas faim et elle était à Lorgol. Tout semblait se dérouler au mieux pour la jeune fille qui espérait que les choses continueraient ainsi encore un moment. Un homme s’assit près d’elle, un mendiant visiblement, vu son état. Mais la rouquine n’exprima aucune réaction de dégoût ou de rejet, n’essaya pas de s’écarter. Elle se demanda simplement pourquoi venir ici. Le mendiant lui sourit, lui souhaitant la bienvenue à Lorgol, lui faisant hausser un sourcil qui amusa l’homme.

- C’est mon rôle de tout savoir. Et une fillette rousse et seule qui débarque de nulle part, je me dois de le savoir.

- Qui vous dit que je suis seule ?

Pour toute réponse, elle reçut un sourire énigmatique qui ne l’avança pas plus que cela, ce qu’elle afficha par une moue perplexe qui amusa son interlocuteur. La petite haussa les épaules et croqua de nouveau dans son fruit, mâchant lentement tout en dévisageant le mendiant qui ne se départait pas de son étrange sourire. Il attendait probablement quelque chose, mais elle n’avait aucune idée ce qu’il pouvait bien lui vouloir à elle, elle n’avait rien à offrir. Elle avala sa bouchée et pencha légèrement la tête sur le côté, suspicieuse.

- Vous voulez en savoir plus c’est ça ? Pourquoi je vous dirais quoi que ce soit ? On se connaît pas et vous n’inspirez pas vraiment confiance.

Il eut un petit ricanement.

- Voilà une petite maligne qui n’a pas la langue dans sa poche. Je ne veux savoir qu’une chose mon enfant, pourquoi venir ici ? Tu avais probablement une meilleure vie là d’où tu viens. Et j’ai des amis partout, je finirais par savoir, tu m’épargnes simplement quelques jours.

Elle soupira mais acquiesça. Après tout, ce n’était pas un secret.

- Je cherche mon père. On m’a dit qu’il venait de Lorgol, peut-être de la Cour des Miracles, donc je suis venue dans l’espoir de le retrouver.

Le mendiant parut légèrement surprit à son tour et détailla la jeune fille qui reprenait une bouchée de son fruit. Nombreux étaient ceux qui venaient à Lorgol pour la fortune, la gloire, la liberté, une nouvelle vie et qui se faisaient dévorer par la cité tentaculaire qui n’avait pas de place pour les faibles ou les moins débrouillards, les recrachant, corps sans vie trouvé au détour d’une ruelle sombre ou au bord canal. Mais cette petite l’intriguait et il comptait bien en apprendre plus, mais pas aujourd’hui, cela devait se faire en son temps. Il se leva et lui sourit.

- J’espère que tu le trouveras dans ce cas. Mes amis et moi serons ravis de t’informer contre une petite attention de ta part. Nous nous reverrons jeune fille, sois en certaine.

Il partit après un salut de la main, laissant une Eloïse circonspecte, pas certaine de savoir comment elle devait réagir à cela. Elle finit son fruit et se leva, arpentant de nouveau les rues de la ville et elle reprit rapidement son habitude de La Volte, cherchant du regard une bourse mal cachée ou facile d’accès. Mais Lorgol n’était pas La Volte, les gens se méfiaient et elle ne tenta rien pendant une bonne partie de l’après-midi, lui faisant prendre conscience que si elle voulait s’en sortir, elle allait devoir se débrouiller pour être plus efficace qu’avant, plus rapide et plus discrète si elle ne voulait pas se faire prendre.

Elle finit par apercevoir quelque chose qui l’intéressa et, se faufilant discrètement parmi la foule, elle fit mine de regarder l’étal de bijoux sur laquelle l’homme sur lequel elle avait jeté son dévolu se penchait. Elle mit la main dans un des plis de sa robe, dégainant la petite dague qui tranche aisément le cordon de la bourse garnie qu’elle convoitait, avant que le tout ne disparaisse dans une poche. Elle fit mine de regarder de nouveau les bijoux en s’éloignant progressivement, inconsciente qu’un regard s’était braqué sur elle. Regard qui la suivit tandis qu’elle s’éloignait et qu’elle tournait dans une allée proche. Silhouette qui approcha à son tour de la ruelle dans laquelle Eloïse s’était arrêtée pour dissimuler correctement son larcin dans sa robe, pour ne pas se faire voler à son tour. Elle entendit les pas, se retourna pour faire face à celui qui, comme elle, convoitait cette bourse.


Jeunesse impétueuse Tumblr_p0kmuiG4aR1r7iuwlo3_500





Jeunesse impétueuse 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f6156374b564c374430646c5a73673d3d2d3533373638363337352e313531353330333235353336306165333730313932393130313132342e676966

Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Arsène de Sylvamir
Arsène de Sylvamir

Messages : 515
J'ai : 14 ans
Je suis : Le fils adoptif de Mélusine et Hiémain, protecteur auto-désigné de ses frères et soeurs.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine et Hiémain de Sylvamir. A la Cour des Miracles, aussi.
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyDim 24 Fév - 21:30

Lorgol en hiver, c'est tout à fait autre chose qu'à Sylvamir. Arsène ne peut s'empêcher de penser qu'il préfère mille fois plus les grandes étendues neigeuses de cet endroit qu'il a fait sien plutôt que les quelques flocons qui saupoudrent, un peu par hasard, la ville aux milles tours. Le soleil réchauffe agréablement l'atmosphère, la ville bruisse d'activité comme à son habitude et Arsène ne peut s'empêcher d'éprouver    une sensation de familiarité en tournant dans les ruelles qu'il a si longtemps parcourues. C'est étrange, de penser que son cœur appartient à Lorgol tout autant qu'à Sylvamir. Ici il a fait ses premiers pas, ses premières découvertes mais Valkyrion, c'est devenu sa maison. Là où se trouvent Mélusine, Hiémain et ses petits frères.

Il est anxieux ces derniers temps Arsène. Anxieux de savoir quoi faire, plus tard, quand il sera grand. Parce qu'il est déjà grand, n'est-ce pas ? Il pousse à vue d'oeil et bientôt, il lui faudra se pencher sur quoi faire de sa vie. Honnêtement, il panique un peu le petit : c'était plus simple lorsqu'il n'était qu'un simple voleur, en un sens. Parce que s'il passe les épreuves et qu'il échoue, que se passera-t-il ? Comment regarder en face les gens qu'il aime et leur dire qu'il n'est pas assez fort, ni assez bon ? Pas assez intelligent ? L'aimeront-ils toujours ? Le fil des pensées de l'adolescent s'affole et Arsène s'efforce de s'en détourner. Il observe la foule, les gens, et les vieilles habitudes ne meurent pas si facilement : il repère sans peine ceux qui laissent une ouverture assez grande pour qu'un petit voleur ne s'y engouffrent. Pas lui : il a de quoi subvenir à ses besoins maintenant, et il n'est pas tout à fait sûr du traitement que les voleurs de la Cour lui réserveraient s'il se faisait prendre. Il était toléré, petit. L'est-il encore maintenant ?

Il les connaît, les mendiants, les voleurs, les enfants des rues. Il n'a pas tellement changé pendant ces quelques années, même s'il a bien grandi. Arsène est de toute façon quasiment persuadé que Hiémain, ou Mélusine - voire même les deux – ont déjà glissé un mot en sa faveur. Il n'est pas difficile de savoir qu'il est le protégé de Mélusine, le fils adoptif des époux Sylvamir et qu'en cette qualité, il risque un peu moins dans les rues de Lorgol qu'un adolescent quelconque. Mais de là à tenter sa chance, il y a un pas qu'Arsène ne se risquera pas à franchir. Il les connaît, les lois de la Cour des Miracles, et il ne lui viendrait pas à l'idée de tenter de les briser. Il n'est pas un voleur de plein droit. Pas encore.

Ce qui ne l'empêche pas de regarder et de garder ses sens aux aguets. Il le capte bien assez vite, le manège de la petite rouquine, ses hésitations et sa façon de jauger la situation. Amusé, Arsène l'observe voler une bourse bien rebondie – il aurait choisi la même, sans hésitation – avant que la voleuse ne disparaisse dans une ruelle. Mauvais choix, pour le coup : Arsène est quasiment sûr qu'elle se termine en cul-de-sac. Intéressé, l'adolescent la suit sans se hâter, bien conscient que ses bruits de pas vont résonner sur les pavés : tant mieux, il ne veut pas la surprendre. Arsène s'avance dans la ruelle, faisant avec discrétion un signe que tous les voleurs de la Cour connaissent... sans réaction notable de la jeune fille. Plissant les yeux, plus sérieux subitement, Arsène la dévisage. "T'es qui ? Tu sais qu'il y a des lois, contre le vol ?" Il ne va pas la dénoncer aux autorités, non, quoique la jeune femme n'en sache probablement rien. Mais la Cour n'aime pas vraiment qu'on marche sur ses plates-bandes. Arsène a beau n'être qu'un enfant des Miracles, il reste néanmoins aussi chatouilleux que les voleurs aguerris concernant les règles qui régissent le petit monde des ruelles de Lorgol.


Paroles: teal
Revenir en haut Aller en bas
Peuple
Peuple
Eloïse Brûmagie
Eloïse Brûmagie

Messages : 145
J'ai : 14 ans
Je suis : Voleuse - Orpheline à la rue

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Moi-même
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyJeu 28 Fév - 14:11

Eloïse rangeait précieusement la petite bourse garnie, pas mécontente de son coup. Elle n’en avait pas vraiment besoin, pas u tout même, mais elle voulait voir si ce qui fonctionnait à la Volte était aussi efficace ici, à Lorgol. Et visiblement c’était le cas, elle n’avait pas eu de difficulté particulière, personne n’avait rien remarqué puisque personne n’avait crié au voleur et elle s’en tirait bien. Du moins c’est ce qu’elle croyait. Les pas dans la ruelle lui tirèrent une moue inquiète et elle se retourna, visage même de l’innocence puisque rien ne laissait penser qu’elle avait quoi que ce soir à se reprocher. Elle vit un jeune homme, probablement un peu plus vieux qu’elle qui lui fit face. Elle l’observa, détaillant son visage doux et ses cheveux bruns courts, sans trop comprendre ce qu’il faisait là. Il fait un signe de sa main, mais la fillette est bien incapable de le comprendre et d’y répondre, faisant froncer les sourcils de l’inconnu qui s’arrête subitement. Elle hausse les épaules, l’air de dire qu’elle s’en fiche.

- Je vois pas pourquoi tu me parles de ça.

Elle s’avança vers lui, d’un pas rapide et décidé, le détaillant avec curiosité, un léger sourire aux lèvres apparaissant lorsqu’elle se plante devant lui. Sourire supposé montrer sa bonne foi et son innocence.

- Moi c’est Eloïse et toi ? T’habites dans le coin ? Je débarque donc je suis un peu perdue dans toutes ces rues.

Elle occulta volontairement le sujet du vol. Elle se demandait juste pourquoi il voulait lui parler de ça ? Il cherchait à voler la bourse lui aussi ? Peu probable puisqu’il lui a parlé de loi à respecter, un voleur lui aurait simplement ordonné de lui donner la bourse en échange de sa vie. Elle se méfiait de ce garçon mais jouait les innocentes naïves, histoire qu’il lui fiche la paix. Dans le pire des cas, elle pourrait toujours s’enfuir, mais s’il connaissait la ville, elle n’était pas sûre de le distancer, il avait l’air plus rapide qu’elle. Elle avait toujours sa dague cachée, mais elle répugnait toujours autant à s’en servir, préférant de loin jouer l’innocente et afficher un sourire angélique ou une mine perdue pour tromper les adultes.

Mais ce garçon avait compris son manège et cela l’intriguait, alors elle voulait en savoir plus, savoir pourquoi il l’avait suivi, savoir pourquoi il l’avait observé et pourquoi il venait lui parler alors qu’il aurait tout simplement pu la dénoncer ou laisser filer.

- Pourquoi tu m’as suivi dans cette ruelle ?

Trop jeune, elle n’imaginait rien de spécialement douteux, pensant qu’un garçon de son âge ne ferait rien de dangereux à une fille dans son genre. Elle paraissait vulnérable et elle entretenait cette impression, parce que c’est plus facile de rouler quelqu’un qui vous sous-estime. Et puis elle n’allait pas avoir peur d’un garçon à peine plus vieux qu’elle. Elle avait frôlé la mort et passé une nuit en compagnie d’un assassin dont elle avait sans le vouloir interrompu le travail. Alors un garçon seul, elle pouvait gérer, elle en avait vu d’autres.


Jeunesse impétueuse Tumblr_p0kmuiG4aR1r7iuwlo3_500





Jeunesse impétueuse 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f6156374b564c374430646c5a73673d3d2d3533373638363337352e313531353330333235353336306165333730313932393130313132342e676966

Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Arsène de Sylvamir
Arsène de Sylvamir

Messages : 515
J'ai : 14 ans
Je suis : Le fils adoptif de Mélusine et Hiémain, protecteur auto-désigné de ses frères et soeurs.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine et Hiémain de Sylvamir. A la Cour des Miracles, aussi.
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptySam 2 Mar - 18:27

Il ne la connait pas, mais cela n’a rien d’étonnant : cela fait plusieurs mois qu’il est au loin, après tout, bien occupé à découvrir ce que cela fait d’avoir une famille. Une cascade de cheveux roux qui lui en remémorent d’autres, un visage qui se veut honnête et innocent… dommage pour elle, en vérité, qu’Arsène joue cette carte depuis qu’il est en âge de comprendre qu’elle est utile. Il a réussi à tromper de nombreuses personnes le petit, avec ses grands yeux bleus sous une touffe de cheveux sombres. Alors, que cette fillette ne joue pas les innocentes : Arsène est parfaitement au courant de l’astuce ! Et puis, elle n’est pas une enfant des rues, chacun d’entre eux sait comment se faire reconnaître. Sait-elle seulement qu’elle risque sa vie en chipant par ici ?

Elle joue les innocentes, parfait. Arsène la laisse se rapprocher et hocha la tête quand elle lui révèle n’être pas d’ici. Franchement, il avait deviné ! “Arsène. Je suis né par là.” Explique-t-il en faisant un rapide geste de la main, censé englober les rues alentours, voire même la ville toute entière. Eloïse lui pose une question mais l’adolescent l’ignore sciemment, avant d’expliquer. “Tu n’as rien à faire ici. Tu es nouvelle alors ça peut excuser ton attitude, mais on a pas le droit de voler dans les rues.” C’est peut-être un peu compliqué de dresser un tableau de Lorgol et de sa Ville Basse, de la Guilde des Voleurs et de ceux qu’elle contrôle. Un peu long, aussi. L’essentiel étant que la petite comprenne. C’est dangereux de voler ici, peut-être encore plus dangereux qu’ailleurs. “Tu viens d’où ?” demande soudain Arsène avec curiosité. “Pourquoi Lorgol ?” C’est une vraie question, après tout. Une question légitime, il lui semble.

Il ne se rend pas vraiment compte Arsène, mais sa propension à aider et protéger les plus jeunes que lui finira sans doute par lui jouer des tours. Il agit par impulsion l’adolescent, désireux d’aider comme il aurait aimé qu’on l’aide, avant de trouver Mélusine. Il semble soudain se souvenir qu’Eloïse lui a posé une question elle aussi, et il hausse les épaules d’un air qui se veut nonchalant. “Et je t’ai suivi parce que j’ai vu ce que tu faisais. Pourquoi cette ruelle et pas une autre ?” Demande l’adolescent avec un regain de curiosité. “Il n’y a aucune issue. Si j’étais une foule en colère, tu n‘aurais aucune chance.” Il ne va pas la dénoncer ou lui faire du mal, évidemment, mais le choix du lieu lui semble particulièrement étrange. En même temps, elle ne connaît pas la ville, peut-être s’est-elle perdue ? Un comportement suicidaire chez une voleuse, de l’avis d’Arsène.


Paroles: teal
Revenir en haut Aller en bas
Peuple
Peuple
Eloïse Brûmagie
Eloïse Brûmagie

Messages : 145
J'ai : 14 ans
Je suis : Voleuse - Orpheline à la rue

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Moi-même
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyDim 3 Mar - 14:51

Il était plus malin qu’elle ne le pensait. Pas qu’elle sous-estime les gens, bien au contraire, mais la plupart des garçons de La Volte s’arrêtait à son air innocent et sa jolie frimousse et la laissait en paix pour chercher le « vrai » coupable. Mais ce garçon, Arsène donc, ne semblait pas être dupe et Eloïse le remarqua très vite puisque rien dans son attitude ne changea. Cela éveilla sa curiosité. Peut-être aurait-elle dû s’en méfier, mais non, elle était simplement curieuse de savoir pourquoi lui, plus qu’un autre, ne tombait pas dans le panneau. Elle étouffa un sourire lorsqu’il l’informa des règles et, se croyant maligne, rétorqua.

- Je ne connais aucun endroit où il est autorisé de voler de toute façon, alors ici ou ailleurs… tant que je ne me fais pas prendre, je ne vois pas le problème.


Naïve, peut-être un peu arrogante aussi, sûrement même, mais elle n’avait aucune raison de penser que quelque chose lui échappait ici. Elle était à Lorgol, la ville des possibles et elle était là pour un but précis. Et si, dans la foulée, elle pouvait se faire un peu d’argent, elle n’allait pas se priver.

- Je viens de La Volte, on m’a déposé il y a une semaine environ… une longue histoire sordide.

Incluant un meurtre et une frousse bleue qu’elle ne souhaitait à personne.

- Pourquoi Lorgol ? Pour mon père, je le cherche et il semblerait qu’il vive ici...

Elle ne s’étendit pas plus, elle n’avait pas besoin, il avait compris. Ce n’était pas un secret, bien au contraire, plus elle en parlerait, plus les gens seraient susceptible d’avoir une information quelconque. Mais cela faisait treize ans, elle n’avait jamais vu son visage et le sien ressemblait à celui de sa mère, pas à son père dont elle n’avait gardé que l’éclat des iris, bien maigre indice. Seule la broche qu’elle gardait dissimulée sur elle avait une chance de vraiment l’aider, mais pas question de la sortir en pleine rue, surtout devant un inconnu qui lui posait des questions avec un ton qu’elle aurait pu juger menaçant s’il n’avait pas l’air aussi curieux à son égard qu’elle l’était envers lui. Elle sourit lorsqu’il la questionna sur la ruelle. C’était en effet un cul-de-sac, un mur en bois empêchait d’en échapper. Elle haussa les épaules et, approchant du mur, donnant un coup de pied dedans, révélant une sorte de chatière suffisamment grande pour qu’elle s’y glisse sans difficulté.

- J’aurai fichu ma robe en l’air mais je m’en serai tiré, il y a plusieurs chemins de l’autre côté. Et de base, une foule en colère je l’aurai remarqué, j’aurai pris un autre chemin, je ne suis pas stupide. J’ai appris à ne pas me bloquer une issue.


Elle le regarda soudainement d’un air soupçonneux.

- Pourquoi tu me poses toutes ces questions ? Et ne devrais-tu pas avertir quelqu’un du fait que j’ai volé quelque chose justement ?


Elle repensa aux paroles qu’il avait dites au tout début et fronça les sourcils.

- Tu ne parlais pas des autorités, quand tu disais qu’il ne fallait pas voler tout à l’heure, pas vrai ? Qui es-tu ?


Jeunesse impétueuse Tumblr_p0kmuiG4aR1r7iuwlo3_500





Jeunesse impétueuse 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f6156374b564c374430646c5a73673d3d2d3533373638363337352e313531353330333235353336306165333730313932393130313132342e676966

Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Arsène de Sylvamir
Arsène de Sylvamir

Messages : 515
J'ai : 14 ans
Je suis : Le fils adoptif de Mélusine et Hiémain, protecteur auto-désigné de ses frères et soeurs.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine et Hiémain de Sylvamir. A la Cour des Miracles, aussi.
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyVen 22 Mar - 22:27

Elle n'a pas froid aux yeux, mais Arsène s'en doutait un peu, avant même qu'elle ne lui réponde. Il n faut, du courage, pour être un enfant des rues dans une ville comme Lorgol, et il en sait quelque chose. Enfin, elle ne vient visiblement pas de Lorgol, mais Arsène suppose que c'est la même chose. La petite lui répond avec un discours que l'adolescent pourrait presque qualifier de condescendant, et Arsène la regarde avec agacement. Évidemment, qu'on n'a pas le droit de voler, il n'est pas stupide ! C'est juste que Lorgol, c'est... différent. Et la gamine devant lui ne sait peut-être pas à quel point. En même temps, elle a raison, tant qu'elle ne se fait pas prendre. "Isil ne veillera pas sur toi éternellement, tu sais." Lui indique Arsène avec gentillesse. "Parce qu'on ne peut pas dire que tu sois si douée que ça : je t'ai vu, moi." Ce n'est peut-être pas très gentil mais c'est franc, au moins.

La petite lui indique qu'elle cherche son père, sans s'étendre davantage, et Arsène se retient de rire. Il ne veut pas la vexer mais Lorgol, c'est grand. Gigantesque même. Alors, retrouver un père ici, il lui souhaite bonne chance. Elle en aura bien besoin. Mais de toute façon, il a d'autres préoccupations en tête l'adolescent, que d'aider une enfant de La Volte à la recherche de son identité. Comme savoir pourquoi cette ruelle spécifique, par exemple. Parce que, encore une fois, la petite ne semble pas très douée, alors il se pose réellement des questions Arsène. Elle ne restera pas longtemps à Lorgol, si elle est aussi peu douée. Il se demande, un peu, s'il ne devrait pas l'inciter à changer de carrière.

Mais quand elle dévoile un passage secret, il la fixe avec un étonnement non-dissimulé. Comment savait-elle ? Comment, alors qu'elle dit n'être à Lorgol que depuis une semaine ? Si elle agissait toujours dans le coin, elle aurait été vite repérée, non ? Son étonnement laisse place à un air dubitatif quand elle lui indique ne pas être stupide. Passons. La petite se fait plus méfiante, plus intrusive dans ses questionnements mais cela ne déstabilise pas Arsène, loin de là. Il a beau ne plus vivre dans les rues de Lorgol depuis quelques temps, il reste un menteur-né, l'adolescent. Et plus que ça, il aime mentir.

"Peut-être." Lui concède-t-il avec nonchalance. Il réfléchit rapidement avant de lui offrir avec un sourire. "Mais peut-être pas, non plus. Pourquoi je ne pourrais pas travailler pour le guet de la ville, hein ? Ou être un apprenti Voltigeur en vadrouille? Mes autorités ne sont peut-être pas celles que tu penses." Ca ne veut absolument rien dire, il en est conscient, mais c'est amusant de lui raconter n'importe quoi. L'air rieur, Arsène la dévisage, attendant de voir quel choix elle prendra. De là, il n'aura qu'à inventer. Il aime bien inventer, de toute façon.


Paroles: teal
Revenir en haut Aller en bas
Peuple
Peuple
Eloïse Brûmagie
Eloïse Brûmagie

Messages : 145
J'ai : 14 ans
Je suis : Voleuse - Orpheline à la rue

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Moi-même
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyLun 1 Avr - 14:18

Elle ne l’appréciait pas vraiment ce jeune homme. Elle avait l’impression qu’il se moquait d’elle, la regardant comme si elle était une idiote qui venait de faire une bêtise plus grosse qu’elle. Elle roula des yeux lorsqu’il lui indiqua que lui, il l’avait vu. Lui oui, mais il est bien le seul, donc elle n’avait rien à craindre réellement. Parce qu’elle n’avait pas peur de lui, tout au plus le trouvait-elle légèrement ennuyant à venir se mêler de ses affaires alors qu’il aurait tout simplement pu passer son chemin. Mais non, il avait fallu qu’il vienne la menacer tout en lui disant qu’elle n’était pas très douée, cela eut le don de l’agacer prodigieusement. Elle était cibellane, elle n’avait pas à être jugé par un garçon de Lorgol qu’elle ne connaissait pas.
- Je me fiche pas mal d’Isil, je ne dois rien à personne et surtout pas aux dieux. Et oui, tu m’as vu, mais tu es le seul et je peux toujours m’enfuir.
Parce qu’elle avait eu le temps d’étudier le coin la rouquine. La petite ruelle ici avait un passage secret qu’elle avait découvert en voyant un chat l’emprunter. Dans une autre non loin elle pouvait se cacher aisément dans des tonneaux, une autre encore était le lieu de vie d’un mendiant particulièrement désagréable qui lui avait donné un coup de canne lorsqu’elle l’avait salué. Elle avait un peu déambulé, il fallait avouer qu’elle n’avait rien de mieux à faire de son temps, elle ne connaissait personne, n’avait aucun moyen de passer le temps autrement qu’en explorant cette ville inconnue. Et curieuse comme elle était, cela lui plaisait.
Elle remarqua l’étonnement dans le regard du garçon et un léger sourire mutin se dessina sur ses lèvres, sourire qui se transforme en moue boudeuse quand le jeune garçon sembla la croire plus bête qu’elle ne l’était. Il sembla dubitatif lorsqu’elle lui dit qu’elle n’était pas stupide et cela lui tira un rictus agacé. Etait-ce parce qu’elle était une fille qu’il la sous-estimait ainsi ? D’accord il l’avait vu voler, mais pour une fois qu’elle se faisait voir, combien de fois avait-elle laissé ses petits doigts agiles faire leur office sans que personne ne remarque rien. Ça il n’en savait rien. Et de toute façon elle n’allait pas chercher à le lui expliquer, elle n’en avait ni l’envie, ni la force. Lorsqu’il répond à sa question par une non-réponse qui souleva d’autres questions, elle roula des yeux agacés en soupirant. Il se moquait clairement d’elle et elle le savait, elle n’est pas née de la dernière pluie.
- Très amusant…
L’air effectivement amusé du garçon la fit soupirer de nouveau. Pourquoi se moquait-il ainsi ?
- Bon, c’est très bien tout ça, visiblement tu t’amuses beaucoup à me faire perdre mon temps.
Son ton devint bien plus froid soudainement. Elle n’aimait guère qu’on se paie sa tête, et sûrement pas en remettant en cause ses capacités. Elle faisait toujours de son mieux en tout, de quel droit venait-il l’ennuyer celui-là ?
- Mais à moins que tu n’aies quelque chose à me dire, j’ai autre chose à faire que rester là à t’écouter te moquer de moi.
Elle mentait, elle n’avait rien de mieux à faire, mais au moins elle pouvait faire autre chose et utiliser son temps plus intelligemment qu’en discutant avec un garçon qui se payait sa tête sans même essayer de s’en cacher. Elle haussa les épaules d’un air désabusé.
- Donc je repose ma question. Qui es-tu ? Sinon je m’en vais, on a tous les deux probablement mieux à faire tu crois pas ?
Elle tentait une seconde fois, parce qu’il l’intriguait malgré tout. Mais sa patience avait des limites, qui étaient atteintes très rapidement lorsqu’on se payait sa tête. S’il continuait, il allait très vite s’en rendre compte. Pour une fois qu’elle croisait quelqu’un de son âge, il fallait que ce soit pour l’ennuyer. Pourtant elle aurait bien aimé s’en faire une connaissance, voire un ami si seulement il était moins antipathique… et qu’elle était moins prompte à monter sur ses grands chevaux au moindre signe de moquerie à son égard.


Jeunesse impétueuse Tumblr_p0kmuiG4aR1r7iuwlo3_500





Jeunesse impétueuse 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f6156374b564c374430646c5a73673d3d2d3533373638363337352e313531353330333235353336306165333730313932393130313132342e676966

Revenir en haut Aller en bas
La Cour des Miracles
La Cour des Miracles
Arsène de Sylvamir
Arsène de Sylvamir

Messages : 515
J'ai : 14 ans
Je suis : Le fils adoptif de Mélusine et Hiémain, protecteur auto-désigné de ses frères et soeurs.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Mélusine et Hiémain de Sylvamir. A la Cour des Miracles, aussi.
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Maximilien de Séverac
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyMer 17 Avr - 22:25

La répartie de la jeune voleuse le laisse sans voix un moment et il reste là à la dévisager, Arsène, un air choqué sur le visage. Une voleuse, se moquer d’Isil ? Il sait bien que quelques voleurs ne sont pas très pieux, mais tout de même, aucun d’entre eux ne se risqueraient ouvertement à la mépriser ! "Tu..." Bégaye Arsène avant de se reprendre. "Tu ne peux pas te ficher d’Isil, pas ici, pas... pas qui tu es !" Tout à son indignation, il ne se rend même pas compte qu’il laisse transparaître qui il est, également. "Tu es complètement folle." Conclut finalement Arsène d’un ton qui ne laisse guère de place à la discussion. Isil veille sur ses enfants, tout le monde le sait ! Se priver d’une telle protection est suicidaire, ou au mieux complètement stupide aux yeux d’Arsène.

Mais folle ou pas, la petite n’est pas stupide et elle e tarde pas à s’agacer devant l’entrain d’Arsène à se payer sa tête. Devant la menace, l’adolescent reste impassible avant de répondre d’un air inintéressé. "J’ai rien de mieux à faire, moi." Il lui offre un sourire ironique avant d’écarter largement les bras. "Et puis vraiment, qu’est-ce que tu veux savoir ? Je t’ai déjà dit qui je suis : Arsène. Je suis né à Lorgol alors je furète ici et là, je retrouve de vieilles connaissances et j’en fais de nouvelles." Il fait mine de réfléchir quelques instants avant de reprendre. "Quand j’étais petit, je proposais aux étrangers de découvrir la ville. Ca t’intéresse ?" Propose-t-il avec entrain. Peut-être que c’est mieux de garder cette fille à l’oeil, juste pour voir, avant d’aller la dénoncer. Il se doute qu’elle n’est pas très dangereuse mais personne n’a le droit de voler s’il ne fait pas parti de la Cour, c’est une règle. Il ne court pas après la gloire ou une récompense Arsène, mais ça le dérange fortement que quelqu’un ne respecte pas les règles, quand bien même elle ne les connaîtrait pas. "Ecoute, je te promets d’arrêter de me ficher de toi." Tente Arsène, comme une offre de paix. "Sauf si tu as peur de ne pas pouvoir me tenir tête." La défie l’adolescent avec un sourire malicieux. Et de toute façon, plus elle reste avec lui, plus il en saura sur son compte. Ca peut peut-être utile. "Ton père, je le connais peut-être ?" Tente l’adolescent, curieux. On ne sait jamais, après tout.


Paroles: teal
Revenir en haut Aller en bas
Peuple
Peuple
Eloïse Brûmagie
Eloïse Brûmagie

Messages : 145
J'ai : 14 ans
Je suis : Voleuse - Orpheline à la rue

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Moi-même
Mes autres visages:
Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse EmptyDim 21 Avr - 17:25

Eloïse n’était pas très patiente en règle générale. Elle savait attendre, mais elle avait du mal à rester sur place à ne rien faire, et c’était la même chose dans ses rapports avec les gens. Elle préfèrait ne pas perdre de temps et aller à l’essentiel. Aussi répondit-elle peut-être un peu plus sèchement qu’elle n’aurait dû et sans vraiment réfléchir. Elle vit le visage du garçon se décomposer alors qu’il bredouillait son incompréhension face à son évident manque de piété. Pourquoi ne pourrait-elle pas se ficher complètement des dieux, elle avait du mal à comprendre. Elle était libre non ? Arsène semblait véritablement indigné par ses paroles, la traitant de folle ce qui lui fit lever les yeux au ciel.
- C’est bon, pas la peine de t’énerver. Si Isil te protège c’est tant mieux pour toi, mais  ça ne me concerne pas. Excuse-moi, on oublie d’accord ?

Il semblait espiègle je jeune Arsène, ravi de pouvoir l’ennuyer, à moins qu’il ne cherchait à la connaître un peu plus. Soi-disant qu’il n’avait rien de mieux à faire que de suivre une petite rousse dans une ruelle pour se payer sa tête. Eloïse retint un soupir. Elle avait au moins appris qu’il était né à Lorgol. Mais lorsqu’il proposa une visite de la ville, une lueur d’intérêt brilla soudainement dans les yeux de la jeune fille avant qu’elle ne reprenne un visage impassible, haussant les épaules d‘un air désinvolte qui ne pouvait tromper personne. Elle n’allait quand même pas le suivre, si ? Mais visiblement il voulait faire la paix et l’attitude peu engageant de de la jeune fille se fit plus intéressée qu’au début, sa curiosité l’emportant comme toujours sur son caractère opiniâtre. Piquée au vif par la remarque d’Arsène elle lui rendit son sourire malicieux.
- D’accord ! Puisque tu n’as rien de mieux à faire… Comme ça je pourrais m’enfuir plus facilement au cas où…
Elle le provoquait clairement, vu sa réaction face à son vol précédent, mais elle trouvait que c’étaitt de bonne guerre. Et voler n'était pas une nécessité pour elle en ce moment, elle ne devrait pas avoir à le faire avant un certain temps.

La question sur son père la fit cependant hausser un sourcil et elle prit quelques instants pour réfléchir. Devrait-elle lui montrer sa broche pour qu’il ait une piste ? Non, elle y tenait trop, et c’était trop précieux, elle ne voulait pas prendre le risque de la perdre bêtement.
- Peut-être. Je ne sais pas grand-chose de lui à part qu’il était de Lorgol, qu’il doit avoir la quarantaine, qu’on a les mêmes yeux et…
Elle hésita un instant à continuer. Elle finit cependant par terminer, plus il avait d’informations, plus il pouvait avoir une chance de se souvenir.
-… Et qu’il est de la Cour, probablement. Ma mère en était aussi apparemment.
Elle se gratta l’arrière de la nuque, comme pour dissiper une gêne.
- C’est un peu maigre, mais j’ai un objet qui lui appartenait et qu’il a offert à ma mère. Il devrait le reconnaître.
C’était son seul vrai plan pour le retrouver. Maigre, c’était un départ, mais c’était mieux que rien selon elle. Elle avait une piste, quelques détails et un objet qui pouvait la rappeler à lui. Il manquait simplement les occasions.

Et pour cela, connaître la ville lui serait bénéfique, donc elle offrit un sourire entendu à Arsène.
- Alors, tu me la fais ta petite visite ?
Découvrir la ville l’intéressait énormément, et plutôt que de le faire seule en ratant probablement beaucoup de choses, être guidée était plus que bénéfique pour elle. Finalement elle avait plutôt de la chance qu’Arsène lui soit tombé dessus.


Jeunesse impétueuse Tumblr_p0kmuiG4aR1r7iuwlo3_500





Jeunesse impétueuse 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f6156374b564c374430646c5a73673d3d2d3533373638363337352e313531353330333235353336306165333730313932393130313132342e676966

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Jeunesse impétueuse   Jeunesse impétueuse Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jeunesse impétueuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: Territoires Libres :: Lorgol aux Mille Tours-
Sauter vers: