AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PNJ • Modo
avatar

Messages : 604
J'ai : /
PNJ • Modo
Message Sujet: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 10 Aoû - 10:20




Quête 1.5

Chair noire entourée de miel

Castiel • Agnès • Serenus • Jehan • Cassiopée




Quête animée par Elnaie




Les vergers aux mille couleurs • 1er tour


Le manoir supplante les champs. À perte de vue, s’étendent mille et une couleurs de vergers, de plants floraux, de bétail. Au centre du domaine d’Arc-en-Fleur, un saule pleureur rare – une essence diaprée. Ses feuilles bicolores subjuguent l’œil, les rainures de son tronc ensorcellent celui qui pose son regard dessus. Héritage macabre du rituel des Vierges du Printemps, votre regard ne sait plus où se poser, sur cet arc-en-ciel de couleurs qui vous entoure de toute part. Partout, vos yeux sont attirés : vergers divers, pruniers, cerisiers, figuiers… Rosiers et lierres grimpants, chèvrefeuille, chênes, tout est éblouissant.

Les festivités ont déjà commencé la veille pour les habitants – mise en place des stands de dégustation, des jeux, disposition des étapes de la chasse au trésor… Ils se sont surpassés, pour ce centenaire du Festival de l’Oraison. Tout Arven est convié, les portails sont gratuits sur tout le continent, courtoisie des mages du Printemps lagrans et du Duc. Jamais cette célébration de l’Apogée de la Floraison en Arc-en-Fleur et cette vénération de la déesse de la Pluie, Aldis, et de la déesse mineure des arcs-en-ciel, Iridia, n’aura été si spectaculaire. Peut-être vous contera-t-on la légende de ces deux entités, si vous êtes chanceux…

Mais vos yeux se plissent, alors que vous apercevez au loin une étrange noirceur. Est-ce une variété particulière de fleurs, détonnant dans cet océan de couleurs ? Vous êtes interpellés, incertain d’être davantage attiré par ces teintes chatoyantes, ou par ce mystère dont vous n’avez nullement entendu parler, lorsque les invitations au Festival de l’Oraison ont été lancées. Est-ce un secret bien gardé, pour surprendre les curieux ?


Manants et nobles se mêlent en ce jour de fête – peu importe leurs droits de naissance, ils ne sont que des enfants subjugués par la vision qui se présente à eux, spectaculaire même en Lagrance. Fidèle à lui-même, le duc de Sombreciel s’est décidé à parcourir le domaine, avant que tous ne se réveillent, et lui volent le plaisir de la première découverte. C’est après une discussion brève mais charmante avec une jeune femme, qu’il envisage de profiter des rayons du soleil pas encore trop fort, à proximité de la demeure de ces braves gens, indifférent de l’innocence des jeunes femmes qui se trouvent non loin. Après tout, ne serait-ce pas une offense que de ne pas offrir son corps dénudé à ce soleil si chaleureux ? Et pour ce que l’on en sait, il ne serait pas contre le fait d’être rejoint par les deux lagranes.

Cassiopée Avirel et Agnès d’Aurebois n’ont de cesse d’admirer ces poneys si surprenants, dont la crinière rend honneur à Iridia. Grâce aux teintures de Lucille Sombrefiole, chaque poney dans l’enclos voit sa crinière teinte : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Sans doute auraient-elles pu y passer une grande partie de la journée, si un éclat de voix ne l’avait pas interrompu. Deux hommes, si différents physiquement qu’il soit – l’un étant tout en muscle et une puissance impressionnante, l’autre élancé et semblant particulièrement agile – semblaient se faire vilipender par une petite fille très énergique. Le duc et les deux mages s’approchèrent, pour l’entendre accuser Serenus Dardalion et Jehan Remot, qui viennent de se retrouver là par hasard eux aussi attirés par ces poneys curieux, d’avoir asséché le puits qui recueillait les larmes d’Aldis pour abreuver leurs animaux, et nourrir les délicats lys qui faisaient leur fierté.

Délicat moment que celui-ci, alors que tout semble à prouver que les deux hommes n’ont rien à voir avec cela. Convient-il de chercher à comprendre, ou de se tourner vers cet homme lagran, un peu plus loin sur le chemin, qui leur a promis de leur faire déguster moult fruits en jus ? Peut-être se rendre auprès de ces apiculteurs, dont la jeune tenancière du domaine a vanté les mérites au duc cielsombrois ? À moins que le confort d’une auberge pour prendre un solide déjeuner en ces heures matinales avant de parcourir le domaine ne vous attire davantage.


Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce premier tour a lieu au petit matin du 14 août.
IRL : Ce premier tour va durer jusqu'au mercredi 17/08, 15h.

• Cette quête suivre la modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce premier tour, vous êtes donc à proximité de la jeune femme furibonde. Vous pouvez voir plusieurs champs, arbres, stands alentours. Vous devez décider si votre personnage :

  1. souhaite enquêter
  2. veut découvrir Arc-en-Fleur

Votre prochaine destination commune sera :

  1. Le puits désséché
  2. Les ruches non loin, et ce miel alléchant
  3. Ce petit stand de dégustation de boissons à base de fruits
  4. Ce petit déjeuner qui comblera votre ventre grommelant


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 200 à 300 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Vous devez, dans chacun de vos paragraphes, utiliser un mot issu du champ lexical floral ou fruitier. Une fois que tous ceux de votre groupe auront posté, la Fatalité repassera vous indiquer une consigne supplémentaire. :red: Vous pouvez déroger à cette condition, mais la Fatalité est faible et sera ravie que vous suiviez ses demandes :haww: Peut-être en serez vous récompensés.

• Vous êtes autorisés à me taper sur les doigts, si je fais la confusion de dire qu’il s’agit du 13 août, n’arrêtant pas de faire la confusion (mais pas trop fort, je risquerai de ne plus pouvoir continuer la quête, si j’ai trop mal :red: ) !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 957
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: /
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 10 Aoû - 19:20

Le Festival de l’Oraison. Agnès s’y rendit, ne souhaitant pas manquer le centenaire de cet évènement. Elle comptait bien profiter des festivités et des essences cultivées sur le domaine d’Arc-en-Fleur. La nuit fut reposante et la jeune femme se tenait prête de bon matin à parcourir les lieux. Depuis l’entrée du manoir, Agnès avait vue sur une partie des beautés florales et sur le saule pleureur à la bien triste réputation. Et au milieu de cette déferlante de couleurs, la noble fronça les sourcils en apercevant une zone plus sombre, comme si une espèce florale différente prenait pied dans ce parterre coloré.

Pourtant ce ne fut pas vers cette étrangeté qu’Agnès se dirigea mais vers les poneys aux crinières colorées rivalisant avec les corolles, considérant qu’elle aura amplement le temps de voir les choses intrigantes durant ces jours de fête. Elle fut rejointe par Cassiopée Avirel.

- Bonjour Cassiopée. Ce centenaire est bien parti pour marquer les esprits, non ? Et quelle idée de teindre ces poneys !

Agnès tendit la main pour caresser l’un des équidés s’étant approché par curiosité et certainement pour quémander quelques gâteries. Pourtant, la quiétude de l’instant fut brisée par des éclats de voix. Elle proposa à Cassiopée d’aller s’enquérir de la cause de ce raffut. Tandis qu’elles approchaient, une moue pensive fleurit sur le visage d’Agnès car ces silhouettes ne lui étaient pas inconnues.

- Sieur Dardalion ? Quel est le sujet de cette altercation ?

Puis elle salua le Duc de Sombreciel avant de porter son attention sur le deuxième homme accusé. Son visage lui semblait familier et elle fouilla sa mémoire pour retrouver son nom, mais pas le moindre petit bourgeon d'idée ne lui vint.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 231
J'ai : 27 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 11 Aoû - 16:56

Cassiopée, vêtue d'une robe légère aux couleurs du printemps louchait allègrement sur un pétale velouté. Pourquoi sur ce pétale en particulière ? Tout simplement parce qu'elle était persuadée qu'en regardant bien, elle arriverait a déterminer a quelle forme lui faisait penser les veinures du dit pétale. Certes, ce n'était pas très important comme détail, mais Cassiopée aimait parfois s'arrêter sur des détails idiots. Elle se redressa, regrettant soudainement que son dos n'ai pas la souplesse d'une tige de jonc et grimaça légèrement. Ah...Elle était venue pour assister à la fête pas rester en extase devant un simple pétale de rose bon sang ! Ces poneys aux crinières arc-en-ciel étaient tout de même plus intéressant et éviterait sans doute de lui attirer des coups d'oeil étranges non ?

La jeune mage trottina donc jusqu'aux poneys, s'extasiant intérieurement de leur robe qui n'était pas sans rappeler les couleurs des fleurs les entourant. Ce faisant, elle retrouva Agnès d'Aurebois, une autre mage avec qui elle avait eu le plaisir d'étudier, aussi un sourire sincère et chaleureux se dessina sur son visage lorsque celle ci lui adressa la parole :

« Bonjour Agnès ! Oui, cela m'en a tout l'air ! A vrai dire, j'adore ce genre de festivité, je ne sais seulement plus sur quoi poser mon regard ! As-tu vu les magnifiques violettes vendues un peu plus loin ? Je songe a en faire livrer une cargaison pour Amar ! Je ne suis pas sûre que Tristan goûte leur parfum mais moi, je ne me priverais pas d'y mettre un bout de nez ! Quant a ses poneys..Je ne sais qui a eu cette idée mais je dois dire qu'ils sont de toute beauté. »

Mais l'attention des deux demoiselles encore en bouton fut attirée par un léger brouhaha. Curieuse, Cassiopée suivit donc Agnès, ne connaissant aucuns des hommes qui leur fit face, elle se contenta de les saluer d'un léger mouvement de tête. Enfin pas les connaître est un grand mot, elle les avait déjà vu..sans jamais leur adresser la parole ceci dit.


Spoiler:
 

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 891
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Dim 14 Aoû - 14:09

Serenus ne pouvait donc pas observer les poneys en toute tranquilité. Il était venu à Lagrance en compagnie d'une riche famille qui voulait assister au Festival. Après avoir reçu sa paye, il avait décidé de rester un peu pour admirer ces poneys à la crinière si impressionnante. Il était donc appuyé sur la barrière, le regard figé sur ces magnifiques animaux, quand une petite fille tapota sur son épaule. Serenus se retourna et, avant qu'il ne puisse en placer une, la gamine se mit à lui hurler dessus, l'accusant d'avoir vidé le puits qui, selon elle, accueillait les larmes d'Alduis et qui permettait de nourrir animaux et plantes. Serenus remarqua qu'il n'était pas le seul à subir la colère de la petite fille. Un autre homme se tenait à ses côtés. Serenus le dévisagea et se demanda d'où il venait. Puis une voix soudain familière le fit sursauter. Il se retourna et croisa le regard d'Agnès d'Aurebois. Serenus s'inclina avec respect et dit :

« - Bonjour mademoiselle Agnès. Je suis désolé si nous vous avons importuné. Cette jeune fille pense que nous avons asséché le puits. »

Le guerrier soupira et regarda les poneys qui profitaient de la chaleur du soleil. Sans eau, ils n'allaient pas tenir longtemps. Le guerrier posa sa main sur la barrière de bois et se tourna vers les personnes présentes. Il dit alors :

« - Je vais aller voir ce fameux puits. Ces pauvres bêtes ne méritent pas qu'on s'en prenne à leur eau."

_________________







Hey:
 
Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1817
J'ai : 25 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 16 Aoû - 1:16

Prendre un peu de soleil te ferait du bien, Castiel. Tu te souviens des mots de ton père, alors que tu t’installes non loin d’une demeure, détachant le col de ta chemise. Conseil inquiet que tu suivras donc. Le soleil n’est pas encore bien haut dans le ciel, plus haut que lors de ta promenade matinale et sereine sur les terres d’Arc-en-Fleur, et tu ne risques donc pas de brûler ta peau pâle. Du coin de l’œil, tu avises des jeunes femmes toutes occupées à admirer des poneys aux crinières colorées, mais tu ne te retiens pas de déboutonner ta chemise.

Des cris, plutôt forts pour la petitesse de la bouche dont ils émanent, te déragent cela dit dans ton effeuillage, et ta curiosité te pousse à t’approcher de l’origine des bruits. Regroupés, deux hommes et deux femmes, ainsi qu’une petite fille aux accusations véhémentes. Tu salues la jeune Agnès d’Aurebois, l’œil pétillant en se remémorant les curieuses rumeurs qui ont fleurit à son sujet en Arven, suite au couronnement de l’impératrice. Et ce Dardalion, est-il celui desdites rumeurs ? Tu inclines du chef devant chacun avant de t’adresser à la Lagrane furieuse : « Allons, demoiselle. Ces hommes, même à deux, ne pourraient boire toutes les larmes d’Aldis. » Si les protestations se font plus respectueuses, devant l’homme couronné, elles ne se taisent pas. Allons bon ! « Judicieux choix, approuves-tu aux mots du guerrier. Il ne faudrait pas que le Festival de l’Oraison soit gâché par des malappris. » Une intrigue, c’est excitant, et cela te change du sage ennui que tu prêches depuis le début de juillet ! Puis, un puits vide. Il n’y a rien à craindre.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ • Modo
avatar

Messages : 604
J'ai : /
PNJ • Modo
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 18 Aoû - 0:44


Quête 1.5

Chair noire entourée de miel

Castiel • Agnès • Serenus • Jehan • Cassiopée




Quête animée par Elnaie




Les vergers aux mille couleurs • 2ème tour




Jehan reste silencieux devant les reproches qui pleuvent, comme abasourdi de tant de sottise. La situation aurait pu dégénérer, devant tant de désinvolture, si le duc de Sombreciel n’avait pas interrompu la jeune femme dans sa diatribe. Si ses éclats s’étaient apaisés en reconnaissant la cadette de la famille d’Aurebois, elles finirent par prendre totalement fin face à Castiel de Sombreflamme. Elle ne voudrait pas déshonorer Arc-en-Fleur, et le champ de lys qui est le leur. Confuse, rougissant, elle baisse la tête, marmonnant malgré tout que quelque chose n’est pas normal.

« Veuillez m’excuser, Altesse. Mais comment expliquez-vous que j’ai pu remplir les baquets des poneys hier soir, et que, lorsque je me suis dirigée pour le faire ce matin, je n’avais plus rien ? J’ai utilisé ma magie de l’Hiver, mais je suis pas spécialisée, moi, je peux pas y faire grand chose ! C’est sur, Aldis est mécontente de nous et nous punit… »

Elle se dirige vers les plantations de lys, pour les observer. Les plantes devraient se tenir droite, contempler le soleil avec insolence, dans leur blancheur toute outreventoise. Elles font pâle figure, pourtant, comme ratatinées et desséchées.

« Là où nous avions de l’eau en abondance auparavant, elle semble disparaître un peu plus chaque jour… C’est à n’y rien comprendre. Je n’ai sûrement pas assez prié Aldis. Je vais à l’autel que nous lui avons construit, si vous souhaitez me trouver. »

Votre hôte, bousculant au passage presque involontairement le coupable muet désigné de ce manque d’eau, s’éloigne quelque peu, vers ce qui semble être une construction de pierres quelque peu archaïque, vous laissant à proximité des plants qui manquent d’allure. Vous ressentez une légère sensation de soif, alors que vous vous penchez sur les lys.



Consignes


IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce second tour a lieu au matin du 14 août.
IRL : Ce second tour va durer jusqu'au mercredi 24/08, 15h.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce second tour, vous êtes donc dans le champ de lys, qui semble perd de sa vigueur à chaque seconde qui passe. Certaines plantes vous semblent encore splendides, mais pour combien de temps ? Vous devez décider si votre personnage veut :

  1. veut en savoir plus sur la magie qui entoure les plantations d’Arc-en-Fleur
  2. veut en savoir plus sur Aldis
  3. essaye de comprendre ce qui arrive aux puits et aux plantes

Votre prochaine destination commune sera :

  1. l’autel d’Aldis
  2. l’intérieur du puits pour voir s’il est entièrement vide
  3. le ras du sol, pour déraciner les fleurs
  4. un verger proche, pour voir s’il est épargné par cette mystérieuse disparition d’eau


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 300 à 350 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Chacun de vos messages devra adopter un compte de mots pair ou impair. Si vous avez fait un compte de mots impair au tour précédent, poursuivez à chaque message que vous posterez à ce tour. La Fatalité se réserve le droit de faire avancer votre groupe, si elle voit que vous êtes réactifs ou avancez vers des choses intéressantes… :haww: Peut-être en serez vous récompensés.

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la. :red:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1817
J'ai : 25 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Dim 21 Aoû - 19:03

Les excuses de la jeune mage sont les bienvenues, mais ce qu’elle raconte a de quoi soucier. Ton visage paisible se fait quelque peu inquiet, alors qu’elle décrit les inquiétants mystères entourant cette fameuse eau disparue et les conséquences de cette disparition. Pour une rare fois, tu n’as rien à dire et tes bavardages ne peuvent certainement apporter aucune réponse. Cielsombrois que tu es, tu es attristé de voir ces pauvres lys tristes, la corolle basse et les pétales fanés. Tu effleures prudemment les fleurs délicates, priant intérieurement Cerah de redonner à ces fières fleurs leur beauté. Une étrange sensation de soif te prend, mais tu préfères l’ignorer. « Peut-être ce phénomène est-il unique à cette plantation de lys ? » Ce serait bien commode, en fait, que ce ne s’étende pas sur tout Arc-en-Fleur. Denys les aurait-il invité, si le domaine n’avait pas été florissant ? Certainement pas. Ce doit être quelque chose d’endémique.

Tu te relèves et te retournes vers les deux jeunes femmes. « Demoiselle d’Aurebois, vous connaissez probablement les lieux plus en détail. Y aurait-il un endroit proche où nous pourrons vérifier si tout ceci est unique, ou étendu ? » Gracieuse demande, gracieuse délégation des tâches, alors que tu confies le rôle de guide à la jeune femme, ayant pleinement confiance en elle. Tu reviens ensuite aux autres inconnus, dont tu ignores l’identité. « J’ai seulement eu vent de quelques rumeurs, à propos d’Arc-en-Fleur. L’un ou l'une de vous aurait-il plus de connaissances à ce sujet ? » Le fameux sacrifice des vierges du printemps est probablement une simple rumeur, après tout. Les ducs de Lagrance auraient-ils osé, pendant un millénaire, contrevenir au bannissement des mages du Sang ? Impossible, improbable, même. La magie de l’Hiver est sûrement bien plus importante que ces vieilles traditions dont la véracité est hautement douteuse, encore plus après des centaines d’années. Rumeurs déformées, rien de plus.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 231
J'ai : 27 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Lun 22 Aoû - 10:49

Un homme capable d'assécher un puits ? De tout boire ? Les lèvres de Cassiopée frémissent sous l'effort déployé pour s'éviter de rire ouvertement. Les croyances populaires étaient une vraie gageure et tellement prompte a être prises au mot.  Cela dit, l'arrivée d'un Duc inconnu au bataillon ramena l'ordre. C'est fou ce qu'une couronne pouvait faire la différence ! En tout cas, c'était une connaissance d'Agnès mais cela n'étonnait pas outre mesure la jeune Outreparleuse. Après tout, son amie était née noble n'est ce pas ? Sans doute était ce dans leur éducation de côtoyer ses semblables. Ah...En vérité, Cassiopée n'ayant pas eu la même éducation ne pouvait que spéculer sur la chose, la bulle nobliaude lui semblait terriblement loin et étrangère.

« Et si ce n'était pas le cas ? Le puits abreuve une grande partie du domaine non ? A vrai dire, je n'en suis pas sûre, Agnès ? As-tu une idée ? »


Que le puits soit totalement asséché était quelque chose d'extraordinaire ! Les Dieux étaient si en colère que cela ? Cassiopée n'osait imaginer que cette histoire de rituel des Vierges du Printemps soit vraie, du moins elle l'espérait, parce que ceci serait parfaitement cruel et barbare.

« Vous voulez parler de cette histoire de sacrifice Votre Altesse ? En vérité, je n'y crois guère, bien qu'originaire la Volte, je vis et travaille ici depuis quelque temps maintenant et il ne me semble pas que cette histoire ai dépassé le stade de rumeur ou racontar. Il serait tout de même cruel de procéder ainsi non ? Enfin je l'espère sinon je ferais une sacrifiée des plus parfaite. »


De l'index, elle toucha un pétale de lys. Effectivement la fleur semblait souffrir mais la jeune mage n'osait croire qu'un sang magique versé était la solution :

« Il n'y a guère de raison pour qu'un puits s'assèche lorsque Aldis aime a répandre ses larmes sur le sol par ici. »

continua-t-elle en marmonnant avant de se pencher sur la gueule grande ouverte du puits. Evidemment espérer en voir le fond était un rêve qu'elle n'osait caresser :

« Faut il y descendre ? »

Spoiler:
 

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 957
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: /
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Lun 22 Aoû - 21:37

Agnès écouta la jeune lagrane expliquer ses déboires. Ainsi l’eau disparaissait au point que les plantations dépérissaient. Un pli soucieux barra son front tandis qu’elle réfléchissait sur les causes de ces désagréments. Les fleurs avaient perdu de leur éclat et de leur vigueur, c’était indéniable. Pourtant la région n’avait jamais subi  de sécheresse. Elle porta son attention sur Castiel lorsqu’il prit la parole.

- Arc-en-Fleur bénéficie d’un environnement magique particulier et l’eau n’a jamais fait défaut. Il est étrange qu’un puits s’assèche en une nuit, déclara-t-elle en réponse à la remarque de Cassiopée.  Elle hocha la tête à l’intention du Duc. Oui il est possible de voir d’autres parcelles. L’une d’elles se trouve juste derrière ce bosquet.  

Puis Castiel aborda le sujet des rumeurs entourant les lieux et Lagrance de manière générale. Agnès sourit lorsque l’outreparleuse ponctua ses dires en prétendant être une bonne candidate au sacrifice.

- User du sang des vierges irait à l’encontre des décisions concernant la magie du Sang et je doute que cela soit vrai, il y aurait eu des témoins depuis le temps. Allons d’abord vérifier si le phénomène est localisé ou non. Si cela ne touche que cette zone alors nous pourrons examiner plus avant ce puits et peut-être y descendre, mais si cela s’étend à l’ensemble du domaine…

Elle laissa sa phrase en suspens car elle ne savait ce que cela impliquerait, si ce n’était le retrait de la protection d’Aldis.

- Si les Dieux sont courroucés et à l’origine de ce phénomène alors des prières seront de mises, sinon il nous faudra découvrir la cause de ce mal.

Agnès était pour procéder par étape, définir l’étendue de l’impact, puis inspecter le puits s’il était le seul touché ou prier les Dieux pour  retrouver leur faveur. A moins qu’une main humaine ne se cache derrière tout cela, ce qui ne l’étonnerait pas. Incriminer les divinités était fort pratique pour dissimuler un crime.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 891
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 23 Aoû - 11:51

Serenus fronça les sourcils et se contenta de hocher la tête devant les excuses de la jeune lagrane. Elle se dirigea vers l'autel. Au passage, elle bouscula Serenus qui, s'il n'y avait pas Agnès à côté, l'aurait prit par le col pour lui faire manger ses fleurs. Non mais qu'est ce qui lui autorise à se comporter comme ça devant un Guerrier de la Guilde ? Elle devrait réviser ses bonnes manières. Serenus soupira et se plaça à côté de Castiel de Sombreflamme qui venait d'arriver. Il parla d'une rumeur sur des soit disant sacrifices. Cassiopée Avirel, quand à elle, déclara que cette histoire de sacrifice n'avait jamais dépassé le stade de racontars. Serenus,  pour sa part, s'en foutait. Il voulait en finir vite avec cette histoire de puits pour pouvoir rentrer chez lui. Quoique, s'il rentrait chez lui maintenant, il subirait les critiques et les remarques de sa mère qui avait décidé de se placer du côté d'Elena. Alors autant rester un peu. Il alla vers le puit et se pencha. Le vertige le prit aussitôt et il recula, pâle comme jamais. Il fallait bien que quelqu'un descende dans ce puit. Il regarda les femmes puis Castiel et soupira. Il fallait bien que quelqu'un s'y colle. Le guerrier retira les pièces les plus lourdes de son armure et s'assit sur le bord du puits. Il attrapa une corde qui pendait là et l'attacha autour de sa taille. Le puits n'était pas très profond. Puis il sauta dans le gouffre. Serenus s'aida de ses bras et toucha vite le fond. Il leva la tête quand son vertige décida de le laisser tranquille puis hurla :

« - Il reste très peu d'eau ! A peine pour une carafe ! »

Spoiler:
 

_________________







Hey:
 
Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ • Modo
avatar

Messages : 604
J'ai : /
PNJ • Modo
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 25 Aoû - 1:28


Quête 1.5

Chair noire entourée de miel

Castiel • Agnès • Serenus • Jehan • Cassiopée




Quête animée par Elnaie




Les vergers aux mille couleurs • 3ème tour



Amarande semble affligée, devant l’autel, bien qu’elle ne soit visible que de dos. Les hôtes du duc de Lagrance ne peuvent espérer obtenir plus d’information de sa part, mais tout cela vous laisse perplexe, certainement. Vous peinez à savoir comment agir, alors que tout cela semble parfaitement anormal. Comme bien des gens, vous avez entendu parler de ces rumeurs, concernant ce rituel macabre de sacrifice de vierges. Vous peinez à y croire, et pourtant, cela vous glace les sangs.

Vous n’avez guère le temps de deviser davantage, toutefois, que le guerrier qui a encouru les foudres de la jeune femme désespérée se jette dans le puits, heurtant lourdement le sol, brisant la corde et se foulant la cheville. Sans doute avait-il mal estimé la distance de la terre ferme au fond de celui-ci, faute à l’obscurité qui régnait. Vous allez devoir le hisser, sans quoi il pourrait peiner à remonter. À moins que vous ne trouviez une échelle… à condition que sa cheville lui permette de remonter, sans perdre trop de temps.  Le son de sa voix vous parvient étouffé, et vous n’entendez guère que quelques mots, qui vous empêchent d’en comprendre le sens. Lui, pourtant, ressent cette… sécheresse, forte, ne voit plus d’eau du tout au fond de ce puits. La sensation de soif se fait plus prégnante, et il a bien rapidement du mal à retrouver son souffle. Fort heureusement pour vous, Amarande, ayant vu la scène et pas cruelle, quoi qu’encore fâché, avant envoyé un de ses frères emprunter une échelle à un voisin.

Elle se rapproche, et vous invite à vous rendre à la rencontre de son frère – s’il a besoin d’aide pour transporter l’objet, ou pour constater par vous-même ce qu’il en est pour le verger voisin. Surement pourrez-vous en apprendre plus, là-bas. À moins que vous ne décidiez de patienter auprès de l’Autel, pendant que Serenus est sorti de là. Peut-être apprendrez-vous des choses intéressantes, grâce à Amarande…



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce deuxième tour a lieu en milieu de matinée du 14 août.
IRL : Ce troisième tour va durer jusqu'au mercredi 31/08, 18h.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce troisième tour, vous êtes à proximité du puits. Devant vous, le chemin qui mène au verger voisin. À votre droite, l’autel dédié à Aldis. Non loin, le puits dans lequel Serenus s’est jeté. Il est bloqué, jusqu’à ce que l’échelle lui soit portée (soit un post de votre part chacun). Serenus, tu peux bien sûr poster, pour décrire l’état dans lequel ton personnage se trouve – sachant que la sensation de soif va augmenter. Castiel, Agnès, Cassiopée, Jehan, vous devez décider si votre personnage :

  1. souhaite se rendre à l’autel
  2. souhaite poursuivre vers le verger
  3. souhaite attendre la délivrance de Serenus


Quelque soit votre décision, vous devrez de nouveau choisir une destination commune au prochain passage de la Fatalité (qui, exceptionnellement pour vous, aura lieu une seconde fois après que vous ayez tous posté, et selon ses disponibilités, reviendra avancer votre quête).

• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 350 à 400 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Chacun de vos messages devra compter deux phrases en alexandrin – qui devront rimer entre elles.

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la. :red: (Si cela a trait aux propositions de lieux disponibles, demandez par MP si cela est réalisable, par souci de ne pas influencer les évènements suivants prévus. :sisi: )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 957
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: /
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Sam 27 Aoû - 10:31

Avant qu'ils ne puissent se rendre dans l'autre verger, Serenus décida de descendre dans le puits pour constater les dégâts. Malheureusement, cette initiative le précipita au fond, la corde se cassant. Agnès, inquiète, se pencha sur la margelle pour prendre des nouvelles tandis que la jeune Amarande envoyait son frère  chercher une échelle.

- Sieur Dardalion  quelle  idée de descendre ainsi!
Prudence était de mise, comment vous portez-vous?
L'échelle est amenée pour vous sortir d'ici.
Patience mon sieur, vous serez bientôt parmi nous.


Les paroles du guerrier lui parvenaient étouffées. Elle espérait qu'il n'avait rien de casser, ce qui pourrait l'empêcher de remonter. Puis elle se tourna vers ses acolytes. Elle souhaitait éclaircir la situation et pour cela, il fallait constater l'étendue des dégâts.  Si ce n'était pas localisé, elle pourrait faire appel à l'outrevision pour observer le reste du domaine.

- Profitons de l'attente pour aller au verger
Constater l'étendue de la situation,
À moins que vous ne préférez patienter
Mais un péril semble flotter sur l'Oraison.


Agnès était au fait de la magie et des traditions qui imprégnaient les terres d'Arc en Fleur. Mais elle n'avait pas l'intention de les ébruiter, certaines choses seraient difficiles à expliquer. Pour l'instant, elle comptait laisser Serenus sous la surveillance d'Amarante et de leur cinquième comparse. La jeune noble craignait que le domaine soit victime d'une attaque malveillante, et si ses soupçons se confirmaient, les plantations ne seraient pas les seules à en pâtir. Les mages liés aux plantes diaprées étaient aussi menacés.

- Cassie, n'hésite pas à prévenir notre Duc,
Si le mal est étendu à plusieurs parcelles.
J'espère que ces heures de fêtes ne sont pas de celles
Qui sont chamboulées et voient perverti leur suc.


Agnès avait l'impression ces derniers temps que tout évènement était propice aux perturbations, drames et autres malheurs. Elle repensa à sa soeur Adélaïde, victime d'un groupuscule anti-mages de Sang. Etaient-ils de nouveau confronter à un tel phénomène? Cela lui semblait de plus en plus probable, à moins que les Dieux ne les aient abandonnés.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 891
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Dim 28 Aoû - 21:45

Il n'avait pas vu que c' était aussi profond. Pour lui, le puits n'était qu'un petit trou dans le sol. Grossière erreur Guerrier ! A vouloir jouer les héros, il se retrouve avec la cheville foulée. Et il s'était aussi bloqué le dos !
Serenus leva la tête, assis à même le sol, la main sur sa cheville endolorie et entendit la voix d'Agnès qui semblait inquiète. Il regarda autour de lui. Plus une seule trace d'eau. Serenus avait maintenant la gorge sèche. Il passa une main dessus, surpris et hurla, malgré la sensation de soif qui augmentait :

« - Il n'y a plus d'eau ! Est ce que quelqu'un peut m'aider ? J'ai la cheville foulée ! »

Rien que le fait de prononcer ces mots l'avait laissé haletant. Il passa ses mains sur le sol, à la recherche d'humidité. C'est comme si ce puits n'avait jamais été rempli d'eau. Voila qui est bien étrange. Le guerrier toucha également les murs. Même chose. Serenus se dit que cette soudaine disparition n'avait rien de naturelle. Il toussa et se racla la gorge. Sa cheville l'élançait et sa position était très inconfortable. Serenus, pour oublier la douleur, leva la tête. Il ne vit personne. Mais où sont ils tous passés ? Le guerrier voulut appeler mais le seul son qui sortit fut un gargouillement. Il avait soif. Terriblement soif. Décidément, entre ça, le puits sec, la cheville foulée, et sa position très incommodante, il ne pouvait pas tomber plus bas !

Spoiler:
 

_________________







Hey:
 
Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1817
J'ai : 25 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 30 Aoû - 6:15

Les réponses des deux jeunes femmes répondent à tes interrogations, mais elles ne fournissent définitivement aucune solution à cette sécheresse spontanée. « Avons-nous à faire à un nouveau Gustave de la Rive ? », réponds-tu à l’évocation des dieux et de leur hypothétique colère. Récemment, ceux-ci n’ont pas à cœur d’être incriminés des actes des hommes, et tu as été de ceux qui ont vivement dénoncé l’utilisation de leur nom. Devras-tu le faire à nouveau ?

Le guerrier, cela dit, s’enhardit, et décide de descendre dans le puits. « Si j’étais vous, je ne… » … m’y risquerais pas. Tu te tais, l’observant retirer son armure coûte que coûte et ensuite descendre dans le puits, sous ta désapprobation silencieuse. Même asséché, un puits, c’est du plan grand danger. De l’eau pourrait encore s’y trouver. Puis, c’est tellement… petit.
Le bruit lourd de chute qui suit ses mots déformés par l’écho du puits prouve ton point.
Tu retiens à peine un sourire satisfait, alors que tu jettes un vague œil dans le puits.

« Je vous suis avec avec joie, demoiselle Agnès
Pour ces vergers fleuris, peut-être l’heur' presse.
»

Puis, tu n’as aucune compassion pour cet inconnu imprudent, alors autant profiter de l’attente ! Tu te diriges donc vers les vergers, accompagnés d’au moins une demoiselle, sans un regard en arrière. Sur votre chemin, vous croisez le frère de la jeune Lagrane en colère, auquel tu indiques le chemin vers le puits dans lequel est encore coincé le Dardalion. « Peut-être des pressions de la part des mages ? Identiques à celles qui ont mis à mal tant d’hommes et de femmes, lors du couronnement de Sa Grâce Chimène ? » Identiques à celles qui ont semé ces curieuses statues sur tout le continent ? Tu en as eu vent, de ces horreurs, et tu es bien heureux de ne pas y avoir été confronté toi-même. Les seuls récits te font frissonner et même cette pensée fait s’hérisser ta nuque, alors que tu cherches à remarquer des signes de dépérissement au cœur du verger.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ • Modo
avatar

Messages : 604
J'ai : /
PNJ • Modo
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 31 Aoû - 23:34


Quête 1.5

Chair noire entourée de miel

Castiel • Agnès • Serenus • Cassiopée




Quête animée par Elnaie et Solomon Suaire




Les vergers aux mille couleurs • 4ème tour




Avec l’aide de l’échelle proposée par le frère d’Amarande, Serenus parvint à se hisser hors du puits. Tandis qu’il est remis sur pieds – et sur la terre ferme ! – par quelque mage guérisseur, envoyé cherché par la jeune femme, ses coéquipiers n’ont pas laissé l’enquête en suspens et se sont dirigés vers le champ voisin. Ce sont des tulipes, des milliers de tulipes qui les accueillent alors, aux teintes toutes plus variées les unes que les autres, tapissant le sol comme un immense drap de couleur. Seuls quelques chemins pavés lézardent entre les fleurs, où quelques promeneurs flânent sous le soleil qui approche de son zénith.

Serenus rejoint bientôt Castiel, Agnès et Cassiopée au seuil du champ de tulipes. Près d’eux, le malheureux Jehan, jusqu’alors demeuré discret, éternue bruyamment. Une fois, deux fois, jusqu’à ce qu’une toux incontrôlable ne le saisisse. Une allergie au pollen à Arc-en-Fleur est si vite arrivée – et si spontanée – qu’il est contraint de quitter ce lieu enchanteur pour une cure d’urgence dans l’une des nombreuses auberges du domaine.

Mais vous n’avez pas le temps de vous attarder sur le prompt départ de Jehan. Déjà, les obscures prémonitions d’Amarande semble trouver leur résonnance, et de-ci, de-là, un pétale choit, une tige s’enfle et retombe mollement, les feuilles d’un vert éclatant se ternisse. Le phénomène est encore très subtil, et seuls vos yeux avertis semblent saisir l’ampleur de la propagation, tandis que les promeneurs alentour continuent leurs rondes paisibles. Amarande n’a pas tardé à vous rejoindre, la mine grave, et elle ne pipe aucun mot.

Un promeneur bientôt vous accoste et, découvrant vos visages déconfits, vous propose d’un air enjoué de vous joindre à sa promenade. Plus loin, à ce qui semble le cœur du champ de tulipes, une table de pique-nique accueille trois joueurs de carte, qui malaxent les cartes en silence, épiant les alentours d’un air suspect. Et le pauvre Serenus n’est pas au bout de ses peines en découvrant le lit du ruisseau suintant entre les tulipes, où il aurait tant voulu se désaltérer. Si la sensation de sécheresse et de soif le quitte, elle persiste encore, bien peu agréable. Peut-être le magasinier de cette petite échoppe au loin saura vous offrir l’hospitalité et un peu d’eau à boire ?



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce quatrième tour a lieu en milieu de matinée du 14 août.
IRL : Ce quatrième tour va durer jusqu'au mercredi 7/09, 18h.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Jehan a quitté la quête, vous n'êtes désormais plus que quatre :piou:

• Pour ce quatrième tour, vous vous trouvez dans le champ de tulipes. À une centaine de mètres devant vous, le cœur du champ accueille une table de pique-nique et des joueurs de cartes intrigants. Un promeneur, somme toute heureux, vous accoste. Sur votre droite, l'échoppe d'un fleuriste vous fait de l'œil pour peut-être y trouver de l'eau, celle-là même qui a déserté le ruisseau parcourant le champ. Vous devez décider si votre personnage :

  1. souhaite interroger Amarande
  2. souhaite parcourir le champ en quête des coupables
  3. souhaite observer les tulipes en quête d’indices
  4. souhaite interroger le promeneur


Votre destination commune sera :

  1. la table de pique-nique, où des badauds jouent aux cartes
  2. la petite échoppe au nord du champ, qui semble celle d’un fleuriste
  3. le lit du ruisseau asséché non loin


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 350 à 400 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• • Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 400 à 450 mots, ni plus, ni moins. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Chacun de vos messages devra compter deux à trois phrases sur le fruit/dessert préféré de votre personnage. Mettez-nous l’eau à la bouche. :P

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la. :red: (Si cela a trait aux propositions de lieux disponibles, demandez par MP si cela est réalisable, par souci de ne pas influencer les évènements suivants prévus. :sisi: )


_________________
♦ Je suis le PNJ utilisé par les modératrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 231
J'ai : 27 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Ven 2 Sep - 18:58

Serenus se remis vite sur pieds, c'était le cas de le dire d'ailleurs. Les mages guérisseurs étaient tout de même une bénédiction n'est ce pas ? Du moins c'était ce que pensait Cassiopée en voyant Serenus revenir presque tout neuf. Il était rare que Cassie reste aussi silencieuse et durant tant de temps mais a vrai dire, elle n'avait aucune idée de ce qui touchait Arc-En-Fleur. Et c'était perturbant en vérité. Retenant un soupir, elle suivit donc ses comparses jusqu'aux pieds d'un immense jardin de tulipes. Pour un œil néophyte, les couleurs étaient semblables aux délicieuses cupcake qu'elle faisait lorsque l'envie lui prenait. Elle les aimait chatoyants de couleurs et de formes diverses mais par dessus tout, elle adorait voir un air de plaisir se peindre sur ceux a qui elle offrait ces délicieuses pâtisseries. Pour sa part, elle préférait la brioche toute simple de son père. Mais il n'était pas temps de songer a cela alors qu'a leur yeux avertis, la couleur semblait passée sans raison. Enfin si il y en avait une évidemment. La sécheresse, ni plus, ni moins. Ses yeux passèrent une fois, puis deux, sur le groupe de personnes jouant au milieu du champ. Ses paupières se plissèrent et elle murmura doucement à l'intention d'Agnès :

« Vois tu ce groupe d'homme là bas ? Ne te semblent ils pas suspect ? Vois leur façon de scruter les alentours, comme si ils attendaient quelque chose... »

Puis, elle se pencha légèrement vers le Duc de Sombreciel :

« Votre Altesse, confirmez donc mon intuition...Que pensez vous de ces joueurs perdus au milieu de ce champ ? Ne vous paraissent-ils pas étrange ? »

L'air sombre, elle continua d'observer les messieurs, se demandant si il serait judicieux de se rendre auprès d'eux...Peut être en profitant de l'intervention de promeneurs insouciants désireux de les voir se joindre a eux. Ils portaient un panier de pique nique et un léger souffle de vent permis a la jeune mage de distinguer l'éclat carmin d'une belle pomme bien rouge...Cela la fit quelque peu saliver autant l'avouer.

Spoiler:
 

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 891
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Ven 2 Sep - 19:07

Après quelques instants qui, pour Serenus, avaient été très long, une échelle vint à son secours. Le guerrier put grimper malgré sa cheville qui ne cessait de lui rappeler qu'elle était foulée. Lorsqu'il arriva en haut, sa jambe blessée tremblait et il était trempé de sueur. Un mage guérisseur s'approcha et soigna sa cheville. Serenus le remercia et lui promit de lui payer un verre d'hydromel puis partit rejoindre les autres. Il arriva à la hauteur de ses compagnons, les regarda et dit :

« - C'est gentil de m'avoir attendu, il fallait pas. »

Il regarda le puits qui, au loin, semblait les implorer puis reprit, comme pour s'excuser de son saut catastrophique et tout en lançant un regard à Castiel :

« - Il fallait bien que quelqu'un descende voir s'il restait de l'eau. Je n'allais quand même pas laisser ces belles demoiselles y aller. »

Soudain, le frèle jeune homme qui les accompagnait se mit à tousser violement. Il fut bientôt obligé de partir loin de ces champs de fleurs. Serenus secoua la tête, en voilà un qui ne sera jamais guerrier (vu qu'il s'était fait vaincre par une simple fleur). Serenus, face à ce départ, ne put s'empêcher de dire :

« - Bon maintenant, on devrait y aller avant que quelqu'un d'autre tombe sous l'assaut de ces fleurs. »

Il ne put s'empêcher de lancer un regard méfiant vers Castiel. Selon lui, ce type aurait pu agir plutôt que de s'éloigner avec son air snob. Il ne savait pas pourquoi, mais il sentait qu'il n'aimait pas ce bonhomme et qu'il aurait du mal à s'entendre avec lui. Mais bon circonstances obligent, il fallait se serrer les coudes. Ils se dirigèrent donc vers un autre champs. Un homme les accueillit et leur proposa une balade. Serenus resta silencieux et suivit le petit groupe. Plus loin, il croisa le regard d'un joueur de carte puis repéra le lit d'un ruisseau asséché. Le guerrier se dirigea vers celle ci, assoiffé et soupira. Ce n'est pas ici qu'il pourrait apaiser sa soif.. Il se releva et regarda autour de lui. Une échoppe se dressait à quelques mètres de là. Il y aurait peut être de l'eau là bas, et peut être aussi des pommes fraiches comme celles de son enfance. Il se tourna vers ses compagnons et demanda :

« - Il y a une échoppe, peut être que son propriétaire en saura plus. »

Spoiler:
 

_________________







Hey:
 
Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 957
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: /
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Dim 4 Sep - 18:11

Le quatuor se rendit dans le champ voisin avant d’être rejoint par Serenus, remis sur pied grâce aux guérisseurs. La noble s’enquit de sa santé, notant qu’il avait éprouvé sécheresse et soif, des éléments inattendus pour un séjour aussi court au fond du puits. Puis Agnès observa le nouveau tableau qui s’offrait à ses yeux jusqu’à ce que l’un d’entre eux succombe au pollen d’Arc en Fleur. Elle pencha la tête vers Cassiopée qui lui indiquait les joueurs.

- Oui, leur attitude est étrange, ils dénotent avec l’ambiance festive.

Agnès était curieuse de connaitre la raison de leur inquiétude. Etaient-ils au courant de quelque chose concernant ce mal ? Puis un promeneur les aborda et Agnès saisit l’occasion de le questionner.

- Bien le bonjour mon sieur. Votre promenade est-elle agréable ? Auriez-vous constaté des choses étranges durant votre balade ?

Elle avait constaté que l’éclat de cette parcelle commençait à ternir, le mal s’étendait. Mais peut-être ne touchait-il pas encore l’ensemble du domaine d’où sa question. Parmi les promeneurs, certains portaient des paniers, garnis de victuailles et Agnès repéra la couleur dorée des poires. Cette vision lui renvoya l’odeur alléchante de poires pochées et leur goût juteux, un petit péché mignon surtout lorsqu’elles étaient cuisinées à la façon tarte tatin. Serenus s’écarta pour s’approcher du ruisseau asséché et Agnès le suivit du regard avant de porter son attention sur l’échoppe.

- Allons voir ces joueurs, mais nous pouvons passer par l’échoppe, Serenus a besoin de se désaltérer. Peut-être qu’il y aura de l’eau.

Et comme le suggérait le guerrier, peut-être des informations. Néanmoins, Agnès était bien plus intriguée par les joueurs.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1817
J'ai : 25 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 6 Sep - 19:12

Tiens donc, votre imprudent est de retour ! Juste à temps pour changer de rôle avec l’inconnu, pris d’une crise d’allergies, forcé de quitter rapidement. Peu importe ce péon, de toute façon. Tu toises de haut le guerrier, ainsi que sa justification bourrue. Tu as bien suggéré de ne pas descendre dans ce damné puits, mais il faut croire que l’idiotie et le besoin d’impressionner ces dames occupent l’esprit de cet homme plus que la raison. Puis, est-ce une façon de s’adresser à toi ? Tu ne peux même pas concevoir qu’en vérité, il ne t’ait pas reconnu. Tu es duc, tu ne nécessites aucune présentation.

Tu laisses les dames avancer devant vous, restant aux côtés du guerrier, le temps de lui glisser quelques mots d’une voix d’abord mielleuse, puis menaçante : « Dardalion, c’est bien cela ? » Que tu saches qui signaler à la Guilde des Guerriers, dont il arbore fièrement le blason. « Apprenez à vous tenir devant un duc. Parlez-moi ainsi une autre fois et vous serez jeté dans ce puits et vous y croupirez jusqu’à votre mort. »

Suite à tes promesses, tu te dépêches de revenir aux côtés des deux jeunes femmes, juste à temps pour entendre la question de Cassiopée, adressée à ton intention : « Votre Altesse, confirmez donc mon intuition...Que pensez vous de ces joueurs perdus au milieu de ce champ ? Ne vous paraissent-ils pas étrange ? Tu repères rapidement les joueurs désignés par la Cibellane. Vous avez bien raison, demoiselle. Ils sont bien les seuls à ne pas sembler alarmés par ce qui se passe autour d’eux. » C’est assez pour soulever tes soupçons et tu es déjà prêt à t’engager sur le chemin vers ceux-ci lorsque Dardalion propose plutôt d’aller voir l’échoppe, tout bonnement insignifiante, et est vaguement soutenu par la demoiselle d’Aurebois. Ta voix tranche, autoritaire : « Les joueurs sont plus suspects. Notre guerrier saura bien retenir sa soif encore quelques minutes. » Avec un peu de chance, il fera une autre gaffe qui justifiera son enfermement éternel dans un puits.

Alors que vous vous dirigez vers les joueurs, tu te rapproches d’Amarande : « Amarande… des menaces ont-elles été émises, à l’endroit des mages d’Arc-en-Fleur ? Quelque chose qui puisse les troubler suffisamment pour justifier tout ceci ? » Tu désignes les tulipes, fanant à vue d’œil, d’un large mouvement du bras. Oh, si quelque chose de ce genre survenait à vos merveilleux vergers de pommes d’or, en Sombreciel, et vous privaient de ces fruits si délicieux...

Spoiler:
 

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 891
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mar 6 Sep - 21:39

La soif le tenaillait terriblement, et cela le rendait terriblement irritable. En voyant ce petit duc arrogant, il n'avait pas pu s'empêcher de se montrer dédaigneux à son égard. Bah quoi ? Être noble ne signifiait pas toujours rester là à rien foutre. Selon lui, un noble devait agir pour aider les gens dans le besoin. Après un commentaire sur les fleurs qui visait plus Castiel que les femmes, celui ci le prit à part et le menaça d'aller l'envoyer dans le puit pour qu'il puisse y croupir jusqu'à sa mort. Serenus était conscient qu'il risquait beaucoup, mais voir ce gamin, de presque dix ans son cadet, lui donner des leçons sur la manière de se conduire l'énervait. Il n'avait qu'une envie, lui faire ravaler son arrogance. Le guerrier resta silencieux devant les propos du duc mais inclina la tête pour montrer qu'il avait compris. Lorsqu'ils arrivèrent vers les jeunes femmes, celles ci proposèrent d'aller parler aux joueurs de cartes qui selon elles, étaient louches. Le guerrier les regarda un moment. Elles n'avaient pas tort. Ces gars là se comportaient bizarrement. Mais un renfoncement dans le sol le détourna de son objectif. Un ruisseau avait coulé ici mais il était à sec. La soif se fit maintenant plus sentir et serrait la gorge du guerrier. Serenus proposa alors d'aller rendre visite dans cette petite échoppe, pretextant le fait qu'ils pourraient y trouver des informations. Agnès semblait être d'accord avec lui, ce qui le fit sourire. Mais il le perdit vite quand Castiel prit la parole. Il exigea qu'on aille voir ces joueurs de cartes, tout en ajoutant, sur un ton autoritaire qui déplut fortement au guerrier, qu'il pourrait bien patienter avant d'aller boire.
« C'est moi qui vais te jeter dans le puits petit duc à la con, tu sauras ce que c'est d'avoir soif »
Si Serenus avait été suicidaire, c'est ce qu'il aurait dit. Heureusement, il se contenta de le penser fortement. Il s'inclina devant Castiel et dit sur un ton qui se voulait parfaitement neutre et avec un sourire :

« - Il en sera fait selon vos désirs.. Votre Altesse. »

Il appuya cependant sur le « Votre Altesse », montrant ainsi qu'il respectait(ou pas) le rang de ce gamin pourri gâté. Il espérait cependant que Castiel ne trouverait pas cela exagéré. Ils se dirigèrent donc vers les joueurs de cartes. Serenus se plaça devant, guettant tout signe suspect et laissa les autres prendre la parole. Par Kern, ils avaient l'air louche. Ils leur cachaient surement quelque chose.

Spoiler:
 

_________________







Hey:
 
Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ • Modo
avatar

Messages : 604
J'ai : /
PNJ • Modo
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Mer 7 Sep - 23:44


Quête 1.5

Chair noire entourée de miel

Castiel • Agnès • Serenus • Cassiopée




Quête animée par Elnaie et Solomon Suaire




Les vergers aux mille couleurs • 5ème tour




Lorsque Agnès aborde sans préavis le promeneur avec une question pour le moins cruciale, le nouveau venu en perd prestement son sourire et sa bonhommie. Son pas ralentit, comme s’il vous suspectait soudain d’être d’étranges énergumènes, mal lunés sans doute. Mais croisant le regard de Castiel, tout feu tout flamme, il bredouille quelques paroles :

Je… je ne veux pas d’ennuis, moi. Je ne sais pas de quoi vous voulez parler, et je vous prierai de ne pas me mêler à des histoires suspectes.

Il fait encore quelques pas avec vous, et à la première intersection, vos chemins se séparent. En effet, vos visages préoccupés ne trompent personne, et le tact d’Agnès ne vous a sans doute pas offert l’amitié de ce brave homme. Malgré tout, vous progressez toujours vers la table de pique-nique où  les joueurs de cartes lancent des regards inquiets alentour. Ils commencent une partie de tarot. Amarande écoute gravement les questions de Castiel, qui ne la laissent pas indifférente. Elle semble affligée, lorsqu’elle répond enfin :

Des bruits courent, des rumeurs selon lesquelles des habitants du domaine ont reçu des menaces, des messages anonymes. Et puis, vous le savez sans doute, mais les accidents se multiplient depuis le début du Festival, ajoute-t-elle. Les plants diaprés ne sont plus en sécurité, et toutes les personnes liées à eux sont en danger.

Bientôt, vous parvenez au chevet des joueurs de cartes, au nombre de trois. Ils font mine de ne pas vous voir, conscients que vous n’êtes pas seulement venus admirer les petites estampes sur leurs cartes de tarot.

Vous devriez partir, lâche le premier, vous ternissez la félicité d’Arc-en-Fleur.

Nous ne savons rien, renchérit le deuxième.

Et c’est peut-être le mot de trop.



Consignes



IRP : La totalité de votre quête se déroule les 14 et 15 août 1001. Ce cinquième tour a lieu en milieu de matinée du 14 août.
IRL : Ce cinquième tour va durer jusqu'au mercredi 14/09, 18h.

• Cette quête suivra le modèle d’un livre dont vous êtes le héros. Plusieurs choix se proposeront donc à vos personnages. Un choix individuel, et un choix commun sur la direction que vous empruntez pour lequel vous pourrez vous concerter ICI. La suite de votre quête dépendra de ces choix.

• Pour ce cinquième tour, vous êtes près de la table de pique-nique, où trois joueurs de cartes se trouvent. Vous devez décider si votre personnage :

  1. souhaite interroger les joueurs de cartes
  2. souhaite inspecter les cartes de tarot
  3. souhaite menacer les joueurs de cartes, qui semblent savoir quelque chose (dédicace à Castiel)


Votre destination commune sera :

  1. les haies qui délimitent le champ voisin
  2. la petite échoppe au nord du champ, qui semble celle d’un fleuriste
  3. le lit du ruisseau asséché non loin


• Vous êtes libres de poster autant de fois que vous le souhaitez, à condition de faire 500 mots au maximum. (Utilisez impérativement ce site pour compter.)

Indiquez sous spoiler le nombre de mots de vos messages, et votre décision (à indiquer en RP aussi).

• Dans votre RP, un paragraphe devra être consacré au sentiment prédominent que ressent votre personnage – si c’est la peur, vous devez l’exprimer, par exemple en disant qu’un frisson lui glace l’échine.

• La Fatalité est facétieuse, a souvent des idées farfelues et irréalisables, elle aime les prises d’initiative ! Surprenez la.  (Si cela a trait aux propositions de lieux disponibles, demandez par MP si cela est réalisable, par souci de ne pas influencer les évènements suivants prévus.  )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 231
J'ai : 27 ans
Je suis : Outreparleuse au service de Liam d'Outrevent. Mage du Printemps.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Liam d'Outrevent.
Mes autres visages: Chimène de Faërie
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Jeu 8 Sep - 13:58

La jeune mage hocha donc la tête, par deux fois son impression était confirmée alors son imagination ne lui jouait pas de tour pendable. Elle posa les yeux sur le guerrier, malmené précédemment par le Duc et plissa quelque peu les lèvres en un air songeur. Bon soit, il souffrait sans doute encore, il espérait peut être se reposer tranquillement dans l'auberge. Cassiopée ne pouvait guère lui en vouloir n'est ce pas ? Oui, elle demeurait ignorant de la sensation de soif qui pouvait torturer notre membre de la Guilde des Guerriers, contrairement à Agnès qui le soutint légèrement.

« A vrai dire...J'ai peur que notre détour n'amène ses hommes a disparaître dans la nature sans que nous n'ayons eu la chance de pouvoir les interroger. »

Fit elle en se tapotant la lèvre, réfléchissant a un moyen plus rapide de consillier les deux demandes. Elle n'eut pas a réfléchir bien longtemps puisque la voix du Duc s'éleva pour trancher leur doute dans le vif. Elle écouta avec attention la réponse d'Amarante aux questions qui lui furent posées :

« Je ne pense pas que les mages soient coupables, Votre Altesse, user de lettres est terriblement...banals pour quelqu'un pouvant user d'autres moyens bien plus terrifiants et marquants, du moins est ce là mon avis. »

Marchant tout en parlant, ils finirent par se retrouver proche des joueurs suspects et Cassiopée les observa un instant et leva un sourcil inquisiteur lorsqu'ils entamèrent les hostilités...

« Vraiment ? Nous n'avons pourtant rien demandé. »

Répliqua-t-elle avec un sourire qu'un ange n'aurait sans doute pas renier :

« D'ailleurs, monsieur, sans vouloir vous offenser...Vous tenez l'une de vos cartes a l'envers...Seriez vous...distrait peut être ? Ou bien cela est une nouvelle manière de jouer, j'avoue être novice dans ce style de distraction ? Qu'en pensez vous ? »

Ajouta-t-elle en se tournant vers ses compagnons, un sourire en coin dansant sur ses lèvres.

Spoiler:
 

_________________


il suffit parfois...
"Le printemps est arrivé, la belle saison, l'amour et la joie sont revenus chez toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Noblesse
avatar

Messages : 1817
J'ai : 25 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
La Noblesse
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Sam 10 Sep - 23:29

Tu sens nettement la mauvaise foi dans la voix du guerrier, mais tu ne dis pas un mot de plus, te contentant de noter chaque de ses mots dans ton esprit. Puis, les dires d’Amarande sont bien plus intéressants que la colère injustifiée (hrm) de cet inconnu. Menaces anonymes ? Tiens donc. Et les plants diaprés ? Tu ne sais pas vraiment en quoi consiste un plant diapré, mais le danger, lui, semble tout de même guetter suffisamment pour justifier la morgue de la jeune Lagrane. Puis, tu veux croire aux mots raisonnables de Cassiopée, mais ta paranoïa t’indique qu’il faut malheureusement penser au pire. Toujours. « Malheureusement, ces menaces écrites se font bien souvent porteuses de promesses bien réelles », te permets-tu alors d’opposer, paisible.

La discussion vous mène jusqu’aux joueurs de cartes, qui se permettent directement de vous parler comme à de vulgaires manants. Ce qui n’est pas spécialement pour te plaire – c’est peu de le dire.

Tes dents se serrent et ta moue se plisse, laissant de ta bouche qu’une fine ligne coupante, qui finalement se transforme en un sourire plus hypocrite que celui des serpents. Le regard froid, la voix tout autant, tu te permets d’avancer encore plus vers les joueurs, chauve-souris menaçante.

Tu suis la Cibellane dans ses mots – et si elle parle la douceur et la joie des dames les plus accortes des contes, tu te fais plutôt le loup de ces mêmes histoires : « Laissez-moi inspecter vos cartes. Peut-être allons-nous mieux comprendre votre petit jeu ? » Tes doigts agiles chapardent les cartes sur la table, celles qui ne sont pas déjà entre leurs mains, ou étalées pour être lues, et tu t’éloignes du même geste, gardant les cartes en otage. Et qu’ils essaient de venir te les prendre, oh… tu sens déjà que s’ils te provoquent un peu plus, la félicité d’Arc-en-Fleur risque de partir en fumée et eux avec elle. « Désirez-vous toujours étancher votre soif, Dardalion ? » Qu’ils quittent rapidement ces paysans.

Spoiler:
 

_________________
Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Mages
avatar

Messages : 957
J'ai : 26 ans
Je suis : Mage du Printemps (outrevision)
Fille cadette du comte d'Aurebois

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Faërie et Lagrance
Mes autres visages: /
Les Mages
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Dim 11 Sep - 11:36

Agnès pinça les lèvres lorsqu’elle constata que sa franchise venait de lui jouer un tour. Elle s’était montrée ouverte mais avait choisi de questionner sans détour sur l’état du domaine et cela n’avait fait qu’effrayé le promeneur qui les quitta prestement sans leur apporter plus d’éléments. Par contre, elle porta son attention sur Amarande lorsque cette dernière entreprit de renseigner le Duc de Sombreciel. Des menaces anonymes et des atteintes envers les plants diaprés et leur lié. Mauvaises nouvelles. Elle emboita le pas de ses camarades, Castiel ayant tranché pour les joueurs. Une tension certaine était palpable entre les deux hommes et elle espérait que le guerrier ne s’attirera pas plus les foudres du Duc.

- A moins que cela ne soit un subterfuge pour porter les soupçons sur d’autres personnes, répondit-elle à la remarque de Cassiopée. Quoi de mieux que de brouiller les pistes ? Même si elle voyait mal des mages s’attaquer aux plants diaprés, mais elle préférait ne préjuger de rien dans cette affaire. Des mages s’étaient bien alliés à des savants pour empêcher le couronnement de Chimène… Mais toucher aux plantes diaprées est un excellent moyen pour causer du tort voire la mort.

Et ses pensées allèrent au saule pleureur et aux possibles conséquences s’il venait à succomber. Alors qu’ils arrivèrent à proximité des joueurs de cartes, ces derniers les interpellèrent avant même que le quatuor n’ouvre la bouche. Plutôt surprenant et d’autant plus suspect comme comportement. Agnès sourit à l’instar de Cassie qui les interroge sur leur jeu. Castiel ne resta pas en marge puisqu’il prit ombrage et emprunta les cartes libres avant de porter ses pas dans une autre direction.

- Loin de nous l’idée de nuire à la félicité d’Arc-en-Fleur, mais je ne sais si vous parviendrez à récupérer vos cartes après avoir ainsi rembarré son Altesse.

Bien qu’elle ne porte pas de titre de noblesse, Agnès n’avait pas apprécié d’être accueillie de cette manière, même si une lueur joueuse éclairait son regard. Elle aurait bien voulu les questionner mais leur attitude ne se prêtait guère aux confidences. Ils ne venaient pas leur apporter du souci mais ils essayaient de comprendre et d’aider dans la mesure du possible. En tout cas, elle était curieuse de voir si la stratégie de Castiel allait payer ou non, si cela allait délier leur langue ou les murer dans le silence.

Spoiler:
 

_________________

Couleur d'écriture : #ff6600
Mara, Familier : #cc6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Les Guerriers
avatar

Messages : 891
J'ai : 35 ans
Je suis : Guerrier a l'antenne de la Volte.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : La Guilde des Guerriers
Mes autres visages: Raygnar d'Ysgramor / Elliott Ross
Les Guerriers
Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   Lun 12 Sep - 21:20

Serenus gardait la tête froide. Il valait mieux qu'il ne fasse pas de conneries. Soif ou pas, il tenait trop à sa tête pour recommencer à provoquer le duc. De plus, ils avaient autre chose à faire. Pendant qu'ils s'éloignaient de l'échoppe, Serenus en profita pour observer les joueurs de cartes. Ils étaient concentré dans leur jeu et ne semblaient pas faire attention à eux. Serenus posa la main sur son épée, méfiant. Quand ils approchèrent enfin, les joueurs leur ordonnèrent de partir, sous prétexte qu'ils ternissaient la félicité d'Arc en Fleur et que de plus, ils ne savaient rien.

Mais comment savaient ils qu'ils cherchaient des réponses ? Décidément, ils étaient plus que suspect. Serenus allait leur faire comprendre, à sa manière, que leur parler sur ce ton risquaient d'être leur dernière action quand Castiel prit les cartes restantes pour les observer. Il commença à s'éloigner, les cartes en main, menaçant du regard quiconque oserait les lui reprendre. Serenus se dit que ces hommes ne leur diraient rien de toute façon. Mieux vaut chercher des réponses ailleurs. Sa curiosité était maintenant éveillée et prête à dominer la soif, le guerrier rejoignit le duc qui lui demandait s'il désirait toujours étancher celle ci. Le guerrier sourit (de manière vraiment sincère cette fois ci) et répondit :

"- Ma soif peut attendre si Votre Altesse désire aller chercher des réponses ailleurs. On pourrait peut être aller voir si cette sécheresse touche aussi le champs voisin. Qu'en pensez vous ?"

Ces joueurs de cartes et leur provocation délibéré avait réussi à faire s'évaporer la colère de Serenus, maintenant remplacée par une excitation presque enfantine. La mésaventure du puits étant maintenant (presque) oubliée, il ne désirait qu'une chose: aider cette pauvre Amarande. Et comme il le disait à Castiel, la soif pourrait attendre, il avait connu bien pire lors de ses longues chevauchées sous le soleil (et en armure en plus !). Il pencha la tête, tentant de voir les cartes que Castiel gardait précieusement entre ses mains mais il finit par reculer. Il ne voulait pas que le jeune duc se sente envahi. Même si pendant un instant, il voulait envoyer cet homme dans le puits, maintenant il sentait qu'il pourrait le tolérer voire même témoigner le respect qu'il lui devait. Castiel était noble, Serenus un gueux. Il était de l'ordre des choses qu'il lui obéisse les yeux fermés.

En y réfléchissant bien, le guerrier ne comprenait pas pourquoi il s'était montré si imprudent, si malpoli envers Castiel. Le noble avait fait ce qui lui semblait être juste. Serenus mit ça sur le compte de son impulsivité guerrière et imprévisible ainsi que sur la soif. Il se promit d'aller s'excuser plus convenablement quand tout serait fini. Pour le moment, la décision de la direction à suivre reposait sur les épaules du duc.

Spoiler:
 

_________________







Hey:
 
Dragonnet 2.4:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chair noire entourée de miel • Les Vergers aux milles couleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» MAIGRET DE CANARD AUX POMMES ET MIEL
» Les Annales de la compagnie noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Faërie :: Lagrance-
Sauter vers: