AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Code promo Cdiscount : 25€ de réduction ...
Voir le deal

Partagez
 

 L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ • Admin
PNJ • Admin
Le Destin
Le Destin

Messages : 1320
J'ai : un âge au dessus de toute raison.
Message Sujet: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyDim 29 Sep - 18:32





L'étincelle de la folie

Aubrée de Sombregemme, Hermine Chantelune, Maximilien de Séverac & Melbren de Séverac

10 octobre 1004


Sombreciel plonge dans le chaos, mais un chaos bien éloigné de la panique des autres duchés. Ses habitants sombrent dans la folie, boivent à en perdre connaissance, consomment des substances à ne plus savoir leur propre nom, organisent des orgies si grandes qu'on ne sait plus où elles commencent et où elles finissent. La fin du monde inspire les artistes ; des peintures, des chants, des pièces de théâtre sont créées de toute pièce pour célébrer la vie et ce qu'il en reste. Même voués à disparaître, ils montent sur scène et offrent la performance de leur existence à un public pas toujours réceptif à ce qu'il se passe devant lui. Un délire qui se répand dans les quatre coins du duché, même avant que ses habitants ne soient touchés par la plaie qui les attend.

Au milieu de ce chaos, Maximilien de Séverac aide à tenir les rênes d'un duché à la dérive. Melbren est revenu à Euphoria pour aider, donnant un coup de main là où il le peut. Ce jour-là, ils doivent rencontrer Hermine Chantelune, émissaire de la Confrérie Noire, venue les prévenir du malheur qui va s'abattre sur les premiers nés. Elle est particulièrement inquiète quant à la manière d'annoncer la nouvelle aux habitants qui ont, pour la plupart, perdu tout sens des réalités. Aubrée de Sombregemme l'accompagne, profitant de la journée avant la rencontre pour rendre visite à sa mère à Automnal. Tous les quatre ont du pain sur la planche et sont loin d'être au bout de leurs surprises.




Vos vies ne tiennent qu'à un fil

Consignes


• Votre but est de trouver un moyen de faire passer le message à la population alors qu'ils sont tous en plein délire. :keu:
• Libre à vous de sauter quelques jours et de subir le début des furoncles (qui sera très bien accueilli par les Cielsombrois, vous vous en doutez :ange:).
• Pour le moment, aucune précision sur la présence ou non du duc et ses femmes. Les dates de leurs funestes destins ne sont pas décidées. :arrow:


♦ Je suis le PNJ utilisé par les administratrices. ♦
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Hermine Chantelune
Hermine Chantelune

Messages : 394
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyLun 30 Sep - 18:13

« Douce Mirta », as-tu soufflé lorsque vous êtes sorties de la tour de la Guilde des Mages, à peine extirpées du portail ouvert depuis Lorgol. Il régnait déjà un parfum net d’herbes hallucinogènes, dans la tour, annonciateur de ce que vous trouveriez à l’extérieur, mais rien ne pouvait te préparer au spectacle qui s’étale sous vos yeux, à Aubrée et toi, à Euphoria.

Les rumeurs qui sont parvenues jusqu’à la Ville Libre sont ridicules, à côté de la décadence réelle qui prend place dans tout le duché de l’Esprit, atteignant son sommet dans la capitale. Il n’y a ni jour, ni nuit, semble-t-il, car peu importe l’heure, une immense frénésie a pris les Cielsombrois. La frénésie de vivre une dernière fois, autant qu’il en est humainement possible, jusqu’à ce que le corps et l’esprit n’en puissent plus, jusqu’à ce que la mort soit accueillie avec sérénité.

Toute la ville porte l’odeur du bois brûlé.
Celle du brasier funéraire du duc Castiel, où il n’y avait point de corps à incinérer.
Il paraît que c’est le plus grand bûcher que Sombreciel ait jamais vu.

Sur votre chemin, vous croisez des poètes, des chanteurs, des peintres, des acteurs, des belles de nuit, des femmes, des hommes, parfois des enfants, d’autres fois des troupes entières de théâtre ambulant. Les pavés sont trempés d’alcool, tachés de poudres colorées. Tu surprends le regard de la blonde sur les corps qui s’éprennent et s’étreignent dans les rues, en une longue orgie sans début ni fin, longue procession de membres artistiquement enchevêtrés qui résonne de cris de plaisir. Un sourire bienveillant étire tes lèvres et tu effleures l’épaule de la demoiselle, afin de capter son attention. « Je sais bien que tout ceci est très tentant, belle Aubrée, mais tu devras patienter. Une fois notre rencontre avec sire Maximilien terminée, ainsi que l’annonce aux habitants, tu pourras te joindre aux festivités. » Tu te veux gentille et généreuse, envers la demoiselle, que pour mieux cacher ton tracas. Tu ne sais comment vous annoncerez votre sombre nouvelle à ce peuple en ruines, qui n’a d’oreille à cet instant que pour la folie. Comment protégerez-vous les enfants innocents, si personne ne vous écoute ? Vous croira-t-on seulement, ou pensera-t-on que vous êtes une énième hallucination ?

Émissaire de la mort, tu te sens impuissante, à côté des excès qu’embrassent en ce moment tes compatriotes de l’Esprit.

Au palais ducal, où tu as demandé audience au conseiller ducal Maximilien de Séverac, il règne un silence dérangeant. Tu ne sais pas si les épouses du duc sont encore vivantes, elles et leurs filles, toutes deux menacées par le fléau qui s’abattra bientôt sur Arven. Le claquement de tes talons hauts résonne dans le hall, presque vide de personnel. « Annoncez au conseiller de Séverac que l’émissaire de la Confrérie Noire est arrivée », dis-tu avec calme à la femme qui vous accueille, sans tenir compte de son haleine hautement alcoolisée et de son regard soudainement effrayé. Là seulement tu te dévoiles les cheveux et le visage. Entièrement. Tu seras la dernière Écoutante du Poison : tu le seras fièrement, le visage offert à tous.


Dialogues en darkslateblue

L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps RandomWikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyLun 30 Sep - 22:43

Les yeux cernés, l'air fatigué, les derniers jours ont achevé d'épuiser Maximilien de Séverac. L'homme ne porte pas seulement le deuil de son duc, mais aussi celui de son fils. Castiel était son enfant, au même titre que les autres Séverac, et sa mort est difficile à supporter pour le comte. La folie qui s'est emparé d'Euphoria, la mort de Castiel, tout cela fait désormais reposer une responsabilité plus lourde que jamais sur les épaules de Maximilien. Il a l'air vieux, le comte, bien plus vieux qu'il y a seulement quelques semaines.

La frénésie de vie, d'intensité, cette volonté de tout vivre, une dernière fois, ne semble pas toucher le comte, pour le moment. Les cendres du bûcher de Castiel fument encore, et Maximilien a beau être tout à fait d'accord avec le principe d'honorer la mémoire du défunt en vivant encore plus intensément, le poids des responsabilités l'a vite rattrapé. La présence de Melbren, venu tant pour aider le duché que pour soutenir le deuil de la famille Séverac est un baume appréciable, mais pour le moment, le conseiller ducal ne prend que peu de temps pour faire son deuil. Il ne veut pas accabler les femmes du duc, occupées avec leurs petits et leur deuil, et prend à sa charge les affaires du duché. Lourde tâche, surtout avec les dernières catastrophes.

Le palais ducal est une bulle à travers la folie, un temple de silence où règne encore l'esprit de Castiel. Si silencieux, si mort, sans les excentricités de l'enfant chéri des cielsombrois. C'est en s'efforçant de ne pas noter combien le sombre écho de ses pas résonne que Maximilien se rend vers la pièce où ont été amenés l'émissaire de la Confrérie noire et une apprentie, probablement. Quelle nouvelle promesse de mort l'émissaire a-t-elle encore à annoncer ? N'ont-ils pas durement été touchés, les cielsombrois, par la mort de leur duc ?

Une longue goulée d'air, et Maximilien pénètre dans la salle où l'attendent Hermine et Aubrée? Melbren a été prévenu également, le comte y a veillé, et il ne devrait plus tarder. Ils affronteront cette nouvelle épreuve ensemble, et Maximilien ne peut s'empêcher d'en être soulagé. Il se l'est promis, avant de rentrer, il ne laissera pas la mort emporter un autre des siens. Il le hurlerai devant les Dieux, s'il n'était pas convaincu que ceux-ci, définitivement, n'avaient que pour but de se repaître de la souffrance des hommes.




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyMar 1 Oct - 0:20

Elle est fatiguée, Aubrée. Le monde semble s'effondrer autour d'elle. Elle entend des nouvelles peu réjouissantes venir des quatre coins du continent; elle a vu certains de ses amis s'effacer littéralement au fil des jours, sans que personne ne puisse rien y faire. Elle s'inquiète fort pour ceux qui restent, aussi. Et c'est avec le coeur lourd qu'elle pose le pied à Euphoria, pensant fort au duc incroyable qui l'a accueillie avec chaleur lors des premiers jours de sa nouvelle vie. Elle a pleuré un peu, seule et à l'abri des regards, en apprenant la triste nouvelle.

Elle a insisté pour accompagner Hermine dans sa mission. Un prétexte pour pouvoir essayer de rendre service à la couronne de Sombreciel comme elle a pu le faire pour elle, mais aussi pour tenter de se rapprocher géographiquement de sa mère et de sa toute jeune soeur. Sa famille cristallise toutes les inquiétudes, et elle prie si fort les dieux pour qu'ils ne la lui arrachent pas. Au moins, elle sait Mélodie hors d'atteinte du fléau qu'elle est venue annoncer ici ; une bien maigre consolation.

Ses yeux parcourent les rues, sans s'arrêter. Le Duché de l'Esprit semble prêt à basculer dans la folie ; le spectacle qui s'offre à elle la sidère et la fascine en même temps. Comme si... Comme si c'était l'ultime chose à faire avant de mourir. Comme si les hommes étaient devenus des animaux, prêts à vivre l'instant présent sans envisager le futur.
Le commentaire d'Hermine la fait sursauter. Elle détourne instinctivement le regard, comme si elle se rappelait soudainement qu'elle avait une pudeur. « … Non, ça ira, merci. » Elle se retient de rajouter qu'elle aimerait juste voir sa mère et rentrer chez elle, n'ayant que peu envie de passer pour une petite fille angoissée réclamant sa maman. Les prunelles baissées, elle presse automatiquement le pas, ne souhaitant pas perdre Hermine d'une semelle, comme pour être sûre de ne pas se laisser entraîner dans des histoires bizarres.

Aubrée suit silencieusement l'Ecoutante jusqu'au palais ducal. Parée d'un simple voile violet prêté par cette dernière, les vêtements assortis, la blonde se fond aisément dans le décor. Elle ne décroche pas un mot lorsqu'Hermine les annonce, la mine grave. Elle hésite, lorsqu'elle voit Hermine se dévoiler ; peut-elle en faire de même, alors qu'on risque de la reconnaître ? Sûrement ; en ces heures aux allures de fin du monde, c'est sans doute la dernière chose qui importe. Alors elle l'imite et libère ses cheveux blonds. Droite et digne, fière de son rang d'apprentie, elle attend ; et elle esquisse même un signe de tête et un petit sourire crispé aux deux Séverac qui franchissent le pas de la porte, toujours sans un bruit, peu désireuse d'être la première à briser le silence.


L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyMar 1 Oct - 1:44

Tu fixes un point par la fenêtre depuis dix minutes, la main appuyée sur ton ventre, des mèches te tombant sur le visage. Il s'agit de quelque chose sans importance, d'une cage en bois dont les traits te semblent grossiers d'où tu es. Aucun oiseau à l'intérieur, malgré l'ouverture scellée. Tu te demandes brièvement s'il y a jamais eu un volatile là-dedans. Tu te questionnes sur l'intérêt d'un tel objet, laissé à prendre la poussière et la pluie. Tu t'indignes presque, momentanément, de cette absurdité. Pourquoi laisser cette construction là si c'est pour la regarder moisir ? Pourquoi laisser la porte fermée, si ce n'est pour accueillir des oiseaux et leur offrir un abri, des vivres, même pour une brève période ? Pourquoi perdre du temps avec tout ça si c'est pour le jeter au néant de la vie ?
 
Le mot néant a le don de te sortir de l'intensité de tes pensées. Des larmes te montent immédiatement aux yeux alors que l'image de Castiel t'assaillit. C'est presque devenu une habitude, à ce stade. Tu te retrouves incapable de bloquer le flot violent et familier qui t'envahit. Tu revois ses mains devenant transparentes, son sourire avant que tout ne dérape. Tu inspires bruyamment, tentant de ravaler un sanglot. Tu expires fébrilement, les larmes coulant sans discontinuer, silencieuses. Tu entends sa voix et ta respiration se bloque momentanément à cause de la boule dans ta gorge. Ta main agrippe la peau de ton ventre, par-dessus le tissu, pour t'ancrer à la réalité.
 
Tu dois bloquer l'afflux de sentiments et d'émotions. Diversion. Il te faut te distraire.
 
Tu vas passer de l'eau sur ton visage. Tu effaces les traces de larmes sur tes joues. Tu te déshabilles tout en tentant de calmer la manière erratique dont se soulève ton torse. Tu entames une toilette scrupuleuse, mais surtout inutile puisque tu as pris un bain le matin même. Pourtant, les gestes aident, tout doucement, alors que tu te forces à décomposer mentalement les éléments de ta dernière invention. Du mécanique. De la mécanique. Tu emplis ton cerveau de connaissances devenues naturelles avec le temps. Sans t'en rendre compte, tu finis même par les énoncer à haute voix.
A la troisième décomposition, une fois apprêté dans un violet sombre de circonstances, tu as repris le contrôle. En tout cas, suffisamment pour ce qui va suivre et pour que seul ton coeur se serre.
 
Quand tu quittes tes appartements, tu n'as personne à qui dire au revoir ou à prévenir de tes faits et gestes. Tu as renvoyé Valentin dans sa famille dès que les mots fin du monde sont devenus tangibles. Il a protesté, mais, après lui avoir offert de quoi vivre généreusement pendant un long moment, tu l'as mis à la porte – au sens propre et au sens figuré. Il t'envoie des nouvelles, heureusement ; c'était ta seule exigence.

Toujours est-il que tu avances à pas décidés dans les couloirs. Tu ralentis seulement quand tu passes les quartiers de feu ton frère et ton équilibre précaire menace de s'écrouler. Tu accélères le pas, serres la mâchoire et carres tes épaules. Tu es tenté, l'espace d'un instant, de tout plaquer pour aller simplement retrouver les bras de Bastien. Tellement tenté. Pourtant, Lichen fait apparaître l’image de ton père devant tes yeux et tu n'as besoin d'aucun autre argument pour renforcer ta détermination. C'est impossible que les nouvelles soient bonnes. Tu ne veux pas qu'il soit seul  à ce moment-là.
 
C'est finalement en dernier que tu arrives dans la salle. Tu entres discrètement, refermes la porte de la même manière et adresses un signe de tête à chacune des dames présentes. Avant de réaliser que tu connais la plus jeune des deux. Aubrée. Confrérie Noire. Un nouveau coup d’œil à la plus âgée et des souvenirs de chats se retrouvant comme des amoureux interdits te revient. Tu acceptes ces faits comme si l'on t'informait du beau temps. « Veuillez me pardonner de ce léger retard et de l'interruption. » Ta main va serrer avec affection et fermeté l'épaule de ton père alors que tu prends place à ses côtés, face aux agents de la Confrérie. « J'espère que le trajet jusqu'ici n'a pas été compliqué pour vous. » Tu esquisses un sourire qui n'atteint pas tes yeux. Tu es sûr que tu brises probablement des protocoles de politesse et de bienséance dans la foulée, mais tu ne peux honnêtement pas te concentrer sur grand-chose à part les affaires pressantes qui vous rassemblent aujourd'hui.
 
Puis, il paraît que c'est la fin du monde, quelle importance ?



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B
















Dernière édition par Melbren de Séverac le Lun 4 Nov - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Hermine Chantelune
Hermine Chantelune

Messages : 394
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyMer 9 Oct - 6:59

On vous a amené dans un salon, éloigné du hall - des aléas qui ne sont plus, des visites qui n’adviendront jamais. Tu es déjà venue dans ce palais, fascinée par le bourdonnement vivant des domestiques, des nobles, des savants et même des mages, et son silence te dérange. Il est si peu naturel, ce silence, en Sombreciel. Tu n’es ni nerveuse, ni angoissée, de rencontrer les hauts dirigeants de ton duché - tu es d’une autorité encore plus grande, considères-tu, et la couronne invisible qui ceint ton front est celle d’une femme qui a l’oreille de la Sombre Mère, autant que celle-ci a la tienne. Tu n’es toutefois pas avare de politesses et de ronds de jambe et dès qu’entre Maximilien de Séverac, tu effectues une révérence dans les meilleure formes, afin de le saluer. « Messire le comte. » Son visage n’est que tristesse, au noble, tristesse et épuisement, et il semble considérablement vieilli. Les portes s’ouvrent à nouveau, laissant passer cette fois le fils cadet, un Melbren parfumé (ton odorat aiguisé ne te trompe jamais) au regard brisé.

Tu as connu le deuil, Hermine, tu as connu sa folie abêtissante, la perte de ce qui est plus grand que tout, et tu reconnais en Melbren ce gouffre affreux que tu as rempli de mort.

« Aussi aisé que possible, baron, je vous remercie. » Tu hoches doucement la tête, imitant sa salutation. Tu n’es pas là pour t’éterniser en bonjour et bien le merci, toutefois. Tu regardes Aubrée, comme pour trouver dans son regard juvénile d’annoncer une énième mauvaise nouvelle à ces hommes, puis tu poses à nouveau tes sombres prunelles sur les Séverac. « Pardonnez-nous de vous déranger, messieurs, alors que nous sommes en deuil. » Nous, car Castiel était ton duc. Il était leur frère, leur fils, et leur douleur est bien supérieure à la tienne. « Je suis Hermine, Écoutante du Poison ; l’Apprentie qui m’accompagne, Aubrée, est de la Lame. Tu ne précises pas qu’avant sa mort héroïque, l’Écoutante de la Lame elle-même était son mentor ; sous sa blondeur innocente, elle est redoutable, à l’image de celle qui l’a entraînée. Le Sans-Visage nous a parlé et notre devoir est de transmettre son sombre avertissement à travers le continent. Une plaie terrible s’abattra sur notre monde, à la Samhain. » Tu tournes le visage vers l’Apprentie, lui adresses un petit coup de menton encourageant, un sourire conciliant, afin de l’enjoindre à prendre également la parole. Tu n’es pas son mentor et en ces temps qui ont l’allure de fin du monde, tu veux bien partager la lourde tâche qui est tienne, avec une demoiselle plus forte et féroce que sa blondeur solaire le laisse deviner.

Spoiler:
 


Dialogues en darkslateblue

L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps RandomWikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyJeu 10 Oct - 21:35

La surprise se peint sur le visage de Maximilien, un bref instant, en reconnaissant la blondeur et le minois d'Aubrée. Il l'a croisé à de nombreuses reprises, et découvrir qu'elle est devenue apprentie assassin est un choc. Cela fait sens, pourtant, et le comte est bien trop rodé à la politique et à ses jeux pour exprimer son étonnement, ou même questionner la jeune femme. Il ne lui faut pas longtemps pour revêtir un masque impassible, qui se fissure pourtant à nouveau lorsque Melbren lui serre brièvement l'épaule. Il y a de l'inquiétude, derrière l'air triste mais concentré du comte de Séverac, de l'appréhension aussi. Il a déjà failli perdre Melbren, il n'y a pas si longtemps, et rejette farouchement l'idée de subir à nouveau la même chose.

Son cadet, lui, ne s’embarrasse pas bien longtemps des règles de politesse et de bienséance. Qui pourrait lui en vouloir, alors que le monde s'écroule autour d'eux ? Même la place de la jeune Aubrée au sein de la Confrérie Noire n'aura bientôt plus d'importance, au train où vont les choses. Mais quand la dénommée Hermine reprend la parole, il faut un instant au comte de Séverac pour bien intégrer ses paroles. Un autre malheur ? Les Dieux, le monde ne les a-t-il pas déjà assez éprouvé ?

Maximilien serre ses mains l'une contre l'autre, tentant de les empêcher de trembler, soudainement. Cela ne lui ressemble pas, bien longtemps il a défié la vieillesse et sa déchéance mais désormais que les malheurs s'abattent sur Séverac et sur Sombreciel, sa lutte lui semble être vaine. Il envisageait de prendre sa retraite, dans quelques mois... peut-être n'a-t-il même plus quelques mois. Sombreciel, son duché, celui pour qui il a tant sacrifié, se meurt, et il meurt avec lui. La mort du duc est peut-être est-ce d'ailleurs la seule éclaircie positive dans ce monde voué au malheur : Castiel, son fils, n'est plus là pour constater la déchéance de son duché. Il est parti, sans voir les cielsombrois devenir des animaux, sans voir son duché tant aimé basculer lentement dans la folie. Maximilien, lui, n'a pas cette chance.

S'avançant de quelques pas, Maximilien s'approche de Melbren, son regard fatigué s'accrochant aux yeux de son cadet. Il lutte, le comte, contre l'envie de le prendre dans ses bras, comme lorsqu'il était enfant, afin de lui murmurer que tout va finir par s'arranger. Ils le savent, tous, autant qu'ils sont : cela n'ira pas mieux. Plus jamais.

La porte s'ouvre sur un domestique qui ramène des rafraîchissements et s'éclipse en silence, ce silence que Maximilien en est venu à haïr, du plus profond de son être. Invitant les jeunes femmes à s’asseoir, Maximilien est conscient de chercher à préserver les apparences, se raccrochant à cette normalité qui n'existe plus. Il n'est pas en colère, il ne peut même plus l'être, toute son énergie aspirée par la responsabilité de maintenir son duché à flots, autant qu'il le peut, avec le désespoir qui, seul, peut émaner d'un homme désireux d'accomplir une dernière action avant de mourir. "Y a-t-il seulement quelque chose qui nous sera épargné ?" Demande-t-il d'un ton amer, n'attendant clairement pas de réponse. Il la connaît déjà. "Parlez, Dame Hermine, et soyez assurée que Sa parole sera transmise." En tout cas, il fera tout pour. Le contexte, la jeune femme le sait déjà, n'est pas évident et il doute fortement, le comte, que les cielsombrois soient réceptifs à un nouveau malheur.

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Aubrée de Sombregemme
Aubrée de Sombregemme

Messages : 2265
J'ai : 21 ans
Je suis : Apprentie Assassin de la Lame

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Grâce de Séverac et à la Confrérie Noire
Mes autres visages: Rhapsodie & Octave
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyDim 13 Oct - 18:45

Les Séverac paraissent épuisés ; qui ne le serait pas après la perte d’un fils qu’on a élevé, d’un frère qu’on a aimé ? Aubrée leur offre à chacun un faible sourire compatissant. C’est bien peu, mais c’est tout ce qu’elle pense pouvoir leur apporter pour l’instant. Elle ne dit pas un mot, pourtant, préférant se faire discrète, légèrement en retrait derrière Hermine et imiter sa gestuelle, comme elle l’a longtemps fait avec sa mentor. L’Affranchie est en deuil, elle aussi ; la mort héroïque de Lia lui a fait perdre tous ses repères, et tenter de se raccrocher à ses vieux réflexes est une nécessité pour elle.

Les deux assassins échangent un court regard, et l’Ecoutante prend la parole tandis qu’Aubrée se tient toujours droite, quoique les yeux légèrement baissés, et esquisse même un léger sourire lorsque Hermine la présente sous sa réelle identité. Ils s’en doutaient peut-être déjà, mais la confirmation par les mots remplit son coeur de fierté. Apprentie de la Lame. Bientôt assassin… Et peut-être un jour Adepte, voire Ecoutante. Suivre les traces de Lia, en sa mémoire, serait le plus bel hommage qu’elle pourrait lui rendre.
Son menton se redresse à l’annonce d’Hermine, prête à porter l’effroyable nouvelle avec elle. Seulement, elle ne s’attendait pas réellement à ce que la belle Cielsombroise l’invite à prendre la parole à sa place pour poursuivre. Surprise, Aubrée l’interroge du regard pendant quelques secondes, le temps d’être certaine que l’interprétation de son geste du menton était bien la bonne. Elle ne sait pas si Hermine cherche à se délester un peu du poids de sa lourde tâche, ou lui propose simplement de tenir un rôle un peu plus important que celui de simple apprentie ; mais la blonde accepte d’un hochement de tête, honorée par cette proposition.

Elle s’assoit auprès d’Hermine lorsqu’on les y invite et inspire longuement avant de prendre la parole, le temps de trouver les mots juste. Elle finit par diriger son regard droit dans les yeux de Maximilien, l’air grave. « Le soir de la Samhain, à minuit… Tous les premiers-nés maternels du continent n’ayant pas encore atteint l’âge adulte mourront, peu importe où ils se trouveront à cet instant. » Si elle avait voulu faire plus direct, elle n’aurait pas pu trouver mieux. La nouvelle est terrible, elle le sait bien, et s’empresse de poursuivre. « Mais il y a moyen de lutter contre cette plaie terrible. Il faudra pour cela marquer du sang d’un animal les portes et fenêtres de là où il vit. Ainsi, la plaie sera contrée, et les enfants seront sauvés. » Aubrée cherche aussitôt le regard d’Hermine pour espérer y lire son approbation. Elle sait qu’elle a simplement répété ce qu’on a pu lui dire plus tôt, mais Hermine saura apporter des précisions voire des corrections à son intervention, si besoin.
Elle pense fugacement qu’elle aurait aimé trouver Ljöta et ses yeux clairs à la place de la brune Ecoutante, qu’elle puisse constater à quel point la petite Belliférienne qu’elle a entraîné a évolué, grâce à elle.

Spoiler:
 


L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps YLnnprHf_o











Revenir en haut Aller en bas
Les Savants • Modo
Les Savants • Modo
Melbren de Séverac
Melbren de Séverac

Messages : 5419
J'ai : 27 ans
Je suis : inventeur, baron de Vivessence, savant en mécanique (spé. engins) et mage de l’Été non diplômé (destruction)

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme, sa famille et Sombreciel
Mes autres visages: Géralt d'Orsang
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyLun 4 Nov - 2:22

A la réponse d'Hermine, tu hoches fermement la tête à son égard et l'observes reporter son attention sur Aubrée. Tu patientes, même si une légère frustration naît en toi – et tu réalises d'autant plus l'état dans lequel tu es pour cette raison. Hermine les présente et, en temps normal, tu serais fasciné par le fait que tu as côtoyé ces deux dames sans savoir qu'elles étaient des assassins hors pair. Drôle, tout cela. Le Destin est plein de surprises. Tes pensées sarcastiques se dissipent cependant bien vite et la pierre dans ton estomac, déjà trop lourde, tombe d'un nouveau cran. Encore une catastrophe. A la Samhain. Encore plus de drôleries.

Du coin de l'œil, tu vois le mouvement des mains de ton père et tu te demandes brièvement si poser la tienne par-dessus serait un geste malvenu ? En toute honnêteté, ce serait un geste de soutien autant pour lui que pour toi, mais… En réalité, tu n'es pas sûr de maintenir la façade actuelle si tu lui montres ton affection, là, de suite. Tu relèves le visage alors qu'il s'avance vers toi et des larmes montent à tes yeux alors que vos regards s'accrochent. Pourtant, Maximilien se retient également et tu en es autant soulagé que dévasté.

Fort heureusement, un domestique choisit ce moment pour entrer et c'est tout ce qu'il te faut pour reprendre contenance, tes yeux ne quittant pas un tableau aussi hideux qu'austère accroché dans le fond de la pièce. Tu t'installes finalement à la suite des trois autres et opines machinalement du chef à la remarque de ton père. C'est l'inspiration presque trop bruyante d'Aubrée face au silence pesant qui te fait te concentrer à nouveau sur ses paroles à venir, presque comme un rappel à l'ordre.

En toute honnêteté, tu n'as aucune réaction sur le coup. Les mots résonnent dans ta tête, tu fixes le visage grave d'Aubrée avant de reporter ton attention sur ton père. Le chaos de tes émotions s'est tu, seule une terreur sourde, en fond, demeure. Tu déglutis difficilement avant de prendre la parole, mais ta voix éraillée te force à te racler la gorge. Tu fais une deuxième tentative. « Il nous faut nous estimer heureux qu'un contre soit possible. Tu secoues brièvement la tête, presque confus. J'imagine. » C'est de pire en pire, mais au moins, là, vous ne serez pas impuissants, vous avez une chance de sauver le jeune peuple cielsombrois. Les bébés de votre famille. Par tous les dieux.

Tu te racles à nouveau la gorge, tes mains croisées sur un genou, ton rafraîchissement intouché face à toi. « Merci infiniment, déjà, d'avoir pris le temps de nous informer d'une nouvelle d'une telle ampleur, mes dames. Cela nous laisse une marge de manœuvre non négligeable. » Toujours plus grande que celle que Castiel a eu. Et c'est seulement le soutien presque violent et soudain de Lichen dans ton esprit qui te fait garder pied après cette pensée furtive. « Auriez-vous des précisions, cependant, sur ce rituel préventif ? Du moins, y a-t-il des éléments particuliers à connaître avant de se lancer dans une annonce officielle ? » Ton regard passe de l'une à l'autre, presque patiemment, mais tu ne peux t'empêcher de penser que vous n'êtes pas au bout de vos peines.



Melbren #531E57 – Lichen #A3581B














Revenir en haut Aller en bas
La Confrérie Noire
La Confrérie Noire
Hermine Chantelune
Hermine Chantelune

Messages : 394
J'ai : 38 ans
Je suis : Écoutante du Poison

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : la Confrérie Noire, au duc Castiel, à la dame Mélusine de Sylvamir
Mes autres visages: Castiel • Louis • Octavius • Maelenn • Lionel • Matvei
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyLun 18 Nov - 0:17

L’amertume de Maximilien est dure, dans le deuil qui pèse sur son front. Tu ne peux pas lui en vouloir, alors que tu es aussi impuissante que lui, devant les malheurs qui s’abattent sur le continent. Les dieux absents, muets, en colère, les dieux qui se déchaînent sur vous, pauvres hères, et vous voilà hérauts de davantage de misère, Aubrée et toi.

La demoiselle est brave et sans tourner autour de la question, elle annonce aux Séverac, à sa propre famille, l’énième épée qui pend au-dessus de leurs têtes. Des têtes brunes des petites princesses, de celle blonde de sa nouvelle soeur, des petits de Sylvamir. Tu captes son regard, chargé d’espoir de ton approbation, et tu la lui accordes d’un sourire, d’un mouvement de la tête. Tu n’es pas sa mentor, tu n’es pas la Lame qui l’a formée, mais tu peux apprécier l’éducation de Lia. Tu reconnais sa dévotion, son calme, sa sérénité et son sérieux, dans les manières de la blonde. Sa gravité, également. C’est peut-être ce que tu voulais invoquer, en demandant à l’Apprentie de prendre la parole.

La mémoire d’une soeur perdue.

À la question de Melbren, tu reprends la parole : « Aucune autre précision. Simplement que toutes les entrées doivent être marquées, laissez-en une seule intacte et la Mort s’invitera à l’intérieur. » Tu hésites, quelques secondes. Tu te sers un verre d’eau fraîche, comme pour y trouver les mots exacts afin d’énoncer ta pensée. Ce que tu as vu à Euphoria te trouble, surtout en regard des événements qui ont secoué La Volte, il y a peu. Rien ne vous promet que cela ne se reproduira pas. Les hommes peuvent être désespérés, devant ce qu’ils ne comprennent pas. « Ma crainte, messires, si vous me permettez… est que certains s’adonnent à des sacrifices humains inutiles, particulièrement d’innocents. Ou que certains parents croient que tout est perdu et qu’ils arrachent la vie de leurs enfants, en même temps que la leur. Que ces mêmes enfants qu’ils doivent sauvés soient ceux sacrifiés, au lieu de quelques chats errants et autres animaux qui rôdent autour des villages. Nous ne sommes pas un peuple violent, ni enclin à ces choses, mais bien trop ont déjà perdu pied et leur raison n’est plus. » Vos cultes s’articulent autour de l’amour et du savoir et des émeutes comme celles qui ont eu lieu en Cibella n’auraient point de sens, ici, pas même alors que la fin du monde frappe à vos portes. Tu crains toutefois que les plus extrémistes recourent au suicide bien avant, que les plus pieux succombent au plus terrible. Ta main se tend et viens attraper celle d'Aubrée, en silence, la serrant entre tes doigts afin de lui démontrer ton soutien. « De terribles événements, en Cibella, ont menacé la vie de la princesse Livia, de la princesse Bertille et de Sa Grâce Gaëtane. » Le sous-entendu est clair. Le sang noble. Le plus riche, le plus bleu. Tu sais qu’ils ne laisseront rien, ni personne, attenter aux vies des princesses Odette et Céleste, mais tu veux que ce soit clair. Que la folie des hommes sait être mortelle, lorsqu’elle n’a plus de limites.

Spoiler:
 


Dialogues en darkslateblue

L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps RandomWikiFredia
Revenir en haut Aller en bas
La Noblesse
La Noblesse
Maximilien de Séverac
Maximilien de Séverac

Messages : 357
J'ai : 56 ans
Je suis : Premier Conseiller du Duc Castiel de Sombreflamme, ancien régent de Sombreciel, Comte de Séverac.

Feuille de personnage
J'ai fait allégeance à : Castiel de Sombreflamme et à Ibélène
Mes autres visages: Mayeul de Vifesprit - Arsène Albe
Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps EmptyMer 20 Nov - 22:12

Une mauvaise nouvelle, une de plus, une si terrible qu'elle serre le cœur déjà bien trop triste du comte de Séverac. Égoïstement, en cet instant, ce n'est pas aux premiers-nés cielsombrois qu'il pense, mais à ses petites filles. La riante petite Odette, Celeste aux yeux si graves, qui a perdu son père, déjà, à un si jeune âge. La petite Mélodie, première-née de son fils aîné, si petite encore, à peine agée de quelques semaines. A son petit fils, Meldred, si sage et si parfait. Même Arsène, le petit protégé de sa fille, ne sera pas épargné. Aucun de ses enfants. La colère monte, soudaine et presque inattendue, souffle dévastateur qui balaie la tristesse l'espace de quelques secondes devant l'injustice de la punition.

Melbren prend la parole, remerciant les jeunes femmes tandis que le comte manque à tous ses devoirs. Il ne peut pas, pour le moment, se résoudre à les remercier de cette terrible nouvelle. Son benjamin a raison, il possède encore assez de raison pour le savoir, mais les remercier, en cet instant, est au-dessus de ses forces. Il se sert un verre de liqueur Maximilien, espérant que la douceur de l'alcool endorme ses sens, endorme cette colère et cette passion soudaines, cette rage protectrice qu'il éprouve envers ses petits enfants. Il y a donc un moyen de contrer le sort, et il semble ridiculement facile à appliquer. Marquer chaque porte, chaque fenêtre... ses pensées s'égarent sur le visage de Castiel, fier de dire que son palais d'Euphoria possède une architecture semblable à aucun autre. "Nous enverrons les princesses aux Murmures." Cela répond également aux inquiétudes de la dame Chantelune sur le sort qui pourrait être réservé à la noblesse : les petites y seront en sécurité, ainsi que leurs nobles mères. Maximilien espère bien les convaincre de s'y rendre le plus vite possible, dès qu'il sortira de cette pièce, après avoir rédigé les missives à destination de chacun de leurs enfants. Melsant ferait bien de convaincre sa femme de s'y rendre aussi, et Mélusine y sera plus en sécurité également.

"Je vous suis gré de votre inquiétude." Répond finalement le comte de Séverac, reprenant pied petit à petit. Il s'avance jusqu'à Melbren, lui serrant briévement le bras, avant de se tourner vers la blonde Aubrée."J'espère que vous pourrez également convaincre votre mère de se rendre aux Murmures." Il est prêt Maximilien, à y envoyer chaque Voltigeur, chaque homme de confiance, pour préserver la sécurité de ces enfants qui sont l"héritage de Castiel, et l'avenir de Sombreciel. Quant aux autres, aux enfants d'Euphoria ou de Sombreciel tout entière, il s'efforcera de tout mettre en oeuvre pour que la funeste prophétie d'Hermine ne se réalise pas.

"Nous allons diffuser votre message dans tout Sombreciel, envoyer des hérauts dans chaque village. Aucune maison ne sera oubliée. Quant au contenu de ce message..." il hésite quelque peu, le comte, avant de soupirer. "Nous ferons ce qui sauvegardera au maximum ces enfants. Nous avertirons les parents de la nécessité de les garder en vie, nous les convaincrons que cela doit être fait." Comment ? Il l'ignore encore. Peut-être le message devra-t-il contenir plus d'amour et d'espoir qu'il n'en ressent, en cet instant. Sûrement, même. "S'il le faut, nous demanderons à chaque voisin, à chaque habitant, de mettre ces enfants en lieu sûr, y compris contre l'avis de leurs parents." C'est une mesure qu'il n'est pas ravi d'écrire, le comte, mais qu'il prendra si nécessaire.

Les cielsombrois sont comme des enfants : ils doivent savoir la vérité, mais que celle-ci soit quelque peu édulcorée ne leur ferait aucun mal, bien au contraire. Peindre un joli tableau, et ensuite, s'il le faut, s'assurer que toutes les mesures nécessaires soient prise. "J'imagine que nous ne sommes pas les seuls à recevoir cet avertissement ?" Finit par soupirer Maximilien.

Spoiler:
 




paroles : sienna
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps   L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'étincelle de la folie ♦ [Intrigue 4.5] La Fin des Temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arven :: Archives Pré-reboot :: Ibélène :: Sombreciel :: Palais ducal de Sombreciel-
Sauter vers: