AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie (ODR 20€)
45.55 € 65.55 €
Voir le deal

Partagez
 

 Dans l'ombre du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Dans l'ombre du bonheur   Dans l'ombre du bonheur EmptyMer 1 Mar - 18:02


Livre II, Chapitre 2 • La Fortune des Flots
Castiel de Sombreflamme & Mélisende de Séverac

Dans l'ombre du bonheur

Ou quand on n'arrête jamais de penser



• Date : Le 12 janvier 1002
• Météo : Très froide, cette nuit, mais pas de neige. Aux abords du port, tout est perdu dans la brume.
• Statut du RP : Privé.
• Résumé : Tous ces jeux de mariage et de fiançailles, de guerre et de politiques, montent à la tête de Castiel, qui décide de quitter le palais le temps d'une soirée. Il a invité sa Mélisende chérie à le rejoindre dans un de ses salons préférés, afin de discuter de ces jeux épuisants.
• Recensement :
Code:
• [b]12 janvier 1002 :[/b] [url=http://arven.forumactif.org/t1839-dans-l-ombre-du-bonheur]Dans l'ombre du bonheur[/url] - [i]Castiel de Sombreflamme & Mélisende de Séverac[/i]
Tous ces jeux de mariage et de fiançailles, de guerre et de politiques, montent à la tête de Castiel, qui décide de quitter le palais le temps d'une soirée. Il a invité sa Mélisende chérie à le rejoindre dans un de ses salons préférés, afin de discuter de ces jeux épuisants.



Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Dans l'ombre du bonheur 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Dans l'ombre du bonheur   Dans l'ombre du bonheur EmptyMer 1 Mar - 18:28

Tu n’en pouvais plus du palais. Plus du regard sévère et déçu de Maximilien. Plus des législateurs, de Césaire, des nobles. Plus de tout ce qui te rappelle ta couronne, tes obligations, tes droits et tes devoirs. Alors tu as fui, juste pour une nuit, tu as fui jusqu’à ce salon, fumoir, boudoir d’Euphoria, que tu as tant fréquenté avec Melbren. Auquel vous n’allez plus, chacun pris d’occupations qui te rendent triste, même maussade. On t’a servi quelques verres d’alcools tous plus forts les uns que les autres, on t’a proposé quelques tabacs, rehaussés ou non de ces drogues qui te permettraient si facilement de t’évader, mais tu as gracieusement refusé tout ce qu’on t’a offert. Jusqu’aux filles de nuit qui sont venues tourner autour de toi, espérant serait-ce un regard du duc de Sombreciel. Tu restes seul, à l’écart des murmures et des rires, les yeux fixés sur les vitraux. Tu ne vois que la brume du port, à travers leurs motifs délicats. Même les étoiles disparaissent, dans les embruns d’Euphoria.

Tu attends Mélisende.

Tu lui as demandé de te rejoindre au cours de la soirée, au moment qu’il lui plaira, mais tu es impatient. Tu crains qu’elle ait oublié. Ou, tout simplement, qu’elle ne désire pas te voir. Déçue de tes agissements, de tout ce que tu puisses faire. Qu’elle rende son travail d’ambassadrice. Qu’elle t’abandonne, elle aussi. Tu te renfrognes un peu plus à cette idée. Tes doigts jouent avec le médaillon passé à ton cou, mais tu le caches sous ta chemise dès qu’une des serveuses t’avertit, d’un murmure, que la dame de Séverac est arrivée. On vous offre une salle privée, mais tu refuses. Tu aimes être entouré, ces jours-ci. La solitude risquerait de te ronger. Tu te lèves pour accueillir ta sœur, d’une étreinte et d’un baiser. Juste à côté de ses lèvres. « Merci d’être venue », souffles-tu avant de l’entraîner dans ton canapé. Maintenant qu’elle est là, tu peux bien te laisser aller à… peut-être un peu d’absinthe. La fée verte n’a depuis longtemps pas été de tes breuvages, mais puisque tu ne sais pas quand la rupture des liens avec Faërie, et donc Lagrance, durera, autant t’habituer à nouveau aux élixirs de ton duché. « J’avais besoin de sortir du palais. » Seule excuse que tu as pour justifier ce lieu de rendez-vous. Puis, bien que tu sortes du palais, tout ce qui s'y trame ne sort certainement pas de ton esprit.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Dans l'ombre du bonheur 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Dans l'ombre du bonheur   Dans l'ombre du bonheur EmptyLun 6 Mar - 23:42

La situation était chaotique, compliquée… et…désespérée ? J’avais toujours souhaité maintenir la paix en Arven et la guerre s’était déclenchée sous mes yeux, sous notre nez sans qu’on ne puisse l’arrêter.  C’était peut-être en cet instant, me dirigeant vers le salon où mon frère m’avait conviée, que je le comprenais le mieux… Lui. Le Duc, un peu rebelle. Un peu fou. L’indomptable. L’incontrôlable Castiel.

Tenir notre rôle à la perfection était une tâche plus ardue qu’il n’y paraissait finalement… Maussade, je considérais la situation d’Arven comme un échec cuisant de notre part. Je restais avec ce goût amer dans ma bouche. Malgré cela… Euphoria, Sombreciel et tout ce qui faisaient battre mon cœur avait considérablement besoin de moi, alors, je m’accrochais aux branches – certaines cassées, d’autres bientôt prêtes à briser, l’une d’entre elles serait la bonne.

Je me lovais contre Castiel sur le canapé confortable après l’avoir embrassé. Je n’en disais mot, mais j’avais accepté son invitation avec grand plaisir. Beaucoup d’eau coulait sous les ponts, si l’on faisait abstraction de tout cela, c’était toujours un plaisir de passer un moment seule avec mon frère, même si ce soir, j’avais aussi besoin de mon Duc, un frère ça peut aussi faire l’affaire cela dit…

«  Je te comprends. » lançais-je tout en avalant une gorgée d’absinthe, j’avais pris un verre moi aussi tout en tendant le sien à Castiel. «  Ca fait du bien parfois... de s’éloigner un peu, souffler, se changer les idées… Il le faut. Bois un peu. J’ai un sujet à aborder avec toi et c’est mieux si… enfin ça passera mieux, tu vois. » Oui, oui j’étais en train de l’inciter à boire… C’était le monde à l’envers sans aucun doute… Je pris du tabac, petit réconfort face aux tumultes de la vie et m’installais confortablement, la suite de la soirée allait être plus qu’intéressante. Il fallait étouffer les tensions que subissaient Sombreciel, d’une manière ou d’une autre, il faudrait trouver une solution.

«  Et non, je ne vais pas rendre mon tablier d’ambassadrice... sauf si tu le souhaites ! » J’avalais une nouvelle gorgée d’absinthe. De nature très pessimiste, la situation entre Ibélène et Faërie n’arrangeait pas cette noirceur qui m’envahissait et les nombreux doutes… dont celui de rester ou non ambassadrice. Castiel avait plus que jamais besoin de mon soutien, et Mélusine était la preuve que la vie représentait un espoir précieux et que, sans nul doute, demain il fera jour…
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Dans l'ombre du bonheur   Dans l'ombre du bonheur EmptyJeu 30 Mar - 13:26

Son corps délié te réchauffe, lové tout contre le tien, et tu affectionnes cette proximité physique que tu as avec les membres de ta fratrie. Cette aisance qui te rassure quant à ses sentiments à ton égard. « Je te comprends. Tu prends le verre qu’elle te tend ; bien que petit, tu sais qu’il renferme un alcool des plus puissants et des plus magiques. Pourquoi avoir besoin de la magie, quand il y a le savoir, n’est-ce pas ? La science si délicate de la distillation, des alcools comme des poisons, et parfois l’un dans l’autre... Ca fait du bien parfois... de s’éloigner un peu, souffler, se changer les idées… Il le faut. Bois un peu. J’ai un sujet à aborder avec toi et c’est mieux si… enfin ça passera mieux, tu vois. » Ça y est, te dis-tu. C’est maintenant qu’elle rend son poste, son titre, et qu’elle aussi t’abandonne, te laisse dans la noirceur des ombres qui veillent et ricanent tout autour de toi. Tu plonges le nez dans ton verre, le liquide vert et bleu au goût fort et pourtant doucement sucré, venant réchauffer ta gorge. On te dit paranoïaque, mais à ce moment, tu es persuadé d’avoir raison et que tes cauchemars se réalisent.

Ton expression apeurée met probablement la puce à l’oreille de Mélisende, qui s’empresse d’aussitôt te rassurer et de chasser momentanément tes craintes les plus vives : « Et non, je ne vais pas rendre mon tablier d’ambassadrice... sauf si tu le souhaites ! Tu secoues la tête dans un vif signe de dénégation, proprement horrifié à l’idée que tu puisses même songer à la renvoyer. Douce Mirta ! Jamais, ma tendre ! Ton travail est excellent et je ne pourrais pas espérer meilleure ambassadrice que toi. Vous formez une formidable équipe, avec Maximilien, et sans vous… qui sait où le trône de Sombreciel en serait ? » Ton sourire est un peu amer, sur cette question qui n’est pas vraiment une. Vous savez très bien tous les deux ce qu’il serait advenu du trône de Sombreciel, si tu étais seul maître à bord de ce bateau qui, pour le coup, aurait des ressemblances avec la Fait-des-bulles qui boit la tasse dans votre port en ruines.

Une des serveuses de l’établissement vient déposer devant vous un ensemble de mignardises saupoudrées de cannelle, vous précisant à voix basse qu’elles sont bien au goût du duc. Donc, sans quoi que ce soit de… spécial. Un petit soupir, alors que tu t’empares d’une des tartelettes. Parfois, tu dois avouer que ça te manque, tout cela, mais tu te sais bien trop sensible, trop prompt à l’addiction, faible pour ces merveilles. « De quoi désires-tu me parler qui puisse demander de boire, Mélisende ? » Quelque chose d’heureux, idéalement, tu en serais fort aise, et qui te ne demande pas de faire chercher tes législateurs une nouvelle fois dans des archives millénaires, le tout dans un temps record. Ils en ont bien assez à faire en ce moment.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Dans l'ombre du bonheur 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Castiel de Sombreflamme
Castiel de Sombreflamme

Messages : 2436
J'ai : 26 ans
Je suis : duc décadent de Sombreciel et mage de l'Été amateur d'explosions

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Sombreciel et à l'empire d'Ibélène.
Mes autres visages: Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei • Hermine
Message Sujet: Re: Dans l'ombre du bonheur   Dans l'ombre du bonheur EmptyDim 18 Juin - 22:04

Les heures filent, la nuit passe. Les mots se murmurent, contre vos oreilles attentives. Vous parlez de mariage, de folies amoureuses, de celles que tu vas entreprendre et de celles qu’elle hésite à aborder. Tu lui jures de lui chercher le meilleur des époux, ou même une épouse, comme elle le désirera. Tu ne veux que son bonheur même si, égoïste, tu voudrais la garder entièrement pour toi. Tu sais que tu ne peux pas, que tu n’as pas le droit, même si tu lui offres, une nouvelle fois, une énième fois, de l’épouser afin de régler ce litigeux point marital qui semble la tracasser. Tu veux bien, toi, la marier, effacer tous ces questionnements. N’es-tu pas admirablement galant ? Un jour peut-être, qu’elle te répond en riant, te gratifiant d’un baiser tout juste au coin de ta bouche. Un jour peut-être, qu’elle semble chanter, comme elle te l’a si souvent répété, entretenant le feu de tes espoirs. C’est une blague, c’est un jeu, la course perpétuelle de tes demandes, au gré de tes humeurs, comme la course infinie des lunes dans le ciel.
Vous parlez du duché, de son statut d’ambassadrice, de la confiance que tu places en elle, sans même ciller, sans même douter. Alors que la guerre gronde, tu sais que tu peux te reposer sur Mélisende et Maximilien, dans tout ce qui est difficile comme dans tout ce qui est beau. Tu la trouves si loin, à Lorgol, si loin, à Chamaar, mais tu sais encore une fois que tu ne peux pas la garder dans ton giron, l’empêcher de voyager. Elle est fière et indépendante, ta soeur aînée. Jamais tu ne voudrais la priver de ces merveilles.

Tes mains s’égarent, parfois, contre son corps chaud, tes lèvres viennent embrasser la courbe sensuelle de son cou, ton souffle soupire sur cet épiderme que tu aimes tant. Tu l’aimes comme une soeur, mais tu as toujours mélangé les sentiments. L’affect a toujours été ta faiblesse, partie tendre de ton âme. Elle te laisse doucement la caresser, l’effleurer. Elle semble presque te bercer, ta Mélisende. Lovés dans les coussins, comme deux chats alanguis, réchauffés par l’alcool et la fumée, par la tiédeur des corps. Tu somnoles contre son sein et lorsqu’elle te réveille, le soleil à peine caresse l’horizon de ses rayons.

Vous sortez, dans le froid mordant du matin, et marchez jusqu’au bord du quai, absolument impraticable à cette période de l’année (et à toutes les périodes de l’année, même, vu son état déplorable). Tu te cramponnes fermement à Mélisende, ta méfiance de chaton apeuré se frayant un chemin dans ton esprit encore endormi, l’entourant de tes bras protecteurs. Vous regardez en silence le soleil se lever sur l’océan, sur Euphoria. Parer le ciel de voiles éthérés et éphémères, avant que celui-ci ne se recouvre à nouveau de blanc et de gris. Beautés de la nature, pour lesquelles tu pries en silence. Puisse les dieux t’accorder encore de longues années à admirer le monde. « Je t’aime, Mélisende », murmures-tu contre sa nuque. Elle sent l’absinthe, le tabac froid, un parfum presque entièrement effacé. Tu l’entends à peine te répondre. Moi aussi, mon frère.


Dialogues de Castiel en darkred ◊ Dialogues de Mirat (chat persan ou panthère) en indigo




Dans l'ombre du bonheur 1479663390-proinoir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Dans l'ombre du bonheur   Dans l'ombre du bonheur Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'ombre du bonheur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives V.1 :: Archivum des RP-
Sauter vers: